Auparfum

Womanity

Mugler

Flacon de Womanity - Mugler
Note des visiteurs : (48 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Figue high-tech

par Jeanne Doré, le 16 août 2010

Beaucoup de parfums sont consensuels et se vendent bien (J’Adore). D’autres sont polarisants et se vendent pourtant mieux que certains consensuels (Angel).
Reproduire un succés commercial est toujours une eternelle quête du graal sans recette pré-établie, si ce n’est de miser sur l’une ou l’autre de ces deux catégories de parfum.

Obtenir un parfum qui plaise à tout le monde ou presque, c’est relativement facile, les parfumeurs maitrisent assez bien les ficelles de cet artifice créatif, cependant toujours tributaire d’autres paramètres indépendants.

La consensualité se vérifie très aisément à l’aide des tests consommateurs, où la règle est simple : qui m’aime m’achète, et que le meilleur gagne ! Le principal défaut de ces parfums trop consensuels ? On ne les rachète parfois pas une deuxième fois.

Créer un parfum polarisant, c’est la nouvelle panacée pour construire un succès sur le long terme : moins de gens aiment au premier abord, mais ceux qui aiment adorent et rachètent. On vérifie le caractère polarisant en faisant également sentir à des consommateurs, mais cette fois, on ne regarde que les scores extrêmes attribués, les plus hauts comme les plus bas, plus ils sont importants, mieux c’est.

C’est en partant de ce principe quasi mathématique que l’équipe Mugler a souhaité reproduire, quasi mathématiquement donc, le succès d’Angel.
Ce dernier avait imposé dans les années 90 le concept de parfum “gourmand”. Womanity allait inventer le parfum “sucré-salé”.

Avant toute considération de ce que peut être (ou pas) un parfum salé, rappelons que les saveurs (sucré, salé, acide, amer...) se perçoivent avec la langue, contrairement au goût (chocolat, ail, anis...) qui se déguste grâce à l’odorat, donc au nez. Le salé en parfumerie, comme le sucré d’ailleurs, est donc un subterfuge utilisant le pouvoir de l’évocation donnée par certains ingredients associés (note iodées pour le sel, vanillées pour le sucre par exemple).

C’est ici encore le cas, le headspace de caviar fièrement revendiqué étant tout simplement un accord de calone et d’algues séchées qui surgit dès le départ, accomplissant docilement son rôle de note de tête polarisante.

Le deuxième élément clé dans Womanity, c’est la figue, elle aussi présentée comme issue d’une technologie d’extraction dernier cri, argument de plus en plus avancé pour justifier la prétendue supériorité et unicité d’un nouveau parfum. En l’occurence, cette figue high-tech est plutôt une figue suspendue à un figuier, avec ses notes vertes, feuillues et boisées, qui sans être désagréable, n’en n’est pas moins très sirupeuse et n’a rien d’aussi exceptionnel que le prétend la technologie revendiquée.

Le troisième pillier de ce parfum multi-facettes est cet accord boisé, balsamique et fumé, sombre et sec comme un reste de feu de bois, sûrement composé en grande quantité de labdanum avec sa note caractéristique de réglisse noire, et mêlé à une surdose de coumarine aux facettes de foin séché.

Les notes marines superposées à ce fond omniprésent et à la douceur lactonique de la note fruitée procurent un effet solaire illusoire, une étrange atmosphère de bord de mer, avec un bar à cocktails proposant des pina coladas, au milieu d’un champ de bottes de foin bordé de figuiers.

Un univers complexe, voire confus, à la fois sirupeux et sec, fumé et aqueux, sec et juteux, et finalement pourquoi pas, sucré et salé, mais est-il au final aussi polarisant qu’on voudrait bien nous le faire croire ?

A lire les réactions de mes confrères bloggeurs (Octavian et Carmencanada d’un côté, Méchant Loup, Sixtine, Poivre Bleu et My BLue Hour de l’autre) on pourrait affirmer que le but recherché a bien été accompli : il ne fait pas l’unanimité !

Pour ma part, Womanity n’est vraiment pas le type de parfum que je porterai, il séduira plutot les amatrices de parfums sucrés à tenue ultra-forte (il est quasi indélébile). Je le trouve ni totalement repoussant, ni franchement réussi, juste trop réfléchi, trop compliqué, sûrement trop remanié pour espérer être sincère et spontané, trop torturé pour délivrer l’émotion tant escomptée.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par Chris, le 15 novembre 2010 à 19:33

Bonsoir à tous, je suis nouveau ici. Fabuleux site que je découvre et me rapproche de personnes partageant une passion similaire à la mienne : les parfums. Donc, voilà, aujourd’hui, je me suis acheté Womanity (mon dernier achat avant ça c’est Bang, il y a 10 jours, de M. Jacobs), pour me situer, j’aime les parfums "prégnants".
Je suis un garçon de 31 ans et porte indiféremment des parfums homme/femme, le critère étant que le parfum me plaise. mes classiques : A Men, JPG, Bang, allure sport,égoïste, mais également Innocent, john galliano,...Bref, je suis de ceux qui s’insurgent contre la siscion homme/femme en matière de parfum !! Qui décide de ça ? Et quand je pense que la ligne soit disant mixte de D&G est déjà "splittée" en magasion entre le rayon homme-Femme.
Bref, mon avis sur Womanity est le suivant : flacon affreux (entre simpliste et inutilement compliqué), trop cher, mais le parfum me plaît vraiment. J’ai lu plus haut qu’on avait vanté sa tenue, je ne suis pas spécialement d’accord, sur moi, il s’est évaporé assez vite, il est faussement compliqué - ce qui reste c’est le sucre - mais c’est justement l’effet essentiellement sucré qui se dégage de lui (je perçois mal le coté salé) qui est totalement adictif pour moi. Bon, je suis un très grand fan des parfums T. Mugler, qui fait dans le genre Bling Bling mais de manière, selon moi, sophistiquée et crédible. J’aime le coté biscuit du parfum.
Voilà, je vais laisser mon avis sur Bang (Révélation/déception) pour moi. Merci pour ce site qui me permet ENFIN de parler de tout ça.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par pierre1510, le 2 février 2011 à 18:34

Moi aussi je suis un grand fan de thierry mugler !Womanity...
La première fois que je l’ai senti,je l’ai détesté mais la deuxième fois, c’était autre chose.J’ai vraiment du mal à distinguer les notes sur ce parfum,j’avais jamais senti ce genre de parfum auparavant.Mais je trouve la tête est un peu ecoeurante au début mais ca passe avec le temps.Il me donne l’impression de quelque chose de très "collant".J’aime bien le flacon et la communication autour de ce parfum, le flacon,comme tous les parfums de chez Mugler est toujours aussi mysthique,j’adore.
La couleur Rose caracterise bien ce parfum je trouve.
Sinon pour cet été je veux un nouveau parfum.J’ai deja l’Eau d’Issey pour homme,mais j’aimerais m’acheter le Ice Men de Thierry Mugler,Mais il ne se vend plus !!!!!!!
Je comprend rien,un parfum si recent qui avait un bon concept est déjà retiré de la vente ????!!!!!!!Je suis trop dégouté.En savez vous plus à ce sujet ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 2 février 2011 à 18:43

Rassurez vous Pierre, Ice Men, comme Angel ou Alien Sunessence ne se vendent qu’en période d’été... Il viendra pendant les beaux jours ;)

(enfin si je raconte pas de bêtises, mais ça fait au moins 2 ans qu’ils font ça ! Et j’adore Alien Sunessence !!!)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

sabine2166

par sabine2166, le 1er novembre 2010 à 22:14

Je rejoins totalement Jicky, mis à part que j’ai senti la terre et les eaux marécageuses 1 minute après l’avoir mis sur mon poignet. C’est désastreux

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

sabine2166

par sabine2166, le 1er novembre 2010 à 22:12

Mais quelle horreur, pour la première fois je peux dire qu’un parfum me dégoute !
La substance aromatique de Womanity n’est pas à la hauteur de la publicité qu’on en fait. Ce mélange en effet de salé sucré est un échec total, il se discrédite tout seul, j’ai eu l’impression de me trouver dans des marais, c’est tout simplement désolant, surtout apres une superbe appréciation de Alien qui n’a rien à voir.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Brit

par Brit, le 22 octobre 2010 à 14:00

Le sucré/salé ça n’a jamais été vraiment mon truc. En parfumerie c’est une nouveauté (d’où les 2 étoiles), intéressant mais ça m’a donné la nausée. J’ai pas osé essayer sur le poignet avant de prendre l’avion et j’ai bien fait. L’huitre alliée à l’abricot ça fait pas bon ménage et on dirait deux aimants qui s’attirent et se repoussent à la fois. Il mérite quand même un deuxième essai, cette fois sur peau.

En revanche la bouteille me fait plus peur qu’autre chose...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par miroulette, le 15 octobre 2010 à 13:30

Moi, je suis résolument dans le clan des "pour".
J’aime ce parfum. Pour moi, il aurait pu être encore plus salé ; mais je le trouve déjà très réussi comme cela. J’ai un échantillon que j’utilise avec parcimonie, non de peur d’arriver au bout, mais pour ne pas tourner de l’oeil tant il est fort.
Perso, je trouve qu’il se marie bien avec "Dans tes Bras" : "Dans tes bras" dans le cou et les vêtements et une goutte de "Womanity" sur les poignets.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par mitsouko, le 15 octobre 2010 à 09:48

Bon, après avoir parlé de lui sur une autre discussion, je me devais de venir prendre sa défense, parce que je l’aime beaucoup (pas autant que mes Guerlain mais quand même).
Quand je l’ai testé la première fois, sur mouillette, je me suis dit ouah il décoiffe mais c’est un Mugler alors je n’en ai pas été surprise. Ma fille n’a pas aimé du tout (c’est le moins que l’on puisse dire...) : trop fort trop sucré trop bizarre.
On avait une heure de route à faire juste après, donc je ne garde pas la mouillette.
Mais en passant ma main dans mes cheveux je réalise que je m’en suis accidentellement vaporisé sur la main (y a des jours comme ça où je suis pas vraiment douée). Aïe. Mais étrangement la note de figue ne vire pas au sirupeux sur moi mais reste celle d’une figue fraîche tout juste cueillie et cette figue sait faire de la place à un parfum marin . Du coup ma fille trouvait que ça sentait bon dans la voiture. Et quand je lui ai fait sentir ma main et qu’elle a percuté que c’était Womanity, elle a trouvé qu’il sentait bon sur moi.
Vous savez quand on se ballade sur la plage, que le vent se lève et vous envoie les embruns dans la figure. Imaginez que vous mordez dans une figue fraîche pendant cette ballade au bord de la mer. Ben là vous le tenez le rendu de Womanity sur ma peau : les vacances au bord de la mer.
En fin de parcours il devient boisé, délicieusement boisé au moment d’aller se coucher. Et le lendemain matin l’oreiller garde incrusté ce parfum boisé : hmmm...
Donc cerise sur le gateau : parfum économique car avec un ou deux pshitts sur vous, vous parfumez aussi votre literie !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jicky

par Jicky, le 1er octobre 2010 à 19:37

Je l’ai re re re re re re re re re senti.

Puis je me suis trimballé avec ma mouillette dehors. Sauf qu’il pleut ^^

Et bien vous savez ce que ça sent (après 2 heures de la pulvérisation) : la terre humide !!!Mais dans le sens le plus réaliste que j’ai jamais vu !!!!

My god !!!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

scarlett

par scarlett, le 22 septembre 2010 à 17:03

ce qui m’a rebuté au premier abord, c’est la nom de ce parfum "womanity" mais aussi le flacon qui me semble cheap et lourd ; pompeux tout comme le nom qui se veut rassembleur de troupes féminines...j’ai quand même testé sur mouillette car j’aime beaucoup les parfums Mugler et ai donc voulu lui laisser une chance de me surprendre...et il m’a surpris, ses notes sucrées, puis salées en fin de route, en passant par des détours fruités (figue et fruits exotiques ?) et une tenue irréprochable. j’aime la lenteur de son évolution qui permet un long voyage...mais décidément, ce nom m’importune.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

ChrisB

par ChrisB, le 21 septembre 2010 à 22:10

J’ai reçu cet après-midi dans mon bureau une femme portant Womanity. Je ne suis guère spécialiste des parfums féminins, mais je l’ai tout de suite reconnu, ce qui est tout de même une qualité. Et alors je dirais (désolé de m’exprimer ainsi) "la vache". Il est pour le moins puissant. Il paraît qu’à l’époque certains restaurant affichaient à l’entrée "interdit aux femmes portant Poison"... Je m’imagine mal dans un train à côté d’une dame portant ce parfum aspergé sans parcimonie... Enfin, ça reste dix fois mieux qu’une personne embaumant le "saut du lit" ! A utiliser vraiment avec modération et par celles qui aiment les parfums forts et tenaces.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par zab63, le 22 septembre 2010 à 14:52

Aux Etats Unis, on voyait des pancartes avec "No Giorgio" à l’entrée des restaurants !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jeanne Doré

par Jeanne Doré, le 12 septembre 2010 à 15:48

Merci à tous pour tous ces commentaires très variés, mais au moins, avec des convictions ! J’avoue que je commence à mieux aimer Womanity juste grâce au genre de réactions qu’il suscite, justement, il a au moins ce mérite (à défaut de vouloir le porter) c’est que tout le monde a un truc à raconter.

Et même s’il ne battra pas le record des ventes cette année (enfin, qui sait...), il pourrait bien devenir le parfum avec la plus grande rémanence jamais obtenue sur mouillette !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Arpege*

Arpege*

a porté Womanity le 17 juillet 2019

Anciennement Arpège (sans asterisque).
Sa note :
IsauraScarlet

IsauraScarlet

a porté Womanity le 28 février 2018

Jeune femme ayant nouvellement découvert une véritable passion pour les fragrances. Je suis en permanente quête d’odeurs dans l’espoir d’un jour, créer mon premier (...)
Sa note :
nezzen

nezzen

a porté Womanity le 1er janvier 2018

hello, à l’origine, lors d’une quête spirituelle, toujours en cours, élévation... aromacologie, j’ai rencontré le parfum comme 1er médicament dans la gestion des hummmeurs, bien-être, spiritualité, (...)
Sa note :
nezzen

nezzen

a porté Womanity le 31 décembre 2017

hello, à l’origine, lors d’une quête spirituelle, toujours en cours, élévation... aromacologie, j’ai rencontré le parfum comme 1er médicament dans la gestion des hummmeurs, bien-être, spiritualité, (...)
Sa note :
nezzen

nezzen

a porté Womanity le 30 décembre 2017

hello, à l’origine, lors d’une quête spirituelle, toujours en cours, élévation... aromacologie, j’ai rencontré le parfum comme 1er médicament dans la gestion des hummmeurs, bien-être, spiritualité, (...)
Sa note :
nezzen

nezzen

a porté Womanity le 20 septembre 2017

hello, à l’origine, lors d’une quête spirituelle, toujours en cours, élévation... aromacologie, j’ai rencontré le parfum comme 1er médicament dans la gestion des hummmeurs, bien-être, spiritualité, (...)
Sa note :
nezzen

nezzen

a porté Womanity le 19 septembre 2017

hello, à l’origine, lors d’une quête spirituelle, toujours en cours, élévation... aromacologie, j’ai rencontré le parfum comme 1er médicament dans la gestion des hummmeurs, bien-être, spiritualité, (...)
Sa note :
nezzen

nezzen

a porté Womanity le 18 septembre 2017

hello, à l’origine, lors d’une quête spirituelle, toujours en cours, élévation... aromacologie, j’ai rencontré le parfum comme 1er médicament dans la gestion des hummmeurs, bien-être, spiritualité, (...)
Sa note :
nezzen

nezzen

a porté Womanity le 17 septembre 2017

hello, à l’origine, lors d’une quête spirituelle, toujours en cours, élévation... aromacologie, j’ai rencontré le parfum comme 1er médicament dans la gestion des hummmeurs, bien-être, spiritualité, (...)
Sa note :

TORA

a porté Womanity le 22 juillet 2017

Sa note :
nezzen

nezzen

a porté Womanity le 22 juin 2017

hello, à l’origine, lors d’une quête spirituelle, toujours en cours, élévation... aromacologie, j’ai rencontré le parfum comme 1er médicament dans la gestion des hummmeurs, bien-être, spiritualité, (...)
Sa note :

Neo_Frite

a porté Womanity le 15 juillet 2016

Sa note :
Lanou

Lanou

a porté Womanity le 2 juillet 2015

ana

ana

a porté Womanity le 29 juin 2015

Sa note :
ana

ana

a porté Womanity le 15 mai 2015

Sa note :
Lanou

Lanou

a porté Womanity le 14 avril 2015

Lanou

Lanou

a porté Womanity le 13 avril 2015

ana

ana

a porté Womanity le 31 mars 2015

Sa note :

Boyk

a porté Womanity le 30 mars 2015

ana

ana

a porté Womanity le 7 mars 2015

Sa note :
tu pues le style

tu pues le style

a porté Womanity le 20 février 2015

Marketing & Fragrances lover.
Sa note :
ana

ana

a porté Womanity le 10 février 2015

Sa note :
ana

ana

a porté Womanity le 27 janvier 2015

Sa note :
ana

ana

a porté Womanity le 25 janvier 2015

Sa note :
ana

ana

a porté Womanity le 23 octobre 2014

Sa note :
ana

ana

a porté Womanity le 17 octobre 2014

Sa note :
ana

ana

a porté Womanity le 18 septembre 2014

Sa note :
ana

ana

a porté Womanity le 12 août 2014

Sa note :
ana

ana

a porté Womanity le 11 août 2014

Sa note :
ana

ana

a porté Womanity le 9 août 2014

Sa note :
tu pues le style

tu pues le style

a porté Womanity le 2 août 2014

Marketing & Fragrances lover.
Sa note :
ana

ana

a porté Womanity le 29 juillet 2014

Sa note :
ana

ana

a porté Womanity le 23 juillet 2014

Sa note :
ana

ana

a porté Womanity le 22 juillet 2014

Sa note :
tu pues le style

tu pues le style

a porté Womanity le 4 juillet 2014

Marketing & Fragrances lover.
Sa note :

à la une

Avec Orphéon, Diptyque nous invite à fêter ses 60 ans dans un bar du Quartier latin

Avec Orphéon, Diptyque nous invite à fêter ses 60 ans dans un bar du Quartier latin

La maison parisienne célèbre son anniversaire en recréant l’atmosphère de l’Orphéon, club voisin de la boutique ouverte en 1961 par Desmond Knox-Leet, Christiane Gautrot et Yves Coueslant.

en ce moment

Prune a commenté L’Heure Bleue

il y a 23 heures

Porter l’Heure Bleue à vingt ans, c’était m’affirmer. Avec un sillage inoubliable, oriental, osé,(…)

hier

Je conseille vivement d’aller sentir « Belle de Grasse » de Fragonard, quelle belle surprise. Un(…)

hier

Si personnellement le nom ne me dérange pas (le flacon de 24, Faubourg me saute à la mémoire(…)

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Avec le soutien de nos grands partenaires