Auparfum

Aromatics Elixir

Clinique

Flacon de Aromatics Elixir - Clinique
Coup de cœur
Note des visiteurs : (51 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

American cult

par Jeanne Doré, le 12 mai 2007

Ce chypre a selon moi son petit rôle à jouer dans le retour sur le devant de la scène de cette famille si “old-fashion”, mais si élégante, aujourd’hui synonyme de “nouveau chic”.

En fait, Aromatics Elixir a bizarrement toujours eu un certain succès outre-Atlantique, où les fleurs blanches capiteuses et autres floraux transparents proprets sont plutôt de rigueur. Parfum aux effluves assez surprenants pour une marque plus souvent associée aux produits cosmétiques “sans parfum”, épurés et aseptisés.
C’est en quelque sorte un ovni de la parfumerie américaine, qui a traversé les décennies grâce à sa poignée d’adeptes, qui ne l’a jamais lâché, et qui de surcroît a réussi à propager l’addiction jusqu’à le rendre culte, même en Europe, où les ventes ont pas mal augmenté depuis quelques années.
Aromatics Elixir est un chypre floral, et la première impression peut être étrange, un brin dérangeante : un léger effet vineux, limite bouchonné, causé par le mélange de rose, omniprésente, et de patchouli aux relents de bois moisi. Les notes de départ sont aromatiques, verveine, armoise, puis viennent les notes épicées, coriandre, girofle, et une touche d’ylang-ylang, baumée, presque animale.
Ce parfum est extrêmement concentré, quand on le porte, on ne fait pas semblant, il se sent, il se reconnaît, et il donne une telle impression de féminité, de “vraie femme”, rassurante et sensuelle à la fois.
J’ai déjà entendu un homme dire que ce parfum sentait selon lui « les dessous féminins »...

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par nezquick, le 19 novembre 2020 à 09:33

Je n’ai pu testé que l’edp à l’heure qu’il est . Mais une note de céleri (ou fenugrec) m’a donné la nausée je ne sais pas si c’est moi ou si c’est typique de l’edp . J’aimerais testé l’edt qui paraît il serait moins aldehydée et plus mixte . J’avais beaucoups d’espoir pour celui-ci car il regroupait tout ce que j’aime dans le descriptif .

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 19 novembre 2020 à 12:26

Le céleri que vous percevez vient peut-être de l’huile essentielle de camomille.

Elle est contenue dans le début de Aromatics Elixir. Normalement cette facette est un détail, et se calme dans les 5 premières minutes.

Elle ne doit pas ressortir, elle doit se souder à la rose naturelle et au reste du bouquet floral. Son utilisation relève d’une astuce de parfumeur. Personnellement, j’aime beaucoup cette note. Comparée à la simple infusion de camomille, l’huile essentielle a un profil complexe à la fois floral (je trouve) foin et végétal, une texture de soie froissée, un côté vieillot sympa.

Certains absolus de rose, et aromatics elixir en contient, ont pour défaut d’avoir une facette d’artichaut. Et je crains que la camomille accentue ce défaut, dans une sort d’arc perdant "céleri - foin - artichaut".

Ici "Aromatics elixir" est venté pour son excellent rapport qualité/prix, et sa puissance. Mais il est tonitruant au début.

Fiez-vous à votre goût. Si passez 30mn, AE vous écoeure toujours, sur peau comme sur tissu, il ne faut pas forcer votre goût. Peut-être qu’une version ancienne ne vous aurait pas fait ça ?

Vous parlez de l’EDT. Essayez :)

L’autre bonne astuce serait d’acheter un flacon de 5ml de parfum / extrait sur internet. On en trouve assez facilement sur ebay, vinted, etc à prix correct. Car la concentration "plus forte" vient souvent aussi avec "plus d’argent" pour gommer les défauts, pour le parfumeur.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

sigisbée

par sigisbée, le 17 novembre 2020 à 15:20

Je suis sidéré par le plaisir que ce parfum me procure. Je l’ai approché quelques fois puisque ma mère la porte occasionnellement. Et puis, non… Ça ne matchait pas.
Cette fois, je m’en suis procuré un flacon, 100ml, allons-y !
Si c’est une nouvelle version, elle est magnifique, magnétique, son évolution est chaude, réconfortante jusqu’à la tombée de la nuit.
Vraiment une réussite !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par sigisbée, le 17 novembre 2020 à 15:21

ma mère lE porte c’est mieux

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 17 novembre 2020 à 16:08

Sigisbee,
Vous êtes un veinard.
Ce que vous écrivez correspond à ce que je pensais de l’ancienne version d AE, vers 2010. Mais depuis environ 2016, je lui trouve un petit quelque chose d’amer et tout le (ré)confort est parti.
Profitez-en bien, c’est une des meilleures saisons pour lui.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par sigisbée, le 20 novembre 2020 à 06:14

Bonjour Dom,
j’ai souvent un temps de retard olfactif. Le flacon d’AE que j’ai acheté en France est de 2019 après vérification du batch. En revanche, dans mon élan si attendu, j’en ai acheté deux sur Fragrancex, re-vérification : 2012 ! La mention « perfum spray » est inscrite sur la boîte comme il y a quelques temps, j’en déduis que la version ne sera pas la même. Je vous livrerai mes impressions.
Je porte souvent Shalimar et en allant chez une amie, j’ai mis un pulvérisation d’AE : magnifique : oh tu sens bon !! et toute la soirée j’ai été bercé par cette alchimie certes éclectique, alors... Affaire à suivre.
Bonne journée, au plaisir de vous lire, j’adore vos post ;-)
Sigisbée

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 20 novembre 2020 à 08:50

Et bien, Sigisbée, si vous avez deux flacons d’AE version 2012... Pfff... Je vous hais, LOL.
Excellente journée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par sigisbée, le 20 novembre 2020 à 09:33

Je ne le mérite pas vous savez !
pour rire bien sûr ;-)
bonne journée

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Defender Shotgun , le 15 avril 2020 à 19:30

Je suis (fausse) blonde aux yeux bleus, j’ai des grandes jambes et de gros nichons - big fake tits - et je porte Aromatics Elixir ! J’aime le maquillage outrancier, les UV et les bijoux Aurélie Bidermann, j’ai fait une liposuccion+ lipofilling des fesses - Brazilian butt lift , j’ai pas de diplômes but I married well... Life is too short to be anything but happy !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Absinthe, le 15 avril 2020 à 22:16

Merci à tous pour cette franche rigolade :)
Je suis blonde, la cinquantaine rayonnante, blanche comme un étron de laitier et sapée en mode "vous les ploucs, vous pouvez pas comprendre." Et j’adore me vautrer dans Aromatics. C’est marrant parce que ce parfum, même si j’en plaisante, je n’arrive pas à le classer : la première fois que je l’ai senti, c’était sur une petite brune plus très jeune, ni belle ni moche, aux cheveux très courts, sans la moindre de trace de maquillage et au look on ne peut plus basique. Par contre le monsieur qui l’accompagnait était tellement séduit, tellement magnétisé par son aura parfumée qu’il n’a pas pu s’empêcher de lui demander ce qu’elle portait, et c’est comme ça que j’ai su.
C’était dans les années 80, j’étais très jeune à l’époque et n’y connaissais rien mais le nom m’est resté, et le moment aussi, à savoir qu’un simple parfum pouvait suffire à susciter à ce point le désir.
Aromatics a beaucoup changé depuis mais il garde ce pouvoir magique de se fondre à la peau de qui le porte, et de rendre d’autres parfums beaucoup plus euh intéressants, voire "préoccupant."
Et puis zut à la fin, si on devait ressembler aux parfums que l’on porte, ou du moins à l’idée que l’on s’en fait... tiens aujourd’hui j’ai porté Idylle, du coup j’ai enfilé ma plus jolie robe blanche et j’ai couru pieds nus dans les pâquerettes à peine mouillées de rosée en rougissant comme une ingénue en proie à ses premiers émois. Si si.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Helianthe, le 15 avril 2020 à 22:53

Chère Absinthe, c’est ce qui sans nul doute en fait un véritable grand classique intemporel, tout le monde peut le porter et se l’approprier !

J’aime ne pas me prendre trop au sérieux et rire en ces temps difficiles c’est le meilleur antidote à la situation qu’on traverse tous.
Cela dit, il y a un peu de vrai aussi : blonde, gros nichons aux yeux bleus, maquillage outrancier cramée aux UV c’est faux, par contre tout le reste est vrai ! HIHI !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Absinthe, le 16 avril 2020 à 00:23

S’il y a bien un truc dont je plaisante volontiers, c’est bien les parfums, et ce à longueur d’année ! :)
Tant qu’on ne se prend pas au sérieux plus qu’il le faut...
M’en fiche de porter des sent-bons de grande distribution ou de la niche, de grands classiques ou du mainstream : si le plaisir est là, si le parfum correspond à l’humeur du jour, alors qu’importent les stéréotypes. Genre Shalimar c’est un parfum oriental, donc opulent, donc pour les brunes, et du coup les blondes à peau claire n’ont qu’à se parfumer au jus d’endive ?
Bon je schématise mais tout de même : qui que vous soyez et quels que soient vos moyens, portez ce que vous voulez et pouvez. Le reste on s’en fiche tant qu’on se fait plaisir. Et au diable le snobisme parce que s’il y a bien quelque chose que je déteste en matière de parfums, c’est ce côté "narine en coin" ("j’adoooore votre parfum c’est quoi ? Ah, c’est The One, je vois...." ou quand on se la joue salle Pleyel et qu’on atterrit au Zénith ^^).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Helianthe, le 16 avril 2020 à 14:32

Il fut un temps où tout ce snobisme "prout prout" "narine en coin" m’exaspérait plus que tout. J’ai un peu changé de cheval de bataille avec tout ce cinéma des classiques cachés dans les tiroirs par exemple au stand Dior du Printemps Haussmann ! Dorénavant chez Dior tout est rose pâle et rose bonbon où les déclinaisons à l’infini des Miss Dior trônent au beau milieu de la Collection Privée. Les classiques sont véritablement cachés dans les tiroirs, il a fallut faire appel à trois vendeuses différentes pour trouver Poison, les deux premières pensaient que Hypnotic était la version d’origine.
Même topo chez Guerlain où tout est rose bonbon et Insolence déjà considéré comme un vieux classique ! Cela dit, ils n’ont pas besoin de vingt minutes comme chez Dior pour sortir un testeur classique.
Moi qui déteste le rose, avez-vous remarqué tout ce que touche LVMH se transforme en rose pâle ou rose bonbon ? J’en ai profité pour faire la réflexion, on m’a répondue que les tons roses des parfums ça plaît beaucoup et qu’apparemment je suis la seule à m’en plaindre. Ce que je veux bien croire.
C’est toute cette uniformisation qui tend vers le bas qui m’exaspère. Au final, même si c’est très "narine en coin" dans la niche, heureusement qu’on a Serge Lutens, Le Labo et Frédéric Malle pour ne citer qu’eux.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Absinthe, le 17 avril 2020 à 20:55

C’est vrai que beaucoup de parfums et de marques donnent dans le rose fifille et sucré, il ne manque plus que les licornes, les fées et les paillettes. Mais c’est un signe des temps j’imagine, plus le monde devient inquiétant, plus on a besoin de se sentir en sécurité ; on réinvente les chambres de jeunes filles dans un flacon.
Concernant les niches, je n’ai rien contre entendons-nous bien. C’est l’attitude qui va parfois avec que je n’aime pas. Quant à certains tarifs pour des fragrances qui sentent la vieille crypte moisie ou la rose noyée dans une note d’horrible vinasse, désolée mais ça ne passe pas. C’est sûrement clivant ou conceptuel, mais en matière de parfums "intellos" je préfère les bons vieux chyprés ma foi un peu raides et guindés de prime abord, mais tout à fait fréquentables une fois qu’on les connaît mieux.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 18 avril 2020 à 06:42

Je partage votre avis sur les vieux chypres. Le problème s’il y en a un, c’est que c’est une espèce en voie de disparition a force de restrictions.
Depuis environ quatre ans, il y a dans Aromatics Elixir une note de fond assez désagréable, pour moi, qui m’en a fait m’en éloigner à regrets. Heureusement, je profite de Soir de Lune et de l’Eau du Soir (surtout en été, à cause de la petite dose de pamplemousse).
Bon weekend.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Helianthe, le 18 avril 2020 à 16:02

DomfromBE,

Avez-vous essayé Ylang 49 de Le Labo ? C’est une copie nicheuse d’Aromatics Elixir, avec une petite note banane mais pas désagréable. Il est très beau, une très bonne alternative à mon avis meilleure que l’Eau du Soir. Seul problème, le prix.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 19 avril 2020 à 11:22

Bonjour
Je ne m’étais laissé tenter que par des échantillons de leur Patchouli 24, que je n’ai pas trouvé vraiment portable.
Alors, pourquoi pas essayer celui-ci ?
J’avais eu aussi une reorchestration d AE chez Kurkdjian. Lumière noire. Avec un côté jonquille.
Quant au prix... Ça veut tout et rien dire tant qu’on ne part pas dans les délires de pseudo éditions limitées ou ce que Roja Dove propose, entre-autres.
J’ai souvent craqué pour des flacons d extrait. Ce n’est déjà pas grand public.
Je commence à bloquer au-dessus de 3€ le millilitre. Il faut alors que vraiment je m’y retrouve au ratio tenue/diffusion. Je n’échappe pas à mon adolescence dans les années 80. Le dilué, ce n’est pas ma tasse de thé.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Helianthe, le 19 avril 2020 à 13:42

Bonjour, Le labo n’a jamais fait l’unanimité, Ylang 49 est le seul parfum de la marque que je trouve merveilleux et pour lequel je me suis laissée tenter par l’achat d’un flacon. Dans l’ensemble les critiques de parfum sont très bonnes. Un des dix meilleurs parfums de la décennie selon le blogueur YouTubeur Persolaise (faut pas trop regarder le décor si vous regarder ses vidéos hihi). Pour lui c’est pas un pastiche d’un Aromatics Elixir, en fait pour moi ça l’est. C’est une copie, nul doute mais c’est très bien fait. Ça cherche pas à être moderne non plus, ce qui me plaît. Là encore, Bois de Jasmin, qui aime Ylang 49, estime qu’il fait pas du tout moderne mais sans que ce soit un problème. Je n’irais pas jusque là, la petite note banane verte lui confère une certaine modernité mais dans l’ensemble il a ce côté floral chypré vintage que je trouve somptueux. Testez-le, on ne sait jamais !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Helianthe, le 18 avril 2020 à 15:58

Absinthe,

"la vieille crypte moisie ou la rose noyée dans une note d’horrible vinasse", j’ai bien rit ! HIHI C’est tout à fait ça, sans oublier le coup de la note crottin de cheval relevée d’une touche cumin, magnifique !
Les grands chypres classiques sont les plus beaux parfums et je dis toujours que si Aromatics Elixir était vendu dans un flacon Tom Ford à 250 euros, ça ferait fureur !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 19 avril 2020 à 11:35

La vieille crypte, c’est du vécu avec Bat de Zoologist... Départ banane et final dans le moisi... Étonnant.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 24 avril 2020 à 15:05

(Pour excuser Insolence, les dernières versions sont les meilleures, l’EDP et l’extrait. C’est du Maurice Roucel sans avoir à payer le prix d’un Malle actuel.)

"Avez-vous remarqué tout ce que touche LVMH se transforme en rose pâle ou rose bonbon ?"

C’est pour attirer les jeunes. Les grandes marques ont hyper-conscience de leur mortalité. Nous ont les voit comme les maîtres du jeu. Eux savent que s’ils n’accrochent pas les nouvelles générations, ils vont crever. Or les jeunes on ne les accroche plus avec la pub des magasines et de la télé, ils sont sur internet.

Et il y a une synergie du rose des flacons, avec la mode pour les notes gourmandes, le mignon, le doudou, la régression, le retour à l’enfance et son émerveillement. Chez Dior sous Galiano, il y avait déjà cette esthétique "maison de poupée", rose layette, où on plaçait les jeunes mannequins à côté de meubles géants, pour casser le côté bourgeois.

Mais la frontière est fine. On peut y lire le manque de confiance dans la qualité de ses produits, l’infantilisation des gens, et une technique copié maladroitement à la branche fringue. C’est un cliché sexiste de pub pour sac à 5K€, que de montrer une fille de 16-25 ans qui peut s’acheter un sac neuf. Elle est quoi, fille à papa ou entretenue ? Je soutiens les TDS, ici je critique que les modèles d’émancipation présentée puent encore le domination masculine. Chez les hommes, on a plus souvent des mannequins âgés, et les jus ne sont pas constamment couleur bleue layette.
J’ai pompé cet argument sur une chronique de Marina Rollman :
https://www.youtube.com/watch?v=7MWIvzEWVGw

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 24 avril 2020 à 15:32

(Pour excuser Insolence, les dernières versions sont les meilleures, l’EDP et l’extrait. C’est du Maurice Roucel sans avoir à payer le prix d’un Malle actuel.)

"Avez-vous remarqué tout ce que touche LVMH se transforme en rose pâle ou rose bonbon ?"

C’est pour attirer les jeunes. Les grandes marques ont hyper-conscience de leur mortalité. Nous ont les voit comme les maîtres du jeu. Eux savent que s’ils n’accrochent pas les nouvelles générations, ils vont crever. Or les jeunes on ne les accroche plus avec la pub des magasines et de la télé, ils sont sur internet.

Et il y a une synergie du rose des flacons, avec la mode pour les notes gourmandes, le mignon, le doudou, la régression, le retour à l’enfance et son émerveillement. Chez Dior sous Galiano, il y avait déjà cette esthétique "maison de poupée", rose layette, où on plaçait les jeunes mannequins à côté de meubles géants, pour casser le côté bourgeois.

Mais la frontière est fine. On peut y lire le manque de confiance dans la qualité de ses produits, l’infantilisation des gens, et une technique copié maladroitement à la branche fringue. C’est un cliché sexiste de pub pour sac à 5K€, que de montrer une fille de 16-25 ans qui peut s’acheter un sac neuf. Elle est quoi, fille à papa ou entretenue ? Je soutiens les TDS, ici je critique que les modèles d’émancipation présentée puent encore le domination masculine. Chez les hommes, on a plus souvent des mannequins âgés, et les jus ne sont pas constamment couleur bleue layette.
J’ai pompé cet argument sur une chronique de Marina Rollman : Les pubs de luxe et leurs dessous

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Helianthe, le 25 avril 2020 à 11:37

Comme vous l’avez bien remarqué, les mannequins hommes sont beaucoup plus âgés, ce qui est complètement anormal. Pourtant, ce ne fut pas toujours le cas. Les mannequins dans les années 70 et même 80 n’étaient pas des gamines de 16 ans comme aujourd’hui. Certaines approchaient même la trentaine, chose inimaginable en 2020.
Autant la société a énormément évolué pour les femmes dans de nombreux domaines, on ne peut que s’en réjouir (grace à Me Too il y a plus d’un prédateur sexuel qui désormais y réfléchira à deux fois), autant que dans d’autres, on peut déplorer que les choses ont régressé (obsession du jeunisme, culte de la maigreur, uniformisation des standards de féminité). Tout cela ne fait que renforcer le sexisme et la misogynie dans la société. Les femmes qui aiment la mode et les petites marques sympa comme Claudie Pierlot, Zadig Voltaire, The Kooples savent très bien qu’il n’existe pas de tailles au-dessus du 42 et que si on est juste un peu plus forte que la moyenne, sans même être véritablement en surpoids et encore moins en obésité, vous ne trouverez rien à votre taille. La mode est un monde sexiste et misogyne et malheureusement l’industrie du parfum reprend les mêmes codes.
Je me souviendrai toujours quand j’ai testé pour la première fois Coco Mademoiselle (l’un des premiers rose bonbon), que j’avais bien aimé à l’époque et que je demandais de tester l’original pour comparer, on me répondit que c’est pas pour moi, je suis trop jeune pour un parfum comme ça. J’avais 35 ans, j’avais donc fait la remarque que COCO fut mon premier parfum quand j’ai eu 16 ans et que c’était le parfum à la mode de ma génération. C’est quand même incroyable qu’en seulement vingt ans les standards de féminité aient radicalement changé, le curseur du jeunisme s’est déplacé (dégradé) à partir des années 90.

Les jeunes qui peuvent s’acheter des sacs à 5k euros, il y en a plus qu’on le croit, à chaque fois que je regarde les sacs Chanel au Printemps et Galeries Lafayette, ou que je fais les boutiques Saint Laurent, Givenchy etc rue du Faubourg Saint Honoré, c’est très jeune en fait, disons que c’est plus jeune qu’on ne le pense. Après, je ne juge pas. Après tout les femmes aujourd’hui sont plus diplômées que les hommes et gagnent mieux que jamais leur vie, ça au moins c’est positif. Toutes ne sont pas entretenues (cliché limite misogyne).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 25 avril 2020 à 12:26

Et beaucoup de diplômées ne s’épanouissent pas dans l’affichage de leur pouvoir d’achat... On en ferait bien un mémoire de 400 pages...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Helianthe, le 25 avril 2020 à 14:59

Oui et alors ? J’ai du mal à comprendre le rapport. Encore une fois, ne jugeons pas. Vous vous appropriez des parfums de femme *tous les hommes n’en portent pas (j’en connais aucun), peu importe, on vous soutient, vous n’aimeriez pas être jugé alors pourquoi émettre des jugements de valeur sur les jeunes femmes qui s’achètent un sac de luxe ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 25 avril 2020 à 15:20

Qui juge ? Qui tourne en boucle comme un disque rayé.
Si je dis qu’on peut en faire 400 pages, c’est bien parce qu’il y a une foultitude de socio-styles et de couches démographiques, qui varient selon de très nombreux critères géographiques, et diplôme ne veut pas dire salaire...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Helianthe, le 25 avril 2020 à 16:07

C’était pas à moi qu’il fallait répondre mais plutôt celui qui parle de filles à papa et de jeunes femmes entretenues ! Désolée mais oui c’est très réducteur, sexiste et misogyne. Alors on peut en faire 400 pages, mais entretenues ou diplômées, toutes les filles ont le droit de vivre leur vie comme elles l’entendent sans être jugées ! On ne vous juge pas, faîtes-en autant !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Helianthe, le 25 avril 2020 à 18:07

Quand je dis voir des jeunes dans les boutiques de luxe, c’est une nouvelle réalité. Croire que les jeunes femmes qui s’achètent des sacs à 5k sont des filles à papa ou entretenues, c’est du cliché ancien monde. C’est l’ancienne époque nouveaux riches années 80, « mon père ou mon sugar daddy c’est Bernard Tapie ! » Il y a une nouvelle classe de riches millenials qui n’existait pas il y a vingt ans, les instant millionaires de la haute technologie et des startups. J’ai fait un vol transatlantique en janvier (juste avant tout ça), j’étais en Business, là encore j’étais étonnée de voir des jeunes, la trentaine, les millennials. Quand moi j’étais bien allongée sur mon siège-lit champagne servi à discrétion et repas chef étoilé, eux c’était le nez dans les ordinateurs et laptops dans tous les sens pendant tout le trajet ! À l’inverse, j’en ai vu plus d’une personne de mon âge passer devant sans s’arrêter pour s’asseoir derrière en éco serrés comme des sardines !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 26 avril 2020 à 09:51

Chère Hélianthe,
Sans données statistiques, tout cela est une observation au travers d’un prisme qui me semble très parisien...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Helianthe, le 26 avril 2020 à 15:02

Ça encore, c’est un vieux cliché. Il y a plus de boutiques Hermès en Asie qu’en Europe, le saviez-vous ? Rien qu’à Hong Kong, des boutiques et des points de vente Hermès il y en a pratiquement à tous les coins de rue !
Le monde change énormément : nouvelles clientèles, déplacements géographiques etc. mais la perception de ce nouveau monde n’est pas la même pour toutes les catégories sociales. Le citoyen moyen entend partout dire que les riches sont de plus en plus riches, ça il le sait, mais c’est très vague comme concept, ça tourne autour de représentations de vieux clichés un peu obsolètes dans son esprit de ce que peuvent être les riches aujourd’hui.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 10 mai 2020 à 08:59

Hélianthe, vous avez raison. Mes déductions sont absurdes parce que mon exemple est absurde. Je voulais renforcer mon propos.

"Les jeunes qui peuvent s’acheter des sacs à 5k euros, il y en a plus qu’on le croit, (...) Toutes ne sont pas entretenues (cliché limite misogyne)."

Hormis Hermès, Chanel, (...), et les modèles coutures, le prix du sac de luxe plafonne autour 2-3K€. Et on n’est pas obligé de l’acheter neuf en boutique. Et on n’est pas obligé d’en avoir plusieurs, et d’avoir un total look. Et on n’est pas obligé d’avoir tout ça au même âge que le mannequin de la pub, soit 16-25 ans.

Si j’avais voulu être plus représentatif, dans les catégories sociales, j’aurais du évoquer le facteur "loyer". N’importe qui peut s’acheter le sac neuf, s’il échappe à un loyer. Par exemple, vivre adulte chez ses parents, tout en travaillant. (Ce qui est plus fréquent en Asie, d’ailleurs). Le loyer est le critère actuellement le plus pertinent entre les gens plutôt riche (et qui n’ont plus de crédit à rembourser), et les gens plutôt pauvre (dont la part de revenu disponible est bouffé par ça).

Mais la pub présente le même problème. (Que le parent sorte visiblement la carte bleue, ou simplement dispense l’enfant d’un loyer, d’un crédit étudiant, etc.). A choisir des mannequins femmes trop jeunes, on se dit que la femme n’a pas pu acheter un truc aussi cher avec son propre argent. La pub prend un tour malsain, puisqu’elle ne représente plus autant un modèle d’indépendance et d’émancipation.

J’éviterai désormais d’utiliser l’expression "femme entretenue" à l’avenir. Une vraie travailleuse du sexe aura travaillé pour obtenir le sac, elle n’est pas "entretenue", dire ça est mysogine. Et pour toutes les autres femmes ce terme sert de slut shaming, ce qui est mysogine.

Heureusement qu’il y a des gens pour aimer sincèrement la mode, de surcroît dans la prochaine génération, et économiser pour une pièce, de surcroît en boutique.

Les pubs des années 80
Je repense aux pubs des années 80, et je ressens un plaisir nostalgique. La comparaison avec aujourd’hui est évidente : photo-shop représente cette différence. La retouche photo -et pas que sur les corps- permet de mieux contrôler l’image créée. Mon plaisir nostalgique va vers les imperfections d’antan.

A y repenser, les parfums ont suivis la même logique invisible : plus maigre, plus lisse, plus de conformité, moins de défauts (moins de poil, moins de part animale), moins de rappel au règne végétal, et moins du charme des imperfections. Maintenant, il me vient l’impression d’avoir lu ça souvent sous la plume de GrainDeMusc.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Helianthe , le 10 mai 2020 à 19:00

Bonsoir Petrichor,

Il y a du vrai et du faux dans tout. Vous avez raison, tout le monde peut s’acheter un sac à 5k, c’est pas un exploit, il paraît qu’on voit des grosses cylindrées dans les "quartiers". J’imagine qu’on peut mettre un sac Chanel sur une carte de crédit puis manger des pâtes et du riz pendant trois mois. Il y a de pires investissements, les sacs Chanel et Hermès c’est comme les voitures allemandes, c’est ce qui se revend le mieux ! Cela dit, il suffit de faire un tour dans une boutique de luxe, Chanel par exemple, vraiment c’est toujours bourré de jeunes asiatiques, des russes, des américaines, certes qu’ont pas 16 ans mais elles sont bien jeunes quand même surtout la clientèle asiatique. Tous les ans le 2.55 de Chanel ressort en rose bonbon ou rose fluo, ça permet aux jeunes filles de se distinguer de leurs mères qui portent le même modèle. Et puis Chanel c’est une clientèle très internationale, peu de françaises qui ont les moyens ont envie d’être vues avec un sac de luxe ultra reconnaissable par tous. Elles préféreront un luxe plus discret, un sac Céline par exemple, 95% des gens penseront que c’est un beau sac à 200 euros. Je le sais, ça m’arrive tout le temps ! LOL Sinon Saint Laurent c’est plus millennials. Hermès un peu plus âgé, quoique je connais l’exemple d’une nana de 37 ans qui porte toujours un carré de soie Hermès, elle a toute une collection, elle a monté sa propre boîte.

Ce qui est vraiment malsain c’est l’âge des mannequins qui ne fait que baisser ; âge moyen 16 ans, il arrive de plus en plus fréquemment qu’elles n’aient que 14 ans. On a une société obsédée par le jeunisme, les femmes plus âgées n’achètent pas les couvertures de magazines féminins avec de mannequins adultes. J’ai eu une discussion là-dessus avec une amie qui travaille dans ce milieu ; en dehors des célébrités, plus c’est jeune et anorexique, plus ça vend ! Les femmes achètent du rêve irréaliste, pas ce à quoi elles ressemblent mais ce qu’elles voudraient être.
Je pense qu’il est temps d’interdir les mannequins en dessous de l’âge de la majorité sexuelle en vigueur aux États-Unis par exemple, 17 ans. Une ado qui fait dix ans plus avec le maquillage n’est pas une femme mais reste une enfant qu’on sexualise.

Petite parenthèse, un bravo au réalisateur Bryan Murphy qui fait tourner dans ses séries tout un tas d’actrices d’un certain âge qui étaient tombées dans l’oubli, Patti LuPone, Jessica Lange, des LGBTQ aussi.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 11 mai 2020 à 04:47

Pour le jeunisme, comme pour le prix des sacs, on peut faire de l’éthologie. Dans le règne animal, il y a des signes sexuels qui servent spécifiquement à intimider les rivales, et pas du tout à séduire son partenaire. On ne séduit pas un homme avec un sac, et la plupart ne savent pas lesquels sont un signe extérieur de richesse. (status symbol)

Les pubs pour les femmes viennent souvent stimuler un réflexe de jalousie entre femmes. Là où les pubs pour les hommes sont plus confraternelles, quand elles susurrent "il a la voiture, il aura la femme". Une femme mannequin impossiblement belle, jeune, célèbre, riche, et bien présentée, va donc provoquer une accroche amour/haine. Tout sauf l’indifférence. L’indifférence signifierait l’échec de la campagne de pub.

Je fais une généralité, il y a bien sûr pleins d’autres astuces marketing. Mais si on prend du recul, on peut encore voir là une société patriarcale qui divise les femmes entre elles, et reproduit inconsciemment les mêmes injustices genrées, d’une génération à l’autre.

"peu de françaises qui ont les moyens ont envie d’être vues avec un sac de luxe ultra reconnaissable par tous. Elles préféreront un luxe plus discret"

Oui, les françaises font une gymnastique mentale.

Je fais souvent un calcul "beauté artistique réelle / violence sociale (prix devinable)". Ca me permet de savoir si un objet m’attire pour les mauvaises ou les bonnes raisons.

Mauvaises raisons : la marque et le prix. Bonnes raisons : les vraies qualités de la parure. (praticité, beauté, voire transcendance (très beau) (pouvoir de transformation de l’apparence), outil pour naviguer dans des différents milieux sociaux, et dans différentes occasions (ex : les costards))

Car porter quelque chose d’ostensiblement très cher, de marque, mais moche, ça revient à faire un doigt d’honneur, à véhiculer le message "je vous emmerde". * Donc c’est une violence sociale inutile. Franchement, les gens qu’on croise dans la rue n’ont pas besoin qu’on leur inflige ça. Selon mes critères, c’est une faute de goût. (Mais en fonction du contexte, il arrive que ce soit le message adéquate)
* (sauf à faire dans le arty décalé)

C’est pour ça que certaines marques ont des logos discrets (Céline, Hermès). C’est un code. On apprécie l’objet pour ce qu’il est, et on est confronté à son prix qu’après. Et ironiquement, les sacs Chanel, louis vuitton, et les birkin passe mieux, même s’ils sont très identifiables, à cause de la proportion énorme d’imitations (et contrefaçons). Ca brouille la perception du prix, au premier regard.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Helianthe , le 12 mai 2020 à 13:11

Les femmes ne portent pas du luxe pour ies hommes, ça n’a rien à voir avec la séduction, par contre pour les autres femmes ça oui.
La concurrence entre femmes (hétérosexuelles) se joue sur l’âge et l’apparence physique et c’est ça qui n’a toujours pas changé dans la société malgré l’émancipation des minorités, mariage pour tous etc. Si vous êtes une femme et que vous recherchez un mec à Paris, vaut mieux être jeune conne et jolie que d’avoir un certain âge, fait des grandes études, être indépendante et une grande carrière professionnelle derrière soi.
C’est pour tout ça que les femmes se trouvent dans des situations où elles sont misogynes entre elles. Le milieu de la mode et de la presse féminine est celui où il y a le plus de femmes au sommet qui détiennent le pouvoir de décisions, hors il y a pas plus sexiste aujourd’hui comme industrie !

Violence sociale, de toute façon en France tout est violence sociale. Justement si les clientes privilégient plus les sacs moins identifiables c’est parce qu’elles auront la paix et pourront facilement s’aventurer dans le métro avec un Céline à 3k qu’un Chanel à 5k, là c’est impossible, tu ressors sans ton sac 2.55 en cuir d’agneau matelassé !

La France est à la fois le seul pays au monde où l’industrie du luxe est le fleuron industriel le plus puissant, entièrement tourné vers les marchés étrangers de clientèles plus riches et qui se trouve dans une situation assez cocasse ; industrie du luxe puissante dans le pays le plus socialo-égalitariste de la planète, où on a vu un niveau de contestation sociale avec les Gilets Jaunes d’une extrême violence qui n’existe nulle part ailleurs. Il y a absolument rien eu à New York ni à Londres quand Paris explosait !
C’est un drôle de pays la France quand même, c’est sûr que les américains, les chinois, les russes, les anglais se posent beaucoup moins de questions existentielles.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 19 mai 2020 à 20:57

En parlant de Claudie Pierlot, il y a une vente actuellement sur Veepee.
On trouve aussi une vente Clinique avec un prix sur Aromatics elixir et son flanker noir. (Ca tombe bien, ça m’évite d’être hors sujet :) )

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

kalcedon

par kalcedon, le 15 avril 2020 à 17:52

MDR, je viens de lire que le profile AE est "proche de la soixantaine, blonde décolorée, bronzée aux UV, bijoutée de partout, maquillée à la truelle..." ???

Euh... J’ai 40 ans, j’ai les cheveux bruns (plutôt courts), je porte un maquillage minimaliste (mascara) et quelques bijoux discrets. Je suis absolument pas bronzée. Je passe la majeure partie de mon temps dans des vêtements raisonnables (principalement des jeans, des pulls et des vestes imperméables, car je vis dans le Finistère). J’ai un diplôme (master) en philosophie, et je suppose que vous pourriez dire que je suis plutôt zen. Et j’apprécie vraiment Aromatics Elixir.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Absinthe

par Absinthe, le 7 février 2020 à 23:36

Porté aujourd’hui avec Mitsouko, ces deux-là s’entendent tellement bien, même si la passion du début a laissé place à un mariage certes harmonieux, mais ronronnant. Si en 2010 c’était "groarrr" à fond, en 2019 c’est "miaou" en mode gros chat rouquin castré.
Car hélas - reformulation oblige - adieu fort caractère et sillage atomique de "blondasse bijoutée et sapée en Escada" ; tout ce que je ne suis pas mais tout de même, Aromatics est devenu plus aldéhydé que chypré, du moins pour mon nez. Certes j’adore les aldéhydés et leur côté savonneux, mais ce n’est pas pour ça qu’on achète Aromatics n’est-ce-pas ? Où est la fausse blonde pushy et forte en gueule ? Vais-je devoir me tourner vers Giorgio Beverly Hills pour la retrouver ? Nan je rigole (même si en vrai j’aime GBH, plaisir coupable que je tais honteusement). Aromatics est devenu facile à porter - fi donc -, même dans sa version eau de parfum qui j’imagine est censée remplacer l’extrait. En revanche les prix au ml se sont envolés, ce qui arrive souvent dans ce cas de figure.
Et donc - attention racontage de vie - ce matin je tape la bise à une copine qui me dit que je sens bon, et malheur me voilà lancée sur la reformulation de Aromatics, qui sent beaucoup moins le mimosa qu’avant, et que finalement ça ne me dérange pas tant que ça vu que le mimosa tourne au moisi sur ma peau, d’ailleurs c’est pour ça que je ne peux plus sentir Angel parce que le mimosa est trop râpeux à mon goût... et là, la copine me dit "ah, il y a du mimosa dans Angel ?" et moi de la regarder comme si elle était folle... avant de réaliser que je disais "mimosa" en pensant "patchouli".
.... Ô vieillesse ennemie.
Dès lors on ne s’étonnera guère de me voir confondre la prune confite de Pièce Unique avec la pêche veloutée de Trésor.
Au secours...
(La semaine prochaine je devrais recevoir Joy en edp, je vous donnerai mon ressenti quant à la note de cerise et de gardénia hein ? Voilà voilà...).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 8 février 2020 à 07:25

Bonjour Absinthe,
Depuis 3 ou 4 ans, il y a, pour moi, une note de fond désagréable, qui s’est invitée dans AE et je ne peux plus le porter. Ça ressemble à l’accident de 2015 pour Mitsouko et Heure bleue.
La grande majorité des chypres classiques doit être vouée à disparaître, entre législations paranoïaques et désamour des masses éduquées et conditionnées aux sucreries.
Mitsouko est encore assez beau et je me console avec Soir de Lune.
Je ne suis pas fan du pamplemousse d Eau de Soir, sauf en plein été.
Bon week-end.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Samsara, le 8 février 2020 à 08:55

Bonjour
j’ai aussi enfin acquis ce fameux AE il y a quelques semaines.
Mauvaise surprise malgré la beauté du coffret je pense également être tombée sur une version bugguée. Le service consommateurs chez clinique est toutefois très réactif et j’ai reçu un nouveau flacon (frais de port pour l’expédition du mauvais jus pris en charge) dont le jus me satisfait pleinement !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Chanel de Lanvin

par Chanel de Lanvin, le 2 janvier 2018 à 12:15

Bonjour,j’en profite avec ce post pour présenter mes voeux à toute l’équipe d’Auparfum ainsi qu’aux lecteurs qui suivent régulièrement ce site.
Je viens d’acquérir ce fameux Elixir (eh oui il n’est jamais tard ) et c’est avec plaisir qu’il va compléter ma poursuite olfactive.
Amoureux du patchouli je devais en faire sa découverte dans cette formule qui se complète ( entres autres ) par le vetiver,la mousse de chêne,le géranium,le santal...peut très bien être porté par un homme.
Il en faut peu et donne une touche < classe > à votre personnalité,bref ....j’en suis satisfait.
Je remercie les parfumistas pour leurs réactions positives à son sujet mais pas que ....car un article fort bien érigé dans le livre de Jeanne Doré,Yohan et Alexis,pour ne plus le nommer : " Les cent onze parfums " en font son éloge,et du coup ,il est atterri dans ma collection.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Safran 12, le 10 décembre 2017 à 18:21

A la recherche d’un nouveau parfum (lassée de la reformulation d’Habanita et Vol de Nuit) j’ai testé cet aprem Aromatics Elixir et c’est tout à fait ce que j’aime ! après un petit tour sur le forum je tombe sur ce commentaire...
"proche de la soixantaine, blonde décolorée, bronzée aux UV, bijoutée de partout, maquillée à la truelle..."
Oups je vois tout à fait à quoi cela fait référence... Malheureusement pour moi je cumule... 57 ans, blonde (naturelle) NON NON pas bronzée... (quand t’es blonde c’est impossible...) mais assez bijoutée (fins et en or) et assez maquillée (mais sans truelle)
Du coup j’hésite fortement car c’est carrément pas l’image que je souhaite envoyer de moi-même...
Cabochard me conviendrait peut-être mieux ? qu’en pensez-vous

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Beer luc, le 11 décembre 2017 à 10:51

Bonjour,en réponse de ce commentaire stupide,je vais répondre que : je suis un homme,je collectionne les parfums,je ne suis pas une grande folle,et surtout ...les parfums n’ont pas de sexe.
Je compte me l’acheter prochaînement et ne manquerai pas de vous donner mes impressions.
Alors quand à faire des clichés complètement idiots,j’ai mis ma pierre à l’édifice .
N’hésitez pas à vous procurez ce parfum,essayez-le et si il vous plait,que votre âme est investie de ces effluves,vous en serez satisfaite.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Helianthe, le 8 avril 2020 à 09:48

Cher beer luc, je ne partage pas votre avis à ce sujet. Certes, il y a bien des parfums qui n’ont pas de sexe, neutres ou unisexes, mais d’autres sont profondément sexués, masculins et féminins.
Kouros et Drakkar Noir sont l’emblème du parfum viril masculin. À l’opposé, des parfums très poudrés et floraux comme Quelques Fleurs L’Original ne peuvent être autre chose que féminins. Par contre, tout le monde peut aller là où il le souhaite, c’est pas un problème. Un homme n’est pas obligé de se convaincre que tel ou tel parfum n’a pas de sexe pour justifier de porter ce qui est commercialisé en tant que parfum pour femme mais plutôt d’assumer sa part de féminité, qu’il soit masculin ou efféminé (il n’y a aucune honte à cela d’ailleurs, le terme de "grande f# [email protected]" est aujourd’hui quand même très péjoratif, disons que ce n’est pas très inclusif ni pro LGBTQ culture genderqueer). Serge Lutens a toujours dit que nombreuses de ses créations sont la femme qu’il porte en lui. Il assume entièrement sa part de féminité.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 8 avril 2020 à 10:39

Bonjour
La sexualisation des parfums est purement une création occidentale née avec la parfumerie dite moderne issue de l’essor de la chimie, et donc a partir du XIXe siècle.
En effet, en Orient, un homme peut porter un parfum de rose sans que quiconque trouve à y redire ou émettre un commentaire.
Bonne journée

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Beer luc, le 8 avril 2020 à 13:40

Bonjour DOMfromBE,tout à fait d’accord avec vous.
Alors autant ajouter qu’en cuisine il y a des plats féminins et des plats masculins pourquoi pas ...et en se justifiant de cette façon on évite de goûter à tout les plats.
Belle journée également.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Helianthe, le 8 avril 2020 à 15:09

Beer luc,

En poussant votre raisonnement, il ne devrait pas non plus avoir de mode féminine ni masculine.
Encore une fois, c’est pas si grave que vous portiez des parfums de femme. Au contraire je vous soutiens et je trouve ça génial, personne ne vous l’interdit, mais je décèle une certaine insécurité plutôt qu’une personne qui assume.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Iridescente, le 9 avril 2020 à 20:54

L’industrie de la mode, plus généralement ce que des essayistes critiques des standards sexistes occidentaux ont pu désigner sous le terme de « complexe mode-beauté », est probablement le mètre-étalon du sexisme contemporain, si elle n’en est pas le fer de lance. Nous pourrions même être un peu plus précis en soulignant qu’elle est d’abord très misogyne, en imposant à tous une vision excessivement linéaire et limitée de la beauté féminine, passablement arbitraire et souvent absurde.

Nous savons à peu près tous, évidemment, ce qu’il en est des parfums masculins : bois synthétiques qui piquent ; et féminins : sucre vaguement floral. Entre les deux, le rayon des gels douche. Sauf que quiconque a jeté un œil sur le moindre article d’histoire de la parfumerie sait pertinemment que la division sexuée des cosmétiques s’est effectuée par pur cynisme mercantile afin de multiplier les achats « hygiène » par foyer, afin de toucher une population masculine ayant largement perdu depuis la Révolution industrielle l’habitude de se parfumer et désormais convaincue que le parfum « féminise » un homme.

Le parfum n’a pas de sexe, parce que l’odeur n’a pas de sexe, en dehors des plus organiques que même un Sécrétions Magnifiques peine à restituer... En quoi un floral blanc musqué évoque-t-il davantage la Femme qu’un boisé raide ? Il faut sans doute une vision un poil de barbe trop littérale de la virilité pour l’associer systématiquement à des choses roides et indélicates ! L’opulence ni la retenue n’ont d’organes génitaux, et que je sache, le sexe ne prédispose personne à aimer une fragrance plutôt qu’une autre, sur soi ou sur autrui.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Helianthe, le 10 avril 2020 à 05:36

Sauf que pratiquement tout est sexué autour de nous. La langue française la première ! Contrairement à bien d’autres langues, elle ignore le neutre, tout est masculin et féminin en français. Cynisme sexiste linguistique ?

Arrêtons de dénigrer l’immense majorité des hommes qui portent avec conviction des boisés-fougères virils qui piquent, c’est leur affaire !
Où est le mal qu’un parfum féminise un homme ? Est-ce si grave ?
Heureusement qu’il existe bien des hommes qui assument leur part de féminité sans devoir en faire tout un plat !

L’élégant d’aujourd’hui assume donc plus volontiers sa part de féminité, comme le confirme Serge Girardi, rédacteur en chef mode du magazine Numéro Homme et consultant pour plusieurs griffes de luxe : « L’acceptation d’une dose de féminité est dans l’ordre des choses. L’avenir ne peut être fait que d’un équilibre mieux assumé. On se doit d’être tout à la fois dans ce monde. Pour moi, le succès que connaît l’inspiration masculine du style Céline et l’énergie débridée des codes féminins dans le prêt-à-porter pour homme prouvent que l’hybridation est un signe de l’époque. »

http://www.lefigaro.fr/mode-homme/2014/05/13/30007-20140513ARTFIG00006-dandy-d-aujourd-hui.php

Quant à la mode et l’industrie du parfum qui auraient imposé un cynisme mercantile sexiste et misogyne, évitons de tomber dans du délire théories du complot sordides. Coco Chanel vous rirait au nez si vous lui teniez ce genre de discours et puis Baudelaire, grand amoureux des odeurs féminines (mon dieu !) et pour qui le parfum était féminin et félin, que doit-on lui reprocher ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Helianthe, le 10 avril 2020 à 05:41

Sauf que pratiquement tout est sexué autour de nous. La langue française la première ! Contrairement à bien d’autres langues, elle ignore le neutre, tout est masculin et féminin en français. Cynisme sexiste linguistique ?

Arrêtons de dénigrer l’immense majorité des hommes qui portent avec conviction des boisés-fougères virils qui piquent, c’est leur affaire !
Où est le mal qu’un parfum féminise un homme ? Est-ce si grave ?
Heureusement qu’il existe bien des hommes qui assument leur part de féminité sans devoir en faire tout un plat !

L’élégant d’aujourd’hui assume donc plus volontiers sa part de féminité, comme le confirme Serge Girardi, rédacteur en chef mode du magazine Numéro Homme et consultant pour plusieurs griffes de luxe : « L’acceptation d’une dose de féminité est dans l’ordre des choses. L’avenir ne peut être fait que d’un équilibre mieux assumé. On se doit d’être tout à la fois dans ce monde. Pour moi, le succès que connaît l’inspiration masculine du style Céline et l’énergie débridée des codes féminins dans le prêt-à-porter pour homme prouvent que l’hybridation est un signe de l’époque. »

Quant à la mode et l’industrie du parfum qui auraient imposé un cynisme mercantile sexiste et misogyne, évitons de tomber dans du délire théories du complot sordides. Coco Chanel vous rirait au nez si vous lui teniez ce genre de discours et puis Baudelaire, grand amoureux des odeurs féminines (mon dieu !) et pour qui le parfum était féminin et félin, que doit-on lui reprocher ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 10 avril 2020 à 06:52

Bonjour,
Le cynisme mercantile, c’est du marketing. Rien de plus.
Et laissons la vieille bique antisémite reposer en paix, si elle l’a trouvée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Helianthe, le 10 avril 2020 à 14:40

Bonjour DOMfromBE,

Pas sûre de comprendre, enfin j’estime qu’il est profondément injuste de vouloir désexualiser l’odorat pour servir un agenda. Tout est sexualisé. Vous pouvez demander autour de vous des ressentis de parfums, les mots des gens qui reviendront le plus seront forcément masculin et féminin.
Je suis pour faire la part des choses ; séparer l’oeuvre de l’artiste, autrement nous ne ferions plus rien. On s’interdirait d’écouter Wagner, de lire de nombreux auteurs (j’entendais il y a peu de temps qu’il faut plus lire Gide et Sade), à force il ne restera plus grand chose et personnellement je me méfie des moralistes, on a vu ce que ça a donné avec Yann Moix. Alain Finkielkraut en parle fréquemment dans son excellente émission Répliques diffusée sur France Culture.
Coco Chanel c’est la première marque de mode au monde (10 milliards d’euros). Elle a révolutionné la mode, libéré les femmes d’une mode guindée, c’était une femme visionnaire, libre, indépendante et féministe sans l’être. Son féminisme s’est exprimé dans sa mode, ses parfums et son style de vie. C’était aussi une grande opportuniste, elle n’a pas été très regardante au niveau de ses fréquentations, c’est regrettable. Là encore, je trouve malhonnête de dénigrer la plus grande personnalité de la mode de tous les temps en une ligne.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 10 avril 2020 à 14:53

Ainsi va la vie.
Nous avons des avis différents.
L’un ne convaincra pas l’autre.
Et personne n’a tort.
Bon weekend de Pâques.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Helianthe, le 10 avril 2020 à 16:28

La société est tellement divisée et polarisée aujourd’hui...
Bon week-end de Pâques à vous aussi.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Helianthe, le 8 avril 2020 à 14:56

Bonjour DOMfromBE,

Les parfums en occident ont surtout accompagné le monde de la mode auprès de tous les grands couturiers. La mode est un monde aujourd’hui encore très sexualisé. Même les designers les plus "unisexes" (Rick Owens, Haider Ackermann, Ann Demeulemeester), ont tous des collections séparées hommes et femmes. Aucuns n’ont de collections purement unisexes (quelques vêtements unisexes chez Vivienne Westwood et aux dernières nouvelles ça marche pas du tout). Au dernier défilé Haider Ackermann, les mannequins hommes et femmes ont défilé ensemble mais ce n’était pas une collection unisexe.

Au Moyen-Orient, pour avoir senti quelques échantillons de rose locales (Oman), elle était toujours traitée de manière "virile" dirons-nous, je ne pourrais même pas dire que mes ressentis me donnèrent l’impression de rose unisexe et encore moins féminine. J’ai trouvé que c’était très masculin et que la mode des accords rose oud qu’on voit partout dans la niche unisexe en est directement inspirée (en plus civilisée).
sans que quiconque trouve à y redire ou émettre un commentaire, n’oublions pas que ce sont des sociétés d’hommes où la femme n’a aucun droit et où on ne lui demande surtout pas son avis, pas sûre que l’exemple soit valide pour notre société post révolution féministe Me Too.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 8 avril 2020 à 15:14

Ce Me Too... Je laisse bêler le troupeau.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Absinthe, le 9 avril 2020 à 23:42

Allons, ne nous fâchons pas. Aromatics restera une bête de base pour d’autres parfums (catégorisés féminins ou masculins), d’ailleurs je pense le tester avec Tocade. Ma foi, autant profiter du confinement pour jouer au petit chimiste.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Farnesiano, le 11 décembre 2017 à 13:14

Beer luc a mille fois raison ! Les parfums n’ont pas de sexe. Tout ce site le redit en permanence à travers les critiques et analyses de ses collaborateurs et via tous les avis des passionnés que nous sommes. La rose, par exemple, est portée en Orient par des centaines de milliers d’hommes. Et puis, il y a tant de façons de porter les parfums... selon notre envie, notre allure, le look qu’on se donne et selon la saison, l’heure, la température, etc. C’est vous-même qui créerez votre image et le parfum que vous porterez sera VOTRE signature. Aromatics Elixir est à mes yeux l’une des plus belles créations des années 70. Ce parfum fourre-tout, diront ses détracteurs, mêle fleurs (rose, œillet, géranium e. a.) bois, baumes, épices, mousse de chêne... une pure splendeur qui vous enveloppe d’un nuage mouvant et sensuel. Son pendant masculin, Aramis 900, dont je ne connais pas la formulation actuelle me paraît plus discret, plus léger mais tout aussi chypre floral. A tester même si pas facile à dénicher. Cabochard pourrait vous sembler peut-être plus daté. Dans la même gamme, ne manquez d’aller sentir Azurée d’Estée Lauder, plus chic, plus subtil, et tellement beau !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Aberystwyth, le 12 décembre 2017 à 15:21

J’ajouterai juste que le simple fait que vous voyez clairement de qui parlait Anna lorsqu’elle commentait AE prouve que vous n’êtes pas une d’entre elle. Et peu importe que vous ayez 57 ans, que vous portiez des bijoux, que vous soyez blonde, c’est votre esprit qui dirigera l’image que vous envoyez aux autres. Et votre commentaire intelligent suffit ici pour voir que vous avez la finesse nécessaire pour porter AE que les "maçonnes" du maquillage n’ont pas (comment dit-on maçon au féminin ???).
Autrement dit : allez-y, le monde vous en remerciera :) mais n’hésitez pas à traîner un peu du nez ailleurs !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Arpege*

par Arpege*, le 13 novembre 2017 à 12:28

En regardant le site internet de Clinique, j’ai vu un flanker AROMATIC ÉLIXIR PREMIER, présenté comme un extrait avec à nouveau un flacon et une fleur gravée très belle (flacon déjà vu auparavant) et j’ai lu avec amusement l’article associé indiquant que ce parfum est à destination des personnes allergiques !(comme si les autres parfums de ce monde n’avaient jamais été reformulés ) et que ça soit une grande première de cette marque ^^

Astucieuse manière de communiquer de Clinique qui a derrière lui une image de marque soucieuse de ne pas mettre de parfums dans ses crèmes de beauté et démaquillants, maquillage etc.

En lisant ceci je m’interrogeais sur la pratique inverse (on peut toujours rêver ) d’un parfumeur vendant un parfum non reformulé et expliquant son combat pour la défense des matières premières de qualité.

Qui osera ? !!!

Je suis personnellement prête à signer une décharge pour le cas où je ferais une allergie. ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Poupoune1607, le 17 novembre 2017 à 12:52

Bonjour Arpège. Pour répondre à votre question "qui osera" c’est simple : personne (en tout cas au grand jour), car ça serait se mettre hors la loi, avec risque de retrait des produits et de poursuites... même avec décharge du client.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

ana

par ana, le 22 septembre 2017 à 18:40

Un jour, il y a plus d’un an, j’en avais assez de rêver de ce parfum et me réveiller perturbée en me posent mille questions, j’ai vu un coffret et je l’ai acheté au nom de la Paix. Et ça a marché.

J’ai pensé que je vais le porter en dose (et but) homéopathique par-ci et par-la en intimité, ce parfum a une horrible réputation. C’est la faute de la part de certaines femmes qui le portent. Celle qui s’aspergent outrageusement avec, qui parlent et rient trop fort, se maquillent plus que des clowns et portent ce fameux imprimé léopard. Il soufi d’en croiser une et c’est foutu, encore un parfum perdu, inévitablement associé au mouvais gout.

Je me lavais et tartinait occasionnellement avec ses produit dérives (ça au le parfum, jamais les deux au trois au même temps) au nom de la Paix et un jour je me suis trouvé à l’extérieur et j’ai reçu des compliments de la part de deux ados. Surprise, j’ai sortie :
- Alors, je ne sente pas vieux ?
- Non, ça sente bon. C’est cool...puis, vous n’êtes pas vieille.

Voila, de la bouche des, hm, enfants. Si un parfum de telle performance est porté d’une manière raisonnable il a une chance d’être apprécie a sa juste valeur et c’est un parfum remarquable, dans tout le sens du terme. Alors, il n’est pas monolithique, il a suffisamment de l’espace de se développer, de s’accorder au porteur. Au pas.

Je le perçois plus comme un thérapie au un soin, que comme un simple parfum un sente-bon. Il doit être utilisé en peu comme des huiles essentielles ; responsablement, on doit savoir ce qu’on fait. Pour ça, je recommande chaudement pour les personnes éventuellement intéressés de commencer avec gel douche au la crème pour le corps, avant d’approcher les flacons, parce-que cette affaire est super concentré. Reformulé au pas.

Étrangement, il me calme, rassure, me donne une sensation de propre. Il est effervescent, si jamais vous avez lavé quelques vêtement à la va vite dans l’évier avec la poudre à lessiver, il m’évoque cette texture-la. Je n’ai jamais pensé que je peux associer autant de patchouli avec du propre, mais c’est le cas. Je ne cache aucune crasse au désagréable odeur corporelle avec, alors ça aide. Camomille, la calmante, au du miel, un soupçon d’épices, l’encens, quelques fleurs et beaucoup, beaucoup du bois. Un tisane au miel, prés d’un feu dans le bois ? Une promenade dans un champs ou les herbes et des fleurs étaient brûlés par le soleil d’été ? Avant au près la pluie ? Été, automne, hiver ?
Ce parfum offre une multitude d’images, textures, sensations et pour moi, elles sont toutes relaxantes, mais pas narcotiques (attention au dosage !) et naturelles. Bienvenues.

Il faut ne faut jamais oublier que ce parfum ne s’appelle pas pour rien Aromatics Elixir.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par rose de nuit , le 23 septembre 2017 à 09:38

Merci Anna pour ce beau texte . Aromatics Elixir ne peut laisser indifférent. Il est reconnaissable entre tous.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par shalirem, le 8 février 2017 à 15:28

Moi , je le trouve super ! Je le porte avec Mitsouko et c’est diabolique ! Les hommes aiment beaucoup ... Je porte aussi Sun de Jil Sander . J’aime les parfums qui fusent et en mettent plein les narines . J’aime beaucoup Giorgio Beverley Hills , Shalimar et Rem aussi .

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Demian

Demian

a porté Aromatics Elixir le 21 novembre 2020

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
Dakotashka

Dakotashka

a porté Aromatics Elixir le 11 septembre 2020

Débutante et pauvre, je chéris en grand format dans mon petit placard fermé : Coco, Cabochard, 4711 Originale, Maroussia, Nouveau Genre En échantillons que j’aimerais agrandir : Dolce Vita, Eau de (...)

v

a porté Aromatics Elixir le 5 juillet 2020

Sa note :

Defender Shotgun

a porté Aromatics Elixir le 15 avril 2020

It’s all fun and games until someone pisses me off.
Sa note :
kalcedon

kalcedon

a porté Aromatics Elixir le 15 avril 2020

Sa note :

Defender Shotgun

a porté Aromatics Elixir le 8 avril 2020

It’s all fun and games until someone pisses me off.
Sa note :
ana

ana

a porté Aromatics Elixir le 25 octobre 2019

Sa note :
ana

ana

a porté Aromatics Elixir le 8 juillet 2019

Sa note :
ana

ana

a porté Aromatics Elixir le 5 avril 2019

Sa note :
ana

ana

a porté Aromatics Elixir le 2 janvier 2019

Sa note :
ana

ana

a porté Aromatics Elixir le 2 novembre 2018

Sa note :
ana

ana

a porté Aromatics Elixir le 30 août 2018

Sa note :
ana

ana

a porté Aromatics Elixir le 18 juin 2018

Sa note :
Farnesiano

Farnesiano

a porté Aromatics Elixir le 13 juin 2018

* Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :
ana

ana

a porté Aromatics Elixir le 27 avril 2018

Sa note :
ana

ana

a porté Aromatics Elixir le 5 février 2018

Sa note :
Demian

Demian

a porté Aromatics Elixir le 22 janvier 2018

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :

lilou59dk

a porté Aromatics Elixir le 19 janvier 2018

Sa note :
ana

ana

a porté Aromatics Elixir le 17 janvier 2018

Sa note :
ana

ana

a porté Aromatics Elixir le 21 novembre 2017

Sa note :
LeLysNoir

LeLysNoir

a porté Aromatics Elixir le 9 novembre 2017

Sa note :
Demian

Demian

a porté Aromatics Elixir le 9 octobre 2017

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
ana

ana

a porté Aromatics Elixir le 1er octobre 2017

Sa note :
ana

ana

a porté Aromatics Elixir le 6 septembre 2017

Sa note :
martoo62

martoo62

a porté Aromatics Elixir le 12 août 2017

ana

ana

a porté Aromatics Elixir le 5 août 2017

Sa note :

isadorage

a porté Aromatics Elixir le 4 juin 2017

v

a porté Aromatics Elixir le 27 avril 2017

Sa note :
ana

ana

a porté Aromatics Elixir le 21 avril 2017

Sa note :
Farnesiano

Farnesiano

a porté Aromatics Elixir le 13 avril 2017

* Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :

Ninlil

a porté Aromatics Elixir le 21 mars 2017

Sa note :
ana

ana

a porté Aromatics Elixir le 28 janvier 2017

Sa note :

da92

a porté Aromatics Elixir le 26 janvier 2017

Sa note :
ana

ana

a porté Aromatics Elixir le 20 décembre 2016

Sa note :

mimina

a porté Aromatics Elixir le 10 décembre 2016

Demian

Demian

a porté Aromatics Elixir le 10 décembre 2016

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
Demian

Demian

a porté Aromatics Elixir le 23 novembre 2016

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
ana

ana

a porté Aromatics Elixir le 13 novembre 2016

Sa note :
ana

ana

a porté Aromatics Elixir le 25 septembre 2016

Sa note :
Passacaille

Passacaille

a porté Aromatics Elixir le 23 septembre 2016

Enseignant-chercheur en chimie organique à l’Université de Versailles SQY
Sa note :
ana

ana

a porté Aromatics Elixir le 26 août 2016

Sa note :

gladys39

a porté Aromatics Elixir le 25 mai 2016

Sa note :
ana

ana

a porté Aromatics Elixir le 13 mars 2016

Sa note :
ana

ana

a porté Aromatics Elixir le 10 février 2016

Sa note :
ana

ana

a porté Aromatics Elixir le 3 février 2016

Sa note :
ana

ana

a porté Aromatics Elixir le 30 janvier 2016

Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Aromatics Elixir le 25 décembre 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Sa note :
Poison1997

Poison1997

a porté Aromatics Elixir le 17 décembre 2015

PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Aromatics Elixir le 6 décembre 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Aromatics Elixir le 17 novembre 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Sa note :
Farnesiano

Farnesiano

a porté Aromatics Elixir le 31 octobre 2015

* Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :
Marquis de Docte

Marquis de Docte

a porté Aromatics Elixir le 22 octobre 2015

Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Aromatics Elixir le 17 octobre 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Sa note :
ROBERTO

ROBERTO

a porté Aromatics Elixir le 27 septembre 2015

Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Aromatics Elixir le 6 septembre 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Sa note :
Thibaut-Shalimar

Thibaut-Shalimar

a porté Aromatics Elixir le 2 septembre 2015

PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Aromatics Elixir le 25 août 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Sa note :

lorelei

a porté Aromatics Elixir le 28 juillet 2015

Sa note :
DOMfromBE

DOMfromBE

a porté Aromatics Elixir le 20 juillet 2015

Amateur de parfums depuis l’adolescence, belge né en 1971, j’ai longtemps passé mes jours et mes nuits avec des senteurs profondes, enveloppantes. Mitsouko, Shalimar, Egoïste, N°5, COCO, Angel, Opium, (...)
Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Aromatics Elixir le 4 juillet 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Aromatics Elixir le 14 juin 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Sa note :
Lanou

Lanou

a porté Aromatics Elixir le 4 juin 2015

Farnesiano

Farnesiano

a porté Aromatics Elixir le 31 mai 2015

* Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Aromatics Elixir le 26 mai 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Sa note :
pititnez

pititnez

a porté Aromatics Elixir le 3 mai 2015

je viens ici à pas de velours et du bout du nez... j’ai voyagé avec vous sur des textes poètes,des heures de lecture qui m’ont fait quérir des flacons....à l’aveuglette ! Mes compagnons fidèles (...)
Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Aromatics Elixir le 26 avril 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Sa note :

c2l56

a porté Aromatics Elixir le 5 avril 2015

Sa note :
dau

dau

a porté Aromatics Elixir le 20 mars 2015

Une mise à jour du profil était nécessaire... Que dire, en fait ? Que j’aime les parfums qui me tiennent lieu de poésie et me racontent des romans. Et que je passe de l’un à l’autre comme un acteur (...)
Sa note :
Lanou

Lanou

a porté Aromatics Elixir le 11 mars 2015

S9

S9

a porté Aromatics Elixir le 27 février 2015

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Aromatics Elixir le 26 février 2015

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
Urban

Urban

a porté Aromatics Elixir le 11 février 2015

Lanou

Lanou

a porté Aromatics Elixir le 8 février 2015

S9

S9

a porté Aromatics Elixir le 4 février 2015

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
ROBERTO

ROBERTO

a porté Aromatics Elixir le 1er février 2015

Sa note :
Lanou

Lanou

a porté Aromatics Elixir le 23 janvier 2015

S9

S9

a porté Aromatics Elixir le 21 janvier 2015

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Aromatics Elixir le 18 janvier 2015

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Aromatics Elixir le 17 janvier 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Sa note :
S9

S9

a porté Aromatics Elixir le 7 janvier 2015

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Aromatics Elixir le 30 décembre 2014

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Sa note :
mara

mara

a porté Aromatics Elixir le 22 décembre 2014

Depuis mes 18 ans j’aime le monde des odeurs. C’est à cet âge que j’ai reçu mon premier parfum : Princesse d’Albret. Le second fut L’Air du Temps de Nina Ricci. Et après je n’ai cessé de partir à la (...)
ROBERTO

ROBERTO

a porté Aromatics Elixir le 21 décembre 2014

Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Aromatics Elixir le 16 décembre 2014

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Aromatics Elixir le 21 novembre 2014

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Sa note :

la manouche

a porté Aromatics Elixir le 18 novembre 2014

Alberthine

Alberthine

a porté Aromatics Elixir le 6 novembre 2014

Sa note :

joalie

a porté Aromatics Elixir le 3 novembre 2014

Sa note :
Alberthine

Alberthine

a porté Aromatics Elixir le 24 octobre 2014

Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Aromatics Elixir le 11 octobre 2014

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Sa note :
ana

ana

a porté Aromatics Elixir le 4 octobre 2014

Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Aromatics Elixir le 1er octobre 2014

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Sa note :
Jicky

Jicky

a porté Aromatics Elixir le 29 septembre 2014

Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :
Absinthe

Absinthe

a porté Aromatics Elixir le 23 septembre 2014

Jicky

Jicky

a porté Aromatics Elixir le 9 septembre 2014

Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :
Jicky

Jicky

a porté Aromatics Elixir le 26 août 2014

Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :
DOMfromBE

DOMfromBE

a porté Aromatics Elixir le 18 août 2014

Amateur de parfums depuis l’adolescence, belge né en 1971, j’ai longtemps passé mes jours et mes nuits avec des senteurs profondes, enveloppantes. Mitsouko, Shalimar, Egoïste, N°5, COCO, Angel, Opium, (...)
Sa note :
macis

macis

a porté Aromatics Elixir le 30 juillet 2014

DOMfromBE

DOMfromBE

a porté Aromatics Elixir le 19 juillet 2014

Amateur de parfums depuis l’adolescence, belge né en 1971, j’ai longtemps passé mes jours et mes nuits avec des senteurs profondes, enveloppantes. Mitsouko, Shalimar, Egoïste, N°5, COCO, Angel, Opium, (...)
Sa note :
Jicky

Jicky

a porté Aromatics Elixir le 1er juillet 2014

Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :

à la une

Camille Goutal et Isabelle Doyen nous entraînent dans leurs Voyages imaginaires

Camille Goutal et Isabelle Doyen nous entraînent dans leurs Voyages imaginaires

Après avoir collaboré de nombreuses années avec Goutal Paris, signant à quatre mains Songes, Ninfeo Mio ou Duel, les deux créatrices lancent aujourd'hui leur propre maison.

en ce moment

il y a 12 heures

En parlant de Guerlain supprimé... Quelqu’un sait si c’est le cas pour Lys Soleia ? Je voulais le(…)

il y a 23 heures

Fausse alerte, j’ai eu Guerlain c’est juste une réelle rupture de stock, Jardins de Bagatelle eau(…)

ana a commenté Perles

hier

Porter Perles est une experience délicieuse. J’aurais du le faire plus tot. Mais plusieurs(…)

Dernières critiques

Myths Woman - Amouage

Foison d’or

L’Ouïe - Pentalogies

Tendre l’oreille

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019

Avec le soutien de nos grands partenaires