Auparfum

Un parfum du vert au brun

Vous cherchez désespérément votre parfum idéal, pour vous ou pour un être cher ? Vous ne vous retrouvez pas dans les conseils donnés en magasins ou les articles dans la presse ?

Pour qui : pour moi
Âge : 53
Sexe : un homme
Budget : 150
Ville : Lyon

par iago, le 15 avril 2016

Bonjour,

Je suis à la recherche du parfum qui signera l’homme que je suis devenu et qui sera sans agressivité mais avec un sillage doux et sans ostentation .

Nouveau quinquagénaire, je tourne, depuis plus de 20 ans autour du vétiver qui m’a toujours semblé être le plus proche de cette odeur de terre et de nature après une pluie d’été qui me fait, aux premiers gouttes tombantes, me précipiter à la fenêtre en humant .

Bien sûr, le Vétiver de Guerlain reste toujours dans les basiques même s’il est moins beau, me semble-t-il qu’à mes débuts mais je possède aussi Encre noire de Lalique, Vétiver extraordinaire de Frédéric Malle et Sycomore de Chanel .

Avec le temps, mon nez ne perçoit plus ces parfums vétiveresques, par accoutumance sans doute. De plus, je ne veux plus d’un parfum trop classique qui, s’il pouvait m’amuser dans mes jeunes années, me paraît, désormais, trop convenu sur moi.

Ce nouveau parfum devrait donc être moderne, voire contemporain, du vert sombre de l’herbe coupée et des sous bois humides, au brun de la terre mouillée et des bois noueux.

Mon sens olfactif étant réapparu dans son intégralité après l’arrêt de la cigarette, j’ai testé beaucoup de choses ces temps-ci :
Bel ami vétiver chez Hermès : beau, mais trop classique.
Baudelaire de Byredo : j’aurais adoré porter un parfum qui s’appelle Baudelaire, mais l’omniprésence du patchouli m’a rebuté.
Wilde chez Jardins d’écrivains : beaucoup aimé mais trop frais et discret, je le réserverais pour les canicules d’été.

Mes détestations vont aux parfums sentis partout autour de moi, pleins de testostérone et de glucose... Les Invictus, One million et consorts... J’ai passé l’âge !

Il y a tellement de choses à sentir, à humer et à porter que je m’y sens perdu... Votre aide serait précieuse.

Feutré mais profond
Masculin mais pas macho
Distingué sans être vieillot
Présent mais pas entêtant

Voilà ma recherche.

Merci d’avance !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

iago

par iago, le 30 avril 2016 à 19:07

Bonjour à tous ,
En marge de mon "en quête de parfum" j’avais prévu, cet après midi, une ballade parfumée dans Lyon afin de testé ce qui m’avait été conseillé .
Je me suis, malheureusement, fait "jeter" de la première boutique où je me suis rendu ( l’´Atelier Parfumé pour ne pas la nommer). J’étais pourtant venu tout heureux de découvrir des parfums nouveau mais la gérante, sur le pas de la porte, après que j’ai tenté de lui expliquer ma démarche, m’a indiqué plutôt vivement qu’elle n’aprouvait pas et que elle seule pouvait donner des conseils dans sa boutique et que prendre des conseils sur un site internet n’avait aucun intérêt . Je n’ai même pas pu entrer dans la boutique et suis reparti choqué et terriblement déçu .. J’ai failli rentrer chez moi ..
Tres heureusement , je me suis décidé à aller dans une autre boutique pour acheter la revue Nez ( en rupture de stock comme partout semble-t-il) et j’ai été reçu fort gentiment . Ragaillardi je suis passé chez Divine ou j’ai été délicieusement reçu et dont je suis reparti muni de conseils, de pleins de mouillettes et d’échantillons.
Alos juste un grand merci aux boutiques Le Paravent et Divine de Lyon qui ont sauver mon après-midi . Je ne remettrai plus les pieds dans la premiere boutique et, malheureusement, je me prive de sentir les The Different Company, Mona Di Orio, Lubin, Parfums d’Empire et autres que je n’aurais pu trouver que là . Cette expérience a failli doucher les ardeurs ..

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Walkyrie, le 1er mai 2016 à 21:29

Aïe aïe aïe ! Je compatis. J’ai déjà eu une expérience similaire à la Maison du parfums, à Rennes. Elle m’a affirmé que lire les blogs et sites comme Au Parfum n’avaient aucun intérêt... Et après, j’ai vu sur Facebook les posts relatifs à Au parfum, à Nez... Bref, ne vous découragez pas, il y a malheureusement des accueils snobs dans ces boutiques ! En tout cas, je suis ravie que vous ayez été bien accueillis chez Divine ! J’en ai fait 2, celle de St Malo et de Toulouse, et l’accueil y a aussi été sympathique et professionnel.
alors, L’homme infini ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par CharlotteMarcel, le 4 mai 2016 à 13:21

Bonjour Walkyrie,

Je viens vers vous par rapport à votre commentaire.

Je suis confuse de lire votre message car je n’ai jamais annoncé que lire le blog "Au Parfum" était sans intérêt !
Bien au contraire puisqu’il fait parti des blogs que nous citons avec plaisir .
La preuve que j’en fait la lecture puisque je vous réponds ! (D’ailleurs nous distribuons The magazine Nez) ;-)

En revanche, j’ai certainement dû vous dire que certain blogs étaient parfois un peu compliqué dans la manière d’aborder le sujet et que les nez étaient des personnes ultra simples, épicuriennes, qui mettaient en exergue des sentiments, des ingrédients, des moments avec passion sans en faire un roman.

Après c’est plutôt ma démarche à la boutique, vous accueillir avec simplicité, sans en faire des caisses pour partager une passion commune avec gourmandise et passion.

Je me tiens à votre disposition pour partager sur le sujet.

A très bientôt j’espère

Amicalement

Charlotte

_

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Walkyrie, le 4 mai 2016 à 18:23

Madame.
Nous étions 2 et nous avons entendu la même chose. J’étais entrée en indiquant les parfums que je voulais sentir compte tenu des critiques sur Au parfum et vous nous avez bassiné d’un sermon sur le mode "seule l’émotion compte, les critiques n’ont aucun intérêt". Le cours a été suffisamment long et fastidieux pour qu’il n’y ait pas d’ambiguité sur vos propos. Vous avez même ricané lorsque j’ai indiqué vouloir tout sauf un gourmand sirupeux et vous avez défendu la Vie est belle, me disant qu’il fallait que je fasse preuve de davantage d’ouverture d’esprit. J’ai trouvé votre attitude finalement dogmatique alors que vous prétendiez prôner l’inverse.
Je suis néanmoins revenue 2 fois... Et vous ai même envoyé une amie... qui a trouvé comme moî votre accueil peu cordial, limite condescendant. Aussi, après toutes ces tentatives, je compte cesser de m’obstiner.
Walkyrie

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par CharlotteMarcel, le 5 mai 2016 à 02:17

J’entends tout à fait votre critique, c’est pour cela que systématiquement je me permets de répondre à chaque personne en toute transparence et avec intérêt.

Je ne pense être condescendante je suis archi animée nuance, (après si c’est l’effet contraire que vous ressentez toutes mes excuses).

Pour ma part et effectivement la notion de sentiment et d’émotion a beaucoup d’importance, je suis très certainement dans le faux selon vous, je ne prône pas les accords gourmands sirupeux mais je ne me permettrai jamais de dire à une personne qui porte les fragrances de cet univers qu’elle n’a pas de goût.

je respecte le choix de chaque personne, j’essaye d’être à l’écoute et de partager un maximum sur les sujets et faire découvrir un maximum de merveilles (sinon quel intérêt !?)

je suis amoureuse et curieuse des odeurs depuis toute petite, la boutique n’est pas un coup de tête mais une aventure mûrement réfléchie après quelques années dans le sélectif.

Vous restez sur votre opinion et je respecte votre avis malgré mon invitation à échanger et à passer à la boutique.

Je reste ouverte à la discution bien évidemment !

belle soirée à vous.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 4 mai 2016 à 23:24

Comme si le fait de lire un site et d’y intervenir garantissait un regard positif sur ledit site et un discours constructif le concernant lol...

Et ça veut dire quoi "sans en faire des caisses" ?

Pour ma part, j’apprécie les analyses fouillées que je trouve sur Auparfum ou sur d’autres sites/blogs de passionnés et plus récemment grâce à des publications comme Nez...

Les connaissances et l’esprit critique que ces médias nous permettent de développer, nous propulsent ainsi dans une posture d’amateur éclairé .

Une posture qui nous évite d’être de simples pigeons sensibles à des discours subjectifs flous et fumeux comme celui que vous nous servez dans votre courte intervention et qui s’en remettent uniquement à votre pseudo intuition géniale ....

Je prise particulièrement votre passage qui qualifie en 2 adjectifs simplistes les "Nez" comme s’il s’agissait d’une profession homogène, catégorisable en 2 coups de cuillère à pot, comme si la démarche et la personnalité d’un Demachy était comparable à celle d’un Ellena, d’une Giacobetti ou d’un Sheldrake ....

Simplicité et accessibilité ne sont pas incompatibles avec érudition, démarche artistique et exigence... C’est ce que j’ai pu vérifier en ayant la chance d’écouter et d’échanger avec des créateurs comme MA Corticchiato, F. Kurkdjian, M. Roucel, A.Biguine, P. Di Méo, A.Monnet, J. Kerléo ou P.de Nicolaï...

Après, vous avez le droit d’aimer et d’être indulgente avec des blockbusters comme La Vie est Belle -apres tout vous êtes dans le commerce, on ne va pas vous en tenir rigueur- mais n’obligez pas les amoureux du beau parfum que nous sommes à en faire autant...

Figurez vous que nous supportons déjà suffisamment souvent cette médiocrité olfactive pour revendiquer le droit de prendre l’air et d’avoir accès à une autre catégorie de fragrances.

Merci à vous de nous laisser explorer ces territoires différents librement sans vous s’immiscer davantage que cela n’est souhaité ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Stéphanie06, le 4 mai 2016 à 20:16

Bonjour Iago,

J’ai vécu une expérience similaire à Lyon. A l’atelier parfumé, je n’ai eu le droit de sentir que deux parfums. On a exigé que je choisisse une seule famille de parfums. Parce que paraît-il qu’il est inutile que je renifle un floral si mon style, c’est les orientaux. Pas la peine de sentir Corsica Furiosa, parce qu’à l’évidence, il ne me plairait pas !
Pire : on m’a fait des réflexions sur mes parfums, dont celui que je portais. Nuls, parce que dedans, il y a du synthétique !

Bref, j’ai filé chez Divine, où j’ai été reçu divinement bien !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Garance 3, le 4 mai 2016 à 20:40

"Pire : on m’a fait des réflexions sur mes parfums, dont celui que je portais. Nuls, parce que dedans, il y a du synthétique !" : C’est vraiment étrange comme réflexion de la part de vendeurs dans une parfumerie "de niche" ... Même si on n’a pas beaucoup de connaissances, on sait normalement que la plupart des parfums contiennent "du synthétique".
Et ne pouvoir sentir que deux parfums... Ce n’est même pas commerçant, en fait, je suis sûre que ça ne peut que leur nuire.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par iago, le 4 mai 2016 à 22:15

Bonsoir ! je suis rassuré , ça ne vient pas que de moi .. J’en veux à cette commerçante parce que je venais avec toute l’innocence et le désir de découverte qui m’anime en ce moment , je lui en veux aussi parce qu’elle m’empêche de découvrir des parfums qu’on ne trouve, à Lyon, que dans cette boutique . Tant pis pour moi et pour elle, j’ai été accueilli avec enthousiasme ailleurs ..

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Salammbô, le 19 mai 2016 à 17:57

Et bien, voilà qui n’est pas très encourageant à franchir la porte de leur boutique...
Basée sur Lyon, je suis titillée depuis un moment à l’idée de m’aventurer dans une parfumerie "de niche", où j’espère trouver un accueil plus professionnel, et rencontrer des personnes plus compétentes que dans un Sepho ou Nocibé. Non pas que je crache sur ces chaînes, je suis d’ailleurs bonne cliente Sephora, mais inutile de leur demander conseil spécifiquement pour un parfum, 90% des employés n’y connaissent rien de chez rien.

Si c’est pour se faire snober là où on vient justement chercher l’information et la connaissance, je préfère encore continuer à lire des blogs spécialisés (que de belles découvertes depuis AuParfum, my God !) et m’aventurer en solo dans les allées d’un Sepho plutôt qu’en parfumerie. Quitte à prendre mon temps, voir "perdre du temps" à tester, chercher, fouiller, tâtonner dans ce fouillis d’odeurs.

Pour info, il me semble avoir croisé à l’automne passé les parfums de The Different Company au Printemps, rue de la République. Ils ont quelques marques "de niche" (Frédéric Malle, Lutens, Juliette Has A Gun, By Kilian...). Les vendeurs sont un peu condescendants - à croire que c’est un trait obligatoire pour bosser dans ces grands magasins - mais on vous laisse tester tranquille et toucher à tout.
Un rêve de gosse, alors que ma maman me tapait sur les doigts : "On touche avec les yeux !"

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

iago

par iago, le 27 avril 2016 à 15:17

Bonjour à tous,
Je suis paré, j’ai fait une liste de vos propositions, trié ce que je pouvais trouver dans ma ville et commandé, quand c’est possible, des échantillons sur le net
Pour quelques parfums, je ne sais pas ou les sentir, c’est le cas notamment pour les Amouage, Andrea Maack et Nobile 1942, si vous avez des pistes n"hésitez pas.

Il me reste à sentir et je reviendrai vous faire part de mes découvertes et impressions.

merci à tous.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par toutpetitnez, le 27 avril 2016 à 22:53

Un sacré boulot vous attend, mais plutôt excitant non ?^^
A part commander des échantillons sur les sites américains (fragrancex ou lucyscent par ex) pour les "introuvables", je n’ai pas de piste (ni sur Lyon ni ailleurs).

Have fun :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par iago, le 27 avril 2016 à 23:00

bonsoir, oui, il va me falloir une organisation d’enfer :) .. Mais j’ai le temps et ca reste une occupation très agréable , j’ai poussé les portes des parfumeries de niche de ma ville et fait, déjà, de jolies découvertes ..

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

toutpetitnez

par toutpetitnez, le 24 avril 2016 à 13:22

Bonjour,
alors sans vraiment pouvoir dire que ça colle à votre quête, j’ai pensé à Jamais le dimanche d’Ego Facto.
Quoique, en relisant vos derniers mots, il est dans les clous ce parfum !
Pas viril mais pas féminin, vous le rendrez masculin vous-même ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par iago, le 24 avril 2016 à 14:04

Bonjour, merci de votre proposition , je ne connais ni le parfum ni la marque .. J’ai un monde à découvrir encore .. Je vous tiendrais informé

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

baya

par baya, le 20 avril 2016 à 16:22

Bonjour Iago,

Connaissez-vous Eau de Campagne de Sisley ? Je le trouve à la fois subtil et distingué, frais mais pas trop, avec en note de fond la mousse de chêne.

Je ne suis moi non plus pas spécialiste en parfums mais votre recherche m’a inspirée celui-ci !

Je vous souhaite de belles découvertes.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par iago, le 23 avril 2016 à 18:30

Bonjour et merci, je testerais dès la semaine prochaine .

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par kalos kagathos, le 18 avril 2016 à 22:05

Bonsoir,

A la lecture de votre recherche, je pense à "The Afternoon of a Faun" d’Etat Libre d’Orange

Belles découvertes parfumées !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par iago, le 19 avril 2016 à 10:54

Bonjour, merci de votre suggestion .. Je n’ai jamais eu l’occasion de satire les parfums de chez ELO .. Leur positionnement provocateur ne se fait-il pas au détriment de la qualité ou de la complexité de leurs fragrances ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par iago, le 19 avril 2016 à 10:55

De sentir pardon .. Lapsus amusant de mon correcteur d’orthographe

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Walkyrie, le 20 avril 2016 à 21:48

Bonjour,
l’originalité n’est pas toujours à la hauteur de la provocation... Et heureusement ! Ça en fait des parfums majoritairement assez portables, et de bonne qualité. After of a faune en est un exemple : original, puissant. Il intrigue, peut déranger, ne laisse pas indifférent. Rien que pour ça, ça vaut le coup de l’essayer ! Et tant qu’à y être, essayez justement Rien ! Un cuir résineux, et Je suis un homme, une cologne boisée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par hangten, le 5 mai 2016 à 18:15

Je suis un homme, j’adore ! Très particulier, hesperidé, cuiré. A la lisière du propre et du sale.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Walkyrie, le 17 avril 2016 à 12:59

Bonjour
Comme AdRem, votre conclusion m’a fait penser à French lover. J’ajouterais L’homme infini de Divine, qui incarne exactement pour moi la "force tranquille" par son boisé épicé, sec (au sens non gourmand) et aromatique. Il y a une critique positive sur ce site. Et sinon, si la note verte est prépondérante pour vous, pourquoi pas Corsica Furiosa ? Chic, frais, chaleureux et aromatique.
Bonnes rencontres !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par iago, le 17 avril 2016 à 22:15

Bonjour,
je crois qu’il y a une boutique Divine à Lyon .. Une visite s’impose

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Walkyrie, le 20 avril 2016 à 21:43

Bonjour,
si vous aimez les boisés authentiques, ça vaudrait la peine de faire un tour du côté des parfums Frapin : c’est une marque de cognac qui produit des fragrances qui reprennent les arômes du cognac et de la vigne. Ils en ont un assez vert mais je ne l’ai pas testé. Et Marc Antoine Corticchiato, de Parfums d’empire, a créé Speakeasy. C’est vraiment un travail et une perspective intéressante. Et le kit échantillons ne coûte pas cher...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par iago, le 27 avril 2016 à 23:03

Bonsoir et merci, effectivement le kit d’échantillon est à 5 € ce qui est une jolie surprise .. Je m’aperçoit que pour pas mal de parfums chroniqués sur ce site, les sentir est un parcours du combattant surtout en province

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Walkyrie, le 28 avril 2016 à 19:18

Habitant dans le Finistère, je suis bien d’accord ! C’est pour cela que j’ai commandé pas mal de kit échantillons. Si on ne trouve pas son bonheur, ça permet d’améliorer ses connaissances olfactives ! Divine a aussi un kit, un peu plus cher, mais ça vaut le coup !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Volute

par Volute, le 17 avril 2016 à 11:20

Bonjour Iago,
Du vert au brun ... Méchant loup de l’Artisan Parfumeur pourrait vous plaire : des odeurs de forêt avec un cœur de noisette.
Du brun au vert ... Bois d’Iris de The Different Company ou Infusion d’iris pour homme de Prada.
Je vous souhaite de belles évasions olfactives.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par iago, le 17 avril 2016 à 22:20

Merci pour le conseil .. J’ai lu beaucoup de choses ici sur les parfum à base d’iris qui ont éveillé ma curiosité notamment sur Bois d’Iris .. Ma recherche est trés ouverte au fond et je reste prêt à me laisser séduire par des choses qui sortent de mes habitudes et de ma recherche de base .

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par ecaille, le 28 avril 2016 à 13:28

Bonjour,
Etrange comme votre demande a attisé ma curiosité et comme votre recherche vous emmène là où je vais aussi.
Ma recherche à moi n’a pas été publiée mais elle était un peu disons... surréaliste, en faisant notamment appel à des odeurs qui m’étaient familières quand j’étais enfant, à la ferme. D’où mon intérêt pour votre recherche, assez naturaliste, "du vert au brun", pour moi aussi, entre terre et verdures...
Je n’aime pas les vétiver, mais j’adorais les orientaux. Et puis, j’ai découvert les iris.
Et j’ai découvert au final de nouveaux horizons parfumés, fleuris, lumineux, poudrés. que je n’aurais pas soupçonné d’aimer et qui pour ma part me font découvrir et accepter ma féminité.
Peut-être, et j’espère pour vous, les iris vous mèneront-ils comme pour moi, à une nature apaisée, sensible, charnelle, à une relation parfumée avec une nature dégagée des codes classiques (vert = vétiver par exemple).
Bonnes découvertes à vous donc.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par iago, le 28 avril 2016 à 19:18

Bonjour,
Vous avez raison , ma recherche s’éloigne peu à peu des vétivers pour s’engager sur d’autres voies , j’ai acheté, il y a peu, l’Eau de Narcisse Bleu de chez Hermès , une découverte pour moi, bleue mais d’abord verte puis d’un bleu poudré et boisé ..Je suis tres tenté aussi par les Iris dont j’ai lu de fabuleuses descriptions ici . J’imaginais les parfums à base d’iris comme fleuris et il semblent qu’ils soient plutôt terreux , verts et poudrés .
il y a beaucoup de façons pour un parfum de faire surgir des images de nature ... J’y viens doucement .

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Parfumdambre, le 16 avril 2016 à 19:02

Bonjour iago,

A la suite de Farnesiano et thelittlebox, je recommanderais Ponte Vecchio de Nobile 1942, qui m’évoque un sol de forêt après la pluie et Chypre Mousse d’Oriza L. Legrand, très forestier, mais aussi miellé (pas trop pour vous, j’espère).

Mais les deux parfums qui me viennent immédiatement en tête sont Aer et Liquo, d’Angela Ciampagna. Ils m’évoquent des promenades dans la campagne italienne, tous deux sont aromatiques et ont des aspects herbe sèche. Le premier est plus léger, plus herbacé, alors que le second développe une note réglisse dense et profonde, mais il y a bel et bien une sensibilité commune.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Farnesiano

par Farnesiano, le 16 avril 2016 à 16:10

Bonjour Iago. Pêle-mêle, quelques suggestions.
- Sycomore de Chanel, si élégant, du vert au brun avec la chaleur d’une figne ligne dorée...
- Upper Ten for men de Lubin, boisé assez racé.
- Carbone de Balmain, parfum sombre ne devanant chaleureux qu’au bout de quelques heures.
- Vétiver Oriental de Lutens, charme et volupté au rendez-vous.
- Midnight in Paris de Van Cleef & Arpels, d’une exquise rondeur baumée.
- JourneyMan d’ Amaouge, plus épicé, imprévisible, plein de surprises dans son évolution.
- Ponte-Vecchio de Nobile 1942, aromatique boisé, faux frais par la présence de quelques fleurs (génranuim, iris, rose ?) Un masculin distingué qui semble raconter l’histoire d’une promenade ;
- Jubilation d’ Amouage, entre fougère, bois et promesses sensuelles.
Bonnes explorations.

Bonnes

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par iago, le 16 avril 2016 à 16:50

Merci pour cette belle liste , je possède déjà le Sycomore de Chanel en effet très élégant et que je trouve très proche de l’Encre Noire de Lalique ; je ne connais aucun des autres .. Je vais me faire une liste et arpenter les parfumeries de niche de ma ville .. Je vous tiendrais informé de mes découvertes .

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Youggo

par Youggo, le 16 avril 2016 à 15:49

En lisant ça "moderne, voire contemporain, du vert sombre de l’herbe coupée et des sous bois humides, au brun de la terre mouillée et des bois noueux" j’ai tout de suite pensé à Coven de chez Andrea Maack. On quitte le territoire du vétiver, mais ça pourrait coller.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par iago, le 16 avril 2016 à 16:46

Bonjour youggo , Ca pourrait, en effet, coller .. Faut-il encore que je trouve ce parfum voire un échantillon .. Je farfouillerais sur le net

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Myths Woman

Myths Woman - Amouage

Une création poétique, abstraite et foisonnante d'idées autour d'une chimère florale et des facettes végétales.

en ce moment

Farnesiano a commenté Myths Woman

il y a 3 heures

Merci, Alexis, pour cet article plutôt bref mais qui fait le tour de la question. Inutile de(…)

il y a 6 heures

Hello DOMfromBE et everybody ...Pétrichor si vous passez par ici et d’autres experts ... je(…)

il y a 20 heures

C’était pour moi, touriste belge à Paris (mais régulier, 2 à 3 fois par an), la découverte d’un(…)

Dernières critiques

L’Ouïe - Pentalogies

Tendre l’oreille

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019

Avec le soutien de nos grands partenaires