Auparfum

Sycomore

Chanel - Les Exclusifs de Chanel

Flacon de Sycomore - Chanel
Note des visiteurs : (32 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Vétiver sculpté

par Jeanne Doré, le 6 juillet 2008

La collection des Exclusifs, qui fait revivre l’esprit de Mademoiselle Chanel depuis 1 an, s’enrichit d’un nouveau bois, dont le nom mystérieux (celui d’un grand érable majestueux) résonne comme celui d’une île grecque : Sycomore.

Jacques Polge a travaillé autour d’une matière centrale, le vétiver, comme on sculpte du bois, de manière brute, incisive et vibrante. Le résultat est un parfum qui, s’il semble linéaire au premier abord, dévoile une complexité chaude, lancinante et qui semble se prolonger à l’infini lorsqu’on le porte.

L’odeur verte, fumée, épicée et terreuse naturelle du vétiver est ici mise en exergue, comme portée par des effluves invisibles qui en font ressortir la chaleur profonde et torride. Les facettes de feuilles vertes et de mousse évoquent une promenade dans les sous-bois, à l’automne, avec une impression d’atmosphère moite et terreuse. Des notes de résines, d’encens et une touche de santal renforcent l’impression de fumée sucrée et balsamique, qui contraste avec la rigueur sèche et poivrée du vétiver.

Magnifique travail d’orfèvre sur une matière difficile à renouveler, mais qui, lorsqu’elle est traitée avec talent (voir aussi Encre Noire), fait des miracles.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par Zean, le 12 juillet 2020 à 12:47

Sycomore aurait certainement pu s’appeler différemment et venir nourrir la légion des parfums de niche qui jouent et surjouent les atmosphères obscures et diaboliques. Le mal est ici assez froid, sans la luxure ni la chaleur, et j’y reconnais toute la part la plus sombre de Chanel. Le côté parfois effrayant d’un imaginaire dur, volontiers condescendant et directif et dont l’élégance atemporelle devient ici spectrale et terreuse... en sentant sycomore et en regardant le logo de la marque, un frisson me parcoure. Que l’élégance de Chanel est belle quand elle est solaire, que l’élégance de Chanel est effrayante quand elle s’aventure sur ces chemins-là.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Adina76

par Adina76, le 14 juin 2019 à 10:42

J’avoue : je ne connaissais guère que Misia et le 22 parmi les Exclusifs de Chanel. Je viens de découvrir l’eau de parfum Sycomore et à l’aveugle, j’aurais juré qu’Encre noire avait désormais son eau de parfum. Quand on voit la différence de prix entre les deux, il n’y a pas photo ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Farnesiano, le 14 juin 2019 à 15:10

Chère Adina, vous avez raison, hélas, car si vous aviez senti Sycomore en eau de toilette, vous auriez craqué pour cette dernière qui était à mes yeux sans nul doute le plus beau des vétivers, subtil, poétique, envoûtant. Je dis hélas car moi-même je regrette de ne l’avoir pas acheté à l’époque. Je me console aujourd’hui avec Encre Noire, Vétiver Extraordinaire (en 50 ml, 1ère édition), Eau de Vétiver bleu de Cartier et l’élégant quoique un peu désuet Vétiver de Guerlain (d’avant les reformulations). Bon weekend.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 14 juin 2019 à 16:10

+1 Farnesiano :
Tout à fait d’accord !

Dans Sycomore l’original, il y a un effet de ravissement. On jette toute analyse rationnelle aux orties.

"Eau de vétiver bleu" était une jolie surprise. Il y a un joli vetiver anisé, mais il ne tient pas beaucoup je trouve.

Le Vétiver vintage de Guerlain est génial. Pour le coup la formule a vraiment été mise à sac depuis 20 ans et personne n’en parle (ils ne mettent plus que du vetiver synthétique ou quoi ?). J’ai un vintage, il est très huileux, très racine comme "vétiver extraordinaire", le fond est anguleux, presque réglisse, et l’encens blanc est présent. Bref il a du caractère, alors que l’actuel c’est de la soupe, et j’aurais honte à la place de Guerlain. (ils maintiennent leurs autres classiques à un bien meilleur niveau)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 14 juin 2019 à 16:02

Aujourd’hui oui, question prix, Sycomore est cher, et Encre noire se trouve facilement chez les discounters.

En 2008, quand Sycomore est sorti, il était à 1€ le millilitre. Certes il fallait en acheter 200ml... Et Encre noire ne se trouvait pas facilement chez les discounter. On restait proche du 1€ le millilitre, et il fallait payer les frais de port.

Avec mon vieux flacon de Sycomore j’ai pris des goûts de luxe, car tout y est un peu mieux. Il a plus de virtuosité dans les notes de tête, il est plus classieux avec sa touche d’iris dans le coeur et de santal dans le fond, et il évolue.

Dans Encre noire, il y a énormément d’isoEsuper, et une fois qu’on sait le détecter c’est un peu foutu pour vous. Par contre il a un effet "sirop de canne à sucre" au début que j’aime bien chez lui. D’une façon générale, les parfums qui utilisent une surdose d’isoEsuper et/ou d’ambroxan pour se projeter en avant me séduisent quand je les découvre, puis m’insupportent. (L’iris millésimé de L’artisan parfumeur avait ce problème)

(Une fois sur Ebay j’ai vu trainé la version EDP d’Encre noire dans le flacon Baccarat. (cher) Comme Lalique a tendance à mieux réussir ses flacons que ses parfums, je ne m’y suis pas risqué. Mais je reste rongé par la curiosité.)

Sycomore a subi une reformulation, je suppose. On radote, mais Chanel nous a quand même fait un sale coup, en passant les EDT en EDP, en baissant la qualité, et en gonflant le prix. Donc l’actuel est peut-être aplati.

Misia
Au fait, j’ai senti le Misia d’origine ! Je suis tombé des nues, il est incomparable. C’est un peu ce que j’attendais du cri de la lumière, en fait.
Très baumé, une violette très forte, presque glycine, un iris très présent, dans un accord très langoureux, tenace/attachant, et cosmétique. Ce que moi j’avais senti en boutique c’est une tambouille rose iris sans grand intérêt.
(A y repenser, tous les parfums inspiré de l’odeur des vieux rouges à lèvre ont varié horriblement en formulation, si je mets mes tests bout à bout.
Il y a "drôle de rose" qui est comme passé de "fait naturel" à "totalement synthétique, "lipstick rose" qui semble lissé et avoir perdu sons sens de la provocation, "Misia" c’est le jour est la nuit, "Cri de la lumière" où ce que j’en lis n’est pas du tout ce que j’ai senti. (Et depuis Parfum d’empire a des ruptures de stock donc éventuellement des soucis d’approvisionnement en matières premières.)
Pourtant ce sont des marques qui ont ma confiance !!!

Le n°22 tourne mal aussi.
Le vrai a un très bel accord de fleur blanche une fois que les aldéhydes se retirent, sur un fond très sec avec de l’encens. L’actuel a chopé l’ylang-ylang bonbon pénible, que je sens dans "vanille galante" et une douzaine d’autres parfum. En gros Chanel a effacé l’avalanche d’aldéhyde qui effrayaient les clientes. Désormais le n°22 séduit d’emblée, mais ce changement nuit à la structure du parfum.
La formule "glisse", comme ça arrive souvent chez Chanel. C’est mon impression : chez Chanel, il me semble que les reformulation sont planifiées, et qu’on fait volontairement une formulation intermédiaire "moitié l’ancienne-moitié la nouvelle" pour habituer la clientèle en deux ans. Je trouve ça très faux-cul de leur part, je trouve plus honnête les reformulations "franches". J’espère que le n°22 va retomber sur sa bonne moitié, si je peux dire.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Farnesiano, le 15 juin 2019 à 10:51

Merci beaucoup, Petrichor, pour toutes ces analyses en profondeur.
Tout à fait d’accord sur le 22. Je voulais me l’offrir il y a
longtemps mais je n’en n’avais pas les moyens à l’époque et ma timidité en matière de parfums dits féminins ne m’encourageait pas... Ce parfum pourtant m’éblouissait, plus que le n°5, et me touchait au plus profond. D’une classe folle et d’une grâce incroyable. Il reste beau mais plus plat, moins profond, moins mystérieusement lumineux. Comme vous le dites si justement : la formule "glisse". C’est exactement cela que je ressens. Si beaucoup de reformulations ne massacrent pas les parfums que nous avons aimés (Hermès, par ex.), elles les banalisent, elles leur ôtent leur singularité, l’intensité de leur "vibration", le caractère particulier de leur évolution et de leur sillage, en plus de certaines de leurs couleurs. En bref, la matière n’est plus la même. Dior en tête bien évidemment, Chanel parfois et Guerlain. Ainsi, comment l’actuelle version du Vétiver peut-elle encore trouver des acheteurs. De vieux messieurs fumeurs sans plus aucun odorat ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 18 juin 2019 à 08:19

J’aime parler du "message" d’un parfum.
Parce que ça regroupe les ingrédients d’un côté, l’ effets des accords sur vous de l’autre, et une certaines subjectivité quelque soit la personne qui le porte ou le sent. Et puis, comme une écriture manuscrite, les compositions sont lisibles et précises à certains endroit, mais indéchiffrable et volontairement abstraite à d’autres -il faut se laisser porter-.
(C’est aussi la façon qu’a mon cerveau de cartographier un parfum : le rationnel des ingrédients perçus, l’accès au ressenti inconscient des multiples effets, et la mémoire accumulée des différentes facettes et différents portés)

Maintenir l’intégrité de ce message est un effort constant pour les maison de parfum. Beaucoup de classiques ne disent absolument plus la même chose. L’ingrédient le plus important et le plus rare en parfumerie, c’est le temps *. Or les reformulations ont souvent été faites dans l’urgence, et avec un budget formule très bas.
* (puis le budget, le talent)

Dior massacre son catalogue, en effet, et compense en dopant ses ventes par la pub. En dépit de circonstances atténuantes -pas facile de reformuler des chypres-, le critère accablant c’est leur cynisme. Une marque peut se rater mais être bien évalué sur l’échelle de la sincérité (ex : serge lutens).
Le gâchis avec Dior, c’est qu’en plus des classiques, ils avaient un des plus beau catalogues des années 90 2000, et tout ça va dans la boue (dolce vita, hypnotic poison, dune, j’adore par Calice Becker). Le cynisme tient dans la radinerie sur le prix des formules des anciens parfums, redoublé par le fait qu’ils ont rapatrié la production des parfums au lieu de se faire fournir en concentré, au détriment des formules originales et des nez. Et puis cette façon d’utiliser des bases rose et bases jasmins rapprochent dangereusement tout ce qu’ils font des shampoings.

Le vétiver de Guerlain peut se vendre : en sephorionaud les gens sont anosmiques après plusieurs essais. Le vetiver est dans la moyenne de ce qui est proposé chez les hommes, il est potable. C’est une vague odeur de frais et de sueur d’aisselle propre qui ne dure pas (dénominateur commun des odeurs de vetiver pour moi). Si le client est aventureux il prendra "vetiver extrême". Le mec pensera avoir un parfum à lui, il aura l’impression d’avoir l’expérience complète -la boutique, le choix, le joli flacon, un prix significatif-, tout sauf le parfum, un vrai. C’est un peu comme les tomates qu’on achète même si elle n’ont plus de goût, quand on y repense. On a beau se déplacer, comparer l’aspect, et parfois acheter des coeurs de boeuf, on a la texture mais très rarement le goût d’avant.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par makhila92 , le 7 mars 2018 à 18:32

Bonsoir, si quelqu’un est intéressé j’ai un flacon de 200ml (reste 190 ml ) en eau de parfum .

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Nez inexpert

par Nez inexpert, le 23 novembre 2017 à 01:58

L’eau de toilette Sycomore déclencha ma passion pour la parfumerie et reste, pour l’amoureux de vétyver que je suis, le chef-d’œuvre de Jacques Polge et le plus beau des parfums.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nez inexpert, le 22 novembre 2018 à 22:06

L’eau de parfum, en revanche, c’est plutôt Sycoless. Mon ultimatum : Chanel, jusqu’à ce que vous nous ayez rendue la merveille originale au prix original, je déclare un boycott universel de tous vos produits - même les horribles lunettes de soleil géantes "face de mouche". La balle est dans votre camp.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Nymphomaniac

par Nymphomaniac, le 25 août 2015 à 23:02

Proposition d’un soir

J’échange 200 ml. de Sycomore (enfin, 190 ml. environ) contre 100 ml. de Vétyver de Mona di Orio

...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Attar

par Attar, le 3 août 2015 à 22:34

Je le porte uniquement en cologne en sortant de la douche puisque depuis les reformulions de 2013 il a perdu toute sa puissance et son caractère. Il ne tiens plus.
il n’est que l’ombre de lui même tout comme tout les autres exclusifs du reste.
En cologne il est parfait.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Egoïste !, le 25 juin 2015 à 14:50

Pour moi c’est LE Vétiver. Comme beaucoup l’ont remarqué il est très proche d’Encre Noire (que je possède également), néanmoins il m’apparaît plus profond et rond ; sa tenue est meilleure et son sillage plus puissant. Vous me direz alors qu’il n’y a aucune raison de posséder également Encre Noire. Et bien si, il y en a une : le prix ! Ca peut paraître mesquin de le faire remarquer mais si la différence olfactive entre ces deux grands parfums n’est pas énorme... en revanche la différence de prix l’est ! (133€ les 75ml pour l’un contre 32€ les 100ml pour l’autre sur le net...). Pour ma part cela a été un ENORME dilemme : satisfaire pleinement mon odorat et mes émotions ou mon compte en banque ? J’ai tranché : j’ai acheté les deux !! Il s’agit là d’une stratégie économique de long terme. Oui, oui ;-) En effet, J’associe et superpose volontiers les deux selon la très savante équation : 1 à 2 pulvérisation(s) de Sycomore + 2 à 3 d’EN = Sycomore Noir ! Chef d’oeuvre ultime à prix raisonnable :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Belle du seigneur, le 27 janvier 2015 à 23:33

"J’entre dans une pièce sombre, éclairée à la bougie. Atelier d’écrivain... Qui a quitté son fauteuil de cuir pour aller prendre l’air, laissant étalés sur la table les brouillons noircis, salis, recouverts de pelures de crayon gris. Dehors il fait sûrement doux, et j’hésite à aller le rejoindre : Sera-t-il accueillant ou bourru ? Je m’approche de ses livres poussiéreux pour y trouver des indices. Tolstoï, Dostoïevski, un certain goût pour la Russie, mais non, ribambelle d’auteurs antiques, et Rousseau, et Cohen... Je me sens si bien ici, dans cette douce chaleur, vagabondant à travers les siècles, tournant les pages. Même la lumière semble croître...
Et lorsque je l’entends marcher dans le couloir, je me retourne vers le bureau : La cire de la bougie a coulé sur le cuir du fauteuil, et les brouillons brûlent, crépitent doucement, les cendres dansent presqu’invisibles ; et longtemps nous regarderons ces jeux d’ombre et de lumière, tous deux enfermés dans le silence du soir."

Voilà ce que j’ai pensé en découvrant ce parfum cet après-midi auprès d’un adorable vendeur des Galeries Lafayette. Or je n’aurais jamais approché Sycomore sans auparfum, découvert il y a deux mois, et sans tous ceux qui y participent.
Alors je voudrais vous remercier, parce que si j’ai toujours aimé la parfumerie, j’avais du mal à accéder à autre chose qu’à mes sempiternels orientaux avant de vous lire. Et puis en deux mois je me suis constituée, malgré mon "salaire" d’étudiante, ma propre petite bibliothèque olfactive à côté de ma plus grosse bibliothèque encyclopédique ;)

Vous êtes vraiment mon petit rayon de soleil chaque jour. Alors, mille fois merci de m’aider à découvrir ce monde d’effluves merveilleux !
Pour citer Jicky, "Vive l’odorat !"

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Borras, le 5 mars 2018 à 20:58

Bonsoir,
oui, deux ans ce sont passés et je lis votre magnifique description sur ce parfum.
Vous m’avez transporté !!!
Et en 2018 c’est bon de rêver......
Merci

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Compte supprimé, le 22 octobre 2014 à 17:57

Le plus beau vétiver ; franc, suave et séducteur. Une signature très élégante.
(Encore Noire me paraît monobloc, presque artificiel)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

AdRem

par AdRem, le 2 mars 2014 à 16:20

Découvrir un spot où vous seul seriez habilité à surfer sur cette splendide houle...

Ecouter en boucle ce mouvement musical qui n’a pu être écrit que pour vous...

Poser ce livre sur votre chevet sa lecture finit, le reprendre dans la minute pour le relire une nième fois dans la solitude de votre chambre et rêver qu’ il ne soit jamais publier, qu’il ne tombe pas entre de mauvaises mains...

Respirer Sycomore et ne rien vouloir écrire sur lui sur "au parfum", dire qu’Encre Noire est si proche que Chanel se moque de nous et que votre quète doit s’arrêter aux portes de Lalique, garder pour soi ce bijou de parfumerie, sa lumière, son envol, que personne d’autre que vous n’embrasse ce champ/chant de Vétiver sous Aldehydes, remercier Jacques et Christopher pour ce parfum exclusivement créé pour vous, vous conseiller d’aller vivre loin, très loin de lui, de vous...

Nous laissez seuls ma vague, ma symphonie, ma bible et mon parfum sur mon île...
Partez !!! Sauf toi...qui a le nez collé contre mon cou...Vendredi !!!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

S9

S9

a porté Sycomore le 12 décembre 2020

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :

Zean

a porté Sycomore le 12 juillet 2020

Sa note :
S9

S9

a porté Sycomore le 17 avril 2020

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Sycomore le 4 décembre 2019

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté Sycomore le 21 janvier 2019

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté Sycomore le 11 janvier 2019

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté Sycomore le 10 janvier 2019

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté Sycomore le 7 janvier 2019

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté Sycomore le 6 janvier 2019

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté Sycomore le 1er janvier 2019

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Solance

Solance

a porté Sycomore le 14 juin 2018

A la recherche d’un remplacant pour mon disparu et regretté Fragile de JP Gaultier fin 2013, ma quete m’a fait tomber dans le chaudron magique du monde de la parfumerie... et j’ai découvert avec (...)
Sa note :

jeremysouchong

a porté Sycomore le 5 février 2018

/)
Sa note :
Anna Fleuve

Anna Fleuve

a porté Sycomore le 13 janvier 2018

Paris, 37 ans
Sa note :
Dylan Di Maio

Dylan Di Maio

a porté Sycomore le 2 janvier 2018

Sa note :
Dylan Di Maio

Dylan Di Maio

a porté Sycomore le 10 octobre 2017

Sa note :

Belle du seigneur

a porté Sycomore le 26 décembre 2016

Solance

Solance

a porté Sycomore le 30 avril 2016

A la recherche d’un remplacant pour mon disparu et regretté Fragile de JP Gaultier fin 2013, ma quete m’a fait tomber dans le chaudron magique du monde de la parfumerie... et j’ai découvert avec (...)
Sa note :

chantou

a porté Sycomore le 22 avril 2016

Anna Fleuve

Anna Fleuve

a porté Sycomore le 24 février 2016

Paris, 37 ans
Sa note :
iago

iago

a porté Sycomore le 23 février 2016

Même si je me suis parfumé depuis mon adolescence, je ne suis qu’un béotien en matière de parfum . Je découvre depuis peu un monde dans lequel puise mon imagination, mes souvenirs et mes émotions . La (...)
Nymphomaniac

Nymphomaniac

a porté Sycomore le 22 décembre 2015

Sa note :
euskalpyth

euskalpyth

a porté Sycomore le 25 octobre 2015

lorelei

a porté Sycomore le 25 octobre 2015

Sa note :

Nombre Noir

a porté Sycomore le 5 octobre 2015

Sa note :
Passacaille

Passacaille

a porté Sycomore le 2 octobre 2015

Enseignant-chercheur en chimie organique à l’Université de Versailles SQY
Sa note :
Passacaille

Passacaille

a porté Sycomore le 14 septembre 2015

Enseignant-chercheur en chimie organique à l’Université de Versailles SQY
Sa note :
Nymphomaniac

Nymphomaniac

a porté Sycomore le 31 août 2015

Sa note :
euskalpyth

euskalpyth

a porté Sycomore le 21 août 2015

Lanou

Lanou

a porté Sycomore le 5 août 2015

ROBERTO

ROBERTO

a porté Sycomore le 31 juillet 2015

Sa note :

Egoïste !

a porté Sycomore le 30 juillet 2015

Sa note :
apetitdeux-

apetitdeux-

a porté Sycomore le 29 juillet 2015

Egoïste !

a porté Sycomore le 25 juillet 2015

Sa note :

Egoïste !

a porté Sycomore le 23 juillet 2015

Sa note :

Egoïste !

a porté Sycomore le 8 juillet 2015

Sa note :

atlas

a porté Sycomore le 27 juin 2015

Egoïste !

a porté Sycomore le 24 juin 2015

Sa note :

atlas

a porté Sycomore le 13 juin 2015

a porté Sycomore le 22 mai 2015

Sa note :

Egoïste !

a porté Sycomore le 20 mai 2015

Sa note :

atlas

a porté Sycomore le 8 mai 2015

euskalpyth

euskalpyth

a porté Sycomore le 8 mai 2015

atlas

a porté Sycomore le 22 avril 2015

a porté Sycomore le 18 avril 2015

Sa note :
Passacaille

Passacaille

a porté Sycomore le 16 avril 2015

Enseignant-chercheur en chimie organique à l’Université de Versailles SQY
Sa note :
Passacaille

Passacaille

a porté Sycomore le 3 avril 2015

Enseignant-chercheur en chimie organique à l’Université de Versailles SQY
Sa note :
S9

S9

a porté Sycomore le 30 mars 2015

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :

Guillaume83

a porté Sycomore le 26 mars 2015

38 ans, un brin original, quelque peu rangé quand même, la passion du parfum m’anime depuis l’adolescence même si je manque encore cruellement de formation ou d’apprentissage, j’y travaille (...)
Passacaille

Passacaille

a porté Sycomore le 24 mars 2015

Enseignant-chercheur en chimie organique à l’Université de Versailles SQY
Sa note :
Nymphomaniac

Nymphomaniac

a porté Sycomore le 17 mars 2015

Sa note :
Bella

Bella

a porté Sycomore le 10 mars 2015

Sa note :
Passacaille

Passacaille

a porté Sycomore le 7 mars 2015

Enseignant-chercheur en chimie organique à l’Université de Versailles SQY
Sa note :
Passacaille

Passacaille

a porté Sycomore le 26 février 2015

Enseignant-chercheur en chimie organique à l’Université de Versailles SQY
Sa note :
euskalpyth

euskalpyth

a porté Sycomore le 25 février 2015

a porté Sycomore le 25 février 2015

Sa note :
Nymphomaniac

Nymphomaniac

a porté Sycomore le 18 février 2015

Sa note :
Passacaille

Passacaille

a porté Sycomore le 4 février 2015

Enseignant-chercheur en chimie organique à l’Université de Versailles SQY
Sa note :
Passacaille

Passacaille

a porté Sycomore le 24 janvier 2015

Enseignant-chercheur en chimie organique à l’Université de Versailles SQY
Sa note :
S9

S9

a porté Sycomore le 9 janvier 2015

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
Passacaille

Passacaille

a porté Sycomore le 5 janvier 2015

Enseignant-chercheur en chimie organique à l’Université de Versailles SQY
Sa note :
Passacaille

Passacaille

a porté Sycomore le 2 janvier 2015

Enseignant-chercheur en chimie organique à l’Université de Versailles SQY
Sa note :
ROBERTO

ROBERTO

a porté Sycomore le 25 décembre 2014

Sa note :
euskalpyth

euskalpyth

a porté Sycomore le 12 décembre 2014

Nymphomaniac

Nymphomaniac

a porté Sycomore le 3 décembre 2014

Sa note :
euskalpyth

euskalpyth

a porté Sycomore le 21 novembre 2014

a porté Sycomore le 17 novembre 2014

Sa note :
amand

amand

a porté Sycomore le 7 novembre 2014

Sa note :
schlimmelmann

schlimmelmann

a porté Sycomore le 1er novembre 2014

"pas une note des valses ou des scottishes ne se perdait dans toute la maison, si bien que le malade eut sa part de la fête et put rêver sur son grabat aux bonnes années de sa (...)
jovi

jovi

a porté Sycomore le 1er novembre 2014

j’aime les parfums qui recréent à la perfection une odeur naturelle mais sublimée mes favoris lys méditerranée malle,philosykos dyptique,ostara penhaligon’s,l’eau de merzhin anatole lebreton.J’aime (...)

Nombre Noir

a porté Sycomore le 18 octobre 2014

Sa note :
ROBERTO

ROBERTO

a porté Sycomore le 17 octobre 2014

Sa note :
euskalpyth

euskalpyth

a porté Sycomore le 15 octobre 2014

AdRem

AdRem

a porté Sycomore le 14 octobre 2014

" Nous recherchons tous le bonheur, mais sans savoir où, comme des ivrognes qui cherchent leur maison, sachant confusément qu’ils en ont une." -Voltaire- "Certains mots sont probablement aptes à (...)
Sa note :
Bella

Bella

a porté Sycomore le 14 octobre 2014

Sa note :

a porté Sycomore le 9 octobre 2014

Sa note :
euskalpyth

euskalpyth

a porté Sycomore le 3 octobre 2014

Bella

Bella

a porté Sycomore le 2 octobre 2014

Sa note :
euskalpyth

euskalpyth

a porté Sycomore le 25 septembre 2014

euskalpyth

euskalpyth

a porté Sycomore le 10 septembre 2014

ancien membre

a porté Sycomore le 29 août 2014

PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Sycomore le 22 août 2014

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !

barmassa

a porté Sycomore le 18 août 2014

ROBERTO

ROBERTO

a porté Sycomore le 14 août 2014

Sa note :
euskalpyth

euskalpyth

a porté Sycomore le 8 août 2014

nathalie

a porté Sycomore le 29 juillet 2014

Sa note :

atlas

a porté Sycomore le 18 juillet 2014

ancien membre

a porté Sycomore le 11 juillet 2014

nathalie

a porté Sycomore le 11 juillet 2014

Sa note :
euskalpyth

euskalpyth

a porté Sycomore le 9 juillet 2014

Woody

a porté Sycomore le 4 juillet 2014

Sa note :
ROBERTO

ROBERTO

a porté Sycomore le 3 juillet 2014

Sa note :

ancien membre

a porté Sycomore le 1er juillet 2014

à la une

Lecture et cigarette en terrasse, par Æther et LGN

Lecture et cigarette en terrasse, par Æther et LGN

Le designer Louis-Gabriel Nouchi et le fondateur de la maison de parfum, Nicolas Chabot, nous invitent en terrasse, entre effluves de papier, de tabac et de briquet.

en ce moment

il y a 8 heures

Bonsoir hespéridés, Si vous veniez à le souhaiter, je vous enverrais volontiers un petit tube de(…)

Adina76 a commenté Samsara

hier

C’est certain... ça roule :-)))

hier

Bonjour Emma, je tombe sur ce file quelques années après, parce que je suis moi aussi à la(…)

Dernières critiques

Office for Men - Fragrance One

Bureau, fais ton office

Mon nom est rouge - Majda Bekkali

Le ballet de la rose

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Philippe K.

Philippe K.

Lausanne (01)

Le Paravent

Le Paravent

Lyon (69)

Jovoy - Le Mans

Jovoy - Le Mans

Le Mans (72)

Avec le soutien de nos grands partenaires