Auparfum

Parfums : le top 2020 de la rédaction

par La rédaction, le 28 décembre 2020

2020 n’a pas été rempli que d’événements indésirables... il y a aussi quelques beaux parfums qui ont parsemé cette année chaotique ! Rien que pour vous, et en attendant 2021, une sélection - non exhaustive - des coups de cœur de la rédaction.

Nez cachés derrière les masques, odorat en berne en cas de contagion, parfumeries fermées ou au mieux, interdisant de jouer des mouillettes comme avant, mesures sanitaires obligent... bref, 2020 n’a pas été une grande année pour les amateurs de parfums.
Mais elle nous a tout de même offert quelques belles compositions, dont nous vous proposons ici une sélection, non classée et non exhaustive.

Et vous, quels sont vos parfums préférés de 2020 ?

  • Chicago High, Vilhelm Parfumerie

    Bienvenue dans le fumoir, pour une dégustation de cigares et de liqueurs bien charpentées.
    Lire la critique


  • Bourrasque, Le Galion

    Avec cette réédition aux tonalités automnales, Rodrigo Flores-Roux confirme son talent pour les chypres raffinés et intemporels.
    Lire la critique


  • Rosa Novella, Santa Maria Novella

    Un floral vert aux multiples facettes, tour à tour ambré, chypré, épicé, qui surprend par sa complexité élégante et raffinée.
    Lire la critique


  • Quando_rapita_in_estasi, Filippo Sorcinelli

    Superbe extrait de parfum mêlant le spectre d’un chypre floral à des émanations d’encensoir, inspiré par l’héroïne d’un opéra de Gaetano Donizetti.
    Lire la critique


  • Le Régent, Oriza L. Legrand

    Un cœur ambré opulent qui laisse sur la peau un sillage doux et épais comme le velours.
    Lire la critique


  • Aimez-moi comme je suis, Caron

    Un vétiver et une noisette qui mettent l’eau à la bouche : l’exception de l’année au rayon masculin.
    Lire l’actu


  • Le Ciel, Floratropia

    Un sillage d’iris, de graines d’ambrette et de carotte en apesanteur... Floratropia constitue une bonne surprise dans l’univers de la parfumerie naturelle.
    Lire la critique


  • Clorophyll Gardenia, Comme des garçons

    Un gardénia mutant qui révèle la vigueur de la tige sous la fleur. Si le vert fluo avait une odeur, ce serait celle-là.
    Lire la critique


  • Eau capitale, Diptyque

    Incarnant à merveille ce flou sophistiqué, ce mélange de codes et d’indiscipline de la ville aux mille visages, belle sans trop en faire, Eau capitale est un Paris réussi.
    Lire la critique


  • Perfumista, Anatole Lebreton

    Un floral chypré délicieusement suranné, mené par une rose poudrée et miellée sur fond de patchouli et de Mousse de Saxe.
    Lire la critique


  • Al Sahra, The Different Company

    Émilie Coppermann fait souffler le vent brûlant du désert sur une création à l’écart d’un Orient caricatural.
    Lire la critique


  • Violet Shot, Olfactive Studio

    Une nouvelle partition de la violette, pour ceux qui n’aiment pas le traitement rétro-mièvre habituellement associé à la fleur.
    Lire la critique


  • Fils de joie, Serge Lutens

    Après le jaune orangé et les mauves sombres, le goût singulier de Serge Lutens pour le jasmin trouve une expression nouvelle.
    Lire la critique


  • Exit the King, État libre d’Orange

    Pour accompagner un souverain dans sa chute avec élégance et panache, rien de tel qu’un beau chypre à l’ancienne
    Lire la critique


  • 1979 New Wave, Les Bains Guerbois

    Dominique Ropion nous offre un hit mentolé sacrément bien ficelé, auquel on revient encore et encore.
    Lire la critique


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par Deweare, le 9 janvier 2021 à 15:30

En 1975 Givenchy proposait que deux " parfums " pour Homme, MONSIEUR et GENTLEMAN...
Aujourd’hui de partout, pour rassurer les nostalgiques ( du bon gout ) on nous propose toujours le Gentleman en nous précisant bien que c’est le classique, ce n’est que de l’ignorance, pour l’avoir porté de 1975 à 2002, j’affirme que ce fameux classique ne ressemble en rien à celui crée par Paul Léger en 1974, celles et ceux qui prétendent le contraire sont des menteurs et des imbéciles. Les normes européennes destructrices sont passées par là 2004, les sensations olfactives magiques ont disparu, en revanche pas les prix.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Kouros, le 10 janvier 2021 à 10:11

Ceux qui pensent pas comme toi sont des imbéciles donc. En disant ça t’empêche d’entrée le débat.
Il y a plusieurs parfum qui portent aujourd’hui le même nom qu’il y a 20 ans et qui ont été allégés et modifiés, j’accepterais pourtant que quelqu’un me dise qu’il/elle ne voit pas la différence. Tant mieux pour eux même.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 10 janvier 2021 à 12:04

Lequel est une rose patchouli pour homme avec un peu d’animalité ? (quelque chose qui rappelle la civette). Je n’étais pas là en 1975, mais il y a une poignée d’années j’ai trouvé ce Givenchy-là très bien. (Etonnamment bien pour un parfum à large distribution). Seulement, quand je veux le recommander, j’ai toujours peur que les gens ce trompe de flacon.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Farnesiano, le 10 janvier 2021 à 13:25

Patchouli, rose, estragon e. a. et surtout un superbe cuir ! Je n’osai pas l’acheter en ce début des années 80 parce que trop " voyant " et j’aurais dû le porter en cachette de ma mère. Me suis rabattu alors sur Monsieur de Givenchy, un aromatique citronné très classique mais de belle allure. Le racé Gentleman a aujourd’hui pris quelques rides aux dires de certains mais pour moi la magie opère toujours.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Corpus Equus, le cuir outrenoir de Naomi Goodsir

Corpus Equus, le cuir outrenoir de Naomi Goodsir

Pour sa sixième création, la créatrice australienne retrouve Bertrand Duchaufour pour un hommage olfactif au Pur-sang arabe qui l’accompagnait dans ses concours hippiques.

en ce moment

héspéridés a commenté 702

il y a 2 heures

Un grand merci à Auparfum et Bon parfumeur pour la découverte de cette dernière création. A titre(…)

Spicerobby a commenté 702

il y a 2 heures

Tout d’abord un immense merci à Auparfum et Bon Parfumeur de m’avoir permis de découvrir cette(…)

pierrodel a commenté 702

hier

Tout d’abord, merci beaucoup à auparfum et bon parfumeur de m’avoir permis de découvrir 702, dans(…)

Dernières critiques

Green Spell - Eris Parfums

Cinquante nuances de vert

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Avec le soutien de nos grands partenaires