Auparfum

Plus niche que la niche ? Les micro-marques

par Jeanne Doré, le 30 août 2007

Les Nez

Derrière ce nom évocateur se cache la société d’un businessman collectionneur suisse, René Schifferle, qui a confié la création de ses trois eaux de toilettes vendues exclusivement sur internet à Isabelle Doyen, le “nez” d’Annick Goutal. Les flacons, on ne peut plus rudimentaires, avec leur étiquette blanche mentionnant le nom du parfumeur, renferment trois compositions avant-gardistes plutôt destinées à un public averti et pointu : un étonnant accord de violette et d’iris, à la fois vert, sucré, végétal, et terreux (The Unicorn Spell), un déroutant exercice de style minimaliste autour des muscs et de l’ambregris, qui ne comporte volontairement pas une once de note de tête (l’Antimatière), et un réjouissant boisé sec, épicé, musqué et fumé comme un feu de bois en hiver, au nom extravagant (Let me Play the Lion).

On attend la suite avec impatience.
http://www.lesnez.com/

Lostmarc’h

Jouant la carte du régionalisme, de l’authenticité et de la tradition, Antoine Villermet, petit-fils de parfumeur grassois, crée la marque Lostmarc’h, qui est le nom d’ « une plage sauvage du bout du monde, la dernière de l’Europe continentale, située dans le Finistère et plus précisément dans la presqu’île de Crozon ». Il vend sur internet et dans quelques rares points de vente en Bretagne, à Paris et Berlin des lignes de parfums et de cosmétiques à forte image de tradition, de qualité et… de côte bretonne. Les cinq parfums, composés par Christian Gibert en sont le reflet olfactif : Atao : une cologne aromatique classique, Aod : un accord floral solaire, Din Dan : une verveine acidulée, Ael-Mat : une odeur propre et marine, et enfin Lann-Ael : un gourmand régressif aux effluves de Kouign-Aman.

La parfumerie niche a trouvé son Daniel Jouvance.
http://www.lostmarch.fr/

Stéphanie de Saint-Aignan

Jeune parfumeur formée à l’Isipca après une première expérience dans la publicité, Stéphanie de Saint-Aignan a créé une collection de 7 eaux de toilettes, inspirées d’histoires personnelles (Amande Honorable, Le Pot au Roses), de souvenirs olfactifs liés à des moments de sa vie (Embruns d’Ambre, Berberiades), et à des personnes qu’elle aime (Tabacco Mucho, Voleur de Ciels). La collection, à la manière du prêt-à-porter, sera renouvelée chaque année. Les clientes possédant un parfum et souhaitant le racheter pourront renvoyer un coupon qui permettra de produire à nouveau le parfum, autant de fois qu’elles le souhaiteront, et pourront ainsi lui rester fidèle.

http://www.stephaniedesaintaignan.com/

Lili Oh

Cette jeune fille bidouille dans sa cuisine et vend en ligne sur son blog depuis près d’un an ses propres parfums et savons, réalisés sur mesure pour ses copines, ou quiconque lui faisant une commande précise et inspirée. Les prix varient suivant la composition, elle envoie tout d’abord un échantillon, et si le parfum plaît à sa cliente, elle lui vend le flacon de 50ml ou 100ml contenant son parfum sur mesure. Du luxe, oui, mais amateur, un brin enfantin, artisanal et très “blog de filles”.

http://lilioh.canalblog.com/

L’Atelier Bohème

Du fin fond du Vexin, à Vernon, Chrystèle Darchicourt compose et commercialise des parfums de sa collection, ou sur-mesure, à la demande des clients intéressés. Les trois compositions existantes incarnent une parfumerie plutôt classique, soignée, mais sans surprise, à l’image du site, plutôt traditionnel et champêtre : Hélianthe, un bouquet de fleurs blanches exotiques et solaires, Immortelle, un floral aldéhydé tout droit sorti des années 20, et Fil de Soie, un accord aromatique cologne, vert et boisé, discret et sobre.

http://www.atelierboheme.fr/

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Améthyste

par Améthyste, le 21 juin 2011 à 21:11

Bonsoir à tous !
.
L’autre jour je suis retourné sur le site "le critique de parfum" et je me suis penché d’un peu plus près sur la marque Olivier Durbano. Ses parfums portent le nom de pierres précieuses, démarche intéressante et profonde je dois dire. Il à l’air de faire de belles créations.
.
Quelqu’un la connait ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Améthyste

par Améthyste, le 20 juin 2011 à 23:02

J’ai reçu il y a un instant un mail de l’équipe Serge Lutens pour découvrir en avant-première son nouveau parfum : Vitriol d’Oeillet. Je me suis inscrit. On verra ce que ça donne.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

parfums50

par parfums50, le 20 juin 2011 à 22:19

wasamba ne laisse sur moi qu’une odeur très forte d’encens d’église ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jicky

par Jicky, le 20 juin 2011 à 16:34

Est ce que quelqu’un d’autre est aussi très très troublé par l’odeur de Wazamba ???

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Patrice, le 20 juin 2011 à 19:57

Moi ! Un peu !
On devrait peut être l’ajouter à la liste des "Sales" !!!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Améthyste

par Améthyste, le 20 juin 2011 à 10:20

Pareil que toi, enfin moi je suis plutôt en train d’explorer les douze fragrances de Parfum d’Empire, je n’en ai testé que 4 pour l’instant : Eau de Gloire ; Osmanthus interdite ; Eau Suave et 3 Fleurs. Aujourd’hui je vais testé Yuzu Fou. Mais je vais donner mon avis une fois que je les auraient tous sentie.
Oh tu sais, ma capacité à faire un descriptif des notes n’ai venu que très récemment. ça fait 5 ans maintenant jour pour jour que je me passionne pour la parfumerie, et à force de sentir pleins d’odeurs tu finis par savoir décortiquer pas mal de notes (enfin en même temps, une seule note peut évoquer des odeurs différentes). Mais le nez c’est comme tout, ça se développe, et c’est surtout un travail de mémoire.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Patrice, le 20 juin 2011 à 10:57

Vive Cuir Ottoman ! ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par miroulette, le 20 juin 2011 à 11:05

Oh, Patrice, tu craque aussi pour ce cuir si chaud et si doux. Je suis totalement conquise par Cuir Ottoman.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Patrice, le 20 juin 2011 à 11:07

Comment ne pas lui résister ??? ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Vivi Snow, le 20 juin 2011 à 11:06

Et Ambre Russe, pour se réchauffer par temps froid, "santé" !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par dominique, le 20 juin 2011 à 11:11

Vivi et Miroulette, on trouve Parfum d’Empire à Bruxelles ? Sinon je fais un shopping à LIlle le 2& juillet et ils y sont vendus. En fonction de mes goûts prononcés pour les orientaux, ils m’intriguent, ces Ambre et Cuir ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Vivi Snow, le 20 juin 2011 à 11:18

Oui, oui, sur Bruxelles, Miroulette et Dau m’y ont emmené. Mais où ??? "J’ai la mémoire qui flanche,..." ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par dau, le 20 juin 2011 à 11:23

Kronnen & Brown. C’est prévu pour le 24 !!!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par dominique, le 20 juin 2011 à 13:09

Bonne nouvelle, suis impatient !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Améthyste

par Améthyste, le 19 juin 2011 à 21:38

Ce n’est que mon avis, on peut avoir des goûts très partagés, mais j’ai hâte de découvrir le tien Jean-David (j’utilise le tutoiement instinctivement, j’espère que ça ne fait rien). Personnellement je préfère qu’on me tutoie, puisqu’en plus on est sur un blog. Je n’aime pas vraiment qu’on me vouvoie. Attention ce n’est pas grave, je le dis c’est tout.
.
Pour en revenir aux parfums de l’atelier bohème, ce n’est pas ce qu’il y a de plus poussé en tant que marque alternative à mon avis, il y a plus original et audacieux, mais personnellement j’ai trouvé 4 parfums (Rhizomes ; Fil de soie ; Kafeïne ; Hélianthe) assez originales et agréables. C’est une marque que j’aime bien, et en plus Crystelle (la créatrice) est vraiment très sympa.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jean-David, le 20 juin 2011 à 08:04

OK, vive le tutoiement (et l’odorat). En ce moment, je suis en train de terminer mon exploration des douze opus de Parfum d’Empire, avec beaucoup de plaisir. Mais je serais bien incapable, à ce stade, d’écrire des descriptifs de notes comme tu le fais. Il faudrait pour cela que je consacre du temps à une initiation méthodique. Ce sera peut-être pour plus tard !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nez-nez chéri, le 20 juin 2011 à 13:56

Bonjour Jean-David et Dreamparfum ! Tout comme vous je suis en train de découvrir Parfum d’empire. J’ai testé :
- Aziyadé : c’est officiel, je déteste le cumin, il n’y a rien à faire, ça me rebute. L’accord cola n’a pas arrangé les choses. On oublie.
- Wazamba : j’ai beaucoup aimé l’association pinède/encens qui n’est pas sans rappeler certains Lutens.
- l’Eau suave : j’aime beaucoup mais je ne saurai pas en parler parce que lorsque je l’ai senti j’étais déjà sous l’emprise de Cuir Ottoman.
- Cuir Ottoman donc : mon favori. Ce n’est pas étonnant puisque les cuirs font partie de mes matières préférées. Je suis très fan du Cuir mauresque de SL, mais celui-là est très différent et lorsque j’inspire assez fort, je décèle sur la touche un petit qch qui me rappelle Musc Ravageur. Est-ce mon nez qui me joue des tours ?
- 3 fleurs et l’eau de gloire m’ont moins marquée.
.
Mon autre grande découverte récente chez les marques de niche (je n’arriverai jamais à me faire à cette drôle d’appellation) c’est Robert Piguet. Je sais que les parfums ne datent pas d’hier, je les ai souvent aperçus mais mon "heure Piguet" n’avait pas encore sonné. Eh bien c’est le coup de coeur pour l’ensemble de la gamme : les parfums, les noms (pas de bla bla : un nom de 2 ou 3 syllabes et basta), le design, les prix, même la vendeuse du corner était sympa !
Ceux qui m’interpellent le plus sont Bandit (qui me rappelle Cabochard), Futur (l’accord bergamote en tête me rappelle vaguement l’Heure bleue), Cravache et enfin Fracas que je connaissais déjà. Quand je pense que ce sont des rééditions reformulées et forcément délestées de leurs accords moins consensuels, je me dis que les originaux devaient sacrément envoyer !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nez-nez chéri, le 20 juin 2011 à 14:05

Avez-vous remarqué cette fabuleuse :-) (et purement accidentelle, je viens de la voir) allitération en [b] assortie d’une assonance en [a] ? :-D) Bon courage aux futurs bacheliers !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par xxerus, le 20 juin 2011 à 14:17

C’est sûr : ces syllabes soufflées sont si singulières que c’en est sympathique !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Patrice, le 20 juin 2011 à 14:22

Petite pensée à Jicky qui sort du Bac de Français ! ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par hangten, le 20 juin 2011 à 15:50

Oui, on pense à lui, mais on ne s’inquiète pas !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 20 juin 2011 à 16:32

Vous gêrez jeunes gens ;)

(j’ai fait un triomphe, je vous remercie)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Patrice, le 20 juin 2011 à 19:56

Ca va les chevilles ? ;D

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par xxerus, le 20 juin 2011 à 14:12

Aaaahh, Robert Piguet : top !
.
Je crois déceler une parentée entre Bandit, Futur et Calypso (que vous n’avez peut être pas encore testé) : je dirais que les 2 derniers pourraient être des flankers du premier.
Autant Bandit est "noir" en terme de couleur, autant Futur serait "vert" et Calypso "orange". Qu’en pensez-vous ?
.
Quant à Cravache, il ne m’a pas plus impressionné que cela : un chypré hespéridé assez classique somme toute.
.
J’ai hâte de sentir le tout nouveau jus réalisé en collaboration avec Douglas Hannant...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nez-nez chéri, le 20 juin 2011 à 14:59

Xxerus c’est vrai, je ne me suis pas encore penchée sur Calypso, mais la charmante hôtesse du stand m’a donné tout le jeu d’échantillon, je vais le tester dès que je rentre. J’ai effectivement noté la ressemblance entre Bandit et Futur et même Cravache. C’est sûrement la signature maison.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Troudujol, le 20 juin 2011 à 23:51

J’aime beaucoup Visa et Calypso, chez Piguet !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Géraldine, le 20 juin 2011 à 14:35

Nez-nez, moi aussi Cuir Ottoman a un petit quelque chose qui m’évoque PARFOIS Musc Ravageur ! J’avais l’impression d’être la seule à avoir senti ça : merci ^^
En revanche, aucune idée de la note dont il s’agit...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nez-nez chéri, le 20 juin 2011 à 15:02

Ahh moi aussi je me sens moins seule ! N’étant pas du tout spécialiste en ce qui concerne les matières, je ne reconnais pas non plus la note commune. Il y a sûrement quelqu’un sur le site qui pourra nous éclairer.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par dreamparfum, le 21 juin 2011 à 00:23

Bonsoir Nez Nez chéri, bienvenue sur auparfum, ravi de te connaître ! et content que livre tes impressions sur la marque Parfum d’Empire que je suis en train de tester, mais je peux déjà dire qu’elle me plaît énormément. J’ai hâte d’arriver à ceux qui m’attirent le plus : Cuir Ottoman (dont vous parlez tous beaucoup et que vous adorez) ; Ambre Russe (à voir les avis il doit être fabuleux également) ; Wazamba ; Aziyadé ; Iskander et Fougére Bengale.
.
Aujourd’hui j’ai testé Yuzu Fou et je l’ai bien aimé. Mais je donnerais un avis complet dès que je les auraient tous testés (je crois l’avoir déjà dit ça lol). Maintenant je vais m’attaquer à Equistrius, qui m’interpelle également vu que j’aime beaucoup l’empire romain et que j’adore les chevaux.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par dreamparfum, le 21 juin 2011 à 00:25

C’est tout moi ça : j’ai oublié le "tu" et je met nt à la fin pour "m’attire" ! honte à moi, pourtant sans me vanter je suis bon en orthographe. La fatigue sans doute.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nez-nez chéri, le 22 juin 2011 à 14:04

Hello Dreamparfum ! Merci pour ton accueil ! Il faut que j’essaie à nouveau Equistrius et surtout Fougère Bengale, je n’ai senti ni Iskander, ni Yuzu fou. J’aime beaucoup les matières un peu austères, sèches, presque froides comme la lavande, l’encens, le vétiver, l’iris, le poivre. En ce moment je n’ai d’yeux que pour l’encens (j’ai des périodes "monomatières" c’est très curieux ! il y a eu la période verts en tous genre, la période cuir, fleur d’oranger, patchouli l’hiver dernier). Du coup, même si Cuir Ottoman est superbe, c’est Wazamba qui a mes faveurs pour l’instant. Entre Passage d’enfer de l’AP et Serge noire, il se défend bien, je suis incapable de dire lequel je préfère, cela dit, Serge noire est en pole position, l’écriture sincère et sans concession de Lutens ne laisse jamais indifferent. Dis-moi ce que tu en penses quand tu l’auras senti (Wazamba, j’entends).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par dreamparfum, le 22 juin 2011 à 15:05

Intéressant tes périodes monomatières lol. Tu sais on en a tous. Avant pour moi c’était la période aquatique, maintenant c’est la période boisé-épicé. Je dois dire qu’à force, j’ai une préférence pour cette association, ou alors quand c’est oriental-épicé ou boisé avec une facette aquatique. ça dépend comment chaque matière est tournée, mais j’apprécie les notes chaudes comme froides. En ce qui me concerne j’ai une préférence pour les épices : cardamone, gingembre, safran et cumin. Ainsi que l’encens. Pour les notes boisés j’aurais du mal à dire lesquels. Pas de problèmes, je te dirais ce que j’en penses de Wazamba Nez-nez chéri. Mais je paris qu’il est fabuleux. Je me le réserve en avant dernier, je vais avant sentir Iskander, Cuir Ottoman et Ambre Russe.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 22 juin 2011 à 15:15

Ah ouais ! J’ai ça aussi des périodes monomatières !

C’est fou ça !

(en ce moment ça va, je me suis calmé mais fiou... l’année dernière !)

^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Améthyste

par Améthyste, le 19 juin 2011 à 18:02

Salut à tous !
.
J’avais commandé il y a quelques semaines des échantillons de l’atelier bohème mais j’avais oublié de donner mon avis entre temps.
.
Alors déjà, quand Jeanne avait parler du site, c’est vrai qu’il est dans une veine classique, mais tout de même agréable je trouve. Ensuite pour les parfums, c’est vrai qu’ils sont soignés, mais je ne les aient pas trouvés classiques ou sans surprise (à part 2 sur les 7) contrairement à Jeanne. Sans oublier que Crystelle ne fait que des eaux de parfums. Allons-y :
.
Kafeïne : Ce parfum a été plutôt inattendu pour moi, car rien qu’en voyant le nom, je me suis dit qu’il y avait une note café qui devait dominer la fragrance... et bien non. Evidemment la note café est présente en tête, mélangée à la cardamone et à la bergamote, donnant un départ frais et un peu épicé. Mais c’est surtout une note thé que j’ai décelé, et qui se prolonge jusqu’au bout. Je l’ai trouvé agréable, assez douce, avec en plus en coeur du cèdre et du santal. Puis le parfum s’adoucit en fond, avec du caramel et de la fève tonka, qui au final donne au parfum une texture assez onctueuse et velouté. Mais la note thé, qui est un peu plus présente que toutes les autres, se marie bien à l’ensemble pour moi. D’une façon générale, cela donne un parfum assez frais, qui arrive à la fois à avoir du caractère et a être assez enveloppant, mais pas du tout envahissant. A noter (en tout cas sur moi) que la tenue est de rigueur ! Je l’aime beaucoup et je le trouve plutôt original.
.
Rhizomes : Mon préféré ! Celui-ci rend hommage au Vétiver, et en effet je trouve que le parfum est très bien construit autour de cette note. Le départ est frais et épicé, avec en tête du gingembre, du pamplemousse et du citron. En coeur il est dit qu’il y a de l’Iris, de la rose et de violette, mais je n’ai pas eu l’impression de les sentir, pour une simple raison : la fragrance est dominée assez nettement par un vétiver réglissé, qui est légèrement fruité du coup, mais qui m’a paru surtout assez terreux et vert. Mais la note réglisse vient l’adoucir, ce qui lui donne comme je l’ai dit une facette légèrement fruité et assez enivrante, voire un peu piquante. C’est mon préféré car je l’ai trouvé très bien construit et il a du caractère ! Pour moi c’est le plus original. Puis surtout... la tenue est excellente (en tout cas sur moi). Mon coup de coeur.
.
Cyclamen : Je l’ai trouvé classique. L’ensemble est frais et un peu zesté avec le citron et la mandarine, pour ensuite évolué vers un bouquet floral frais et assez joli, avec le cyclamen, la rose et le muguet, mais qui est hélas conventionnel. En fond le musc adoucit la fragrance. Dans l’ensemble je trouve que c’est un parfum frais, assez beau mais trop classique à mon goût. Moyen. Mais la tenue est une nouvelle fois de rigueur.
.
Tiaré Moana : Pour celui-ci, L’Atelier Bohème s’est associé à Rivières d’Océanie, qui fabrique des perles de Tahiti et des bijoux Polynésiens. Tiaré Moana est un floral fruité très exotique, qui débute en tête par de la banane verte bien présente, puis de la mandarine, mais qui se fait discrète à cause de la banane verte. En coeur, la fleur de tiaré, associée à la noix de coco, apporte une facette plus douce et plus exotique. J’ai trouvé cette dernière assez présente, agréable et naturelle. La noix de coco m’a bien fait retrouver ce paysage d’île polynésienne. Puis le fond se fait un peu plus vert, avec le Patchouli et la graine d’hibiscus. Mais pour moi, le parfum évolue un peu trop dans une facette fruité, notamment avec la banane verte et la noix de coco. Au final, je trouve que c’est un parfum agréable, construit avec des ingrédients naturels, mais qui est sans surprise.
.
Hélianthe : Ce parfum a retenu mon attention car il a un sillage assez fort, mais il est surtout très solaire. Le départ est plutôt zesté et vert, avec différentes notes vertes que j’aurais du mal à distinguer, puis de la poire. Cette dernière donne un effet un peu juteux et frais. Ensuite, la fragrance évolue vers un bouquet floral exotique bien présent et très solaire, ou se croise l’Ylang Ylang et la fleur de Tournesol. Le fond se fait assez intense et légèrement lacté avec le bois de Santal. J’adore Hélianthe car je le trouve assez original, beau et très solaire. Pour moi il ne fait dans le propre, loin de là.
.
Fil de soie : C’est celui que j’aurais le plus de mal à décrire car il m’a paru assez complexe. Le départ est assez frais et aromatique, avec le Basilic et la Sauge sclarée. Ensuite, le Cèdre, le Patchouli et le Santal donne un effet assez addictif, et la fragrance se fait un peu plus chaude et enveloppante. En fond, le cuir adoucie un peu la fragrance en lui donnant cet aspect un peu musqué. Mais ce qui est étrange, c’est que tout au long de son évolution, Fil de soie m’a évoqué l’odeur d’une dragée. Alors vous me direz, c’est bizarre que j’ai réussi à évoqué les ingrédients présents, mais pourtant l’ensemble m’a évoqué l’odeur d’une dragée. C’est pour ça que je dis que j’aurais dans l’ensemble du mal à le décrire et qu’il me paraît assez complexe, car je n’arriverais pas à dire pourquoi il m’évoque cette odeur particulière. J’ai étrangement imaginé également, une forêt faite d’un ciel rose (je sais c’est bizarre, mais puisque dans la parfumerie il faut faire preuve d’imagination). Je trouve que Fil de soie est un parfum assez original, assez enveloppant et plutôt inattendu à cause de cette odeur de dragée que j’ai senti. Contrairement à Jeanne, je ne le trouve pas discret et sobre.
.
Immortelle : C’est le seul que je n’ai pas aimé. Le parfum est au départ un peu hespéridé avec la mandarine et la bergamote, mais ensuite il à un côté floral beaucoup trop léger (comme mentionné sur le site) et devient pour moi vite entêtant à cause de cet effet grenade trop présent, et aussi à cause de L’Immortelle, qui a une odeur puissante mais vraiment particulière. J’ai trouvé que ces deux notes dominées trop la fragrance, est données au parfum un côté un peu trop liquoreux je dirais.
.
Mais dans l’ensemble, j’ai vraiment été séduit par la marque et je trouve que Crystelle fait du beau travail. Car j’ai eu l’occasion de parler plusieurs fois avec elle au téléphone, et elle est très très sympa, mais aussi très courageuse, car à la manière de Vero Kern ou de Marc-Antoine Corticchiato, elle fait tout elle-même ! et en plus elle habite à 80 km de son lieu de travail. Bien sûr elle ne doit pas être la seule à faire ça, mais ce n’est surement pas facile à gérer. Puis à part ses parfums que j’ai trouvé (à part 2) assez originales, agréables et naturels, elle fait en plus des eaux d’ambiance, des ambres pépites (elle m’a offert en plus de Kafeïne qui n’était pas compris dans la commande, un morceau d’Amande Royale), des bougies artisanales (elle a malheureusement arrêter celles sous forme de poterie), des fleurs imaginaires et des sachets senteurs. Sans oublier qu’elle a aussi dans sa collection des flacons Monoï. Pour terminer, je mentionner l’ambre pépite Amande Royale qu’elle m’a offert lors de ma commande (en plus d’un mot de remerciement), et je l’adore ! il diffuse une odeur vraiment très très agréable, à base d’amande, de pistache, de fleur d’oranger et de frangipane. Un vrai bonheur quand je rentre dans ma chambre.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jean-David, le 19 juin 2011 à 21:22

Eh bien, vous m’avez mis l’eau à la bouche... je ne demande qu’à découvrir à mon tour ! Par ailleurs, je remarque que vous avez associé l’immortelle à un effect liquoreux ; exactement ce que j’ai éprouvé en sentant l’Eau de Gloire de Parfum d’Empire (que j’aime beaucoup), et qui comprend lui aussi une bonne dose d’immortelle. Cela ne semble pas être un hasard.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par hangten, le 28 juin 2011 à 08:52

Hello !
Pour avoir commandé des échantillons de la marque, je suis d’accord avec tout ce qui est écrit ici. De très jolis parfums : j’ai bien aimé le triptyque Kaféine (frais au départ et plutôt gourmand ensuite), Rhizomes (que j’ai trouvé très original avec pour moi des notes de violette et de réglisse très présentes).J’ai apprécié Fil de soie,délicat, mais plus difficile à discriminer sur le plan des notes.
L’envoi était de grande qualité, personnalisé avec un carton manuscrit (oui, même pour des échantillons !) ; de très beaux produits, peut-être un peu chers pour moi, mais ne parlons pas d’argent !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Moonlight, le 19 juin 2011 à 11:51

J’en ai également commandé trois, je donnerai mon avis quand je les aurais (si la Poste me retrouve sans nom de famille !)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Moonlight, le 17 juillet 2011 à 19:37

J’ai reçu et testé mes échantillons Brecourt. Ils sont arrivés environ 2 semaines après la commande, glissés dans une enveloppe sans un mot, ce qui est dommage pour une marque qui se veut haut de gamme. Il y avait également des touches parfumées mais mélangées donc inutiles... Une bonne surprise quand même : j’avais demandé 3 échantillons (au delà il faut les payer) et j’en ai reçu 4 :

 
- Avenue Montaigne : un fruité sans intérêt

 
- Agaressence : idem, malgré la composition alléchante, je ne sens que les fruits.

 

- Harâm : un oriental assez lourd mais plutôt réussi selon moi. J’aurais pu l’aimer s’il n’y avait pas eu autant de patchouli.

 
- Ambre noir : je le trouve également assez réussi sans être vraiment original.

 
Excusez le manque de détails mais je ne suis pas (encore) aussi douée que vous pour décrire les parfums !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Frédéric, le 12 février 2013 à 11:45

pour Brecourt j’ai fait de même, et mon avis est le même aussi, beaucoup de parfums sans aucun intérêt mais avec une exception pour Haram qui ressemble beaucoup à l’Ambre NArguilé d’Hermès. De plus j’ai du leur écrire avec la preuce de mon payement joint pq ils n’avaient jamais pris la peine de m’envoyer mes échantillons...et il en manquait un à la fin.
Si ils comptaient vendre qqchose sur le net c’est très mal parti.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

parfums50

par parfums50, le 18 juin 2011 à 21:04

Quant à moi, bien que je sois la première d’entre vous à les avoir commandé, je n’ai toujours rien reçu !

J’avais vu leur pub sur le site osmoz.

Donc,à oublier.

Merci pour vos tests

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Chapitre 7 - Le nez dans la formule : un cuir verdoyant

Chapitre 7 - Le nez dans la formule : un cuir verdoyant

Auparfum vous propose un dossier qui présente la genèse, le développement et les rouages d’une création olfactive hors normes, Nuit de bakélite d’Isabelle Doyen pour Naomi Goodsir. Entrons maintenant dans la facette cuirée du parfum.

en ce moment

passiflore a commenté Addict

il y a 3 heures

Le parfum vulgaire par excellence. Un vrai cauchemar olfactif !

DOMfromBE a commenté Ubar

il y a 9 heures

Pour Soir de Lune, je le trouve souvent chez Superwinkel aux alentours des 130€ pour le format(…)

DOMfromBE a commenté Ubar

il y a 9 heures

Je vous en prie. Et en bon étourdi, j’ai oublié de mentionner un autre site néerlandais, bol.com,(…)

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Philippe K.

Philippe K.

Lausanne (01)

Le Nez Insurgé

Le Nez Insurgé

Bordeaux (33)

Passage 31 - Angers

Passage 31 - Angers

Angers (49)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019