Auparfum

Vétiver

Guerlain

Flacon de Vétiver - Guerlain
Les Classiques
Note des visiteurs : (32 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Racine bourgeoise

par Jeanne Doré, le 27 janvier 2014

Le Vétiver de Guerlain est un peu à la matière du même nom ce que Fracas est à la tubéreuse ou Féminité du Bois au cèdre : une consécration.

Premier parfum crée par Jean-Paul Guerlain en 1959, il incarne la matière comme nul autre, et malgré une formule qui a été bien modifiée depuis sa création, il n’en reste pas moins une référence incontournable.

Oscillant dès les premières notes dans une dualité fraiche/sombre, il propulse des notes d’eau de Cologne citronnées qui évoquent un savon propre et délicat, tout en distillant déjà la suave fumée de ses notes boisées sombres et terreuses (le tabac et la mousse de chêne étant moins présents, comparé à la version d’origine).

Le vétiver, présent dès le départ, ne fait que prendre de l’ampleur au fur et à mesure qu’on le porte, et s’installe durablement sur la peau et les vêtements, doucement enrobé de notes poudrées et épicées.
Il conserve une dimension blanche, propre et rassurante, tout en nous plongeant dans une obscurité aux teintes vert sapin et brunes.

Si Vétiver était un vêtement, ce serait un costume en tweed, si c’était un quartier de Paris, ce serait quelque part entre Saint-Sulpice et le jardin du Luxembourg, si c’était un menu, ce serait un soufflé au fromage, une blanquette de veau et un baba au rhum.

Vétiver est un parfum bourgeois, à l’allure altière, élégante et distinguée, au tempérament honnête, courtois et bien élevé.

C’est un vrai parfum signature, qu’on adopte jeune, qu’on porte longtemps, et qu’on a sans doute du mal à abandonner.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par alix, le 3 octobre 2020 à 07:13

Bonjour,
Puisqu’il est question de Vétiver , je cede un flacon de Vetiver Tonka de la collection Hermessences dont il reste 50ml sur 100 .
Me contacter : [email protected]
Merci

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Rokabarr

par Rokabarr, le 2 octobre 2020 à 20:07

Une bonne année et demie après m’être plongé plus sérieusement dans le monde du parfum je me confronte enfin à ce classique. A l’époque une amie m’entraîne à la boutique maison sur les champs-élysées pour s’acheter un flacon de Jicky. Je découvre alors la gamme masculine classique et le constat est sans appel : "Ouch, ça sent le vieux bourgeois tout ça !" Etrangement (ou pas) je flashe instantanément sur la trilogie L’heure bleue-Mitsouko-Vol de nuit qui me happe en deux coups de narines.

Il m’aura fallu commencer par Terre, continuer par Encre Noire, passer par des vétivers plus génériques (Bois de Vetiver de Lagerfeld, Cuir Vetiver d’Yves Rocher) pour enfin revenir vers le patriarche avec un odorat un peu plus éduqué. Et là c’est l’évidence de suite : la fraicheur citronnée, l’ombre des sapins qui se dessine, le crépuscule sur le square des Batignoles. Oui, c’est vraiment un grand parfum qui m’a lové toute la semaine en ce début d’automne. Il a une griffe effectivement très bourgeoise et je lui préfèrerai sans doute les plus modernes Terre et Encre Noire mais je leur ferai sans doute quelques infidélités. Vraiment quelle sublime matière que le vétiver. Il me reste à sentir ce que le Carven me réserve.

J’en profite pour saluer la rédaction et son travail sur le cahier Nez qui lui est consacré, vraiment passionnant. J’espère que vous ferez une jour une autre collection sur les accords (fougère, chypre, notes tabac, cuir...).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Tobacco, le 3 octobre 2020 à 05:26

Si vous aimez Vetiver, c’est chez Tom Ford qu’il faut aller avec l’excellent Grey Vetiver. C’est le même en plus moderne, plus jeune, plus dynamique...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Rokabarr, le 3 octobre 2020 à 20:44

J’avoue que je fais une sorte blocage mental sur Tom Ford et l’univers que cette marque et son créateur dégagent : l’introduction du porno chic dans le luxe, et puis cette espèce d’image du type friqué, avec la baraque sur la côte et la Maserati, promenant son regard désabusé et cynique sur le monde. On le voit dans ses films (A Single Man, Nocturnal Animals) : très bien filmés, avec des beaux plans, des acteurs bien photographiés mais qui semblent n’avoir aucune réelle consistance. Il n’y a pas l’espèce de mélancolie postmoderne, le supplément d’âme d’un Michael Mann par exemple. Mentalement, je range Tom Ford dans le même tiroir que Creed : un placement prix onéreux, un style minimaliste et vainement sulfureux. A l’heure actuelle, si je voulais "péter le PEL" pour un Vétiver luxueux, ce serait plutôt sur Sycomore que je jetterais mon dévolu.

Mais j’ai sans doute tort, car beaucoup de gens dont je partage les goûts et dont j’écoute les avis, notamment vous, recommandent nombre de ses créations, et pas seulement les internautes anglo-saxons glorifiant Aventus. Si l’occasion se présente, je jetterai avec plaisir un coup de narine sur le vétiver de l’homme en costume noir slim.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Tobacco, le 4 octobre 2020 à 06:48

Moi je m’en tiens juste à l’univers olfactif. Je trouve les créations Tom Ford hors normes. Ces parfums ont tellement de caractère bien propre à eux ! Même le plus mainstream d’entre eux selon moi "Noir Extreme" est ce truc unique propre aux parfums TF... Quand je vois comment Chanel et Dior transforment leurs plus beaux parfums en flotte, et les nouveautés sans interet qu’ils proposent (quelle blague ce Dior Homme 2020) je prefere donner mon argent à un mec comme Tom Ford, même si les prix sont abusés c’est vrai.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Rokabarr, le 9 octobre 2020 à 20:46

Je suis finalement allé sentir Grey Vetiver et Noir. Ce sont effectivement de très belles créations. C’est amusant parce qu’on dirait effectivement des réinterprétations plus modernes des classiques de Guerlain, l’un de Vetiver, l’autre d’Habit Rouge. Ces deux parfums restent abordables sur les sites de parfumerie en ligne. Je pense que je vais me laisser tenter un de ces jours. Je n’ai pas senti la version extrême de Noir. Qu’apporte-t-elle de différent à l’originale ?

J’en ai profité pour sentir également Tuscan Leather et Tobacco Vanille et effectivement ils méritent leur réputation. Mais le prix est abusif, tant pis.

En tout cas merci de m’avoir invité à dépasser mes préjugés cher Tobacco.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Tobacco, le 9 octobre 2020 à 21:32

De rien, et vous savez quoi ? Si vous aimez Tuscan Leather mais pas son prix ; il y a Ombre Leather qui est la copie en plus "portable" plus mainstream mais à un prix beaucoup plus abordable.
Pour Noir Extreme il n’a rien à voir avec Noir (qui ressemble en effet beaucoup à Habit Rouge). Extreme est difficile à définir, un gourmand classe, sombre et sexy assez unisexe.
Et Oud Wood... mon dieu cette odeur ! (dommage un des rares TF avec une faible tenue/sillage)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Sancto Stephano, le 9 octobre 2020 à 22:10

Noir extrême n’a pas grand chose à voir avec Noir, à l’instar de Noir Anthracite qui sortira quelques années après et qui revisitera la fougère. Tom Ford exploite simplement le nom en sortant différentes fragrances qui explore chacune des univers distincts.

Avec Noir extrême, c’est plutôt la gourmandise qui est abordée, via un accord très doux, très velouté, construit à partir d’un dessert indien. Il n’y a plus le cuir qui caractérisait le Noir d’origine. Mais même si on sent bien le parfum calibré pour le séducteur nocturne et ténébreux, ce Noir Extrême - qui n’a d’extrême en fait que le nom - reste néanmoins très élégant.

Je ne suis en revanche pas grand fan de Grey Vetiver. Certes, c’est une version moderne du Vétiver de Guerlain, mais il perd en cela le supplément d’âme que possède son ainé, et surtout, il ne révolutionne rien. On dirait que Tom Ford s’est contenté de le plagier en ôtant simplement les notes plus datées (l’œillet en tête). A la limite, si l’on est gêné par le côté "vieille France", mieux vaut se tourner selon moi vers Vétiver extrême de la même maison qui, s’il n’apporte pas non plus grand chose à l’affaire , présente au moins l’avantage d’être beaucoup moins cher.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Rokabarr, le 10 octobre 2020 à 20:57

Merci pour vos précisions. C’est agaçant et confusant ces flankers qui ne se contentent pas d’être des variations autour d’une base commune (exemplairement Terre) mais qui sont fragrances totalement différentes les unes des autres. Une expérience récente pour ma part c’est Egoïste Platinum dont je ne trouve aucun rapport avec l’original (qui est parfait comme il est d’ailleurs).

Pour le reste, Grey Vetiver n’aurait pas pour vocation à se substituer au Guerlain qui lui aussi est très bien comme il est et que je porte avec beaucoup de plaisir, mais juste à agrandir ma collection de vetiver, matière que j’aime beaucoup.

Merci du conseil sur Ombré Leather Tobacco, mais est-ce qu’il reprend le concept de la surdose de framboise qui fait le sel de Tuscan Leather ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Tobacco, le 11 octobre 2020 à 06:23

Salut ;)

Oui il a cette même note fruitée de framboise mais moins en surdose. Pour moi Ombre Leather c’est TL censuré. La version sage de TL. Je dirais que Ombre Leather est moins fruité, plus ambré et a beaucoup moins cette facette fumée.
Sinon il y a Colonia Leather cologne concentrée chez Aqua di Parma qui s’en rapproche aussi.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

guillimot

par guillimot, le 26 février 2020 à 20:58

Bonjour,
je trouve ce parfum sublime et terriblement aphrodisiaque. Idem pour le Vétiver de chez Lubin qui semble malheureusement avoir disparu du catalogue. Je remarque qu’il est effectivement plus largement porté par des hommes d’âge sage. Essentiellement des hommes mais aussi des femmes qui ont le sens de l’élégance et du raffinement. Si loin du oud suragressif à la mode actuellement...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Farnesiano, le 27 février 2020 à 08:35

Bonjour Guillimot. " Pour les femmes qui ont le sens de l’élégance et du raffinement ", Jean-Paul Guerlain avait créé, il y a une quinzaine d’années, Vétiver pour Elle, hélas discontinué. Le bois que nous aimons tant se mêlait ici divinement à la fleur d’oranger au point que le vétiver, en solinote traditionnellement catalogué viril, se faisait subtilement doux, délicat et délicieusement fleuri. Un pur bonheur d’un raffinement inouï !
Lubin propose toujours un certain Vétiveris. Est-ce le Vétiver dont vous évoquez la disparition ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par guillimot, le 3 mars 2020 à 19:46

Bonsoir Farnesiano,
je n’ai malheureusement jamais eu l’occasion de respirer ce fameux Vétiver pour femme. Je savais qu’il existait mais j’ai loupé le coche. J’aime beaucoup les créations de Jean-Paul Guerlain. Ce monsieur était incontestablement un très grand nez.
En testant Chant d’Arômes sur mon poignet récemment, j’ai retrouvé le typique vétiver Guerlain qui s’exprimait discrètement en notes de fond.
La composition du Vétiver de Lubin diffère de Vétiveris que vous mentionnez, je ne pense pas que la fragrance soit la même. J’ai prévu de partir en exploration à la boutique prochainement car je suis curieuse de découvrir le reconstitution du parfum de Marie-Antoinette. J’en profiterai pour mener l’enquête autour du vétiver de la maison.
Merci pour notre échange et les nombreux avis partagés sur ce site.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Farnesiano, le 5 mars 2020 à 07:57

Merci à vous ! Avec Jardins de Bagatelle, Chant d’Arômes est le Jean-Paul Guerlain que je connais le moins. Votre description me donne envie d’y aller porter une narine bientôt. Un grand disparu de la vénérable maison, c’est Parure, que j’ai senti une ou deux fois il y a si longtemps...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par guillimot, le 10 mars 2020 à 19:18

Jardins de Bagatelle est assez capiteux. J’ai porté l’eau de parfum, je l’ai aimée et m’en suis lassée, j’ai fini par la trouver lourde.
Chant d’Arômes n’existe qu’en eau de toilette, sa tenue sur ma peau est timide, moins présente qu’Après l’Ondée, plus volatile. J’aime surtout les notes de fond. La tête et le cœur sont très fruités. Parfum multi facettes, assez nuancé, fort joli, un peu retro, faussement léger. Il m’apparait comme un aïeul baroque des Aqua Allegoria du type Pampelune.
Je ne me souviens pas de le fragrance de Parure, j’étais trop jeune pour m’y intéresser lorsque je l’ai approché il y a peut-être 25 ans. J’étais alors sous le charme de Guet Apens qui disparaissait.
J’ai mené l’enquête concernant le frais et délicieux Vétiver de Lubin : la maison ne peut plus le commercialiser car il ne répond pas au nouveau cahier des charges. Vetiris est différent, moins léger, plus viril mais c’est une belle eau de parfum.
J’ai été séduite par le vétiver de chez Diptyque qui pourrait se rapprocher du Vétiver de Lubin.
Ma prochaine excursion se fera chez Fragonard. Il y a un vétiver en attente sur l’étagère.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nez inexpert, le 10 mars 2020 à 20:08

Puisque vous semblez être amateur de vétyver, je vous invite à prêter une narine au Vétyver Haïti de Comptoir sud-pacifique. Dru, rentre-dedans, il est inhabituel pour cette maison qui pèche souvent par excès de douceur tropicale.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par guillimot, le 12 mars 2020 à 17:46

Merci Nez inexpert, j’irai humer ce vétiver haïtien prochainement.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Farnesiano, le 13 mars 2020 à 09:22

Merci, Nez inexpert, de me rappeler ce Vétyver-Haïti qui sommeille depuis au moins deux décennies tout au fond de mon placard (je ne me rappelle plus l’année de mon achat.) Flacon assez laid de 160 ml, au métal moins brossé qu’aujourd’hui, étiquette beige bordée de brun, sans aucune trace du bleu lagunaire identitaire de la marque. Je viens d’en vaporiser une touche et je me rends compte que c’est peut-être le premier parfum vanillé qui m’a réellement séduit : vétiver franc et profond, vivifié au départ par un agrume juteux et très vert puis rendu sensuel et addictif par le musc et la vanille. Basenotes renseigne une nouvelle formulation en 2016, que je ne connais pas et qui ne mentionne pas la gousse tropicale qui me séduit tant dans l’ancienne version. Laquelle évoquez-vous ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nez inexpert, le 18 mars 2020 à 03:12

Le mien était un échantillon récent. Alors, vanille ou pas ? Si oui, trop subtile pour que je la reconnaisse. Il faut dire qu’après les notes de tête je ne sers plus à grand chose. De toute manière, les pyramides, même communiquées par la maison elle-même, ne sont pas dignes d’une foi inébranlable. Voyez Dior avec son inénarrable convention "trois notes exactement" : du foutage de gueule mais ça marche (plus c’est gros...) Ceci pour dire que nouvelle pyramide ne signifie pas forcément nouvelle formule.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Farnesiano, le 18 mars 2020 à 17:42

Nous ne parlons pas du même parfum. Mon vieux Vétyver-Haïti, lancé à la fin des années 70, est franchement vanillé, donc tout à fait dans la ligne suivie par la marque. Je serais curieux de tester la version actuelle.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par sniff, le 20 novembre 2019 à 20:17

Que penser de ce classique ? Je suis partagé.
D’abord pour moi c’est le parfum de mon père. Donc dès que je le porte, attention Œdipe !
Mais c’est un vrai parfum bourgeois et il y a donc une idée de transmission là-dedans, cela peut justifier.

L’ouverture est très verte. Très vite l’édifice se met en place : on est en plein Hausmann ! Le parquet au point de Hongrie craque doucement sous les pas quand on passe devant la cheminée de marbre : une structure cologne boisée tradi chic.

Les propriétaires de l’appartement bougeois ont voyagé, voici un paravent indien en bois ouvragé de toute beauté : le vétiver !! Il s’intègre bien et domine même le décor avec naturel et style.

On aime ici les choses classiques et qui durent : ce parfum tient bien dans la journée sans indisposer l’entourage (on est entre gens bien élevés !).

Dans le miroir doré sur la cheminée on s’aperçoit : aïe quelques rides et un peu de fatigue. Vétiver reformulé est moins séducteur qu’avant.
C’est un parfum qui reste confortable, comme cette veste de tweed qui ne se démodera pas, dans le style que portait mon père !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Farnesiano, le 21 novembre 2019 à 09:54

Hélas ! oui, le superbe Vétiver de Guerlain a subi au cours de ces dernières années quelques reformulations : il a d’abord été rafraîchi par un léger côté menthe givrée puis est devenu plus boisé, plus " étroit" et donc moins lumineux. Je n’ai pas senti la version actuelle, j’hésite à le faire tant me plaît le Vétiver de mon ancien flacon qui développe dans son aura, une vibration à la fois brillante et chic, et comme percée de rais dorés, typiques des beaux Guerlain ( " la lumière Guerlain ", comme je l’appelle). Mais votre avis m’encourage à aller jeter une narine sur le jus actuel. Dans ce sens, les reformulations Guerlain, Chanel et Hermès présentes sur le marché me paraissent souvent plus belles et moins brouillonnes ou baclées que celles d’il y a 5 ou 10 ans, un peu à l’image des re-masterings CD qui ont été réalisés 30 ans après les premiers reports numériques des anciens vinyles. Merci pour cette évaluation ainsi que votre évocation " filiale ".

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Don SALUSTE, le 9 mars 2019 à 10:41

Merci à tous pour vos éclaircissements ! Si j’ai bien pigé ; tout ce qui est Chypre, risque maximum= vétiver, monsieur Chanel ect ...
à cause de la mousse de chêne en autre...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Don SALUSTE, le 7 mars 2019 à 23:12

Bonsoir, nouvel inscrit sur le site et fasciné par vos commentaires, je navigue non sans raffinement dans les univers olfactifs depuis mes quinze ans...J’en ai 52 ! J’ai connu les belles heures de la parfumeries et des beaux jus et continu à me régaler avec les classiques, avec quelques dérapages bien assumés vers des outsider reconnus comme Arabie, Fumerie turque, Five O’clock de chez Lutens.
Je me parfumais il y a trois décennies avec le Vetiver de Guerlain et en vous lisant, je me demandais si l’achat de flacons anciens non ouverts à des prix parfois astronomiques était justifié ? Le jus ne subit t’il pas les transformations du temps ? Un Vetiver de trente ans est il encore aussi beau qu’a sa sortie ?
Est-ce la loterie ou un snobisme “vintage“ ? Quelqu’un à t’il comparé un ancien échantillon de ce jus avec les nouveaux ? Je n’ai pas trouvé sur le site si une telle analyse avait été faite sur des Guerlain, par exemple ? Bien à vous

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Adina76, le 8 mars 2019 à 09:04

Bonjour Don Saluste !
Bienvenue sur Auparfum
Nous sommes peu ou prou de la même génération. Vos questions, nous sommes sans doute nombreux à nous les poser. J’ai moi même cédé depuis peu à la tentation de l’achat de parfums vintage sur la Baie, pour m’offrir le bonheur de retrouver des jus que je croyais à tout jamais perdus :Farouche, Jolie Madame, notamment.
En la matière, je crois qu’il faut faire preuve de bon sens : y-a-t-il beaucoup de photos fournies, quelle est la couleur du jus, le produit - boite comprise - vous semble-t-il en bon état, quelles sont les évaluations du vendeur, ....
Si le prix vous semble élevé, attendez ... le temps jouera peut-être en votre faveur ou bien si vous en avez la possibilité faites une "contre offre". Ça peut marcher. Et surtout comparez les offres. Anecdote amusante : un "allumé du bocal", snob, frimeur, provocateur sans nul doute proposait un flacon tout neuf de Doblis dans sa belle boite pour ... 45 000 euros !!! À part vouloir épater la galerie, je ne vois toujours pas l’intérêt d’une telle offre.
Ayez l’oeil, soyez lucide, et faites vous plaisir si vous en avez la possibilité, tout en sachant raison garder.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Don SALUSTE, le 8 mars 2019 à 12:01

Bonjour Adina, oui, c’est clair, je ne ferai pas de folies destinés à enrichir sottement des petits spéculateurs avides... J’imagine qu’un flacon non débouché vaut mieux qu’un flacon ouvert ?...
Mais je note que vous êtes satisfaite de vos découvertes.
Donc les jus semblent, à priori, se conserver pas trop mal...Mieux vaut un emballage fermé je pense !
Je me demandais si sur du vétiver de chez Guerlain ou habit rouge, la formule avait tant changée que cela et si finalement ? Je porte aussi habit rouge “eau de parfum“ que je trouve très sensuel et agréable... Cette odeur de rose m’envoute !
Il reste éventuellement le format échantillon, mais cela se conserve t’il aussi bien pour en juger ?... Je vais déjà tenter sur Monsieur Chanel, que j’ai beaucoup aimé, qui reste abordable avant de “m’envoyer en l’air“ sur des jus vintage à 400 euros...(si je plonge...) Bonne journée à vous.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Adina76, le 8 mars 2019 à 19:20

Bonsoir Don Saluste,
Je connais bien mal les différents millésimes de Vétiver ou d’Habit rouge. Je laisserai donc les experts de ces jus se prononcer. Quant à la qualité en général des parfums anciens, c’est difficile de se prononcer. J’ai un petit tube de Farouche conservé avec le plus grand soin dans le noir, à température modérée et pourtant il est surtout aujourd’hui très alcoolisé et un peu éventé, je crains. A l’inverse, le flacon que je viens d’acquérir sent divinement bon. Je crains qu’en la matière, la chance joue pour beaucoup. C’est la raison pour laquelle il ne faut pas faire de dépense inconsidérée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par nerola, le 8 mars 2019 à 21:27

Bonsoir Don Saluste,

Pour avoir lu ici des avis d’experts, il semblerait que la mousse de chêne ait tendance à "manger" le reste de la composition.
Jicky et Newyorker en parlent ici : https://auparfum.bynez.com/femme-parfums-rochas-098 .
Plus le parfum est ancien, plus c’est risqué...

Si je puis me permettre de vous conseiller un peu de lecture : http://graindemusc.blogspot.com/2008/07/la-chasse-aux-parfums-vintage.html .

Bons achats parfumés !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nez inexpert, le 8 mars 2019 à 16:18

45 k€ ! En effet, c’est abusif. Je ne me vois pas dépenser un mois de salaire juste pour un parfum, fût-il le fameux Doblis, d’époque et dans son écrin.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Duolog, le 8 mars 2019 à 17:25

Nez inexpert, si on vous écoute on ne peut plus se faire plaisir ! ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Adina76, le 8 mars 2019 à 19:12

Avouez, Nez inexpert : vous êtes un parent de Fraudeuse ou de Menteuse ... mais bon, un parent petit joueur quand même !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Iandosoa

par Iandosoa, le 22 novembre 2018 à 16:43

J’ai reçu un échantillon de la première version de la part de ma mère et si j’ai bien retrouvé le côté terreux/sec/vert foncé du vétiver, je me demande d’où sort cette note légère de curry. Il y a t-il de l’immortelle dans sa composition (celle de 1959 et non 2000) ?
Sinon son côté piquant/poivré est un régal, mais je ne pourrai pas le porter. Je le garde précieusement pour me remettre en tête le vétiver lorsque je joue aux devinettes avec des parfums plus récents.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Don SALUSTE, le 8 mars 2019 à 12:02

Ce côté “curry“ n’est t’il pas justement dû au vieillissement de l’échantillon ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par bh59, le 3 juillet 2016 à 11:34

Bonjour,

Je ressens la même chose que tibo.
Maison de retraite.
Par contre ce qui me fait penser à cela
n est pas le vetiver mais ce qui l accompagne
dans cette composition. Mais
cette sensation est surtout ressenti sur
la formulation actuelle. J ai la première
formulation et je peux dire que c est bien différent. Il s en dégage virilité et raffinement...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Tibo, le 2 juillet 2016 à 17:18

J’aimais bien au debut de l’application sur mon poignet. Mais plus ça va plus il me fait penser à un une maison de retraite :)
Dommage c’est rédhibitoire, pour moi, ce coté papy...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par iago, le 2 juillet 2016 à 21:24

je suis obligé de réagir !! Le révolte des vetiverophiles gronde !! Comment ca un parfum de maison de retraite ? Soit c’est un parfum hyper classique, sans doute un peu "bourgeois" meme si je ne suis pas forcemment d’accord avec ça , mais c’est aussi une des plus belle création de la parfumerie masculine, une merveille d’équilibre . C’est sur, au gré des reformulations il a perdu de sa sa superbe . C’est surtout le parfum qui m’a accompagné pendant des années et que je ne renie pas le moins du monde . C’est sur on est loin des parfums tendances produits en série glucosés et simili machos . Ce vetiver est mon parfum fondateur et je ne me sens pas papy le moins du monde .. Alors soit, il y a plus novateur mais qu’importe , il demeure une petite merveille de la parfumerie intemporelle .
Le pensionnaire de maison de retraite vous salue bien bas .... Bien qu’un tantinet vexé ..

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Tibo, le 2 juillet 2016 à 22:04

 :) Bonsoir Iago,
A aucun moment je renie la qualité de ce parfum qui en effet, n’a rien à voir avec les produits glucosés (qui ont le droit de plaire aussi au passage).
Je n’ai rien contre les retraités évidemment, je leur doit même le respect du haut de mes seulement (quoique) 34 ans ! C’est pas une question d’ancienneté du parfum mais peut être que quand j’etais gamin j’ai du le sentir sur des personnes agés, et que ma memoire olfactif l’associe pour cette raison à l’age avancé.
Habit Rouge dont j’ai deja entendu des gens dire que c’est un "parfum pour vieux" ne me donne pas ce sentiment par exemple.
Desolé si j’ai vexé c’était pas le but ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par iago, le 2 juillet 2016 à 22:20

Je vous rassure .. La vexation n’était que de façade .. J’ai porté vetiver tres jeune, sans doute pour avoir l’air plus "mur" et pour moi il est associé à une certaine forme de virilité classe et je l’ai beaucoup senti sur des jeunes pour lesquels il fait merveille. Après, il est normal que chacun associe des odeurs a des souvenirs et à des sensations . J’adore aussi Habit Rouge mais, curieusement, pas sur moi ou il a quelque chose d’un peu précieux .

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Doblis, le 3 juillet 2016 à 10:45

Bonjour Tibo et Iago.
Votre échange m’a bien amusé, et je vous comprends tous les deux en fait.
Le vétiver, j’aime beaucoup le sentir pour sa fraîcheur (une des rares notes à ne pas virer par grande chaleur a priori), son côté classe, propre, bien mis sur soi mais après, on accroche ou pas en effet.
Et, comme Iago l’indique, Vétiver de Guerlain a perdu, comme tous les parfums, beaucoup de sa superbe par ses reformulations.
Après, c’est vrai que je trouve que le vétiver n’est pas forcément la note qui fait "moderne". Mais bon, quand on voit la modernité d’aujourd’hui, je préfère de loin des cotés "vieillots" d’avant (oui, ça fait un peu vieux con ma façon d’écrire mais j’assure :-) ). Et dans ce cas là, dire que ça fait "maison de retraite" devient un compliment !
Pour moi, la note qui fasse plus "maison de retraite" (en dehors de l’immortelle qui fait un peu "pipi" oups), c’est la lavande.
Mais une belle lavande, P... que c’est bon !
Je regrette la Lavande Velours de Guerlain par exemple. Impact est bien chez Caron. Et que dire du Mouchoir de Monsieur de Guerlain.
Si toutes les maisons de retraite sentaient ça, beaucoup de personnes âgées verraient bien plus souvent leur famille venir les voir !

Et pour en revenir au vétiver, quand il n’est pas utilisé en note "unique", il peut apporter énormément à un parfum.
Ah le Djedi de Guerlain...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par iago, le 3 juillet 2016 à 16:35

C’est vrai que je n’avais pas pensé à la lavande qui longtemps, pour moi, a eu un côté vieillot .. Armoire de grand-mère et odeur de propre .. Ma maison de retraite à moi c’est Pour un Homme de Caron .. Mais je suis revenu sur cette idée à découvrant d’autres lavandes .. Quand au Vetiver .. Ça reste ma matière mère même si j’en ai découvert d’autres notamment et surtout grâce à Auparfum .

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Lapurtarra, le 29 mai 2016 à 22:16

Je souhaitais acheter, chez mon dealer préféré, le déodorant stick de ce Magnifique parfum, il m’a été indiqué que ce produit ne sera plus disponible.
Les boutiques seraient dans l’attente d’un déodorant "guerlinade" convenant à tous les parfums homme (sauf Habit Rouge et l’Homme Idéal).
Merci pour plus d’info...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Doblis, le 2 juillet 2016 à 19:51

Bonjour Lapurtarra.
Et oui, Guerlain supprime les gammes de produits dérivés, du moins pour les parfums qui ne sont pas les best sellers de la marque.
Restent donc Shalimar, La Petite Robe Noire pour les féminins, sans doute Habit Rouge et l’Homme Idéal pour les masculins.
Pour les autres parfums, il faudra se contenter d’un produit basique de la gamme "Les rituels du corps" avec le gel parfumé pour la douche, le lait parfumé pour le corps et l’eau déodorante.
Au passage, le stick était à 32€ les 75ml, le déo vapo à 34€ les 150ml et le petit nouveau "mixte" à 46€ les 100ml !
Ah, les Délices n’ont pas de prix chez LVMH...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Rokabarr

Rokabarr

a porté Vétiver le 2 octobre 2020

Sa note :
Farnesiano

Farnesiano

a porté Vétiver le 21 avril 2020

* Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :
Habanita

Habanita

a porté Vétiver le 24 juin 2017

Sa note :

Lapurtarra

a porté Vétiver le 29 mai 2016

Sa note :
blablab

blablab

a porté Vétiver le 20 mai 2016

Sa note :
Habanita

Habanita

a porté Vétiver le 30 avril 2016

Sa note :
Habanita

Habanita

a porté Vétiver le 22 mars 2016

Sa note :
iago

iago

a porté Vétiver le 23 février 2016

Même si je me suis parfumé depuis mon adolescence, je ne suis qu’un béotien en matière de parfum . Je découvre depuis peu un monde dans lequel puise mon imagination, mes souvenirs et mes émotions . La (...)
Sa note :

cedric13

a porté Vétiver le 16 décembre 2015

Sa note :
ROBERTO

ROBERTO

a porté Vétiver le 5 novembre 2015

Sa note :
Patrick Barrabé

Patrick Barrabé

a porté Vétiver le 5 septembre 2015

∞ ∆ - C19H28O2 - /al.tʁɥist/ || vecteur permanent d’enrichissement collectif || rendons ce monde meilleur et l’avenir possible - Innovation Advocate - ❤️
Sa note :
ROBERTO

ROBERTO

a porté Vétiver le 14 août 2015

Sa note :
Lanou

Lanou

a porté Vétiver le 3 août 2015

ROBERTO

ROBERTO

a porté Vétiver le 26 mai 2015

Sa note :
Thiago

Thiago

a porté Vétiver le 15 mai 2015

Sa note :
hangten

hangten

a porté Vétiver le 2 avril 2015

Amateur de sports, de livres, de parfums... Et de beaucoup d’autres choses. Je ne maîtrise ni le langage, ni le savoir lié aux fragrances, mais cet univers me parle. Alors, tant bien que mal, je (...)
Sa note :
hangten

hangten

a porté Vétiver le 31 mars 2015

Amateur de sports, de livres, de parfums... Et de beaucoup d’autres choses. Je ne maîtrise ni le langage, ni le savoir lié aux fragrances, mais cet univers me parle. Alors, tant bien que mal, je (...)
Sa note :
hangten

hangten

a porté Vétiver le 3 mars 2015

Amateur de sports, de livres, de parfums... Et de beaucoup d’autres choses. Je ne maîtrise ni le langage, ni le savoir lié aux fragrances, mais cet univers me parle. Alors, tant bien que mal, je (...)
Sa note :
ROBERTO

ROBERTO

a porté Vétiver le 27 février 2015

Sa note :

lucasdries

a porté Vétiver le 19 février 2015

Fan de parfums depuis mon plus jeune âge, j’aime à peu près de tous les styles de parfums, ma seule règle étant de ne pas trop mélanger, et d’avoir le plus que possible de vraies périodes avec un tel ou (...)
Sa note :
KeithRichards

KeithRichards

a porté Vétiver le 10 janvier 2015

Sa note :
ROBERTO

ROBERTO

a porté Vétiver le 22 novembre 2014

Sa note :

lucasdries

a porté Vétiver le 15 octobre 2014

Fan de parfums depuis mon plus jeune âge, j’aime à peu près de tous les styles de parfums, ma seule règle étant de ne pas trop mélanger, et d’avoir le plus que possible de vraies périodes avec un tel ou (...)
Sa note :
Dana

Dana

a porté Vétiver le 26 septembre 2014

Sa note :
hangten

hangten

a porté Vétiver le 16 septembre 2014

Amateur de sports, de livres, de parfums... Et de beaucoup d’autres choses. Je ne maîtrise ni le langage, ni le savoir lié aux fragrances, mais cet univers me parle. Alors, tant bien que mal, je (...)
Sa note :
ROBERTO

ROBERTO

a porté Vétiver le 5 août 2014

Sa note :
Opium

Opium

a porté Vétiver le 4 août 2014

Rédacteur sur auparfum depuis 2011, je suis connu pour mes interventions rapides, brèves, succintes et synthétiques... Il paraît que je pourrais vous en raconter davantage, mais, non. Pour une fois, (...)
Sa note :
Victoire de S.

Victoire de S.

a porté Vétiver le 2 août 2014

Sa note :

à la une

L'Ouïe

L’Ouïe - Pentalogies

Une mélodie gracieuse et délicate à la blancheur lactée qui ravira ceux qui savent l’écouter.

en ce moment

il y a 1 heure

Une petite note de miel aussi. Le prix gonflé "collection exclusive bidon" est loufoque - le(…)

il y a 4 heures

Mon avis sur Eau du soir et Soir de lune : pas de note de fond désagréable, que du bonheur. A(…)

Farnesiano a commenté 603

il y a 19 heures

J’oublie mon préféré auquel je reviens à chaque automne : Carbone de Balmain ! Une drogue addictive,(…)

Dernières critiques

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Parfumerie Ambre

Parfumerie Ambre

Boulogne-Billancourt (92)

Fragrances & cie

Fragrances & cie

Lagny-sur-Marne (77)

Le Paravent

Le Paravent

Lyon (69)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019

Avec le soutien de nos grands partenaires