Auparfum

Un parfum d’ombre et de lumière

Vous cherchez désespérément votre parfum idéal, pour vous ou pour un être cher ? Vous ne vous retrouvez pas dans les conseils donnés en magasins ou les articles dans la presse ?

par Solance, le 20 juin 2014

Pour qui : pour moi

Âge : 41 ans

Sexe : une femme

Budget : Peu importe

Circuit : Peu importe

Je découvre cette rubrique qui ressemble à une quête personnelle du graal olfactif et je me lance parce que cette recherche me travaille en sourdine depuis longtemps et les perfumistas que vous êtes savez merveilleusement bien vous placer en empathie avec les chercheurs d’identité que nous sommes …

Quelques mots pour mieux me cerner … et comme je suis une amatrice d’art (au sens large), je commencerai par évoquer ce qui me touche dans ces domaines là, révélateur d’une personnalité souvent…

De la littérature ? Les Hauts de Hurlevent d’Emily Brontë, Mon Livre, celui qui résume l’Ombre et la Lumière qui m’habitent…la passion amoureuse et la synergie sensuelle avec les éléments de Dame Nature… mais aussi les univers loufoques de D. Foenkinos, A. Jardin ou sensibles de E.E.Schmitt

Des films ? The tree of life de T. Malick, l’oeuvre suprême… la beauté mystique à l’état pur… mais aussi le bonheur tout simple et contagieux d’Amélie Poulain …

Des peintres ? Ceux qui transmettent des émotions, des messages, pas trop lisses, pas trop sages, pas ceux qu’Ikéa pourra facilement reproduire sur des cadres bon marché pour décorer des intérieurs impeccables… Basquiat, Picasso, les paysages de Van Gogh plus que ceux de Monet, Dali, Fragonard, Delacroix, de La Tour…

Des architectes ? Les sublimeurs de la courbe et les inventeurs de l’impossible ;) … Gaudi, Gehry, Hundertwasser.

Des sculpteurs ? L’exubérante Niki de St Phalle mais aussi le très épuré Brancusi.

Bon, pour compléter … Je suis une femme qui croque la vie à pleine dents, gaie, curieuse intellectuellement, changeante, passionnée, un peu marginale (je fais toujours partie des 1 ou 2% qui…. ;) ), débordante, contrastée et paradoxale … Une de mes amies m’appelle son « excessive »…. gourmande, sensuelle, et plus libertine que cul-béni …

Je déteste la routine, les journées trop programmées, les cadres trop rigides, les sentiers trop battus, j’aime les univers décalés, voire déjantés… j’aime rire et jouir…

Mes vacances c’est plutôt la baignade dans des gorges sauvages à l’abri des regards que le club Med en Tunisie… Plus attirée par la culture africaine qu’américaine… le gazon et les parades impeccables de Disneyland Paris ou les buildings de NYC me donnent des boutons alors que je me régale dans les bosquets vallonnés des Buttes Chaumont ou les ruelles bucoliques de la Butte aux Cailles à Paris ;)

Ahhh, j’oubliais l’essentiel, les parfums…

Je suis tombée amoureuse de la tubéreuse, découverte grâce à Fragile de Jean-Paul Gaultier, parfum qui jusqu’ici m’a donné le plus d’émotions… émotion un peu retrouvée grâce au Fracas de Piguet quand Fragile a disparu… Je ne vais pas tarder à me procurer Tubéreuse Criminelle de Lutens… qui comme d’autres Lutens m’a enchantée (Féminité Du Bois, Ambre Sultan, Jeux de Peau…).
Une Voix Noire a été une révélation… le gardénia, le tabac, le rhum, l’encens… l’ombre et la lumière ;)

J’aime bien également les odeurs de jasmin, de lys, de fleur d’oranger, de figuier, de musc et d’ambre, les odeurs un peu animales pas trop propres, le cuir, les odeurs iodées aussi…

J’ai porté Trésor de Lancôme que j’aimais bien mais dont je me suis lassée.
J’ai essayé sans conviction Hypnôse de Lancôme et Ange ou Démon de Givenchy, qui m’ont paru sans relief au final…
J’ai apprécié Dolce Vita de Christian Dior….
J’ai aussi porté et aimé, l’été, plus jeune l’Eau d’Issey.

Ah, il y a UN parfum que je déteste : Fahrenheit de Dior et je n’aime pas particulièrement le N°5 de Chanel qui pourtant est un classique (je préfère Allure de la même maison ;) ). Je n’aime pas non plus les odeurs d’iris pur... Iris Silver Mist de Lutens a été le seul de sa gamme qui ne m’a pas touchée du tout.

Bon voilà, c’est un peu décousu mais ça aura peut-être donné des idées à certains d’entre vous ?

Au plaisir de recevoir vos suggestions.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Solance

par Solance, le 23 avril 2015 à 15:58

Cela fait pres d’un an que mon "en quete de parfum" a été publiée, et meme s’il me reste quelques parfums proposés que je n’ai pas encore eu l’occasion de tester (Yapana par exemple), et beaucoup d’autres que j’ai découverts et aimés alors que je ne les cherchais pas (Musc Tonkin, Iris Nobile, Coromandel, Angélique Noire, Vol de nuit, POAL, Corsica Furiosa etc.), j’avoue que sur la durée, il y a un coup de foudre qui dure et qui me laisse littéralement sans voix tellement je le trouve fascinant et générateur d’émotion....

Un parfum que je sauverais du naufrage s’il survenait, c’est Carnal Flower des EPFM ...

Proposé au départ par Jovi, il est de toutes facons un si grand parfum qu’il revient souvent en tete de gondole des étageres des perfumistas de ce lieu... Alors oui, il est cher, tres cher, mais p.... qu’est-ce qu’il est beau !!!! Je ne saurais décrire quel enchantement me saisit quand je revets sa beauté naturelle et sublime....

Cela confirme mon addiction à la tubéreuse, mais attention, pas n’importe laquelle... je réalise que je suis devenue tres exigeante avec cette matiere adorée et que je peux l’aimer beaucoup ou la délaisser sans l’ombre d’un remord selon comment elle est travaillée et mise en valeur... Je ne l’aime pas du tout dans Giorgio, Nuit de tubéreuse, Vierges et toreros, 3 fleurs ou l’eau scandaleuse, je la trouve intéressante dans le N°22 de Chanel, belle dans TC de Lutens, théatrale et fort jolie dans Fracas mais réellement tres addictive dans CF...

Sinon je suis toujours séduite par Philosykos, qui détrone tous les autres accords figue pour moi, par la fleur d’oranger de Séville à l’Aube (mon prochain achat) et celle de Lutens, je reste émerveillée par Une Voix Noire de Lutens qui sera mienne un de ces jours, c’est certain, et j’aime beaucoup un autre gardénia plus frais et humide : Un matin d’orage edt de Goutal...

Pour les boisés. j’alterne entre le tres beau, hélas trop léger à mon gout Féminité du Bois et Méchant Loup et son espiéglerie.... et je convoite Coromandel... Je ne suis pas insensible à Bas de soie ou l’Heure Bleue pour débuter dans la famille difficile à mon nez des poudrés...

Dans la famille des ambrés, aucun n’a pu surpasser Ambre Sultan de Lutens dont je me régale souvent et que je trouve terriblement sensuel... Autre parfum tres clivant, oriental plus "sombre" mais qui moi me séduit particulierement, c’est Serge Noire de Lutens

Je n’ai pas encore trouvé "mon jasmin" par contre ( arghhh, j’ai l’échantillon de l’Aqua di parma de Bella à tester encore, et je voudrais bien découvrir Sarrasins quand je ferai une virée parisienne... A la Nuit et la Religieuse me laissant sur ma faim...)

Sinon, je vérifie que les parfums sucrés me sont rarement plaisants ( je trouve par exemple Ambre Narguilé écoeurant), apres il y a des gourmands "non sucrés" que je trouve fort jolis (Jeux de peau, L’eau Duelle...)

Sinon, les parfums cités au début de ce message figurent parmi mes belles découvertes, et j’ai déjà acquis certains d’entre eux ...

Bref beaucoup de belles belles choses, de tentations.... je crois que j’ai renoncé à n’en porter qu’un seul !!

Meme si je sais que CF restera pour moi le plus beau parfum du monde <3

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par billieH, le 23 avril 2015 à 19:40

Que de goûts nous avons en commun Solance, vraiment. Je sauverais du naufrage Après l’Ondee et CF...mais je sais, tout le monde le sais ici lol
Et un Lutens, mais le choix est difficile, et en médaille de bronze.
Sinon Calygo m’a gentiment envoyé une belle fiole de Sarrasins, je oeux t’envoyer le reste, il y a encore de quoi le tester. Fais moi un mail si cela t’intéresse.
Bonne soirée

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 24 avril 2015 à 10:08

Coucou Billie,

Ravie de voir que mes coups de coeur ou de foudre ne te sont pas indifférents ! ... comme quoi les grands parfums trouvent naturellement leurs adeptes ! ;)

Apres, contrairement à toi, j’ai toujours vraiment du mal avec les notes iris/violette bien trop froides pour moi... trop éloignées de ma personnalité plutôt chaleureuse et, d’apres ce que certains disent, "solaire"... la beauté froide, je peux l’admirer chez l’autre comme j’admirerais une statue grecque de belle facture mais je ne me l’approprie pas.

Tiens, j’ai vu que tu avais porté Une voix noire il y a peu... qu’en penses-tu ? c’est un coup de coeur aussi pour moi celui-là, juste apres CF (c’est le 2e que je sauverais du naufrage sans doute ^^ avec aussi une tite place pour Ambre Sultan).

S’il te reste un peu de Sarrasins et que tu as testé autant que tu le voulais, je veux bien le reste de ta fiole, c’est tres gentil... tu as toujours mon adresse ? En échange, si tu veux, je te fais découvrir les créations d’Anatole Lebreton (L’eau scandaleuse, Bois lumiere et l’Eau de Merzhin), que j’ai recues en double ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Thelittlebox, le 23 avril 2015 à 20:56

Bonsoir Solance,

Quel plaisir de lire un retour si complet après tant de temps, voila une recherche durement menée, et que de jolis parfums cités.

Je crois que lorsqu’on tombe dans la magie du flacon on se rend compte qu’un seul et unique parfum ne suffit pas, malheureusement pour le portefeuille ! Les parfums sont multiples, s’associant à un simple vêtement, un lieu, une humeur, une occasion, une personne, une image…

Comme vous, j’essaie de trouver un parfum plus ou moins de chaque « type » et les chypres me donnent bien du fil à retordre, et c’est un vrai bonheur.

Une petite question, avez-vous trouvez un parfum fruité (sans être sucré, vous en avez parlé de ceux là) qui à su vous convaincre ?

Vous le dite, il y à des coups de foudre, qui parfois partent aussi vite qu’ils sont venus, qui parfois sont là pour longtemps. Carnal Flower semble être plus qu’un parfum pour vous :).

Merci à vous, bonne soirée
Thelittlebox

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 24 avril 2015 à 10:44

Bonjour Thelittlebox,

Merci beaucoup pour l’intéret que vous avez manifesté suite à ce retour tardif (mais comme je continue l’exploration à mon rythme, un rythme lent, et que je n’aime pas donner trop vite des avis définitifs et catégoriques, parce que je crois que l’amour au long cours est une construction et pas un feu de paille, ceci explique cela ;))...

C’est tout à fait cela, associer un parfum à une humeur, une couleur, une tenue, une ambiance....
Pour moi, désormais, etre fidele à un seul parfum tient presque de la meme hérésie que le fait de manger tous les jours la meme chose, de ne lire qu’un seul auteur, de n’etre sensible qu’à un seul artiste , de ne percevoir le monde qu’en mode monochrome ou d’aller tous les ans au camping des flots bleus hihihi...

Apres on a ses grands chouchous... ses immenses favoris... je les ai déjà cités... CF, Une Voix Noire, Ambre Sultan, Fracas, Philosykos, SALA/Fleurs d’orangers, Serge Noire....

Pour répondre à votre question, je n’ai pas cherché à m’approprier un "fruité"... je crois que la seule note fruitée dominante que j’aime vraiment est celle de la figue... et donc Philosykos... ah si, celle de la prune boisée aussi dans FdB (mais je la déteste dans mon parfum chéri de Goutal).
Sinon, j’aime assez la cerise noire amandée dans LPRN edp, pas trop sucrée pour moi, apres, je l’ai plus testée que portée.... je l’acheterai probablement un jour pour ma fille qui l’adore et je lui en piquerai sans doute parfois quelques gouttes... j’essaierai aussi à l’occasion Rahat Loukoum qui m’intéresse bien dans ce registre amande/cerise. J’apprécie aussi la note framboise/litchi tres discrete, mais qui lui donne une fraicheur joyeuse, dans mon Idylle edp, un de mes réguliers aussi...et aussi les notes fruités lumineuses de Jour absolu d’Hermes.

Un parfum, il faut souvent que je le porte plusieurs fois pour savoir si nous allons vivre une histoire d’amitié ou d’amour ensemble ou pas.... créer des liens ou non... Ainsi, j’avais beaucoup aimé un soir un peu festif le cuir ludique de Dzing ! mais je n’ai pas retrouvé sa magie sur le long terme... le cuir s’est fait terne et tristoune à d’autres occasions, je n’ai pas insisté.... peut-etre devrais-je ?

Ah dans les parfums que certains auparfumistes m’ont fait découvrir avec bonheur, je m’apercois que j’ai omis Essence de Baiser Volé, dont le lys radieux m’a accompagnée une partie de l’hiver... Original Musk aussi, que je porte comme un doudou... Et grace à qui se reconnaîtra, je me suis souvent fait des shoots de White tubéreuse, la belle effrontée épicée aussi et je suis contente d’en avoir encore une quantité suffisante pour prolonger le plaisir ;) elle aussi, elle a été une compagne fidele et désirée cet hiver...

Maintenant que les beaux jours reviennent, je ressors plus souvent mon Idylle par contre... mais là mes décants de CF et de POAL vont lui faire de la concurrence et je sais que j’aurai aussi envie de la fraîcheur passionnée de Corsica Furiosa, de la volupté de SALA , du mystere lumineux de FdB....

Bref, comme on le dit si joliment par ici... vive l’odorat !!! :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Thelittlebox, le 19 mai 2015 à 10:51

Bonjour Solance,

J’aurais mis du temps à vous répondre !

En effet les fruités semblent loin de votre univers olfactif. Si je ne me trompe pas vous aimez les parfums de caractère ou du moins assez signés, or les jus fruités tombent presque à coup sur dans le shampoing ou le truc nian-nian. Mon univers olfactif étant assez loin du votre, j’avoue, sans aucun voyeurisme, être un peu intrigué de savoir quel genre de fruité vous pouviez aimer :)

Merci pour votre retour.

Vive l’odorat !
Thelittlebox

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Solance

par Solance, le 19 septembre 2014 à 11:37

Balade parfumée délicieuse hier en pleine douceur estivales, en compagnie d’Effluves, sur les Rives de la Beauté parisienne... Propice à de charmantes rencontres (les demoiselles se reconnaîtront si elles rejoignent Auparfum comme nous n’avons pas manqué de le leur suggérer... ;)...

C’est en fait la 1ere fois que j’avais l’occasion d’aller tester un bon nombre de vos suggestions (eh oui, mieux vaut tard que jamais !)...

Je reviendrai de façon plus approfondie sur tous mes tests, là, le temps me manque mais quand même... Je dois vous faire part de mes coups de coeur...

Le plus énooorme revient à Dzing ! de l’Artisan Parfumeur... une merveille de douceur, d’animalité lumineuse, d’excentricité... Testé sur peau, mmmmmmmmmm

J’ai aussi beaucoup aimé Afternoon of a faun d’ELO , ai été charmée par l’originalité subtile de Phantasma, de Liquides Imaginaires (noisette, sauge sclarée et narcisse), de Like this (ELO, composition orangée ;) ) ai trouvé très racé Original musk de Khiel’s. J’ai été favorablement interpelée par l’intrigant boisé Méchant Loup de l’Artisan Parfumeur et ses 3 épicés (Piment, Safran et Poivre) et conquise par plusieurs F. Malle qui hélas, pour moi, sont vendus à un prix que je juge personnellement absolument prohibitif (Carnal Flower, Dans tes Bras, Portrait of a Lady, Musc ravageur). Chez ELO, j’ai aimé les notes de tête et de coeur de Charogne,beaucoup,le lys subversif, hélas la note de fond ressort très très, trop vanillée sur ma peau, dommage... En revanche, j’ai été véritablement indisposée par l’animalité très forte, limite bouc puant, de Vierges et toreros (à côté, Secrétions magnifiques m’a semblé propre et sage, c’est dire ! lol). Chez Annick Goutal, j’ai aimé 1 ou 2 jus (dont Un matin d’orage edp) mais n’ai pas aimé le côté très snob de l’accueil et l’aspect vieillot de leurs flacons (sans compter les noms cucul de nombre de leurs jus :(.... je préfère me la jouer Putain des Palaces que Petite chérie perso hihihi... Chez Dyptique, j’ai bcp aimé l’accueil très cordial, la ligne visuelle, j’ai plein d’échantillons que je vais prendre le temps de tester, il me semble que quelques jus valent le détour...

Je reviendrai détailler et compléter mes ressentis plus tard mais je voulais livrer un 1er jet ’à chaud’... Merci en tous cas pour ce que j’ai déjà découvert grâce à vous !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

grand'ourse

par grand’ourse, le 3 juillet 2014 à 09:29

bonjour Solance !
Comme vous ne semblez pas effrayée par une recherche multi-entrées, je reviens ici vous proposer Yapana de Volnay, que j’apprécie beaucoup en cette saison estivale atypiquement belle et chaude chez nous cette année (je vis en Normandie).
Il a une petite note cuir qui pourrait vous plaire, il est fleuri (pas fruit du tout comme Daim Blond peut l’être) et boisé aussi.
Il a été très facile et immédiat pour moi, donc a priori pas de syndrome bête de foire à craindre, mais peut être justement un manque de mordant/caractère pour vous ?
J’ai à vrai dire assez aimé les deux autres créations de la marque que j’avais pu tester, Objet celeste est plus amande fleuri et Etoile d’or oriental classique (les épices tout ça), mais j’ai pris Yapana, vrai coup de coeur que je porte depuis 1 mois (alterné avec Douce Amère quand le temps est moins beau, ma fidélité à ses limites ;) ).
Bonne poursuite de votre recherche...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 3 juillet 2014 à 12:00

Bonjour grand’ourse,

Merci beaucoup pour cette nouvelle suggestion et votre jolie description de ce parfum (peu connu ?). Il donne envie et pourrait me plaire... Ne vous inquiétez pas pour le manque de mordant/caractère qu’il pourrait revêtir selon vous, je suis dans une phase de ma vie où j’ai besoin d’une relative douceur/sérénité et donc l’aspect ombre, comme je l’ai évoqué il y a peu, s’éclipse un peu dans ma recherche actuelle (ça reviendra peut-être !)... Les facettes fleuries ou gourmandes me font davantage envie actuellement...
Tenez, aujourd’hui comme hier, je porte Idylle, parfum lumineux et sage , avec beaucoup de plaisir ;)...Et j’aime aussi me draper dans Féminité du Bois (pour sa note prune boisée surtout) ou Jeux de peau... et je me vois bien craquer prochainement pour Jardin en Méditerranée et/ou Baiser volé essence... rien de canaille dans ces 2 jus ! lol

La note cuir par contre m’intéresse dans ce que vous décrivez... Hélas je ne serai pas disponible pour l’atelier du Nez Bavard sur ce thème mais je m’y intéresserai moi-même.

Je viens d’aller un peu sur le net pour en savoir plus sur cette marque (Volnay) pas récente mais que je ne connaissais pas et je vois que leurs parfums sont disponibles à la boutique Jovoy à Paris.

J’irai donc prochainement tester ce parfum à Paris et peut-être aussi les 2 autres dont vous parlez (notamment Objet céleste qui semble être dans ma ’cible’ du moment ;) ) ...

J’ai quelques soucis de santé dans mon entourage familial qui m’obligent un peu à différer ces essais, je m’excuse donc auprès de tous ceux qui m’ont conseillée ici de ne pas encore avoir pu leur faire part de mon ressenti, ça ne saurait tarder maintenant.

A bientôt grand’Ourse et n’hésitez pas à me livrer vos coups de coeur, je les testerai tous dans la mesure du possible !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par grand’ourse, le 4 juillet 2014 à 10:18

Je vous en prie Solance, je vous souhaite toute l’amélioration possible quant à vos soucis, ce n’est jamais marrant quand le bien se porter fait défaut :(
Amicalement (han très old fashioned mon truc non ? je me fais peur à moi même parfois, mémé sort de ce corps...)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 7 juillet 2014 à 14:26

Merci grand’ourse. Vous n’êtes pas old-fashion, vous êtes empathique et c’est très gentil... Hélas, le début de l’été n’est pas très clément avec moi, j’ai un 2e proche qui vient d’être hospitalisé, et donc les visites de ce proche vont retarder mes balades parfumées... c’est la vie.... à bientôt j’espère.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par maylodya, le 30 juin 2014 à 22:47

Bonsoir,
Avez-vous pensé à Original Musk de Kiehl’s ? Il réunit plusieurs des notes que vous avez mentionné et à ce coté animal un peu sal mais très sophistiqué. Je trouve que c’est un parfum complexe qui comporte beaucoup de facettes différentes et qui ainsi pourrait peut être être le parfum caméléon que vous semblez chercher.
J’espère qu’il vous plaira !
Bonne recherche =)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 3 juillet 2014 à 12:04

Désolée Maylodya, je n’avais pas vu votre message qui date de quelques jours. Non, je ne connais pas ce parfum, même si j’ai déjà lu son nom sur plusieurs discussions... Eh bien, c’est noté, j’irai sentir celui-là (j’imagine qu’on ne le trouve pas dans les Séphora/ Marionnaud ?)

Cordialement

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 19 septembre 2014 à 10:50

Merci Maylodia pour cette suggestion qui m’a séduite hier lors de ma balade parfumée sur les Rives de la Beauté dans le marais... Je m’étais promis de ne pas craquer (= préservation capacités bancaires hihihi) mais là, un si joli musc à un si joli prix (45 € les 50 ml dans la boutique Khiel’s, j’ai presque cru qu’il y avait une erreur lol), je n’ai pas pu résister, n’est-ce pas Effluves ? ;)

A porter seul ou en association avec des notes innocentes pour leur donner une profondeur sulfureuse, à mon avis ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Solance

par Solance, le 23 juin 2014 à 23:40

Jicky, j’imagine que tu connais l’Heure Défendue de Cartier puisque crée par Mathilde Laurent dont tu es, avec d’autres, fervent admirateur.... comme les notes cacaotées me titillent en ce moment, je me demandais ce que tu en pensais (et en comparaison avec Bornéo 1834 de Lutens d’ailleurs)... ??? merci par avance

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 24 juin 2014 à 02:03

Solance (et pas Solange comme dans mon dernier message ;€(€ ;) ;84,7 !!), tout d’abord je n’ai pas laissé de mot sur cette enquête de parfum car je n’arrive pas avoir d’évidence olfactive pour toi : tu as des références et des goûts olfactifs qui touchent à beaucoup beaucoup de chose, un univers artistique que j’adore mais qui pour le coup ne colle pas, chez toi, aux références olfactives auxquelles je les associe. Du coup j’ai un peu du mal à cerner ce qui pourrait te plaire. Mais tout comme, d’une certaine manière, je pense que tu as du mal toi même à discerner ce que tu aimes vraiment : c’est la phase un peu difficile de la passion du parfum ou quand on "entre en religion" on trouve beaucoup beaucoup de références qu’on adore. Puis avec le temps, nos goûts s’affinent et des références que l’on adorait porter deviennent moins évidentes à porter (bien qu’on garde toujours une bienveillance un peu nostalgique à l’égard de ces parfums, "c’était le moi de y’a 5 ans !"). Je pense que certains parfums, en fait, viendront avec le temps (je pense notamment à ISM, qui pour moi colle totalement à certaines des références que tu cites. Le fait que je le considère comme étant un des plus beaux parfums de l’histoire de la parfumerie y étant aussi peut être pour quelque chose).

*sans transition*

L’Heure Défendue est le cacao le plus radical et le plus "majestueux" que je connaisse, car le cacao n’y fait pas que de la figuration comme pour Angel, Bornéo ou d’autres : c’est lui qui structure tout le parfum, du début à la fin. On part d’un cacao presque liquoreux, d’un noir hyper dense et pigmenté à un cacao qui s’étire de plus en plus et qui se poudre sur la fin, comme une sorte de poudre de cacao éparse sur une terre un peu humide. Le parfum a un très joli cœur floral jasminées délicatement miellé et surtout un fond patchouli boisé qui permettent d’assoir le cacao du début à la fin. C’est franchement saisissant, peut être pas à porter tous les jours (quoique c’est le parfum préféré de Josiane, la vendeuse culte de Cartier aux Galeries Lafayette Haussman, qui le porte presque tous les jours). Bon, évidemment ça peut paraître toujours un peu biaisé quand je dis ça parce que j’admire véritablement le travail de Mathilde Laurent, mais c’est vraiment un putain de chouette parfum ! (Son côté "unique" joue beaucoup aussi).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 24 juin 2014 à 11:34

Coucou Jicky

Eh bien j’adore ce que tu écris tout en franchise sur la difficulté à me conseiller... On dirait que tu me perçois comme si tu m’avais fait alors que c’est moi qui pourrais être ta mère, vu ton âge et le mien ! ;)...

Oui, je suis changeante, dispersée, incontrôlable (hier suis allée sniffer des fragrances qui m’ont été soufflées et d’autres non, que je les ai trouvées moi toute seule :D), décalée, paradoxale et du coup, imprévisible... j’avais prévenu !... du coup, ceux qui s’y aventurent (de me conseiller), sont d’authentiques aventuriers ...

Alors je suis désolée pour les noeuds au cerveau que je donne à certains... prenez ça pour de la prévention anti-Alzheimer... oui finalement, suis une bienfaitrice de cette petite communauté bien-sentante siças’trouve hihihi...

Bien entendu que mes goûts vont se préciser et s’affirmer avec le temps et la connaissance (tiens samedi 28, 1er atelier conférence pour moi sur le parfum à l’Osmothèque de Versailles pour me cultiver un peu !), mais pour le moment j’en suis là... Peut-être qu’un jour je saurai apprécier ISM, Mitsouko ou Chanel n°19 à leur juste valeur, pour le moment, je n’y parviens pas et pas envie de me forcer, le parfum doit rester un plaisir et une évidence, non ?...

Depuis quelques jours et en y réfléchissant, je réalise que je suis tout de même plus lumière qu’ombre.... un peu de cuir, d’encens et de notes sensuelles en fond oui mais un parfum franchement ’sale" ou sombre ou austère, non... ce n’est pas moi... au quotidien, j’affiche toujours un très large sourire comme sur la photo, même quand j’ai de gros soucis et Dieu sait si ma vie n’a pas été un long fleuve tranquille... :)

Ensuite, je ne cherche pas UN parfum mais DES parfums, une petite poignée, qui m’accompagnent au quotidien... j’en ai trouvé déjà quelques uns qui me plaisent beaucoup mais je pense passer à côté de plusieurs trésors, d’où ma demande...

Honnêtement et je vais sans doute faire hurler de rire les perfumistas pointus que vous êtes mais après avoir perdu mon parfum (Fragile de Gaultier), je n’ai plus jamais retrouvé la même émotion à en porter un autre...
J’ai l’espoir fou et sans doute complètement irréaliste, d’avoir un jour ce même type de révélation que quand j’ai porté celui là pour la 1ere fois en 2002 et jusqu’à sa regrettée disparition...

Je te disais un jour en apparté que si je trouvais un parfum qui incarne Les Hauts de Hurlevent dans toutes ses dimensions, j’aurais trouvé MON parfum, je ne sais pas si c’est aussi simple que ça....

Sans transition aussi, pour le travail de Mathilde Laurent, j’avoue qu’il m’intéresse de plus en plus et je comprends ta fascination... Ce que tu expliques sur son Heure Défendue est magnifique... après, si c’est un parfum ’noir’ (et cher), pas évident qu’il me corresponde mais il donne envie d’aller le découvrir en tous cas... cela ressemble à une oeuvre d’art cet exclusif là ;)

Merci Jicky pour ce que tu m’apportes sur ce chemin parfumé ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Solance

par Solance, le 23 juin 2014 à 17:12

Ah oui, j’ai failli oublié : parmi les fragrances qui m’ont fait du nez aujourd’hui, en dehors de Jardin en Méditerranée que j’avais déjà aimé (et cela se confirme, prochaine étape, essai sur peau), j’ai aimé Tonka de Réminiscence aussi... pas eu le temps d’approfondir mais j’y reviendrai et j’irai lire l’article et commentaires publiés sur ce site à son propos...

En diagonale, ça n’avait pas l’air mal, apparemment mes goûts de néophyte ne sont pas trop merdiques lol Quelqu’un le porte ici ? ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Solance

par Solance, le 23 juin 2014 à 14:13

J’ignore si c’est le temps estival de la journée qui me rend plus lumière qu’ombre aujourd’hui mais entre deux récitations de leçons de mon fils bien-aimé qui passe le brevet jeudi, je me suis offert une parenthèse parfumée d’une petite heure à côté de chez moi et il y a 2 parfums lumineux et fleuris qui ont fortement attiré mon attention parmi tous ceux testés ... :

- Baiser volé essence de Cartier... j’avais essayé il y a quelques semaines l’eau de parfum qui s’était très vite évaporée et m’avait déçue, mais là, je porte sur peau depuis 1 heure l’essence et j’avoue qu’elle m’enchante :)... je retrouve l’odeur des bouquets de lys disposés pour les grands jours de cérémonie et je me sens donc à la fête ... je le trouve très très beau ce parfum... Merci à Arpège qui me l’a conseillé car je n’y serais sans doute pas revenue de moi-même... :)
- White tubereuse de Réminiscence... une nouveauté d’avril 2014... Tubéreuse, Ylang Ylang, Cannelle, entre autres... Il m’a plu d’emblée et j’ai demandé un échantillon et je le testerai sur peau... mon fils qui a senti toutes mes mouillettes à l’aveugle (il doit y en avoir une 20aine) a fortement flashé sur celui-là en plus...

Je n’ai pas aimé, mais alors pas du tout Giorgio Beverly Hills ! j’ai même du mal à reconnaître ma tubéreuse chérie, celle que j’adore dans Fragile, Fracas ou Tubéreuse criminelle ! je l’ai pourtant senti sans à priori, mais non, ça ne passe pas...

Tiens, parmi les Guerlain sentis, la mouillette de Shalimar parfum initial m’intéresse... alors que le Shalimar que tout le monde connaît me semble too much, celui là me plaît avec sa distinction plus discrète...à suivre...

Ah sinon, Jicky, Diorissimo m’a donné un large sourire avec son joli muguet même si le mois de mai est derrière nous ;)

A bientôt pour d’autres feed-backs :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 23 juin 2014 à 15:05

C’est parfois amusant le hasard... je lis ceci , entre autre, sur Osmoz à propos de White Tubereuse :

"White Tubereuse est un parfum de la collection A fleur de sens de Réminiscence. La marque définit sa création telle une invitation au voyage entre ombre et lumière ."

sinon, il est aussi décrit comme "Construit autour de la tubéreuse, ce parfum dévoile des facettes épicées, fruitées, boisées et musquées. Parfumeur : Fabrice Pellegrin, Firmenich"

Quelqu’un l’a-t-il déjà testé, porté ici ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par nathalie, le 22 juin 2014 à 20:26

Comme vous aimez la figue, pourquoi pas Fico di Amalfi d’Acqua di Parma ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 23 juin 2014 à 21:23

Parfum de niche ? en tous cas je note car aujourd’hui, Jardin en Méditerranée m’a de nouveau séduite sur touche, alors... merci !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Thaleee, le 21 février 2015 à 19:51

Je plussoie ! Fico di amalfi est tout simplement parfait... mais dans un genre beaucoup plus intéressant, je vous suggère "Ninfeo Mio" d’Annick Goutal. Quand je le porte, je l’oublie complètement, mais c’est mon entourage qui me fait remarquer que je sens divinement bon... alors j’ai pris l’habitude de vaporiser les deux hommes de ma vie (pas trop difficilement, il est mixte) pour pouvoir profiter de son sillage.

Tout comme vous, je suis fan de tubéreuse et de figuier.
J’aime beaucoup Poison qui mérite qu’on s’y réintéresse, Fracas évidemment... mais Carnal Flower me laisse franchement froide. La tubéreuse sur moi s’assagit et devient un doux ronron, mais celui-ci disparaît complètement.

Peut être 3 fleurs de Parfum d’Empire ? Dans ce parfum, la tubéreuse écrase littéralemment les deux autres senteurs... un vrai rouleau compresseur !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 23 février 2015 à 14:00

Bonjour Thalee et merci pour votre contribution et vos nouvelles suggestions.

Je connais Ninfeo Mio que je trouve agréable mais qui me séduit moins que Philosykos de Dyptique dans les parfums structurés autour de la note figue. Dans ce dernier, il y a une fraîcheur extra qui reste sur ma peau et le parfum ne vire jamais à la figue trop sucrée... je me vois en train de faire de la balançoire dans les hautes herbes l’été, en riant comme une gamine à l’ombre d’un figuier :)

Tiens, c’est étonnant que Carnal Flower soit commun sur votre peau, moi je le trouve très beau même si inaccessible financièrement.

3 fleurs, je l’ai en échantillon, pas encore essayé, je vous en dirai des nouvelles ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Solance

par Solance, le 22 juin 2014 à 13:14

Quelqu’un connaît-il les parfums de l’Etat libre d’Orange ? j’avais un peu parcouru leur site et trouvé qu’ils étaient originaux et audacieux dans leur démarche mais après, je ne sais pas si certaines fragrances sont susceptibles de me plaire compte tenu des goûts que j’ai développés... ??

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nymphomaniac, le 22 juin 2014 à 17:09

Ils ne sont pas très loin de chez moi et pourtant je n’en ai testé qu’un seul à ce jour : "Rien". Comme ce "Rien" est en réalité un (trop-)plein de "Tout", il pourrait vous convenir – votre demande étant protéiforme voire kaléidoscopique. Néanmoins, il est très puissant (j’ai vu sur internet qu’une "version extrême" devrait sortir prochainement !) et j’ai cru lire que vous cherchiez quelque chose de plus "soft"...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 23 juin 2014 à 21:28

Ce Rien est intrigant ! Oui, désolée si ma recherche manque de simplicité voire de cohérence mais elle correspond bien à mon tempérament curieux et aventurier, qui n’a pas envie de trop s’enfermer dans une catégorie...

Donc hâte d’aller voir ce que ce néant caverne d’AliBaba révèle et évoque !

Oui, je ne veux pas d’un parfum mastodonte mais j’imagine que s’il est dosé de façon parcimonieuse, ça devrait aller, non ? Je ne boude pas tout de même un léger sillage et une bonne tenue (ce qui est le cas de cette essence de Baiser Volé que je porte aujourd’hui avec beaucoup de plaisir !)... merci pour le tuyau

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par macis, le 22 juin 2014 à 20:12

Chez ELO, j’éliminerais en ce qui vous concerne les "régressifs" :
- Bendelirious, sa barbapapa et ses pommes d’amour.
- Encens et bubble gum, qui risque de vous projeter davantage dans les bras de Sieur Malabar, que dans les volutes d’un encensoir.
- Putain des palaces qui fleure bon la "grenadine"
J’évincerais aussi les " déceptifs"
- vraie blonde dont la légèreté ne pourra sans doute que vous laisser sur votre faim
- jasmin et cigarette, dont le nom si prometteur m’a laissé penser qu’il pouvait s’agir d’un hommage à opium ou Habanita. Joli certes mais évanescent.
Je passe rapidement sur les "consensuels" :
- bijou romantique, charogne, antihéros et like this, réussis sans toutefois être très novateurs.
Je vous orienterais davantage sur leurs " cactus" , à essayer naseaux bien ouverts et sur peau.
- Dangerous complicity
- Eloge du traître
Testez aussi leurs petites bombes :
- Fat electrician, qui est plus électrique que moelleux
- Rien qui devrait plutôt s’appeler boîte de pandore
- Tom of Finland qui fleure bon l’essence et le cuir chaud
- eau de protection , vierges et toreros, dignes d’une Kika ou d’une Rosita almodovariennes
Sans oublier, le provocant sécrétions magnifiques, à tester sur peau comme les " cactus", à moins que le dégoût ne vous submerge avant !!
Pour résumer, ELO s’expérimente, sensations fortes garanties. Mais peut-on a proprement parler de parfums ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par ERIC, le 22 juin 2014 à 22:27

Hello macis,
Rien sous titré Boite de Pandore, c’est exactement cela, bien trouvé !
Tom of Finland, le beau pompiste qui sent l’essence, j’applaudis aussi mais je n’aime pas trop.
Je rajouterai Fils de Dieu du riz et des agrumes : une creme catalane ou un riz au lait à l’écorce d’orange et à la cannelle dont l’autre nom, moins politiquement correct est Phlippine houseboy.
Cordialement
ERIC

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par macis, le 22 juin 2014 à 22:52

Hello !
Merci Eric ! J’ai essayé d’éclairer au mieux Solance sur quelques créations d’ELO. Ma liste n’est pas exhaustive.
Je partage votre avis quant à Fils de dieu, il est très reussi. Il reste l’un de mes favoris avec divin enfant et afternoon of a faun. Je les avais volontairement éludés, car ils me semblent trop sages pour notre virevoltante Solance. Quoique, faut-il vraiment se fier à ces eaux qui semblent dormir ?
L’été s’installant jour après jour, je porte avec bonheur l’orange sanguine d’Atelier Cologne. Merci à vous pour cette heureuse découverte. Si par ailleurs, d’autres joyeusetés estivales vous traversent l’esprit, n’hésitez pas ....
L’encens, malgré les belles, belles choses écrites ces derniers temps, sera pour plus tard.
Bien à vous

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 23 juin 2014 à 21:54

Solance est certes virevoltante et rarement sage mais aussi parfois paradoxale et inattendue lol... alors je pense que j’irai tester largement les parfums ELO.... merci pour vos avis !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 23 juin 2014 à 21:50

Fils de Dieu du riz et des agrumes, rien que le nom me plaît déjà par son côté décalé... et les notes évoquées me donnent envie d’aller plus loin... on pourrait le qualifier de gourmand pointu, non ? et je crois que c’est une famille qui a tendance à me plaire les gourmands (j’aime Jeux de peau, LPRN edp etc.) donc à voir... ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 23 juin 2014 à 21:44

Je m’aiderai de votre petit guide d’amateur éclairé pour aller sniffer leur boutique alors ! ... et vous redirai... Bon, pour Secrétions magnifiques, j’avoue que j’ai tout de même un à priori... pour moi, l’originalité a des limites et je ne suis sans doute pas assez connaisseuse et ’couillue’ pour porter un parfum qui sente explicitement le cul, la mort ou je ne sais quoi d’autre... Tout comme je ne porterai pas un tee-shirt avec une tête de mort ou une b... dressée lol...

Je reste une femme qui a envie de porter un parfum comme un bijou... des fragrances qui la magnifient, pas qui font d’elle un phénomène de foire... :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

jovi

par jovi, le 20 juin 2014 à 23:39

Bonjour Solance,
si vous aimez la tubéreuse vous devriez adorer la très sensuelle beauté de carnal flower aux Editions de Parfum Frédéric Malle.Prohibited By Kilian est aussi une tubéreuse tout simplement exceptionnelle.Ils font tous 2 l’objet d’une chronique sur Auparfum.
Pour une belle composition autour du jasmin 1932 de Chanel sortie l’année dernière est pas mal du tout décryptage sur ce blog http://musquemoi.blogspot.fr/2014/03/1932-chanel-eau-de-toilette-et-extrait.html.
Le Lys est très bien travaillé dans Lys Méditerranée de Frederic Malle et Lys 41 (que je kiffe) sorti en 2013 par Lelabo.
Si la fleur d’oranger de Lutens est beau Fleur d’oranger 27 par Lelabo est aussi une sublime rivale.
Ninfeo Mio d’Annick Goutal est à mon goût sans conteste le meilleur parfum ayant pour thème le figuier même si certain préfère le côté lacté de Phylosykos chez Dyptique ou de Premier Figuier de l’Artisan Parfumeur.
Enfin le musc un peu animal musc de kieh’ls est adorable sauvage et très doux en même temps.Musc Tonkin de Parfum d’Empire est à la fois sale et tout à fait portable un avis intéressant sur ce lien
http://graindemusc.blogspot.fr/2012/10/musc-tonkin-de-marc-antoine_8.html.
L’Air du Désert Marocain de Tauer est un ambre très particulier il faut l’essayer auparfum y a consacré une chronique.
Dzing créé par la grande Olivia Giacobetti que j’aime et que j’adore est un grand cuir sinon Idole de Lubin toujours d’Olivia Giacobetti est absolument ravageur alors si vous aimez la culture africaine vous succomberez impitoyablement !
Comme odeurs iodées je pense à Sel de vétiver par The Different Company ou Sel Marin de James Heeley mais Lys Méditerranée est dit iodée sur le site de malle même si je ne le sens pas du tout !
Bonne recherche.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 22 juin 2014 à 00:10

Bonsoir Jovi

Et merci pour toutes ces références que vous me proposez... Parmi elles, je suis particulièrement intéressée par Carnal Flower dont j’avais déjà entendu parler comme la rivale de Tubéreuse criminelle et j’avoue qu’avant d’acheter TC qui me tente depuis des semaines, je voulais essayer CF... Il me faudra encore attendre une dizaine de jours pour la découvrir... Ceux qui connaissent les 2, quel est votre choix et pourquoi ?

Et pendant que je serai chez F. Malle, je sentirai aussi Lys méditerranée, dont j’avais aussi entendu parler... j’avoue que je suis curieuse de voir comment fonctionne l’alliance de celle belle fleur odorante et lumineuse avec les embruns !

Pouvez-vous me dire qu’est-ce qui vous fait ressentir la tubéreuse de By Kilian comme exceptionnelle ?

Idole de Lubin attire mon attention avec ses connotations africaines... j’aimerais bien voir comment ce parfum "rend" les odeurs de ces terres, paysages et cultures...

J’ai lu le descriptif de Dzing à l’instant sur le site de l’AP et ailleurs, ça a l’air drôlement original, évolutif, changeant et surprenant ! à tester donc absolument...

Je ne connais pas du tout la marque Lelabo mais vais m’y intéresser...

Du figuier, en réalité, je connais surtout Un jardin en Méditerranée d’Hermès. Je ne sais pas comment se situent en comparaison les 3 fragrances que vous citez.

J’ai vu qu’il y a une boutique à Paris qui permet de tester pas mal de parfums rares dont plusieurs références que vous me proposez : Parfums rares Jovoy ...j’irai y passer un moment début juillet et vous redirai si j’ai eu un ou des coups de coeur.

Bien à vous

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par jovi, le 23 juin 2014 à 00:01

Bonjour Solance,
eh bien disons que Prohibited de By Kilian est une tubéreuse puissante entre Tubéreuse Criminelle et Carnal Flower,vert et doux agrémenté d’une noix de coco qui met en évidence l’aspect exotique et laiteux de la fleur.
Idole de Lubin quelques gouttes sur ma peau noire et je suis une bombe sexuelle sortie de la sauvage savane africaine,une pure merveille et ça c’est le point de vue de tous ceux qui l’on humé sur moi.
Dzing est pour tout fan de la note cuir,un parfum à tester absolument.
Lelabo ;j’ai déjà commandé par téléphone,le personnel est charmant,très agréable,il ne manque pas d’humour,très sympathique.Leur dernier parfum Ylang 49 que je porte ces temps-ci a été finaliste à l’olfactorama 2013,il est splendide.
eh bien si vous connaissez le travail d’olivia giacobetti,Iunx,son style naturel et luxueux à la fois vous plaira à coup sûre.
Bonne quête du saint graal.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 23 juin 2014 à 23:12

Je retiens l’effet possible d’Idole de Lubin sur une peau noire puisque mon conjoint est un vrai subsaharien :)... il porte très bien Ambre Sultan mais je pourrai lui faire essayer Idole  ;)

Oui, je ne manquerai pas d’essayer Dzing et certains parfums floraux de Lelabo (leur concept d’afficher le nombre de composants dans le nom de leur fragrance est intéressante je trouve...). Merci Jovi

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 23 juin 2014 à 22:01

J’aimerais bien sentir 1932 de Chanel... ce que j’ai lu dessus me donne envie. Où est-il disponible ? (que chez Chanel ? dans les grands magasins parisiens ?)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nombre Noir, le 23 juin 2014 à 22:16

Bonsoir Solance,
1932 fait partie de la collection Les exclusifs de Chanel, donc je pense que vous pouvez le trouver au stand parfum Chanel des Galeries Lafayettes à Paris, c’est là-bas que je m’étais acheté Coromandel de la même collection.
Bonne continuation dans vos recherches !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nymphomaniac, le 23 juin 2014 à 23:12

Il y a en ce moment une offre (presque) très alléchante sur "ebay" concernant 1932 en extrait (et même en EdT je crois) : 75 € neuf.

Je dis cela au cas où, hein, pas pour faire de la publicité.

Et puis aussi parce que je recherche (sans que cela revête un caractère vital) Bois des Îles en extrait, mais que je n’ai pas envie de raquer 186 € (prix affiché sur le site Chanel), soit 12,4 € le ml., le délire complet. Un "extrait" chez Frédéric Malle – puisque telle est la concentration de PoaL ou de Carnal Flower entre autres – revient à moins de 2,5 € le ml. Pareil pour les Guerlains, on frôle ou dépasse les 10 € du ml ! Je veux bien croire que les matières premières soient encore plus chères/sublimes/rares/etc. dans Bois des Îles relativement à Poal ou à Carnal Flower (quoique...), mais quand même... À ce rythme, les éditions Fréderic Malle vont bientôt devenir le Lidl ou le Franprix de la parfumerie.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 23 juin 2014 à 23:28

Merci pour le tuyau Nymphomaniac... c’est vrai que je n’ai pas voulu trop limiter les propositions que me sont faites et le prix n’est pas un critère absolu de choix mais bon, moi non plus, je ne suis pas prête à mettre près de 200€ dans un parfum, fut-il exceptionnel !... Je n’en ai ni l’envie, ni les moyens... et même si je me laisserai sans doute aller un jour à une folie (ex : acheter Une voix noire de Lutens que je trouve à la fois sublime ET super cher, exclusif Lutens oblige...), ça ne sera jamais pour un parfum à porter au quotidien...

A propos de bons plans, j’ai réussi à avoir sur le site avousdeplaire.com (qui est aussi la marque d’instituts de beauté ayant des adresses sur Paris je crois) des Lutens exports à des prix défiants toute concurrence... : Ambre Sultan 50 ml + Féminité du Bois en vapo de poche noir avec 2 recharges de 30 ml (donc 60 ml en tout) pour seulement 119€ ! (un seul 50 ml de ces 2 parfums est déjà à 87€ chez les Séphora/Marionnaud !) ...
Reçus impeccablement emballés il y a quelques temps, je suis aux anges... J’en fais donc de la pub... :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par effluves, le 24 juin 2014 à 00:29

Je ne prends pas le temps de vérifier et j’ai envie de me ridiculiser. Mais je ne vois pas comment d’un tel chef d’oeuvre à l’autre le prix pourrait être divisé par 5 pour un extrait. Mais bon si cela est vrai ainsi va la connerie de notre temps.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par effluves, le 24 juin 2014 à 01:01

Bonsoir Slance,

Mon commentaire sur les extraits devait suivre celui de Nymphomaniac, je me suis trompé, désolé.
Si vous allez essayer 1932 surtout ne manquez pas les autres, il y a de véritables chefs d’oeuvres dans cette collection. Et pour moi 1932 n’en fait pas parti. Comme Nymphomaniac mes goûts vont plutôt vers Bois des îles mais aussi Cuir de russie, Sycomore, N°22, 31 Rue Cambon. Des parfums qui ont du caractère comme vous et une vrai personnalité. 1932 n’est pas un mauvais parfum mais n’a rien à faire dans cette collection. UN bon mainstream c’est tout comme l’est Beige d’ailleurs. Je ne suis pas fan de Gardiéna par contre le reste mérite le détour. Faites vous plaisir. J ’ai oublié Coromandel.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 24 juin 2014 à 01:41

Pour le coup, je suis presque sûr que la formule d’un Sycomore est beaucoup mais alors beaucoup moins chère que celle d’un 1932 par exemple, comme quoi le prix d’une formule n’est pas représentatif de la qualité intrinsèque d’un parfum. Là où pour moi le 1932 est un très beau parfum, Sycomore est un chef d’œuvre. Pourtant, le premier, avec son jasmin et son iris doit avoir une formule beaucoup plus chère qu’un Sycomore, le vétiver étant une matière plus accessible en terme de prix.

Le positionnement prix de l’extrait de manière générale est assez particulier, pour toutes les marques en vérité. Il descend de la tradition de l’extrait du début de la parfumerie (alors seule concentration) qui était cher. Ce sont les déclinaisons EDT et compagnie qui l’étaient moins, et qui du coup avec le temps sont devenus les concentrations de référence. Après l’extrait d’aujourd’hui, c’est un symbole plus qu’un moyen de parfumage (*déteste ce mot*) quotidien. Cela dit, mis généreusement, les 15ml ne se descendent pas très vite. J’ai un extrait du 5 en 15ml récupéré de Dau il y a deux, je l’ai vidé qu’à moitié et je le mets souvent, c’est dire.

Quant à 1932, il est évidemment moins fulgurant qu’un autre exclusif classique. En revanche, alors que je trouve Beige totalement informe, confus (et plutôt laid, quoique cela soit à nuancer), je trouve que, dans l’écriture Chanel actuelle, 1932 fait figure d’aboutissement majeur, dans la vague des "parfums-somme" de beaucoup de nos parfumeurs préférés en 2013. C’est un parfum assez dur à évaluer et à analyser car il est typiquement dans un registre un peu banal, n’a aucune fulgurance olfactive et surtout, aucun défaut qui permet d’entrer dans la composition. Il est hyper abstrait dans son rendu moderne et beaucoup se sont arrêtés à cette forme de modernité sans aller plus loin en lui cantonnant un "c’est un grand public passable", là où il va beaucoup plus loin dans l’architecture, le traitement des matières très Chanel et la beauté lumineuse de la note. En revanche, pour revenir dans le sujet, je ne pense pas qu’il vous conviendra Solange.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par effluves, le 24 juin 2014 à 02:11

Merci Jicky pour ces explications qui sont toujours d’une précision déconcertante. Je sais que mes capacités ne me permettent pas d’en juger correctement, mais 1932 comme vous l’avez dit me parait banal, sa subtilité je ne suis pas apte à la percevoir, pas encore en tout cas. Ma lecture est évidemment plus dans le ressenti que dans l’analyse technique que je ne connais pas.
Néanmoins j’ai dis comme vous que c’était un bon parfum mainstream de là à en faire un exclusif…… Bon il est bien meilleur que bien d’autre exclusifs et niche ça c’est certain.
Au fait j’ai acheté Eau de Narcisse Bleu ce soir et je l’ai pris en 200ml car le prix était proche du 100ml et avec 20% pourquoi se priver. Merci encore pour cette découverte et pour vos conseils toujours aussi passionnants. Il est sublime.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 24 juin 2014 à 02:40

Merci à vous pour votre tact et votre ouverture qui font d’auparfum un lieu d’échange extrêmement plaisant (je trouve mon message d’avant un peu sec à la relecture, n’y voyez surtout rien de cela :)

Je comprends parfaitement qu’on passe à côté de 1932, j’ai presque l’impression que ce parfum est fait pour ça limite. J’avais écrit un texte sur mon blog lors de la série de l’été de 2013 (celle qui s’achevait avec une certaine Eau de Narcisse Bleu ;) que j’avais appelé La Ligne Bleue (avec une référence que ne renierait pas Solance ;), parce que je pense cette teinte d’un bleu très lointain, où la frontière entre mer et ciel se floutte totalement assez représentative du parfum : insaisissable, presque invisible, limite imperceptible. J’y vois aussi une teinte rosée comme celle des joues d’un vieux monsieur (c’est une esthétique aux thématiques que je trouve extrêmement touchante). En fait, avec le recul je trouve que 1932 aborde un peu une notion de fin mais sans jamais être sur quelque chose de noir ou de triste (bien au contraire !). J’ai toujours l’imagerie d’un iris un peu fané, d’un jasmin completement décharné. J’avoue que je trouve ces visions absolument touchantes. Surtout quand je vois que le résultat, quand on part moins dans des délires comme je viens de le faire, donne un parfum totalement grand public et accessible, loin des parfums aux thématiques très fortes dans ce style là et plutôt imbuvables (quoique géniaux !) style M/Mink. D’autant plus quand il clôt une écriture florale fruitée de Jacques Polge (drôle de hasard : on apprend quelques semaines plus tard que Polge partira à la retraite bientôt). Et surtout, se dire qu’un parfumeur de près de 70 ans comme Jacques Polge continue à faire des parfums aussi modernes, accessibles sans sombrer ni dans le vieux con-isme ni le cynisme commercial me surprend (un peu comme Ellena qui à 65 ans fait les parfums les plus modernes qui soient, je trouve ça super ! Alors que quelques parfumeurs de 30 ne savent pas aligner une formule au résultat "sympa", je ne dis même pas "beau").

Du coup, je pense que c’est un parfum qu’il faut aborder de manière assez bienveillante, lui sourire et généralement en retour il est franchement doux ;)

Bon, après, comparé à l’Eau de Narcisse bleu bon... Voilà quoi. Je ne peux qu’applaudir des trois mains (oui, ce soir j’ai trois mains).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par effluves, le 24 juin 2014 à 10:23

Bonjour Jicky, pas trop fatigué j’espère.

L’ironie de l’histoire est que pour les 18 ans de la fille de mon amie au mois d’avril celle-ci voulait un parfum.
Elle ne porte que du Chanel ( pour les parfums of course).Elle a une passion pour Coco Chanel, son univers, son histoire. Elle a aussi un côté artiste, elle dessine des robes de hautes coutures très souvent, elle est musicienne et se dirige l’année prochaine vers des études de cuisine son autre passion. Son parfum est N°19 poudré. Elle trouve que le 19 fait trop femme.
On se dirige alors vers les exclusifs et mon amie tombe en amour pour Beige et sa fille pour 1932. Et oui pas de chance pour moi. Elle est repartit avec le 1932 et l’a choisi parce qu’elle trouvait tous les autres trop affirmé, voyant, fort, trop femme. Elle a hésité avec 28 La Pausa mais ne se voyait pas le porter, pas encore.
Bon toute cette digression pour vous dire qu’elle l’a choisi pour sa discrétion et son propos évanescent qui lui correspond bien et qui finalement rejoint votre propos.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 24 juin 2014 à 11:44

Vos échanges sur les exclusifs de Chanel sont passionnants... Bon, j’hésite à me plonger dans cette marmite là à cause du prix exorbitant (et sans doute justifié, je ne remets pas en cause), je l’avoue humblement...
J’irai sans doute pour le plaisir de humer des merveilles, de là à acheter, probablement non... Je serai comme à un défilé de haute-couture à m’émerveiller sans me projeter je pense ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par effluves, le 24 juin 2014 à 12:31

Bonjour Solance,

Vous trouverez, vous trouverez c’est sûr. Le meilleur moment est la découverte et elle n’a pas de cesse, c’est ce qui est bien.
Pouvez-vous me parler du 28 Juin à l’Osmothèque j’imagine qu’il es trop tard pour s’inscrire. Pourtant j’habite à côté.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 24 juin 2014 à 14:10

Je viens d’aller vérifier et apparemment non, ce n’est pas trop tard pour s’inscrire :

http://www.osmotheque.fr/offres/gestion/events_411_17365_non/l-histoire-de-la-parfumerie-de-l-antiquite-a-nos-jours-de-10h00-a-12h30.html

Si tu y vas, fais moi signe que l’on échange quelques mots en réel :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par effluves, le 26 juin 2014 à 12:48

Bonjour Solance,

Je serai à la conférence de l’Osmothèque le 28 juin à 10H00. Comme vous l’avez suggéré on pourra se rencontrer. Votre photo m’aidera à vous reconnaitre bien que mes capacités physionomistes ne soit pas au top.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par euskalpyth, le 26 juin 2014 à 13:16

Vous allez passer un excellent moment, car c’est une conférence très intéressante, et Jean Kerléo est adorable (j’y suis allé en octobre dernier) -

Prévoyez de prendre un livre de poche épais, pour pouvoir conserver, entre les pages, les mouillettes de tout ce que vous aurez senti ;-)

Et n’oubliez pas de lui demander à sentir Iris Gris de Fath, car je pense que c’est la seule fois de votre vie où vous aurez l’occasion de sentir cet iris-pêche mythique ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par effluves, le 26 juin 2014 à 13:33

Merci euskalpyth pour ces informations, j’ai hâte de découvrir cet endroit devant lequel je passe une à deux fois par semaine. Et encore un bouquin de plus rempli de mouillette ! Il va falloir que je me mette aux pochettes plastiques.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par euskalpyth, le 4 juillet 2014 à 13:09

Alors ? Qu’a donné cette conférence à l’osmothèque doublée d’une rencontre entre Auparfumés ? Qu’avez-vous découvert ? Qu’en avez-vous pensé ? On veut savoir !!!!
 :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Shalimar Philtre de parfum

Shalimar Philtre de parfum - Guerlain

Il est de ces parfums à ce point inscrits dans notre patrimoine sensoriel que, même décalée, leur forme olfactive reste parfaitement reconnaissable et nous ressaisit par sa beauté.

en ce moment

il y a 8 heures

Hélas, Les Jardins de Bagatelle est un de mes parfums préférés, heureusement il m’en reste encore(…)

il y a 8 heures

Confinée je me parfume davantage, au printemps j’ai porté Le jardin de Monsieur Li pour aller me(…)

il y a 10 heures

Je suis étonnée par le caractère positif de cette critique. J’ai l’impression que nous n’avons pas(…)

Dernières critiques

Myths Woman - Amouage

Foison d’or

L’Ouïe - Pentalogies

Tendre l’oreille

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Parfumerie Ambre

Parfumerie Ambre

Boulogne-Billancourt (92)

Parfumerie Burdin

Parfumerie Burdin

Paris (75)

Parfum d'ambre

Parfum d’ambre

Bruxelles (01)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019

Avec le soutien de nos grands partenaires