Auparfum

Parfums disparus : flop olfactif ou flop marketing ? 2/4

2- Les féminins, années 2000

par Jeanne Doré, le 14 janvier 2008

Mahora, Guerlain

2000, Jean-Paul Guerlain

Mahora, inspiré du nom de Mayotte, ou “Maoré” en dialecte local, fut un Guerlain qui ne fit pas long feu. Composé autour de la fleur d’ylang-ylang, dont Guerlain avait ses propres cultures à Mayotte justement, du frangipanier, de la tubéreuse, du néroli, avec beaucoup de vanille et du santal, Mahora est dans mes souvenirs un floral fruité, opulent et sucré, sans grand interêt. Mais le pire était quand même le flacon, une aberration du design contemporain, au même niveau que la publicité, insipide et ambigüe, aux antipodes de l’univers Guerlain. Résultat, un flop commercial qui a dû faire perdre beaucoup d’argent à la société... Mais devinez ce qu’a eu la bonne idée de faire Guerlain ? Tout en transparence, et sans le moindre scrupule, la marque a recyclé Mahora sous le nom Mayotte, dans la collection “Les Parisiennes”, vendues à la boutique à un prix très haut-de-gamme, dans les flacons “abeille”. Ou comment récupérer un vieux flop en l’incorporant dans une nouvelle série exclusive comme un parfum vintage.
Mahora avait été le dernier “grand” Guerlain féminin signé par Jean-Paul Guerlain, qui se consacra ensuite aux collections plus intimistes de la Maison Guerlain, aux flankers et autres éditions exclusives, et après Coriolan, également un flop masculin sorti en 1998 et supprimé depuis, il était temps de passer la relève....

Oblique Givenchy

2000, Fast Forward : Ilias Ermenidis, Play : Jean-Claude Delville, Pascal Gaurin, Rewind : Nathalie Lorson

Je ne m’étendrai pas sur les trois parfums eux-mêmes, Fast Forward, Play et Rewind, dont je n’ai honnêtement pas beaucoup de souvenirs olfactifs (un citron meringué, un oriental fruité et un floral ozonique ?). Mais qu’avait donc Givenchy en tête en lançant cette mini-gamme futuriste avec un concept totalement énigmatique, axé sur la technologie et l’innovation.

C’était sûrement l’effet nouveau millénaire qui trottait un peu trop dans l’esprit des chefs de produits, et la gamme se serait-elle appelée Givenchy 2000 qu’elle n’aurait presque pas été plus ridicule.

Murmure, Van Cleef & Arpels

2002, Jacques Cavallier, Alberto Morillas

Un jasmin très naturel, un chèvrefeuille miellé, un mimosa poudré, une mandarine pétillante et un musc doux et propre comme un savon. Rien de désagréable dans ce floral sophistiqué, chic et très féminin, dans la lignée d’un Organza. Il n’a cependant pas su séduire un nombre suffisant de femmes, pas assez attirées pas ce Murmure, décidément trop discret.

Eau Torride, Givenchy

2002, Christine Nagel

Le concept de l’Eau Torride était de retranscrire le feu sous la glace, un contraste chaud-froid, qui a été plutôt bien illustré par un accord très pétillant de pamplemousse, mandarine et orange, un cœur fruité juteux pêche et poire, superposé avec une fleur d’oranger opulente, et un fond musqué, boisé, propre et crémeux.
Une communication simple et moderne avec la belle Lou Doillon (plutôt feu que glace), un flacon minimaliste et sobre, un parfum frais, féminin et pas ennuyeux. Mais qu’est-ce qui clochait au juste ?

Gloria Cacharel

2002, Olivier Cresp

« G-L-O-R-I-A » hurlait Patti Smith sur le tube de Van Morrison dans la pub du nouveau Cacharel en 2002. Cela sonnait plutôt sex, drug & rock’n roll, total glamour et sexy, mais étant donné le flop retentissant de ce lancement, il n’a pas semblé tomber au bon moment (un poil trop en avance ?).
Dommage, Gloria n’était certes pas facile à porter, mais il avait l’audace et l’impertinence de son personnage imaginaire éponyme, sorte de rockstar nonchalante, un brin provocante.

Gloria était construit autour de l’idée de l’Amaretto, liqueur italienne au délicieux goût d’amande amère, associée à un accord de lait chaud, riz au lait, vanille, très gourmand, limite écoeurant. Il se prolongeait sur un fond oriental boisé santal, faisant echo au coeur par sa facette chaude et lactée.

J’aimais bien porter Gloria, de temps en temps, le soir, lorsque j’avais envie de me sentir dans la peau d’une groupie blonde, sexy et aguicheuse tout droit sortie d’un backstage des 60’s....

Barbara Bui

2004, Anne Flipo

Le premier parfum de la créatrice chic fut également le dernier. Un oriental boisé ambré, aux effluves de cèdre, d’encens, de vanille, de musc et d’épices. Tout à fait dans l’esprit des vêtements de la créatrice, élégant, sobre, féminin, avec un soupçon de sensualité. Mais les ventes ne furent pas au rendez-vous. Marque pas assez connue ? Pas assez de publicité ? Pas assez différent ? Il renaîtra peut-être un beau jour, recyclé sous le nom d’un nouveau créateur, ou d’une actrice, et connaîtra qui sait plus de succès ?

Et vous, quels sont vos parfums disparus préférés ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Dilettante

par Dilettante, le 22 septembre 2021 à 15:29

Ils sont légion les parfums disparus que j’aimais.
Quelqu’un parmi vous en aurait-il connu un (ou plusieurs) ?
La première version de "Monsieur Balmain" (celle de Germaine Cellier).
"Signoricci" de Nina Ricci.
"English Fern" de Penhaligon’s (discontinué récemment).
"Cologne d’orange verte d’Hermès (discontinuée récemment, pas le concentré toujours au catalogue).
Yves Saint Laurent "Pour Homme"
"English Lavender" de Atkinsons
(On trouve encore les quatre derniers sur certains sites de vente en ligne)
Etc. etc.
Sniff...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par derby13, le 26 septembre 2021 à 14:01

Bonjour Dilettante,
Celui que je connais le mieux dans votre liste c’est Pour Homme d’YSL. C’est mon premier parfum, longtemps ma signature. Depuis 40 ans j’en ai toujours un flacon en cours (version haute concentration ou classique). Je viens de faire un petit stock de la dernière version (flacon cube) à prix (encore) très abordable, car pour fêter les 50 ans de ce premier masculin de la maison, chez Yves Saint Laurent Beauté, on a eu la bonne idée de le supprimer du catalogue.
Jolie manière de rendre hommage au fondateur de la maison et qui donne une bonne idée du peu de cas que l’on fait aujourd’hui des parfums historiques de la marque (clin d’oeil à Guerlain, Dior, Patou...). Désespérant. Tout ça pour nous inonder des derniers flankers de l’Homme, Y (pas le vrai, le 1er féminin de la marque, mais celui pour homme) et les autres.
Si vous voulez le sentir, on en trouve encore assez facilement sur les sites de seconde main, flacons de 80 ml ou miniatures de 7 ml mais les prix vont vite monter..

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Dilettante, le 30 septembre 2021 à 09:13

Merci derby13.
J’ai déjà pris les devants et commandé la version "flacon cube"de "Pour Homme".
Auriez-vous connu par hasard la version cologne qui n’a duré que quelques saisons ? Je l’adorais en été. Les notes de tête étaient amplifiées et celles de fond atténuées. Donc un effet plus vif, plus acidulé que l’original tout en lui restant fidèle. Pas un "flanker" à la manière d’aujourd’hui, concocté par le parfumeur avec le couteau sous la gorge des équipes marketing (qui, la plupart du temps, nous concoctent des choses inutiles ou laides tout en faisant grimper les prix puisqu’il faut bien payer tous ces gens).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par En recherche , le 21 septembre 2021 à 19:49

Ange Noir de Givenchy, j ai cru en reconnaître un soupçon dans le Paris-Florence de Carven.

The beat de Burberry sur je portais adolescente, j’aurais aimé ressentir ce parfum sourire

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

zapakh

par zapakh, le 19 novembre 2018 à 12:48

Bonjour,
Ayant envie, depuis quelques jours, de parfums qui jouent la variation autour des trois thèmes "eau de"/néroli.fleur d’oranger/thé, j’ai retrouvé un échantillon d’Eau Torride de Givenchy (Christine Nagel, 2002). Cette eau n’est que chaleur et légèreté, et ne m’évoque pas du tout la "glace" promise par l’affiche, pas même dans son départ hespéridé-bambou. Une belle redécouverte.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Barbara B

par Barbara B, le 15 février 2016 à 05:06

Je me souviens des Belles de Nina Ricci à l’adolescence (dont le bleu Fleurs d’Amandier), je ne sais pas exactement quand et pourquoi ces parfums de jeune fille ont disparu...

La parfum que je regrette est L de Lolita Lempicka, ce galet à l’odeur d’orange confite me manque et je ne comprends pas sa disparition, je n’ai trouvé aucun article ou communiqué à ce sujet... J’aimerais beaucoup retrouver au moins un flacon.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Djoudje, le 14 janvier 2011 à 16:05

"Envy" de Gucci n’est plus commercialisé par Gucci depuis quelques mois. A mon grand regret. Je ne sais pas si c’est parce que ça a été un flop commercial... Je connaissais quelques femmes qui le portaient et je n’en ai toujours eu que des compliments.
Je lui cherche maintenant un remplaçant. J’ai lu sur ce site que "A scent" lui ressemble beaucoup. Pas sur moi, en tout cas ! Est-ce que quelqu’un peut m’aider à trouver un beau "jasmin" racé pour me faire oublier "Envy" ? D’avance, merci !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Absinthe, le 15 janvier 2011 à 09:01

Bonjour Djoudje !
vous pourrez trouver Envy sur le site News Parfums ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par schtroumpfette88, le 8 décembre 2010 à 21:24

Je me suis intéressée très tôt à l’univers de la parfumerie. Mais je ne fais pas attention a la composition des jus, j’aime ou j’aime pas !
Une fragrance aura marqué mon adolescence, époque où je portais Loulou Blue et Eden de cacharel .... il s’agit du regretté SCULPTURE de NIKOS !
J’ai réussi a m’en procurer un flacon à l’étranger mais il me semble avoir tourné. peut etre était il remisé de manière incongrue. Je ne saurais vous dire ce qu’il sent. C’est pour moi un parfum si original et tellement rempli de souvenirs ...

Collectionneuse de miniatures de parfums devant l’éternel, je me rends compte que j’ai bon nombres de flacons désormais disparu des étalages ... je m’en vais les chérir un peu plus !!!!!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par parbar, le 8 juin 2010 à 18:43

Bonjour à toutes et à tous,
Je laisse ici mon tout premier avis, je lis ce site depuis bien longtemps, je l’apprécie énormément et j’ai décidé de me lancer !! Le parfum est une "passion" depuis ma prime jeunesse où certaines odeurs me faisait voyager, m’interpellaient. Je suis un néophyte cependant dans le langage technique de la parfumerie et vos descriptions chère Jeanne laissent pantois d’admiration, quoi de plus difficile que de mettre des mots sur des sensations olfactives ? Le parfum est avant tout pour moi une histoire d’émotions, de voyages intérieurs, d’histoires de vie.. Mon premier amour olfactif est malheureusement un parfum disparu, c’était le "Kouros Eau de Sport" de 1986. Il n’avait rien à voir avec son homologue eau de toilette, beaucoup plus rond, plus sucré, plus doux, si proche mais si différent ! c’était une pure merveille et 24 ans après je regrette encore sa dé-commercialisation...
Je regrette aussi beaucoup le "Coriolan" de Guerlain, qui m’avait très surpris à sa sortie et que je trouvais très "cocon" quand je le portais avec un gros pull de laine, on le retrouve chez les exclusifs de Guerlain j’ai presque failli craquer !!
Mémoire olfactive quand tu nous tient !!
Encore merci et bravo pour votre blog !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 8 juin 2010 à 19:02

Bienvenue parmi nous parbar ! J’aime moi aussi beaucoup Coriolan (aujourd’hui L’Ame d’un Héros), mais je ne connais pas la version Sport de Kouros... Bienvenue en tout cas !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jeanne Doré, le 8 juin 2010 à 22:16

Bienvenue Parbar ! (et merci à Jicky pour mettre à l’aise les nouveaux venus !)

Merci pour votre message, qui, je l’espère sera le premier d’une longue série.

Vous avez raison, le parfum est une histoire d’émotions, de voyages et d’histoires personnelles, nul besoin d’avoir beaucoup de vocabulaire technique, il faut surtout laisser parler ses émotions !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par charlie, le 21 août 2010 à 19:10

Bonjour a tous, il y a 3 parfums que j’aimais et qui on disparu : KL homme de Karl Laguerfeld, Ténéré de Paco Rabane et Ungaro 2 de Emanuel Ungaro. Les avez-vous connus ? Dommage

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par tiffy, le 22 mai 2012 à 13:11

Avec 2 ans de décalage... oui, moi aussi j’aime beaucoup Coriolan. C’est un parfum dont j’ai du mal à comprendre l’échec commercial. Peut-être parce que c’est un parfum qui ne séduit pas immédiatement, qu’il faut prendre le temps de découvrir et qui révèle différentes facettes en fonction de la météo. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que chez Guerlain, ils ne le mettent pas en avant (enfin là, je parle de son successeur, l’Ame d’un Héros).
Je me suis rendu récemment dans une des boutiques Guerlain dans le but d’en acheter une bouteille.
La vendeuse- Bonjour Monsieur, puis-je vous aider ?
Moi - Bonjour, je voudrais acheter l’Ame d’un Héros
La vendeuse- Ah oui ! Connaissez-vous nos dernières nouveautés ? Par exemple Arsène Lupin Dandy et Voyou.
Moi - Non, je ne les connais pas.
(je passe les détails du sniffage des 2 Lupin)
La vendeuse - Alors, vous voulez lequel ? Dandy ou Voyou ?
Moi- Aucun je vous remercie. Je suis venu acheter l’Ame d’un Héros
La vendeuse - Vraiment ? Bon, d’accord...
Et à la caisse : 170 euros. Alors que Coriolan coûtait (en 2001 je crois, dans ma petite parfumerie locale qui en avait encore en stock) dans les 50 euros.

Pour en revenir au parfum lui-même, je reste persuadé qu’il pourrait trouver sa place dans la gamme "mainstream", en le ramenant à peu près à son prix d’origine et en changeant la communication (c’est vrai que la pub de l’époque pour Coriolan faisait beaucoup trop jeune homme bien sage pour un parfum qui porte le nom d’un héros romantique, personnage complexe).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jean-David, le 22 mai 2012 à 23:23

Très beau témoignage sur Coriolan. Je n’ai pas connu la version originale, mais il paraît que L’Âme d’un Héros en est le fidèle successeur. Et L’Âme d’un Héros, c’est pour moi le plus beau parfum au monde. Un parfum qui me berce, qui me prend dans ses bras, qui m’émeut, qui me raconte toujours une histoire nouvelle. Un parfum qui scintille de mille feux, qui révèle toujours de nouvelles facettes, de nouvelles richesses.

 

[Tout juste derrière, il y a pour moi Dans tes bras de Maurice Roucel pour Frédéric Malle, et Cuir Ottoman de Parfum d’Empire. Et dans la série des parfums disparus, les merveilles que furent ces parfums de Carven, Ma Griffe, Monsieur, Vétiver...]

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par tiffy, le 23 mai 2012 à 09:45

La communication de Guerlain sur les différences (ou l’absence de différences) entre Coriolan et l’Ame d’un Héros n’est pas claire.
Je peux en ce moment comparer les deux et je perçois des différences surtout dans les notes de tête, mais je ne sais pas s’il faut les attribuer à une différence de formule où à la différence d’âge (mon reste de Coriolan date d’il y a bien longtemps maintenant !).

Pour Cuir Ottoman, effectivement, c’est un très beau parfum, très masculin. Quel dommage que ces créations ne soient pas mieux mises en valeur auprès du grand public !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par moujik4, le 23 mai 2012 à 14:24

J’avais porté Coriolan à sa sortie, j’ai d’ailleurs conservé le flacon sans me douter évidemment qu’il deviendrait un collector. C’est du reste ce qu’ils m’ont dit à la boutique Guerlain dans le Marais "surtout gardez-le". Il n’a surement pas trouvé son public pour qu’ils l’arrêtent si rapidement. Il parait que "l’Ame d’un héros" est véritablement sa copie conforme mais je ne l’ai jamais senti. On dit qu’il était également sorti sous le nom de "Chamade pour homme" toujours en flacon "abeille".
Quoi qu’il en soit c’est (j’en parle au présent puisqu’il existe encore même réincarné...) un parfum subtil et raffiné mais peut-être trop "old fashion" pour toucher le grand public, et c’est dommage.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jean-David, le 23 mai 2012 à 17:32

Chamade pour homme est un parfum en soi, ce n’est pas une version de Coriolan, à ma connaissance. D’ailleurs, Chamade pour homme existe toujours en magasin Guerlain (contrairement à Chamade, hélas), côte à côte avec L’Âme d’un héros. D’après mes souvenirs, c’est un parfum plus séducteur et épicé, mais avec toujours cette richesse de texture, ce côté habillé et chatoyant qui porte la marque de Jean-Paul Guerlain.

 

PS : c’est bizarre, sur mon écran, le texte de mon précédent commentaire n’apparaît pas. Pourtant, je vous que vous y avez répondu, ce qui montre qu’il vous était lisible.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Mado33, le 23 mai 2012 à 22:20

Hello,

Vous évoquez " Chamade ", il ne serait donc plus disponible en boutique ? J’espère que ce n’est pas le cas, un parfum aussi magnifique que celui-ci devrait toujours rester au catalogue !
Merci de me donner plus d’informations si vous en avez.
Bonne soirée à vous !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jean-David, le 24 mai 2012 à 10:22

Non, vous avez raison, Chamade pour femme est toujours présent lui aussi, bien heureusement. Je me suis juste emmêlé les mouillettes !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Mado33, le 24 mai 2012 à 20:43

Hello,

Merci pour votre réponse, me voilà rassurée.
Sans Chamade, là vraiment Guerlain aurait fait une grossière erreur, tant mieux qu’il soit au catalogue !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par PASCALE, le 30 septembre 2012 à 19:14

Bonjour,
J’ai vu ce parfum disponible seul et en coffret à super tarif sur ce site spécialisé dans les parfums ’’perdus’’.
Bonne journée.
https://www.perfumand.com/guerlain-m-76.html?osCsid=eb1d1f9a1b69c18ec5dc1180f0f8976c

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par lucasdries, le 14 mai 2010 à 19:05

A quand une rubrique "échange de parfums"- ce serait une bonne idée non ? Je suis sûr qu’on a tous des petites "erreurs" dans nos placards, des choses qui ne nous conviennent pas et qu’on pourrait échanger avec quelqu’un qui en serait heureux !!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Phoebus, le 14 mai 2010 à 19:08

Ce serait vraiment génial... ( en l’occurence j’ai un farenheit 32 dont je me débarrasserais bien, je l’adorais sur mouillette mais il tourne trop sur ma peau).

L’ennui c’est que les échanges ne seront jamais vraiment équitables, d’autant plus qu’on ne peut juger correctement le restant du contenu de nos flacons respectifs ! (et il y aura, bien sûr, toujours des nuisibles pour couper avec de l’eau ou je ne sais quoi. . .).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 14 mai 2010 à 20:59

Je me disais "Houla, il est passé où mon commentaire" quand j’ai compris qu’il y avait deux post^^

Bref, voici mon message sur "Choisir son parfum".

"C’est une bonne idée ! J’ai un Tendre Poison au trois quat plein et qui sent toujours bon et que ma mère ne se sert jamais ! Si ça interesse quelqu’un... bon après je dit ça à brûle-pourpoint et on sait jamais avec nos parents mais bon^^
(je le veux bien contre 30ml d’extrait de Vol de Nuit^^ humour humour =) )"

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Céa, le 14 mai 2010 à 00:38

merci bcp à vs tous !!! je vais tester ttes ces suggestions au plus vite ! c’est vrai A Scent ressemble à Envy, je ne connais pas encore le D&G, ni le muguet de Goutal, qt à Cabotine je crois l’avoir senti il y a lgtps mais je ne m’en souviens plus (j’aime bcp Cabochard, quel dommage que la maison grès soit qq peu tombée dans l’oubli !).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Céa, le 14 mai 2010 à 17:58

J’ai finalement opté pr A Scent que j’avais testé bcp trop rapidement la première fois, entre tant d’autres (toujours pressée en ce mmt) et qui s’avère être un petit bijou, il ressemble bcp à Envy, enc plus que dans mon souvenir.
Pas terrible comme description mais je tenterai de le décrire un peu mieux (pas le tps !!!).

Merci encore à ts pr ts ces conseils !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 14 mai 2010 à 18:05

Je trouve que c’est un bon choix !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Céa, le 14 mai 2010 à 19:19

Moi aussi ;-), j’espère qu’il aura un peu plus de succès cet été, juste histoire qu’il ne soit pas discontinué !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par dau, le 14 mai 2010 à 19:47

J’ai craqué aussi et je pense comme vous. Pas de publicité, la vendeuse ne savait pas ou il était rangé. (Tout en hauteur, elle à du monter sur un escabeau) Que de mauvais signes… Et du flacon à la senteur, il semble tellement à contre-courant que j’ai un peu peur… Evidemment, il reste le bouche à oreille (et au parfum) pour en faire un succès, mais il faudrait que ça démarre assez vite...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Phoebus, le 14 mai 2010 à 20:07

il commence à m’inquiéter, A Scent...Tout à l’heure je n’ai pas vu son testeur sur les étagères, il n’y en avait pas. Il y avait juste "l’eau florale"...

J’espère qu’il va tenir...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Troudujol, le 14 mai 2010 à 22:10

Content si j’ai pu t’aider ! :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 14 mai 2010 à 22:15

Eh mais moi A Scent je suis en train de le conseiller à plein de personnes pour qu’il se revende un peu ! Ca m’inquiète tellement ! Puis je suis un peu déçu par l’eau florale, alors je me joue les vendeurs de Miyaké !

Pfff... pendant ce temps là, Parisienne, Hypnôse Senses Ange ou Démon Le secret s’écoulent comme des petits pains :(

Monde cruel :O !!!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Troudujol, le 15 mai 2010 à 00:04

Ils ne sortent pas de coffret A Scent pour la fête des mères... C’est pas bon signe... :(

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par dau, le 15 mai 2010 à 07:09

Lueur d’espoir : j’ai vu un coffret. (avec une miniature) Mais c’était peut-être un rescapé de Noël ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Céa, le 13 mai 2010 à 22:04

Bonsoir,

l’été approchant (oui, je sais, ce n’est pas vraiment évident mais on y croit, il va arriver !) deux parfums disparus me reviennent en mémoire : Envy de Gucci et Very Valentino de Valentino. Deux floraux verts et très doux ayant en commun un coeur de muguet, jasmin, rose, des notes de fleurs blanches, un fond très musqué, deux parfums frais et légers. Je les ai portés tous les deux et j’aimerais bcp trouver quelque chose de similaire pr les beaux jours.

A vos avis ! Merci d’avance.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 13 mai 2010 à 22:21

Diorissimo !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Céa, le 13 mai 2010 à 22:36

oui ! j’ai pensé la même chose en écrivant ce post, DIORISSIMO ! et j’étais certaine que c’est ce que cette description évoquerait. C’est effectivement une petite merveille mais je cherche quelque chose de plus musqué, d’encore plus doux peut être aussi plus facile à porter... à suivre ! et merci Jicky !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 13 mai 2010 à 22:37

Hum... Muguet de chez Goutal, assez racineux en tête puis plus musqué en fond. Ou Jicky de Guerlain, je lui trouve quelquechose d’addictif en été !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Céa, le 13 mai 2010 à 23:00

merci encore !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Phoebus, le 13 mai 2010 à 23:20

Je sais, j’en parle beaucoup de celui là, mais je l’aime vraiment alors je n’hésite pas à le populariser : un départ muguet/pomme, un coeur rose/lys/tubéreuse, un fond santal/cuir/musc blanc j’ai nommé... La Lune 18 de D&G !. Ca colle tout à fait à votre description (d’ailleurs j’en parle souvent comme une version light, actuelle et wearable de diorissimo...J’espère qu’il vous plaira !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par ChrisB, le 13 mai 2010 à 23:29

Essayez également Cabotine de Grey, vert et fleuri, avec un coeur de jacynthe.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par ChrisB, le 13 mai 2010 à 23:30

... Grès, pardon !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Troudujol, le 14 mai 2010 à 00:10

Céa, le dernier parfum qui m’a fait penser à Envy de Gucci, c’est A Scent d’Issey Miyaké (l’original, le jus vert). A tester !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Mumbai Nose, le périple d'un nez dans la capitale indienne, par Byredo

Mumbai Nose, le périple d’un nez dans la capitale indienne, par Byredo

La marque suédoise nous invite à poser un regard moderne sur Bombay, à travers une création olfactive tout en contrastes et une série photographique capturant sa jeune génération.

en ce moment

il y a 4 heures

Bonjour Je ne retrouve plus l’odeur de l’after shave de tabac de ma jeunesse !!! ( 2 achetés(…)

hier

Eh bien, je l adore, encore plus par temps frais qui arrive. Il se révèle assez chaleureux.. Le(…)

Garance a commenté Shalimar

il y a 2 jours

Verdict par rapport à la tenue comparée des deux versions : Shalimar vanilla planifolia tient(…)

Dernières critiques

Compliment - Maison Violet

Cinquante nuances de blanc

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Avec le soutien de nos grands partenaires