Auparfum

Kenzo pour Homme

Kenzo

Flacon de Kenzo pour Homme - Kenzo
Les Classiques
Note des visiteurs : (13 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Blanche écume de varech

par Jeanne Doré, le 1er février 2008

Voilà un parfum masculin typiquement “90’s”, en pleine vague des effluves aquatiques (L’Eau d’Issey, Acqua di Gió), mais dans une version plus « algues séchées » qu’« huître au citron ». La note marine est plutôt iodée, ozonique, et surtout repose sur un fond très boisé sec, avec un effet chypré, vanillé et épicé, assez crémeux, mais qui a aussi un aspect un peu sale, presque vaseux, tout en étant pourtant relativement élégant et très masculin.

Je trouve que ce Kenzo a un peu vieilli, il a un petit côté old school, drague à l’ancienne, T-shirt camionneur et jean moulant.

A moins de rappeler des expériences sentimentales inoubliables, il n’évoquera au pire qu’un vague souvenir de sortie de boîte, en vacances au bord de la mer, au début des années 90.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par Tevic, le 14 avril 2017 à 14:25

Tout à fait irrespirable pour moi, ce parfum Kenzo PH représente la catastrophe que les années 90 ont apporté à la parfumerie masculine : les aquatiques.

Alors que dans les années 80, les flankers "sport" étaient souvent des petites merveilles de fraîcheur et de simplicité comme Paco Rabanne Sport, à partir des années 90, fini le naturel et la fraîcheur. Nous avons reçu à la place un succédané de fraîcheur appelés accords "marins". A mes narines, tout ce que touche la calone perd sa fraîcheur et son naturel, devient chimique, irrespirable

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jean-Sté, le 31 janvier 2021 à 08:59

Tout est dit, et bien dit. Je déteste les parfums marins, “aquatiques”, etc. J’aime les senteurs des années 70 et 80, où la fadeur n’avait pas encore fait des ravages.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Samo, le 31 janvier 2021 à 15:19

Bonjour à tous
J’ai porté ce parfum à l’époque ; j’adorais cette nouveauté et avec toute la demi-mesure des ados, on devait me sentir débarquer à des km à la ronde ! Je vous rejoins au club de allergiques ; je ne supporte plus la moindre trace de calone, on en a mangé à toutes les sauces depuis les 90’s et c’est l’écœurement total. Une anecdote a profondément marqué la relation avec ce parfum depuis, je souhaite qu’il ne vous soit pas arrivé le même malheur qu’à moi : j’ai côtoyé au travail un gros fumeur qui s’en aspergeait généreusement et quotidiennement , et cette vague odeur d’algues , de vase mélangée au tabac froid était un vrai cauchemar olfactif au delà de la nausée ! (si cela existe : rêve-t-on d’odeurs ? je ne saurais répondre en fait).
le tabac froid n’est jamais un phénomène très agréable nous somme d’accord , mais la rencontre avec cette molécule plus que toute autre produit particulièrement l’effet d’une bombe H olfactive, il faut y survivre !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Ludo, le 15 avril 2014 à 18:02

J’ai adoré ce parfum y a quelques années. Pour moi, il incarnait le bord de plage à La Rochelle, le vent provenant de la mer.. les vacances en fait ^^
Cet article m’a donné envie de le tester de nouveau en espérant qu’il n’a pas perdu de son charme avec cette mode des reformulation.

D’ailleurs, sur la fiche, je ne reconnais plus le flacon. Dans ma mémoire, le flacon n’est pas lisse mais nervuré comme une feuille. Je me trompe ?

Ah et toujours à propos de cet eau de toilette iodée, j’ai aussi souvenir de Transat qui fut la première eau de toilette Homme, chez Daniel Jouvance, un vrai régal qui a disparu malheureusement.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Sendero, le 7 septembre 2012 à 20:23

En effet, un parfum très réussi. Il met fait penser a mes ballades quand j’étais petit, près de la mer, au maroc, a rechercher des coquillages et autres crustacés, près des rochers. Un délice.
Bientôt un avis pour Kenzo Jungle pour homme ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Max651

par Max651, le 5 février 2012 à 00:52

Comme une odeure d’huitre, d’algues... un tres bon parfum iodé ! mais a ne pas trop en mettre car il est assez fort et tres entétant au départ je trouve limite a donner des nausé...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Améthyste

par Améthyste, le 6 août 2010 à 23:06

Est-ce quelqu’un a testé le nouveau kenzo homme EDT boisée ? il parait selon certains que c’est une assez belle réussite.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par godiskom, le 30 mars 2009 à 18:01

qu’elle parfum ! vraiment aquatique mais surprenant, bien puissant (clou de girofle, thym : ce qui lui donne cette facette asser camphré) je trouve qui n’a pas d’ozone dans ces notes de coeurs comme le disent dans leurs site officiel, je trouve beaucoup plus présente une note de calone à la place ... ais-je raison ?? un parfum d’hiver qui reflète parfaitement la déscription de Bogard Smokes..pas mal dans l’ensemble mais asser "nature".

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par bogart smokes, le 22 décembre 2008 à 21:11

Je ne suis pas tout à fait d’accord avec la critique, concernant l’aspect "social" de ce parfum. C’est dommage d’enfermer une senteur dans une époque et une attitude, surtout quand sa qualité dépasse amplement sa zone d’utilité d’origine (à savoir, les sorties de boites de nuit :) ). C’est vrai, Kenzo a été porté et archi porté, par moi le 1er, qui commence seulement à m’en séparer, par lassitude. Mais il reste un parfum très populaire, ayant dépassé depuis longtemps le statut de parfum enfermé dans les années 90, et ce, pour une raison simple je pense, c’est qu’il allie la fraicheur d’une senteur aquatique, et la facilité qu’on a à porter un tel parfum, à une élégance qui rejoint le caractère sophistiqué de parfums moins consensuels. Kenzo pour moi évoque plus la fraicheur marine froide, boisée et élégante d’un hiver près de la mer en Bretagne qu’un plan drague en Méditerranée en plein mois d’août, même si ce parfum a du beaucoup participé à ce genre de festivités :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jeanne Doré, le 22 décembre 2008 à 23:05

Bonjour Bogart et bienvenue ! Mon avis n’est et ne sera toujours qu’un point de vue parmi d’autres, influencé par mon expérience, mon vécu, mon âge, mes rencontres, etc... De la même manière que certains films ou livres divisent la critique, certains parfums ne font pas l’unanimité ! Ceci étant dit, je ne trouve pas que Kenzo pour Homme soit un mauvais parfum, je le trouve même original et créatif, mais allez savoir pourquoi, je le trouve comme bloqué dans son époque, sûrement victime de son grand succès en haut de la vague des notes marines, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur des boîtes de nuit...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par SarahB, le 17 octobre 2008 à 10:38

Merci pour ces précisions JERRYB
Tout s’explique car j’adore le patchouli !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par SarahB, le 16 octobre 2008 à 17:07

J’ai longtemps porté ce parfum (bien qu’en 91, j’avais 16 ans et je suis une femme !)
En outre, ce style de parfum "aquatique" ne me plaît jamais... et pourtant, une alchimie se produit dès que je le sens.
C’est tout à fait par hasard que je l’ai ressenti dernièrement et c’est marrant, c’est toujours le même choc !
Pourtant, je n’appartiens pas à cette famille olfactive... comme quoi les coups de coeur sont souvent inexplicables !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par jerryb, le 16 octobre 2008 à 22:24

Bonjour, il est fort possible que le choc produit soit dû à la forte présence de patchouli dans ce parfum qui lui confère le sillage sensuel des grands chyprés. Le patchouli se marie assez bien avec les notes marines en général. Sachez que dans le même style, il existe Rem de Reminiscence ou ses dernières déclinaisons.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jeanne Doré

par Jeanne Doré, le 3 février 2008 à 14:57

Ah la la, pourquoi ai-je donc tenu à mettre deux "m" à ce T-shirt sans manches, trés en vogue dans les clubs des années 90, et les salles de muscu, peut-être y voyais-je trop les deux biceps musclés qu’il dévoilait ?...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Sun Bleached

Sun Bleached - Une Nuit nomade

Après Bali et Montauk, Une Nuit nomade a choisi Oman comme destination pour sa troisième collection.

en ce moment

ORLANE a commenté Sun Bleached

il y a 4 minutes

oui c’est vrai plus de découvertes vraiment originales. Je suis tout a fait d’accord avec vous(…)

il y a 53 minutes

Bonjour. Toujours chez Goutal, on trouve une très jolie poire dans Rose Splendide. Le fruit(…)

Kouros a commenté Sun Bleached

il y a 3 heures

Je dirais même que chaque "nouveaux" parfums sentis rappellent au moins un autre. Tout est(…)

Dernières critiques

LGN x Æther - Æther

Instantané de sérénité

Cavatina - Dusita

Muguet voyageur

Tyger Tyger - Francesca Bianchi

Tubéreuse qui feule

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Avec le soutien de nos grands partenaires