Auparfum

Manoumalia

LesNez

Flacon de Manoumalia - LesNez
Note des visiteurs : (7 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Île flottante

par Jeanne Doré, le 5 février 2009

Sandrine Videault n’est pas un de ces parfumeurs officiant dans les bureaux des prestigieuses maisons de parfum internationales, à Paris ou New York. Originaire de la lointaine Nouvelle-Calédonie, elle a cependant été l’élève d’Edmond Roudnitska, et est plus connue pour ses collaborations à des installations et illustrations olfactives (Les Bulles Métalliques pour la FIAC, L’Ecume des Sens à la Cité de la Villette,...) que pour sa production en parfumerie grand public (Ambre Indien d’Esteban, La Rose de Carole Bouquet pour Truffaut,...) Elle est aujourd’hui l’auteur de la quatrième eau de toilette de la maison LesNez, Manoumalia, prenant ainsi la relève d’Isabelle Doyen qui avait magnifiquement exécuté les trois premières.
La première sensation en découvrant Manoumalia est un sentiment d’authenticité et même presque de rusticité. Tout semble exister à l’état naturel, dans ce parfum, même s’il est manifestement construit de manière complexe et très structurée. S’inspirant de la culture ancestrale des parfums sur l’île de Wallis, il reproduit le parfum d’une fleur nommée fragraea, sorte de tiaré local. La note dominante se révèle ainsi être une belle fleur solaire, généreuse et débordante, avec des notes de monoï, de jasmin et d’ylang-ylang, qui semblent être plongés dans un bain de lait chaud et de noix de coco, crémeux et onctueux. Une note gourmande sans être sucrée évoque quelque chose de grillé, comme des amandes effilées chauffées au four, avec une certaine amertume. Les notes de fond restent crémeuses, et se mêlent à un vétiver fumé et légèrement terreux, qui contraste avec la douceur lactée du cœur floral.
Un parfum qui pourrait être facilement étiqueté d’ethnique et rapidement enfermé dans une catégorie un peu trop restreinte, mais qui touche avant tout par son caractère naturel et sincère, loin des clichés des parfums exotiques habituels, artificiels et clinquants.

Achat en boutique

La marque LesNez est disponible dans les boutiques partenaires de notre annuaire de points de vente de parfums de niche listées ci-dessous :

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Thelittlebox

par Thelittlebox, le 13 mai 2015 à 00:48

Bonsoir,

Après plusieurs tests je voulais mettre un petit avis sur ce parfum et faire un clin d’œil au nez qui nous à malheureusement quitté.

Je dois bien l’avouer, il n’y a rien à rajouter sur la critique de Jeanne.

L’attaque est très tiaré-ylang, mon nez est plongé dans ce bouquet de fleurs généreusement accompagnées de feuilles et de tiges humides et vertes. J’y trouve également un beau jasmin blanc éclatant. Le monoï que je n’apprécie guère en temps normal ne m’accommode pas, il appose un accent exotique à la fragrance.
Rapidement le lait chaud un poil gras déborde du vase dans lequel est agencé ce lumineux bouquet de fleurs, appuyé par l’odeur ronde de la coco (peut-être) et du santal (sûr et certain).
Au fond de ce vase, du bois, un santal évident. Ce vase qui maintient la composition, colonne vertébrale du parfum, n’est autre que les racines d’un vétiver fumés entrelacées, ambrées.

J’ai quelque chose d’ultra floral qui m’emmène vers une sensation d’épaisseur dans ce parfum. Cette épaisseur est apportée par les notes rondes et crémeuse, ce crémeux lui-même encadré par une note fumée. Nous ne sommes pas du tout dans quelque chose de vaporeux, mais dans un parfum franc, presque lourd. Il est un peu trop crémeux pour moi.

Manoumalia est solaire certes, pour autant j’ai du mal à imaginer l’île tropical et l’exotisme qu’on pourrait associer à sa créatrice, mais cela ne me gène pas du tout, ce serait un raccourcit ennuyeux.
Le parfum semble très maitrisé, les notes se contrebalancent, se soutiennent, s’attirent et se repoussent. Du floral contre du fumé contre du vert contre du sec (aussi) contre du crémeux. Tous ces aspects se répondent mutuellement.

Je trouve finalement Manoumalia assez lisible dans sa composition, ce qui est plutôt rare pour moi. Peut-être est-ce ce coté authentique dont Jeanne parle.

Bonne soirée
Thelittlebox

En m’excusant pour l’orthographe :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

parenthèse

par parenthèse, le 9 mai 2015 à 16:20

Troisième essai de Manoumalia, sur les avant-bras.

C’est d’abord une fleur tropicale épanouie, verte et humide, à peine grasse. Elle s’élève dans l’atmosphère, en halo, puis elle s’adoucit, perdant son mordant qui s’arrondit en notes plus ambrées vanillées avec une petite touche de camphre médicinal en sourdine.

À ce stade, le parfum s’allonge en nappe horizontale.

Quelques heures plus tard, il ne reste que quelque chose de très discret, comme un lait parfumé à l’ylang. Il n’a pas ce fond boisé-vanillé qui s’incruste, il garde son côté floral et tige croquante, mais réduit à quelques évocations.

Autre fait surprenant, en toute fin d’évolution, il semble rayonner par émanations autour du lieu de pulvérisation, mais m’échappe aussitôt que j’y colle le nez.

Superbe.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

billieH

par billieH, le 2 mai 2015 à 12:06

Je le porte sur mon poignet.
Il me fait beaucoup penser à Carnal Flower en plus innocent, moins tordu. Il pourrait être mon parfum des jours sages. Vert, solaire, lacté, fleurs blanches...tout pour me plaire et m’embarquer. Merci à Belle du Seigneur qui est ma bonne fée...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Belle du seigneur, le 16 avril 2015 à 22:14

Voilà, depuis quelques temps, Manoumalia est mien, ainsi que Let Me Play the Lion.

D’abord, une fleur solaire (tiaré, ylang) très très humide, avec quelque chose de vert - la tige. Dans l’évolution le parfum oscille entre cette humidité ambiante et la fleur solaire, mais au bout d’une dizaine de minutes j’ai cette note gourmande coco-tonka presque croquante, parce que rééquilibrée par le terreux assez léger du vétiver lié à une note boisée de santal, qui donne (aussi) l’effet lacté.

Je le trouve d’une beauté remarquable, sincère. Je n’ai jamais senti la fragraea, mais l’ambiance me plonge dans les Antilles où j’allais avant tous les ans, dans la chaleur, l’humidité extrême et le soleil qui frappe. La joie, mais pas le sourire figé des parfums ultra-solaires.

Parfois, j’ai l’impression qu’il dure et diffuse énormément, parfois je le perds très vite, j’ai peur de trop m’y habituer et de ne plus me sentir... Parce qu’en ce moment, avec ce soleil, je n’ai envie que de lui !

Et puis Let me play the lion est une splendeur aussi. La terre chaude qui vole au-dessus du sol... Je le porte le soir, il me met des chants dans la tête et je n’arrête pas de me réciter les vers de Shakespeare. Je m’imagine avec un déguisement de lion rugissante dans mon appart. (Oui je vais bien)

En tout cas merci auparfum, car outre ces multiples et sublimes découvertes, je suis allée chez Marie-Antoinette et ça, c’est un beau voyage que je recommande chaudement.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par billieH, le 16 avril 2015 à 22:26

C’est un plaisir de lire ton plaisir Belle du Seigneur. Je pense à toi pour Grey Flannel...Bonne soirée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par raguet, le 30 décembre 2014 à 11:25

Bonjour,
Lors de mon voyage en Nouvelle-Calédonie, j’ai eu la chance de découvrir Sandrine Videault lors d’une exposition à la mémoire au château Hagen.
J’ai adoré son parfum, mais prise par le temps n’ai pas pu en trouver sur place.
Sauriez-vous où je pourrais en acheter en métropole ? (ou sur quel site en commander ? (à part lesnez) )
Merci d’avance
Laura

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 30 décembre 2014 à 16:01

Bonjour Raguet,

Les parfums LesNez sont dispo à la boutique Marie-Antoinette sur ’Paris. Elle est gérée par Antonio et je crois qu’il peut envoyer si vous n’êtes pas sur Paris.

Manoumalia est vraiment un splendide parfum. Bonnes retrouvailles !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Améthyste

par Améthyste, le 21 août 2011 à 14:24

Salut tout le monde,
.
J’ai reçu les 4 échantillons Lesnez sans les avoir commandés, c’est génial ! A cause de mon erreur concernant Turtle Vétiver.
.
Hier, j’ai seulement testé les 4 sur poignet, histoire de me faire une vague idée. Donc je ne pourrais pas bien les détailler aujourd’hui.
.
- The Unicorn Spell : Je l’ai trouvé très violette, légèrement sucrée, mais ça ne m’a pas pris la tête. Cette violette m’a semblé adoucie par des notes de sous bois fraîches, un peu humide, et une pointe d’Iris (je ne suis pas sûr). Le tout me semble assez élégant je dois dire.
.
- Let Me Play The Lion : Assez sucré, épicé, il m’a évoqué une savane sous un soleil ardent, ou je vois la poussière se soulevée sur les routes, puis ensuite un lent couché de soleil, ou le ciel se fait orangé.
.
- L’antimatière : Celui là par contre je l’ai vidé ce matin. Troublant, voire même bizarre. Dès les premières minutes... je n’ai rien senti ! Puis doucement s’installe une odeur fraîche, propre, assez musqué voire même légèrement caoutchouteuse. J’ai comme eu l’impression d’une eau gazeuse à un moment. Enfin il est difficile je penses d’émettre un avis précis sur un tel parfum, tellement l’odeur est légère, presque transparente. Pas exceptionnel je dirais, mais très énigmatique.
.
- Manoumalia : Je me le réserve en dernier car je crois bien que c’est mon préféré. J’ai tout de suite senti une odeur très verte, assez humide, évoquant ses forêts tropicales sous une douce chaleur. Le parfum mêle un Vétiver vert, assez terreux, évoquant justement les sous bois. Puis je ne sais pas si c’est la fleur de Fragraea (je crois que ça s’écrit comme ça) qui procure cet effet là, mais j’ai senti une odeur crémeuse, lactée, un peu comme de l’huile de Monoï mais rendue plus verte et terreuse avec ses notes de sous bois. En tout cas, si c’est bien cette fleur qui procure un tel effet, je peux dire qu’elle est troublante car elle recèle plusieurs facettes, à l’instar de la Tubéreuse (que j’aime beaucoup) par exemple. A première vue, Manoumalia est très original et assez enivrant.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Améthyste

par Améthyste, le 16 août 2011 à 10:38

Je n’avais pas fait attention lorsque j’ai effectué ma commande : Turtle Vétiver est vendu, donc plus disponible. Dommage.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Améthyste

par Améthyste, le 16 août 2011 à 10:05

Je viens de me rendre compte que lorsque l’on commande Turtle Vétiver, on ne paye pas lol. Donc je l’ai commandé illico ! je suis impatient de voir ce que ça donne.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

amalia

par amalia, le 1er août 2011 à 19:34

Voilà j’ai reçu ce matin mes 4 échantillons de chez LesNez, j’attendais Manoumalia avec impatience, j’en avais lu tant d’éloges.
J’avais peur de ne pas être aussi enthousiaste que certains internautes, l’évocation de la coco, l’ylang ylang et le monoï me laissait perplexe.
Au final bien sûr, j’aime beaucoup...

 

Le départ très végétal, humide, m’évoque Carnal Flower. Dans les tous premiers instants c’est quasiment à s’y méprendre.
Très vite Manoumalia revêt une note amandée à laquelle se mêle l’odeur des fleurs blanches, le santal apparaît ensuite, on a l’impression à ce moment là que le parfum change de trajectoire.
Là où on attendait un fleuri opulent, c’est un boisé, à la fois sec et crémeux qui fait son apparition, et laisse peu à peu s’immiscer un vétiver très doux.
Cette évolution rend le parfum hyper attachant.

 

Seul bémol, je vais devoir le retester sur "peau nue" car mon lait pour le corps l’a complètement étouffé, et je n’en ai profité que peu du coup. C’est la première fois que cela m’arrive.

 

Quoi qu’il en soit, Manoumalia est un parfum d’une grande richesse et finalement d’une grande originalité.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par grand’ourse, le 1er août 2011 à 22:01

bonjour Amalia !
j’ai trouvé Manoumalia très ancré dans la terre, par rapport à Do Son l’éthérée et Songes la solaire. Du coup, et aussi grâce au crémeux qui est dominant sur moi (oh la surprise =D), enfin une fleur blanche ultra portable pour moi.
Manoumalia et Let me play the lion sont deux extraordinaires retranscriptions de paysages, l’un moite, l’autre sec : tu sens la terre, la végétation, le taux d’humidité. Superbes. Je porterais volontier l’un comme l’autre (le lion m’étant quand même plus immédiat : poussiéreux et un peu fumé, je joue à domicile !).
Par contre, je ne sens presque pas l’Antimatière, une vague ressemblance avec Un air de rien, donc très musqué. Et avec The Unicorn Spell, j’ai une violette dans la rosée, et le foin de Grey Flannel comme le champi de Dans tes bras m’ont davantage convaincue comme compagnons de la jolie Viola.
Et suivant ton conseil, je suis allée tester Fleur de corail : très doux et plaisant, il lui manque cependant l’excès et les embruns qui me font craquer pour L.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par amalia, le 2 août 2011 à 22:54

Bonjour Grand’Ourse !
Une belle découverte effectivement que Manoumalia, il est en osmose avec ta peau alors ?
Je l’ai porté sans rien d’autre aujourd’hui, enfin sans lait sans huile ni crème d’aucune sorte, un vrai délice.
Il évoque la terre, les végétaux, le bois, c’est bien ça ! Et comme le dit Jeanne, c’est un parfum empreint d’authenticité.
Je l’aurai aimé plus tenace cependant, d’autant que je n’ai pas osé le vaporiser sur mes vêtements - un tee shirt blanc en l’occurrence, que j’ai craint de tacher vue la couleur du jus - mais qu’à cela ne tienne, j’ai vidé l’échantillon dans mon cou et mes cheveux au cours de la journée.

 

À peine senti, j’ai trouvé à Let Me Play The Lion la peau qui lui conviendrait, à savoir celle de mon musicien de fils, les boisés lui vont à merveille.
Comme Youggo, je lui ai trouvé un petit air de Timbuktu.

 

Concernant The Unicorn Spell j’hésite : je l’aime bien, et puis non je l’aime pas trop finalement, quoique si tout compte fait....
Presque tout au long de son évolution, je perçois sur ma peau une odeur d’huile de ricin, qui m’interpelle de manière positive et me fait oublier qu’elle est trop sucrée pour moi cette violette, elle me donne même un peu mal à la tête.
En bout de course, j’ai un bonbon à la violette associé à un thé vert à la menthe. Pourquoi pas !?

 

Moi non plus je n’ai pas trop senti L’Antimatière, je remets mon avis à plus tard après le test d’une journée.

 

Tu as donc essayé Fleur de Corail :) je lui préfère L également, cependant elle est agréable à porter de temps en temps cette petite fleur de frangipanier.
Un petit mix dimanche dernier : L et Sables, comme je trouve le premier un peu trop vanillé, le second contrebalançait l’effet patisserie, c’était DE LA BALLE !

 

Bonne soirée !

 

Au fait je suis allée me remémorer Champs Elysées mais je manquais un peu de concentration et je vais devoir y retourner afin de faire le parallèle avec Une Fleur de Cassie (que je ne porte pas en ce moment)... Je t’en reparlerai ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Améthyste

par Améthyste, le 21 juillet 2011 à 19:25

Désolé du retard mais bienvenue bois lumière !
.
Bel avis sur les parfums Lesnez. Je penses qu’ils me plairont.
.
Oh tu sais, les connaissances viendront au fur et à mesure. Quand on est passionné par un domaine, on est forcément curieux de tout. Et en parfumerie, il n’y a pas vraiment de vocabulaire spécifique, contrairement à la musique par exemple (bien que ces deux univers se rejoignent sensiblement selon moi). L’important c’est de parler avec son coeur et son imagination dans cet univers, ce que tu as parfaitement fait pour moi.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Belle du seigneur

a porté Manoumalia le 11 juin 2018

Belle du seigneur

a porté Manoumalia le 26 mars 2018

Belle du seigneur

a porté Manoumalia le 16 mars 2018

crocutacrocuta

crocutacrocuta

a porté Manoumalia le 9 juillet 2017

artiste contemporaine et amatrice d’odeurs (en tous genres)

Belle du seigneur

a porté Manoumalia le 8 novembre 2016

Belle du seigneur

a porté Manoumalia le 30 octobre 2016

toutpetitnez

toutpetitnez

a porté Manoumalia le 31 mars 2016

toutpetitnez

Belle du seigneur

a porté Manoumalia le 18 février 2016

Thelittlebox

Thelittlebox

a porté Manoumalia le 12 novembre 2015

Passionné en construction.

atlas

a porté Manoumalia le 8 octobre 2015

Thelittlebox

Thelittlebox

a porté Manoumalia le 30 juillet 2015

Passionné en construction.
Thelittlebox

Thelittlebox

a porté Manoumalia le 29 juillet 2015

Passionné en construction.

sbpaloma

a porté Manoumalia le 20 juillet 2015

Belle du seigneur

a porté Manoumalia le 6 juillet 2015

Youggo

Youggo

a porté Manoumalia le 5 juin 2015

Passionné de musique, de photographie, d’art, et récemment tombé amoureux du monde la parfumerie. Mon parfum signature : Eau Sento de IUNX. Mes autres petits plaisirs : Fille en Aiguilles, Serge (...)
Sa note :

Belle du seigneur

a porté Manoumalia le 11 mai 2015

Belle du seigneur

a porté Manoumalia le 10 mai 2015

billieH

billieH

a porté Manoumalia le 2 mai 2015

atlas

a porté Manoumalia le 23 avril 2015

Belle du seigneur

a porté Manoumalia le 16 avril 2015

Belle du seigneur

a porté Manoumalia le 10 avril 2015

Belle du seigneur

a porté Manoumalia le 7 avril 2015

parenthèse

parenthèse

a porté Manoumalia le 26 mars 2015

Cela fait relativement peu de temps que je m’intéresse au parfum, et j’ai soif de découvrir bien d’autres merveilles olfactives. Certains ont pu me croiser à la remise des prix de l’Olfactorama 2013, (...)
Sa note :
parenthèse

parenthèse

a porté Manoumalia le 24 mars 2015

Cela fait relativement peu de temps que je m’intéresse au parfum, et j’ai soif de découvrir bien d’autres merveilles olfactives. Certains ont pu me croiser à la remise des prix de l’Olfactorama 2013, (...)
Sa note :
Thelittlebox

Thelittlebox

a porté Manoumalia le 22 février 2015

Passionné en construction.
Jicky

Jicky

a porté Manoumalia le 21 décembre 2014

Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :
Jicky

Jicky

a porté Manoumalia le 22 juillet 2014

Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :
Jicky

Jicky

a porté Manoumalia le 20 juillet 2014

Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :

à la une

H24, le nouveau masculin d'Hermès fait le tour du cadran

H24, le nouveau masculin d’Hermès fait le tour du cadran

Quinze ans après Terre, et cinq après la nomination de Christine Nagel comme parfumeur maison, le sellier du faubourg Saint-Honoré propose son nouveau « pilier » à destination des hommes.

en ce moment

il y a 1 heure

Heureusement qu’on arrive encore à être surpris par de nouveaux parfums !!!! Le talent d’un(…)

il y a 2 heures

Heureusement qu’on arrive encore à être surpris par de nouveaux parfums !!!! Le talent d’un(…)

il y a 4 heures

Bonjour Nerola, Merci de cette info, je ne le savais pas, je fonce voir ça tout de suite. ☺️(…)

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Avec le soutien de nos grands partenaires