Auparfum
Flacon de M7 - Yves Saint Laurent
Coup de cœur
Note des visiteurs : (41 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Bien longtemps avant ses délires siliconés qui ont récemment fait débat dans les blogs, Tom Ford lançait son premier parfum masculin pour Yves Saint-Laurent.

S’inspirant d’une photo scandale des années 70 ou l’on voyait le créateur uniquement vêtu de ses larges lunettes, il fit poser le champion d’aïkido Samuel de Cubber nu comme un ver, dans un noir et blanc très esthétique, ombragé mais sans équivoque. Et il fit créer aux parfumeurs Alberto Morillas et Jacques Cavallier un parfum exactement en phase avec cette photo : torride, mâle, terriblement sexy.

M7 (un nom de code devenu nom officiel) est le genre de parfum qui, bien que n’ayant pas explosé les records de ventes, a marqué tous ceux qui l’ont essayé. Un parfum culte où tout semble à sa place, dans la retenue comme dans l’excès. Un boisé sombre et enfumé, où les notes de tête sont très furtives, une touche de romarin et de mandarine qui donnent à peine un effet médicinal et amer au départ.

Une place d’honneur est donnée au bois de Oud, ou bois d’Agar, résine qui délivre une puissante note boisée et animale, pouvant évoquer une odeur de cuir ou de champignon. Combiné au vétiver terreux, et à un fond de muscs et d’ambre crémeux, cet accord fumé et mystique évoque un encens sacré, qui semble s’incruster véritablement dans la peau, tel un filtre d’amour aphrodisiaque.

A redécouvrir d’urgence si vous êtes en mal de vrai parfum charnel et érotique.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par Imery, le 9 décembre 2012 à 14:25

Bonjour,
Savez-vous si l’ancien M7, remplacé par Oud Absolu, a cessé d’être fabriqué ou non ?

Car ça m’attriste, c’était mon parfum préféré, et Oud Absolu n’est pas pareil, olfactivement parlant, et en plus, j’aimais passionnément le flacon d’M7, il n’était pas beau mais c’était son flacon ! Bref, je pense qu’ici vous comprennez ce genre d’attachement !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Patrice, le 9 décembre 2012 à 16:21

Oui, il a été arrêté il y a quelques années déjà, et la nouvelle version n’est pas la même, d’où l’appellation "Oud Absolue". L’effet cuiré et "oud" est renforcé en tête, mais le fond est fidèle et addictif, très sensuel.
Allez le testé, je trouve que cette version est plutôt belle.
(fouinez aussi dans les parfumeries "de famille" qui n’appartiennent pas à des grandes chaines, elles ont peut être encore quelques flacons, ou lors des soldes chez Marionaud ou autres, vous aurez peut être la chance d’en trouvé un pour pas cher, comme moi en début d’année !)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Patrice, le 9 décembre 2012 à 16:22

*trouvERn (c’est dimanche, l’aurtografe et ô repeau !)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 9 décembre 2012 à 21:20

*testAIENT

 

*TrouvAIENT

 

Rhooo la la Patrice, t’abuses quand même !

 ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Patrice, le 9 décembre 2012 à 21:26

Ah oui, mince, j’avaient oubliaient le "testaient" ! :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

valentino 87

par valentino 87, le 15 novembre 2012 à 09:20

<3<3<3 M7 <3<3<3

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par model500, le 18 octobre 2012 à 17:24

Bonjour à vous tous,

Pour commencer, je tiens à remercier toutes les personnes qui ont œuvré (un spécial merci à vous : Jeanne) à l’installation de cette oasis comme référence olfactive sur le net. Grâce à vos tumultueuses analyses (relevant d’une rare poésie en prose), il m’arrive de ressentir les différentes notes derrière mon écran pollué.

Jeanne, votre description de M7 m’a charmé au point de remuer ciel et terre pour le trouver. Mais, rien ! Impossible de se le procurer à l’emplacement où je me trouve (une oasis épicée faisant le lien entre un orient "très oriental" et un occident "très occidental").

Toutefois, je me suis "rabattu" (c’est exagéré) sur une version Oud Absolu qui me plaît. Amateur que je suis, je ne ferai pas de développement ; j’aime cette odeur et la sensation qu’elle me procure : je "me" fais confiance en portant M7 Oud Absolu. La tentation est là de le "résumer" (toujours exagéré) à : M7 Oud Absolu sent bon, surtout quand il sent bon ; vers la fin.

Je me remets à vous, vous qui êtes connaisseurs. Avez vous des éléments de comparaison entre le jus de 2002 et celui de 2011 ? J’aimerai savoir si j’ai raté beaucoup de choses, si toutefois j’ai raté quelque chose.

Salutations,
Anass

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Frédéric, le 18 octobre 2012 à 22:25

M7 n’a jamais changé, ils ont ajouté Oud pq c’est aujourd’hui la mode de parler de cette matière.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Opium, le 19 octobre 2012 à 23:15

Bonsoir Model500 et Frédéric.
Bienvenue Model500 sur auparfum.

 

Je vais me permettre de donner mon avis, tout à fait personnel, qui n’engage que moi, ainsi que l’avis d’un ami qui a porté ce parfum (conseillé par "bibi Opium"), juste avant le changement de packaging, et le porte depuis cette modification car il continue à l’apprécier, mais, moins...
Il me semble bien, à moi aussi, comme à mon ami, que M7 Oud Absolu est une version reformulée de M7.
Justement, Jicky a commencé à discuter à propos du Oud de Mona di Orio du traitement de la matière qui peut en être fait.
Il en discutera peut-être dans un prochain article donnant une vision à l’opposé de ce traitement. Et, il est possible que je rédige un bref dossier concernant cela.

 

En fait, le oud de Yves Saint Laurent suit l’évolution du traitement de cette matière depuis dix ans. Comme pour le reste : On essuie, on nettoie. On passe du "un peu sale derrière le sensuel apparent" au "moins sale et, donc, moins sensuel". Mais, peut-être y gagne-t-on en maîtrise...

 

Mon ami se plaint d’avoir perdu en profondeur, en tenue, en sillage. Il trouve ce parfum "moins chaud" selon ses termes.
Au ressenti, au bouchon et dans mes souvenirs : Il me semble que la version M7 Oud Absolu est plus propre que la version passée. Il me semble, mais, là, il faut parvenir à me suivre dans mes délires perceptifs, ile me paraît, aujourd’hui, plus "bleu nuit" que "brun". La matière, mise sous contrôle, est moins bestiale. Avant, on avait de la profondeur, mais, derrière la sensation boisée et épicée très agréable, il y avait une note presque désagréable, un peu piquante. Un peu (désolé pour l’image, mais, c’est bien plus parlant ainsi), un peu, donc, comme quand on entre dans une pièce dans laquelle, au loin, sont exposées des chaussures sales. C’est cet effet-là que faisait M7 : Un effet "Ça sent bon, très bon, c’est chaud. Mais, y a quelque chose derrière, de piquant, un peu épicé. Mais, c’est lointain. Ça reste beau malgré tout !"
Il y avait dans l’ancienne version, un petit côté "fourrure animale", la profondeur d’une peau de bête. Un peu comme on l’a avec certains muscs, comme dans le Musk de Kiehl’s ou comme dans Muscs Koublaï Khän. La bête a, donc, été domptée. Afin, probablement, de rendre plus civilisé ce parfum qui devait être considéré comme un peu "dérangeant" par certain(e)s.
Aujourd’hui, le parfum est un peu plus "lisse". Pas juste de manière imagée. Mais, je le ressens réellement, visuellement et tactilement, plus lisse. Sans aspérités. Sans recoins dans lesquels se perdre durant des heures. Pas de lieux cachés dans lesquels se cacher. Tout est offert tout de suite. Comme le veut la parfumerie actuelle.

 

Maintenant, n’ayant jamais porté M7, je le trouve, avec d’autres, très bien reformulé. Certain(e)s, fait extrêmement rare, le considèrent même, comme plus beau aujourd’hui, car non seulement aseptisé, mais, mieux maîtrisé.
Pour ma part : Je ne le trouve pas pareil. Mais, j’apprécie à la fois la version "office friendly" civilisée "de jour" qu’est M7 Oud Absolu et regrette que sa version "chemise défaite" un peu chahuteuse sensuelle "de nuit" n’existe plus.
Les deux versions, assez proches malgré tout, sont belles. Mais, les changements de signes de ponctuation, bien que légers, font que l’histoire n’est pas tout à fait la même : diurne ou nocturne / sage ou polissonne / introvertie ou extravertie.

 

En espérant avoir été le plus clair possible.
A bientôt.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par model500, le 20 octobre 2012 à 22:45

Salut Opium,

Merci pour l’effort, c’est très clair. ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

ChrisB

par ChrisB, le 17 novembre 2009 à 19:20

J’ai oublié de noter M7 !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par moujik4, le 15 novembre 2009 à 23:34

Et oui, comme je suis d’accord avec vous !!! Force est de constater qu’à l’exception des marques de niche comme Frédéric Malle ou Parfumerie Générale et autre Etat Libre d’Orange, trouver une fragrance originale, inclassable, et racée est quasiment mission impossible si on regarde les sorties actuelles chez nos "grandes marques". On trouveras par contre la perle rare dans leur productions passées encore diffusées ou malheureusement disparues mais que l’on peut encore trouver à l’étranger ou sur le net. Curieusement des petites merveilles comme M7 tiennent encore bon, pour combien de temps ? c’est la question... le magnifique NU, de la même maison n’a pas eu cette chance, et on pourrait allonger la liste : Gucci Rush, Tumulte pour homme de Ch. Lacroix, Le Feu d’Issey... Je m’arrête là !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par ChrisB, le 17 novembre 2009 à 19:24

Et malheureusement on ne trouve pas non plus ceux que vous citez sur Internet, il me semble. Heureusement, Internet recelle d’autres trésors introuvables - ou difficilement -en France (Salvadore Dali, Zino de Davidoff, Bowling green de Beene, Jacques Bogard, Lapidus, Le Minotaure de P Picasso...).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

ChrisB

par ChrisB, le 15 novembre 2009 à 11:21

M7 est l’archétype de ce que j’aime (j’aimais ?) chez les parfums Saint-Laurent, et de ce que j’aime en parfumerie en général. Une fragrance originale, inclassable, éloignée des canons habituels (et trop souvent stéréotypés) de la parfumerie, un parfum racé, fort, épicé, reconnaissable entre mille, une tenue excellente, qui vous colle à la peau. Tout ce que j’aime et tout ce qu’on retrouve dans des Egoiste, Body, Farenheit, Antaeus, Salvadore Dali, Grey flannel, London, Obssesion...la puissance et le chic alliés pour le meilleur. M7 fait partie de ces essences qui ne sont pas faites pour plaire au plus grand nombre... et alors ? N’est-ce pas ce qu’on attend de la parfumerie de luxe ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par LaComtesse, le 5 novembre 2009 à 03:25

Ah j’ai eu peur ! Vous êtes nombreux à aimer, comme moi, le M7 de Ysl... J’en rachète régulièrement, chez Marrionnaud, mais plus depuis quelques mois, donc je ne saurais répondre à cette question. Mais ma collection de briques de verre M7 doit au moins arriver à quatre ! Si je comprends bien, il va falloir que je m’agite. Bon, mais la différence avec vos messages, c’est que je suis une femme. Ce M7 me colle à la peau, original pour une femme, mais pas ambigu. Quelle allure, quel style, quand je le mets, je me pare. Quelque part, j’ai l’impression de me glisser sous les ogives de ND de Paris. Ce côté religieux austère, qui fonce en vagues de pierre vers le ciel...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jeanne Doré

par Jeanne Doré, le 10 juillet 2009 à 09:49

cher Wanderson, désolée, je pensais vous avoir répondu ! Hélas, non, je n’ai encore rien entendu à ce sujet et je n’ai pas senti M7 récemment en boutique. Il s’agit peut-être uniquement d’un changement de flacon, et un produit neuf en comparaison avec un plus vieux, plus "macéré" comporte souvent des différences olfactives importantes.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par wanderson marinote, le 10 juillet 2009 à 06:09

Personne ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par wanderson marinote, le 22 juin 2009 à 16:58

Aucune information pour le moment ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Farnesiano

Farnesiano

a porté M7 le 13 octobre 2021

* Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :
Farnesiano

Farnesiano

a porté M7 le 28 mars 2021

* Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :
Farnesiano

Farnesiano

a porté M7 le 26 octobre 2020

* Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :
Farnesiano

Farnesiano

a porté M7 le 27 août 2020

* Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :

claudie

a porté M7 le 23 avril 2019

Sa note :
Farnesiano

Farnesiano

a porté M7 le 29 janvier 2019

* Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :

fouad maj

a porté M7 le 25 décembre 2017

Vox Olympio

a porté M7 le 10 septembre 2017

Sa note :

Vox Olympio

a porté M7 le 1er août 2017

Sa note :
Philippe C.

Philippe C.

a porté M7 le 6 juin 2017

Sa note :
ghost7sam

ghost7sam

a porté M7 le 13 mars 2017

Passionné (nez ?) par les histoires que le parfum peut raconter
Sa note :

Tibo

a porté M7 le 31 décembre 2016

Sa note :
blablab

blablab

a porté M7 le 20 mai 2016

Sa note :
Passacaille

Passacaille

a porté M7 le 18 avril 2016

Enseignant-chercheur en chimie organique à l’Université de Versailles SQY
Sa note :
ghost7sam

ghost7sam

a porté M7 le 14 mars 2016

Passionné (nez ?) par les histoires que le parfum peut raconter
Sa note :
ghost7sam

ghost7sam

a porté M7 le 27 février 2016

Passionné (nez ?) par les histoires que le parfum peut raconter
Sa note :
ghost7sam

ghost7sam

a porté M7 le 17 février 2016

Passionné (nez ?) par les histoires que le parfum peut raconter
Sa note :
frikat

frikat

a porté M7 le 12 janvier 2016

Sa note :
Marco

Marco

a porté M7 le 3 janvier 2016

Sa note :
Spicerobby

Spicerobby

a porté M7 le 23 juillet 2015

Ludo

a porté M7 le 12 mai 2015

Mes eaux de toilette préférées : Body Kouros (YSL) Le Mâle (Jean-Paul Gaultier) Philéas (Nina Ricci) Polo (Ralph Lauren) Polo Sport (Ralph Lauren) Derrick (Orlane) Kipling (Well) French Line (...)
Sa note :
ghost7sam

ghost7sam

a porté M7 le 20 avril 2015

Passionné (nez ?) par les histoires que le parfum peut raconter
Sa note :
ghost7sam

ghost7sam

a porté M7 le 18 avril 2015

Passionné (nez ?) par les histoires que le parfum peut raconter
Sa note :
ghost7sam

ghost7sam

a porté M7 le 25 mars 2015

Passionné (nez ?) par les histoires que le parfum peut raconter
Sa note :
domik

domik

a porté M7 le 19 mars 2015

Dominique, from Nez
Sa note :

atlas

a porté M7 le 10 mars 2015

atlas

a porté M7 le 1er mars 2015

Farnesiano

Farnesiano

a porté M7 le 26 février 2015

* Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :

qdbp

a porté M7 le 30 octobre 2014

Paradox

Paradox

a porté M7 le 2 octobre 2014

Né à peu près avec Grey Flanel, fils, petit-fils, et grand-petit-neuveux de tenancières de parfumeries, j’ai grandi dans les effluves de Givenchi, Guerlain, et quelques autres. C’est peut-être de là (...)
Sa note :

john dasie

a porté M7 le 21 juillet 2014

Sa note :

atlas

a porté M7 le 11 juillet 2014

ghost7sam

ghost7sam

a porté M7 le 1er juillet 2014

Passionné (nez ?) par les histoires que le parfum peut raconter
Sa note :

à la une

Poivre impérial et Poivre sacré, la traînée de poudre de Caron

Poivre impérial et Poivre sacré, la traînée de poudre de Caron

Ces deux nouveautés, créées en hommage au parfum historique de la marque, viennent rejoindre la « Collection merveilleuse » de la maison parisienne.

en ce moment

il y a 2 heures

Bonjour Est-ce que vous avez déjà craqué pour l’Autrichien Knize Ten ? Très proche, joliment(…)

il y a 5 heures

Un cuir de plus, reçu aujourd’hui, qui rentre dans ma collection à coté de Cuir de Russie, Cuir(…)

il y a 8 heures

Bonjour, je vous remercie à tous les deux ! Je n’ai senti que brièvement la collection(…)

Trouver Nez

Le Nez Insurgé

Le Nez Insurgé

Bordeaux (33)

Le Parfum en herbe

Le Parfum en herbe

St Germain en Laye (78)

Sens Unique - Paris

Sens Unique - Paris

Paris (75)

Avec le soutien de nos grands partenaires