Auparfum

Une panthère noire

Vous cherchez désespérément votre parfum idéal, pour vous ou pour un être cher ? Vous ne vous retrouvez pas dans les conseils donnés en magasins ou les articles dans la presse ?

Pour qui : pour moi

Âge : 30 ans

Sexe : un homme

Budget : 150 euros

Ville : France, Belgique

par Filve, le 19 décembre 2020

Bonjour à tous,

Je me souviens que petit, j’ai particulièrement apprécié Le Livre de la jungle (la version animée de 1990 et le livre plus que la version Disney). Bagheera en particulier, d’où le titre de ce post (et qui n’a donc pas de lien avec La Panthère de Cartier).

Avec l’âge qui avance, et la perspective sur mon passé qui s’élargit, ces souvenirs sont revenus à la surface.

Le parfum que je cherche serait un savant mélange de plusieurs éléments que je retrouve chez ce personnage de Kipling.
Une certaine élégance et une confiance en soi, sans pourtant être hautain et orgueilleux, comme dans Déclaration de Cartier ou Azemour les orangers de Parfum d’Empire.
Une part de mystère et de solidité, comme je le ressens dans Encre noire de Lalique ou dans Serge noire de Lutens.
De la force et de la virilité, sans que celle-ci ne soit tapageuse, comme dans Tobacco Vanille de Tom Ford, en un peu moins puissant (je travaille avec des enfants handicapés, les odeurs trop fortes pourraient les incommoder).
Une part de sensualité orientale distinguée mais affirmée, comme dans M7 d’Yves Saint Laurent ou L’Air du désert marocain d’Andy Tauer.
Et surtout, une pointe d’originalité, donnant un côté cérébral au parfum, comme cet OVNI magnifique qu’est Black de Bulgari.

Voici une partie de mes parfums favoris, avec lesquels je jongle souvent. À ceux-ci je pourrais ajouter Chergui de Lutens, Body Kouros d’Yves Saint Laurent, Musc Tonkin de Parfum d’empire ou bien encore Eau de narcisse bleu et Eau de pamplemousse rose d’Hermès.

Avec le temps, et plusieurs achats, je me tourne de plus en plus vers la recherche d’un parfum signature, qui me fasse vibrer, et qui laisse son empreinte. Un parfum peu porté, mais qui n’est pas non plus une expérimentation éphémère d’un créateur, vouée à disparaître peu de temps après.
J’aimerais aussi qu’il ait une tenue importante, ma peau ayant tendance à « boire » les parfums.

Il y a au final peu de notes qui me dérangent, hormis la fleur d’oranger qui a tendance à me donner des maux de têtes.
J’ai aussi décidé d’arrêter les Serge Lutens, ayant trouvé la montée de leur prix trop excessive, et la réponse apportée par mail par leur personnel pour justifier le prix ne m’a pas du tout convaincu.

En soi, en y repensant, je cherche un parfum qu’aurait pu porter Marlon Brando, aussi bien dans Le Parrain que dans Un tramway nommé désir, ou Don Draper dans Mad Men. Elégance, mystère, virilité, sensualité et originalité, mais sans jamais en faire trop. Il est maître de lui même, sait ce qu’il veut et quelles sont ses valeurs.

Merci d’avance à tous pour vos propositions.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par MandarineMécanique, le 30 décembre 2020 à 10:22

Bonjour,

Ce n’est pas le premier nom qui m’est venu en tête mais à bien y réfléchir peut-être qu’Egoïste pourrait cocher quelques cases dans votre recherche...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Aberystwyth

par Aberystwyth, le 27 décembre 2020 à 21:38

Bonjour Filve,

J’espère que votre recherche se passe bien. Voilà ma modeste contribution à son édifice : Cuir de Russie, Chanel.
Si le fumé du bouleau apporte la noirceur de la panthère que vous recherchez, la patte caractéristique de Chanel lui donne une élégance sans fin. Sombre, fumant, il aurait pu être un colère débordante. Mais contenu par une longue gabardine parfaitement coupée, il transmet uniquement une volonté froide. Si vous ne l’avez pas encore découvert, donnez-lui sa chance. J’ai confiance que vous saurez le rendre aussi sensuel qu’il peut l’être.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

ana

par ana, le 22 décembre 2020 à 22:48

Comme alternative au Tobacco Vanille, pour vous accompagner et réconforter au quotidien, essayez Tabac Rouge de Phaedon, Eau des Baux d’Occitane et même Tonka de Reminiscence.
Quand on cherche une alternative, c’est le comportement et la sensation qu’un parfum procure, bien plus qu’un ensemble de notes.
Il est toujours utile de visiter et revisiter des grands classiques comme Shalimar, Habit Rouge, Habanita, Cabochard, Bandit. En les portent on se rend compte pourquoi ils existent encore et qu’ils ont inspiré les parfums que nous portons tous les jours. Apres avoir fouillé la niche (souvent onéreuse et pompeuse à souhait) un classique oublié et sous-estimé redonne l’espoir (en humanité) et on se demande pourquoi on ne l’avait pas fait plus tot. Ajouter un flacon de Cabochard, qui à couté 20 €, à la fin de ma commande comme une arrière-pensée était une grande lesson d’humilité. Quand on est un parfumista passionné, ils est facile de perdre le bon sens, les classiques remettent les pendules à l’heure.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Filve, le 27 décembre 2020 à 05:12

Bonjour

Tout d’abord, désolé pour ma réponse si tardive.

C’est avec plaisir que j’irai sentir Tabac Rouge et l’Eaux des Baux. Le tonka de Réminiscence, je l’ai déjà senti, sans coup de coeur.

Par contre, je vous rejoint entièrement sur le fait qu’on a souvent tendance à rechercher le meilleur en se basant aussi sur le prix. Les grands classiques remettent les pendules à l’heure. S’ils sont toujours aussi vivace, ce n’est pas pour rien.

Je vous remercie

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Donald Bovy, le 22 décembre 2020 à 17:22

Oriental, original et à la fois l’âme d’un grand classique. Je vous conseille d’abord New York de Patricia de Nicolaï. Cela aurait pu être un très grand Guerlain si la famille n’avait pas été si... bête. Dans la famille des classiques, passez chez Maître Parfumeur et Gantier. Mettez Parfum d’Habit sur un poignet et Iris Bleu Gris sur un autre. Attention, ils ont une forte personnalité. Le premier est un prince arabe, le second, un prince florentin. 2 rêves d’orient. Sinon, pour la discrétion d’une journée de travail, je vous recommande L’Eau d’Hermès, un hespéride épicé floral, a ne pas confondre avec l’Eau d’Orange Verte. Et ne pas oublier que chez Caron, les 3 premiers parfums masculins sont de la veine de leurs grands parfums historiques. Il y a Yatagan, très racé et le 3ème homme, très élégant. Et si vous pouvez aller à la Pharmacie Matignon, au 1 de l’avenue, allez sentir KNIZE TEN. Il me semble que c’est la dernière formule de François Coty dans la distribution. Un chef-d’oeuvre complètement confidentiel. Avec ce parfum, on s’avance dans la salle de bal de l’empereur d’Autriche Hongrie. C’est un cuir ambré et comme ont pu l’écrire Lucas Turin et Tania Sanchez, il faut plusieurs années passées dans les parfums pour apprécier ce genre de famille. Voilà mes pensées et bon voyage.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 22 décembre 2020 à 17:48

Pour la référence à Brando ou Draper... Knize Ten et l’eau d’Hermès sont un beau conseil. Je n’ai plus Parfum d’habit en mémoire. A sentir à nouveau a l’occasion.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Filve, le 27 décembre 2020 à 05:09

Bonjour

Tout d’abord, désolé pour le retard de ma réponse

New York est en effet magnifique et déjà en stock dans mon armoire à parfum. En effet, très Guerlain dans le style.

Je viens d’aller lire les descriptions de vos deux princes, et ils ont l’air sublime, en particulier Parfum d’Habit que je ne manquerai pas d’aller sentir.

L’eau d’Hermes est difficilement trouvable en magasin, mais si je tombe dessus, je le testerai directement. Si vous avez des adresses, je suis preneur.

Les Carons sont en effet magnifiques et mériteraient de passer quelques jours sur peau pour les voir évoluer.

Quant à Knize Ten, votre description ne peut que susciter l’envie de le sentir.

Je vous remercie pour vos suggestions

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Kouros, le 21 décembre 2020 à 08:18

J’ai été bluffé par un échantillon que j’ai eu avec une commande. Je ne comptais pas l’essayer car j’avais des à priori négatifs (flanker Gentleman Givenchy) mais finalemnt ce Gentleman EDP, dans son flacon noir, a toute les qualités que j’attendais pour un parfum d’hiver/automne. Une vanille crépitante un accord iris/baume tolu qui rappelle fortement Under My Skin de Francesca Bianchi, une tenue infinie, deux sprays vous font la journée. Pas des tonnes de sucre, present sans être ecrasant... J’ai senti pas mal de niche mais dans l’ensemble beaucoup de blabla pour rien. A part des trucs vraiment uniques comme nuit de bakelite, on trouve souvent à prix normaux en parfumeries classiques des équivalents de ce qui se fait dans la niche. Ce Gentleman EDP est quelque part entre M7, Under My Skin et Dior Homme Intense (uniquement les premieres minutes d’ouverture).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nez inexpert, le 21 décembre 2020 à 16:55

Oh là là, certaines vérités ne sont pas bonnes à dire, vous allez vous attirer une fatwa ou un maléfice vaudou avec votre sortie sur la niche.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Filve, le 27 décembre 2020 à 04:54

Bonjour

Désolé du retard pris pour vous répondre.

Je n’ai jamais senti ce parfum, mais s’il est entre M7 et Dior Homme, alors il mérite toute mon attention.

Je vous remercie

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Fabien, le 20 décembre 2020 à 16:09

Bonjour,
Restez simple et fort à la fois, restez lumineux et tellement sombre :
Habanita Molinard est définitivement fait pour vous.
Au plaisir

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par kinou, le 22 décembre 2020 à 17:10

bonjour ,habanita est il mixte ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 22 décembre 2020 à 17:43

Bonsoir,
En général, sur Auparfum, on s’en fout.
Un oriental vétiver-vanille des années 1920, c’est du niveau niche, totalement mixte. Le tout, c’est de ne pas s’en arroser. Et il est beaucoup moins sucré que les parfums masculins du moment.
C’est juste un pas à franchir.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Filve, le 27 décembre 2020 à 04:51

Bonjour

Désolé du retard pris pour vous répondre.

En effet, j’avais testé pour l’expérience olfactive Habanita étant plus jeune. Ayant en tête que c’était un parfum féminin, j’ai vite passé autre chose.
Ayant compris que les parfums ne sont pas genrés mais seulement appréciés, il mérité un nouveau coup de nez.

Je vous remercie

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Nez inexpert

par Nez inexpert, le 20 décembre 2020 à 03:14

Si Lutens vous avait répondu la vérité de but en blanc, je présume que le résultat eût été le même. En gros : "ça se vend aussi bien à 3 €/ml qu’à 1,5 : pourquoi nous en priver ?"

Votre requête est bien trop ambitieuse et compliquée pour ma mince culture olfactive mais avez-vous fait un tour chez Cartier pour y découvrir la collection des Heures de parfum de Mélanie Laurent ? J’y trouve un peu de ce que vous cherchez. C’est la seule collection "exclusive" où je sens que la parfumeuse s’est lâchée, en un élan créatif propre à la niche plus qu’à une grande maison qui se doit de ménager sa clientèle réac’. Je parle des versions originales, eaux de parfum sorties il y a 10 ans, récemment remplacées par les e.d.t. que je n’ai pas essayées.

Carbone de Balmain peut-être, mais il est devenu rare et prisé. Un autre disparu, mais moins cher : Arpège pour homme de Lanvin. Aimez-vous l’iris ?

Les grands classiques d’Hermès : Bel ami, Equipage ou leurs déclinaisons plus récentes par J.C. Ellena.

Citoyen de Galimard : une de mes fougères (je crois) préférées, contemporaine et bon marché. "Bon marché" ne signifie pas "merdouille" en parfumerie, j’espère que vous le savez.

Certains Perris m’ont interpellée la narine récemment : Ambre gris, Cacao aztèque (surtout marié à Tubéreuse absolue) et Musc extrême par exemple. Ce dernier est un peu dans la veine de l’Eau de narcisse bleu.

D’autre créateurs dont j’ai ouï dire qu’ils valent le détour par leur originalité et leur caractère : Lebreton, Dusita et Barrois, mais ça va faire du vide dans le portefeuille. Chez Dusita, essayez Oud infini même s’il est bien trop fort et agressif pour votre entourage. Dans la vie d’un amoureux de parfum, il faut avoir humé, porté, un truc aussi sauvage, dépucelant. C’est celui que j’offrirais à Bagheera.

D’autres qui ont moins pignon sur rue, ce qui peut être une bonne nouvelle : Jéroboam (ligne de Vanina Muracciole) et Berry. Pas simple à essayer, tout ça, si vous n’êtes pas parigot.

Aimez-vous le vétyver ? Elixir du Dr. Flair d’Astier de Villatte ; Vétyver Haïti du Comptoir sud-Pacifique ; Vétyver de Dior. Tous trois se trouvent dans un rayon de 100 m autour de l’église St-Roch à Paname, dans le 1er. C’est mon triangle du vétyver. Les triangles ont un rayon à présent ? Laisse béton...

Un dernier, pour le côté oriental : Habit rouge.

Curieux de lire les recommandations des collègues. Bonne chance, soyez curieux et revenez nous raconter votre odyssée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Filve, le 27 décembre 2020 à 04:48

Bonjour

Tout d’abord, je tiens à m’excuser pour le retard pris pour vous répondre.

En regardant les compositions des heures de Cartier, l’Heure Fougueuse pourrait me plaire (hormis son prix).
Arpège pour homme, j’ai la chance de l’avoir dans ma collection : une pépite

Il est vrai que j’ai peut-être vite délaissé les classiques d’Hermes, trop jeune dans le temps pour les dompter. A retester

Cacao Aztèque est une merveille aussi, mais je ne me sens pas de le porter. Musc extrême, s’il est dans la lignée d’un Narcisse Bleu, pourrait valoir le détour.

Oudh infini sera a sentir, vu les qualificatifs dont vous l’habillez, mais vu son prix, sera difficilement possédable.

Je ferai un tour dans votre triangle (si les triangles ont un rayon, on peut donc en faire le tour ^^ ) et vous en dirait des nouvelles.

Merci beaucoup

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nez inexpert, le 27 décembre 2020 à 21:17

L’heure fougueuse (IV) est justement mon préféré de la gamme. La pyramide ne dit pas le plus intéressant, que vous pouvez lire dans les avis ici ou ailleurs : il sent l’écurie à pleins naseaux, même si Cartier appelle cela pudiquement "accord crin" ou "note crinière". C’est probablement le moins indiqué pour votre travail car il projette fort et je suis sûr que quelqu’un trouverait que vous sentez l’urine, ce que vous ne pourriez nier. Je le porte avec circonspection.

Les Dusita et les Heures de Cartier sont effectivement inabordables mais, pour des parfums aussi puissants qu’Oud infini ou IV, il faut prendre en compte qu’une seule vaporisation est largement suffisante pour la journée : ceci pondère le prix au millilitre.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nez inexpert, le 27 décembre 2020 à 21:17

Cela, pas ceci.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

702 - Bon Parfumeur Paris

702 - Bon Parfumeur Paris - Bon parfumeur Paris

Juliette Karagueuzoglou joue de la dualité chaud-froid de l’encens pour nous proposer un accord en clair obscur.

en ce moment

il y a 10 heures

Ange Noir de Givenchy, j ai cru en reconnaître un soupçon dans le Paris-Florence de Carven. The(…)

il y a 21 heures

Introuvable depuis longtemps, Frangipane de Chantecaille, petite merveille amandée d’une(…)

YUZU a commenté Tabac Tabou

hier

Tabac Tabou est splendide, certes, mais pas fait pour moi, hélas... N’ayant pas réussi à(…)

Dernières critiques

Green Spell - Eris Parfums

Cinquante nuances de vert

Nightclubbing - Celine

Cigarette en chocolat

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Avec le soutien de nos grands partenaires