Auparfum

Donald Bovy

Simple amateur passioné depuis 30 ans.

Ses avis

Knize Ten

le 13 décembre 2022 à 17:04

Est-ce que quelqu’un ici peut me dire si c’est bien la seule formule de François Coty encore en vente ? Merci d’avance.

Farnesiana

le 4 novembre 2022 à 08:27

Une oeuvre magnifique. Mais dommage ce prix. Quand on a connu ce parfum à un prix normal, on trouve le marketing toxique.

Sa note :

Farnesiana

le 4 novembre 2022 à 08:23

Tout à fait. Avec une version de Tabac Blond proche de l’original, c’est deux bonnes nouvelles.

Sa note :

Synthetic Jungle

le 3 avril 2022 à 08:29

Plutôt déçu par l’exercice proposé. D’abord, je n’ai rien trouvé qui le qualifie de Chypre. C’est un floral vert qui ne nous amène pas plus loin de ce qui fut produit dans les années 70. J’aime cette marque depuis le début car elle fut capable de réinterpréter de façon magistrale des grands classiques et (...)

Sa note :

Synthetic Jungle, le paysage en technicolor de Frédéric Malle

le 10 septembre 2021 à 17:13

Déçu. Les références au passé ne devraient pas te donner envie d’y retourner en lâchant l’objet d’études. Ici, c’est le cas. Envie d’aller sentir Diorissimo avec ce muguet en première ligne puis d’aller ressentir Y d’Yves Saint Laurent ou Ivoire de Balmain. Franchement, à quoi cela sert d’être libre si c’est (...)

Le Lion

le 17 juin 2021 à 10:41

Je me suis dernièrement moqué de moi-même et de mon commentaire ici. J’étais installé devant un ami en me disant que cela sentait fort Shalimar, c’était Le Lion. Sourire. Il y a une vraie différence entre mettre son nez sur la partie de son corps aspergée et sentir un sillage. Richesse du (...)

Le Lion

le 10 janvier 2021 à 17:08

Je classe ce parfum clairement dans la famille des cuirs. Il est pour moi proche de ce que fut Tabac Blond de Caron. Je le trouve bien plus loin de la famille des ambrés doux tel que Shalimar de Guerlain. C’est amusant de relire le Guide du Parfum de Veuillet-Gallot de 1996 et de constater qu’en (...)

Une panthère noire

le 22 décembre 2020 à 17:22

Oriental, original et à la fois l’âme d’un grand classique. Je vous conseille d’abord New York de Patricia de Nicolaï. Cela aurait pu être un très grand Guerlain si la famille n’avait pas été si... bête. Dans la famille des classiques, passez chez Maître Parfumeur et Gantier. Mettez Parfum d’Habit sur un (...)

Marcel

le 10 janvier 2019 à 12:08

Il y a une possibilité d’écœurement pour moi avec la famille des Fougères que je trouve très belle par ailleurs. Cela se passe dans la journée après plusieurs heures. J’ai cela avec Brut de Fabergé ou Douro de Penhaligon’s et même un peu avec Jicky de Guerlain. Marcel tombe malheureusement pour moi dans (...)

Musc encensé

le 10 janvier 2019 à 11:52

L’article le décrit très bien . C’est pour moi, un joli parfum pas très original au premier test mais qui se trouve être de plus en plus agréable à porter. Une note de fond qui est très agréable avec le plaisir de la retrouver sur une chemise avant de la mettre dans la machine à laver. Un parfait (...)

Sa note :

Morah

le 25 août 2018 à 14:19

Ouiiiii Tabac blond ancienne version est bien là. Mais il est différent. Plus épicé, plus fumé je dirais. De la veine de ces parfums que certains diraient lourd mais qui sont si agréables à porter et à sentir sur soi. Quel plaisir de le (...)

Sa note :

Très Russe

le 8 mars 2018 à 19:08

Superbe parfum proche de Cuir de Russie de Chanel par son côté poudré mais aussi dans la droite ligne de Tabac Blond de Caron version années 80. Mais il y a une vrais dimension à lui. Superbe parfum de peau qui vous accompagne avec une discrétion et une élégance rare. Parfaitement unisexe mais très (...)

Sa note :

Eau de parfum Helmut Lang

le 7 septembre 2017 à 07:58

J’ai porté et adoré L’Eau de Cologne. Une fougère contemporaine comme il en fallait à une époque où les parfums intelligents étaient rares. La preuve que les classiques réinterprétés sont une vraie voie de création et que de connaître sont passées est la marque des plus (...)

Sa note :

Mentha religiosa

le 23 avril 2017 à 12:26

Ahhh de la création !! C’est un parfum qui m’a réjoui. C’est si rare. Et quelle forte personnalité ! Ne passez pas à côté et comme les grandes créations, revenez-y car elles ne s’offrent jamais facilement. Bravo à la marque et à son créateur.

Sa note :

Graines

le 23 avril 2017 à 12:21

Plus je le porte, plus je l’aime. Je désespérais du manque de tenue et de sillage de ce beau parfum Chanel 28 La Pausa et voici Voile de carotte. Cette même odeur de papier mais plus riche et plus forte. Bien plus iris que le Bois d’iris de The Différent Compagny et un pas plus loin que le Lutens. (...)

Sa note :

Penhaligon’s renoue avec l’aristocratie anglaise

le 3 octobre 2016 à 18:27

Pas de compositions extraordinaires pour ces 4 eaux et pas de produits extraordinaires. Pas de raison d’un prix extraordinaire, donc. Mais sur le sujet des prix énormes, j’ai le souvenir d’avoir senti en 2006 chez Guerlain leur Eau de Cologne Hégémonienne. Création de 1890, elle est composée en (...)

Black Opium

le 17 septembre 2016 à 10:30

Je relève le défi ! Si nous voulons considérer que le parfum est un art alors, il y aura des critiques, un enseignement de l’histoire de cet art et des musées qui permettront de guider les gens dans leur goût. C’est le cas dans la littérature, dans la peinture, dans le cinéma et j’en passe. Il y aura (...)

Byredo, 10 ans et 4 nouveautés

le 10 septembre 2016 à 15:23

Emmanuel, je parle de vous bien sûr !

Byredo, 10 ans et 4 nouveautés

le 10 septembre 2016 à 15:22

Faut revoir l’excellent film Ridicule !

Monocle Scent Three : Sugi

le 10 septembre 2016 à 15:09

Merci à vous pour votre réponse et pour le reste. Merci à votre équipe ! Pour fréquenter le milieu depuis si longtemps, je sais la valeur que vous apportez. Bon courage.

Sa note :

Son parfum

Morah

Donald Bovy a porté ce parfum le 25 août 2018

à la une

Daphné Bugey : « L'Origan et sa prodigieuse descendance ont marqué l'histoire de la parfumerie »

Daphné Bugey : « L’Origan et sa prodigieuse descendance ont marqué l’histoire de la parfumerie »

Après les confidences parfumées de Jean-Claude Ellena, Jean-Michel Duriez et Céline Ellena, c’est à Daphné Bugey de nous parler de ces œuvres qui, portant ainsi le souvenir d’autres empreintes, jouent avec notre mémoire olfactive.

en ce moment

Samo a commenté Musc Tonkin

hier

Bonjour , je n’ai pas eu la chance hélas de sentir du véritable musc Tonkin, que M. Corticchiato(…)

VESAP a commenté Le Lion

il y a 2 jours

Il n’y a que en France où on dit encore "Orientale". Bizarre cet amour infini pour le(…)

il y a 2 jours

Merci Kismi (ahah Kismi => La bise, bien vu ?). Oui effectivement j’avais lu le dossier sur(…)

Dernières critiques

Enby - Genderfluid

Sans contrefaçon

Avec le soutien de nos grands partenaires