Auparfum

Spiritueuse Double Vanille

Guerlain

Flacon de Spiritueuse Double Vanille - Guerlain
Note des visiteurs : (28 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Rhum arrangé

par Jeanne Doré, le 18 mai 2008

Spiritueuse Double Vanille n’est pas une vanille pour celles et ceux qui l’aiment régressive, gourmande et onctueuse genre crème anglaise. Non, comme son nom le suggère, elle se destine plutôt aux amateurs de vieilles liqueurs et autres spiritueux, aux arômes de tabac, de cuir, de bois sec et d’épices subtiles.
Imaginez une gousse de vanille infusée dans une fiole de rhum ambré, avec quelques écorces de bergamote, des copeaux de cèdre et des résines d’encens, et vous serez plus près du résultat. La vanille utilisée ici proviendrait des propres plantations de la maison Guerlain à Mayotte, qui utilise cette matière depuis toujours comme une marque de fabrique indissociable de son nom et indispensable à la légendaire Guerlinade.
Guerlain sait nous offrir de temps à autre des précieux nectars comme celui-là, appréciable pour les amateurs de riches breuvages, à condition de pouvoir y mettre le prix, bien sûr.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

sleep2dream

par sleep2dream, le 18 septembre 2011 à 18:14

Il s’agit aussi de ma vanille préférée avec Vanille Exquise de Goutal, j’aime cette vanille boisée, et le côté liquoreux !
Mais à ce prix-là, jamais. Je préfère un parfum qui a une histoire un peu plus complexe à me raconter qu’une note de vanille au rhum (aussi agréable soit-elle)...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Troudujol, le 13 septembre 2011 à 17:58

Je commence à avoir testé pas mal de vanilles et ma préférée est vraiment cette Spiritueuse Double Vanille... Gustative juste comme il faut, ambrée, sucrée sans écoeurement même aujourd’hui où il fait plutôt chaud, légèrement boisée et habillée de notes tabac... Je suis vraiment sous le charme. Seul défaut : le prix... Quant à la tenue, c’est assez étrange ; je m’étais aspergé de plusieurs vaporisations sur peau ce matin, et je ne la sentais plus à midi. Un seul et unique spray sur ma chemise en début d’après-midi l’a complètement réveillée et elle m’accompagne encore très nettement 6 heures plus tard ! Allez comprendre...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

jle

par jle, le 4 février 2011 à 12:08

Pour continuer dans ma quête de "mais que faut-il pour faire une Vanille", ce matin je me suis copieusement vaporisé les poignets de Spiritueuse et ai une illumination en buvant mon café et en parcourant l’Equipe. Dans la composition de Guerlain rentre aussi un ingrédient qui rappelle assez nettement le safran et dont l’Artisan Parfumeur use et abuse dans son Safran Troublant que j’ai acheté compulsivement et n’emploie plus tant il me rappelle par certains côtés les produits d’entretien pour le bois. Cette note de safran est heureusement soutenue dans la Spiritueuse par du bois et de la vanille avec une note alcoolisée ce qui n’est pas le cas de Safran Troublant qui au contraire résulte plus pointu et monotype, définitivement « droguerie ».

 

Je suis d’ailleurs choqué par la quantité d’ingrédients ou d’associations d’ingrédients utilisés dans des parfums et qui "sentent" l’artificiel se rapprochent dangereusement de ceux qu’on retrouve dans les produits pour la maison, les désodorisants, les bougies parfumées, les savons de douche, déodorants et autres senteurs alimentaires.

 

Je trouve que le fossé entre LE parfum, cette magnifique création si importante dans notre vie et la senteur d’accompagnement de tout produit alimentaire ou d’entretien voire d’hygiène, ce fossé donc rétrécit dangereusement. Les aliments par exemple ont systématiquement recours aux arômes de synthèse et quand je sens l’horrible et persistante odeur prétendument "fruit rouge" qui s’échappe d’une tisane en sachet l’Eléphant et que je la retrouve quasi identique dans certains parfums féminins, je suis triste pour mon nez et pour mon époque qui tend à niveler et banaliser un sens qui est essentiel, en tous cas pour nous.

 

Bon et mon safran alors, c’est quoi donc en réalité ??

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jeanne Doré

par Jeanne Doré, le 3 février 2011 à 22:37

Pour sauter des lignes sur un MacBook :

 
espace

Alt+N

espace

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

PoisonFlower

par PoisonFlower, le 1er février 2011 à 21:09

Tiens, c’est marrant ça, la dernière fois que j’ai rêvassé à la gamme Guerlain idéale (je ne rentre pas dans les détails, on risquerait sinon de me cataloguer geek ascendant fan de Guerlain :-P), je me suis justement dit qu’il serait judicieux et légitime que cette vanille rejoigne les autres "solinotes" composant l’Art et la matière. D’ailleurs, c’est là qu’aurait dû être sa place dès le départ.

 

J’espère à présent qu’il vont bien la "rhabiller" à la mode de Rose barbare et autre Tonka impériale (tranche dorée, vaporisateur-poire), histoire de ne pas casser la cohérence de la présentation tellement classe de cette collection...

 

D’ailleurs, tant qu’ils y sont, je trouve que ce serait bien également d’intégrer La petite robe noire aux Elixirs charnels (que je renommerais bien Elixirs gourmands, au passage, ou bien soyons fous, Elixirs pâtissiers, ce serait drôle et appétissant à la fois, et surtout ça donnerait moins l’impression que Guerlain n’assume qu’à moitié ces parfums à l’inspiration essentiellement gourmande), ça pourrait ainsi être l’occasion de débarrasser le parfum de son horrible flacon (attention, j’adore le flacon de L’heure bleue et Mitsouko, mais version vintage, pas revu et corrigé à la sauce pseudo girly, car ça ne fonctionne pas du tout et pire que tout, ça fait atrocement cheap) et peut-être aussi de son nom, qui ne veut strictement rien dire pour Guerlain : pourquoi ne pas faire dans la simplicité avec Cerise noire (ou à l’anglaise, Black cherry, comme en écho à la superbe chanson de Goldfrapp !), certes, c’est un peu bête et primaire, mais au moins ça traduit bien le concept olfactif du parfum !

 

(Ca y est, j’arrive à sauter des lignes, hourra ! ^^)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Milena, le 1er février 2011 à 22:27

J´ai entendue que Guerlain est en train de préparer La Petite Robe Noir II !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 1er février 2011 à 23:11

Poison Flower, en fait je crois vous êtes un deuxième moi ^^ !!!

J’aime énormément Oriental Brûlant personnellement. Les deux autres me laissent assez indifférent.

 

La Petite Robe Noire, au début je n’avais rien pour l’aimer : nom copié collé Chanel (nan mais c’est vrai quoi, c’est LA PETITE ROBE NOIRE DE CHANEL !!!), une gourmandise assez étrange. Mais finalement, quelqu’un que j’apprécie beaucoup la porte, et c’est vraiment le coup de coeur !!! Une odeur vraiment charnelle, légérement croustillante... vraiment vraiment bien !

 

Quant au tilde sur mac eh-andy, en fait sachez que je suis une pure daube en informatique, mais il me semble que c’est la touche entre echap et les deux fèches qui se croisent (en haut à gauche), mais parfois c’est du niveau d’en dessous des numéros, genre là où y’a les paretnhèses et tout :p

Enfin bon ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jicky

par Jicky, le 1er février 2011 à 18:43

Jle, j’ai reçu la même carte ^^

 

Alors pour les espaces, il faut faire le tilde espagnol (la vague qu’on met sur les n) entre deux espaces. Comme le site ne prend pas en compte ce signe, ça fait des espaces ^^

On fait le tilde en appuyant sur la touche alt gr et 2.

 

Voila ^^

 

Sinon, j’ai quelques gouttes de ce parfum et personnellement, sur moi, deux pschits tiennent énormément !!! En plus je le met le vendredi, puis le samedi, mes vetements sentent encore !

Donc 0 problèmes de tenue pour moi !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par eh-andy, le 1er février 2011 à 19:25

Hé Jicky, et comment on fait avec un clavier mac, tu sais ? parce que je ne le vois nulle part ce tilde espagnol, et je commence à en avoir marre d’écrire par gros pâtés !!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par jle, le 2 février 2011 à 11:59

Attention, tentative de saut de ligne...

 

Et hop !!

 

Ahhh sacré Jicky. T’es peut être une brêle en informatique, mais tu viens de sauver ma prose et sa mise en page. Ne reste plus qu’à changer ma peau et ce sera parfait ;0) Je crois surtout être la victime d’un classique double effet, celui d’une peau peu "expressive et longue" et celui d’un nez qui sait faire la part des choses et mettre en sourdine les bonnes flaveurs pour se concentrer sans pitié sur les autres.

 

Ce serait d’ailleurs une très bonne source de discussion pour le site. Peut être même que cet argument a déjà été débattu âprement...Sentez-vous le parfum que vous portez ou bien ne sentez-vous que ce qui vous entoure ?? Faut-il être "à jeun" sur sa peau pour bien sentir ?? J’avoue pour ma part ne pas me parfumer les jours où je participe à de belles dégustations de vin mais j’agis plus par respect pour les autres que par gêne me concernant. J’ai trop souffert de certaines personnes, souvent des femmes, ruinant un instant magique du haut des notes de tête d’un jus immonde à peine délivré de son flacon.

 

Ce qui me renvoie à une autre question. Faut-il se remettre du parfum durant la journée et annihiler ainsi son expression dans le temps ??

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 2 février 2011 à 13:55

Tout le plaisir est pour moi :D !

Mais, attend j’ai oublié ce que je voulais dire... Ah oui ! Quant au "reparfumage", c’est bizarre, mais j’aime pas me reparfumer.

Je crois l’avoir déjà dit, mais je sais, c’est comme si on nous lisait une histoire et que toc ! On repartait au début ! Et parfois, il faut accepter que c’est la fin de l’histoire. Il y a des nouvelles passionnantes (Brin de Réglisse), des romans grand public très interessants (Midnight In Paris), et parfois de gros pavés imposants qui peuvent paraitre interminable, mais qui se révèle bien attrayants ! (Shalimar).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par hangten, le 2 février 2011 à 16:06

Et le charme de l’Haïku ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par eh-andy, le 2 février 2011 à 16:16

ça c’est pour certains artisan parfumeur, quelques Goutal aussi, qui sont vraiment très..brefs !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 2 février 2011 à 16:36

Oh oui ^^

Filons la métaphore :p

 

Sans oublier le dictionnaire rébarbatif : TOUT est dedans : Soir de Lune ; floral : se dit d’une famille [...] ; chypré : du Coty "Chypre - chyprus" [...] ; oriental : orientalisant [...] ; opulent : qualifie [...] ; hespéridé : d’un commun accord autour [...] etc ^^

(je dis ça, j’aime beaucoup Soir de Lune... au second degré ^^)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

jle

par jle, le 1er février 2011 à 16:45

Je viens de recevoir par la poste une très belle carte de Guerlain annonçant l’adoption de la Spiritueuse Double Vanille dans la famille de l’Art et la matière, le moment pour moi de gratter deux mots, quelques impressions après plus d’un mois d’utilisation.

D’abord et comme c’est de plus en plus souvent le cas, une constatation. Ce parfum convient aux femmes comme aux hommes. Le bois se dispute la vedette avec les fleurs, les tanins avec la douceur, la subtilité avec la constance et l’intensité. A aucun moment le gâteau, la confiserie et la synthèse ne viennent polluer des flaveurs exquises et classieuses comme aurait dit Gainsbourg.

L’équilibre entre ce qu’on s’attend à trouver derrière un nom aussi radical et la réalité olfactive complexe de ce parfum mériteraientt des heures pour être décrit. En clair, que faut-il mettre pour faire "une simple vanille" quand on est le roi incontesté de cet ingrédient et qu’on en met des tonnes dans chacun de ses jus ??

L’approche est très différente de celle des deux autres vanilles que je connais, l’Hermessence et la version Havana de l’Artisan. La spiritueuse est très raffinée, racée, douce et fleurie dans le bon sens du terme avec du caractère et suffisamment de bois, du cèdre peut être, pour tenir la baraque sur la peau d’un homme. La note fleurie se marie divinement bien avec la vanille et séduira les femmes. De discrètes notes animales structurent encore le tout et complètent le tableau Guerlain où je n’imagine pas ne pas retrouver complexité, classe et richesse.

Une femme se drape dans la spiritueuse, un homme s’assouplit avec et peut compléter idéalement avec un bois sec et plein d’échardes comme Encre Noire de Lalique. Même seul ce parfum rayonne mais pas assez longtemps rapporté au prix de vente quasi démentiel pour un flacon de 75ml. Là où Tonka impériale de ce même Guerlain se cramponne à l’épiderme 24 heures pour un simple puff, la Vanille nous quitte dès le soir venu même après un douloureux dosage de 6 puffs. Dommage, elle est si bonne qu’on aimerait qu’elle ensorcelle et se manifeste plus longtemps.

Ma femme me l’a volée, une amie américaine à qui j’avais offert un flacon ne met plus que ça (merci Seigneur, elle ne "sentait" pas bon du tout) Qui sera ma prochaine victime ??

Quatre étoiles pour le jus, deux pour le prix et la tenue, la moyenne est de trois.

P.S. Si quelqu’un m’explique comment créer des espaces dans ma prose, elle n’en sera que moins indigeste, du moins sa présentation. Non, laisser des espaces ou composer dans Word et coller dans le site ne marche pas...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

zab63

par zab63, le 1er février 2011 à 15:46

Très agréable, très "gousse", en effet, et boisé, mais sans sillage ...peut-être tient-il mieux l’été ou convient-il plus particulièrement à certaines peaux. J’essaierai avec une crème hydratante non parfumée, promis.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jicky

par Jicky, le 27 mars 2010 à 11:19

Spiritueuse Double Vanille m’avait d’abord intrigué par son nom, que je trouvais singulier et plutôt accrocheur pour une dénomination aussi longue que celle-ci.
Or, je m’attendais au pire : une vaniile surdosée dans un fond synthétique, âpre et tout ce qui peut écoeurer allant de paire.

Or quelle ne fut point ma surprise lorsqu’après le premier pschitt me voila transporté dans un monde autre. Spiritueuse Double Vanille est un téléporteur nouvelle génération qui transpose notre morne réalité dans un monde plein de réminiscenses de notre enfance.

Pour ma part je m’imagine petit dans un grenier avec un gran-père attentionné, dont le cou gorgé de Cologne voit son odeur tourner vers la magie. Son flot de paroles mène alors vers un univers de pirates et de corsaires, s’abreuvant de rhum et de diverses liqueurs, alors que la mer fait tanguer l’embarcation, chaude, avec une lumière tamisée.
Notre petit-grand père tire, après cette vague d’odeurs toutes plus enivrantes les unes que les autres, un coffre rempli de livres, tels des trésors à mes yeux. Ces livres ont une odeur épicée, tout en conservant la fraicheur qui se dégage du cou du gran-père et l’accord rhum-vanille se dégageant de son flot de parole.

La complicité accompagne mon poignet - et par extension mon esprit - toute la journée, pour réveler à la fin son accord vanillé, cuiré et pour moi avec une petite touche de patchouli et d’ylang-ylang. Le tout est doucereux, comme une caresse dans ma tête.

Un parfum avec une âme, qui surprend par son originalité et l’univers qui lui tient la main.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jeanne Doré

par Jeanne Doré, le 8 décembre 2009 à 20:54

Je ne sais pas si c’est le retour du froid qui provoque un tel engouement pour cette exquise liqueur vanillée, mais pour ceux et celles qui cherchent une version plus féminine, est-ce que par hasard le dernier Havana Vanille de l’Artisan Parfumeur ne s’en approcherait pas ? (je ne l’ai moi-même pas encore senti !)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

DOMINIQUE SEGUIER

DOMINIQUE SEGUIER

a porté Spiritueuse Double Vanille le 16 juin 2018

Sa note :

jade

a porté Spiritueuse Double Vanille le 29 mars 2017

Clara Muller

Clara Muller

a porté Spiritueuse Double Vanille le 8 décembre 2015

Historienne de l’art, critique et commissaire d’exposition, Clara Muller (*1993) mène des recherches sur les enjeux de la respiration comme modalité de perception dans l’art contemporain ainsi que sur (...)
Sa note :
Clara Muller

Clara Muller

a porté Spiritueuse Double Vanille le 16 octobre 2015

Historienne de l’art, critique et commissaire d’exposition, Clara Muller (*1993) mène des recherches sur les enjeux de la respiration comme modalité de perception dans l’art contemporain ainsi que sur (...)
Sa note :
ecaille

ecaille

a porté Spiritueuse Double Vanille le 22 septembre 2015

ecaille

ecaille

a porté Spiritueuse Double Vanille le 19 septembre 2015

Clara Muller

Clara Muller

a porté Spiritueuse Double Vanille le 22 juillet 2015

Historienne de l’art, critique et commissaire d’exposition, Clara Muller (*1993) mène des recherches sur les enjeux de la respiration comme modalité de perception dans l’art contemporain ainsi que sur (...)
Sa note :
Clara Muller

Clara Muller

a porté Spiritueuse Double Vanille le 19 mai 2015

Historienne de l’art, critique et commissaire d’exposition, Clara Muller (*1993) mène des recherches sur les enjeux de la respiration comme modalité de perception dans l’art contemporain ainsi que sur (...)
Sa note :

Stéphanie06

a porté Spiritueuse Double Vanille le 4 janvier 2015

Sa note :

Stéphanie06

a porté Spiritueuse Double Vanille le 22 novembre 2014

Sa note :

à la une

L'Esprit libre souffle sur Divine

L’Esprit libre souffle sur Divine

Cinq ans après son dernier lancement, la maison dinardaise présente un nouveau féminin, ode à la liberté et aux ciels d’été.

en ce moment

il y a 8 heures

Bonjour, l’herba mimosa est il comparable à l’infusion de Prada ? Après avoir eu une révélation(…)

héspéridés a commenté Sables

il y a 12 heures

Moi la première fois il m’a rebuté et j’ai adoré que la deuxième fois. Mais je le trouve très(…)

Petitprince a commenté Sables

il y a 13 heures

J’ai senti sable par hasard dans un galerie lafayette un samedi. N’étant pas adepte des parfums(…)

Dernières critiques

Green Spell - Eris Parfums

Cinquante nuances de vert

Nightclubbing - Celine

Cigarette en chocolat

Izia la nuit - Sisley

Rose en bouquet vintage

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Fragrances & cie

Fragrances & cie

Lagny-sur-Marne (77)

Santa Rosa

Santa Rosa

Toulouse (31)

Jovoy - Le Mans

Jovoy - Le Mans

Le Mans (72)

Avec le soutien de nos grands partenaires