Auparfum

Rose & Cuir, la nouvelle fleur orageuse de Frédéric Malle

par Anne-Sophie Hojlo, le 22 août 2019

Avec cette création « inspirée par le mistral », l’éditeur de parfum retrouve Jean-Claude Ellena, déjà auteur pour la maison de Angéliques sous la pluie, L’Eau d’hiver, Cologne bigarade et Bigarade concentrée.

Après avoir quitté Hermès en 2016, Jean-Claude Ellena est décidément le parfumeur indépendant du moment, de ses créations célébrant le pays de Grasse pour Perris Monte Carlo à son Essence rare pour Houbigant, en passant par son rôle de « directeur de création olfactive » pour le Couvent des Minimes.

La rentrée signe ses retrouvailles avec Frédéric Malle, 16 ans après sa dernière composition pour la marque, L’Eau d’hiver. Les deux hommes disent avoir eu comme point de départ la Rose de Rochas, une création d’Edmond Roudnitska inspirée d’une rose rouge sombre du jardin du créateur d’Eau sauvage et Diorissimo. Si Jean-Claude Ellena a conservé le style minimaliste et épuré qu’on lui connaît, sa rose « prend une tonalité neuve, plus affirmée », Rose & Cuir revendiquant « l’élégance irrésistible d’un orage à peine contenu ».

Afin de retranscrire cette atmosphère électrique, le parfumeur de Cabris a habillé une rose « pure, fuselée, moderne » de cassis, d’une qualité exclusive de géranium Bourbon, et de poivre Timut, aux « senteurs de pamplemousse, de rose et de fruit de la passion ». La composition s’assombrit ensuite progressivement avec des notes de cumin, vétiver, cèdre, et un accord cuir « aussi élégant que mystérieux » construit autour de l’isobutyl quinoléine (IBQ), une molécule de synthèse rappelant l’odeur du cuir et du goudron. De quoi évoquer un « drame tumultueux désarmant de sobriété », promet la marque.

— 
Eau de parfum 50ml / 165 euros, 100ml/ 240 euros

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Farnesiano

par Farnesiano, le 24 août 2019 à 16:32

Où donc se situera la nouvelle rose cuirée de Monsieur Ellena ? Entre ses jolis Kelly Calèche, Rose Poivrée et autre Ikebana ? Très curieux de découvrir ce nouveau travail, je me contenterai ce soir de la délicieuse Rose d’Homme des Parfums de Rosine, petite perle cuir d’un confort absolu vendue au même prix qu’une robe noire de Guerlain (120 € /100 ml)...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Chanel de Lanvin

par Chanel de Lanvin, le 24 août 2019 à 13:37

Encore un truc dont le seul mérite sera de < sentir bon > avant une future reformulation,hélas !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Petrichor

par Petrichor, le 23 août 2019 à 06:18

Ca fait envie !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Daphné Bugey : « L'Origan et sa prodigieuse descendance ont marqué l'histoire de la parfumerie »

Daphné Bugey : « L’Origan et sa prodigieuse descendance ont marqué l’histoire de la parfumerie »

Après les confidences parfumées de Jean-Claude Ellena, Jean-Michel Duriez et Céline Ellena, c’est à Daphné Bugey de nous parler de ces œuvres qui, portant ainsi le souvenir d’autres empreintes, jouent avec notre mémoire olfactive.

en ce moment

Samo a commenté Musc Tonkin

hier

Bonjour , je n’ai pas eu la chance hélas de sentir du véritable musc Tonkin, que M. Corticchiato(…)

VESAP a commenté Le Lion

il y a 2 jours

Il n’y a que en France où on dit encore "Orientale". Bizarre cet amour infini pour le(…)

il y a 2 jours

Merci Kismi (ahah Kismi => La bise, bien vu ?). Oui effectivement j’avais lu le dossier sur(…)

Dernières critiques

Enby - Genderfluid

Sans contrefaçon

Avec le soutien de nos grands partenaires