Auparfum

Gris Montaigne

Dior - Maison Christian Dior

Flacon de Gris Montaigne - Dior
Note des visiteurs : (11 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Chypre recyclé

par Thomas Dominguès (Opium), le 9 novembre 2014

Gris Montaigne, sorti en 2013, était présenté lors de son lancement avec tout un discours autour d’un "vrai" chypre à la structure "classique".
En guise de chair et de squelette, on a droit respectivement à un accord sirupeux autour de fruits noirs et rouges et à un patchouli, doublure d’une mousse de chêne honnie par les dermatologues et réglementations qui, pour une fois, n’apparaît pas trop fantomatique, transparent et décharné.

Voici donc ce que certains entendent aujourd’hui comme étant un chypre : un floral indéfini soutenu par un accord fruité pour la décontraction et par une ossature râpeuse pour le sérieux. Une construction que l’on ne parvient plus à percevoir que par défaut, lorsque toutes les autres ont été mises hors jeu. Si tel parfum n’est pas un oriental, une fougère, un hespéridé, un floral "pure souche"..., alors, cela doit probablement être un néo-chypre ! Il est étonnant d’observer que l’on classe dans la même famille des parfums qui ont été si facilement identifiables par le passé avec des objets si difficiles à classer aujourd’hui, autrement dit des parfums avec tant de caractère avec d’autres si insignifiants et communs.
Ainsi, dans l’éternel discours, inlassablement répété jusqu’à plus soif, d’une dualité de la parfumerie que l’on ne manquera pas d’évoquer ici (clin d’œil à Jicky), on nous signifiera le contraste entre des notes rondes et d’autres qui sont plus rudes.

Pour autant, il est vrai que les chypres historiques pouvaient honnêtement se prévaloir d’un tel discours. Mais, s’ils savaient se faire assez raides et un peu hautains, ces parfums n’oubliaient pas pour autant une certaine ondoyance grasse, une aura seyante et un chatoiement qui manquent cruellement dans les chypres actuels qui, pour donner l’impression d’être correctement élevés et de permettre de gagner en hauteur, ne retiennent qu’une politique d’austérité finalement lassante. Après tout, la seule absence de cordialité d’un parfum n’est pas l’annonce de présence d’un chypre en flacon ! Seul paradoxe : leurs notes fruitées vrillent en même temps que le rêche de leur structure boisée râpe trop.

Malgré tout, Gris Montaigne n’est pas un parfum totalement laid. Il est simpliste, ses notes fruitées adhèrent difficilement à son treillage boisé éraillé, mais il n’est pas atroce. Voire, même, il est plus joli avec son sillage vaporeux, il faut bien le reconnaître, que la majorité de ce qui est lancé chez Dior et ailleurs depuis quelque temps. (Sorti à peu près à la même période que Marni, tous deux sont similaires aux nouvelles roses boisées jouées en transparence sur notes fruitées du milieu des années 2000, comme Perles, Elle et Midnight Poison.

Il est juste exaspérant de voir que son effluve est si proche de Midnight Poison, parfum régulier de la gamme Dior, discontinué pour faire place à ce qui est presque sa copie en à peine moins fruité et plus boisé, histoire de mériter son nouveau prix probablement. Si, sur touches, bien entendu, des différences apparaissent, au porté, la confusion est générale ; je le sais par expérience, ayant porté Midnight Poison lors de la sortie de cet exclusif si proche, celui-ci était confondu avec celui-là... (Il ne manquerait plus que ce soit exactement le même produit dont on modifierait juste le prix en même temps que le nom !, on est chez Dior, qui a le respect pour son patrimoine que l’on sait, mais tout de même !)
Il semble que Givenchy fasse exactement la même chose actuellement et cela est exaspérant tant cela confine presque à la malhonnêteté. (c.-à-d. : Reproduire des formules existantes d’une collection régulière pour les mettre à disposition sous forme de jus très proches dans une collection exclusive... bien plus onéreuse.)

Il est navrant d’entendre tout un ensemble de gens, seulement ceux qui se sentent flattés dans leur snobisme, s’extasier sur Gris Montaigne, "vrai chypre élégant", alors que personne n’avait rien à faire de Midnight Poison, qui ne méritait pas même qu’on lui jette une œillade ou adresse un demi battement de cils, bien trop peu cher et trop accessible pour être intéressant ! Et cela d’autant plus que les notes fruitées de Midnight Poison lui offraient une rondeur et une joliesse dont le dernier sorti ne peut se vanter.
Ainsi, on assiste ici à un double-recyclage : celui d’une parfumerie dite traditionnelle à laquelle il aurait été rendu hommage en la modernisant ; cela se faisant en réalité en jouant d’un clic en mode copier-coller à partir d’une formule apparemment déjà si "vieille", puisqu’elle datait d’il y a quelques années à peine !, qu’elle permet qu’on la copie. Et ce, alors qu’elle-même était déjà une "inspiration de"... A quand le recyclage de Gris Montaigne ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par hm93420, le 19 octobre 2018 à 02:44

Bonjour, j’ai un contacte a dior pour les collection privé beaucoup moin cher que en boutique, contactez moi au 0679347867 pour plus d’info, mon snapchat harith93420

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Louise, le 21 novembre 2017 à 11:10

Bonjour,
Je cherche un decant d’un Gris Montaigne récent (10 ml environ).
Merci de me contacter sur [email protected]

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par euskalpyth, le 22 novembre 2017 à 15:31

Gris Montaigne a changé de nom : le parfum s’appelle désormais Gris Dior (et ils jurent sur leur vie qu’il n’a pas été reformulé à cette occasion, mais je ne le connais pas assez pour vous dire si la fragrance est restée identique...)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Adina76, le 22 novembre 2017 à 16:24

Bonjour Euskalpyth !
S’il est une maison dont le discours me paraît infiniment suspect, c’est bien Dior ! Depuis le tour de passe-passe opéré avec Miss Dior Chérie, tout est permis. Rappelons pour ceux qui n’auraient pas suivi les pérégrinations de Dior, qu’au moment de son lancement, Miss Dior Chérie fut, à juste titre, présenté comme un nouveau jus complètement différent de son aîné - Miss Dior - et visant la jeune clientèle du moment. Jusque là, rien à redire à ce discours, si ce n’est constater qu’on ne s’était guère foulé chez Dior pour trouver un nom à cette nouveauté sucrée aux relents de pop corn. Quant à la fragrance, pas grand intérêt ni originalité non plus. Si on veut être positif, au moins relèvera-t-on une parfaite cohérence entre le jus et son nom pour ce qui est du manque de créativité et d’imagination. Là où Dior fit soudainement preuve d’audace, ce fut quelques années plus tard, en baladant le "gogo" consommateur avec cette incroyable histoire de l’évolution avec son temps du parfum Miss Dior auquel on avait fait subir "quelques ajustements" pour continuer à séduire les jeunes filles d’aujourd’hui. Ainsi Miss Dior Chérie perdait son qualificatif et remplaçait purement et simplement le vrai Miss Dior, parfum emblématique du New look, de son créateur et lui d’une originalité folle mais clivante, totalement aux antipodes d’un marché déjà bien engagé à l’époque dans la tendance "sucrerie". Tout cela bien sûr raconté avec le plus grand sérieux et la caution d’une des plus prestigieuses maisons de luxe françaises à l’occasion d’une grande exposition parisienne qui lui était consacrée. Soit dit en passant, sidérée par de tels bobards véhiculés par le dossier de presse, je m’étais abstenue - à tort ou à raison - d’y mettre les pieds. Pour être tout à fait exacte, il me faut certes reconnaitre le mérite de Dior d’avoir tout de même gardé à son catalogue l’authentique Miss Dior désormais flanqué du qualificatif d’originale, avec une couleur différente et sur lequel Dior ne communique plus du tout ...
Seuls les amateurs - dont je suis , c’est peut-être mon parfum préféré ou l’un de mon top 10- iront le demander à une vendeuse désorientée qui le cherchera un peu perdue dans les tiroirs du bas.
Tout ceci pour dire que la communication de la maison Dior, c’est de la roupie de sansonnet comme aurait dit ma grand mère !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 22 novembre 2017 à 16:58

Adina en verve, pertinente et percutante !
A l’heure actuelle, croire une dossier de presse c’est filer le code de sa CB au premier venu...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par euskalpyth, le 24 novembre 2017 à 09:08

Tout à fait d’accord avec toi, Adina, et d’ailleurs, la version originelle est toujours très belle !
Faites le test en parfumerie : pschittez-en sur poignet, sniffez, et tous les parfums que vous sentirez ensuite vous sembleront fades et sans intérêt...
Elle a peut-être perdu par rapport aux versions vintage, mais ça reste un chypre qui vaut le détour !

Une astuce pour bien différencier les deux versions, suite à la tentative de Dior de nous faire prendre des vessies pour des lanternes (ou plutôt des "chéries" pour des "originales") : l’une s’appelle maintenant "Miss Dior l’originale", et l’autre, nous l’appelons "Miss Dior l’usurpatrice"...

Langue de pyth

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Farnesiano, le 23 novembre 2017 à 10:14

Ah bon, quelle curieuse idée ! Montaigne... Bien sûr, il y avait déjà l’élégant et délicieux Montaigne de Caron (qui me rappelle avec bonheur la crème solaire Delial de mon enfance et son sublime flacon jaune), le joli fruité Avenue Montaigne de chez Brécourt et même une série baptisée 58, avenue Montaigne au sein de la marque Dupont. Mais Gris Montaigne me semble un cran au-dessus de tout cela. Alors pourquoi changer ? D’un autre côté, une reformulation peut-elle entraîner et justifier un changement de nom ? Débat. Gris Dior, ouais, bon... comme le bleu Klein ? Pourquoi pas Gris Gris Dior ? Mais Gri Gri existe déjà, c’est la marque d’Anaïs Biguine. Oui, Dior, c’est devenu n’importe quoi. Quand je songe aux merveilles de jadis : Miss Dior, Dioressence, Eau sauvage, Eau fraîche, Poison, Dune, Dolce Vita, Midnight Poison et même Addict qui lançait un nouveau type de parfum... Mais c’était au temps où le prénom Christian précédait l’illustre patronyme.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Erato

par Erato, le 14 avril 2017 à 12:01

J’ai voulu le tester pour remplacer Midnight Poison mais il était impossible à trouver et je ne voulais pas investir autant sur internet dans un parfum qui ne me correspondrait peut-être pas. De plus je crois que mes goûts ont évolué, je cherche quelque chose de plus sombre, plus marqué : un oriental sur fond de rose, ambivalent, empreint de nostalgie mais résolument vivant.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Rockstud, le 14 décembre 2016 à 17:23

Bonsoir,

Je suis surprise par tant d’animosité envers ce parfum que j’ai découvert récemment grâce à vos commentaires sur sa filiation supposée avec le cher disparu Midnight Poison. Etant une inconditionnelle de ce dernier ( heureusement, j’en possède encore 50 ml), j’ai couru découvrir son coûteux successeur. Ben c’est bien malin, car il m’a séduite, la tenue est irréprochable et je lui trouve quelque chose d’élégant, de masculin...Comme un parfum pour Monsieur d’une autre époque. Voila j’ai tout dit. Il me plait et toute autre perspective m’indiffère. Devons nous toujours discuter d’un parfum, surtout quand il ne nous plait pas ? Rappelons nous que ce qui compte dans un parfum, c’est le plaisir qu’il nous procure. Et bien là il a tout bon, en ce qui me concerne. L’unique question, vais je trouver une âme charitable pour me l’offrir ce Noel ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Doblis

par Doblis, le 30 septembre 2016 à 19:18

Petite info qui pourraient intéresser certain(e)s : Dior Parfum/Beauté a ouvert, depuis peu, sa propre boutique (corner) au centre commercial Parly 2 (Le Chesnay/Versailles) où ils vendent la collection particulière.
C’est a priori une première en France.
Bon, dommage que je sois tombé sur une vendeuse très éloignée de ce qu’on peut s’attendre dans ce genre d’endroit hélas. un peu low cost quoi... mais bon, elle va se former, je n’en doute pas, enfin j’espère.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par adoration, le 1er septembre 2016 à 08:41

Je vends un flacon de "colle noire ’" de 125 ml acheté cette semaine prix d’achat 245 € Je le vends à 120€

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par dalyss, le 1er septembre 2016 à 12:51

Bonjour je suis intéressé par la colle noir vous pouvez me joindre 07 62 81 89 92

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jeremyozl, le 27 septembre 2016 à 22:24

Bonjour, parfum tjrs dispo ?

Merci

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Noémie10, le 4 juillet 2016 à 12:57

Bonjour,
Je vends également un flacon de l’Eau de Parfum Gris Montaigne neuf dans son étui d’origine (contenance 250ML) pour 250€ (prix de vente boutique : 300€).
Remise en mains propres sur Paris uniquement.
Bonne journée !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jeremyozl, le 27 septembre 2016 à 22:25

Bonjour, avez vous encore gris Montaigne ? Merci

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par OlyG, le 12 juin 2016 à 21:09

Bonjour,
Je vends un flacon de Gris Montaigne neuf (contenance 125ml) pour 100€ (prix d’achat boutique 200€).
Remise en mains propres sur Paris ou envoi par la poste.
Merci et bonne soirée !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par capitainemilou, le 13 juin 2016 à 00:38

je suis preneur je serais sur paris le 21 juin prochain pour 5 jours je suis très interessé.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par ifeeloud, le 13 juin 2016 à 01:41

Bonjour, je suis intéressé par ton offre si tu ne l’as pas encore vendu. Je suis disponible sur Paris quand tu veux. Mon numéro 06 52 19 81 09. Cordialement.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

sandrine 77

par sandrine 77, le 5 septembre 2015 à 10:48

Midnight poison mon parfum prefere ! Mon coup de coeur absolu ! Je n’arrive plus à en avoir si quelqu’un en a en a me vendre à un prix raisonnable ! Sinon gros montaigne je ne l’ai pas senti pour voir la différence mais s’il est très ressemblant a midnight poison je serai intéressée ! Quel qu un aurai un échantillon a me donner ?
Jespere que un jour Dior aura la bonne idée de relancer sa production ( en quantité limitée ) et oui marketing quand tu nous tiens !! car je suis sûre que les ventes décolleraient après l’attente des fidèles à ce parfum

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par asmysa, le 20 mars 2016 à 17:31

Bonjour Sandrine 77,

Je vends mon parfum Midnight Poison en 50 ml (utilisé 2 fois) au prix de 80€ si ça vous intéresse. J’aimerais m’acheter un Lutens à la place ! :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

S9

par S9, le 12 novembre 2014 à 20:52

J’ai bien fait d’avoir fait des stocks de Midnight Poison (et je pourrais même encore en racheter, mais bon vais pas stocker 1 litre non plus) que je trouve si singulier et si attachant.
On est loin de la surdose de sucre avec lui, il me parait "sourd" tout en ayant une tenue discrète, en cela c’est un parfum "poli" (presque le genre de parfum à porter quand on n’a pas trop envie d’être parfumé, eh oui, ça arrive, mais comme on est un peu tous des frappadingues ici, eh bien cs jours-là on se parfume quand même !!)

Bref, le recylage comme celui là pour des raisons purement mercantiles, c’est pas joli joli.On nous a déjà fait le coup je trouve avec les nouveaux liftings de parfums tels que M7 ou In Love Again rien que chez YSL,que ce soit au niveau du "reflaconnage" (désolée pour le néologisme) ou de la reformulation.

Il doit pas être content alors Luca Turin, lui qui déclarait dans Parfums, le guide, en parlant de Midnight Poison : I pray it flops (je prie pour qu’il fasse un bide)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Opium, le 14 novembre 2014 à 15:40

Bonjour S9.

Au cas où, Perles, en plus épicé - encens, et Elle de Yves Saint Laurent, en plus fruits rouges, ont été créés à peu près au même moment et ont une assez grande parenté. Le dernier a été créé par les mêmes parfumeurs à peu près au même moment que Midnight Poison. Celui-ci reste le plus rond, "gras" et vanillé il me semble.

La parfumerie, c’est comme la mode finalement, un éternel recyclage bien avant les préoccupations écologiques actuelles. ;-)

Bonne journée.
Opium

Ps : Je me sers tellement du terme "réenflaconnage" que, pour moi, ce n’est même plus un néologisme, il fait partie intégrante de mon lexique ! ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par S9, le 14 novembre 2014 à 17:24

Hello Opium :-)
Merci pour ces infos mais nooon oh que nooon faut pas me pousser à la conso m’enfin, j’ai déjà trop de parfums !!
J’irai les sentir et collecterai les mouillettes dans des pochettes plastiques qui seront bien rangées dans un petit classeur (merci à Jicky pour cette bonne idée, lue il y a quelques jours dans un commentaire je ne sais plus sur quel parfum), mais j’achèterai pas, non je n’achèterai paaaas !! (méthode Coué, je vais y arriver ^^)
Et vive les mots qu’existent pas dans le dico.
Bonne soirée :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Opium, le 15 novembre 2014 à 15:54

Salut.

Quoiiiii, moi, un vilain tentateur ? Nâââânnnn... ^^

La méthode Coué, c’est drôle, nous en discutions justement ailleurs il y a très peu de temps. Cela fonctionne... Parfois ! ^^

Bons futurs tests.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Alafolie, le 22 octobre 2015 à 08:04

Bonjour S9, pouvez vous m’en dire plus sur cette ingénieuse idée qu’est le rangement des mouillettes en pochettes ?
Excellente journée parfumée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par S9, le 22 octobre 2015 à 13:06

Bonjour Alafolie
Alors cette ingénieuse idée de classer les mouillettes dans des pochettes plastiques dans un petit classeur ne vient pas de moi... mais de Jicky.
Je ne suis qu’un "disciple" de cette étonnante pratique qui a l’avantage de conserver, du moins du certain temps, les précieux effluves capturés, et de pouvoir les ressentir tranquillement chez soi.
L’inconvénient (de taille) est qu’il faut se concentrer au sniffage des notes de tête, qui elles disparaîtront bien vite et ne seront pas conservées dans les pochettes.

Tout au mieux peut-on s’imprégner des notes de coeur quelques heures plus tard, mais ce sont les notes de fond qui elles vont rester.
On a donc une vision partielle des parfums après plusieurs jours / mois.

Je n’avais pas rouvert mon "classeur à odeurs" depuis un an et votre message m’a donné la curiosité de vérifier l’état des mouillettes depuis novembre 2014 ! Eh bien certaines sentent encore divinement bon :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Alafolie, le 22 octobre 2015 à 13:27

J’ai pris bonne note S9,il ne me reste plus qu’à partir en quête....

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par S9, le 22 octobre 2015 à 13:46

J’ai un peu laissé tomber le concept car franchement c’est pas pratique... faut avoir un grand sac à main lol
Préparer les mouillettes avec le nom des parfums à sentir à l’avance (donc faire un stock chez soi) , prendre les pochettes plastiques aussi... et bon c’est pas trop discret, ça intrigue les vendeuses, faut expliquer... (j’aime pas me faire remarquer ; faut me laisser tranquille dans une parfumerie).
Ceci dit une des vendeuses du Nocibé de Béziers était fort sympathique et on en avait profité pour discuter parfums en général et ceux de Lutens en particulier !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Lady Pallida, le 23 octobre 2015 à 00:18

Ce qu’il m’arrive de faire, c’est de laisser un peu à l’air libre les mouillettes (le temps de flâner un peu dans le magasin) et de les mettre dans un livre, cahier ou carnet une fois sortie (même si le papier absorbe un petit peu) pour ensuite les ressentir tranquillement à la maison et éventuellement les ranger dans le fameux classeur à pochettes plastiques.
Simple et discret.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Rockstud

a porté Gris Montaigne le 14 décembre 2016

Sa note :

Sebano

a porté Gris Montaigne le 4 mars 2016

Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Gris Montaigne le 14 avril 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !

à la une

Lecture et cigarette en terrasse, par Æther et LGN

Lecture et cigarette en terrasse, par Æther et LGN

Le designer Louis-Gabriel Nouchi et le fondateur de la maison de parfum, Nicolas Chabot, nous invitent en terrasse, entre effluves de papier, de tabac et de briquet.

en ce moment

il y a 8 heures

Bonsoir hespéridés, Si vous veniez à le souhaiter, je vous enverrais volontiers un petit tube de(…)

Adina76 a commenté Samsara

hier

C’est certain... ça roule :-)))

hier

Bonjour Emma, je tombe sur ce file quelques années après, parce que je suis moi aussi à la(…)

Dernières critiques

Office for Men - Fragrance One

Bureau, fais ton office

Mon nom est rouge - Majda Bekkali

Le ballet de la rose

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Avec le soutien de nos grands partenaires