Auparfum

Décibel

Azzaro

Flacon de Décibel - Azzaro
Note des visiteurs : (12 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Heavy metal

par Jeanne Doré, le 17 octobre 2011

Si Azzaro avait voulu concourir pour le flacon de parfum pour homme le plus ridicule du monde il ne s’y serait pas pris autrement.
Pour le remplir, rien n’aurait été plus évident qu’un oriental fougère et gourmand, blindé de vanille, de muscs ou de quelques fruits aux noms tropicaux, mais, surprise, ce n’est pas tout à fait le cas.
Je sais à quel point c’est difficile, mais ne vous laissez pas influencer par ce micro en plastique grotesque (quelle que soit sa taille) fermez les yeux, sentez et essayer de trouver un seul parfum masculin récent en circuit "mainstream" qui soit aussi peu commercial ?
Honnêtement, dB jouerait presque dans la cour des "niches", avec son départ aldéhydé fracassant digne d’un État libre d’Orange ou d’une série limitée Comme des garçons. Que l’on aime ou pas cette mandarine métallique, cuirée et goudronnée, il faut avouer qu’elle décoiffe, et qu’on ne peut franchement pas la qualifier de racolleuse, au contraire, elle fait grincer les dents et aurait plutôt tendance à faire grimacer au premier abord. Après avoir évolué sur une note de reglisse anisée amusante, le fond retombe cependant dans le déjà-vu avec une violette boisée enveloppée de coumarine bien virile, un peu ennuyeuse.
Les potentiels adeptes de ce genre de parfum seront sans doute découragés par le visuel, le flacon et la pub, et ceux qui y seront sensibles risquent d’être plutôt rebutés par le parfum.
A moins qu’il y en ait certains qui songent s’offrir le micro taille XS pour se le pshitter en cachette dans le noir et le ranger illico au fin fond de leur placard, prétendant ensuite avoir testé un échantillon d’une marque niche suédoise inconnue en France ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par Lea Ricchione, le 11 avril 2016 à 20:15

Bah perso c’est le parfum de mon chéri et je l’adore, il lui va très bien et même le lendemain matin il a encore cette odeur... :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Nicolas II

par Nicolas II, le 5 janvier 2014 à 17:06

Rien (ou presque) de ce que je lis plus bas ne m’évoque ce parfum que j’ai adopté et que je porte maintenant plusieurs mois. Ni même ne correspond à ce qu’on me dit quand je le porte. (Une image et un flacon certes discutables mais finalement c’est juste un concept de com.) Pour ce qui est du parfum lui-même, ce n’est pas si osé, juste original si on compare à tout ce qu’on sent actuellement en parfumerie et qui est un peu caricatural et inscrit dans des standards. La fragrance reste élégante, virile, classique enfin, et elle a le mérite (qui se perd trop souvent !) de savoir évoluer sur la peau. Parfum qui tient très bien sur une peau normalement hydratée, il ne faut pas le sentir en parfumerie sur bandelette, là c’est loupé, overdose !! Bizarre mais c’est comme ça...
En revanche quand je mets après la douche le matin, c’est un voyage qui commence ! Lumineux et pétillant par ses agrumes secs (orange, mandarine verte) puissants mais naturels et très surtout frais au départ (et je précise que je n’aime habituellement pas les agrumes dans les parfums !). Ensuite la senteur s’amérise grâce à une envolée très brève de réglisse anisée. C’est un peu le grand écart certes, car enfin le parfum s’écrase et enveloppe la peau d’une senteur cuirée, très légèrement vanillée, encensé... (mais reste en fond très loin, la fraicheur lumiseuse des aldéhydes du départ.)
C’est alors un baume viril et original qui reste très subtil et élégant. J’ai mis du temps à le découvrir et aujourd’hui j’aimerais qu’il soit un peu plus souvent respecté pour ce qu’il est et senti tel qu’il le mérite. Mon épouse qui est sensible aux parfums (migraine, gêne etc), et par ailleurs très classique dans ses goûts l’apprécie vraiment beaucoup ce qui va à l’encontre de ce qu’on en lit. Par ailleurs, on m’a souvent dit que je sentais bon quand je le porte, on le qualifie d’élégant... original certes, mais subtilement viril...
Il n’y pas de mal à se démarquer un peu, au contraire !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Dante, le 15 juillet 2012 à 20:58

...... Néanmoins j’ai une reserve sur sa tenue !
J’adore son odeur, mais honnetement elle ne se diffuse pas beaucoup.... :-(

Quel’qu’un en a dejà testé la tenue .... ?

Merci

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 15 juillet 2012 à 21:56

(Je pense que y’a peu d’auparfumistes qui se sont risqués à l’essayer ^^)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par hangten, le 15 juillet 2012 à 23:57

Tu sais bien que j’essaie les pires trucs ! Donc j’ai essayé celui-là... Et pour répondre à Dante, il a peu de tenue...et il est effectivement très "artificiel". Je sauve le départ, plutôt sympathique dans le genre, et je crucifie le flacon définitivement beurk.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Dante, le 15 juillet 2012 à 00:56

Et bien moi je lui met 3 étoiles.... Et oui, honnetement j’ai été tres etonné de ce parfum tres riche et coloré.
Et cette vanille qui demeure apres quelques heures.....
Alors, oui ! Tout ceci est tres artificiel, mais in fine ce qui en ressort est tres agréble, vivant et ne manque surtout pas de relief !
Le falcon pacotilleux, la pub idiote, mais le jus reste vraiment interessant.....

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

michel

par michel, le 25 décembre 2011 à 23:50

Au premier abord, je fut ni déçu, ni emballé... Sans plus... Bref, pas interessé.

Ensuite la semaine dernière, j’ai eu l’occasion de le recevoir sur une mouilette lors d’une animation Azzaro dans un shopping center... J’ai profité de l’occasion de le garder sur mois et une agréable évolution chocolatée sucrée boisée, j’ai été agréablement surpris... mais pas de quoi l’acheter.

Et ce week end, je travaillais pour D&G, Boss et j’avais un concurrent pour Azzaro qui promouvait cette nouveauté et à force de le sentir embaumer le rayon, j’ai de plus en plus apprécié le respirer et au final... Original, quand même, au vu du reste de la gamme Azzaro (Chrome, Classic)... Bravo Azzaro, du progrès.
Déjà Duo fut une belle surprise. Maintenant Decibel (malgré le flacon ultra cheap commercial).

Certes une grande insipiration One Milionisée mais malgré ça, why not !

 :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

xxerus

par xxerus, le 22 novembre 2011 à 12:45

Aldéhydes + orange + sucre + 2 ou 3 trucs pour faire "mâle" (genre musc) = "Qui veut gagner 1Million ?"
ou encore la course à celui qui décrochera le top des ventes.
.
Vulgaire, mais le pire c’est que cela marche : après tout, si le public plébiscite, ils auraient tort de s’en priver, non ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nouvel air, le 21 novembre 2011 à 19:43

Moi au 1er abord c’est du pain d’epices, a fond ! Puis plus rien d’interessant...
(Vive Azzaro pour Homme !... une pure merveille ce parfum)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par hangten, le 22 novembre 2011 à 19:00

Azarro pour homme ! Arghhhhhhhhhhh ! Nooooonnnn, pas lui !!!!! Jicky, on monte un club ? ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 novembre 2011 à 23:10

ne pas s’arrêter au flacon surtout , ce jus est dans la lignée de play intense ou l’instant en EDP, donc à adopter sans hésiter, bah quoi ? ce n’est pas la 1ére fois qu’une pub ne colle pas à une fragrance

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

jle

par jle, le 24 octobre 2011 à 12:28

Non, vraiment pas.

 

Ca dégouline de fruits tous plus Tagada les uns que les autres, sucrés comme par ma fille à qui on aurait laissé la cuillère et à peine portés par quelques bois et muscs histoire de donner le change et faire "pour homme".

 

Le flacon est à l’image du jus : la parodie d’une imitation.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par miroulette, le 19 octobre 2011 à 14:52

Senti ce midi. Je m’attendais à quelque chose de clivant, d’original et j’étais déjà toute émoustillée. Ben en fait, y a pas grand chose à en dire, ça sent la limonade orange... rien de clivant d’original, de contre courant. Un gentil petit parfum, pas trop mal foutu mais très sucré (en ça il est vraiment bien dans l’air du temps, l’air du mainstream).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Nicolas II

Nicolas II

a porté Décibel le 23 novembre 2015

Homme de 43 ans, brun, yeux marron. J’aime la musique, la littérature, les voyages et la gourmandise. Je suis musicien, guitariste. J’aime le jazz, les trios en particulier. Mon premier flacon (...)
Sa note :

à la une

Pionniers de la parfumerie de niche : The Different Company

Pionniers de la parfumerie de niche : The Different Company

Il y a vingt ans, trois parfums imaginés par Thierry de Baschmakoff et Jean-Claude Ellena voyaient le jour au sein d'une nouvelle marque, qui sera reprise en 2004 par Sophie et Luc Gabriel.

en ce moment

il y a 25 minutes

Et de cette époque, il nous vient un verbe que j’adore : cocotter ! Bonne soirée.

il y a 37 minutes

Qui se rappelle la première et charmante boutique de la rue Chabanais dans le IIe arr. ? Voilà(…)

il y a 9 heures

Une petite note de miel aussi. Le prix gonflé "collection exclusive bidon" est loufoque - le(…)

Dernières critiques

L’Ouïe - Pentalogies

Tendre l’oreille

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Smell Stories

Smell Stories

Bruxelles (01)

Santa Rosa

Santa Rosa

Toulouse (31)

Sens Unique - Paris

Sens Unique - Paris

Paris (75)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019

Avec le soutien de nos grands partenaires