Auparfum

24, Faubourg

Hermès

Flacon de 24, Faubourg - Hermès
Les Classiques
Note des visiteurs : (43 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

24 carats

par Yohan Cervi, le 3 juillet 2014

Depuis 1995, la maison Hermès nous enchante avec un des plus beaux parfums grand public de ces vingt dernières années. A l’époque du minimalisme effréné, du floral océanique huitreux, de la première barabapapa enflaconnée, le sellier le plus célèbre du monde sort une création à contre courant, mélodieuse, qui me laisse aujourd’hui encore admiratif.

La jacinthe et l’orange donnent le la à une tête verte et pétillante. Puis le concert démarre. 24, Faubourg est un orchestre symphonique de fleurs blanches, parfaitement organisé et maitrisé, où les notes, chacune bien à leur place, se répondent en harmonie : le crémeux de l’ylang fait écho à la rondeur de la fleur d’oranger, le poudré de l’iris épouse la "verdeur blanche" du jasmin, le tout s’arrondit dans une douce vanille et un fond ambré et boisé. Plutôt qu’un carré de soie, le flacon représente pour moi une fenêtre ouverte sur un beau ciel de printemps ensoleillé.

Quand j’étais enfant, j’aimais respirer 24, Faubourg les samedis matin d’avril et de mai, quand j’ouvrais mes volets pour regarder le soleil briller, les merveilleux nuages blancs se balancer, la nature se réveiller, et respirer l’odeur inimitable de la rosée perlant sur l’herbe. Ce parfum, c’était la promesse pleine d’espoir d’un week-end reposant, chaleureux et ensoleillé. Il m’a toujours apaisé. Troublant de naturel (bien qu’en grande partie synthétique), 24, Faubourg irradie et développe un sillage bien présent et immédiatement identifiable. Il évoque une certaine élégance stricte, bcbg collier de perles, sans pour autant être dénué d’émotion et de sensibilité, bien au contraire, car le chef d’orchestre n’est autre que Maurice Roucel, expert dans l’art de créer des parfums généreux, ronds et profonds. Contrairement à certains parfums des annnées 90, les modes et les tendances glissent sur lui et Il semble faire fi du temps qui passe.
Sorti la même années que Poème et un an avant Organza (qui jouent également à fond la carte fleur d’oranger ambrée), il s’en distingue par une exécution d’une finesse remarquable qui lui évite à chaque stade d’évolution l’empâtement. Pas franchement moderne, il est en revanche selon moi parfaitement intemporel et fait office de néoclassique.

Près de 20 ans après sa sortie, il demeure une bouffée d’oxygène à respirer et à apprécier dans nos parfumeries englucosées. On applaudit, et on en redemande !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

MandarineMécanique

par MandarineMécanique, le 11 mai 2020 à 11:28

Un véritable coup de foudre depuis que je l’ai senti un peu par hasard, caché tout en haut des rayons, presque inaccessible. Heureusement l’amour du parfum nous rend tenaces, malgré les regards sceptiques des vendeuses et leur lobbying pour les nouveautés "plus jeunes/fruitées /gourmandes " (hum). Quelle douceur, quelle lumière à la fois, une évolution délicieuse sur la peau et une tenue à toute épreuve. Un vrai parfum solaire, tendre et terriblement addictif.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nez inexpert, le 11 mai 2020 à 14:55

Pour ajouter à son charme, il attire les colibris. Sans blague.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 11 mai 2020 à 15:13

Je n’arrive plus à savoir quand vous ironisez, Nez inexpert :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nez inexpert, le 11 mai 2020 à 15:40

Non, je ne rigole pas, c’est un fait observé hier. Il faudrait le confirmer statistiquement, bien sûr, mais c’est intéressant. Les oiseaux-mouches semblent (d’après les dires d’un biologiste ni ornithologue ni neuro-physiologue, donc à vérifier) se fier non seulement aux couleurs des fleurs mais aussi à leur odeur.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Farnesiano

par Farnesiano, le 26 janvier 2019 à 14:49

Mon Dieu, quelle splendeur ! Souvent sentie mais jamais achetée et donc jamais vraiment portée. Ce jeudi, le coffret d’un flacon EdP soldé m’a fait de l’œil en grande surface, je me suis laissé tenter. Mon avis est définitif : un des plus grands féminins que je connaisse. Quelle extraordinaire lumière en émane, à la fois vibrante, dynamisante, chaleureuse, réconfortante, tendre et distinguée. Tout y est harmonie, divine orchestration des lignes, des couleurs et de leurs nuances, épanouissement total des notes qui jouent ensemble la plus merveilleuse des partitions. En sentant, en portant ce 24, Faubourg, on est littéralement " porté", on plane, heureux et beau comme un prince. La vie est belle ! Pas avec Lancôme, bien entendu ;-) L’ISM de Maurice Roucel m’accompagnait en début de semaine. Une autre de ses créations et non des moindres ensorcelle mon week-end avec ce soir, un récital Debussy et la promesse d’une inoubliable " Île joyeuse "...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Farnesiano, le 26 janvier 2019 à 21:33

Oups ! " L’Isle joyeuse ". Pardon, Claude de France.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

martoo62

par martoo62, le 11 août 2017 à 12:44

Bonjour à toutes et à tous.
Ce parfum fait partie de mes préférés ! C est mon mari qui me l a fait découvrir il y a 20 ans.
Je ne l ai pas apprécié tt de suite, mais j avoue avoir finalement succombé !
Je préfère l edp, plus opulente, plus riche et aussi plus tenace.
Une ombre au tableau toutefois, j ai acheté un flacon le mois dernier, et oh surprise il n a plus la même tenue, et je suis obligée de m en asperger plusieurs fois dans la journée, ce qui n était jamais le cas auparavant...
Reformulation ? Sans doute !
Je vais tâcher de trouver sa date de fabrication, et c est tjrs une edp !!!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par loulouna, le 11 décembre 2016 à 20:07

Bonsoir Newyorker,
J’aimerais votre avis sur 24 Faubourg.
est-il intéressant que je prenne l’eau de toilette ou l’eau de parfum ?
Sachant qu’un échantillon m’a été remis en edp et que le jus était orange !
Je pense que la rotation se fait rare...
Mon mari ne l’apprécie pas trouvant qu’une note forte se dégage et je pense que c’est le jasmin.
Merci de me donner votre avis !!!Loulouna

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Adina76, le 11 décembre 2016 à 21:57

Bonsoir Loulouna,
Je ne suis pas Newyorker mais ayant porté l’eau de toilette et l’eau de parfum, je me permets de vous faire part de mon avis. Je trouve cette dernière tout à fait adaptée à la saison froide : elle est richement facettée, chaleureuse telle un beau châle de cachemire. L’Eau de toilette est en revanche parfaite pour la saison estivale : c’est une véritable invitation au farniente, lumineuse et ensoleillée comme jamais. Une vraie bouffée d’exotisme pour se sentir belle, remplie d’optimisme et toujours très chic. Au fond, c’est assez rare de trouver un jus dont les différentes concentrations s’adaptent aussi bien aux différentes saisons (Jicky en est un aussi).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par loulouna, le 16 décembre 2016 à 19:03

Bonsoir Adina,
Merci de m’avoir répondue !!!!
J’aime également l’eau de parfum mais il semble que je sois la seule...
Personne de mon entourage ne l’apprécie,lui trouvant une note agressive...!
J’hésite fortement avec Giorgio,il lui ressemble ne trouvez-vous pas ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Marquis de Docte

par Marquis de Docte, le 21 octobre 2015 à 13:41

Découvert il y a une dizaine de jours, je suis devenu accro. Je le porte quasiment tous le jours, et surtout avant d’aller me coucher. Il est certes solaire, me rappelle vaguement le monoï & les vacances. Mais il me rappelle surtout qu’on a beau être généreux, beau, gentil ... on en demeure pas moins exigeant, strict et "carré" sur certaines valeurs, principes.

24 Faubourg, c’est l’image même d’une belle personne droite dans ses baskets, et qui sait ce qu’elle veut avec un caractère bien affirmé !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Compte supprimé, le 19 octobre 2015 à 15:33

De la douceur et de l’or. Entrer dans la lumière.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

S9

par S9, le 19 septembre 2015 à 08:03

Dire que ce parfum a 20 ans et que je suis passée à côté de lui toutes ces années sans à peine le regarder et daigner le sentir comme il se doit.
J’ai peut être sniffé à la va-vite ce 24 Faubourg, mais c’était il y a longtemps, et certainement en même temps que d’autres fragrances... et il est passé à la trappe.
Grossière erreur.
Il faisait partie de ceux que je m’étais promis de découvrir réellement, suite à la lecture d’avis enthousiastes. Prendre enfin le temps de le sentir et d’analyser les sensations procurées.
Hier en fin d’après-midi, petit rituel du détour à la parfumerie en sortant du cinéma.
Au programme, en sentir 3, pas plus. Ca sera bien sûr ce Hermès, mais aussi La Panthère (je ne lâche pas l’affaire ! j’aurais peut être un jour LA révélation) et au hasard, un masculin : Héritage de Guerlain.
J’ai de suite apprécié le départ orangé de 24 Faubourg ; ces notes de tête souriantes, radieuses comme une belle journée de printemps.
Puis j’ai senti le Cartier : encore cette impression de "ça sent bon, mais ça sent pas déjà comme ...?"
Bref , toujours cette sensation de sentir un parfum générique sans arriver à déceler une véritable personnalité, un peu comme ces acteurs souvent cantonnés aux second rôles au cinéma, qu’on ne reconnaît jamais vraiment malgré toutes leurs apparitions).
Enfin Héritage, joli Guerlain bien comme il faut, ça sent le classique sans fausses notes.
Hier soir avant de me coucher, re-sniffage du trio.
Les notes de fond sont toutes enfin là.
Ô miracle, je commence à reconnaître le félin. Quelques notes animales se mêlent à un bouquet sur le déclin, le tout très poudré. Ca devient intéressant mais pas de coup de coeur.
Le Guerlain sent bon les mâchoires impeccablement rasées d’un homme à la virilité bien affirmée, habillé d’un costume trois pièces où rien de dépasse.
Mais celui qui m’a bluffée, intriguée et donné le sourire c’est bel et bien 24 Faubourg.

Quelle opulence ! Je sentais bien qu’il était digne d’un Fidji vintage ou d’un Grand Amour en EdP, c’est-à-dire avec cette richesse, tout ce poudré qui m’émeuvent tellement.
Un parfum généreux qui se révèle au fil des heures.
Ce matin, je me réveille en sentant une magnifique odeur de fleur d’oranger qui semble mêlée à des fleurs blanches, avec un fond musqué.
Bizarre, j’ai pschitté Vanilia de l’Artisan Parfumeur pour dormir (une première...une irrépressible envie de vanille réconfortante hier soir au moment du coucher) mais ce n’est pas du tout ça que je sens...
Eh oui, c’est bel et bien 24 Faubourg qui répand tranquillement ses douces effluves et semble m’ensorceler.
Si beau, de bon matin. Enveloppant, irradiant quelque chose de si positif, il m’a donné le sourire. Ah oui, c’était donc lui...
La joie d’avoir fait connaissance avec un magnifique parfum, mêlé au regret de ne pas l’avoir fait plus tôt... mais c’est aussi ça les belles surprises de la vie, non ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par _Pascale, le 19 septembre 2015 à 18:55

Coucou S9,
Tu parles de l’edt ou de l’edp pour 24, Faubourg ?
Les deux concentrations sont réussies mais je préfère l’edp, plus riche et profonde, plus opulente aussi.
Ce parfum est pour moi classé dans la catégorie "amours impossibles" car associé à une personne chère disparue, c’était "son" parfum, son odeur...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par S9, le 20 septembre 2015 à 07:51

Hello Pascale :-)
C’était l’eau de toilette. La prochaine fois je découvrirai l’eau de parfum.
En effet impossible de porter la fragrance d’un être cher disparu. Je connais ça avec Fahrenheit ... je l’ai senti d’ailleurs vendredi...aussi.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par loulouna, le 11 décembre 2016 à 20:10

Bonsoir Pascale,
J’aimerais votre avis,j’ai 42 ans et j’ai eu un coup de coeur sur 24 Faubourg.
Est-il pour mon âge ?Mon mari ne l’apprécie pas...
Je trouve qu’il ressemble étrangement à Giorgio de Beverly Hills !!!
pouvez-vous me donner votre avis ?Edt ou Edp ?
Loulouna

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Arpege*, le 12 décembre 2016 à 14:29

Bonjour Loulouna.

Je ne suis pas Pascale mais je me permets de répondre.

Le parfum n’a pas d’âge. Je veux dire que un parfum créé pour les jeunes femmes pourra avoir une autre cible au final. Peu importe la pub.

Et cela dépend de la personnalité, de son vécu olfactif. On peut être attiré par une famille de parfums, trouver qu’elle fait "jeune" (ou vieille !). C’est très subjectif.

Pour répondre à la question sur 24, Faubourg il fait partie de la même FAMILLE que Giorgio BH, c’est à dire la famille jasmin fleur d’oranger (fleurs blanches) et tubéreuse.

Je dirais que Giorgio a une facette verte (galbanum) plus prononcée.

Pour moi 24, Faubourg est un parfum à posséder plutôt en eau de parfum. Je l’aime pour l’image que je ressens de parfum "solaire".

Mais c’est mon goût personnel.

Il faudrait l’essayer dans plusieurs parfumeries car certains testeurs peuvent être anciens et virer à la chaleur et lumière et pour cette raison il peut déplaire à votre mari. (Ou alors il n’apprécie pas un aspect du parfum).

Certains peuvent penser que cette famille s’accordera à des jeunes femmes et d’autres, a des femmes de 40-50 ans ou plus.

La vérité c’est que 24, Faubourg s’accordera à celle qui le porte bien. Qui se reconnaît dans cette famille.

Dans le même esprit il y a par exemple BOUCHERON de BOUCHERON (le tout premier).
Celui qui a un bouchon en cabochon couleur saphir.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Walkyrie, le 13 décembre 2016 à 10:08

Bonjour Arpège et Loulouna,
je me joins à l’echange car j’adore 24 Faubourg, qui fait partie des plus beaux parfums "solaires" comme l’indique justement Arpège. Il est classé sur mon étagère avec Giorgio, Sublime et Songes. Il peut avoir des convergences avec Giogio sur sa structure globale orangée - fleurie, mais comparez-les sur peau, et vous verrez qu’ils se distinguent nettement. La tubéreuse est puissante dans Giorgio. Accordé à l’orange, il a un côté assez sucré. Par contre, 24 Faubourg est plus marqué Iris, ambre gris et bois. D’ailleurs, je le porte plus facilement que Giorgio : il est plus classe, moins entêtant.
Dans cette série, il faut aussi sentir Sublime de Jean Patou : un parfum splendide, orangé également, fleuri et boisé. Certains disent qu’il sent la fourrure. Je ne partage pas forcément, sauf s’il s’agit d’une fourrure portée en plein soleil ! Un hiver à la montagne, peut-être....
Et Songes... Un parfum crémeux, solaire et sensuel... Fleurs des îles, vanille...
Ces parfums ont en commun cette joie de vivre qui fait monter le sourire aux lèvres et donnent envie de ralentir, regarder de côté, et profiter de la vie.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Arpege*, le 13 décembre 2016 à 12:19

Bonjour Walkyrie

Je partage votre ressenti et je comprends le lien "solaire" avec Sublime et Songes.

Songes, je le connais et je l’ai en eau de parfum. Il a ce côté "île" plage fleurs opulentes.

C’est amusant moi je trouve 24 faubourg sucré et Giorgio, vert scintillant.

Sublime, j’aime bien mais mon flacon est à présent complètement "viré". Trop ancien. Il partage ce côté colossal synthétique avec 24faubourg et leur assemblage "riche" en essences.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Adina76, le 13 décembre 2016 à 13:47

Bonjour,
Je partage tout à fait le ressenti de Walkyrie : 24 Faubourg est l’un des plus fabuleux parfums "solaires" qui soient : la fleur d’oranger, l’iris et le jasmin nimbés d’ambre gris sont les notes qui dominent la composition, lui conférant une distinction inégalable où je ne distingue aucune note sucrée si ce n’est le suc d’une fleur. Giorgio est avant tout marqué par la tubéreuse ourlée certes de fleur d’oranger mais c’est vraiment la tubéreuse qui ressort. L’impression est donc aussi orangée mais plus lourde et "grasse". J’oserais écrire "plus américaine " par sa puissance et indubitablement moins distinguée. Mais c’est aussi un jus très original et estival. Deux parfums en tout cas sans égaux même si je préfère de très loin 24 Faubourg.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par loulouna, le 16 décembre 2016 à 19:15

Bonsoir Walkyrie,
Voilà !!!J’ai ma réponse !!!!Je suis d’accord avec vous,Giorgio est plus sucré que 24 faubourg !
Je pense que la note qui ressort est l’iris,note que je n’aime pas justement !!!!!
C’est pour cette raison que j’aime La Femme Prada en notes de tête et puis vient ce fameux iris et là,c’est l ’horreur pour ma part.
Oui,24 faubourg est plus classe mais Giorgio plus sucré.
Tout est relatif...Qu’en pensez-vous ?
Concernant Sublime de Patou,je l’ai senti et effectivement,il ressemble à ses cousins.Peut-être que l’époque y est pour quelque chose car leur date de création est similaire...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par loulouna, le 16 décembre 2016 à 19:10

Bonsoir Arpege,
Merci de m’avoir répondu !
En effet les testeurs peuvent complètement changer la fragrance,la rendant plus lourde ou agressive.
J’aime 24 faubourg car j’aime les parfums capiteux cependant,je m’inquiète de l’âge que pourrait avoir ma future acquisition !Si le produit est resté 3 ans à la parfumerie,vous comprenez ?
Je pense que la note que mon mari n’apprécie pas est le jasmin.Il me semble que c’est ce qui ressort en fond...
Le gros souci est que je me retrouve piégée par la lassitude de ma passion.
Je me lasse très vite d’une fragrance et ne trouvant pas MON parfum,je teste,j’aime,j’achète et me lasse.
Est-ce normal ?Merci Arpege.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par loulouna, le 16 décembre 2016 à 19:17

euh...l’iris pardon !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par _Pascale, le 14 décembre 2016 à 09:53

Bonjour Loulouna,
Comme l’a rappelé Arpège, le parfum n’a pas d’âge, alors portez ce qui vous fait plaisir...
Je crois que je préfère l’edp de 24, Faubourg car elle est plus dense et riche, c’est un parfum lumineux, "solaire", grâce notamment à la fleur d’oranger.
Même s’ils partagent le même aspect solaire, 24, Faubourg ne me rappelle pas vraiment Giorgio qui met surtout en avant la tubéreuse, du moins c’est le souvenir que j’en garde.
Giorgio est un parfum joyeux, insouciant, too much mais sympa, alors que 24, Faubourg diffuse une lumière plus douce, la joie est sereine, sans le côté Californie des années 80, dents très blanches et sourire forcé.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par loulouna, le 16 décembre 2016 à 19:22

Merci Pascale,
C’est un plaisir de discuter sur ce forum !!!!!Quelle passion les parfums !!!!!!Je ne pourrais pas vivre sans odorat !
J’aimerais votre avis:Il ressort en note de fond l’iris dans 24 faubourg ?Ne trouvez-vous pas qu’il apporte une note vieillotte à la fragrance ?
Je sais que c’est subjectif mais bon...J’hésite énormément entre Giorgio et 24 faubourg et j’aimerais ne pas me tromper.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

yo du soir

par yo du soir, le 11 septembre 2015 à 14:17

Chaque fois que je (re)porte 24 Faubourg après l’avoir laissé un temps de côté, c’est le même ravissement. Ce départ frais mais légèrement amer de peau d’orange et très vite ces fleurs blanches enivrantes qu’on sent déjà s’entremêler à des notes ambrées chaudes et boisées. Pas une pointe de sucre. Doux, crémeux et amer, tenue et sillage parfaits. Une évolution complexe mais pas compliquée, et durable. Cette dernière caractéristique manque ( à mon nez ) trop souvent même à de très beaux parfums et j’avoue que dans ce cas je les achète rarement. Les hommes aussi le portent à merveille. Quand je pense à un beau parfum classique, 24 Faubourg m’apparait immédiatement. Décidément, j’aime souvent les créations de Maurice Roucel !
Croisons les doigts pour son Tocade qui, je viens de lire sur Auparfum à la rubrique Eau de Rochas, va réintégrer son mythique flacon à chapeau chinois. Prions pour qu’il ne soit pas saccagé par une reformulation supplémentaire. Pourvu que le rapport flacon / ivresse ne s’inverse pas !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

zab63

par zab63, le 27 septembre 2014 à 20:02

Oser porter 24, Faubourg en toutes occasions : j’y travaille. Et je sais que c’est possible ...comme avec le 5.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

macis

par macis, le 3 août 2014 à 22:14

Bonsoir,
Essayé cette après-midi, j’avais cru déceler la verdeur d’un narcisse dès les premières notes. Après avoir relu la critique, je me rends compte qu’il s’agit de jacinthe. Ça se tient, ce sont toutes les deux des fleurs printanières. Du coup, j’ai mis le nez sur une fleur que j’aime beaucoup en flacon : la verte jacinthe...
Quelqu’un(une) dans l’assemblée connaîtrait d’autres jolies jacinthes ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Tamango

Tamango

a porté 24, Faubourg le 14 octobre 2020

Sa note :

K’romna

a porté 24, Faubourg le 13 août 2020

Sa note :
S9

S9

a porté 24, Faubourg le 4 juillet 2020

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
Farnesiano

Farnesiano

a porté 24, Faubourg le 5 avril 2020

* Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :
Tamango

Tamango

a porté 24, Faubourg le 4 avril 2020

Sa note :
Tamango

Tamango

a porté 24, Faubourg le 5 décembre 2019

Sa note :
S9

S9

a porté 24, Faubourg le 8 octobre 2019

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
Demian

Demian

a porté 24, Faubourg le 22 mars 2019

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
Tamango

Tamango

a porté 24, Faubourg le 25 février 2019

Sa note :
Farnesiano

Farnesiano

a porté 24, Faubourg le 26 janvier 2019

* Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :
S9

S9

a porté 24, Faubourg le 23 octobre 2018

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
Honorata

Honorata

a porté 24, Faubourg le 4 octobre 2018

Sa note :
Péma B

Péma B

a porté 24, Faubourg le 1er mai 2018

Le parfum que je porte est pour moi une seconde peau, un prolongement de mon être pour ne pas dire de mon âme et de ma personnalité profonde. Je reste fidèle le plus souvent à des fragrances de mon (...)
Sa note :
S9

S9

a porté 24, Faubourg le 19 avril 2018

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté 24, Faubourg le 17 avril 2018

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
Tamango

Tamango

a porté 24, Faubourg le 29 mars 2018

Sa note :
Demian

Demian

a porté 24, Faubourg le 9 mars 2018

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté 24, Faubourg le 5 mars 2018

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté 24, Faubourg le 4 mars 2018

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté 24, Faubourg le 3 mars 2018

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté 24, Faubourg le 1er mars 2018

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
S9

S9

a porté 24, Faubourg le 5 janvier 2018

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté 24, Faubourg le 28 décembre 2017

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté 24, Faubourg le 24 octobre 2017

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté 24, Faubourg le 21 octobre 2017

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :

aleatoire_duj

a porté 24, Faubourg le 15 octobre 2017

Sa note :

aleatoire_duj

a porté 24, Faubourg le 15 octobre 2017

Sa note :
martoo62

martoo62

a porté 24, Faubourg le 11 août 2017

Sa note :

aleatoire_duj

a porté 24, Faubourg le 8 août 2017

Sa note :
S9

S9

a porté 24, Faubourg le 5 juillet 2017

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté 24, Faubourg le 19 juin 2017

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté 24, Faubourg le 19 mai 2017

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté 24, Faubourg le 18 avril 2017

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
Demian

Demian

a porté 24, Faubourg le 2 janvier 2017

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
Demian

Demian

a porté 24, Faubourg le 20 décembre 2016

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
Adina76

Adina76

a porté 24, Faubourg le 11 décembre 2016

Nectars favoris : Ysatis, Calèche, Chamade, Miss Dior (l’originale), Misia, Arpège, Cabochard, Paloma Picasso, Mon Parfum chéri, Fidji, l’Air du Temps Mes regrets : Nina (1986), Fleurs de fleurs, l’Or (...)
Sa note :
S9

S9

a porté 24, Faubourg le 9 octobre 2016

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
Passacaille

Passacaille

a porté 24, Faubourg le 25 février 2016

Enseignant-chercheur en chimie organique à l’Université de Versailles SQY
Sa note :
Tamango

Tamango

a porté 24, Faubourg le 12 décembre 2015

Sa note :
Tamango

Tamango

a porté 24, Faubourg le 9 novembre 2015

Sa note :
S9

S9

a porté 24, Faubourg le 5 novembre 2015

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté 24, Faubourg le 28 octobre 2015

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
Tamango

Tamango

a porté 24, Faubourg le 25 octobre 2015

Sa note :
S9

S9

a porté 24, Faubourg le 24 octobre 2015

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
Marquis de Docte

Marquis de Docte

a porté 24, Faubourg le 21 octobre 2015

Sa note :

capitainemilou

a porté 24, Faubourg le 7 octobre 2015

j’ai 26 ans et je suis un très grand fan de parfums
Tamango

Tamango

a porté 24, Faubourg le 4 octobre 2015

Sa note :
Tamango

Tamango

a porté 24, Faubourg le 3 octobre 2015

Sa note :
Tamango

Tamango

a porté 24, Faubourg le 19 septembre 2015

Sa note :
yo du soir

yo du soir

a porté 24, Faubourg le 11 septembre 2015

Sa note :
Passacaille

Passacaille

a porté 24, Faubourg le 29 août 2015

Enseignant-chercheur en chimie organique à l’Université de Versailles SQY
Sa note :
Yohan Cervi (Newyorker)

Yohan Cervi (Newyorker)

a porté 24, Faubourg le 3 juillet 2015

Yohan Cervi est expert en histoire de la parfumerie moderne. Rédacteur pour Auparfum et pour Nez, la revue olfactive, il est le co-fondateur de Maelstrom Paris, laboratoire indépendant de création (...)

lorelei

a porté 24, Faubourg le 24 juin 2015

Sa note :

lorelei

a porté 24, Faubourg le 16 juin 2015

Sa note :

lorelei

a porté 24, Faubourg le 10 juin 2015

Sa note :
cambonr

cambonr

a porté 24, Faubourg le 24 mai 2015

isamalise

a porté 24, Faubourg le 7 mai 2015

Passacaille

Passacaille

a porté 24, Faubourg le 21 avril 2015

Enseignant-chercheur en chimie organique à l’Université de Versailles SQY
Sa note :

Luna

a porté 24, Faubourg le 30 mars 2015

Passacaille

Passacaille

a porté 24, Faubourg le 30 mars 2015

Enseignant-chercheur en chimie organique à l’Université de Versailles SQY
Sa note :
yo du soir

yo du soir

a porté 24, Faubourg le 6 février 2015

Sa note :
milouze

milouze

a porté 24, Faubourg le 28 janvier 2015

Bonjour Moi c’est Émilie j’ai découvert grâce au site : carnal flower des editions de parfums frederic malle . et j’ai craqué depuis c’est l’amour fou :D
Jicky

Jicky

a porté 24, Faubourg le 28 décembre 2014

Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Arpège

Arpège

a porté 24, Faubourg le 20 décembre 2014

Dans un grain de sable voir un monde Et dans chaque fleur des champs le Paradis, Faire tenir l’infini dans la plume de la main Et l’Éternité dans une heure. (Auguries of Innocence) William (...)
Sa note :
ancien membre

ancien membre

a porté 24, Faubourg le 16 novembre 2014

Sa note :
yo du soir

yo du soir

a porté 24, Faubourg le 16 novembre 2014

Sa note :
Jicky

Jicky

a porté 24, Faubourg le 22 octobre 2014

Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
ancien membre

ancien membre

a porté 24, Faubourg le 18 octobre 2014

Sa note :
Arpège

Arpège

a porté 24, Faubourg le 5 octobre 2014

Dans un grain de sable voir un monde Et dans chaque fleur des champs le Paradis, Faire tenir l’infini dans la plume de la main Et l’Éternité dans une heure. (Auguries of Innocence) William (...)
Sa note :
Jicky

Jicky

a porté 24, Faubourg le 1er octobre 2014

Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
ancien membre

ancien membre

a porté 24, Faubourg le 24 septembre 2014

Sa note :
Arpège

Arpège

a porté 24, Faubourg le 30 août 2014

Dans un grain de sable voir un monde Et dans chaque fleur des champs le Paradis, Faire tenir l’infini dans la plume de la main Et l’Éternité dans une heure. (Auguries of Innocence) William (...)
Sa note :
macis

macis

a porté 24, Faubourg le 3 août 2014

zab63

zab63

a porté 24, Faubourg le 20 juillet 2014

Sa note :
Arpège

Arpège

a porté 24, Faubourg le 11 juillet 2014

Dans un grain de sable voir un monde Et dans chaque fleur des champs le Paradis, Faire tenir l’infini dans la plume de la main Et l’Éternité dans une heure. (Auguries of Innocence) William (...)
Sa note :
zab63

zab63

a porté 24, Faubourg le 8 juillet 2014

Sa note :
Arpège

Arpège

a porté 24, Faubourg le 5 juillet 2014

Dans un grain de sable voir un monde Et dans chaque fleur des champs le Paradis, Faire tenir l’infini dans la plume de la main Et l’Éternité dans une heure. (Auguries of Innocence) William (...)
Sa note :

à la une

Pionniers de la parfumerie de niche : The Different Company

Pionniers de la parfumerie de niche : The Different Company

Il y a vingt ans, trois parfums imaginés par Thierry de Baschmakoff et Jean-Claude Ellena voyaient le jour au sein d'une nouvelle marque, qui sera reprise en 2004 par Sophie et Luc Gabriel.

en ce moment

il y a 13 heures

C’était pour moi, touriste belge à Paris (mais régulier, 2 à 3 fois par an), la découverte d’un(…)

il y a 13 heures

Heureux de l’apprendre. Ah, ces cocottes parfumées au patchouli ! Ma cocotte préférée demeure(…)

il y a 14 heures

J’ai plusieurs parfums de cette maison : Oriental Lounge, Une Nuit Magnétique et After Midnight.(…)

Dernières critiques

L’Ouïe - Pentalogies

Tendre l’oreille

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Fragrances & cie

Fragrances & cie

Lagny-sur-Marne (77)

Divine Toulouse

Divine Toulouse

Toulouse (31)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019

Avec le soutien de nos grands partenaires