Auparfum

Un Crime exotique

Pierre Guillaume Paris

Flacon de Un Crime exotique - Pierre Guillaume Paris
Note des visiteurs : (5 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Et tu retourneras à la poussière

par Clara Muller, le 9 novembre 2015

Cet article devait s’intituler Poussière d’épices. Toutefois la disparition récente de Un Crime Exotique, due au 48ème amendement de l’IFRA qui a compromis sa production, m’a poussée à modifier ce titre. Il me semble donc aujourd’hui non seulement important de parler de ce parfum, espérant peut-être un jour un retour au sein de la collection, mais surtout plus important encore de souligner à nouveau l’absurdité et les ravages causés par les législations toujours plus contraignantes pour les parfumeurs.

La première fois que j’ai senti Un Crime Exotique, je l’ai choisi parmi les dizaines d’autres flacons carrés pour le mystère de son nom, romanesque et chargé d’aventures. L’Inde et Le Crime de l’Orient-Express planaient dans le sillage de ces trois mots.

Pourtant, la bouffée initiale d’épices secs qui composaient le parfum m’a d’abord transportée en pleine période de noël, le nez au-dessus d’un verre de vin chaud bien relevé. Il m’a fallu un peu plus de temps pour que Un Crime Exotique impose à mes narines une autre boisson, plus exotique, le Massala Chaï indien (peut-être croisé avec le Thé de Noël de Mariage Frères). Cette boisson à base de thé noir lacté et sucré, se réchauffe en effet de cannelle, de gingembre, de clou de girofle, de muscade, de badiane, de poivre et autres épices. Un bouquet de poudres d’épices que les limitations concernant les huiles essentielles d’écorce et de feuilles de cannelle ont désormais rendu impossible à produire.

Un Crime Exotique exhibait une beauté brute et chaleureuse. La sécheresse de ses épices donnait une impression poussiéreuse adoucie par l’effet "tasse fumante" et le fond plus doux basé sur l’accord vanille-santal.

Je m’interroge... D’autres parfums comme Rousse, Noir Epices ou Eau Lente sont-ils eux aussi menacés d’extinction ? Comment ne pas être en colère lorsque les lois d’une société hyper-protectrice, régie par le principe de précaution et l’obsession pour le risque zéro, détruisent de telles créations (et endeuillent ceux qui les portaient) ? Sans parler des véritables chef-d’oeuvres de la parfumerie peu à peu défigurés par de constantes reformulations. Rappelez-vous ce que nous disait Luc Gabriel il y a quelques mois : « La précaution enterre la création ». En voici une de plus qui gît désormais sous terre.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Poupoune1607

par Poupoune1607, le 3 mars 2020 à 10:46

Petite précision : le parfum vendu actuellement sous ce nom n’est pas le même que celui sorti en 2006 et dont il est question dans l’article. ;) Le nom a été repris, mais le jus a changé.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Marieflower, le 23 novembre 2019 à 21:16

Parfum opulent aux notes d’épices de Noël ! Parfum résolument de saison ! il évolue bien mais, pour moi, est un peu trop présent.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Adina76

par Adina76, le 25 avril 2019 à 11:26

Bonjour à tous,
Je le porte pour la première fois ce Crime exotique, grâce à la générosité de S9 qui m’a envoyé un petit tube et que je remercie. Curieusement, mon ressenti diffère sensiblement des témoignages très détaillés de nombreux/ses perfumistas, et notamment Zapakh. Aucune note camphrée ne m’a sauté au nez. D’emblée, ce sont les épices, en un tissu assez sombre mais discret qui ressortent de ce "breuvage" où le thé le dispute ... au chocolat ! Un très beau chocolat cela dit - rien à voir avec celui ranci d’Angel - nimbé de douces notes vanillées. Le tout reste étonnamment discret, presque en sourdine sur moi. Peut-être ai je eu la main trop légère ? Et un doux voile de cannelle sur ce tendre fumet pour poudrer le tout. Parfum de Noël peut-être mais surtout pour moi l’évocation d’une belle demeure orientale, de bois, élégamment parfumée d’épices. Sans doute le parfum rêvé pour visiter la maison de Jim Thompson à Bangkok ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

zapakh

par zapakh, le 11 décembre 2018 à 17:05

Bonjour à tous,
J’ai pu découvrir et essayer pendant plusieurs jours cet intrigant Crime Exotique grâce à la générosité de S9/Caroline qui m’en a envoyé un échantillon. Un immense merci à elle :)
Ayant toujours du mal à détailler la structure d’un parfum, je vais tenter de décrire mon ressenti. En tête, la fragrance déploie des notes de thé de Noël. C’est tout à fait cela, j’ai pu le vérifier en humant une tasse de thé noir de Noël artisanal. Au réconfort épicé de cette tasse fumante, s’ajoutent des accents camphrés/mentholés de Baume du Tigre qui rafraîchissent (et débouchent ?) les narines : ambiance rhume et remède chinois plutôt que monoï et cocotiers. Ce départ de thé/Baume du Tigre évolue très lentement et se fond dans un cœur aux inflexions florales vénéneuses qui ne m’étaient pas inconnues. Je n’ai pas mis longtemps à les identifier : ce sont les notes de tête de Poison, « l’original » ! Peu à peu, le thé initial s’évapore, tandis que le camphre et les fleurs de Poison forment un duo/duel de notes médicamenteuses et narcotiques. Ce cœur s’étire longuement avant d’être rejoint en fond par une vanille douce et chaude qui ne parvient jamais à masquer tout à fait les effluves infinis du Baume du Tigre et les notes de Poison en filigrane. Épices de Noël+Baume du Tigre+fleur vénéneuse+vanille… L’exotisme est bien là. Un parfum pour soi, pour les jours gris, mais également un parfum de Noël, assurément.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par S9, le 12 décembre 2018 à 15:25

Ravie qu’il te plaise zapakh ! ;-)
Je n’avais pas mis de mot sur cette note mentholée, mais c’est ça, il a un côté baume du tigre ! Et tu en parles très bien.
Pour le côté camphré, hier je portais avec délectation un autre parfum de PG : Tubéreuse Couture, une magnifique création, qui rivalise avec une autre tubéreuse somptueuse, Carnal Flower of course !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Anna, le 15 décembre 2018 à 22:26

Bonsor zapakh, S9,
pouvez-vous me décrire en peu plus cette Tubereuse Couture, je ne l’avais pas encore croisé. Je cherche une, en quelque sorte, dans le même esprit que Carnal ; verte et vénéneuse. Carnal est décevante et frustrante sur moi, parce que je l’adore mais elle ne me retourne pas des sentiments.
A quel point Tubereuse Couture ressemble aux autres citées dans sa critique ? Je les connais toutes...vous pouvez répondre sur sa page.
Merci beaucoup.
Anna

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

S9

par S9, le 7 novembre 2018 à 15:31

PS : les notes de fond me rappellent en effet la magnifique Eau Lente ! (j’ai encore un ancienne version, flacon carré reçu à Noël 2006)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

S9

par S9, le 7 novembre 2018 à 15:26

Je suis tombée par hasard l’autre jour sur cette belle critique de ce parfum totalement inconnu pour moi : je ne connais pas du tout les créations de Pierre Guillaume, sauf cet autre parfum au nom tout aussi beau et surprenant, Louanges Profanes, que j’avais senti l’été dernier chez Jovoy, et pour lequel j’ai eu un coup de coeur.
Je suis donc allée sur le site de la Parfumerie Générale et j’ai été surprise de voir que Un crime exotique était toujours au catalogue ...
J’ai donc fait ce qu’il ne faut en général pas faire mais qu’on fait quand même encore de temps à autre ( ! ) : acheter à l’aveugle.

J’ai reçu ce matin le colis tant attendu : déjà, ça parait bête à dire, mais ça faisait un bail que je n’avais pas été à ce point enthousiasmée par un emballage aussi soigné et beau à voir. Sac-cadeau, papier de soie, brochure/catalogue m’invitant à découvrir le reste de la collection dédicacé à mon nom, quelques échantillons, bref des petites attentions avant de découvrir ce parfum au nom sulfureux et poétique (je verrais bien un titre de roman de Pascal Bruckner, qui manie si bien une douce perversité dans certains de ces romans).
Par "exotique", j’ai de suite l’image d’un cocotier penché sur une plage de sable blanc et des eaux turquoise, ou bien des chemins ocres entourés de bananiers et autres palmiers, bref une végétation luxuriante qui exhale des notes douceâtres, légèrement fruitées, voire terreuses après de fortes pluies.

Je trouve que l’ouverture est de suite camphrée tout en restant douce, et évoque un thé fumant.
Puis rapidement je décèle une note fruitée qui ressemble à de l’ananas, à moins que ça ne soit un autre fruit tropical ... le clou de girofle est bien décelable à mon nez (davantage que la cannelle) et ajoute une note épicée qui relève le côté doucereux du parfum.
Mais ce que je préfère, ce sont les notes de fond : ce parfum développe sur peau de magnifiques notes crémeuses, et tire vers un fond vanillé un peu "bubble gum", toujours saupoudré de cannelle et épicé de clou de girofle, tel un loukoum.

Cela en devient narcotique, j’ai passé l’après-midi à sentir mon avant bras, mais dejà ce test sur peau est bien prometteur.
Exotique ? Je ne visualise aucune île paradisiaque en humant Un crime exotique. Comme le dit Clara Muller dans sa critique, c’est davantage Noël qu’il inspire.
Une ambiance feutrée dans un beau chalet en pleine montagne à la période des fêtes, la chaleur du feu de cheminée, un verre de vin chaud parfumé à la cannelle, des couleurs chatoyantes, une atmosphère cosy ...
Une belle découverte pour ma part !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Anna, le 7 novembre 2018 à 21:02

C’est ridicule, mais j’adore déballer les parfums de Pierre Guillaume, tout est tellement dans les petits papiers qu’on se sente privilégié et comme un enfant en train de déballer des cadeaux de Noel. Des emballages pareils sont de plus en plus rares.
Quand au parfums, la qualité des ingrédients est indéniable et compositions sont charmantes même quand elle ne sont pas très originales. Le respect des matières premières comme chez les grands chefs qui cuisinent avec des fruits et légumes de saison ; ca se sente.
J’aime particulièrement son travail avec la rose et du cuir.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par S9, le 8 novembre 2018 à 18:17

Bonsoir Anna :-)
Oui c’est tout à fait ça, le même plaisir à déballer un cadeau que quand on était petit ^^
Première journée avec Un crime exotique : ce parfum fait du bien ! et intrigue aussi car je me suis surprise à toujours avoir envie de le sniffer dans mon décolleté. J’aurais juste aimé le sentir davantage... la tenue correcte sans être exceptionnelle ; si seulement il tenait autant que l’Heure Bleue en edp ou même Mitsouko, dont l’odeur est encore bien décelable après la lessive, cela aurait été magique.
Un crime exotique se fait tout de même sentir de temps à autre au détour d’un mouvement, plusieurs heures après vaporisation, et c’est si beau :x
Sa reformulation doit sans doute y être pour quelque chose ... mais bon, n’ayant pas connu la version précédente plus dosée en cannelle, je ne peux le pleurer, mais ça devait être quelque chose !
De la même maison, j’attends avec impatience Louanges Profanes qui arrivera en fin de semaine.
Je reporte encore à quelques mois l’acquisition du divin Carnal Flower... je ne sais pas pourquoi, mais un peu de mal à franchir le cap d’un achat chez Frédéric Malle. Mais ça viendra !
En attendant, pour assouvir mon envie de tubéreuse et parce que je suis dans une période Pierre Guillaume, ce sera Tubéreuse Couture .
Quels sont vos préférés chez Parfumerie Générale Anna ?
Bonne soirée à vous.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Anna, le 9 novembre 2018 à 19:51

J’ai eu un énorme coup de coeur inattendu pour Isparta, j’ai vraiment pensé Ok, encore une rose-patchouli-oud, mais passez à autre chose s’il vous plaît ! puis Elle me fait vraiment penser au Portrait of a Lady, mais en mieux ? pour arriver à ne plus decoller mon nez.
Choquant, je sais, mais vrai.
Avignon Rouge, Phaedon, la marque qu’il a racheté à 2013, une rose similaire avec de la truffe et cacao, même chose. Sombre et dramatique.
Poudre de Riz, rien de spécial au départ, Encore une tiens ! à Elle est plus lumineuse et transparente que d’habitude et avec une petite touche tropicale pour arriver à Il m’en faut un flacon d’urgence, j’ai tout le temps enovie de la porter. Imaginez Teint de Neige au vacances, c’est ça.
Musc et la Peau, au nouveau, rien de spécial, mais incroyablement confortable.
Cuir Venenum après le choc initial, impossible à décoller du nez.
Je pense que ses créations me parlent, comme si elles étaient à ma fréquence au quelque chose comme ça. Dangereux pour le portefeuille.
J’ai peur de m’approcher plus de Phaedon. Une simplicité, presque minimaliste autour des certaines matières comme oliban, lentisque, vetiver etc. Sobre, rafiné, elegant.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par S9, le 12 novembre 2018 à 16:46

Bonsoir Anna
Merci beaucoup pour vos avis !
Je crois que l’on m’a glissé un échantillon d’ Isparta dans ma commande, donc j’irai le sentir. Je ne suis pas fan de la rose en parfumerie comme je l’ai déjà dit, mais s’il vous fait penser à Portrait of a Lady , cela me donne vraiment envie de l’essayer.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Marieflower, le 27 octobre 2018 à 09:13

Parfum incroyable de par sa composition unique. Il évolue et on peut sentir les étapes de son évolution de façon très distincte ! Le côté chaud et épicé est parfait pour cette saison !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Nymphomaniac

par Nymphomaniac, le 11 novembre 2015 à 23:40

de toutes façons, ils ont tous été reformulés ces 20 dernières années, à une ou plusieurs reprises – je crois que noir épices a aussi subi un lifting amaigrissant

et cela ne concerne pas que les épicés : si je prends mon Chanel N°5, dont je possède 7 flacons d’extraits de toutes les époques, et 2 flacons d’EdP (un 200 ml. de 1990 ou 1991 je sais plus, et un 100 ml. de 2014), on sent bien le carnage : l’EdP actuelle fait encore vaguement sensation durant le premier quart d’heure puis tend vers un fond... boisé plat presque atroce et sans intérêt, tandis que l’ancienne conserve (longtemps) un fond musqué et poudré irisé !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Demian

par Demian, le 11 novembre 2015 à 14:08

Si je comprends bien vos propos, Clara, ça veut dire que Dolce Vita est menacé lui aussi ? Déjà que Dior saborde tout seul son patrimoine, la marque n’a pas besoin en plus que les normes de l’IFRA pour parfaire son autodafé... Qu’est-ce qui nous reste alors, à part les "dégoulineries" de sucre et de glucose, dont elles se ressemblent tellement que je n’arrive plus à les distinguer et qui me rendent malade chaque matin dans le bus ? En tout cas, je regrette de na pas avoir connu ce Crime exotique, rien que le nom me fait envie ! Et moi qui suis une accro à la cannelle sous toutes ses formes, en plus au dire des cancérologues, médecins et nutritionnistes, c’est une épice miracle pour la santé, je n’ai plus qu’à faire mon deuil....

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Clara Muller, le 11 novembre 2015 à 23:17

Bonsoir demian,
Je ne sais pas ce qu’il en est des autres parfums que j’ai cité ni de Dolce Vita. La cannelle n’a pas été interdite, mais l’utilisation de certains de ses composants a été limitée à des pourcentages assez bas. Tout est donc une question de "dosage".

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Compte supprimé, le 10 novembre 2015 à 18:44

une petite question de néophyte : les parfumeurs sont-ils réellement contraints de respecter à la lettre ces réglementations ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

S9

S9

a porté Un Crime exotique le 19 octobre 2020

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Un Crime exotique le 28 avril 2020

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Un Crime exotique le 13 décembre 2019

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Un Crime exotique le 3 décembre 2019

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
Adina76

Adina76

a porté Un Crime exotique le 25 avril 2019

Nectars favoris : Ysatis, Calèche, Chamade, Miss Dior (l’originale), Misia, Arpège, Cabochard, Paloma Picasso, Mon Parfum chéri, Fidji, l’Air du Temps Mes regrets : Nina (1986), Fleurs de fleurs, l’Or (...)
S9

S9

a porté Un Crime exotique le 17 décembre 2018

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
zapakh

zapakh

a porté Un Crime exotique le 11 décembre 2018

S9

S9

a porté Un Crime exotique le 23 novembre 2018

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Un Crime exotique le 19 novembre 2018

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Un Crime exotique le 18 novembre 2018

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Un Crime exotique le 8 novembre 2018

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
Clara Muller

Clara Muller

a porté Un Crime exotique le 8 septembre 2016

Historienne de l’art, critique et commissaire d’exposition, Clara Muller (*1993) mène des recherches sur les enjeux de la respiration comme modalité de perception dans l’art contemporain ainsi que sur (...)
Sa note :
Clara Muller

Clara Muller

a porté Un Crime exotique le 2 décembre 2015

Historienne de l’art, critique et commissaire d’exposition, Clara Muller (*1993) mène des recherches sur les enjeux de la respiration comme modalité de perception dans l’art contemporain ainsi que sur (...)
Sa note :

à la une

Myths Woman

Myths Woman - Amouage

Une création poétique, abstraite et foisonnante d'idées autour d'une chimère florale et des facettes végétales.

en ce moment

bh59 a commenté Myths Woman

il y a 3 heures

Totalement conquis par cette expérience parfumée . Le mot qui, selon moi résume le mieux cette(…)

il y a 5 heures

Vu sur le site Armani 30 % de réduction....puis-je craquer pour Bois d’encens ...please(…)

il y a 12 heures

Je lance une alerte, je crains que Guerlain ne supprime Jardins de Bagatelle en eau de(…)

Dernières critiques

L’Ouïe - Pentalogies

Tendre l’oreille

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Parfumerie Ambre

Parfumerie Ambre

Boulogne-Billancourt (92)

Le boudoir de Jeanne

Le boudoir de Jeanne

Liège (04)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019

Avec le soutien de nos grands partenaires