Auparfum
Flacon de Synthetic Jungle - Éditions de parfums Frédéric Malle
Note des visiteurs : (7 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Multivert

par Olivier R.P. David, le 31 janvier 2022

Anne Flipo nous embarque dans une flore luxuriante dont l’ultime sophistication réside dans ce maniement virtuose de l’artifice, suscitant une sensation naturelle de poésie.

Frédéric Malle rêvait d’un parfum qui s’inscrive dans la lignée des grands floraux verts des années 1970. Il a confié cette mission à Anne Flipo, qui signe là sa première création pour la maison et nous embarque dans la flore luxuriante d’une planète de songe, telle Pandora, l’exolune d’Avatar imaginée par James Cameron, ou le décor du Songe d’une nuit d’été de William Shakespeare.
On y frôle de larges feuilles de tomate au toucher de velours, les folioles souples d’un basilic fusant, puis on déambule sous des rhubarbes arborescentes, dont la sève crissante s’écoule dans la touffeur humide de muscs duveteux. Le cœur de ce jardin exubérant révèle un parterre de jacinthes craquantes, festonné de lianes de jasmin.
Ce cocon de verdure, parsemé de moelleux coussins de mousse et inondé d’un patchouli lumineux, offre une myriade de tonalités changeantes – olivine, jade, émeraude –, telle une grotte couverte de cristaux qui pétillent de feux végétaux.
Synthetic Jungle prend racine dans un humus riche de parfums mythiques : A Scent d’Issey Miyake, Gucci Envy, Private Collection d’Estée Lauder – une inspiration revendiquée par Frédéric Malle –, Jean-Louis Scherrer ou encore Miss Dior, pour trouver ses plus lointaines radicelles dans Vent vert de Germaine Cellier. C’est par ailleurs avec une certaine hardiesse que son nom revendique l’apport du synthétique, quand les marques insistent sur la composition toujours plus naturelle de leurs formules.
Plus qu’un hommage, cette création enthousiasmante prolonge une longue lignée de chypres verts, famille olfactive exigeante qui illustre que l’ultime sophistication réside dans le maniement virtuose de l’artifice pour susciter une sensation naturelle de poésie.

Cette critique est initialement parue dans Nez, la revue olfactive, numéro 12 - Design & Parfum - novembre 2021.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

jovi

par jovi, le 5 juin 2022 à 22:03

euh bof je suis franchement pas impressionné j’avais une envie folle de le découvrir après tous les avis positifs sur de nombreux blogs mais quelle déception ! C’est vert et offre un vrai sentiment de naturel mais ça sent trop comme une version ratée de L’Ombre dans l’eau chez Dyptique qui est l’un de mes parfums préférés de tous les temps ! Ce n’est clairement pas révolutionnaire après tout ils revendiquent emprunter à des classiques (chanel n°19 et private collection estée lauder). Mon meilleur parfum vert reste Le Sillage blanc de Dusita.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Auphile

par Auphile, le 1er juin 2022 à 09:21

Ravie de posséder cette merveille, après plusieurs mois à tourner autour — même si son nom m’a d’abord déconcertée. J’ai hésité avec Bas de soie de Lutens, (mais les flacons-cloche m’agacent quand il n’existe pas d’alternative à vaporiser) qui me semble plus minéral et moins verdoyant — plus gris que vert en réalité.

Je cherchais depuis longtemps une véritable alternative à Cristalle Chanel qui fut mon parfum de jeune fille. Le trio galbanum-jacinthe-mousse de chêne joue parfaitement ce rôle, je trouve, avec le jasmin pour exalter et galvaniser le côté floral enivrant.
Idéale fraîcheur et verdeur pour les mois chauds qui s’annoncent, et grande élégance typique de la lignée des chypres verts. Pour autant, il me semble que ce parfum est très contemporain voire futuriste et que ce n’est pas une simple redite des grands chypres verts des 70’s..
Le muguet est une merveilleuse idée ; belle alternative au chèvrefeuille de Cristalle. Et je retrouve aussi des éléments souvent présents dans mes parfums favoris : patchouli, ylang-ylang, amande, acétate de styrallyle.

Merci Olivier pour ce bel article dont la poésie m’a enchantée (de la part d’une de vos lectrices assidues de Twitter et poésiolâtre, que vous reconnaîtrez peut-être : ) )

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Donald Bovy, le 3 avril 2022 à 08:29

Plutôt déçu par l’exercice proposé. D’abord, je n’ai rien trouvé qui le qualifie de Chypre. C’est un floral vert qui ne nous amène pas plus loin de ce qui fut produit dans les années 70. J’aime cette marque depuis le début car elle fut capable de réinterpréter de façon magistrale des grands classiques et d’une façon très originale. Là ce n’est pas le cas. Mais l’exercice m’aura fait plonger dans Alliage d’Esté Lauder. Une composition bien plus engagée et tellement d’actualité avec son androgynie. Et continuer d’applaudir Panorama d’Olfactif Studio. Ce dernier est une veritable création avec sa note fruitée tellement actuelle. Dommage que la liberté donnée par la maison Malle ne nous est pas expédiée plus loin.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

jovi

par jovi, le 7 février 2022 à 13:06

"L’ultime sophistication réside dans le maniement virtuose de l’artifice pour susciter une sensation naturelle de poésie." cette citation me parle vraiment et touche beaucoup ! J’ai ressenti cela avec Philosykos, L’Ombre dans l’eau et Jasmin de pays.
Merci Olivier pour ce très bel article ! Je ne manquerai pas d’aller faire un petit sniff chez Malle pour tester cette nouveauté !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Auphile

Auphile

a porté Synthetic Jungle le 1er juin 2022

Littéraire, musicienne, parfum-addict
Sa note :

à la une

Click Song

Click Song - Une Nuit nomade

Après Bali, Montauk et Oman, Une Nuit nomade nous emmène au Cap, pour un hommage à la chanteuse sud-africaine Miriam Makeba.

en ce moment

il y a 1 heure

My God, this man was a genius. Après l’Ondée, Mitsouko, Shalimar AND L’Heure bleue ?? That’s a lot(…)

Léa a commenté L’Esprit libre

il y a 8 heures

À ceux et celles qui pleurent le retrait d’Infusion d’Iris de Prada : essayez l’Esprit Libre.(…)

Daphnez a commenté Ultraviolet

hier

Merci Ana pour ce message rassurant. Je vais donc continuer avec plaisir a porter son effluve.(…)

Dernières critiques

Encelade - Marc-Antoine Barrois

Vétiver volcanique

Paris-Paris - Chanel

La ville en rose

Trouver Nez

Passage 31 - Angers

Passage 31 - Angers

Angers (49)

Le Bon Marché

Le Bon Marché

Paris (75)

Le Nez Insurgé

Le Nez Insurgé

Bordeaux (33)

Avec le soutien de nos grands partenaires