Auparfum

Parfums de niche

par Jeanne Doré, le 27 octobre 2008

Il y a quelque temps, nous ouvrions cette "rubrique discussion" sur le thème Choisir son parfum.... Aujourd’hui, nous vous proposons un tour du côté des parfums de niche.. qu’est-ce qu’un parfum de niche ? qui les représente le mieux actuellement ? quels sont vos favoris ? parfum de niche ou parfum de créateur ?? Faites-nous part de vos avis... et de vos découvertes !

(Voir notre annuaire des parfumeries de niche)

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par , le 8 juin 2015 à 18:11

Je voulais simplement signaler un article de Denyse Beaulieu (Grain de Musc) sur la parfumerie de niche et l’avenir de la parfumerie d’auteur :

http://graindemusc.blogspot.fr/2015/06/la-fin-de-la-parfumerie-dauteur.html?showComment=1433779191183#c8754316785700349876

Je dirai simplement que je souscris totalement à cette analyse qui est d’un total réalisme pour le passionné de belle parfumerie que j’ai toujours essayé d’être.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Sarah13, le 8 juin 2015 à 19:09

Merci beaucoup pour ce lien. Cet article est vraiment intéressant et très perspicace.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

kristin

par kristin, le 16 janvier 2014 à 20:07

Merci pour l’info sur L’Eau de Cassis : leur intention d’ancrer leur positionnement et leur discours sur la région et sur leur héritage familial est louable. Malheureusement la présentation des produits est un catalogue sans âme.
En tous cas, merci beaucoup.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

kristin

par kristin, le 16 janvier 2014 à 17:40

Merci Jicky, merci Youggo, parfaitement d’accord avec votre analyse. Il y a tout de même des maisons "confidentielles" comme Maître Parfumeur et Gantier ou plus récemment Oriza L. Legrand et Rania J. dont les parfums sont rares. Rares et exceptionnels par leurs jus et rares par leur distribution confidentielle.
Par ailleurs, connaissez-vous un ou des parfumeurs de niche à Grasse ?
Diriez-vous que Molinard, Fragonard ou Galimard en font partie ?
En connaissez-vous d’autres ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Freyia, le 16 janvier 2014 à 18:55

Bonjour Kristin.
Pas à Grasse, mais à Cassis, je connais un parfumeur, qui, à mon sens, n’est pas mal du tout, et a pour ambition de travailler avec les matières les plus nobles possibles, c’est le rejeton du fondateur de la maison Eau de Cassis (http://www.leaudecassis.com/) malheureusement, leur site internet est très difficile à comprendre et les textes ne mettent pas du tout en valeur les produits. Mon époux et moi avons beaucoup apprécié leurs parfums lors de notre séjour en Provence et sommes assez fans depuis !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Freyia, le 16 janvier 2014 à 18:57

Je viens encore de regarder leur site, c’est terrible, ils se tirent non pas une balle mais tout le revolver dans le pied !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

kristin

par kristin, le 16 janvier 2014 à 11:40

... Concrètement, quelqu’un peut-il me donner une définition précise de "parfum de niche" ?
Merci d’avance. Excusez mon "ignorance" qui n’en est pas vraiment une... mais j’ai l’impression que le "niche" s’est très vite transformée en "chenil" depuis 2/3 ans ! Et que des maisons ou des parfumeurs qui étaient confidentiels ont rapidement surfé sur cette vague marketing et rentable pour finalement devenir eux aussi des marques de parfumerie sélective.
Donc, j’aimerais connaître vos avis sur ce qu’est ou doit être un parfumeur de niche ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Youggo, le 16 janvier 2014 à 12:12

Vaste débat. Je parle un peu de cette situation dans mon dernier article sur Bois d’Ascèse.
Initialement, le terme de "niche" est un mot du jargon marketing et économique. Il fait référence à un secteur ou un marché confidentiel, s’adressant à une clientèle restreinte de connaisseurs (mais disposant souvent d’un important pouvoir d’achat, ou en tout cas consacrant une part plus importante de leurs revenus pour ces produits). Ce sont, grosso-modo des secteurs délaissés par la distribution de masse, et occupés par une poignée d’entreprises en position de quasi-monopole, et donc bien connues des clients. Le mot "niche" fait référence aux côtés restreints, limités, discrets voir cachés de ces marchés.
Ainsi les premiers pionniers de la parfumerie confidentielle étaient clairement des marques "de niche". Mais depuis 2/3 ans (voir même 5/6), la niche a explosé et est devenue un véritable phénomène de mode et surtout un business juteux. Tout en restant inconnue du grand public, la parfumerie de niche est sortie de ses limites. La clientèle est passée d’une poignée de connaisseurs à une large population de modeux et de gens très aisés, avec des gouts et des exigences très différents. Beaucoup de petits nouveaux ont flairé le bon coup et sont venus proposer leur gamme. L’offre devient folle, incohérente, exponentielle. C’est une vraie jungle, et la qualité et la créativité sont de moins en moins au rendez-vous. On est sorti de l’underground, et les marques comme Malle, Lutens, Diptyque, ou même des plus jeunes (genre Kilian) sont devenues des stars des magazines féminins, à grand renfort de communication, de publicité et de placements de produits. Et vue cette offre massive et le nombre de nouvelles marques qui parviennent à survivre et à s’implanter durablement dans ce milieu, on peut imaginer que la demande est tout aussi énorme.
Donc clairement on ne peut plus parler de "parfumerie de niche", car le terme marketing est totalement dépassé par les réalités du marché. Le terme "confidentiel" est tout aussi faux. Alors peut-être devons nous parler plutôt de "parfumerie sélective", dans le sens sélect (pour ne pas dire élitiste), réservée à tous ceux qui ont le goût, la curiosité et les moyens financiers de s’en approcher.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 16 janvier 2014 à 15:00

Youggo a bien résumé certains points. Et c’est effectivement une question finalement assez compliquée. Ou disons qu’une réponse simple est difficile à donner...

Pour expliquer à certains de mes amis qui n’y connaissent rien en parfumerie mais qui me demandent ce qu’est de la niche, j’ai tendance à dire pour simplifier "c’est tout ce qui ne se trouve pas chez Séphora". En gros, il faut d’abord une distribution beaucoup plus réduite et hors du circuit traditionnel. Ensuite, normalement il devrait y avoir une niche "de contenu", c’est à dire qui fait vraiment de la parfumerie nichue, pointue. Mais dans ce cas là, une marque comme Prada, Hermès ou Cartier sont franchement supérieures à bien des marques de niches en terme de produit.

je pense qu’en parcourant les commentaires sur cette page vous retrouverez des éléments de réponse.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Freyia, le 16 janvier 2014 à 18:51

Mais alors, qu’en est-il de Lutens ? Car dans mon Sephora, il est très bien distribué ! Et pourtant, la démarche de cette maison est tout de même bien différente que celle de la plupart des marques proposées dans les Sepho et compagnie.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 16 janvier 2014 à 20:44

C’est bien là qu’on peut parler d’une niche de "contenu". Et c’est aussi pour ça que la question est complexe ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Aryse, le 25 juin 2014 à 17:19

Intéressant débat sur ce qu’est une niche et sur ce que l’on peut en attendre mais aussi sur l’avenir de ces niches....Et là, j’avoue être perplexe car j’ai l’impression que la catégorie se tire une balle dans le pied (aïe aïe aïe lol).

Je lisais récemment des statistiques éloquentes données par Michael Edwards.En 2003, le nombre de parfums de niche lancés s’élevait à 128. En 2013 il était monté à 395 et risque d’exploser en 2014.

Dès lors, je pense qu’il est permis de se poser 2 questions :

- Une telle inflation ne risque-t-elle pas de saturer un marché prévu à l’origine pour être contenu dans certaines limites ?

- Cette inflation répondant, selon moi, à des besoins de pure rentabilité commerciale, se fait de plus en plus au détriment de la qualité au profit de la quantité.Cela pourrait, dans l’avenir, à la fois détourner de la catégorie beaucoup de passionnés qui ne verront plus de différence entre niches et parfumeries classiques et, par conséquence, banaliser totalement l’appellation "niches" qui n’aurait plus de raisons d’être.

Personnellement, je trouve dommage une telle dérive symbolisée, à mes yeux (et à mon nez) par la nouvelle collection sortie par Cartier et basée sur le oud (ben voyons, la mode est à suivre).Mais, trop c’est trop.....

Revenons à la vraie créativité (heureusement, tout le monde ne se lance pas dans la course au benef à tout prix et les amateurs de bons parfums découvrent encore des merveilles, que ce soit dans le mainstream ou dans nos précieuses niches).

Bon après-midi à toutes et tous.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

kristin

par kristin, le 16 janvier 2014 à 11:15

Bonjour
je recherchais une définition de "parfum de niche" et je vous ai trouvés.
Je partage tout à fait vos avis sur "Nose" : à l’ouverture, il y a près de 2 ans, l’accueil était au rendez-vous et surtout ludique avec les petites tablettes, je trouve (je suis dans la comm !). Mais au fil des mois, cela s’est gâté... Bref, je suis d’abord cliente de "Marie-Antoinette" - Place du marché Sainte Catherine - 5, rue d’Ormesson - Paris , et de son propriétaire Antonio qui vous enchante avec certains créateurs très confidentiels comme Oriza L. Legrand, Meo Fuscioni, Eutopie, Magnetic Scent... et où l’on retrouve des maisons centenaires ou bicentenaires. Sa boutique est minuscule, charmante, confidentielle... et il est même ouvert le dimanche !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Mado33

par Mado33, le 8 juin 2013 à 23:06

Je retrouve ce topic et je poste :

http://brunofazzolari.com/scents/

Trouvé par hasard en surfant sur Internet, je ne connais absolument pas ni le créateur ni les créations, mais je suppose qu’entre Nose, Liquides et tout ce que vous avez à Paris et bien certains qui vont se reconnaître^^ ont eu vent de cette marque là.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par ghost7sam, le 8 juin 2013 à 23:27

Connaît pas !

Par contre qui connaît :

- Ulrich Lang New York ???

- Frapin ??

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 9 juin 2013 à 22:14

Bon, de tout ça je connais que Frapin ^^

C’est joli Frapin, c’est distribué de manière plus étendue (sous le drapeau de Différentes Latitudes). C’est inspiré de l’univers du cognac notamment !

 

Par contre, je sais pas comment vous tombez sur ces marques là mais chapeau ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Mado33, le 9 juin 2013 à 22:23

Hello,

Je vais encore parler maquillage ( grrrrrrrrr oui je sais, hors sujet ^^ ) c’est par ce biais là que je tombe par hasard là dessus. Le maquillage est très artistique, il évoque souvent de grands créateurs via des couleurs ( bleu Majorelle, bleu Klein etc... ) ou des maquilleurs de talent comme Rick Baker par exemple ( une collection M.A.C / Rick Baker sortira dans quelques mois ), bref de fil en aiguille on tombe sur l’Art en général, le design et... le parfum !
Comme quoi^^ il faut se mettre au maquillage !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Troudujol, le 9 juin 2013 à 22:24

J’aime beaucoup 1270 de Frapin sur mouillette, mais sur moi, rien à faire, il m’écœure assez vite...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 9 juin 2013 à 22:28

Je vais vous avouer un truc mado mais... je trouve ça cool quand vous parlez de maquillage, de chorégraphies ou d’artistes anglais qui se sont suicidés sur la plage avec son coeur !

C’est ce que je disais la dernière fois, ça tisse plein de liens que personnellement je n’aurais jamais envisagé, et donc c’est hyper entichissant ! d’autant plus que c’est pertinent !

Donc n’hé-si-tez plus ! ;)

Bref, en tout cas je ne connais pas les parfums du monsieur ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Mado33, le 9 juin 2013 à 22:41

" Je vais vous avouer un truc mado mais... je trouve ça cool quand vous parlez de maquillage, de chorégraphies ou d’artistes anglais qui se sont suicidés sur la plage avec son coeur ! "
LOL, à la bonne heure alors ! Shelley ceci dit c’est loin dans le temps, mais pas suicidé du tout, son coeur est resté intact et gardé par sa femme Mary Shelley donc. Par contre, cette fois sans lien avec le maquillage j’ai trouvé un parfum ( une eau plutôt ) nommé " Endymion " et je l’ai trouvé délicat. Je n’ai pas accès à tous les Penhaligon’s mais celui-ci a forcément retenu mon attention. Est-il dédié à Keats, peut être bien.
Pour revenir au maquillage, les connexions artistiques sont vraiment marquées en ce moment, je soupçonne des raisons commerciales derrière ( booster la marque, faire vendre grâce aux éditions limitées ) mais la dimension créative reste et c’est important.
Cette marque lie peinture et parfums, hélas je ne connais pas non plus mais j’aimerais bien surtout à une époque où le mot niche est parfois galvaudé ou au contraire sublimé via des parfums tout simplement magiques.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 9 juin 2013 à 22:48

J’avais été un peu déçu par Endymion (mais j’en attendais beaucoup, le sommeil d’Endymion de Girodet est un de mes tableaux préférés). Je l’avais trouvé un peu quelconque, je voulais sentir la Lune et... que nenni ! Tant pis, je me le ferai moi même que ze serai un grand, mon Endymion sous la Lune :D !

 

Quant aux discours des marques j’avoue que quand j’ai pas senti, je suis souvent sceptique... (mais pas tout le temps ^^)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Mado33, le 9 juin 2013 à 22:58

Vous pensiez à Girodet, je pensais à Keats en sentant ce parfum discret. La lune, oui en effet c’était très ambitieux^^ d’où la déception !
Personnellement, j’aime bien Endymion mais ce n’est pas un coup de foudre non plus.
Bonne soirée !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par ghost7sam, le 9 juin 2013 à 23:14

Ce sont des marques disponibles à la boutique Nose.
"Speakeasy" de Frapin est vraiment intéressant

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 9 juin 2013 à 23:30

Ah. Oui. Nose. Je vois.

 

Speakeasy j’avais trouvé ça assez sympa aussi, je lui trouve un côté Petite Robe Noire, sans le côté sucré et un fond plus orientalisant... Chez eux j’aime bien leur 1697 (pas sûr de la date, pourtant j’étais pas mal bon en histoire quand j’étais jeune). Et le 1270 dont parle Troudujol est super sympa aussi !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Troudujol, le 9 juin 2013 à 23:44

Speakeasy te rappelle La Petite Robe Noire ??? Tu es sûr ? C’est marrant je ne vois aucun rapport entre eux, pour ma part... Je n’ai pas trop aimé l’échantillon que j’avais reçu. Un côté médicamenteux, un peu Schweppes. Je le mettrais plus dans la même lignée que L’Humaniste, de Frapin aussi, plutôt que de la cerise noire de Guerlain.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 9 juin 2013 à 23:54

J’y vois un air de LPRN. Je pense c’est pour le côté framboise-amandée, avec une petite note liqueur.

Moi ce qui m’étonne par contre c’est plus le discours de la marque et de Marc-Antoine Corticchiato sur les volutes de tabac et l’alcool à flot sur un air jazzy parce que si y’a bien quelque chose que je sens pas dedans c’est bien ça ^^

(mais c’est pas un soucis, ça peut être l’inspiration puis détournée ensuite).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Troudujol, le 9 juin 2013 à 23:59

J’aime pas du tout la boutique Nose... J’ai trouvé ça vraiment branchouille, avec aucun conseil ; un vendeur qui se pointe avec sa tablette tactile pour te lire les principales notes de tel ou tel parfum (super, il sait lire) mais qui se révèle incapable de te parler des produits, qui te plante au bout de trente secondes pour aller faire le coup de la tablette tactile à un autre client... Bref... Ils peuvent aller se rhabiller à côté du professionnalisme de Jovoy. Ou alors, je suis mal tombé.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 10 juin 2013 à 00:13

Amen.

 

Les rares fois où je suis allé chez Nose, j’ai eu le droit à un accueil aussi chaleureux que le métal du noeud du flacon de Miss Dior Chérie. Si, une fois j’ai eu une vendeuse à l’accent anglais charmante ! Mais alors le reste du temps, c’était scanner à l’entrée genre "ah non, pas de look branchouille, donc pas d’argent, donc pas intéressant". Et quand tu veux tester, à chaque fois tu as l’air de déranger (du style tu es toujours PILE POIL devant le placard qui a tel ou tel parfum...).

 

Bref, les trucs où on te fais clairement comprendre que tu pues pas le style, non merci. (pfffff, par contre ils avaient pas scanné la merveilleuse eau de cologne de Vol de Nuit des années 70 : gueux !)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Mado33, le 10 juin 2013 à 11:55

LOL " gueux " ( quote ) ! Bon, décidément tous vos commentaires ne m’incitent pas y aller, tant mieux finalement vu le parcours déjà incroyablement long à prévoir ^^ Bref Nose " ça foine du steak " comme dirait une racailloute q’il m’arrive de croiser ici !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Troudujol, le 10 juin 2013 à 12:02

Non, mieux vaut aller chez Jovoy pour un service 5 étoiles ! Sinon il y a aussi Sens Unique, qui est bien au niveau du conseil, mais parfois un peu radin en échantillons. Mais Nose, c’est vraiment si tu n’as besoin de rien.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Mado33, le 10 juin 2013 à 20:21

Oui assurément et le lieu est somptueux donc c’est bien là ( entre autres ) qu’il me faudra aller sauf que dans ce lieu TOUT ou presque est tentation, bref du courage Mado, du courage ^^ !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par euskalpyth, le 16 janvier 2014 à 15:40

Alors là, c’est trop fort : il m’est arrivé EXACTEMENT la même chose chez Nose !!! (l’impression d’être toujours devant l’étagère où les vendeurs ont besoin de venir chercher quelque chose ;-)))

Mais la 2ème fois (car j’y suis retourné : l’accueil a beau ne pas être extraordinaire, ils ont de beaux produits), j’avais mes propres mouillettes (1,50 € les 50 chez aroma-zone) et j’ai tout senti à ma guise pendant une bonne heure et demie ;-))))

Et je n’ai pas dû me faire des amis quand je leur ai dit que je ne voulais pas faire leur "test ipad" (je l’aurais pourtant bien fait, par curiosité, ne serait-ce que pour voir ce qui en serait sorti comme "conseils parfums personnalisés par informatique" LOL) parce que je ne donnais pas mon adresse e-mail à des fins de récupération commerciale ;-)))

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 16 janvier 2014 à 15:56

L’accueil chez Nose est franchement douteux avec certains vendeurs vendeuses, néanmoins il y a une vendeuse vraiment sympathique (Sandra pour ne pas la nommer) qui a toujours le sourire et connait bien les parfums en règle générale et aussi un autre vendeur absolument adorable qui est le nouveau chef de la boutique je crois, Matthieu, qui était au Printemps avant. Bref, c’est cool si ça change. (Bon après honnêtement moi, hormis les Naomi Goodsir, y’a rien qui me détourne chez eux quand je me promène dans Paris)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par ghost7sam, le 10 juin 2013 à 09:55

Haha !! hilarious !

Je suis inscrit sur leur site, et j’ai donc reçu des échantillons.
Mais en effet, un gars avec une tablette !! c’est gros !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Patrice, le 10 juin 2013 à 15:08

Moi je suis inscrit à leur Newsletter et je reçois des pubs bourrées de phôtes d’aurtografes...
(je ne dis pas que je suis un pro dans le domaine, loin de là, mais alors si même moi j’arrive à les trouver, c’est qu’il y a un souci. et puis pour des pros, ça les fout mal !)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 23 décembre 2013 à 08:45

Je rebondis sur "speakeasy" créé par Marc Antoine Corticchiato pour Frapin. J’aime beaucoup cet esprit Mojito. N’hésitez pas à aller faire un tour du côté de Parfum d’Empire, la maison de Marc Antoine Corticchiato... des merveilles à découvrir

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Mado33

par Mado33, le 6 avril 2012 à 00:47

Hello,

Il n’y a pas que les parfums de niche que l’on trouve ici... Les récents posts sur Spice Bomb le montrent bien. L’univers du parfum est vaste ! Mon avis sera toujours le même, je n’ai aucun à priori sur les parfums. De niche ? S’ils me plaisent oui évidemment. Sephora ? Oui bien sûr aussi. Yves Rocher ? Même chose. Je porte aussi bien White Linen que Bois Farine ou Vanille Noire. L’Artisan Parfumeur ah oui, j’aime beaucoup, beaucoup ! Guerlain, adoration ! Serge Lutens, fascination etc etc etc... Expliquer pourquoi relève de l’absurde. J’aime les parfums non pour paraître mais pour être !
Je refuse le cheap parce qu’il dénature le parfum, les flankers que je préfère appeler " variations sur le même thème " n’ont guère d’intérêt sinon vendre à tout crin, sans se soucier de l’esthétique du parfum, notion essentielle qu’il faut préserver. Le snobisme lié aux parfums de niche ? Oui il y en a mais je m’en moque éperdument. C’est une forme de mauvais goût à mon sens.
Le dénominateur commun n’est pas la parfumerie de niche, c’est la parfumerie dans son ensemble. Même pas ! Le dénominateur commun c’est tout simplement la passion.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par caperina, le 5 avril 2012 à 15:08

Bonjour
Nouvelle sur ce forum de discussion, je me rends compte qu’il ne " vit" plus depuis 2011...est ce exact ?
Pourtant le dénominateur commun des personnes qui viennent donner leur point de vue est le secteur " parfum de niche "...la niche a, depuis fait des adeptes et on ne compte plus le nombre de marques et de fragrances qui sont venues " enrichir " ce secteur.
Qui a découvert " oud " de FK, un nez atypique dont je connais aqua universalis forte
je suis curieuse de connaitre vos avis ( points de comparaison : By kilian, l’artisan, Jo malone...
A vite vous lire vous qui semblez super expérimentés.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Ankalogon

par Ankalogon, le 25 décembre 2011 à 18:38

Parfumerie au choix : Confidentielle, alternative, fine, rare, luxueuse, etc, rime souvent avec prix exorbitant. De temps à autre, j’ai des faiblesses dans l’air du temps. Cela étant, Il y a quelque mois en repos à Nice, Pino Silvestre était devenu un parfum très rare tout en restant très abordable...
Après Frédéric Malle, Jovoy, Sens Unique Paris et toute la clique, il y en a un qui fait très fort :

WHISKEY Cologne by Portland General Store - $68.00 (15 ml)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Garance2

par Garance2, le 11 décembre 2011 à 14:50

Mmmh, oui, ça ne m’étonne pas, j’ai vu la pyramide olfactive, et ça m’attirait bien. Je l’imagine assez proche de Fleuroriental de Miller Harris... Est-ce qu’on sent bien l’ylang-ylang ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par lucasdries, le 11 décembre 2011 à 15:20

L’ylang-ylang je ne saurais dire ! Quelque chose de fleuri, oui, en tout cas ! Par contre, je ne le perçois pas du tout dans la veine du Miller Harris, mais peut-être que je me trompe, celui ci je n’ai fait que l’essayer.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

L'Ouïe

L’Ouïe - Pentalogies

Une mélodie gracieuse et délicate à la blancheur lactée qui ravira ceux qui savent l’écouter.

en ce moment

il y a 23 minutes

Mon avis sur Eau du soir et Soir de lune : pas de note de fond désagréable, que du bonheur. A(…)

Farnesiano a commenté 603

il y a 15 heures

J’oublie mon préféré auquel je reviens à chaque automne : Carbone de Balmain ! Une drogue addictive,(…)

Farnesiano a commenté 603

il y a 15 heures

Bonjour à tous ! Les retards accumulés par les postes française et belge ne m’ont permis de(…)

Dernières critiques

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Jovoy - Le Mans

Jovoy - Le Mans

Le Mans (72)

Divine Paris

Divine Paris

Paris (75)

Le boudoir de Jeanne

Le boudoir de Jeanne

Liège (04)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019

Avec le soutien de nos grands partenaires