Auparfum

Lancôme décline Trésor en or

par Jeanne Doré - Anne-Sophie Hojlo, le 24 mai 2019

La marque française propose une nouvelle version de son grand classique signé Sophia Grojsman pour la Fête des mères.

En 1990, la créatrice habillait la rose (qu’elle avait déjà travaillée pour Paris et Eternity) de notes veloutées de pêche, de violette et de santal, donnant naissance à une composition douce et maternelle.
Après une lignée déjà longue de flankers, Trésor se voit désormais doté d’une édition limitée « en or », que Lancôme nous présente comme une « signature florale orientale revisitée ».
La marque « twiste » la pêche « iconique » de Trésor en mariant des « fleurs de pêcher » avec « des accords subtils de jasmin, de rose turque et de pivoine », et des notes cuirées.
« Au petit matin, les amoureux se retrouvent tendrement sur le Pont des Arts, admirant le lever du soleil sur Paris », lit-on dans le communiqué de presse. « A l’instar de Trésor, les reflets dorés de Trésor en Or illuminent le ciel parisien et la Seine de millions de lumières ».

Pour cette édition limitée, le flacon originel revêt une couleur dorée.

Trésor en or, eau de parfum 83 euros/50ml

Premières impressions

On aurait pu s’attendre à un oriental fruité dégoulinant de praline… eh bien non ! Compte tenu de la description, le résultat est assez surprenant : un floral fruité, vert, plus pomme-poire que pêche (ou alors une pêche de vigne), noyé dans des muscs blancs très propres (aucun cuir à l’horizon), qui évoque davantage un P’tit Dop aux fruits du verger que des amoureux se bécotant sur le Pont de Arts (à moins qu’ils ne sortent tout juste de la douche ?) Même si l’empreinte de l’original refait surface dans les notes de fond, musquées boisées et poudrées, on est très loin de l’esprit Trésor, à la limite plus dans un univers à la Petite Chérie de Goutal, mais je me demande bien au final quelle genre de maman Lancôme comblera avec ce shampoing, heu, ce parfum en or ? Les habituées du Trésor d’origine ne retrouveront pas leur classique, les adeptes de parfums shampouinesques seront-elles séduites par ce nom qui incarne une parfumerie désormais classique ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Absinthe

par Absinthe, le 24 mai 2019 à 23:35

Bonsoir - ou plutôt bonjour Jeanne et Anne-Sophie ! Je vois que la famille des chroniqueurs s’agrandit, voilà qui promet encore plus de critiques - et de tentations, d’ailleurs j’ai toujours dit que ce site était un lieu de perdition, mais pour notre plus grand bonheur, la plupart du temps.
Concernant Trésor, je l’ai beaucoup aimé à sa sortie mais après l’avoir re-senti il y a peu je l’ai trouvé... mon dieu, très compact, presque étouffant ; il m’a donné l’impression d’être enfermée dans une boule de coton saturée de pêche rosée synthétique, alors qu’auparavant je le trouvais réconfortant - surtout en automne - doudou et chaleureux ; un beau parfum de femme posée, sereine, romantique tout en assumant son côté charnel. Peut-être a-t-il été reformulé, ou ce sont mes goûts qui ont changé, toujours est-il que je trouve la réponse à mes mauvaises impressions dans le descriptif de cette nouvelle mouture de Trésor : plus évanescent, plus transparent, moins "mastoc" ? Je vais tâcher d’aller le sentir - même si je sais déjà que je ne craquerai pas pour lui - juste pour comparer avec l’original qui est tout de même l’un des derniers classiques du 20ème siècle. Et rien que ça, ça vaut le respect.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par jarging, le 3 juin 2019 à 03:47

Votre retour aidera plus d’uns, merci d’avoir apporter votre contribution.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Confetti

Confetti - Lush

Avec une certaine irrévérence, Confetti semble poser un regard amusé sur les grands classiques, ici revisités à coup d’aplats généreux.

en ce moment

il y a 8 heures

Malheureusement sel d’argent se vautre dans l’écueil du parfum marin et n’échappe pas aux poncifs(…)

il y a 13 heures

Merci d’avoir cité L’Aimant, sublime aldhéydé créé par Vincent Roubert pour François Coty en 1927(…)

hier

Découverte avant-hier du tout récent Santal Insolent de Molinard. On est ici sur un santal anobli(…)

Dernières critiques

Relique d’amour - Oriza L. Legrand

Le lys dans la forêt

Mon petit - Lolita Lempicka

Le premier parfum

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Avec le soutien de nos grands partenaires