Auparfum

Dusita, de cuir et de soie

par Jeanne Doré, le 23 décembre 2016

Dusita, marque créée par Pissara Umavijani, présente deux nouvelles eaux de parfum qui seront lancées début 2017 : Le Sillage blanc et La Douceur de Siam.

La personnalité, la générosité et la richesse qui émanaient des trois premiers extraits de parfum de Dusita, marque que nous vous avions présenté après l’avoir découverte au salon Esxence, n’avaient pas laissé tout le monde indifférent, et c’est avec deux nouvelles eaux de parfum que l’autodidacte d’origine thaïlandaise reviendra début 2017 : Le Sillage blanc et La Douceur de Siam. Poursuivant l’hommage paternel et culturel avec en filigrane les poèmes de son père Montri Umajivani, elle continue de revisiter les grands thèmes classiques de la parfumerie qui ont marqué sa mémoire, tout en se les réappropriant.

Le Sillage Blanc est un hommage non dissimulé aux versions vintage de Bandit de Piguet et de Cabochard de Grès, pour lesquels Pissara - qui est aussi collectionneuse de vieux parfums - voue une passion depuis toujours.
Ce chypre vert est composé de notes de fleur d’oranger, néroli, tabac, artemise, galbanum, cuir, ambrette, patchouli et mousse.
Autant vous le dire tout de suite : j’ai beaucoup aimé cette explosion verte et râpeuse de néroli et de galbanum, avec une aura vintage réjouissante et cependant une écriture actuelle, vivante et ondulante. L’évolution, vers un cuir moussu, herbacé, âcre et sombre, contraste avec l’innocence joyeuse de l’ouverture, et diffuse son sillage, non pas uniquement blanc, mais bien étincelant.

La Douceur de Siam s’inspire de la Thaïlande, ses traditions et ses parfums. On y retrouve des évocations de soie artisanale, de jardin tropical et de chaleur du soir, à travers des notes de rose de mai, frangipanier, champaca, clou de girofle, ylang-ylang, feuille de violette, santal, vanille et ambre.
Le résultat est un gigantesque bouquet floral crémeux, presque lacté, où le jasmin, la rose et l’ylang se teintent d’épices exotiques et soyeuses. Ici, c’est davantage une esthétique 90 qui est évoquée, entre Trésor et J’adore, offrant une image de féminité luxuriante et plantureuse.
— 
Eaux de parfum, disponibles dès mars 2017, 195 euros/50 ml

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Adina76

par Adina76, le 16 juin 2020 à 22:42

Le Sillage blanc de Dusita. J’étais prévenue et le jus est au-delà de mes espérances : un chypre cuiré vert comme je n’imaginais pas qu’on puisse encore en créer aujourd’hui. Le jus est puissant, sans aucune concession à la mode du moment. Il affirme très directement sa parenté avec Cabochard, Bandit : carré, direct, sans fioritures. Un vrai cuir qui se manifeste très tôt, en tête, sans laisser le temps au néroli de s’installer. Des notes vertes, sombres -galbanum et armoise - entourent ce grand "pressé" qui ne s’encombre pas de longs préliminaires. Je lui trouve un côté presque fumé, un peu sale, comme si quelques gouttes de sueur apportaient une dimension animale, mêlées à une odeur de tabac. Tout est merveilleusement fondu. Le parfum d’un aventurier - Bogart, Hemingway, Gary Cooper - ou d’une aventurière - Bacall, Hepburn (Katherine), Garbo, Dietrich - en tout cas de grande classe - qui me font rêver et voyager en noir et blanc. Tiens, le Sillage blanc, c’est un nom bien choisi, n’est-ce pas ... on suivrait bien volontiers celui ou celle qui le laisse flotter autour de sa personne. Je suis vraiment impressionnée par les créations de Pissara Umajivani. Il me semble qu’elles relèvent de deux courants : l’un inspire des jus puissants, directs, androgynes tels Pissara, Oudh infini, le Sillage blanc. L’autre courant, se caractérise par des parfums extrêmement raffinés, plus féminins et fleuris, tels la Mélodie de l’Amour, le Pavillon d’Or, Fleurs de Lalita ou Splendiris. Tous sont très présents, voire pour certains très puissants, toujours extrêmement élégants - c’est à souligner - libèrent l’imaginaire et sont un ticket pour un merveilleux voyage dans l’espace et le temps. Pissara Umajivani a un faible pour les parfums vintages. Ses créations, parfaitement contemporaines, s’inscrivent merveilleusement dans cette tradition à laquelle elles donnent une nouvelle jeunesse tout en leur rendant le plus bel hommage qui soit. Pour moi, Dusita est incontestablement l’une des plus belles maisons de parfums actuelles, si ce n’est la plus belle. En tout cas, celle qui suscite le plus mon admiration. Vraiment remarquable !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Zeste de gingembre

Zeste de gingembre - Heeley

Un gingembre distingué au look minimaliste qui sirote un verre au bar d’un hôtel chic, dans sa chemise blanche bien repassée.

en ce moment

Aberystwyth a commenté Serge Noire

il y a 7 heures

Bonjour ! Je n’ai pas reçu la box ni ne connais L’Âme perdue ou Attaquer le Soleil, mais je peux(…)

héspéridés a commenté Joy

il y a 12 heures

bonsoir Pétrichor, Dans ce cas, j’irai refaire la comparaison Twilly original vs Twilly(…)

Petrichor a commenté Joy

il y a 13 heures

@ Adina : Je ne suis pas du tout de la région parisienne. Et justement, près de là où j’ai habité,(…)

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Marie Jeanne

Marie Jeanne

Paris (75)

Divine Caen

Divine Caen

Caen (14)

Parfumerie Ambre

Parfumerie Ambre

Boulogne-Billancourt (92)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019

Avec le soutien de nos grands partenaires