Auparfum

Cabochard

Grès

Flacon de Cabochard - Grès
Note des visiteurs : (34 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

« Le plus attachant des grands parfums »

par Jeanne Doré, le 7 juillet 2007

La phrase culte rattachée à ce parfum lui-même plus que cultissime résume bien l’ampleur du chef-d’oeuvre. Je connais des addicts de Cabochard qui ne changeraient pour rien au monde cette “boule de cuir”, pourtant simple en apparence, mais à la fois si complexe, intrigante et fascinante.

Sa création fut l’une des premières utilisation en grande quantité de l’isobutylquinoléine, molécule de synthèse au nom barbare qui reproduit parfaitement l’odeur du cuir, avec des effets de goudron et de réglisse, qui donne d’ailleurs dans Cabochard un petit effet cachou assez subtil. On sent en tête la bergamote, ainsi qu’une note verte galbanum, puis un cœur rose, jasmin, ylang, un effet poudré, pêche, velouté, et un fond chypre, mousse de chêne, et toujours en filigrane cette note cuirée, qui enveloppe le tout comme un gant, tout en douceur.

Je trouve Cabochard assez discret à porter, c’est vraiment un parfum de peau, qui peut varier d’une personne à l’autre, et se dévoiler différemment suivant les femmes, les personnalités, et les caractères qui l’adoptent.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Blanche DuBois

par Blanche DuBois, le 27 avril 2022 à 13:25

Cette nouvelle réédition (2019) de Cabochard est une pure réussite ! Je n’ai pas pu m’empêcher d’acheter les deux concentrations parce que chacune apporte des facettes différentes ; Cabochard est plus maniéré en EDP et brut en EDT (sauf en tête avec une envolée fraîche de fleurs blanches qui s’atténue très vite au profit du cuir). Un sillage enivrant.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

HUMBERTO

par HUMBERTO, le 22 avril 2022 à 12:58

Pour Homme de Duftanker MGO Duftmanufaktur

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Farnesiano

par Farnesiano, le 21 avril 2022 à 07:29

Cabochard, dernière version enfin achetée, peut-être un peu plus propre ou plus sage (quoique), demeure un parfum extraordinaire. Aramis fut longtemps mon compagnon de route (edt, after-shave, gel douche...) Je retrouve 30 ans plus tard la patte de Bernard Chant dont j’apprécie la totalité des créations (Aromatics E., Aramis 900, Azurée, Cinnabar, Devin...) Cabochard fut sans doute son premier coup de maître. Pas une ride. Un superbe écart d’avec les niaiseries de la "pâtisserie" actuelle, et un beau pied de nez à la niche.
Il y a des parfums qui nous habillent, il y en a qui nous habitent : Cabochard est de ces derniers (ou il m’habille de l’intérieur.) J’adore, par tous les temps.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

sylfromlux

par sylfromlux, le 21 mars 2022 à 17:13

Encore un sauvé des eaux pour ne pas dire du naufrage des reformulations. Tout comme Scherrer, un parfum digne des parfums de niche sans le prix démesuré et souvent injustifié.
_

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

DOMfromBE

par DOMfromBE, le 28 décembre 2021 à 09:44

En voilà encore un qui survit par miracle où grâce à ses fans.
Prenez le même, inventez lui une marque de niche et engagez marketeux et mérous des réseaux sociaux, il en ferait un de ces tintamarres !
Comme pour tant d’autres, on aurait tendance à oublier que c’était ça, le luxe, il y a quelques décennies.
Ou est-ce que ce ne serait pas aussi, de nos jours, une autre forme de luxe ? Passer à côté du bruit, se retrouver entre soi, et se dire... Ils n’ont rien compris.
Bonne journée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Emma Gutierrez

par Emma Gutierrez, le 13 décembre 2021 à 11:33

C’est toujours une délectation de porter Cabochard, qui m’enveloppe et me picote pourtant... Plus je le porte et plus je le trouve provocant, animal et velouté à la fois. Comme un chat qui se laisserait caresser lascivement en vous regardant un peu en biais, pour dire : "Je te laisse faire, mais gare à toi, je peux griffer et mordre !"
En parlant de chat, j’ai toujours associé ce parfum à Colette, allez savoir pourquoi. Sûrement le côté animal...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par  ?, le 10 mai 2021 à 13:16

Bonjour à tous,
Allez ... je me jette à l’eau même si je suis sûre de prendre une volée de bois vert. Je suis vos discussions depuis quelques années maintenant (même si je ne suis inscrite que depuis quelques mois). J’ai découvert plein de belles choses et de magnifiques fragrances grâce à vous tous. Parmi ces découvertes, il y a Cabochard, acheté sur un site de vente privée bien connu, pour quelques euros. Achat à l’aveugle, confiance en vos commentaires dithyrambiques ... et bien, je le trouve terriblement agressif à l’ouverture !!! Est-ce normal ou est-ce le flacon qui a mal tourné ? Que suis-je sensée découvrir aux premières pulvérisations ?
Merci pour vos éventuels retours.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 10 mai 2021 à 14:18

Bonjour :) Comment décririez-vous ce caractère "agressif" de cabochard au démarrage ? Comme ça on pourra procéder par élimination.

On est sensé sentir un caractère assez savonneux (côté aldéhydes), un floral présent mais abstrait (genre rose et pomme verte), et une tension entre des notes vertes en tête et des notes cuirs et mousse dans le fond (le côté "boîte à chaussure" de isobutyl quinoline (IBQ)).

J’ai commencé votre message par une question, parce que ça aide à recontextualiser, et à procéder par élimination. Un départ chaotique et riche n’est pas un défaut en soi, si ça permet aux ingrédients de se mettre en place pour présenter un beau parfum, après et sur la durée. Les achats à l’aveugle sont toujours risqués. Les avis internet sont à prendre avec des pincettes, et c’est votre ressenti qui compte le plus. Ce cabochard a des facettes cuir et mousse qui sont des facettes sales, tout comme le côté savonneux peut déplaire aussi. Mon avis est que le cabochard actuel est loué pour son bon rapport qualité/prix. Les passionné.e.s ont aussi eu un regain d’espoir, parce que les versions précédentes présentait un parfum très dilué, assez insipide. L’actuel Cabochard n’est pas le plus naturel, le plus floral, le plus poudré, mais pour pas cher il présente une belle synthèse, au propre comme au figuré.

D’ailleurs ce côté "agr ... affirmé", a été pris pour une marque d’audace artistique, donc comme un point positif ^_^ !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 10 mai 2021 à 15:14

Bonjour Déméter,
J’ai fait de Mitsouko de Guerlain une de mes signatures. Et pourtant... J’avais essayé distraitement deux parfums sur le bras... Et c’est cette association que je pensais acheter. Aussi quand j’ai amorcé mon vapo de Mitsouko, j’ai même pensé m’en débarrasser... Trente ans que ça dure.
Angel, au début des années 90 m écoeurait.
La note de tête de Habanita EDT me rappelait un insecticide bien connu. Coco EDP sentait la vieille bougie.
Je trouvais Soir de Lune insipide... Et j’en passe.
La rencontre, la grande histoire d’amour, commence souvent par un choc et des doutes. Et puis le temps fait son travail.
Parfois c’est juste une question de peau,de météo, d’état émotionnel...
Il y a tellement de critères.
Mais Cabochard à l’aveugle, j’avoue, vous êtes joueuse. Respect !
C’est comme partir au Fort Boyard et oser mettre la tête dans un vivarium plein de trucs pas rassurants...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par demeter76, le 11 mai 2021 à 10:49

Bonjour Pétrichor, bonjour Dom. Merci pour vos retours. Je suis toujours admirative de celles et ceux qui savent mettre des mots sur des ressentis.
« Agressif » n’est sans doute pas le qualificatif idéal pour présenter Cabochard. Je vais essayer de m’expliquer correctement. Je le trouve cinglant, piquant, rugueux. Claquant comme la lanière d’un fouet. Un grincement de dent. Un petit quelque chose qui enclenche un mouvement de recul quand on le découvre. Un effet dissuasif. J’ai cru (et suspecté) la férule d’être à l’origine de cet effet. Une note très très « verte » que je trouve déplaisante. Comme une lame de rasoir sur du velours.
Il s’assagit au bout de … deux heures (quand même !) sur peau. Et même après deux heures, je peine à m’y retrouver (mais là, je plaide coupable : je n’y connais pas grand chose en cuir – j’en suis encore à l’étape découverte - Adjatay, Cuir fétiche … des cuirs fleuris, ronds et chauds)
Je ne retrouve pas d’aldéhydes. Rien de la description fantastique qui en est faite ici. A peine quelques effluves de rose. C’est ce qui m’a laissé penser qu’il avait peut-être souffert (du stockage, de la chaleur …) ou tout simplement que j’avais « dégoté un vieux fond de barrique ». J’ai fait l’autruche (est-ce possible de ne pas aimer un parfum dont on fait tant d’éloges ???). Mea Culpa !
Vous le soulignez parfaitement, Pétrichor, dans votre commentaire. Vous avez éclairé ma lanterne : c’est cette « tension entre notes vertes et notes cuirées », un accord que je ne connaissais pas, qui ne me convient pas.
Je découvre :). Y compris les classiques. Et Cabochard en fait partie. C’est pour cette raison que j’ai sauté le pas. Et je ne regrette pas (surtout à ce prix-là) même si nous ne vieillirons pas ensemble ;-)
Je suis joueuse et surtout confiante. Lorsque je peux tester en parfumerie, j’y vais. Parfois, je dégote des échantillons pour la niche. Mais certains classiques ne sont plus commercialisés ou très exceptionnellement. Alors oui, dans ces cas-là, je franchis le pas et j’achète à l’aveugle ! Même pas peur ! (pour peu que l’impact financier ne soit pas trop conséquent). Je l’ai fait pour Cabochard. Je l’ai fait aussi pour Arpège. Je l’ai fait pour Fidji … Vous imaginerez sans peine mon énooorrrrme déception face à ces deux « monstres » de la parfumerie ; )
Je suis parfois déçue, parfois surprise, parfois éblouie mais jamais dégoutée.
En tous cas, un grand merci à vous.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Absinthe

par Absinthe, le 29 mai 2020 à 13:34

Après deux jours et deux nuits avec Cabochard 2019, flacon carré au petit noeud en tissu noir :
(assouplissement des doigts, éclaircissement de gorge....)...
non il est très bien, honnêtement. Si comme moi vous aviez peur d’une réinterprétation en mode soupe à la rhubarbe-coco-sucre roux, autant vous rassurer tout de suite, ça n’est pas le cas du tout : on est bien sur du Cabochard, avec sa patte et sa signature impossibles à confondre, toujours aussi attachant et selon moi facile à porter pour un parfum de ce genre, avec sa douce note de daim blond.
La seule différence pour mon nez - qui n’est pas le plus affûté au monde - entre le petit nouveau et l’ancienne version en flacon rectangulaire : un départ moins raide, moins incisif (moins de galbanum peut-être ?), et un très léger manque d’épaisseur, comme si la note "goudron" avait été atténuée.
Il n’en reste pas moins intrigant, spécial et très personnel, et ce n’est encore pas demain qu’on le sentira à tous les coins de rue. Cabochard reste un parfum de peau, un parfum pour soi et pour nos (très) proches. De côté-là, rien n’a changé. Bon sang, la douceur de cette note cuirée... dur de ne pas craquer. D’ailleurs je ne saurais trop le conseiller à celles et ceux qui veulent se lancer dans les parfums verts et un peu androgynes sans se piquer les narines. J’en parle en connaissance de cause, puisqu’il a été le seul "vert" capable de me séduire alors qu’auparavant je n’aimais que les opulents/ capiteux à fort sillage.
Merci aux parfums Grès de lui avoir rendu un flacon digne de sa classe et de son charme discret, un bel objet bien lourd avec un bouchon doré frappé d’un G : c’était bien le moins pour un classique de cette envergure.
Imagineriez-vous Shalimar ou Miss Dior dans le flacon de CK One ? Non hein. Nous sommes bien d’accord.
(Et puisque nous parlons flacons : l’edp Cabochard "rectangulaire" est en train de disparaître des sites de parfumeries en ligne où elle coûtait trois fois rien, et les rares qui restent ont vu leur prix multiplié par deux. Donc si vous préférez vous en tenir à l’ancienne version, dépêchez-vous, mais franchement la différence tient à peu de choses. En vieille Cabocharde, je suis séduite !).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par ana, le 3 juin 2020 à 11:29

En peu comme aux Oscars, je dois d’abord remercier notre chère Adina76 qui a eu de la patience et gentillesse de me fournir plusieurs échantillons de Cabochard. Son effort a porté ses fruits et je me trouve très heureuse avec plusieurs flacons de chef-oeuvres, donc Cabochard en edp.

J’étais aussi agréablement surprise par ce nouveau flacon. D’habitude ce genre de changement ne présage rien du bon.
Je n’ai remarqué aucune difference significative à part l’ouverture qui m’avait fort rappelé celle de Jean-Luis Scherrer, ce que n’était pas le cas avant. Il est possible que le départ est plus gracieux, moins "incisif" comme vous le dites, Absinthe. Pour moi, il est en peu plus foral, plus fluide.

En ouvrent la boite, j’ai eu une attaque de fou rire. D’abord, il m’a couté trois fois rien, c’est que l’emballage est vraiment soignée. Le nouveau flacon est beau, lourd. Je l’ai fait tomber au moins deux fois, il est encombrant et on s’y attend pas, mais toujours intact.
Non, ce que m’a fait rire c’est le nœud. Il est en tissu et beau et le nœud de cette malheureuse Miss Dior (ex Chérie) est en plastique ! J’en ai aucune idée pourquoi et comment j’ai remarqué que seulement les editions spéciales et l’extrait ont eu droit à un noud en tissu.
Ensuite, j’ai imaginé les nœuds de Penhaligon’s en plastique style accessoires de Barbie...
Ca peut paraitre superficiel et petit, mais j’apprécie un bel emballage. Le soin du détail.
Pour un objet de luxe, est LVMH à tout fait pour instaurer l’image de Dior comme une marque de prestige et valeur sure, ce genre de détail est plus que maladroit et grossier. C’est le manque de respect pour le consommateur.

Maintenant, vous pouvez rire de moi et ma fascination pour des nœuds et plastique surréelle.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Absinthe

par Absinthe, le 29 juillet 2019 à 15:50

Bonjour à tous, j’ai fort envie de replonger dans Cabochard cet automne. Cela doit faire 25 ans que je ne l’ai pas porté, ni senti, mais j’en garde un merveilleux souvenir. Et vu les tarifs pratiqués sur internet (du moins pour la version flacon rectangulaire avec le capuchon noir, le "nouveau flaconnage" étant trop cher pour moi - et va savoir ce qu’ils lui ont fait subir encore), ce serait dommage de se priver.
Et là se pose LA question essentielle : eau de toilette, ou eau de parfum ? Quelle version vous semble la plus fidèle à l’esprit Cabochard tel qu’il était autrefois ?
J’attends donc vos avis éclairés, d’avance merci ! :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Absinthe, le 21 septembre 2019 à 00:32

- Bonjour Absinthe !
- Tiens comme c’est amusant, nous avons le même pseudo et le même avatar ?
- Oui, je suis ton autre toi grande folle ^^
- Ah d’accord. Mais encore ?
- Eh bien j’ai opté pour l’eau de parfum figure-toi.
- Oh, et donc ? Raconte !
- Tu te rappelles quand nous avons porté Cabochard pour la dernière fois ? C’était en juillet 1996, après 7 ans de fidélité. Cabochard l’hiver, Mitsouko l’été. Enfin bref. Nous n’étions âgée que d’une petite vingtaine à l’époque, mais nous l’aimions ce parfum ; et il nous collait à la peau, c’était notre signature, le seul qui suscitait des "mmmh sympa ton parfum c’est quoi ? Il te va bien", au point qu’il était devenu le cadeau de Noël obligé : d’abord le flacon rond avec le noeud en pâte de verre et sa miniature, ensuite le vaporisateur octogonal puisque les vapos sont devenus la norme, mais le plaisir restait le même.
- Mais alors, pourquoi l’avons-nous abandonné ?
- Ma foi.... expatriation, autres latitudes, autres modes et autres codes...
- Bon, admettons. Mais qu’en est-il aujourd’hui : nostalgie ? Retour vers une valeur sûre ? Non parce que nous en avons testé et apprécié d’autres, et pas des moindres depuis : 1000 par exemple, ou Arpège en extrait ; si tu veux taper dans le style androgyne, Jicky se pose un peu là, et je ne parlerai même pas de Grey Flannel quand le temps vire au morose. Alors rappelle-moi ce qu’il a de plus ce Cabochard ?
- Mais ce n’est pas ce qu’il a de plus : c’est ce qu’il a de moins que tous ceux-là. Moins de fleurs, d’aldéhydes, de guerlinade, de note dominante qui phagocyte tout ; Cabochard est un tout, à lui tout seul. Il est entier, au point qu’il est impossible d’affirmer quelle note domine tant elles se fondent entre elles. Les épices ? Oui, indéniablement ; mais si délicatement, délicieusement fondues dans les fleurs blanches (que l’on adore), les notes vertes et les boisées (qui nous détestent) qu’elles se mêlent à la peau sans qu’une seule puisse revendiquer sa suprématie.
Quant au cuir ? Imagine une main diaphane, fleurant bon le savon de qualité, glissée dans un gant de fine peau d’un beige crémeux. Imagine l’arôme de cette peau animale enveloppant ta peau en parfaite osmose, ta féminité enrobée d’une touche d’audace, d’effronterie, d’un je ne sais quoi de bestialement troublant - sans qu’on sache mettre un mot dessus - mais en gardant la classe et un certain quant-à-soi, tout en restant moelleux... enfin tu vois quoi, il faut le vivre pour le comprendre, c’est ça la magie des grands parfums.
- Oui bon d’accord, donc c’est OK pour l’eau de parfum quoi ?
- Oui, fonce. Et fais des réserves. VITE. Le nouveau flaconnage chez N*c*b* ne me dit rien qui vaille....

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Adina76

par Adina76, le 19 juillet 2019 à 18:37

Bonjour à tous,
Ce qui est à mourir de rire - ou à pleurer ?! - c’est que dans un élan de créativité digne d’un copiste, Grès lance un Cabochard chérie !!! On notera la faute de français mais quitte à pomper sur Dior et sa Miss, les pontes du marketing de Grès n’allaient pas en plus faire un effort surhumain pour vaguement se remémorer leurs cours de français où ils ont dû pioncer tout leur saoul ! Donc copier coller, on nous propose Cabochard chériE, avec, disons à tout hasard, un sirop de fruit caramélisé... Non, je ne suis pas de mauvaise humeur, juste agacée de constater cette nouvelle avancée de la médiocrité !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nez inexpert, le 19 juillet 2019 à 20:41

Pour nous c’est grotesque, mais ils doivent bien s’aligner sur ce qui se vend, question de survie pour la marque. Cabochard est invendable dans son segment du marché - en niche ce serait une autre histoire.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Farnesiano, le 21 juillet 2019 à 08:17

Invendable, sans nul doute, parce que vraiment daté, démodé, absolument "out of fashion". Mon flacon qui date d’il y a 3 ou 4 ans ne se vide pas... J’avoue aimer ce parfum sans le porter souvent et sans en avoir connu l’extrait. Mais aujourd’hui, je lui préfère franchement Aramis (toute ma jeunesse) et surtout Azurée, qui lui sont proches et du même créateur, Bernard Chant. Pourtant, notre ami Cabochard qui porte bien son nom, a vraiment du chien, comme aurait dit ma grand-mère.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Oriande

Oriande

a porté Cabochard le 3 décembre 2022

Sa note :

djinn fizz

a porté Cabochard le 28 novembre 2022

Blanche DuBois

Blanche DuBois

a porté Cabochard le 25 juillet 2022

Sa note :
Blanche DuBois

Blanche DuBois

a porté Cabochard le 8 juillet 2022

Sa note :
Blanche DuBois

Blanche DuBois

a porté Cabochard le 24 juin 2022

Sa note :
Blanche DuBois

Blanche DuBois

a porté Cabochard le 20 juin 2022

Sa note :
Blanche DuBois

Blanche DuBois

a porté Cabochard le 15 juin 2022

Sa note :
Blanche DuBois

Blanche DuBois

a porté Cabochard le 11 juin 2022

Sa note :
Blanche DuBois

Blanche DuBois

a porté Cabochard le 6 juin 2022

Sa note :
Blanche DuBois

Blanche DuBois

a porté Cabochard le 8 mai 2022

Sa note :
rose de nuit

rose de nuit

a porté Cabochard le 27 avril 2022

Sa note :
Blanche DuBois

Blanche DuBois

a porté Cabochard le 27 avril 2022

Sa note :
Farnesiano

Farnesiano

a porté Cabochard le 27 avril 2022

* Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :
Blanche DuBois

Blanche DuBois

a porté Cabochard le 10 avril 2022

Sa note :
Adina76

Adina76

a porté Cabochard le 30 mars 2022

Nectars favoris : Ysatis, Calèche, Chamade, Miss Dior (l’originale), Misia, Arpège, Cabochard, Paloma Picasso, Mon Parfum chéri, Fidji, l’Air du Temps Mes regrets : Nina (1986), Fleurs de fleurs, l’Or (...)
Sa note :
simba

simba

a porté Cabochard le 24 mars 2022

sylfromlux

sylfromlux

a porté Cabochard le 21 mars 2022

Habitué des bas fonds des tiroirs des parfumeries...J’aime les "vieux parfums qui sentent la vieille bourgeoise" comme j’aime dire aux vendeurs, vendeuses, histoire qu’on m’épargne les sucreries (...)
Sa note :
Blanche DuBois

Blanche DuBois

a porté Cabochard le 15 mars 2022

Sa note :
Blanche DuBois

Blanche DuBois

a porté Cabochard le 11 mars 2022

Sa note :
Adina76

Adina76

a porté Cabochard le 3 mars 2022

Nectars favoris : Ysatis, Calèche, Chamade, Miss Dior (l’originale), Misia, Arpège, Cabochard, Paloma Picasso, Mon Parfum chéri, Fidji, l’Air du Temps Mes regrets : Nina (1986), Fleurs de fleurs, l’Or (...)
Sa note :
Adina76

Adina76

a porté Cabochard le 8 décembre 2021

Nectars favoris : Ysatis, Calèche, Chamade, Miss Dior (l’originale), Misia, Arpège, Cabochard, Paloma Picasso, Mon Parfum chéri, Fidji, l’Air du Temps Mes regrets : Nina (1986), Fleurs de fleurs, l’Or (...)
Sa note :
Emma Gutierrez

Emma Gutierrez

a porté Cabochard le 3 décembre 2021

simba

simba

a porté Cabochard le 21 octobre 2021

Cabochard

a porté Cabochard le 12 juin 2021

Sa note :

Cabochard

a porté Cabochard le 8 juin 2021

Sa note :
Adina76

Adina76

a porté Cabochard le 2 décembre 2020

Nectars favoris : Ysatis, Calèche, Chamade, Miss Dior (l’originale), Misia, Arpège, Cabochard, Paloma Picasso, Mon Parfum chéri, Fidji, l’Air du Temps Mes regrets : Nina (1986), Fleurs de fleurs, l’Or (...)
Sa note :
Tamango

Tamango

a porté Cabochard le 15 novembre 2020

Sa note :
Dakotashka

Dakotashka

a porté Cabochard le 24 août 2020

Coco, Cabochard, Maroussia, Mémoire d’une odeur, Dolce Vita, Vent vert...
Sa note :
ana

ana

a porté Cabochard le 25 juillet 2020

Sa note :
S9

S9

a porté Cabochard le 30 juin 2020

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
ana

ana

a porté Cabochard le 3 juin 2020

Sa note :
Dakotashka

Dakotashka

a porté Cabochard le 29 mai 2020

Coco, Cabochard, Maroussia, Mémoire d’une odeur, Dolce Vita, Vent vert...
Sa note :
ana

ana

a porté Cabochard le 8 mai 2020

Sa note :
S9

S9

a porté Cabochard le 4 avril 2020

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
Dakotashka

Dakotashka

a porté Cabochard le 22 janvier 2020

Coco, Cabochard, Maroussia, Mémoire d’une odeur, Dolce Vita, Vent vert...
Sa note :
S9

S9

a porté Cabochard le 30 décembre 2019

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
ana

ana

a porté Cabochard le 8 décembre 2019

Sa note :
kalcedon

kalcedon

a porté Cabochard le 5 décembre 2019

Sa note :
Farnesiano

Farnesiano

a porté Cabochard le 20 décembre 2018

* Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :
Adina76

Adina76

a porté Cabochard le 8 novembre 2018

Nectars favoris : Ysatis, Calèche, Chamade, Miss Dior (l’originale), Misia, Arpège, Cabochard, Paloma Picasso, Mon Parfum chéri, Fidji, l’Air du Temps Mes regrets : Nina (1986), Fleurs de fleurs, l’Or (...)
Sa note :
martoo62

martoo62

a porté Cabochard le 26 octobre 2018

Sa note :
S9

S9

a porté Cabochard le 23 mai 2018

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Cabochard le 25 avril 2018

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
simba

simba

a porté Cabochard le 13 avril 2018

Saenen

Saenen

a porté Cabochard le 7 février 2018

Sa note :
rose de nuit

rose de nuit

a porté Cabochard le 6 février 2018

Sa note :
S9

S9

a porté Cabochard le 30 décembre 2017

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Cabochard le 11 novembre 2017

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
Tamango

Tamango

a porté Cabochard le 31 octobre 2017

Sa note :
rose de nuit

rose de nuit

a porté Cabochard le 15 octobre 2017

Sa note :
S9

S9

a porté Cabochard le 15 octobre 2017

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
cabochabanita

cabochabanita

a porté Cabochard le 26 août 2017

Sa note :
S9

S9

a porté Cabochard le 20 août 2017

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
cabochabanita

cabochabanita

a porté Cabochard le 29 juillet 2017

Sa note :
cabochabanita

cabochabanita

a porté Cabochard le 28 juillet 2017

Sa note :
S9

S9

a porté Cabochard le 18 juillet 2017

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
cabochabanita

cabochabanita

a porté Cabochard le 18 mai 2017

Sa note :
S9

S9

a porté Cabochard le 8 janvier 2017

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Cabochard le 21 novembre 2016

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
Masque rouge

Masque rouge

a porté Cabochard le 12 novembre 2016

Sa note :
Demian

Demian

a porté Cabochard le 25 octobre 2016

Sa note :
S9

S9

a porté Cabochard le 18 octobre 2016

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Cabochard le 10 septembre 2016

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Cabochard le 7 septembre 2016

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Cabochard le 22 avril 2016

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
Miranda

Miranda

a porté Cabochard le 16 avril 2016

"Le souvenir est le parfum de l’âme." George Sand
S9

S9

a porté Cabochard le 11 avril 2016

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :

Anthea

a porté Cabochard le 2 mars 2016

Sa note :
Tamango

Tamango

a porté Cabochard le 22 février 2016

Sa note :
Tamango

Tamango

a porté Cabochard le 22 décembre 2015

Sa note :
S9

S9

a porté Cabochard le 10 novembre 2015

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Cabochard le 21 octobre 2015

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
Tamango

Tamango

a porté Cabochard le 20 octobre 2015

Sa note :
S9

S9

a porté Cabochard le 20 octobre 2015

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Cabochard le 19 septembre 2015

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Cabochard le 28 juillet 2015

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Cabochard le 8 juillet 2015

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :

Stéphanie06

a porté Cabochard le 28 mai 2015

Sa note :
Tamango

Tamango

a porté Cabochard le 8 mai 2015

Sa note :
Hermeline

Hermeline

a porté Cabochard le 7 mai 2015

Néophyte mais curieuse, un peu boulimique olfactivement parlant mais cela passera (mon compte en banque l’espère !), j’aime le monde de la parfumerie. Vivant cependant à Montréal, beaucoup de trésors (...)
Tamango

Tamango

a porté Cabochard le 17 février 2015

Sa note :

Stéphanie06

a porté Cabochard le 17 février 2015

Sa note :
Tamango

Tamango

a porté Cabochard le 1er février 2015

Sa note :

patty80

a porté Cabochard le 13 janvier 2015

Sa note :
S9

S9

a porté Cabochard le 11 janvier 2015

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
Tamango

Tamango

a porté Cabochard le 10 janvier 2015

Sa note :
S9

S9

a porté Cabochard le 4 janvier 2015

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
Tamango

Tamango

a porté Cabochard le 23 décembre 2014

Sa note :
S9

S9

a porté Cabochard le 17 décembre 2014

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Cabochard le 14 décembre 2014

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Cabochard le 13 décembre 2014

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
Bergamote

Bergamote

a porté Cabochard le 5 décembre 2014

Sa note :
Florestan

Florestan

a porté Cabochard le 24 novembre 2014

S9

S9

a porté Cabochard le 6 novembre 2014

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Cabochard le 28 octobre 2014

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
Hermeline

Hermeline

a porté Cabochard le 17 août 2014

Néophyte mais curieuse, un peu boulimique olfactivement parlant mais cela passera (mon compte en banque l’espère !), j’aime le monde de la parfumerie. Vivant cependant à Montréal, beaucoup de trésors (...)

à la une

Smell Talks : Table ronde Musique & parfum

Smell Talks : Table ronde Musique & parfum

À la croisée des mondes sonores et olfactifs, quatre expertes débattent en écho au dossier publié dans le quatorzième numéro de Nez, la revue olfactive.

en ce moment

Absinthe a commenté Cabotine

il y a 4 heures

Bonjour Farnesiano, je n’ai pas eu la chance de sentir Cabaret mais d’après sa pyramide olfactive(…)

Farnesiano a commenté Cabotine

il y a 22 heures

Bonsoir Absinthe. Touchant, votre témoignage filial. Oui, Grès propose - ou a proposé - de bien(…)

Absinthe a commenté Cabotine

hier

Ma mère et moi nous le sommes partagé à sa sortie, il était tellement à part, si original et si(…)

Dernières critiques

Abîme - Violet

Volutes des profondeurs

Trouver Nez

Jovoy Paris

Jovoy Paris

Paris (75)

Smell Stories

Smell Stories

Bruxelles (01)

Avec le soutien de nos grands partenaires