Auparfum

Black Opium

Yves Saint Laurent

Flacon de Black Opium - Yves Saint Laurent
Note des visiteurs : (35 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Opiacée des Starbucks

par Jeanne Doré, le 21 octobre 2014

Deux citations me semblent essentielles en introduction, et se suffiraient presque à elles-mêmes pour décrire ce qu’est Black Opium, le nouveau parfum d’Yves Saint Laurent :

Dans L’Officiel, Edie Campbell, égérie :
« Black Opium, j’aime surtout son odeur de café, les fleurs blanches, la vanille… Ce genre d’odeur qui a l’air familier et dans lequel je me retrouve. C’est un parfum jeune et moderne, il est un peu plus urbain que le parfum Opium original qui est plus capiteux. Oui, c’est un parfum rock ! »

Sur Twitter, Yves Saint Laurent @YSL, Press Release :
« M. Hedi Slimane a été mentionné à de nombreuses reprises dans la presse à l’occasion du lancement de Black Opium avec Edie Campbell par Yves Saint Laurent Beauté (groupe L’Oréal).

Il est utile de préciser qu’aucune intervention créative d’Hedi Slimane n’a eu lieu s’agissant des lancements et choix d’éléments artistiques ou d’image sur les gammes de produits ou publicités d’Yves Saint Laurent Beauté, notamment pour la campagne Black Opium. »

Le contraste de ton est amusant. Et cette scission démontre bien celle qui est en train de s’établir entre la direction artistique d’une marque de prêt-à-porter (Saint Laurent) et celle de la licence beauté détenue par le n°1 mondial de la beauté (L’Oréal).
Alors que le nom Saint Laurent n’a jamais été aussi entouré de fantasme et d’adulation, porté à l’écran pour la deuxième fois cette année par un Bertrand Bonello qui explore les faces obscures et troubles du couturier dans un très beau film mental et sinueux, il est forcément très regrettable que ce même nom soit associé à tout ce que l’industrie du parfum génère de plus laid et de moins créatif, cédant lâchement aux sirènes des intérêts commerciaux bien avant celles des intérêts artistiques.

Je me penche toujours quand je me parfume

Puisque Guerlain a eu sa Petite Robe Noire, pourquoi YSL n’aurait-il pas son Opium aux couleurs du succès, hein, après tout ?
Il y a avait tant de belles choses à faire autour de ce brief, avec l’accord mythique de l’Opium original en filigrane, ses épices et ses bois baumés, qui auraient pu donner naissance à une nouvelle génération d’oriental, un hommage, un héritier digne du titre…
La réalité est, comme vous vous en doutez, toute autre. L’accord créatif « café noir » comme point de départ a dû être sûrement très joli et suffisamment captivant pour attirer l’attention de l’équipe marketing au début du brief, mais le pauvre expresso a entre-temps été écrabouillé par une grosse vanille collante et fruitée, une fleur d’oranger en mode guimauve pataude et un patchouli praliné écœurant et écrasant.

Le résultat ressemble plus à un verre de Baileys tiède oublié qu’au « parfum extrêmement addictif et sulfureux pour celles qui osent faire bouger les choses, enfreindre les règles »

Il est amusant de noter au passage que les femmes qui veulent bouleverser le sens des choses et osent briser les règles, entre autres, auraient, d’après les experts du marketing parfums, une propension plus grande que la moyenne à se vaporiser de glucose vanillé pour se sentir vivantes. Intrigante analogie...

La parfumerie est décidément loin d’être une science exacte, tout comme la mode, mais Black Opium nous confirme cependant que sous un même nom, l’univers du parfum est, hélas, lui, bien plus souvent guidé par l’appât du gain que par la recherche du beau.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Nez inexpert

par Nez inexpert, le 2 décembre 2018 à 22:03

Mes excuses aux commerciaux sur qui je gerbe à toute occasion : c’est vrai, leurs conneries ! Black opium est pour les gonzesses qui enfreignent les règles. La preuve : j’ai une étudiante qui le porte et c’est la seule à m’avoir rendu son devoir à la maison avec quatre jours de retard. Pubards, plus jamais je ne rirai de vos anglicismes débiles, vos fringues grotesques, votre affligeant conformisme ni votre cradingue inculture.

Grâce à elle j’ai pu me faire un idée de la bête en question : effectivement, c’est la recette infaillible. La vanille ça sent bon, on en met beaucoup et donc le parfum sent bon ; rien à dire, ça marche. Les mecs adorent - enfin, un certain genre de mecs : peut-être les senteurs de dessert leur rappellent maman, qui passe son temps à la cuisine. Je ne sais pas si c’est le genre de type que je voudrais séduire. De café je n’ai pas décelé. La poire, bien que note de tête, ressort tard et on peut dire qu’elle se fait remarquer même dans un labo vigoureusement ventilé, à sept mètres de distance, au moins quatre heures après application et par un nez aussi grossier que le mien.

C’est exactement le parfum dont accoucherait un algorithme, et pourtant il fallut quatre parfumeurs chevronnés pour le créer. Black opium pourrait être un film produit par Luc Besson.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

JimmyFD

par JimmyFD, le 15 août 2018 à 18:53

J’ai senti "cette horreur" cet après midi, comment a t osé appelé cette bombe over sucrée à Opium ?

En même temps, opium l’original, n’est plus que l’ombre de lui même.

Un massacre en règle de ce ui était la maison YSL et mon parfum préféré, qui ne l’est plus !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

tamanoir malicieux

par tamanoir malicieux, le 12 décembre 2016 à 22:58

Un concentré de tout ce que je déteste dans un parfum féminin : sucré, capiteux, sucré, écœurant, sucré... On dirait une liqueur aux pétales pourpres épais macérés trop longtemps.
Même la plus belle femme du monde ne pourrait pas me séduire en portant ça :D

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Doblis

par Doblis, le 26 janvier 2016 à 22:16

Pour info, une nouvelle version sort ces jours-ci : Black Opium Nuit Blanche.
Le nom me fait un peu peur. Il fait penser à "une seule pulvérisation et vous ne pouvez plus fermer l’œil..."

Chez Saint-Laurent on parle de la famille "Café Floral Blanc" (tiens, je ne la connaissais pas celle-là !).
Composition : café, fleurs blanches et muscs blancs.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Christiane, le 11 août 2015 à 11:38

J’ai vraiment craqué sur ce parfum l’hiver dernier (oui, malgré sa mauvaise réputation :p ) et bizarrement j’en étais déjà dégoutée quelque mois après ! Même aujourd’hui il me fait le même (mauvais) effet quand je le réessaie....
Je pense bientôt m’adresser à vous dans la rubrique "en quête de parfum", lorsque je saurai ce que je cherche ;)
A bientôt !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 6 juin 2015 à 22:38

Il m’a donné l’impression d’un Amen de Mugler en féminin, un gourmand café, guimauve, fraise, caramel qui colle aux dents, vraiment moche et absolument aucun rapport avec l’original Opium.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

billieH

par billieH, le 24 janvier 2015 à 16:08

Bon je vais enfin poser la question qui me turlupine depuis un moment mais qui me semble un peu bête. D’ailleurs elle a peut être été déjà discutée sur le site. Pour avoir d’autres exemples en tête, ne pensez vous pas que la créativité/beauté d’un parfum y perdent lorsque le travail est collégial ? Peut être que les plus experts du site peuvent citer de belles créations nées de plusieurs nez ? Je n’en ai pas en tête mais je débute mon initiation...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 24 janvier 2015 à 17:32

Bonjour BillieH,

La question est loin d’être bête. C’est même tout un débat. Des parfums comme Invictus ou Black Opium ont été fait à beaucoup de mains et sont loin d’être réussis en terme de créativité, mais des parfums comme Alien (voire même Womanity, qui a été fait par toute l’équipe de Mane !) ou For Her sont aussi des parfums créés à plusieurs et qui sont très créatifs.

En fait, je ne pense pas que ce soit vraiment l’appel à plusieurs parfumeurs qui soit à blâmer, mais plus l’intention de base de l’équipe chargée du développement du parfum. Quand Lancôme fait appel aux trois de chez IFF, c’est aussi pour se rassurer, s’assurer que l’idée qui en découlera plaira au plus grand nombre là où pour un Alien, on est - je pense - dans la volonté de développer les idées de manière créatives et pertinentes. Créer à plusieurs peut aboutir à un lissage de formule comme à un partage de bonnes idées ou de capacités (untel pour l’idée et untel pour l’aspect technique).

Je ne pense pas qu’il y ait de constante dans cette question donc, mais la question mérite d’être posée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

billieH

par billieH, le 22 décembre 2014 à 16:34

Belle publicité, joli flacon mais quid de l’ivresse ? Déçue, je suis déçue. J’attendais, oh la naïve que je suis, un opium noir, avec un côté un peu trash et subversif. Voir de masculin. Une véritable déconvenue, une déception...Ils sont passés à côté de ce devrait être un Black Opium...une pauvre petite chose !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Anna, le 23 décembre 2014 à 00:30

Quand j’ai besoin de une touche subversive et masculine, je porte Serge Noire. Ça marche chaque fois. Joli clou (de girofle) ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 23 décembre 2014 à 11:40

idem Anna... pour moi, Serge noire, c’est une invitation à la débauche teintée de mysticisme ;) l’ombre et la lumiere :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 23 décembre 2014 à 11:44

Et dans la meme veine, en plus fleuri et plus langoureux, mais pas moins underground, il y a Une voix Noire, du meme Grand Serge.. sublime ce parfum...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Anna, le 23 décembre 2014 à 12:21

Je n’ai pas l’accès aux exclusives, malheureusement. Mais tout dans cet parfum m’intrigue, je l’essayerais à la première occasion.
Je ne porte pas souvent Serge Noire, mais quand je le fait, c’est quelque chose. Sérieusement, rock’n’roll-ement sexy. Tout ce que cet "Black" est sensé être. Et bien plus encore. C’est une expérience, une aventure torride, un moment de réflexion, un voyage...il n’arrête pas de me surprendre chaque fois.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par billieH, le 29 décembre 2014 à 21:17

Évidemment Serge Noire...je le porte aussi !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Ankalogon

par Ankalogon, le 21 décembre 2014 à 15:51

Comme pour Poison, une fois vaporisée, interdiction de restaurant :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Calygo, le 21 décembre 2014 à 23:54

Je vais vous râper comme du fromage avec le flacon de Black Opium pour avoir osé sous entendre que la puissance narcotique diabolique de Poison était la même que celle de cette pierre ponce.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Lizzy, le 13 décembre 2014 à 00:23

Bonsoir,

J’ai acheté ce parfum, j’avais 25 % de réduction. La pub je m’en moque, J’achète parque que cela me plaît et que cela me convient. Je cherchais un parfum, j’en ai testé plusieurs. Vu qu’il y avait foule dans le magasin. Personne est venue me demander ce que je désirais. Alléluia. Avec mes petits cartons, j’ai senti calèche, love story, etc... Une bonne dizaine. Seule, J’ai vu ce parfum, j’en ai vaporisé sur mon poignet et il me convenait parfaitement. Après que des personnes ne l’aiment pas je m’en moque. J’ai l’impression que vous oubliez qu’un parfum, d’une peau à une autre sent différemment.
J’ai lu plusieurs de vos commentaires sur différents parfum. J’ai donc acheté Estée Lauder Cinnabar sur leur site et chez Sepho Youth dew. Je les ai reçu aujourd’hui. Je vous ferai un retour après les avoir porté et l’effet sur mon entourage.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 13 décembre 2014 à 10:46

Merci pour votre témoignage Lizzy qui rappelle opportunément que tous les gouts sont dans la nature et qu’on a le droit d’avoir choisi en toute connaissance de cause Black Opium sans avoir à en rougir, y compris ici ! Non mais !! ....

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Frédéric, le 13 décembre 2014 à 16:59

...c’est rappeler un avis qui est répété à chaque page de chaque parfum de chaque auteur que je lis sur ce site. Donc oui pour 679iéme fois on a le droit d’aimer ce qu’on veut en toute connaissance de cause.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

jaysika

a porté Black Opium le 18 novembre 2017

Sa note :

chupa

a porté Black Opium le 27 octobre 2016

Sa note :
Nathalie

Nathalie

a porté Black Opium le 23 octobre 2016

Sa note :

carton

a porté Black Opium le 28 mai 2016

Sa note :

MlleEnylim

a porté Black Opium le 27 janvier 2016

armony

a porté Black Opium le 30 avril 2015

inma

inma

a porté Black Opium le 14 avril 2015

Sa note :
lotus59

lotus59

a porté Black Opium le 1er avril 2015

Sa note :
flo070385

flo070385

a porté Black Opium le 2 février 2015

Aime Tous, Les Grands Parfums
Sa note :

Lizzy

a porté Black Opium le 12 décembre 2014

Sa note :

à la une

Mumbai Noise, le périple d'un nez dans la capitale indienne, par Byredo

Mumbai Noise, le périple d’un nez dans la capitale indienne, par Byredo

La marque suédoise nous invite à poser un regard moderne sur Bombay, à travers une création olfactive tout en contrastes et une série photographique capturant sa jeune génération.

en ce moment

Nez inexpert a commenté Vent Vert

il y a 6 heures

Il sied à cette mixture si amère, rébarbative au premier abord, que sa créatrice ait une réputation(…)

il y a 12 heures

Bonjour, Je ne pense pas que ce soit le bon endroit mais bon.. Moi je viens de découvrir(…)

jovi a commenté Portrait of a Lady

hier

Un parfum hautement surestimé de nombreux blogs ne tarissent pas d’éloges sur ce parfum, je me(…)

Dernières critiques

Compliment - Maison Violet

Cinquante nuances de blanc

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Avec le soutien de nos grands partenaires