Auparfum

Belles rives

La Parfumerie moderne

Flacon de Belles rives - La Parfumerie moderne
Coup de cœur
Note des visiteurs : (10 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Iris lacustre

par Olivier R.P. David, le 11 juillet 2018

Imaginez une retraite au bord du lac Léman, un séjour aristocratique et policé dans le calme helvétique.

Vous commencez par un réveil lumineux dans la fraîcheur d’une bergamote infusée d’iris éblouissant. La douceur poudrée vous accompagne toute la journée dans une légère brume aquatique et le soleil de l’osmanthus pour un farniente distingué.
Enfin, la soirée s’étire en conversations à demi-mot dans la chaleur des bois, cèdre et vétiver, relevés par quelques traits d’encens, les galantes caresses de la vanille et de la myrrhe, avant que le doux sommeil des muscs ne vous gagne.
Marc-Antoine Corticchiato signe là un iris au charme noble et discret, empreint de classe italienne et de pondération helvétique, dont l’évolution rappelle la sophistication de Bois d’argent , parfum adopté autrefois par le créateur de la marque, Philippe Neirinck.


Eau de parfum 180 euros/100ml
Belles rives fait partie de la sélection de la Box#9 Auparfum de mai-juin 2018

Achat en boutique

La marque La Parfumerie moderne est disponible dans les boutiques partenaires de notre annuaire de points de vente de parfums de niche listées ci-dessous :

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

poivre rose

par poivre rose, le 30 janvier 2019 à 21:44

Je sens dans Belles Rives quelque chose qui m’évoque le cumin. Je voudrais l’aimer, mais il n’y a rien à faire, cette note prend le dessus presqu’au point de m’insupporter. Je sens aussi une note cumin dans Seine Amoureuse, un autre iris qui m’avait charmée au premier abord lorsque j’ai découvert les parfums de Jean-Michel Duriez. Le charme s’en était allé ensuite, quand je suis retournée le tester plus longuement, à cause de cette fameuse note de cumin un peu ’sale’, qui peut être intéressante mais qui est là vraiment beaucoup trop dosée à mon goût et prend le dessus sur le reste. Cependant, grâce à la box auparfum, j’ai pu prendre le temps de mieux le découvrir, et finalement la note de cumin s’estompe au bout d’un moment et le parfum se révèle alors tout à fait, majestueux. En revanche, dans Belles Rives, il me semble qu’elle va en s’accroissant et je finis chaque fois par aller me laver le poignet. Pourtant je pensais craquer complètement sur ce parfum en lisant sa description. Sur le papier, il est tout ce que j’aime..

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Iandosoa

par Iandosoa, le 12 décembre 2018 à 18:50

Un bâton d’angélique confit. Quelque chose de laiteux et suave à la fois. C’est donc ça l’iris ? C’est une note que je connais mal et mon premier contact avec lui dans La vie est belle de Lancôme m’avait un peu rebuté (tout ce sucre... c’est l’iris ? Ca le souligne ou ça le cache ?)

Ici, tout est lumineux, discret et raffiné. La bergamote fait une belle entrée aux fleurs blanches. Je suis encore maladroite pour distinguer l’encens et la myrrhe, mais les premières minutes m’ont fait l’effet d’une pluie d’été sur un lac. Ca évolue vers quelque chose de plus rond et dense, pas loin du onctueux (je suppose que c’est le fameux iris), avec des attaches terre à terre, un rien poivré/poussiéreux.
C’est un parfum vraiment subtil que j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir en tout cas.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Tamango

par Tamango, le 28 septembre 2018 à 10:43

Afin de pouvoir essayer "Belles Rives", j’ai passé commande, pour 25 euros, du kit découverte des 5 créations de La Parfumerie moderne. À la première pulverisation sur mon poignet, je me dis : " waouh ! ". Quelle belle interprétation de l’iris dont l’évidente parenté avec Hiris d’Hermès m’enthousiasme dès les premiers instants. Oui, mais voilà, passée la lune de miel, ma merveilleuse compagne s’en est allée. Je la recherche désespérément sur mon poignet ... à part un vague fond boisé, pas grand chose. Je me vaporise alors généreusement et, à nouveau, je succombe. Mais, rebelote, 1 à 2 heures plus tard, la magie n’opère plus sur moi : Je suis déçue. En fait, Belles Rives est un parfum dont je n’aimerais capturer et prolonger que l’ouverture, véritable splendeur. Son évolution sur moi le rend par la suite trop banal et à ce prix là, je préfère rester fidèle à Hiris d’Hermés.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Farnesiano, le 28 septembre 2018 à 11:08

Bonjour Tamango. Récemment, quelqu’un (Beer Luc ?) conseillait aux aficionados de notre cher site Auparfum un double parfumage : à la fois sur la peau et sur le vêtement, " poignet et manchette ". Cette recette, longtemps éprouvée, me semble la meilleure pour pouvoir savourer les différentes facettes du parfum et son évolution. Je vais par ailleurs m’atteler bientôt à ces fameuses Belles Rives que je n’ai fait qu’approcher, à la sauvette, sans y mettre le pied. Mais le charme opérait... Parfum rêveur, intime, plus doux et peut-être plus chaleureux que le merveilleux et indétrônable Hiris. En matière d’iris boisé, le Bois d’iris de Different Company vaut largement le détour mais vous le connaissez sans doute. Demeure enfin le nectar absolu, le fier, le très rare, l’instransigeant ISM de Lutens. La claque !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Duolog, le 28 septembre 2018 à 18:00

Oui, personnellement je trouve Belles Rives plus chaleureux et plus "pétillant" que Hiris. Un peu plus sauvage. Sur moi et sur touche, je sens bien l’iris tout au long de son développement, et je ne trouve pas son traitement si conventionnel que ça...
En matière d’iris, j’ai porté ces derniers jours Dzongkha, un parfum à ne pas négliger dans ce "champ" : il a aussi un petit côté boisé et je le trouve peut-être plus "intransigeant" qu’Iris Silver Mist (quitte à mettre des odeurs sur des concepts), le "cuir" de ce dernier étant plus souple pour moi.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Beer luc, le 28 septembre 2018 à 18:58

Bonsoir Farnesiano,je ne suis pas à l’origine de < ce conseil >,car je ne parfume jamais mes vêtements pour la simple raison que portant chaque jour un parfum différent,il en est pas de même pour le vêtement et ne tiens donc pas à faire un mélange.
Je me parfume au niveau des lobes d’oreilles et le cou,pour se faire j’évite lors de ma toilette d’utiliser un gel douche parfumé qui laisserai ne serait-ce que son léger voile dans cette région dénaturer le parfum en lui même.
L’eau claire est suffisante.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Farnesiano, le 28 septembre 2018 à 20:31

Désolé de cette confusion. N’ayant pas toujours le courage de relire d’anciens échanges, j’ai parlé trop vite... L’eau claire, bien sûr, et en abondance ! Chaude d’abord puis plus fraîche, jusqu’au froid glacial et raffermissant, comme pour la barbe en somme. Toujours heureux de vous lire, je vous souhaite un bon week-end.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par fakkteud, le 19 septembre 2018 à 23:36

Je vais le tester et revenir pour donner moi point de vue.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Adina76

par Adina76, le 19 septembre 2018 à 15:22

J’en aurais mis du temps à me décider de sentir ces Belles rives. L’attente a parfois du bon : température et état d’esprit sont réunis. Si j’avais été sur les bords du Léman, c’eut été parfait. Et voilà encore un émerveillement parfumé ! Comme pour 24 Faubourg il y a plus de 20 ans, j’ai l’impression de mettre le nez sur une senteur merveilleuse toujours connue. Étrange expérience. Aimant par dessus tout l’iris et la fleur d’oranger, j’attendais beaucoup de cette découverte et ne suis pas déçue. Voilà l’iris de mes rêves ! J’aime aussi beaucoup Hiris d’Hermès, si lumineux et printanier, mais ces Belles rives là sont pour moi le parfum rêvé... son fond boisé délicatement vanillé mais pas trop, cette légère note d’encens, sa tenue extraordinaire et sa profondeur, tout me plait ! Il a aussi probablement le mérite de mieux s’accommoder de saisons froides. A essayer encore dans quelques mois pour en avoir le coeur net ! Ça va encore finir par un achat cette histoire ... Et sans attendre des mois !!! mon compte en banque n’aime vraiment pas mais le coeur et le nez ont leurs (dé)raisons que le bon sens ignore !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Farnesiano, le 19 septembre 2018 à 19:45

" Ça va encore finir par un achat cette histoire ... " Je ne devrais plus consulter Auparfum quotidiennement, je vais me ruiner ! Oui, chère Adina, ces Belles Rives sont enchanteresses. En matière d’iris, c’est à mes yeux l’une des plus créations de ces dernières années, un authentique hommage à cette belle fleur et son rhizome. De la pure poésie. Vous avez adoré l’Iris Céladon d’Armani Privé, moi celui de Syracuse de chez Boucheron. En voilà un qui nous réconcilie d’une merveilleuse façon. Peut-être le plus bel iris, le plus intemporel.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Tamango

par Tamango, le 14 juillet 2018 à 18:21

Bonsoir Duolog,

Je vous remercie pour cette réponse très explicite. Très nostalgique d’Hiris d’Hermès (flacon bleu-violet), je suis à la recherche d’un nouvel iris qui pourrait me séduire autant.
Belle soirée parfumée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Duolog, le 15 juillet 2018 à 11:53

Hiris a été reformulé ? Je n’ai senti que la version actuelle vendue par Hermès. L’eau de Narcisse bleu de Hermès me semble plus proche du Hiris que je connais que Belles Rives ceci dit, même si je trouve Belles Rives plus séduisant par certains aspects. Iris Ukiyoe, chez Hermès toujours, ne manque pas non plus de charme, mais est plus diaphane que l’Hiris que je connais. Il y a bien sûr les infusions d’iris et d’iris et d’iris cèdre chez Prada, que je trouve belles mais moins lumineuses... Et puis Bas de soie et Iris Silver Mist chez Lutens, pour un retour à la terre - mais on est plus loin du Hiris que je connais il me semble, bien que, comme un certain nombre, je sois conquis par Iris Silver Mist.
Je suis curieux de savoir où vos pérégrinations irisées vous porteront !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Farnesiano, le 17 juillet 2018 à 08:01

Bonjour ! Parmi les iris que j’ai découverts ces derniers mois, figurent en tête ces Belles Rives ici évoquées mais aussi Iris de Syracuse de Boucheron, à la fois classe et voluptueux, et l’étrange, le mystérieux Bruma de Trudon qui porte très bien son nom et dont la froideur initiale fait place très subtilement, comme par magie, à une chaleur presque charnelle d’une grande délicatesse (tonka, vétiver, labdanum - merci Fragrantica ;-)) Mais ces parfums ont un prix... Je n’ai plus senti Hiris depuis des années, me contentant de mon ancien flacon. Bonne journée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Tamango, le 17 juillet 2018 à 16:23

Merci à vous Farnesiano pour ce commentaire toujours aussi éclairé. Vos propositions sont alléchantes mais comme vous le soulignez si bien, elles sont sûrement hors-budget pour moi qui me suis fixée des limites en termes de budget. Je vais toutefois essayer de tester Iris de Syracuse.

Belle soirée à vous. Quant à moi, je porterai Nuit Étoilée (EDP) pour ma balade bandolaise du soir.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Peauline, le 17 juillet 2018 à 14:02

Bonjour Tamango,
Vous pouvez jeter une narine à Bois d’Iris de The different Company, on y retrouve de la coriandre et du cèdre tout comme dans Hiris. Cependant l’iris y est moins tapageur que dans Hiris.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Tamango, le 17 juillet 2018 à 14:47

Merci à vous, Peauline, pour cette proposition. Je la note et reste preneuse de toute autre suggestion qui ne soit pas, si possible, hors de prix.

Belle fin de journée avec Ardenbeauty en ce qui me concerne.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par poivre rose, le 21 juillet 2018 à 07:45

Bonjour Tamango, je porte Hiris d’Hermes et je l’aime énormément, je l’ai acheté pour la première fois l’année dernière donc je ne connais pas sa version précédente, je ne savais pas qu’il avait été reformulé. Je vous conseille, si vous ne la connaissez pas déjà, d’aller découvrir la merveilleuse Eau blanche d’IUNX, c’est aussi Olivia Giacobetti qui l’a créée et c’est pour moi le plus bel iris qu’on puisse trouver. Malheureusement sa tenue est très mauvaise sur moi et j’en suis très frustrée. Mais elle vaut mille fois le détour. J’ai aussi découvert récemment l’Heure Promise de Cartier, assez proche d’Hiris d’Hermes, très délicat, mais aussi très cher.. Enfin, vous aimerez peut-être Seine amoureuse des parfums Jean-Michel Duriez (iris, épices, bois..) et, parmi les iris récemment sortis, Fleur de peau de Dyptique (celui-ci avait tout sur le papier pour me plaire mais j’ai été déçue, cependant beaucoup de fans d’iris semblent l’aimer. cela m’a fait la même chose avec Belles rives d’ailleurs, ainsi que le Cri de parfums d’Empire, je reconnais leur beauté mais quelque chose me dérange voire m’écœure lorsque je les porte) et Orris Tatoo de parlez moi de parfum (coup de coeur pour moi quand je l’ai découvert, j’ai failli l’acheter sur un coup de tête, puis finalement je ne suis pas sûre que j’aimerais le porter toute la journée, mais il est beau). Bonnes découvertes !!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Tamango, le 22 juillet 2018 à 07:28

Bonjour poivre rose,

A ma grande honte, je dois vous avouer que je ne connais aucune création d’IUNX car j’habite en province où il est bien difficile de trouver nombre des marques citées ici. Je tenterai d’y remédier lors d’une prochaine escapade lyonnaise. Ceci dit, je ne sais pas si Hiris a vraiment été reformulé (après tout, pourquoi y aurait-il échappé) mais il y a quelques temps, j’ai voulu me le racheter et après essai, il m’a semblé bien plus dilué et surtout moins poudré que dans la version que je possède (2002). Je pense que je dois lui laisser une nouvelle chance avant de tirer définitivement un trait dessus.

Belle journée parfumée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par poivre rose, le 22 juillet 2018 à 08:33

Bonjour Tamango, c’est en effet le problème avec toutes ces belles marques de niche, on ne les trouve pas partout. je crois même hélas que IUNX se trouve seulement à Paris. En revanche ils ont une boutique en ligne (c’est aussi le cas de Parle moi de Parfum), mais je ne suis pas sûre qu’on puisse commander des échantillons. Avez-vous essayé de porter le culte numéro 19 de chanel ? un iris de renommée, et plus facile à trouver en parfumerie traditionnelle. et, si vous aimez l’effet poudré que vous dites regretter dans la nouvelle version d’Hiris, pourquoi ne pas essayer le 19 poudré . Belle journée à vous aussi.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Tamango, le 22 juillet 2018 à 11:34

Vous m’avez bien cernée, poivre rose car je suis une inconditionnelle du n ° 19 (EDP) depuis, ufffff, plus de trente ans. Quant à sa version poudrée, je ne manquerai pas de m’y attarder prochainement. Aujourd’hui, c’est Mandarine Basilic qui m’accompagne, cadeau de la fête des mères de mon grand.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Tamango

par Tamango, le 12 juillet 2018 à 16:35

Qui pourrait nous en parler ? La description est alléchante. J’aimerais connaître les impressions de celles et ceux qui ont reçu la Box#9.
Belle soirée, pour moi ce sera avec Nuit Étoilée (EDP).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Duolog, le 14 juillet 2018 à 15:47

Je l’ai porté ces derniers jours avec plaisir et ai été séduit par sa fraîcheur plutôt sèche à l’ouverture, qui déploie un bouquet tenant plus des plantes de montagne que du bord de mer. Bien que les deux parfums soient différents, j’ai tout de suite pensé, en le sentant, à l’Eau de gentiane blanche de Hermès : l’odeur propre et fraîche de l’iris se mêle à de beaux muscs blancs qui me semblent soutenir toute la composition - ce qui pourrait me faire fuir, mais là non. Ceci dit, Belles Rives n’est clairement pas une cologne, et passé la bergamote à l’ouverture, un encens très lumineux (peut-être grâce à la myrrhe) s’installe et ajoute du poudré à l’iris, sans pour autant que la composition ne devienne entêtante, quelques notes vertes donnant même un côté acidulé au parfum. Le résultat est moins croquant que chez Hermès mais plus moelleux : la tenue est bonne et le vétiver, toujours porté par les muscs, se fait plus présent au bout de quelques temps sur la peau. Le descriptif de La Parfumerie moderne parle d’une chambre d’hôtel au bord du Lac Léman, moi j’ai plutôt l’impression d’être à l’extérieur, sur un petit chemin en surplomb, contemplant les lavandières qui étendent le linge dont le parfum m’arrive mêlé à ceux de la nature environnante...
Bref c’est une très bonne surprise en ce qui me concerne, c’est un parfum que je trouve élégant mais pas trop "sage" ; l’encens et la myrrhe ne lui confèrent aucune dimension apostolique mais évoquent plutôt une nature habitable mais pas complètement apprivoisée... Parfait pour l’été en ce qui me concerne !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par amilune, le 14 juillet 2018 à 19:14

J’ai trouvé ce parfum très beau. Très.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par fakkteud, le 19 septembre 2018 à 23:37

Vous me donnez envie de l’acheter direct

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Farnesiano

Farnesiano

a porté Belles rives le 12 janvier 2021

* Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :
Farnesiano

Farnesiano

a porté Belles rives le 9 décembre 2020

* Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :
Farnesiano

Farnesiano

a porté Belles rives le 13 septembre 2020

* Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :
Farnesiano

Farnesiano

a porté Belles rives le 31 mai 2020

* Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :
Farnesiano

Farnesiano

a porté Belles rives le 25 mars 2020

* Passionné par le monde des odeurs, je sens mon amour du parfum grandir de jour en jour. Des grands classiques aux parfums de niche ou plus exactement parfums d’auteurs, sans négliger certains (...)
Sa note :
Adina76

Adina76

a porté Belles rives le 12 septembre 2019

Nectars favoris : Ysatis, Calèche, Chamade, Miss Dior (l’originale), Misia, Arpège, Cabochard, Paloma Picasso, Mon Parfum chéri, Fidji, l’Air du Temps Mes regrets : Nina (1986), Fleurs de fleurs, l’Or (...)
Sa note :

Vegadelalyre

a porté Belles rives le 7 février 2019

Sa note :
Iandosoa

Iandosoa

a porté Belles rives le 12 décembre 2018

En plein apprentissage olfactif.
Sa note :
Adina76

Adina76

a porté Belles rives le 19 septembre 2018

Nectars favoris : Ysatis, Calèche, Chamade, Miss Dior (l’originale), Misia, Arpège, Cabochard, Paloma Picasso, Mon Parfum chéri, Fidji, l’Air du Temps Mes regrets : Nina (1986), Fleurs de fleurs, l’Or (...)
Sa note :
Duolog

Duolog

a porté Belles rives le 14 juillet 2018

Sa note :
Deletard

Deletard

a porté Belles rives le 11 juillet 2018

Sa note :

à la une

Frapin, entre souvenirs familiaux et retour aux sources

Frapin, entre souvenirs familiaux et retour aux sources

La maison de parfums issue des cognacs du même nom, nous offre deux nouveautés, Checkmate et Bois Blanc, évoquant chacune à sa manière les terres originelles du spiritueux haut de gamme.

en ce moment

domik a commenté Attitude

il y a 9 heures

Merci pour votre réponse très juste. J’en profite pour indiquer que chacun est libre de(…)

Petrichor a commenté Attitude

il y a 9 heures

(Je suis pédé). Voui bon... Ici on n’est pas sur twitter et sa limite de caractère : il y a un(…)

il y a 15 heures

Bonjour Pascale, je vous remercie pour votre avis, j’espère que sables n’a pas trop bougé.(…)

Dernières critiques

Office for Men - Fragrance One

Bureau, fais ton office

Mon nom est rouge - Majda Bekkali

Le ballet de la rose

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Fragrances & cie

Fragrances & cie

Lagny-sur-Marne (77)

Santa Rosa

Santa Rosa

Toulouse (31)

Le Nez Insurgé

Le Nez Insurgé

Bordeaux (33)

Avec le soutien de nos grands partenaires