Auparfum

Beauté du diable

Liquides imaginaires

Flacon de Beauté du diable - Liquides imaginaires
Note des visiteurs : (3 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Satan ne sent pas le souffre

par Alexis Toublanc, le 21 mai 2019

Louise Turner revisite le mythe de Faust entre verres d’absinthe, bois fumés et encens résineux.

Des résines à foison, des épices et des fruits confits, une fleur texturée venant enrober dans ses voilures quelques bois précieux et veloutés. Le tableau pourrait être galvaudé, mais son équilibre sauve ce parfum du poncif.
Sa rose épicée et animale s’enrobe d’absinthe et – ravissement – évoque l’œillet. Ses bois, tantôt fumés, tantôt verticaux, fusent avec mystère quand l’encens éclate dans cette composition spirituelle.
Sans être réellement innovante, la fragrance retranscrit judicieusement le mythe de Faust et la figure de Méphistophélès : c’est là sa plus grande qualité.
Car, si elle coche toutes les cases de la création de niche, ses choix renvoient à des codes culturels à la fois mystiques et ésotériques, occidentaux et orientaux, qui résonnent avec une certaine magie.

Eau de parfum 250 euros/100ml.

Ce parfum fait partie de la sélection de la Box#14 Auparfum de mars/avril 2019.

Cette critique est parue dans le 7e numéro de Nez, la revue olfactive

Achat en boutique

La marque Liquides imaginaires est disponible dans les boutiques partenaires de notre annuaire de points de vente de parfums de niche listées ci-dessous :

Jovoy Paris

Paris (75)

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par Marieflower, le 1er août 2019 à 14:59

Attaque très lumineuse et franche, qui laisse place à des notes plus confidentielles. Ce parfum me rappelle le bonbon à la violette de mon enfance. L’aspect fumé prend de plus en plus de place au fur et à mesure. Je le trouve assez étonnant et singulier.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Stéphan Cynop, le 27 juin 2019 à 15:52

Je l’ai découvert et je n’ai pas vraiment accroché. Le départ est assez beau mais je trouve qu’il tombe complètement à plat avec des notes animales qui sont, pour moi et ça n’engage que moi, assez ternes. De plus, je trouve son prix absolument exorbitant. Pas vraiment convaincu.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par bijoudunord, le 6 juin 2019 à 07:43

Je vais le tester pour voir ce que ça donne. Et je reviendrai pour donner mon avis.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Astres, enfer et voyages lointains : la revue de sorties parfums #9

Astres, enfer et voyages lointains : la revue de sorties parfums #9

Parce qu’il y a de plus en plus de lancements, voici la revue de sorties, tour d’horizon des flacons qui sont arrivés sur nos bureaux ces dernières semaines.

en ce moment

il y a 3 heures

Bonsoir Aberystwyth, Ce Vent Vert n’a pas d’équivalent et ses dernières versions m’ont paru(…)

DOMfromBE a commenté Le Lion

il y a 12 heures

Bonjour, Après le poignet, hier, sur lequel j’avais vaporisé un quart de l’échantillon, je passe à(…)

il y a 20 heures

Cher Farnesiano, J’ai parlé il y a quelques minutes de jalousie... Vous ne faites que remuer le(…)

Dernières critiques

Duel - Goutal Paris

Fleurets mouchetés

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Avec le soutien de nos grands partenaires