Auparfum

Une tubéreuse addictive pour remplacer Jungle ?

Vous cherchez désespérément votre parfum idéal, pour vous ou pour un être cher ? Vous ne vous retrouvez pas dans les conseils donnés en magasins ou les articles dans la presse ?

par allygarp, le 6 juin 2014

Pour qui : pour moi

Âge : 36 ans

Sexe : une femme

Budget : Peu importe

Circuit : Peu importe

Bonjour,

Voici maintenant plusieurs mois que je renifle des bouts de carton, que je fais des tests et des tests sur ma peau... Mais rien ! Je n’ai pas de coup de foudre. Alors je me tourne vers vous dans l’espoir d’une belle découverte.

Je porte Kenzo Jungle depuis 14 ans et j’ai maintenant très envie d’en changer. Je me sens aujourd’hui plus femme et ce parfum que j’adore ne me colle plus tout à fait à la peau.
Je n’ai porté que deux autres parfums dans ma vie : Loulou et Eden de Cacharel.

En parcourant le site, je me suis rendu compte que ces trois parfums avaient un point commun : la tubéreuse ? J’ai couru dans une boutique pour réussir à isoler l’odeur de cette fleur. Et effectivement, c’est elle que j’adore et qui me fait tourner la tête, c’est elle qui rend mes parfums si particulièrement addictifs et sensuels.

J’ai découvert il y a peu, les parfums de Serge Lutens. Quel talent ! Un délice pour certains, mais malheureusement aucun qui me fasse dire "c’est moi !". J’ai cependant une attirance pour Datura Noir, mais je ne l’ai pas encore testé sur ma peau.

Je n’aime pas les parfums trop sucrés, trop "classe", trop poudrés, trop légers et je déteste la lavande.

Me concernant... J’adore le théâtre, la peinture, la sculpture. Je pratique l’escalade et le roller. Je suis passionnée de montagne.
Mes proches disent de moi que je suis spontanée, dynamique, que j’ai beaucoup d’énergie, de caractère, que je suis souriante, positive, et un mot qui revient, c’est "solaire".
J’ai un côté carré... puis un côté un peu "décalé".

J’espère que vous aurez quelques propositions et que nous pourrons échanger. Je vous promets de tester et de vous dire.

Au plaisir de vous lire,

Séverine.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ana

par ana, le 8 juin 2014 à 00:09

Vous devez absolument essayer sur vous Aromatics Elixir ! Vivre avec une journée, au moins un après-midi. Si vous l’avez déjà faite, il faut recommencer au moins pour votre culture olfactive. Si une personne peut lui rendre justice, bien le porter, c’est vous. Il est tellement singulier, il faut avoir du caractère, c’est clair. Et puis il y a en peu de tubéreuse dedans aussi, ça aide... On ne le croise pas das tout les coins de rue, et même si c’était le cas, rendu d’une personne à l’autre.. C’est un parfum d’audace !

Et je suis entièrement d’accord avec Arpège, Giorgio Beverly Hills, j’ai croisé une amie avec hier, c’était génial, super joyeux avec un coté 80. Très proche de Boucheron Femme, mais moins "Madame". Et puis, moins cher et facile à trouver aussi. Un floral très opulent.
Ysatis d’Givenchy, encore un classique 80.
Cèdre, c’est clair, Knowing d’Estee Lauder, un grand cypré, mais il n’est pas que ça. Il fait "Madame", mais quelle classe !, sillage, la totale. Puis, l’incontournable l’Heure Bleue de Guerlain, un grand classique, a pas manquer...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par ERIC, le 7 juin 2014 à 15:36

Bonjour allygarp,

Me viennent à l’esprit :

- Tuberosa de la marque italienne Profumum Roma, assez classique dans le presque solinote de cette fleur : tubéreuse, gardénia et jasmin.

- Tubéreuse Les nombres d’or Mona di oro, plus verte et épicée, plus humide que la précédente. A découvrir dans la boutique Marie Antoinette dans le marais, boutique qui vaut le détour à elle seule.

Au plaisir de vous lire,
très cordialement
ERIC

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Arpège

par Arpège, le 7 juin 2014 à 13:05

Je reviens sur CEDRE (a ne pas confondre avec Chene ) de Serge Lutens, un conseil de Lucasdries

Si Feminite du Bois (ses notes de tete) vous ont plu, CEDRE est a son image mais la rose de Feminite du Bois est remplacee par la tubereuse.

C’est un Feminite du bois a la mode tubereuse.

On peut aussi les melanger.
On attend vos avis !!!!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 7 juin 2014 à 22:41

Bonsoir Arpège,

Ahhh, c’est intéressant à savoir... je suis addictive à la tubéreuse et depuis que je connais un peu les Lutens, j’ai une fascination pour Féminité du Bois, si singulière, je l’ai d’ailleurs commandée... alors si Cèdre est à la croisée, c’est fichtrement tentant ! c’est vrai que le nom de ce parfum n’est pas entièrement révélateur...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par allygarp, le 7 juin 2014 à 09:39

Bonjour à tous,

Tout d’abord, merci pour vos propositions et commentaires. J’ai dressé une petite liste et vais essayer de trouver ces parfums dès ce matin pour tester et vous faire des retours. Je ne suis malheureusement pas dans une ville où je vais pouvoir dénicher toutes les marques et je crains de ne pas mettre la main sur Songes d’Annick Goutal.

Entre le moment où j’ai adressé mon "En quête de parfum" à Jeanne et ce jour, j’ai continué mes recherches et voici ce que je pourrais apporter comme précisions :
- pas un parfum trop gourmand (qui porte à l’écœurement), trop capiteux, trop poudré
- pas un parfum "froid", sophistiqué
- pas un parfum trop frais, trop "cologne"

Je cherche un parfum qui ait une bonne tenue. Et ce que je n’ai pas dit, c’est que je le porte tout au long de l’année (remarquez, vous l’aurez certainement compris puisque je n’ai eu que Jungle depuis plus de 10 ans).

J’ai eu la chance d’aller dans une petite boutique récemment où il n’y a que des parfums de niche. Sans trop parler de moi, la personne ne me propose que trois parfums. Je m’étonne et lui demande pourquoi, alors qu’il y en a tant d’autres autour de nous. Voila ce qu’elle me dit : "Vous ne voulez pas un parfum pour vous faire remarquer, mais un parfum qui reflète votre personnalité. Vous avez un côté "barré" (là, je l’interroge... elle voulait dire "sauvage" d’après ce que je comprends). Vous aimez la terre, les beaux produits, l’histoire des choses. Si je vous parle de l’Amérique du Sud" ça vous fera réagir alors que si je vous parle des jardins à la française.... "
Et là, je dis "ouha... Je n’ai rien fait, je ne lui ai pas dit grand chose et les mots qu’elle pose résonnent en moi".

Pas seulement là, mais ces derniers temps, voila ce que j’ai testé sans que ce soit concluant :
- les parfums Tom Ford
- Tubéreuse criminelle de Lutens
- Carnal flower de F. Malle(alors là, pas du tout)
- Nuit de tubéreuse de l’Artisan Parfumeur (trop vert)
- Tamdao (trop "pinède") et Volutes (trop doux) par Diptyque

J’ai accroché un temps sur Santal Majuscule de Lutens, mais après renversé l’échantillon dans mon sac, je m’en suis écœurée.
Il y en a un qui me fait me poser beaucoup de questions, c’est Féminité du bois. J’adore le début, mais il devient vite trop doux et n’a pas une très bonne tenue sur moi. Il est cependant très intéressant.

Vous me direz que tout cela est parfois loin de la tubéreuse... Mais j’essaie de me laisser porter en espérant une belle rencontre.

Je vous souhaite une agréable journée et vous dis à très bientôt.

Séverine

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par effluves, le 7 juin 2014 à 11:44

Bonjour allygarp,

J’adore la Tubéreuse également, celles que vous avez citées tout particulièrement mais qui ne vous conviennent pas. Pour ne pas vous conseiller au hasard je vais tester cette après-midi Kenzo Jungle que je ne connais pas. Ma culture parfum est récente. Néanmoins à vous lire et vous décrire il n’est pas certain que vous repartirez de nouveau avec une Tubéreuse. Vous semblez intéressée, ouverte à bien d’autres choses également. J’ai pensé à quelques jus……À plus tard.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Arpège, le 7 juin 2014 à 12:44

Je pense a un parfum qui a une excellente tenue, un sillage "canon" : c’est une tubereuse fleurs d’oranger : GIORGIO Beverly Hills.

L’eau de toilette a elle seule est aussi puissante qu’une Eau de parfum.

Giorgio a un petit cote "vert" mais il s’enveloppe dans la fleur d’oranger. Il est tres solaire. Ne vous y trompez pas. Ce n’est pas un parfum mievre. On l’a surnomme "parfum coup de poing" je crois, par Lucas Turin le celebre critique.

Il a une aura. Il evoque Beverly Hills. Il renvoie une image estivale mais absolument pas legere. C’est un parfum puissant. Un spray suffit amplement.

C’est un parfum qu’on peut porter toute l’année sans problème. Et l’eau de toilette 90 ml est peu chere comparee a des marques francaises.
Le prix est un peu a l’image des parfums Estee Lauder.

Il ne me semble pas epice comme Jungle. L’effet est different mais c’est une tubereuse, assez loin de l’effet camphre.

Il est assez peu porte en Province. Quand ca m’arrive de le croiser, j’ai toujours le sourire car il c’est le soleil. La joie de vivre.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Charlotte, le 8 juin 2014 à 19:53

Bonjour Bonsoir,

Je vous suggère Noix de Tubéreuse de Miller Harris.
Cette tubéreuse peu exubérante de prime abord est une merveille sur la peau, ronde mais fraîche, belle et simple.
Son côté beurré me fait penser à Jungle, les épices en moins. Il est solaire et spontané mais pas tapageur et son naturel vous surprendra car, loin des synthétiques qui font dans la surenchère de fausses matières pour exister, Noix de Tubéreuse s’impose par sa sereine authenticité.
J’espère que vous pourrez le découvrir car on ne trouve pas Miller à tous les coins de rue.

Que la quête soit fructueuse,
Charlotte

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par ancien membre, le 7 juin 2014 à 00:02

Je pense immédiatement à Truth or Dare de Madonna pour sa tubéreuse évidement, et également pour sa note de vanille "solaire"

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

macis

par macis, le 6 juin 2014 à 22:47

Bonsoir & Bienvenue allygarp,
Tout comme lucasdries, j’ai bien envie de vous conseiller pour son côté solaire , Songes d’Annick Goutal. Il fleure bon l’été, les plages lointaines et paradisiaques. Il diffuse l’enthousiasme et la bonne humeur, tout en étant à la fois réconfortant et enjôleur.
Datura noir est aussi réconfortant, mais plus sombre. Il serait plutôt un faible soleil d’hiver, rare et apaisant.
Je pense aussi à Aqua allegoria Pamplune chez Guerlain, fraîche, dynamique et diffusant aussi une belle humeur souriante, une eau des beaux jours, pétillante et radieuse. Sa tenue est par ailleurs excellente.
Pourquoi, ne pas essayer aussi l’eau ensoleillante chez Clarins ? Une eau jolie, sans prétention mais qui fleure bon la douce lumière printanière.
Chez Lutens, à la nuit devrait aussi vous tenter. Il m’évoque le jasmin d’un jardin oriental au crépuscule, diffusant son entêtant parfum dans la tiédeur et le calme du soir.
En espérant vous avoir quelque peu " ensoleillé ". A très bientôt

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par lucasdries, le 6 juin 2014 à 20:04

Bonjour, Bienvenue Allygarp !

Votre chasse s’annonce rude et passionnante : rude puisque vous avez passé 14 ans avec ce qu’on appelle un mastodonte, et que même si vous voulez en changer, on ne peut vous proposer un petit minot qui en aurait pas dans le coffre, ou pas de caractère affirmé- mais passionnante puisque la tubéreuse a été filmée sous le projecteur des plus grands réalisateurs, et que c’est une assez grande famille pour que vous soyiez sûre d’y trouver votre bonheur.

Pour votre première ordonnance, je vous prescris Nuit de Tubéreuse de l’artisan parfumeur. Une tubéreuse sombre et parée d’épices doux, un sillage présent mais pas entêtant ni écoeurant, et qui a l’avantage d’avoir ce côté chaleureux avec ce petit côté "on m’la fait pas" que vous évoquez.

Si par hasard vous cherchiez davantage de la douceur, pour changer justement, Do Son de Diptyque est une belle tubéreuse ourlée de fleurs d’orangers, un sillage doux, enveloppant, d’une sensualité très délicate, présente sans être rentre-dedans.

Fracas de Piguet, si vous avez finalement envie d’être vraiment perçue d’assez loin, comme pour Jungle. Un vétéran qui a fait ses preuves, redoutablement efficace ET élégant.

Ophélia de Heeley est jolie aussi dans son genre. Plus dure à trouver, mais elle vaut le coup. Une jolie tubéreuse classique, à l’anglaise.

Cèdre de Lutens , comme son nom de l’indique pas, contient de la tubéreuse, avec des atours boisés donc, mais surtout épicés-lactés. Il est particulier, vraiment beau.

Tubéreuse Criminelle, du même Lutens, mais faut aimer le camphre médicinal du début. A essayer sur peau sinon c’est peine perdue, vous ne l’aimerez probablement pas. Ceux qui lui laissent sa chance sont soient enchantés, soient passent leur tour. Dans quelle catégorie vous trouverez-vous ?

Passion de Goutal, une tubéreuse verte, un registre classique, très dame, une tubéreuse bien élévée, mais qui ne manque pas de caractère, au contraire. Moins explicitement sensuelle, elle a un côté très naturel et agréable.

Dernière suggestion, qui n’est pas à proprement parler une tubéreuse mais s’en approche et peut réjouir votre côté solaire, précisément : Songes de Goutal. Jasmin, vanille, tubéreuse, ylang ylang.. Une tubéreuse des îles en quelque sorte. Il est très beau.

Enfin, Datura noir que vous mentionnez doit bien être essayée sur peau.
Au boulot ! Bonne chasse ! Et encore bienvenue

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par lucasdries, le 6 juin 2014 à 20:07

pardon, on écrit soyez et non soyiez. Que l’ortographe me pardonne

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Histoire de parfumeurs : Ernest Beaux, iconiques aldéhydes

Histoire de parfumeurs : Ernest Beaux, iconiques aldéhydes

Fils du parfumeur en chef de la société Rallet, Ernest Beaux a formulé des chef-d'œuvres olfactifs dont la renommée mondiale est toujours intacte, à l’instar du célèbre N°5 de Chanel.

en ce moment

Oriande a commenté Chanel N°5

il y a 40 minutes

Le numéro 5 est pour moi comme un monument classique du patrimoine français. Classique dans le(…)

Léa a commenté Mal aimé

il y a 21 heures

Ayant reçu mon échantillon et ne pouvant attendre, je le porte au poignets avec En Passant au(…)

Léa a commenté En Passant

hier

Je reteste ce parfum aujourd’hui et un constat s’impose : il a une tres grande parenté avec L’Été(…)

Avec le soutien de nos grands partenaires