Auparfum

Tubéreuse

Originaire du Mexique, la Tubéreuse a été introduite à Grasse au 17ème siècle pour y être cultivée et utilisée en parfumerie. Aujourd’hui la production est essentiellement en Inde. L’absolue tubéreuse a un départ entêtant, médicamenteux, puis développe une note miellée, cireuse, crémeuse et chaude, avec des aspects fleur d’oranger et chèvrefeuille. On la retrouve dans les accords fleurs blanches capiteux comme Fracas, ou des orientaux comme Poison.

Parfums

Cabotine - Grès

Kaléidoscope du passé

Près de 30 ans après la création du célèbre Cabochard, la maison de couture Grès lançait Cabotine, un floral aldéhydé vert peu connu, mais cependant toujours commercialisé, à la croisée de grands (...)

Note des visiteurs : (6 votes)
3 avis

Sebastian - Carine Roitfeld

Tango floral

Un corps-à-corps floral et fougueux, mêlant effluves épicés, immortelle et tubéreuse.

Note des visiteurs : (0 vote)

Tuberosa 1974 - Chloé

Tubéreuse nubile

Cette interprétation de la tubéreuse, plutôt tendre que criminelle, doit-elle à son oubli son allure de jeunesse ?

Note des visiteurs : (0 vote)
1 avis

Tubéreuse organique - The Zoo

Fleur carnivore

Si cette tubéreuse ne contient pas une goutte d’absolue de la fleur blanche, on y retrouve pourtant instantanément son caractère exubérant et fascinant.

Note des visiteurs : (1 vote)

L’Ambre des fleurs - Floratropia

Baume nature

Floratropia poursuit son exploration d’une parfumerie 100 % naturelle, créative et sophistiquée.

Note des visiteurs : (2 votes)

Compliment - Violet

Cinquante nuances de blanc

Ni entêtant ni cagole, ce patchwork blanc parvient à être solaire et élégant à la fois.

Note des visiteurs : (3 votes)
1 avis

Cavatina - Dusita

Muguet voyageur

Comment créer une composition autour du muguet qui échappe à l’inévitable comparaison avec Diorissimo ? Peut-être en assumant sans détour l’hommage au chef d’œuvre d’Edmond (...)

Note des visiteurs : (3 votes)
2 avis

Tyger Tyger - Francesca Bianchi

Tubéreuse qui feule

Inspiré par un poème de William Blake, le parfum expose aux narines une beauté suave mais terrifiante, qui reflète notre civilisation où le plus grand raffinement évolue dans un paysage de (...)

Note des visiteurs : (3 votes)
4 avis

Amour de merveilleuse - Les Merveilleuses Ladurée

Ceci n’est pas un macaron

Julien Rasquinet travaille la tubéreuse comme une meringue : à la fois aérienne et dense, poudrée, pulvérulente.

Note des visiteurs : (1 vote)
3 avis

Magnolia - Fragonard

Rayons blancs

Fragonard célèbre le printemps avec un bouquet évoquant le caractère grandiose et majestueux de magnolia.

Note des visiteurs : (6 votes)
3 avis

Actualités

Mutiny, le casseur de codes de Maison Margiela

le 17 janvier 2019

La Maison Margiela brandit le drapeau de l’anticonformisme et de la rébellion à travers son nouveau parfum signé Dominique Ropion.

Dossiers

La tubéreuse : pécheresse en blanc

Auparfum continue de vous plonger dans les coulisses de la parfumerie ! Après la vanille découvrez une fleur mystérieuse, voluptueuse et captivante, la narcotique (...)

24 avis

à la une

Smell Talks : Table ronde Musique & parfum

Smell Talks : Table ronde Musique & parfum

À la croisée des mondes sonores et olfactifs, quatre expertes débattent en écho au dossier publié dans le quatorzième numéro de Nez, la revue olfactive.

en ce moment

Absinthe a commenté Cabotine

il y a 4 heures

Bonjour Farnesiano, je n’ai pas eu la chance de sentir Cabaret mais d’après sa pyramide olfactive(…)

Farnesiano a commenté Cabotine

il y a 22 heures

Bonsoir Absinthe. Touchant, votre témoignage filial. Oui, Grès propose - ou a proposé - de bien(…)

Absinthe a commenté Cabotine

hier

Ma mère et moi nous le sommes partagé à sa sortie, il était tellement à part, si original et si(…)

Dernières critiques

Abîme - Violet

Volutes des profondeurs

Avec le soutien de nos grands partenaires