Auparfum

Un parfum sensuel comme un voile de fumée...

Vous cherchez désespérément votre parfum idéal, pour vous ou pour un être cher ? Vous ne vous retrouvez pas dans les conseils donnés en magasins ou les articles dans la presse ?

par tibre, le 11 avril 2014

Pour qui : Pour moi

Âge : 43 ans

Sexe : Une femme

Budget : Peu importe

Circuit : Peu importe

Bonjour,

Je vis près des montagnes du Sud, les Pyrénées, magnifique décor naturel à une enjambée de Petit Poucet de l’Espagne, terre de mes ancêtres : sang chaud garanti !

Pourtant mes odeurs "madeleine de Proust" se rapportent plutôt au monde romantique et rose de la danse classique : odeur du tissu des tenues et du cuir des chaussons, odeur de la colophane en cristaux au fond de leur caisse en bois dans un coin du studio, odeur de la sueur juvénile, d’Anaïs-Anaïs à l’époque porté par tous les petits rats, odeur des rouges à lèvre et des poudres dans les sacs, odeurs de tous les quartiers de Paris que nous traversions à pied du foyer au théâtre de l’Opéra etc...

Changement de décor, pendant les vacances : odeur aussi des petits plats de mes grand-mères dans le sud, épices, champignons, viandes en sauces sirupeuses, miel...
Odeur de toutes choses chauffées à mort sous le soleil de plomb du midi en été : goudron, moteurs et pneus des voitures, fleurs, fruits, linge étendu contre les pierres d’un mur tricentenaire blindé de mousse et de lichen...tout cela m’habite profondément et se voit sûrement au travers de mes céramiques.

J’ai porté une myriade de parfums, surtout orientaux, floraux, légèrement chyprés, mais je cherche aujourd’hui un parfum sensuel, peut-être même animal avec une note dominante fumée...
J’avais perçu cela, un peu, dans le Shalimar Parfum Initial, mais pas de manière assez persistante à mon goût.
J’adore l’iris, la fleur d’oranger, le cuir, le côté terreux du patchouli, les baumes, la vanille...je déteste les odeurs fort fruitées, les odeurs sucrailleuses, les odeurs particulières que je ne sais pas décrire mais qu’on trouve dans Play Intense pour femme ou Burberry Brit par exemple.
Mon parfum idéal serait entre l’Heure Bleue, 24 Faubourg, Le Baiser du Dragon, Cuir Mauresque et Fleurs d’Oranger de Lutens...

Help !

Merci :)

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

macis

par macis, le 8 mai 2014 à 15:00

Bonjour,
J’aurais, je pense quelques suggestions enfumées à vous presenter.
Vous évoquez une voile de fumée. J’ai moi aussi pensé à volutes de Diptyque. Léger, aromatique, évoquant la sève de pin, le miel ou la cire d’abeille, autant que le tabac amsterdamer. Il reste aromatique, original et léger. Il est très agréable à porter aux beaux jours.
Côté léger et aromatique, vous pourriez aussi trouver deux fragrances chez Miller Harris :
- Feuilles de tabac, qui est comme son nom l’indique plus vert, dont la note fumée bien présente est fort agréable à porter. Il reste un de mes favoris.
- La Fumée arabie est également délicat mais plus aromatique. D’emblée il me fait penser aux effluves légères et soutenues des fleurs de romarin. Vient ensuite la note fumée, puis une note plus citronnée. Je l’aime beaucoup aussi.
Voilà pour le voile de fumée. Côté sensualité, il faudrait plutôt aller humer la vanille (nombre d’or) chez Mona di orio qui débute par des notes que je qualifierais d’alcool fort, type whisky tourbeux ou vieille eau de vie de prune, laissant place à la note qui nous intéresse : une fumée vanillée.
Je lui préfère largement la Fumée à la vanille d’Annick Goutal, dénommée ambre fétiche. Plus sombre, l’ambre fétiche évoque d’entrée de jeu, le bois brûlé. La Fumée qui s’en dégage se fait au fil du temps crémeuse et vanillée. La Fumée persiste tout au long du parfum, de bout en bout. Sa tenue est parfaite.
Plus sombre encore, il faut tenter Bois d’Ascèse de Naomi Goodsir, sompteusement décrit sur le site. Ténébreux, charbonneux, sans consteste le plus obscur. Mais on s’éloigne avec ces charbons d’encens de la sensualité pour se rapprocher de la spiritualité. On s’éloigne du thème.
Une dernière suggestion : Habanita de Molinard, fumée, sensuelle, diablement séduisante et quasi indescriptible.
En espérant, vous avoir un peu aidé dans votre quête...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par tibre, le 25 mai 2014 à 02:17

Bonsoir,

merci Macis pour vos suggestions ! ça fait un moment que je ne suis pas venue sur auparfum, et pour toutes sortes de raisons je ne suis toujours pas allée à "la ville" pour tenter d’assouvir ma quête....Grrrr...je me souviens de ma visite à la boutique d’Annick Goutal au temps jadis où j’habitais Paris....quel enchantement ! une belle lumière de miel sur tous les flacons papillons.....des odeurs de rêves...mais c’était il y a très longtemps, je ne sais pas du tout si je pourrai découvrir ici les merveilles dont vous me parlez et qui me mettent l’eau la bouche, ou plutôt le feu aux narines ! je vous tiens au courant, en tous cas vous n’êtes certainement pas hors sujet ! merci beaucoup et à bientôt !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par macis, le 25 mai 2014 à 12:12

Bonjour Tibre,
Ravie que mes quelquelques idées vous aient plu. J’habite tout comme vous un joli coin de campagne et il m’a fallu recourir au net pour découvrir une grande partie de ces produits, via des échantillons de 5ml courant mars. Le site en question ne propose hélas plus ce service. Je ne peux vous conseiller que le site n**e ( organe de l’odorat outre Manche) offrant cette possibilité en échange d’une somme modique. Je n’ai malheureusement aucun retour, je n’ai pas encore testé.
Vous n’ y trouverez cependant aucun Goutal. Néanmoins concernant "ambre fétiche" , il m’est possible de vous faire parvenir un échantillon par l’intermédiaire d’au parfum me semble t’il.
A bientôt.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Arpège

par Arpège, le 17 avril 2014 à 17:32

Peut etre Fumerie Turque de Lutens ? Evidemment, le Tabac Blond de Caron. Et si vous cherchez une odeur d’encens : Dzonghka de l’Artisan parfumeur.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Arpège

par Arpège, le 13 avril 2014 à 08:23

Et pourquoi pas Habanita Molinard ; essayez de trouver l’Eau de toilette (on peut encore la denicher par ex sur un site d’encheres) avant reformulation, Vous aurez un Oriental magnifique avec la fumee bleutee du cigare !
L’actuelle reformulation Eau de parfum me touche moins mais est tres jolie.

De mon avis personnel, l’ancienne version Eau de toilette en vapo, est super belle, exactement votre recherche.

Je pense aussi a un autre parfum chez l’Artisan parfumeur : Vanille absolument. Il est arrete pour raisons budgetaires je crois (trop cher a produire) mais c’est une sublime vanille de qualite, avec une touche de rhum et surtout une odeur de cigare (havane). Son ancien nom était Havana Vanille.

Une voix Noire chez Serge Lutens.

Ne vous focalisez pas trop sur les pyramides. Ca n’est pas representatif du parfum.

J’aime decouvrir un parfum inconnu a travers la vision personnelle des Auparfumistes. Je voyage de cette maniere. Comme pour Nuit etoilee de Goutal (voyage en Norvege visuel grace a l’article de Yoogoo et ensuite en le sentant en parfumerie, on accede aux odeurs sylvestres). Effet garanti !

Enfin moi je fonctionne ainsi.

Dans les pyramides, comme a dit Mathilde Laurent (parfumeur de Cartier) entendue a la radio, "y’a tout et n’importe quoi" c’est pourquoi elle n’en fait jamais.

Bonne recherche !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par tibre, le 13 avril 2014 à 17:17

vous avez raison Arpège, il m’est souvent arrivé d’être déçue en sentant un parfum car je m’étais fait un tout autre film à son sujet après lecture de sa pyramide ! au sujet d’Habanita, je l’ai en EDT ! et oui je l’adore, mais comme l’Heure Bleue, je le délaisse depuis un certain temps car à un moment j’ai senti son âge ! il a tout à coup fait "parfum ancien" à mon nez ! j’y reviendrai peut-être un jour mais pas maintenant ! merci en tous cas.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Phoebus

par Phoebus, le 13 avril 2014 à 00:18

En vous lisant je pense à Shangaï Lily de Tom Ford. Dans le genre floriental oeillet (clin d’oeil à l’heure bleue), mais un peu plus épicé (vous avez dit sang chaud ?) tout en étant féminin et cosmétique (là je pense à l’univers de la danse classique). Il est opulent et sensuel comme vous le voulez, du genre à s’éterniser sur les habits... Il a même été nominé à l’olfactorama 2013 ;D Et c’est vraiment le seul qui me vient à l’esprit donc je ne vous conseillerai que celui là. Bonne chance !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par tibre, le 13 avril 2014 à 00:47

merci merci merci !!! et un de + ! je vais essayer de trouver la pyramide pour me faire une idée...mais j’ai méchamment envie de fumée !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

tibre

par tibre, le 12 avril 2014 à 23:57

Wouah ! toutes ces réponses en si peu de temps, vous êtes tous adorables et inspirés !!! un grand merci à tous et à l’équipe d’Auparfum qui a sélectionné ma requête ! je dois avouer que je ne connais pas la moitié des parfums cités, ce qui me ravit : le monde est si vaste ?!!! chouette j’ai encore tant à découvrir ! il y a une boutique à Toulouse qui présente les parfums Etat Libre d’Orange, l’Artisan Parfumeur, je crois qu’ils ont aussi Parfums d’Empire, Maître Parfumeur et Gantier, et je me demande s’ils n’ont pas non plus Diptyque...j’ai donc grâce à vous matière à fouir mon nez en mode "je sais ce que je veux sentir" ! je connais un peu les parfums Lutens quand même, mais ni Serge Noire, ni Santal de Mysore...eh oui, les quêtes parfumées changent avec le temps ! à Toulouse il y a aussi les Galeries Lafayette, pensez-vous que je puisse y tester le Chanel conseillé par Albertine : Cuir de Russie ? j’ai hâte de m’offrir ma prochaine virée "à la ville". Je dois dire que dans vos descriptions Chambre Noire d’Olfactive Studio me tente bien...pour sa prune ! Volutes, j’en ai beaucoup entendu parler, Cuir Ottoman et Sahara Noir, Cuir de Russie...euh...pardon je me fais ma liste là !...mais bon à y être autant tout sentir même Putain des Palaces, ouais...le nom bouscule un peu :)...je ne sais pas quand je pourrai vous tenir au courant pour avancer dans les conseils, car je ne vais pas aller à Toulouse tout de suite, mais je le ferai c’est sûr ! à bientôt et encore merci à tous !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Emeline

par Emeline, le 12 avril 2014 à 21:43

Bonjour Tibre,

Je pourrai vous citer plusieurs parfums très très fumés (comme Arso et Fumidus de Profumum Roma ou encore Peau d’Espagne de Profumum Roma) mais en lisant vos attentes, je pense que vous ne négligeriez pas une pointe de volupté.

Je vous propose donc :
Chambre Noire d’Olfactive Studio (une prune/violette cuirée et fumée)
Timbuktu de l’Artisan Parfumeur (un très beau boisé/encens)
Santal de Mysore de Lutens (pas du tout fumé mais si vous voulez de la sensualité, beaucoup de sensualité, vous serez servie)
Cuir Pleine Fleur de James Heeley (Un cuir bucolique, j’ai beaucoup de mal à le décrire mais je l’adore)
Et, malgré sa trèèès restreinte diffusion, Ambra de chez Santa Maria Novella (un bel ambré fumé par la présence de bouleau)

Bonne chance dans vous recherches ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par tibre, le 13 avril 2014 à 00:11

Peau d’Espagne ! quel joli nom !!! cela m’intrigue, dites-m’en + !!!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Frédéric, le 13 avril 2014 à 11:26

Peau d’Espagne est de Santa Maria Novella, pas de Profumum Roma. L’idée qui est très bien rendue est celle du cuir d’une selle de cheval sous le soleil. Sec, animal (la bête a bien transpirée) c’est une vraie merveille à porter étrangement sous forte chaleur (comme Sable d’A.Goutal qui est aussi étrangement bien meilleur en plein été).
Ca ne correspond en rien à la description de vos parfums préférés mais c’est une étape obligatoire dans la découverte des parfums de niche.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par tibre, le 13 avril 2014 à 17:07

Merci Frédéric pour cette précision, le côté sec n’est pas pour me déplaire non plus...on verra bien !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par CuirFélidé, le 14 avril 2014 à 15:29

Oui, en effet, Peau d’Espagne est de Santa Maria Novella, navré pour le doublon je devais encore songer à Arso et Fumidus quand je citais le parfum.

Frédéric l’a très bien décrit, je ne pourrai apporter plus d’explication.
Beaucoup d’audace, de caractère, il ne peut laisser indifférent. Essayez-le par curiosité même s’il ne correspond pas à votre recherche actuelle.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

doudou

par doudou, le 12 avril 2014 à 20:13

Bonjour Tibre !
Je pense à Volutes de chez Diptyque. On a l’aspect fumé avec finesse mais persistance, un daim/peau plutôt qu’un cuir, qui sur moi retrouve les notes de fond de SPI en plus affirmé. Des baumes qui se fondent sur la peau.
C’est sensuel, équilibré, distinctif mais confortable...et, une fois n’est pas coutume, le prix est très correct même si on est en niche.
Bonne recherche :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par tibre, le 13 avril 2014 à 00:15

je ne pensais pas qu’il y avait des baumes dans Volutes...j’ai zappé l’info...il donne envie vu de votre nez en tous cas ! merci Doudou !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par doudou, le 13 avril 2014 à 09:16

Je ne sais pas si la pyramide les revendique, mais je l’ai retesté sur peau hier avant de vous en parler. J’ai vraiment une rondeur et une douceur, qui évitent l’écueil du " fumé sec aride", et qui nous emmènent dans la sensualité que vous semblez affectionner. Sur moi il travaille sur la peau, un peu à la manière d’un fond Guerlain. C’est joliii !!!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par tibre, le 13 avril 2014 à 17:26

Doudou, à votre avis peut-on savoir si le même type de parfum va aux mêmes personnes ? je m’explique : si Volutes vous va bien et que au hasard : l’Heure Bleue vous va bien aussi, puis-je supposer que si l’Heure Bleue me va bien alors Volutes m’ira aussi ?.....tiré par les cheveux, mais ça fait longtemps que je me pose la question...rapport à la vente par correspondance et comment acheter en ligne en évitant les mauvaises surprises à l’arrivée...bon bien entendu il faut pouvoir comparer ce qui est comparable en terme de familles olfactives etc.. mais bon...? Je vous pose la question à vous car vous parlez très bien du travail du parfum sur votre peau ! ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par doudou, le 14 avril 2014 à 13:27

Hum ce n’est pas simple !
Il y a peut-être des gens plus pointus que moi qui pourraient vous apporter des éléments...néanmoins, j’entends votre raisonnement, je comprends ! Mais je pense que rien ne remplace la rencontre physique avec un parfum...le porter, sentir comment on est avec lui, sa façon de nous parler...et d’autre part on n’est jamais à l’abri d’une note très précise qui nous dérange, que l’on hyperosmise ou que notre peau restitue mal...raisons pour lesquelles l’achat à l’aveugle me semble toujours dangereux, surtout quand, comme vous, on est à la recherche d’une belle rencontre...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par tibre, le 16 avril 2014 à 21:29

m’ouais vous avez raison ! et puis la rencontre...comme vous dites...c’est quand-même le frisson rien ne remplace cela ! merci pour votre réponse en tous cas.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jeanne Doré

par Jeanne Doré, le 12 avril 2014 à 00:19

Chère Tibre,

Voici quelques propositions qui oscillent plus ou moins entre iris, fleur d’oranger, encens, cuir, et fumée....
Iris Nazarena : iris, patchouli &encens
Alien : fleur d’oranger, ambre & encens
Cuir Ottoman : cuir, iris & encens
Séville à l’Aube : fleur d’oranger, encens & lavande
Sahara Noir : encens, patchouli & ciste labdanum, avec une dimension un peu animale...
Et la Vanille 44 chez Le Labo : vanille, encens & gaïac

Bonne chance Tibre !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par tibre, le 13 avril 2014 à 00:23

C’est formidable Jeanne toutes ces réponses alors merci !!! je ne cesse de remercier ce soir mais franchement c’est super comme sensation de recevoir autant si rapidement ! en fait ça fait longtemps que je cours après Cuir Ottoman sans jamais le trouver...en revanche je connais Alien et je ne sais pas ce qui ne va pas sur ma peau avec lui mais on n’est pas copains du tout. J’ai adoré Séville à l’Aube, uniquement senti sur mouillette, mais que pensez-vous de l’évolution ? sur le papier elle ne m’a pas semblé fantastique. Hummm tout ce que j’ai à découvrir encore !!!!!!!!!!!!!!!!!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jeanne Doré, le 13 avril 2014 à 10:09

Bonjour Tibre,
Merci pour votre enthousiasme très contagieux !
J’espère que vous aurez vite l’occasion de vous rendre à Toulouse avec votre longue liste...
Concernant Séville à l’Aube, c’est vrai que l’encens fumé que vous recherchez n’est pas prépondérant dans l’évolution et le sillage, on est davantage sur une fleur d’oranger.
Je me doutais que vous aviez du déjà essayer Alien, il semblait coller "sur le papier", mais si votre peau ne l’aime pas, alors....tant pis !
Bons essayages !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Alberthine

par Alberthine, le 11 avril 2014 à 23:33

Quelques annexes qui me viennent à l’esprit :

Ambre Russe de Parfum d’Empire : ambre, vodka (oui oui), cannelle, encens, cuir, bouleau... En revanche, c’est vraiment pour moi un parfum d’hiver seulement.

Les parfums d’Andy Tauer (L’air du désert marocain, Le Maroc pour elle, Lonestar Memories...). Je les connais assez peu -sentis une fois chez Jovoy- mais le souvenir que j’en ai, la sensation qu’ils procurent pourrait vous plaire. Ils font la part belle à la fleur d’oranger ou au jasmin, avec des épices (coriande, cumin), des notes cuirées ou fumées... Ils sont hors du temps et du genre.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Alberthine

par Alberthine, le 11 avril 2014 à 23:16

Bonsoir !

J’ai immédiatement pensé en vous lisant à Cuir de Russie de Chanel ; il existe en edt et en extrait, je préfère personnellement le premier, plus virtuose dans l’évolution. Un cuir fumé à la fois animal et floral, sophistiqué et "brut" ; son évolution est sublime, avec ces aldéhydes qui fusent (accompagnées de fleur d’oranger), ce bouquet de fleurs épicé (rose, jasmin, ylang, oeillet) qui s’alanguit peu à peu et se pose enfin sur un fond magnifique, fumé et un peu râpeux (le bouleau), baumé (le styrax, l’opopanax), mystique...
Pour parfaire le tout, très bonne tenue et flacon si élégant (en deux formats : 75 ou 200 ml).

Un cousin très proche pour moi, c’est la sublime "Treizième Heure" de Cartier (mais son prix est terrible également). Ils produisent tous deux chez moi une même sensation, un même trouble. Même si celui-ci n’est pas floral mais vanillé : un délicieux Lapsang Souchong, matiné de maté, de bouleau, de narcisse et de vanille...(je crois que le Bonheur ressemble à cela). Pour être plus précise, il s’ouvre sur des notes hespéridées, mais plus amères, moins fusantes que le Chanel ; le thé et le narcisse se mêlent en coeur et se couchent sur un fond fumé (le bouleau), terreux (le patchouli) et vanillé (qui fait oublier toutes les vanilles laides et sans âme).
Il parait d’ailleurs qu’il entretient lui-même de proches relations avec le Patchouli du Labo cité par Biloute (et d’ailleurs, on m’a souvent conseillé dans ce registre Bulgari Black, que je ne connais pas encore)

Enfin, je pense à Louanges Profanes de Parfumerie Générale. Une fleur d’oranger clairement identifiable et qui pourtant ne ressemble à aucune autre : baumée (encens, benjoin), boisée, accompagnée de l’aubépine à la note si particulière : miellée, palpable, à la fois innocente et nostalgique...

Bonnes recherches !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Aaricia, le 12 avril 2014 à 15:44

Moi aussi j’ai pensé à Louanges Profanes que je porte aujourd’hui !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par tibre, le 13 avril 2014 à 00:35

Merci beaucoup pour vos magnifiques descriptions Albertine. J’espère que ma peau accueillera délicieusement vos suggestions (...dès que possible) je crains en effet de ne pas avoir le budget pour la Treizième Heure, et je ne pense pas être en mesure de le découvrir ici de toutes façons ? je pense qu’on ne le trouve que dans les boutiques Cartier non ? m’enfin j’espère pouvoir tester Cuir de Russie qui me fait déjà rêver et Louanges Profanes également. Merci à vous !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Invitation au voyage, brûlure estivale et campagne sauvage : la revue de sorties parfums #18

Invitation au voyage, brûlure estivale et campagne sauvage : la revue de sorties parfums #18

Parce qu’il y a de plus en plus de lancements et que l’équipe d’Auparfum tient à vous informer de façon la plus complète possible, voici la revue de sorties, tour d’horizon des flacons qui sont arrivés sur nos bureaux ces dernières semaines.

en ce moment

il y a 12 heures

Dans le film de Valérie Donzelli L’Amour et les Forêts, il me semble avoir vu Blanche (interprétée(…)

Blanche DuBois a commenté Libre

il y a 3 jours

Merci Jeanne pour la gentillesse. Ça confirme ce que je pensais. La segmentation bien sûr est(…)

Jeanne Doré a commenté Libre

il y a 4 jours

Bonjour Blanche, en français on peut utiliser le terme "grand public" pour désigner les marques(…)

Dernières critiques

Tucson - Astier de Villatte

Prince du désert

N°18 - Chanel

Éclat d’ambrette

Reptile - Celine

Charmeur de serpents

Avec le soutien de nos grands partenaires