Auparfum

Twilly

Hermès

Flacon de Twilly - Hermès
Coup de cœur
Note des visiteurs : (21 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Chapeau melon et fil de soie

par Cécile Clouet, le 6 septembre 2017

Soyons honnêtes, entrer dans une parfumerie à la fin de l’été, c’est prendre le risque d’en sortir quelques minutes plus tard en soupirant :
« Ces dernières années, les lancements de rentrée évoquent plus souvent l’opportunisme que la création, sent-bons interchangeables que l’on retrouvera dans les bacs réservés aux soldes dans de courtes années. »

Ou « Les grandes marques capitalisent sur leurs succès et ne prennent plus de risques. » Ou encore « Les parfums à destination des femmes jeunes se contentent de copier les recettes à la mode, muant le métro à l’heure de pointe en pot de confiture géant. »

Oubliez tout ce que vous pensez (trop souvent à raison) sur les lancements grand public et ouvrez un flacon de Twilly d’Hermès : une ouverture toute en sourire, dans la lumière joyeuse d’agrumes astringents, donne la parole à un duo aromatique et frémissant d’orange bigarade et de gingembre. Dès les premières secondes, le nez frémit, et déjà s’éloigne la crainte d’une énième redite. Cette fois, la potion fruitée n’est pas de la partie.
Ce soulagement premier laisse la place à un franc sourire, en même temps que se développent de fines inflexions salines et une note légèrement grasse, instaurant une douce clarté solaire. On se laisse emporter, on se prend à rêver et l’on goûte aux effluves amandés et confortables de la tonka aux creux desquels s’épanouit une tubéreuse lumineuse et tendre, partageant avec le santal ses facettes lactées. L’ensemble s’entend et se répond à merveille, la vivacité de la tête perdurant assez pour tendre et tenir la composition, dans un équilibre évoquant une structure fougère revisitée, arrondie.
Et le charme opère. Twilly est la démonstration sereine qu’une création parfumée peut être à la fois accessible et signée, que l’on peut délibérément viser un public jeune mais s’adresser à lui avec pertinence et consistance…en bref, qu’il n’y a jamais d’ennui dans l’élégance !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Lna027

par Lna027, le 4 juin 2018 à 18:59

Un jour, une parfumeuse vraiment a l écoute de son client m a conseillé ce parfum. J ai été intriguée par cette composition hors du commun. A la fois persistant et doux, il a un certain caractère tout en ayant une pointe juvénile ( pourtant moi, j ai la quarantaine !) . Même un petit côté masculin ( le gingembre ?).
le santal et le petit côté lacté comme j aime et une pointe fruitée d orange. Je ne m en lasse pas et je suis chaque fois dans la découverte quand je le porte car il a, pour moi, son petit brin de mystère et de complexité .

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jasminora

par Jasminora, le 21 mai 2018 à 15:33

Une très belle réussite !
Je l’avais essayé dès sa sortie et adopté quelques jours plus tard. Un vrai coup de cœur !
Point d’odeur fruitée sur ma peau mais une odeur propre fleurie poudrée. Par certains aspects comme dit précédemment j’y retrouve l’eau première mais avec le santal et la tubéreuse qui s’y entrelacent. Très joli par temps printanier ou automne. Il se prête peu aux temps rigoureux.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Noctulia

par Noctulia, le 19 février 2018 à 10:41

Je possède et porte ce parfum. Comment en suis-je arrivée là, alors qu’il est assez loin de ce que je peux aimer d’habitude ? Même si j’adore le gingembre pour l’été ;
La "faute" à une vendeuse de parfumerie qui a proposé de m’en parfumer. Ok. Je portais en trench et l’odeur y est restée imprégnée toute la journée.
Au fur et à mesure je me disais que c’était tonique et élégant. Sur ma peau, il ne se développe pas tellement de côté crémeux,et surtout zéro effet fruité (ouf) il reste crissant, lumineux mais sans aspect solaire (idem, re ouf), vivace...
Il me fait penser à homme élégant, un gentleman bien éduqué avec de l’esprit, un peu piquant.
Ca m’a suffisament parlé pour que je décide de le porter, sur moi il a quelque chose (mais quoi...la fraîcheur bien sur mais certainement l’aspect élégantaussi) d’un jardin en méditerranée.
Je le porte quand j’ai le moral dans les chaussettes, un coup de fatique..il est mon odeur coup de fouet qui apporte ce petit rayon de lumière.
Il a une sacrée tenue, surtout sur tissus et un certain sillage puisqu’on me dit me dit "sentir twilly" après que je sois passée, idem dans mon entrée où est accroché mon écharpe sprayée avec "oh ça sent ton nouveau parfum là".

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Vanessa, le 20 janvier 2018 à 16:30

Au test sur les bandes de cartons, il m’a paru vraiment trop. Trop fruité, comme une énorme odeur de bonbons qui est venu agressé mon nez.
Mais je pense qu’il plaira aux jeunes filles, effectivement (tranche d’âge ciblée).
Il ne m’a pas donné envie de l’essayer sur moi.
(Et pourtant je porte Jungle de Kenzo de temps en temps)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par BoeingMan2b, le 30 janvier 2018 à 22:26

Et bien je dois avouer que votre commentaire m’étonne un peu...
En fait, loin d’être un amateur affirmé des réalisations de Christine Nagel, je peux vous dire que je trouve Twilly bien en décalage avec ce qu’elle nous fournit en ce moment.

Je suis d’accord sur le "vraiment trop" dès pulvérisation : il est très opulent, et la tubéreuse est certaine fois trop piquante et même (plus rarement) acre. Cependant, je ne retrouve pas le "fruité" dont vous évoquez la présence. Pour moi, il est tout sauf sucré, ce qui le démarque de tout ce que l’on nous propose en ce moment sur le marché : jus rose et rosé, sucré et fruité destiné aux jeunes femmes avide de féminité et d’ensoleillement. Alors, je pense sincèrement que vous pourriez essayer de l’appliquer sur votre peau afin de vous faire votre idée, car vraiment pour l’avoir fait essayer à plusieurs femmes, il a un rendu étonnamment différent que sur la mouillette !

Bien à vous :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par BoeingMan2b, le 25 novembre 2017 à 22:26

Décidément, le nouveau président du patrimoine olfactif de la Maison n’est pas loin d’egaler l’irremplacable JCE, qui, dès ses débuts, n’a eu de cesse de nous impressionner avec une signature épurée et très imagée ! Christine Nagel est vraiment exceptionnelle... Du gingembre fraîchement coupé, de la tubéreuse à l’assault des abeilles et un bois de santal sans trop d’excès, c’est ce que je retiens de ce parfum que j’ai offert à mon amie d’enfance, tant le sillage s’ouvre à une clientèle jeune et pleine de vivacité. Entêtant, opulent mais jamais astringent. Une merveille parfumée à porter avec un twilly de soie autour du cou bien évidemment !!!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

grand'ourse

par grand’ourse, le 3 octobre 2017 à 14:50

Bonjour,
Après un été sous Profumo et septembre en Shalimar Initial, j’avais envie de gaité et de soleil, d’une certaine insouciance non inconsistante : j’ai craqué pour son côté fruité crémeux :) Le santal ressort pas mal ensuite, mais n’interdit pas le reparfumage, au contraire : joli lancement, merci Hermès !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Ossian

par Ossian, le 29 septembre 2017 à 20:47

Franchement, je m’incline. Ce n’est pas sans risque de sortir une fragrance pareille en ciblant la jeunesse qui décide en 3 secondes (montre en main) si elle garde ou jette le parfum qui se retrouve sous son nez. Sortir cette belle histoire odorante sous l’enseigne Hermes en ciblant la jeunesse, c’est prendre le pari du beau. Et je trouve ça beau. L’accord de tête m’a évoqué le savon que je frottais dans mon gant de toilette étant môme... Puis vient l’embaumement de douceur de la tubéreuse (animale, végétale, verte et veloutée), avec des notes jasminées ajustant la floralité solaire du coeur. Puis on remarque entre la tubéreuse et les muscs aux tonalités ambrées, une essence de santal majoritaire qui accompagne la douceur à se prolonger pendant une dizaine d’heures. Il me fait penser à Hypnotic Poison et Narciso EDP. On reconnait le travail solaire du Elle L’Aime (Lolita Lempicka) et le travail des mucs "velours" du Narciso for Her. Il y a quelque chose de l’Eau des Merveilles Bleue mais je ne saurais pas dire quoi... N’allons pas trop loin dans l’identification : c’est beau, harmonieux, osé et convaincant. J’achète !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Habanita

par Habanita, le 25 septembre 2017 à 14:58

Merci à la maison Hermès de nous proposer un parfum beau, élégant et d’une grande tenue ( plus de 12h sur ma peau).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Garance, le 27 septembre 2017 à 11:35

Je trouve effectivement qu’il tient très bien, même s’il n’a pas beaucoup de sillage. Et je rejoins la plupart des avis : c’est un très joli parfum, joyeux, vif, et en même temps sensuel en fond grâce au santal. Et c’est aussi un parfum sobre et élégant, "jeune fille de bonne famille", mais je n’utiliserais pas ici cette expression de manière péjorative... Bref, c’est j’imagine l’impression que voulait donner Chanel avec son dernier lancement... mais qu’il ne donne pas, pour le coup, à mon humble avis. (Enfin, le côté "jeune fille de bonne famille", si, complètement, mais dans le sens lisse et plat !)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

S9

par S9, le 16 septembre 2017 à 08:27

Je l’ai senti à la va vite (une erreur !) en même temps que Gabrielle et ... rien ! serais-je anosmique à certains de ses composants ? Décidément faut que j’aille remettre le nez dedans très vite ; mais cette mauvais expérience me laisse présager un : " hum, pas mal, mais ...".
A confirmer.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Dans un champ d’iris, le 14 septembre 2017 à 21:18

Je viens d’en recevoir un flacon pour mon anniversaire et au premier spray sur le poignet un vague souvenir de Summer by Kenzo. À voir une fois porté quelques jours si ma mémoire olfactive me joue des tours ou pire si les effluves me font simplement divaguer ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

rose de nuit

rose de nuit

a porté Twilly le 2 mars 2021

Sa note :
Petrichor

Petrichor

a porté Twilly le 24 juillet 2020

Sa note :
neovand

neovand

a porté Twilly le 1er février 2019

Pendant longtemps, je connaissais très peu de parfums, tout en prenant soin de retenir tous ceux que je croisais par hasard et appréciais… j’ai décidé de me rattraper et de diversifier mes (...)
Sa note :
lorraine-eiffel

lorraine-eiffel

a porté Twilly le 6 janvier 2019

Sa note :
neovand

neovand

a porté Twilly le 25 septembre 2018

Pendant longtemps, je connaissais très peu de parfums, tout en prenant soin de retenir tous ceux que je croisais par hasard et appréciais… j’ai décidé de me rattraper et de diversifier mes (...)
Sa note :
anjerinn

anjerinn

a porté Twilly le 29 août 2018

Sa note :
neovand

neovand

a porté Twilly le 31 juillet 2018

Pendant longtemps, je connaissais très peu de parfums, tout en prenant soin de retenir tous ceux que je croisais par hasard et appréciais… j’ai décidé de me rattraper et de diversifier mes (...)
Sa note :
Demian

Demian

a porté Twilly le 7 juillet 2018

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
ana

ana

a porté Twilly le 21 juin 2018

Sa note :
Lna027

Lna027

a porté Twilly le 4 juin 2018

Sa note :

Nobriga

a porté Twilly le 19 mai 2018

neovand

neovand

a porté Twilly le 7 mai 2018

Pendant longtemps, je connaissais très peu de parfums, tout en prenant soin de retenir tous ceux que je croisais par hasard et appréciais… j’ai décidé de me rattraper et de diversifier mes (...)
Sa note :
ana

ana

a porté Twilly le 25 mars 2018

Sa note :

Amaryllis

a porté Twilly le 30 janvier 2018

Sa note :
ana

ana

a porté Twilly le 21 décembre 2017

Sa note :

Ewandé

a porté Twilly le 17 octobre 2017

Sa note :

Dans un champ d’iris

a porté Twilly le 15 septembre 2017

neovand

neovand

a porté Twilly le 9 septembre 2017

Pendant longtemps, je connaissais très peu de parfums, tout en prenant soin de retenir tous ceux que je croisais par hasard et appréciais… j’ai décidé de me rattraper et de diversifier mes (...)
Sa note :

à la une

Lecture et cigarette en terrasse, par Æther et LGN

Lecture et cigarette en terrasse, par Æther et LGN

Le designer Louis-Gabriel Nouchi et le fondateur de la maison de parfum, Nicolas Chabot, nous invitent en terrasse, entre effluves de papier, de tabac et de briquet.

en ce moment

il y a 10 heures

Bonsoir hespéridés, Si vous veniez à le souhaiter, je vous enverrais volontiers un petit tube de(…)

Adina76 a commenté Samsara

hier

C’est certain... ça roule :-)))

hier

Bonjour Emma, je tombe sur ce file quelques années après, parce que je suis moi aussi à la(…)

Dernières critiques

Office for Men - Fragrance One

Bureau, fais ton office

Mon nom est rouge - Majda Bekkali

Le ballet de la rose

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Avec le soutien de nos grands partenaires