Auparfum

Santal blanc, le bois de velours de Van Cleef & Arpels

par Jeanne Doré - Anne-Sophie Hojlo, le 25 juin 2019

Michel Almairac signe pour le joaillier un bois crémeux et cotonneux dans la « Collection extraordinaire ».

Après Blanc poudre de Heeley, Talc de Iunx et Blanc chic d’Inès de la Fressange, les parfums immaculés sont décidément à la mode ces dernier temps.
Le joaillier convoque cette fois le bois de santal afin d’exprimer cette impression de « matière blanche » au sein de sa « Collection extraordinaire ».
« Ingrédient précieux dont les effluves ont la douceur d’une caresse », il est en effet apprécié pour ses effets lactés et onctueux. « Le santal, avec sa texture crémeuse, était pour moi une évidence car il renvoie inconsciemment à cette idée d’un blanc pur et tendre », explique le parfumeur Michel Almairac dans le communiqué de la marque.

Pour Santal Blanc – un nom emprunté à une création de Serge Lutens – il l’a marié à la mandarine, à la violette, à une note de « lait de figue », à la fève tonka, et à un accord musqué poudré, signant une composition au « sillage cotonneux et enveloppant ».

Pour l’occasion, le flacon emblématique de la « Collection extraordinaire » est laqué de
blanc.

— 
Eau de parfum 143 euros/75ml
Déjà disponible

Premières impressions

Entre santal lacté, figue verte, coco crémeuse et tonka amandée, Santal blanc s’inscrit dans le sillage de Santal 33 (en moins cuiré) ou de Premier figuier (en moins figue). Pas forcément original, mais cependant très joli !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

neovand

par neovand, le 25 juin 2019 à 21:42

Ce que je retiens surtout, c’est que la marque Van Cleef & Arpels s’est fortement recentrée sur sa collection extraordinaire. Sur les étagères des nociphorionnauds, ne substiste plus que First. Je trouve cela dommage, au-delà des considérations financières et des parfums qui disparaissent (Van Cleef est des deux ou trois qui ressemblent le plus à des signatures pour moi), qu’un joailler ne propose quasiment plus que des flacons standardisés...

Dans cette collection, je n’ai senti qu’Orchidée Vanille, qui ne m’a pas donné envie d’aller plus loin. Quant à ce santal, je vais passer mon tour, le santal et les notes laiteuses étant loin de me faire sauter au plafond.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Duolog

par Duolog, le 25 juin 2019 à 21:21

La description fait penser à Milky Musk (toujours de Michel Almayrac) chez Parle-moi de parfum, et le nom est de Serge Lutens. On avait déjà le Bois d’iris, emprunté à The Different Company... Vivement Mûre et musc de Van Cleef & Arpels l’année prochaine !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Chanel de Lanvin

par Chanel de Lanvin, le 25 juin 2019 à 17:38

Le Santal Blanc de Lutens est un chef d’œuvre ( pour moi ),j’avais à l’époque racheté un second flacon de 50ml avant sa disparition,puis plus tard,Santal Majuscule.
Je reste à celui de Lutens .

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Duolog, le 25 juin 2019 à 21:30

C’est marrant, Santal Blanc de Lutens (l’original) a peu d’amateurs, mais je l’aime bien aussi. C’est pour moi un parfum reposant. Sur le papier il semble avoir peu de liens avec celui de Van Cleef ceci dit, exit la belle rose et la touche d’iris.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Poivre impérial et Poivre sacré, la traînée de poudre de Caron

Poivre impérial et Poivre sacré, la traînée de poudre de Caron

Ces deux nouveautés, créées en hommage au parfum historique de la marque, viennent rejoindre la « Collection merveilleuse » de la maison parisienne.

en ce moment

il y a 4 heures

Bonjour, portez vous l’eau de parfum ou l’eau de toilette

Cathb a commenté L’Heure Bleue

il y a 5 heures

Rencontré l’Heure Bleue en ... 1978. Comme l’amour d’une vie, je l’ai quitté parfois pour d’autres,(…)

hier

Bien sûr, beaucoup d’entre vous le saviez sûrement, mais je me suis dit, au cas où certains(…)

Avec le soutien de nos grands partenaires