Auparfum
Flacon de Odeur 53 - Comme des garçons
Note des visiteurs : (7 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Air abstrait

par dau, le 30 juin 2010

En 1998, Comme des garçons avait déjà lancé des parfums mais cela était resté assez classique, bien que radical. Avec Odeur 53, on entrait dans le “parfum-concept” de la même manière qu’on avait découvert le “vêtement-concept” dans les années 80. Et cela faisait presque un peu peur.

Avez-vous déjà porté un vêtement créé par Rei Kawakubo ? La découverte de ses créations fut un choc pour l’Occident. C’était plus intéressant comme performance artistique que comme mode. Après lecture d’exégèses diverses dans vos magazines de mode chéris, imaginez que vous avez franchi le cap. Vous avez cassé votre tirelire et vous êtes offert une tenue Comme des. Vous vous sentez une œuvre d’art contemporain particulièrement audacieuse. Vous avancez fièrement avec le sentiment de votre supériorité intellectuelle. Puis vous arrivez chez vos parents et … votre sœur aînée qui vous ouvre la porte lève charitablement les yeux au ciel, votre grand-mère pleure et votre père se met à hurler « il est hors de question que tu viennes au mariage de Bathilde dans ce déguisement, retourne immédiatement te changer ! ». Votre mère prend sur elle, ne dit rien et tente de calmer les choses. Vous lui en êtes reconnaissant sur le coup, moins quand vous comprenez que pour les vingt prochaines années vous allez subir des reproches à propos de « cette tenue ridicule qui a fait pleurer ta grand-mère et gâché le mariage de Bathilde ». Pendant ce temps-là, vos petits-neveux ont mal au ventre à force de rire. Après moultes explications de texte assez fatigantes, vous craquez et ne portez plus de “Comme des”. Pour le mariage du cousin Machin, vous allez chez Armani (seulement Emporio), tout le monde vous complimente sur votre élégance et dans votre dos, on parle de vous comme d’un canon… Autant pour le conceptuel !

Alors, en parfum, ça donne quoi le concept ?

Le flacon est minimaliste, décoré des mentions obligatoires et du code-barres. C’est osé, mais assez réussi.

Un descriptif assez étrange et abscons dans la communication de la marque : il y a des éléments identifiables mais « roche ignée » par exemple n’évoque rien du tout pour moi.

Et du point de vue composition, si on veut faire précis, c’est exactement pareil : un dosage impressionnant en Hedione. Oui, bon, c’est précis, mais pas très parlant. De l’Hedione, il y en a souvent, mais c’est une note qui sert surtout à pousser les autres, alors, finalement, ça sent quoi ?

L’idée de départ est celle d’un parfum inorganique et c’est réussi : rien d’humain, d’animal ou de végétal. Le parfum est spatial, ouvert, celui d’une ville désertée sous le soleil de midi. On est sur la grand’place d’une banlieue industrielle, entourée de bâtiments administratifs et de commerces désertés, au loin, on voit les usines et on sent l’odeur des pierres chauffées par le soleil. Une voiture vient de passer, on peut encore percevoir l’odeur du moteur, mais on respire surtout le parfum des carrosseries rendues brûlantes par le soleil : métal, peinture, vernis, plastique. Tout près, une blanchisserie : on a sorti des T-shirts blancs du séchoir et on les repasse. Ça évoque un peu aussi l’après-apocalypse. Assez étonnant de naturel dans le genre synthétique revendiqué : toute la beauté d’une matière qui n’essaye pas de se faire passer pour ce qu’elle n’est pas.

Et dans la pratique ? C’est assez proche d’une Cologne chaude. Tenace, et merveilleusement diffusant comme on pouvait s’y attendre avec l’Hedione mais très transparent, aucune lourdeur, aucun effet de matière, plutôt un coté “densité de l’air juste avant l’orage”. Assez facile à porter, sauf par ceux à qui l’orage donne la migraine, Odeur 53 avec son absence complète de référence connue se prête à tous les styles, tous les sexes, tous les temps, tous les âges. Il est juste nouveau, différent et pionnier comme a pu l’être en son temps un Chanel N°5.

En prime, bonne nouvelle, il est assez bien perçu par l’entourage : il sent bon et ne dérange jamais personne malgré son incontestable présence (ce ne sera pas toujours le cas avec les créations ultérieures de Rei Kawakubo). Ouf ! L’Art Moderne peut finalement être portable !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

sandrineB

par sandrineB, le 27 mai 2017 à 19:02

J’adore ce papier !
ce parfum est effectivement un révélateur et innovateur dans les "colognes".
On est un peu dérouté par des matières reconnues mais sous un air nouveau. Par contre je peine à sentir la pierre le métal. Je me fais plutôt transporter par des effluves ambrées musquées et une lavande timide.
J’adore !!!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

AdRem

par AdRem, le 16 décembre 2013 à 23:39

Ceci est pour moi le sujet le mieux écrit sur "au parfum"...qui mèle souvenirs personnels et description parfumée....avec à la fois beaucoup d’émotions, d’humour et de distance...pour un parfum pour le moins assez unique, loin des codes habituels...

"Ouf ! L’Art Moderne peut finalement être portable !"
^^

Si la lecture d’un tel sujet n’éveille pas la curiosité, ne permet pas de faire franchir le seuil de la boutique parfum CDG place du Marché Ste Catherine....à ceux qui n’ont pas encore découvert cette Maison (indépendante)...c’est à désespérer :(

Merci dau...Merci !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par dau, le 17 décembre 2013 à 09:04

Oh merci à vous.
Je suis tout gêné, là !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par sandrineB, le 27 mai 2017 à 19:03

J’abonde !
un beau papier ! Encore !!!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Matthieu, le 12 septembre 2012 à 19:09

Ma découverte en ce début d’été indien.
Je sens comme un tee shirt blanc très propre posé sur une dune.
Et..en même temps je sens du Jasmin. Je ne me l’explique pas.
 
Bref un joli coup de coeur qui me donne envie d’explorer un peu plus cette marque que je ne connais que par un parfum pour l’instant (Hinoki étant le parfum que je sens presque tous les jours - pas sur moi - et que j’aime sentir sur cette personne). J’ai quelques échantillons à tester.. Tea, Eau de Parfum, Avignon... What should I try ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 12 septembre 2012 à 19:20

Avignon <3

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par lucasdries, le 12 septembre 2012 à 21:11

Kyoto !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par AdRem, le 21 septembre 2013 à 17:21

Zagorsk !!!!! (je troque 1 Avignon contre 3 litres d’Antaeus "revisité" avec ou sans Morrissey.... Avignon est superbe mais il est si envahissant sur moi et je le porte peu du coup ! " Trop de.." cèdre et "Trop peu.." de fumée chez Kyoto : mais je comprends que ce parfum politiquement correct puisse être aimé...un peu comme "un bombardement ciblé sans dommages collatéraux" ou un enterrement sans larmes, ni tambour ni trompette)

Zagorsk est le bijou caché de la série....Trust me :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par ERIC, le 21 septembre 2013 à 19:14

J’approuve. Pour moi aussi Zagorsk est mon favori de la série. Testé en hiver, il m’a fait penser à un insecticide...mais une pointe de chaleur lui va bien mieux, le pin se développe et l’encens se révèle. Avignon est trop sucré pour moi, au final, cette camomille, envahisante vous avez raison, est parvenue à m’écoeurer un peu.
Cordialement
Eric

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Youggo, le 22 septembre 2013 à 10:38

Sur moi c’est le pin (ou fir basalm) d’Avignon qui sucre et devient trop présent. Du coup l’équilibre du parfum bascule complètement, et de l’encens il ne reste plus grand chose alors que j’ai l’impression de me transformer en sapin de noël. Je l’aime bien, mais il faut que je le porte par grand froid.
Zagorsk j’aime beaucoup aussi, mais dans un genre très similaire je lui préfère largement l’Eau Sento de IUNX. Plus limpide, mieux équilibré. Mais les deux sont très proches.
Kyoto lui n’est pas le clone de Sento contrairement à ce que j’entends fréquemment, surement une confusion avec Zagorsk en plus de celle du nom et de l’inspiration japonaise. J’aime assez, mais trop cèdre propre à mon goût en effet.
Et les 2 autres de la collection encens, ce n’est même pas la peine, je ne les supporte par. Trop ronds, trop sucrés, trop fruités.
Sinon dans le reste de la gamme CdG, j’aime particulièrement Hinoki, le nouveau Black, 2 Man, Wonderwood, Sequoia, Anbar, Sherbet Rhubarb, un des Guerilla (je sais jamais lequel), et la série des Synthetic.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par AdRem, le 22 septembre 2013 à 12:11

Cher Youggo,

Je souscrit à 100% à vos commentaires, vos préférences et votre liste (j’y rajouterais le trop méconnu "Standard" que j’adore...).
Je suis d’un naturel volage, versatile et j’ai beaucoup de difficultés à adhérer à l’idée d’une signature Olfactive....mais...il y a toujours un mais...je troquerais comme vous tous les Zagorsk du monde pour 1 goutte d’Eau de Santo !!!
Au petit jeu de "ce que j’emporterais sur une île déserte" au Menu Parfums cette Eau de IUNX est la gagnante. :)

(je l’aime tellement qu’elle est au cœur de mon premier post sur "au parfum" et je vous avoue qu’IRL elle m’accompagne à Ouessant où des racines familiales font de ce (gros) caillou ma Robinsonade favorite...avec ou sans Vendredi ;) )

(P.S : c’est la galère parfois les 150 ml dans le sac à
dos depuis Paris via Brest...Mais depuis "La chambre avec Vue" sur la lande noyée de brume la douche du Spray est le matin un moment de fête intime et égoïste dont je ne peux me passer)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Youggo, le 22 septembre 2013 à 19:14

Je ne suis pas tellement fidèle en parfums, mais clairement l’Eau Sento est le lauréat de mon "si il ne devait en rester qu’un" personnel. C’est le seul qui me corresponde à ce point, qui soit "moi", en tous lieux, toutes circonstances, tous temps, toutes saisons, toutes humeurs.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Maxxxx

par Maxxxx, le 8 février 2011 à 10:58

À tous ceux qui seraient intéressés pour récupérer un peu d’Odeur 71, les inscriptions sont ouvertes pour un partage de flacon sur ce forum : http://www.beaute-test.com/forums/index.php?topic=255946

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par miroulette, le 23 novembre 2010 à 20:42

Dau, sur votre profil, il n’y a pas moyen d’accéder à votre adresse mail. Pouvez-vous me la donner ?
Merci

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par miroulette, le 9 décembre 2010 à 09:35

Hier j’ai rencontré Dau et nous nous sommes échangés des flacons et des Travalos. C’était très sympa. Y a -t-il d’autres amateurs de parfums à Bruxelles qui consultent ce site ? Ce serait bien d’élargir le groupe et de faire des échanges de parfums à plusieurs.
Avis aux amateurs !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Maxxxx

par Maxxxx, le 21 novembre 2010 à 23:14

Bah je ne sais pas : même si Dau veut bien nous en céder un peu, il faut trouver un moyen de sortir le parfum du flacon... quelqu’un a une idée pour ça ?

 

De mon coté je ne vois pas grand chose :

 

- Le travalo, ça a l’air sympa, mais ce n’est qu’un minuscule 4 ml... ( = un échantillon Hermès ;-) )

 

- Utiliser le vaporisateur et en mettre plein partout à coté du flacon à remplir, ça me semble être passablement du gâchis (de temps et de parfum).

 

- Ôter le vaporisateur, avec un risque important de le détruire lors de l’opération, c’est certainement efficace, mais ça suppose de ne pas garder le flacon original... Ce qui ne pose pas problème dans le cas du partage complet du contenu d’un flacon, mais je ne suis pas sûr que Dau veuille, de son coté, sacrifier son flacon (?)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par miroulette, le 23 novembre 2010 à 14:08

Max, effectivement sans sacrifier le flacon, ce n’est pas possible.
Il reste la solution des Travalos (qui ne s’appellent pas comme cela partout). 4ml c’est pas mal, c’est environ 50 sproutchs. Et puis quand ils sont vides, Qu’est-ce qui nous empêche d’acheter à nouveau 4ml du même parfum à un blogueur d’au parfum ou de faire un échange de travalo ?
Moi, ce midi j’en ai trouvé à 10 euros dans une perfumerie de Bruxelles (Paris Xl pour ceux qui connaissent). J’en ai acheté 3 et la vendeuse m’en a directement rempli un avec Chergui de Lutens.
ça pourrait être sympa de s’échanger des travalos remplis par la poste.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Maxxxx

par Maxxxx, le 30 octobre 2010 à 01:32

À miroulette (et Jicky puisque je sens que tu n’es qu’à un pas de te laisser tenter ^^) : Ça peut se faire sans problème, même avec quelques kilomètres de distance... la poste n’est tout de même pas *toujours* en grève en France ;-) .

 

Un flacon d’Odeur 71 partagé en 4 reviendrai à 24 € par personne pour 50 ml (95€/200ml chez Colette) plus le prix d’un flacon vide (ça doit bien se trouver des flacons vides de 50 ml) et les frais de port éventuels. Ça deviens d’un coup plus abordable. De quoi garnir sa collection sans trop dégarnir sa bourse et sans acheter pour 20 ans du même parfum ^^ . Avis aux amateurs !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par miroulette, le 17 novembre 2010 à 15:09

Désolé max pour le délai de réponse.
Je suis partante pour un partage, avis aux amateurs !
La difficulté sera de desceller le spray sans se couper les doigts.
Pour les flacons, dans une droguerie on devrait pouvoir en trouver à un prix abordable. Il suffit alors à la personne qui procède au partage d’ajouter le prix du flacon à celui du jus.
Autre solution : il existe des vapos de sac (sous vide)qui se remplissent via le spray d’un flacon, c’est nouveau. Les candidats envoie le leur à la personne qui fait le partage et payent 1/10 du prix (c’est 10 ml environ) + les frais d’envoi. Cela pourrait marcher pour tous nos parfums en fait, prélever 10ml de tous mes parfums ne me poserais pas de problème.
Qui est candidat pour un partage de 71 pour commencer ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par miroulette, le 18 novembre 2010 à 13:17

Précision : le nouveau vapo de voyage qui se rempli sur le spray d’un grand flacon (sans devoir le démonter) a pour nom TRAVALO. Prix : 11 euros. Ceci offre plein de possibilités de partage des parfums qui encombre nos armoirs.
Avis aux amateurs !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par dau, le 18 novembre 2010 à 14:12

Il se trouve ou ?
Moi, je veut bien partager ! (et je suis sur Bxl)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par miroulette, le 18 novembre 2010 à 16:02

Dau, le Travalo est en vente chez "Senteurs d’ailleurs" avenue Louise à 20 euros. Je sais qu’on le trouve moins cher sur le net. Je pense qu’une amie m’a dit qu’il était en vente à environ 11 euros chez Paris Xl ou chez Di.
La contenance est de 4ml et non de 10 ml comme je le pensais au départ.
Dau, vous êtes de passage à Bruxelles ou vous y habitez ? Moi, j’habite Xl.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par dau, le 18 novembre 2010 à 22:43

Je vais et viens entre Liège et Woluwé, mais suis plus souvent à Woluwé. Et je travaille en face du Botanique. Dieu merci, en métro ou tram, c’est liaison direct avec Senteurs d’Ailleurs :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par miroulette, le 19 novembre 2010 à 10:44

Dau, moi je travaille aussi dans le centre, juste à côté de Manneken pis.
Pratique si nous voulons nous échanger des Travalo pleins de parfums. Voilà ce que j’ai à proposer en grande quantité, si cela vous intéresse bien sûr : Matin d’orage, Quel amour, Ether, Five o’clock au gingembre, Fleur d’oranger, Nuit de cellophane, Dans tes bras, Narcatic Venus, Chamade, Infusion d’Iris, Cristalle, Virgin Island Water, Encre noir pour femme, Eau d’ambre, Envy, L’ombre dans l’eau, Doson, Chloé (ruban noir). je ne sais pas si un homme peut y trouver son bonheur ? Je vais prochainement acquérir Charogne et 4 hermessences (Iris uryoke, Ambre narguilé, Vanille galante et j’hésite pour le dernier Vétiver tonka, Paprika brasil ou Brin de réglisse ?) et peut-être odeur 71 si je trouve des candidats pour partager.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par miroulette, le 19 novembre 2010 à 11:16

Dans ma liste, j’ai oublié Etra (le successeur du "Feu d’Issey").

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par miroulette, le 19 novembre 2010 à 14:13

Dau, je viens de m’inscrire à l’atelier “Dresscode of perfumes” organisé par la boutique Kroonen & Brown. C’est un atelier découverte des parfums et j’espère analyse des odeurs. Cela se passe samedi 27 de 15h à 17h Rue Lebeau 49 à 1000 Bruxelle. Pour rappel, c’est chez Kroonen & Brown qu"on peut acheter Byredo, Miller Harris, Nasomato, Parfums d’empire... Ils n’ont que des produits de niche. Si cela vous intéresse : [email protected] ou 02/512.40.05

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par dau, le 19 novembre 2010 à 17:45

Voici ma liste : Odeur 53 et 71, Tar, Skai et Carnation chez Comme des Garçons. Le N°22 Chanel, Blenheim Bouquet et Violetta en Penhaligon’s, Jardin clos de Diptyque, Arpège, L’Heure Exquise, le néroli, l’eau d’Hadrien et Ninfeo Mio chez Goutal, Passage d’Enfer, Infusion d’Homme (très bien sur une femme) et A Scent bouteille Verte bien sûr !!!
On peut se contacter par mail : mon adresse est sur mon profil !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Maxxxx, le 20 novembre 2010 à 00:46

Tu serais partant pour un 50 ml d’Odeur 71 Dau ? (si oui, il ne reste plus qu’un participant à trouver ! :-) )

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par dau, le 20 novembre 2010 à 09:35

j’ai déjà mon 200... mais je veux bien en donner un peu.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par miroulette, le 20 novembre 2010 à 13:03

Dau, je suis partante pour odeur 71, je te contacte dès que j’aurai mon Travalo.
Il faut que je découvre Tar et les Penhaligon’s que je ne connais pas encore, je te dirai si ils m’intéressent plus tard.
Merci pour la proposition.
Es-tu intéressé par un des miens ?
Mon adresse mail : [email protected]

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Maxxxx, le 20 novembre 2010 à 23:21

De mon coté, je vais laisser un message sur le forum BT pour éventuellement trouver 2 participants pour des 50 ml de Odeur 71.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par miroulette, le 21 novembre 2010 à 13:08

Max, Dau a déjà le flacon. Essaye de t’arranger avec lui.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jicky

par Jicky, le 27 octobre 2010 à 12:37

J’aime beaucoup Odeur 71 et je confirme, elle sent l’eau chaude... c’est bizarre ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Maxxxx

par Maxxxx, le 27 octobre 2010 à 02:20

Ah, moi j’étais resté sur l’impression du "ça ne sent rien". (Et ça coute sacrément cher pour quelque chose qui ne sent rien !) Il faudra peut-être que je réessaye un de ces jours.

 

Sinon Jicky, puisque tu t’es attaqué à toute leur gamme, qu’est-ce que tu penses de Odeur 71 (qui sent plus, indéniablement, tout en restant déconcertant, hors du commun) ?

 

Ça devra peut-être encore être confirmé, mais je crois bien que je me laisserai tenter si je trouve quelqu’un pour partager un flacon (200 ml c’est beaucoup et cher).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par dau, le 27 octobre 2010 à 03:50

Nooon, il sent vraiment et les gens le remarquent. Et en général, il plait à tout le monde, ce qui est assez étonnant pour un truc qui sort à ce point des sentiers battus. Comme quoi, quelque chose de neuf peut être populaire. (C’est pas une bonne nouvelle, ça ?) Ce n’est pas le cas d’Odeur 71. Plus chaud, il a, selon moi, un petit coté qui peut mettre mal à l’aise en cas de claustrophobie. En test sur l’entourage, il est perçu comme plus cheap, plus banal comme odeur, plus directement inspiré du quotidien.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par miroulette, le 27 octobre 2010 à 12:40

J’aime beaucoup "odeur 53", je lui donne 3 étoiles car les 4 vont à "odeur 71". Personnellement, j’ai une préférence pour "odeur 71" malgré qu’elle soit "plus difficile à apprivoiser" que "odeur 53". Je craque pour cette odeur qui me fait penser à de la bakélite chauffée. Le nez de "comme des garçons" à voulu donner une odeur à l’électricité et c’est réussi ; pour moi, ce parfum (71) évoque clairement l’électricité.
Je n’ai pas encore craqué pour ce parfum car j’aime trop les parfums et en changer que pour me retrouver avec 200ml. Pourquoi ne font-ils pas de petits conditonnements ?
J’habite Bruxelles, ce sera donc difficile pour partager un flacon avec vous Max.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jicky

par Jicky, le 26 octobre 2010 à 22:19

Gros coup de coeur !!!

Je me suis fait peut être pas tous (mais presque) les Comme des Garçons notamment les fameux Synthetics. (je vous en parlerai après, parce qu’après je pense je vais aller m’installer dans mon lit et je vais lire).

 

Odeur 53 c’est vraiment un coup de coeur !

Au début, on sent rien. En fait on sent comme un truc invisible qui s’étend, un peu comme une bulle. On sait que y’a des limites, mais c’est juste métaphysique, c’est interne. Vous me suivez ?

Puis après, l’odeur est là.

 

C’est.... c’est !

En fait, je sens une sorte de note verte, mais pas du tout comme dans un 19 ou un A Scent. Plus comme dans L’Heure Folle de Cartier. Ce côté palpable, trop réel encore une fois. Il y a une note qui me rappelle Calandre, mais en fait c’est plus l’odeur de mon Madame Bovary. Je m’explique, j’avais découvert Calandre et Le Feu Light d’Issey Miyaké en même temps, et je l’avais mis dans mon Madame Bovary avec un Opium pré reformulé. Et bien, je me souviens que j’avais mis Calandre à là où je m’étais arrêté et ça sentais un peu ça.

 

Puis je vois aussi une odeur de parc d’attraction, de montagne russe : cette note d’air, métallique, partout puis après cette descente....

Mais c’est vraiment dur à décrire....

 

Puis alors maintenant, sur ma mouillette, ça sent les gants en latex que j’utilise pour mes TP ! Ahhh !!! C’est trop bizarre XD !!! Et c’est très réaliste... Ouhhh... je me revois sur ma paillasse de TP à manipuler avec mon formidable compagnon de TP (on s’adore :D !).

 

En tout cas, mon classeur de "collection d’odeur" a maintenant son intercalaire "Expérimentaux" avec les Comme des Garçons, Le Labo, le Byredo, le "not a perfume" (qui j’approuve est une pâle copie de Another 13 :O !)... Puis voila ^^

 

Merci Dau et ... vive l’odorat !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Mister_K

a porté Odeur 53 le 18 janvier 2020

Sa note :
pititnez

pititnez

a porté Odeur 53 le 27 avril 2015

je viens ici à pas de velours et du bout du nez... j’ai voyagé avec vous sur des textes poètes,des heures de lecture qui m’ont fait quérir des flacons....à l’aveuglette ! Mes compagnons fidèles (...)
Sa note :
pititnez

pititnez

a porté Odeur 53 le 10 avril 2015

je viens ici à pas de velours et du bout du nez... j’ai voyagé avec vous sur des textes poètes,des heures de lecture qui m’ont fait quérir des flacons....à l’aveuglette ! Mes compagnons fidèles (...)
Sa note :
pititnez

pititnez

a porté Odeur 53 le 9 avril 2015

je viens ici à pas de velours et du bout du nez... j’ai voyagé avec vous sur des textes poètes,des heures de lecture qui m’ont fait quérir des flacons....à l’aveuglette ! Mes compagnons fidèles (...)
Sa note :
pititnez

pititnez

a porté Odeur 53 le 1er avril 2015

je viens ici à pas de velours et du bout du nez... j’ai voyagé avec vous sur des textes poètes,des heures de lecture qui m’ont fait quérir des flacons....à l’aveuglette ! Mes compagnons fidèles (...)
Sa note :

à la une

Pionniers de la parfumerie de niche : The Different Company

Pionniers de la parfumerie de niche : The Different Company

Il y a vingt ans, trois parfums imaginés par Thierry de Baschmakoff et Jean-Claude Ellena voyaient le jour au sein d'une nouvelle marque, qui sera reprise en 2004 par Sophie et Luc Gabriel.

en ce moment

il y a 5 minutes

Qui se rappelle la première et charmante boutique de la rue Chabanais dans le IIe arr. ? Voilà(…)

il y a 8 heures

Une petite note de miel aussi. Le prix gonflé "collection exclusive bidon" est loufoque - le(…)

il y a 11 heures

Mon avis sur Eau du soir et Soir de lune : pas de note de fond désagréable, que du bonheur. A(…)

Dernières critiques

L’Ouïe - Pentalogies

Tendre l’oreille

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019

Avec le soutien de nos grands partenaires