Auparfum

Les Roses

Huygens

Opération Découverte
Flacon de Les Roses - Huygens
Note des visiteurs : (12 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Jardin d’antan

par Jeanne Doré, le 28 novembre 2017

Huygens poursuit sa route parfumée et donne à son premier Parfum Originel, lancé il y a un an, deux nouveaux compagnons : La Cologne et Les Roses, qui prolongent la signature rétro et naturelle de la marque.

Toujours avec le parti pris d’utiliser une grande concentration de matières premières naturelles (ici 94,9%) et même bio (89,9%) l’eau de parfum Les Roses est forcément très centrée sur l’ingrédient.

La rose s’ouvre sur des notes très fraiches, croquantes, pétillantes, presque effervescentes. On décèle une petite pointe citronnée, aromatique et fusante qui m’évoque des bâtons de citronnelle ou des feuilles de géranium rosat. Un effet savonneux, propre et rassurant s’installe. Puis c’est une verdeur fruitée, celle du bourgeon de cassis, qui émerge, créant l’impression d’un jardin touffu et de moiteur végétale. Le fond, qui évolue doucement mais sûrement entre patchouli et ambre gris, avec des intonations chyprées, continue d’installer une atmosphère de sous-bois ombragé, avec une vrai sillage signé.

Les Roses ne surprendra personne par son excentricité décoiffante, mais réconfortera tous ceux qui aiment s’envelopper de fleurs simples, rétro, et joliment surannées.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par Claire, le 4 novembre 2018 à 17:24

Bonsoir,

Je suis une adepte des senteurs parfumées à la rose. Je me suis régalée à lire les commentaires portés sur Les roses de Huygens - Jardin d’Antan, parfum que je ne connais absolument pas ni votre site d’ailleurs. Les commentaires sont tellement vifs d’émotion, de sensations, de plaisirs enchantés à l’égard de cette fragrance que je me permets de vous demander de m’envoyer un échantillon, SVP, afin de partir à la découverte de ce bouquet fleuri qui m’enveloppe déjà.
Dès votre réponse par mail, je vous communiquerai mes coordonnées personnelles. En vous remerciant par avance. Bien cordialement

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par belle de nuit, le 9 décembre 2017 à 16:07

Voila quelques jours que je partage les roses de HUYGENS avec mon entourage.
Il semble laisser un sillage seducteur pour beaucoup de personnes. Un questionnement une recherche a savoir le nom du parfum....Donc une attirance certaine pour les unes sans delaisser les autres qui meme si ....elles ne le porteraient pas... elles succombent au charme de cette rose !!!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

missmuffin

par missmuffin, le 8 décembre 2017 à 16:38

Bonjour à tous ,
tout d’abord un grand merci à ce beau site qu’est Auparfum pour toutes ces découvertes et notamment ces Roses de Huygens , dont le test fut des plus agréable et complet au vue de la générosité de l’échantillon.
Il s’agit bien d’une rose, aux pétales roses bordés d’un jaune pâle dans mon esprit ( la note un peu citronnée du début sans doute), fraiche, un brin rétro. "Les roses" m’évoque ces jardins un peu surannés où la terre vient d’être travaillée au pied des rosiers, des géraniums et des framboisiers.
Rien de révolutionnaire, de clivant, mais un parfum très agréable à porter, qui m’a valut d’ailleurs quelques compliments.
Sa tenue et sa rémanence sont plus prononcés sur les textiles que sur ma peau, mais c’est un vrai plaisir que d’avoir parfumé ma bonne grosse écharpe de laine avec ce joli parfum.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Maman Chêne

par Maman Chêne, le 6 décembre 2017 à 14:11

Bonjour,

Je remercie tout d’abord l’équipe de Auparfum de m’avoir permis de tester Les Roses, avec un échantillon généreux il est important de le noter (bravo et merci à Huygens !).
Le parfum chez moi me rapporte à des images, des instants. Et là j’ai été très émue car je l’ai tout de suite associé à ma grand-mère. Peut-être est-ce le côté un rien rétro, soliflore de la fragrance, je revoyais cette femme aimée, simple qui ne se parfumait pas souvent. Et pourtant elle adorait avoir dans son armoire du "sent-bon" pour les dimanches et fêtes de famille.
C’est donc vers ce type de parfum qu’elle se serait tournée (ou plutôt que je lui aurais offert), car cela sent son petit jardin de Bretagne au printemps, avec les roses fraîches du matin qui faisait son bonheur, simple encore une fois.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

cabochabanita

par cabochabanita, le 3 décembre 2017 à 09:00

Bonjour,
Tout d’abord un grand merci pour l’échantillon qui m’a surprise par sa contenance car je m’attendais à un tout petit d’1 ou 2 ml. Donc très bonne surprise.
Maintenant le parfum : premier pschitt, l’eau de rose ! Alors plein de souvenirs émouvants, j’adore l’eau de rose... son problème étant sa fugacité. Ce parfum ne m’a pas déçu ! Même le lendemain, l’odeur était toujours présente sur mes habits.
Certes, ce parfum ne brille pas par son originalité et ne présente pas une multitude de facettes mais son côté rétro m’a touchée et même émue !
Mon conjoint le déteste (il lui rappelle une ex... ma foi...) mais je le trouve parfait pour le travail (je travaille avec des adolescents) et sans etre "passe-partout" il ne choque pas les narines peu familières à un certain type de parfumerie.
Conclusion : parfum adopté !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Adina76

par Adina76, le 2 décembre 2017 à 19:42

Bonjour,
Un grand merci à la maison Huygens et à l’équipe d’Auparfum pour d’avoir permis de découvrir et tester ce joli jus. Les Roses répondent parfaitement à la promesse d’un bouquet de roses à l’ancienne mais surtout naturel. À la première vaporisation, j’ai eu l’impression de retrouver un souvenir lointain plein de charme. La rose ne se fait pas ici trop sophistiquée. Des notes assez gustatives l’escortent : le citron tout d’abord mais aussi une note très présente de raisin cabernet. Ma remarque peut faire sourire mais c’est bien l’odeur- pour ne pas dire la saveur- du raisin que je retrouve ici, presque vineuse, tannique avec en arrière plan celle du bouchon de liège imbibé de vin. Surprenant et familier tout à la fois ! Très vite, le géranium et même une pointe de vanille bourbon font leur apparition et se mêlent à nos roses. Un fond de patchouli souligne la maturité du bouquet. Ce ne sont pas des fleurs fraîchement écloses, mais des végétaux gorgés de sève, ayant déjà goûté le soleil et le vent sur plusieurs jours et dont on devine que bientôt ils s’éteindront dans une déliquescence humide et terreuse (le patchouli et le raisin !). C’est tout le cycle de la vie qu’on peut ainsi appréhender au travers des Roses. Malgré ou à cause de son charme rétro, ce parfum sait rester joyeux, très présent et par une forme de rusticité un brin automnale - rappelle le goût des jolies choses simples et authentiques dont on aurait tort de se priver. Moi qui à cette époque de l’année privilégie les parfums enveloppants, j’ai découvert une autre façon de vivre la fraîche saison avec un parfum qui curieusement lui rend hommage en convoquant Dame Nature et ses gourmandises - agrumes, produits de la vigne, soupçon de vanille - tout en restant éminemment floral.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Farnesiano, le 5 décembre 2017 à 11:41

Chère Adina76, votre critique, votre analyse plus exactement, car c’en est une au plus noble sens du terme, de ces Roses ne mérite que des éloges ! Je ne connais pas la marque Huygens (comment prononce-t-on ce nom en France ? En Belgique, on dira " œil gaine sss " ) mais je me réjouis d’aller la découvrir lors de mon prochain passage à Paris. J’ai pensé à vous récemment en découvrant Black Jade de Lubin, 2011, une rose épicée au départ un peu raide et même assez froide (cardamome et encens) puis qui se chauffe avec la cannelle, la fève tonka, l’ambre, la vanille... Est-ce un chypré floral comme annoncé ? Le patchouli est bine là mais la mousse de chêne ? Mais l’évolution me paraît plus qu’intéressante. En matière de rose, ces dernières années ont vu naître la création d’innombrables parfums, eaux de toilette et autres colognes. Cette rose-ci se distingue justement par sa distinction. Merci encore pour vos nombreux posts d’une pertinence constante et sensible. Bonne journée !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Doblis

par Doblis, le 2 décembre 2017 à 13:32

Merci à Auparfum.com de m’avoir fait parvenir un échantillon de ce parfum afin de le tester et de découvrir cette marque.
Je vais rédiger mon appréciation avant de lire le moindre commentaire et afin de ne pas être influencer.

Les Roses est, pour moi, un vrai soliflore de rose.
Aucune exubérance, tout en discrétion.
Tout le parfum est traité en douceur. Rien de tapageur. Très transparent, diaphane, tendre, un petit mohair rose pastel en quelque sorte.
Il me ferait penser à une danseuse classique en tutu rose tendre et au teint diaphane.
Le départ est un peu plus incisif avec la facette "citronnelle" de la rose.
Les facette disparaît relativement vite même si on la perçoit au loin.
Ce soliflore a pour moi peu d’évolution, on sait où on va. Juste un petit coté violette semble réchauffer la création.
C’est une seconde peau, fragile mais assez présente et tenace pourtant.

Ce parfum est très agréable même si je lui préfère des roses plus charnues et opulentes.
Mais si vous aimez la discrétion, le charme d’antan et le coté romantique et "maison de famille" de la rose, ce parfum est tout à fait pour vous.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Doblis, le 2 décembre 2017 à 13:48

Oups, désolé pour les fautes...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Sarah13

par Sarah13, le 1er décembre 2017 à 21:17

Bonjour à tous,
Merci encore au site Auparfum pour l’envoi de cet échantillon, ou plutôt cette petite fiole, qui fait 10ml tout de même !
Comme son nom l’indique, Les Roses ne saurait traiter d’une autre thématique que la rose. Et je dois reconnaître que l’exercice est plutôt réussi. Un bouquet de roses opulent, fraîchement coupé et qui a tendance, pour moi, à gommer tout les autres ingrédients de la composition, qui ne sont là que pour servir de fondations au château. Ce parfum me fait tout simple penser à l’eau de rose que l’on utilise sur le visage, pour l’apaiser après un démaquillage. Simple mais efficace !
C’est un parfum très Belle Epoque (peut-être plus féminin que masculin) qui plaira sans doutes aux amoureux des parfums rosés ... Pour ma part, même si je reconnais la qualité de l’exercice, il ne me convient pas. Je ne suis pas adepte de la rose en parfumerie, qui comme la violette, m’écœure sur le long terme. Il ne me va pas, tout simplement.
Par contre je l’ai vaporisé dans les airs de mon salon par accident et là, il a trouvé son écrin. J’ai particulièrement aimé l’odeur harmonieuse, très XIXème, qui a embelli mon appartement de la même époque. Finalement c’est certainement ma peau qui ne rend pas hommage à la Rose.
Merci encore à Auparfum pour cette découverte.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par alizarine, le 1er décembre 2017 à 17:44

"Les Roses" contrairement à ce que son nom peut laisser à penser n’est pas l’ évocation d’un bouquet de roses, je veux dire de ce que les roses ont de multiple : variations entre l’opulence sombre et musquée des rouges, la douce fraîcheur des roses anciennes, la tendresse des roses thé, etc.
Non, "Les Roses" m’a-t-il semblé est plutôt une quintessence de LA Rose ! Une rose rêvée, imaginée. Un clone de rose qui rassemble en son coeur toutes les roses, enfin toutes les idées de roses.
Un vertigineux travail comme un mirage d’ assemblage facetté qui donne un tel rendu d’unicité qu’au départ ce parfum peut sembler simple, trop simple.
J’ai été captivée par le charme particulier de ce parfum, envoûtée par sa subtile diffraction insaisissable. A l’image de l’agencement en rosace des pétales de la rose, c’est un véritable tourbillon d’odeurs étourdissant qui se déploie au fil du temps où on le porte, de la première fois où on le hume jusqu’au soir où il continue à nous accompagner...
Un grand merci à vous pour cette très belle découverte.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

poivre rose

par poivre rose, le 1er décembre 2017 à 17:33

Merci aux organisateurs de cette opération découverte de m’avoir permis de ‘rencontrer’ ce parfum ’Les Roses’ ! J’aime beaucoup le concept de ces opérations, et, au-delà de la découverte en soit, c’est un plaisir d’être sollicité pour exprimer son avis et de le partager avec d’autres passionnés dans la mesure où, d’habitude, je me retiens plutôt de ne pas parler ‘parfums’ toute la journée pour ne pas passer pour une folle-obsessionnelle auprès de mon entourage.. !
Je n’ai pas encore lu la critique, ni les autres avis, afin de ne pas être influencée. Je vais donc essayer de rester au plus près de mon ressenti dans ma description. L’ouverture m’évoque, comme de fait, des notes roses en grande quantité, en profusion même, mais teintées d’un vert un peu crissant. Je suis immédiatement transportée dans un autre lieu. L’image d’une entrée en longueur, un peu cachée, d’un grand jardin public fleuri au milieu de l’été s’impose à moi. J’avance dans ce jardin, et j’y croise des dames en tenues longues et blanches, portant chapeaux larges, voiles et ombrelles, qui s’y promènent au milieu des fleurs, l’air à la fois espiègle et mélancolique. ‘Les Roses’ semble donc bien avoir le pouvoir de faire voyager dans deux dimensions et de remonter le temps. Il s’agit d’un charmant saut spatio-temporel, même si je ne suis pas tout à fait sûre de vouloir rester dans ce nouvel endroit, qu’il soit fait pour moi. Cependant le parfum continue d’évoluer et le vert crissant perçu au début semble s’être éloigné, tout comme son côté suranné, mélancolique. Je perçois maintenant un ensemble plus rond, cohérent, très lumineux et enveloppant. A ma grande surprise je me sens finalement revenue pleinement au temps présent, les effluves deviennent incroyablement réalistes et j’ai le sentiment d’être au milieu d’un massif de fleurs, mêlées à quelque chose de plus sucré qui m’évoque plutôt un aspect fruité. Voilà, je ne sais pas pourquoi mais je vois un parterre de rosiers et de fraisiers ou d’autres arbustes à fruits rouges (avec de bons fruits juteux !) entremêlés ! L’ensemble est délicat et équilibré, une jolie réussite. Je ne pense pas que ‘Les roses’ pourrait correspondre à ma ’signature’ ni que je l’achèterais pour le porter moi-même, même si je vais encore prendre le temps de le découvrir, mais c’est un parfum que j’aurais plaisir à faire découvrir ou à offrir. Je le trouve très ‘vivant’, présent, et pas du tout entêtant. Sa tenue me semble bonne mais je n’ai pas encore d’avis sur son sillage, l’ayant essayé seulement sur poignets pour l’instant.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

amilune

a porté Les Roses le 2 décembre 2017

Sa note :

alizarine

a porté Les Roses le 1er décembre 2017

Sa note :
poivre rose

poivre rose

a porté Les Roses le 1er décembre 2017

Sa note :

boisderose

a porté Les Roses le 30 novembre 2017

Sa note :
Solstyce

Solstyce

a porté Les Roses le 29 novembre 2017

Sa note :

belle de nuit

a porté Les Roses le 28 novembre 2017

Sa note :

à la une

Pionniers de la parfumerie de niche : The Different Company

Pionniers de la parfumerie de niche : The Different Company

Il y a vingt ans, trois parfums imaginés par Thierry de Baschmakoff et Jean-Claude Ellena voyaient le jour au sein d'une nouvelle marque, qui sera reprise en 2004 par Sophie et Luc Gabriel.

en ce moment

il y a 16 minutes

Et de cette époque, il nous vient un verbe que j’adore : cocotter ! Bonne soirée.

il y a 28 minutes

Qui se rappelle la première et charmante boutique de la rue Chabanais dans le IIe arr. ? Voilà(…)

il y a 9 heures

Une petite note de miel aussi. Le prix gonflé "collection exclusive bidon" est loufoque - le(…)

Dernières critiques

L’Ouïe - Pentalogies

Tendre l’oreille

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019

Avec le soutien de nos grands partenaires