Auparfum

Du caractère, une signature

Vous cherchez désespérément votre parfum idéal, pour vous ou pour un être cher ? Vous ne vous retrouvez pas dans les conseils donnés en magasins ou les articles dans la presse ?

Pour qui  : pour moi
Âge : 25
Sexe : une femme
Budget : 200€
Ville : Casablanca, Paris

par Sarab, le 13 novembre 2015

Je suis une jeune architecte, dans une grande entreprise de construction à majorité masculine.
Vie personnelle ou professionnelle, et au premier abord, je reçois l’appellation de jeune fille plus que jeune femme. C’est vrai qu’à voir ma tête, je ne fais pas partie de la catégorie femme-fatale-sexy-sensuelle, mais bien plus de la catégorie adorable-mignonne-chou.

Mais dès qu’on passe au conversationnel, on se rend compte que je suis bien plus que cela ! J’ai du caractère. J’ai de la personnalité, et c’est ce qui m’a valu ma position actuelle dans un milieu où les femmes sont assez rares, et dans un pays en voie de développement aussi.

Je suis rebelle socialement : je vis seule, je me déplace seule, je travaille, je rentre tard, je ne me focalise pas sur le mariage, l’événement social, aux dépens du compagnon de vie... tout cela dans une société dont le train de vie que je mène peut sembler “déplacé”, s’il continue pour plus longtemps.

Je hais le conformisme et je hais devoir être comme tous les autres pour être perçue comme normale ! Je ne veux pas courber l’échine, me résigner : ceci n’est pas dans mon agenda. J’ai toujours fait ce qui m’a semblé juste, et j’ai toujours réussi là ou d’autres avaient échoués. Mais tout cela n’est pas facile quand on est seule contre courant, ou peu à l’être.

Pour cela, il me faudrait un parfum pour me le rappeler chaque jour : un parfum, hivernal, qui, en le portant, me rappellera que je suis aussi unique que lui. Que face aux parfums bonbons, sucrés et acidulés que toutes les “miss” portent de nos jours, j’existe moi.
Un parfum féminin, classe, chic, qui accentue ma féminité, mais intrigant et mystérieux à la fois. Un parfum qui reste, mais qui ne suffoque pas, léger au premier abord, qui colle sans pour autant envahir. Un parfum de caractère, un mélange subtil, qui vient telle une bouffée ou une brise soudaine, au lieu de se décaler en "phases". Je ne sais pas si je me fais comprendre...

Je suis fan de vanille et de mélanges originaux. Oriental, exotique, peut-être ? Mais pas à forte dose : pas jusqu’à en être un OVNI. Un parfum qui dira que je suis différente mais pas à en faire peur.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Sarab

par Sarab, le 23 novembre 2015 à 19:01

Bonjour tout le monde !
Comme j’ai pu le dire à Jeanne un peu plutôt, mon retard de réponse n’est pas du à une quelconque remarque mal-placée ou à un commentaire déconcertant. Bien au contraire, vos retours, à tous, me font énormément plaisir et vont certainement guider mon choix dans cette aventure olfactive nouvelle pour moi.
Sachez que je n’ai aucunement voulu donner un gout hitchcockien à mon absence, j’ai juste été loin des écrans cette dernière semaine, et je viens à peine de faire mon retour parmi les vivants connectés. Et ne voyez pas en cela une marque d’irrespect, d’irrévérence ou de je-m’en-foutisme, bien au contraire ! Chacun d’entre vous, en ayant pensé à moi et en me conseillant, sera toujours l’objet de ma profonde gratitude.
Avant de répondre aux différentes suggestions, je vais parcourir dans les jours qui viennent vos propositions en slalomant dans les différents magasins et en reniflant encore et encore tout ces parfums, afin que je puisse vous en faire un retour (Et je le ferais, comme il se devrait).

Mais j’auras toujours un pincement au cœur si je n’ajoute pas ce qui suit :
Je ne vais pas me justifier par rapport à mon age, loin de là.
Je ne suis pas une fine connaisseuse en matière de senteurs, je ne sais peut être pas aligner une phrase ou une critique sur un parfum correctement comme certains d’entre vous font ou avec la sensibilité dont vous faites preuve : Je ne dispose donc pas de tout l’outillage nécessaire pour vous décrire ce que je veux dans la "langue" que vous parlez.
Mais ce que j’ai écrit, qu’on le veuille ou non, me résume. Pour moi un parfum a été et restera une oeuvre d’art. Cette oeuvre d’art nous habille, nous souligne, nous révèle, nous défini : Que ça soit vis à vis de nous même ou vis à vis des autres. Il peut affecter notre humeur ou embellir nos journées. l peut catalyser maintes émotions. On peut y puiser confort, réconfort, nostalgie, ou dans mon cas un sentiment d’unicité et de force. Tout est possible quand on a le bon parfum ! Limite je me sens poète sans mots ni rimes quand je sens quelque chose qu s’approcherait d’être mon parfum.
Et c’est à base de ce constat que je me suis tournée vers vous : Pauvre en connaissances peut être, novice en matière de substances qui se conjuguent pour créer un parfum, mais j’ai un objectif, un but, qui n’en rend pas ma quête moins véridique ou réelle.
Et au passage : Quand j’avais envoyé mon message à Jeanne, je n’étais pas encore familière avec cette section du site. Je n’avais pas encore vu à quoi ressemblaient les messages précédents : J’avais lu un "Racontez-nous votre mode de vie, décrivez votre personnalité, ce que vous aimez dans la vie..." Et ça faisait tellement longtemps que je cherchais quelque chose de spécifique à ma personne, à moi même, que je porterais sans me sentir un unique chiffre de vente en plus, que j’ai écrit sans réfléchir deux fois avant d’envoyer mon message.
Encore une fois, un grand Merci à vous tous !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par missmuffin, le 24 novembre 2015 à 11:39

Pour ma part, je suis rassurée d’avoir de vos nouvelles, même si je n’ai pas répondu à votre "appel" car les parfums que je pensais vous suggérer l’avaient déjà été par d’autres.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par lorelei, le 24 novembre 2015 à 12:19

Bonjour Sarab,
Je m’associe à missmuffin pour vous faire part de ma joie de lire votre retour. Quel soulagement !
Même si vous êtes néophyte dans le monde du parfum ,vous en parlez très bien et avec une grande sensibilité. Le parfum est essentiellement vecteur d’émotions et je suis de votre avis, il peut être comparé à une oeuvre d’art surtout lorsqu’il est réussi ! Lol !
Prenez tout le temps qu’il vous faudra pour trouver l’élu, celui qui saura souligner votre singularité et deviendra en quelque sorte votre alter ego olfactif , votre précieux talisman.
Je suis persuadée que vous le trouverez. En attendant, je vous souhaite une très agréable journée.
Amicalement, Lorelei.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par tyssyt, le 24 novembre 2015 à 12:56

Bonjour Sarab,

Je suis ravie de vous lire : Bienvenue !

Comme vous il y a quelques mois, je suis venue sur Auparfum pour trouver mon parfum, l’unique, celui qui m’accompagnerait partout, tout le temps...Et puis finalement, j’en ai trouvé bien plus qu’un seul ! :)

Je vous souhaite beaucoup de belles découvertes et je serai enchantée de connaître vos retours sur tout ce qui vous a été proposé.

Très belle journée :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Noelle Pardieu

par Noelle Pardieu, le 22 novembre 2015 à 21:44

Bonjour Sarab,
je me refuse à penser que vous puissiez être parmi les victimes de ce que l’on sait. En revanche, je ne m’interdis pas d’envisager que puissiez avoir été déroutée par les remarques de certains auparfumistes. Mon ressenti : soyez vous-même, l’échine haute ! Ne pas comprendre qu’une femme puisse avoir du mal à s’imposer coiffée d’un casque de chantIer au sud de la médideterranée me semble hallucinant.
Lisant votre description, j’ai pensé qu’il était difficile de vous conseiller un seul jus, malgré les qualités de tous. Moi je ne mélange pas, mais j’ai des zones : le foulard, les poignets, le décolleté (et c’est franchement basique par rapport aux possibilités). Et je me permets d’y pchitter, à petites doses, des parfums différents et souvent contrastés. Dans votre cas, féminité et autorité, pourquoi pas Coco (edt) sur les poignets, et Iris Silver Mist sur un foulard ou le torse ? Eau Sauvage et Shalimar ? Bel ami et Chamade - en fait je suis en train d’improviser des associations, sans doute pas à bon escient, mais l’idée est de se permettre la dualité parfumée, pour exprimer ses propres complexités.
Bien à vous

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nicolaï, le 20 novembre 2015 à 18:56

Pas très loquace l’ "adorable-mignonne-chou" rebelle architecte non conformiste (pfuuuu...). Pas un merci, rien. Vous êtes bien sympas les gens...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par domik, le 20 novembre 2015 à 19:16

Bonsoir,

Parfois les réponses viennent plus tard. On ne peut pas demander non plus aux "enquêteurs" d’être scotchés à leur ordinateur. Je trouve que ce commentaire n’est pas d’une utilité flagrante.
Un peu de patience/indulgence donc.

Merci

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nicolaï, le 21 novembre 2015 à 03:21

Oui enfin, entre être scotché comme une hystérique et ne rien dire pendant une semaine après plus de 32 commentaires, y a peut-être une position de curseur adaptée, non ? Surtout quand on fait une démarche de requête. Ça m’étonnerait que je sois le seul à le penser. Bref, on verra bien.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Garance 3, le 21 novembre 2015 à 03:29

La semaine qui vient de s’écouler laisse peut-être place à autre chose qu’à une quête de parfum- même si pour ma part j’ai continué à aller régulièrement sur ce site, cela m’a fait du bien-. Et si l’on habite Paris, à plus forte raison...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nicolaï, le 21 novembre 2015 à 04:03

That’s right. Plus qu’à attendre pour avoir le fin mot de l’histoire, si toutefois.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Walkyrie, le 21 novembre 2015 à 06:05

A aucun moment vous n’envisagez qu’elle puisse faire partie des victimes, ce qui implique que nous n’aurons jamais son retour ? Ou occupée à des funérailles, ce qui relativise légèrement la quête de parfums ? Indulgence, je pense que c’est un minimum dans un tel contexte.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Phoebus

par Phoebus, le 17 novembre 2015 à 23:03

Bonsoir Sarab !

Je lis dans vos dernières lignes que vous aimez la vanille, les orientaux - et du coup ça ne m’arrange pas car en vous lisant j’ai intuitivement pensé à Eau Sauvage de Dior ! (attention, Eau Sauvage, pas Sauvage, Delon, pas Depp).
Vous infusez une idée assez claire d’insurection dans votre discours, et c’est ce qui m’amène à vous voir, en tous cas, en eau chyprée : de beaux agrumes qui cachent la signature d’une colonne vertebrale bien droite.
Pour l’originalité, sur vous, c’est tout vu avec Eau Sauvage dans la mesure où c’est une eau chyprée un peu cuirée, qui joue sur des codes à la fois masculins et un peu rétro. Je vous ai imaginé seule femme dans une entreprise masculine - et l’idée que la seule femme de l’entreprise porte un parfum d’homme m’amuse ! (rassurez-vous, vous serez loin d’être la première femme à porter Eau Sauvage, pour la petite histoire.. donc pas un OVNI).

Je me sens un peu inutile de vous proposer quelque chose à des kilomètres des goûts que vous affichez, donc à titre subsidiaire je vous propose Datura Noir de Lutens. Il a de sérieuses chances de vous plaire. C’est un des premiers qui me vient à l’esprit en pensant "oriental et exotique". Une fleur blanche qui verse assez vite dans un joli fond vanillé/amandé qui dure des lustres. Il est très féminin mais ne fait précisément ni jeune fille, ni jeune femme, et c’est peut être une position qui vous séduira :)

Bonne quête !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

senseo

par senseo, le 17 novembre 2015 à 14:39

Je ne crois pas qu’il ait été cité, mais dans les parfums classés masculins, il y a Pi de Givenchy, qui est un très beau parfum vanillé caramélisé, mais rien d’écoeurant. Il est très présent et ne s’oublie pas facilement...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

sleep2dream

par sleep2dream, le 16 novembre 2015 à 17:34

Bonjour Sarab,

Nous avons pas mal de points communs, parmi lesquels un environnement professionnel similaire, et des choix différents de notre entourage qui suscitent parfois l’incompréhension et l’inquiétude.
Quelque part je préfèrerais que ces choix de vie et de carrière ne soient pas perçus comme bizarres et "déplacés" par mes proches mais comme tout à fait "conformistes" ! Bref.

J’ai également tendance à préférer les parfums orientaux vanillés, même si je m’en éloigne de plus en plus.
Les parfums qui vous ont été conseillés font souvent partie de mes favoris. Parmi ces suggestions, on a mentionné Serge Lutens et je vous conseillerais de commencer par là. Après m’être parfumée des années avec Hypnotic Poison de Dior et Jungle de Kenzo j’ai eu une révélation avec Ambre Sultan de Lutens, puis d’autres avec Féminité du Bois, Santal de Mysore, Louve, Datura Noir, Cuir Mauresque, Rahat Loukoum pour ne citer qu’eux. Je trouve Un Bois Vanille très sucré mais il pourrait vous plaire.

Si vous avez le budget et l’occasion de passer par les Champs-Élysées je vous recommande également Oriental Brûlant de Guerlain, une douceur poudrée, vanillée et amandée, surprenamment unique (j’ai cherché des années un parfum s’en rapprochant sans trop de succès) et familière à la fois si vous connaissez la maison Guerlain. Ce parfum a une très jolie évolution, un sillage présent mais pas du tout envahissant et tient très bien.
Toujours aux Champs-Élysées chez Guerlain, Tonka Impériale, Cuir Beluga pourraient vous plaire, aussi Spiritueuse Double Vanille, et si vous ne connaissez pas Shalimar en extrait je vous conseille également de l’essayer.

Orchidée Vanille de Van Cleef & Arpels pourrait également vous plaire par son côté plus exotique et fleuri, et si vous passez par la boutique Sens Unique je vous recommande les parfums de Pierre Guillaume (Parfumerie Générale, Huitième Art) qui m’ont laissé une forte impression. Parmi les orientaux il y a entre autres Tonkamande, Myrrhiad, Aomassaï, Felanilla ou Musc Maori.

Je vous souhaite de découvrir de beaux parfums et j’espère que vous reviendrez nous faire part de vos découvertes !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

billieH

par billieH, le 16 novembre 2015 à 14:02

Je précise que le parfum n’a malheureusement pas le pouvoir de nous rendre unique...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Marie00, le 28 novembre 2015 à 22:13

cette remarque me fait reflechir car je suis en quete de parfums depuis plus de 5 ans et je ne trouve pss

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Tamango

par Tamango, le 16 novembre 2015 à 14:00

Bonjour Sarab,

Tout comme BillieH, votre portrait ne me parle pas suffisamment pour que je puisse vous aider dans votre quête. Pourriez-vous nous en apprendre davantage sur vos goûts notamment les parfums que vous avez déjà portés et ceux qui vous insupportent. Quelles sont les odeurs qui vous transportent , vous émeuvent, quelles sont celles qui vous déplaisent, vous révulsent ?

Bonne journée

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Tamango, le 23 novembre 2015 à 07:18

Je présente toutes mes excuses concernant ma demande qui a pu paraître blessante voire " hostile".

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par lorelei, le 23 novembre 2015 à 12:04

Bonjour Tamango,
Vos excuses vous honorent mais pour être franche votre demande ne m’a jamais parue faire partie des interventions "hostiles" envers Sarab. Elle était selon moi parfaitement respectueuse et sans aucune agressivité.
Je vous souhaite un très agréable début de semaine.
Amicalement, Lorelei.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Tamango, le 23 novembre 2015 à 12:28

Merci Lorelei, me voici rassurée car mon intention n’était nullement de blesser quiconque mais plutôt d’en apprendre davantage sur les goûts de Sarab en matière de parfums afin d’éliminer bon nombre de références.
Bonne journée à vous également.
Tamango

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par sleep2dream, le 23 novembre 2015 à 12:38

Bonjour Tamango et lorelei,

Totalement d’accord avec lorelei, Tamango j’ai trouvé vos questions pertinentes et votre ton était bienveillant.

Bonne journée !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

billieH

par billieH, le 16 novembre 2015 à 13:23

J’ai un peu du mal à comprendre ce choix de quête de la part de la rédac. Le discours est conformiste et Sarab nous parle peu d’elle en fait. Ce texte aurait pu être écrit pas n’importe quelle adolescente qui cherche à se différencier. Alors comment l’aider ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jeanne Doré, le 17 novembre 2015 à 09:58

Bonjour BillieH,
Le "choix de la redac" pour cette rubrique est essentiellement basé sur... mon ressenti !
De la même manière que j’ai selectionné votre formulaire en ce début d’année, car il me semblait pertinent, celui de Sarab m’a paru également tout aussi légitime, même si différent, et c’est précisément cette diversté qui a de la valeur à mes yeux.
On exprime tous à sa manière qui on est, ce dont on a envie, avec ses propres mots, et ceux qui y sont sensibles savent comment y répondre.
D’ailleurs, la manière même dont on parle de soi en dit parfois beaucoup plus que les mots eux mêmes, qu’une énumération de noms de parfums portés ou de pyramides olfactives rêvées...
Si vous me permettez cette gentille taquinerie (du haut de mon grand âge) se déclarer "anticonformiste" à 25 ans pourrait être jugé tout aussi "cliché" que d’aimer la "littérature et la peinture" à 30 ans :) Pas de jugement de valeur !
J’espère vous avoir permis d’un peu mieux comprendre notre démarche, et au plaisir de lire vos recommandations à une prochaine "en quête".
Jeanne

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Walkyrie, le 17 novembre 2015 à 13:29

Bonjour Jeanne. Je partage tout à fait et le ressenti, et les convictions qui le sous-tendent. C’est d’ailleurs du reste ce qui a permis à plusieurs d’entre nous de formuler des conseils, en répondant justement en fonction de ce que chacun a retenu du texte. Certains ont répondu par rapport aux senteurs évoquées, comme la vanille. D’autres, dont moi, sur la quête d’originalité.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par billieH, le 17 novembre 2015 à 15:01

Chère Jeanne,
Je n’ai porté aucun jugement de valeur mais j’ai trouvé la description très conformiste et un peu prétentieuse. Et de fait, c’est mon ressenti, tout aussi respectable qu’un autre.
Quant à mon amour de la peinture et de la littérature, il est apparu dès mon adolescence et il a conditionné mon cursus universitaire et ma carrière, ce n’est donc pas une simple vue de l’esprit ni un moyen de me valoriser.
C’est la première fois que je me permets une telle remarques sur Ap mais ce que l’on trouve mignon à 15 ans peut agacer à 25 ans !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par billieH, le 17 novembre 2015 à 15:20

Amour de la littérature et non pas de l’orthographe visiblement ;)
Je précise qu’évidemment je partage en partie les convictions de Sarab. Et il est vrai que quand je porte Carnal Flower je me sens unique ! Mais j’ai conscience que c’est illusoire.
Jeanne, je voulais vous dire aussi que ne pas comprendre votre choix ne veut pas dire le contester ou le juger mauvais. Vous n’avez pas eu la même perception que moi de ce texte, c’est votre site, vous faites bien ce que vous voulez.
Bonne journée
Laetitia

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Walkyrie, le 16 novembre 2015 à 12:30

Bonjour Sarab. Plusieurs éléments de votre texte m’interpellent, car je peux m’y reconnaître, ainsi que mon entourage féminin, et s’il y a un parfum qui fait l’unanimité entre nous, c’est Sables, d’Annick Goutal. Il n’est pas léger, ce qui pour moî est antinomique d’un parfum de caractère. Il ne sent pas non plus la vanille... C’est un boisé, oriental. Une immortelle solaire et poivrée au cœur.
Un autre original et puissant, toujours dans les orientaux boisés, c’est Black afgano, de Nasamatto. Fumé, résineux, mais dont le sillage reste discret. Superbe.
Les parfums de caractère, on les trouve aussi du côté des fleurs blanches : Datura noir ou Tubéreuse criminelle de Serge Lutens, Fracas de Robert Piguet...
Un intermédiaire : Tubéreuse 3 animale, chez Histoire de parfums : accord tubéreuse / immortelle pour un résultat cuiré fumé surprenant.
Si vous tenez à la vanille, vous pouvez essayer Habanita : l’accord vanille / vétiver lui donne une originalité et une modernité que les années ne démentent pas.
Bonnes découvertes !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Shalimar Philtre de parfum

Shalimar Philtre de parfum - Guerlain

Il est de ces parfums à ce point inscrits dans notre patrimoine sensoriel que, même décalée, leur forme olfactive reste parfaitement reconnaissable et nous ressaisit par sa beauté.

en ce moment

il y a 6 heures

Hélas, Les Jardins de Bagatelle est un de mes parfums préférés, heureusement il m’en reste encore(…)

il y a 7 heures

Confinée je me parfume davantage, au printemps j’ai porté Le jardin de Monsieur Li pour aller me(…)

il y a 9 heures

Je suis étonnée par le caractère positif de cette critique. J’ai l’impression que nous n’avons pas(…)

Dernières critiques

Myths Woman - Amouage

Foison d’or

L’Ouïe - Pentalogies

Tendre l’oreille

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Theodora - Genève

Theodora - Genève

Genève (01)

Le Nez Insurgé

Le Nez Insurgé

Bordeaux (33)

Divine Toulouse

Divine Toulouse

Toulouse (31)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019

Avec le soutien de nos grands partenaires