Auparfum

Cologne Cashmere

La Manufacture parfums

Opération Découverte
Flacon de Cologne Cashmere - La Manufacture parfums
Note des visiteurs : (8 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Petite laine

par Jeanne Doré, le 6 novembre 2015

Après 4 premières Colognes [2] conçues dans le respect des codes du genre, La Manufacture Parfums s’est amusée à imaginer une Cologne plus hivernale, pour vous prémunir des risques de refroidissement, dès les premiers jours de l’automne venus.

On retrouve dans cette Cologne Cashmere l’écriture classique et élégante qui constitue la signature de la marque, travaillée ici autour de l’idée de chaleur, évoquant celle d’une soirée d’hiver au coin du feu.

Cela ne l’empêche pas de déployer en ouverture un pétillant bouquet d’agrumes, où bergamote et mandarine crépitent énergiquement en compagnie d’un thé épicé, à la manière d’un tchaï aux effluves de cardamome.

Tandis que ces notes de tête poursuivent leur fusante amertume pendant encore quelques heures, la chaleur monte doucement, à travers un accord boisé, fumé, un peu âcre, comme un foyer de cheminée rempli de cendres froides. Les bois s’enveloppent peu à peu d’une rondeur plus confortable, une douceur légèrement vanillée et ambrée, que l’on aurait aimé peut-être encore plus présente et onctueuse pour contrebalancer le piquant des bois fumés.

La texture du Cashmere est cependant bien interprétée et confortable au porter, comme un petit tour de cou douillet tricoté main, un basique indémodable, simple et authentique.

— 
100 ml - 87 euros

[1Voir ici notre critique de Cologne Précieuse

[2Voir ici notre critique de Cologne Précieuse

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

paulina p

par paulina p, le 14 novembre 2015 à 12:17

J’ai reçu mon échantillon très rapidement et j’étais agréablement surprise par la taille du flacon.
Je pensais recevoir une petite fiole et voilà qu’on m’offre un joli vaporisateur rempli d’essence précieuse.
Je ne savais pas à quoi m’attendre mais mes pressentiments me guidaient vers un parfum synthétique genre adoucissant de linge. Je connais bien le cachemire en pull ou en écharpe mais en parfum c’est plutôt vague.
Alors que me raconte ce parfum. Au premier pshit je trouve très froid. Masculin. Puis au contact de la peau il libère des effluves de bergamote et du miel. Réconfortant.
Cela me fait penser au the Earl Grey.
Puis progressivement j’aperçois des notes des plus en plus envoûtantes comme résineuses .... Et puis je l’oublie. Et puis : " tu sens bon" me rappelle qu’il est toujours la.
Je l’ai portais pendant plusieurs jours, en faisant les infidélités à mon eau de Cologne habituelle.
Je ne pense pas qu’il pourrait devenir mon parfum fétiche mais en tout cas une petite parenthèse pour raviver la grisaille hivernale.
Merci pour ce plaisir de tester un produit d’exception .

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

anthobe

par anthobe, le 10 novembre 2015 à 18:58

Merci Auparfum pour de nouveau me donner l’impression d’être important haha !
Je dois dire que j’ai vidé le flacon en quelques jours. Cette cologne a un départ régressif assez plaisant, acidulé et fruité façon bonbon, là où d’autres colognes sont plus adultes avec un caractère transparent ou camphré.
Le cou et la barbe bien trempé par la cologne, on sent assez vite une fumée un peu rapeuse, plus cendrée que suave, monter.
C’est incongru, j’ai du coup l’impression d’une cologne "brulée" ou cuirée bien plus que "cashmere". Cela donne malgré tout un twist étonnant, assez chic.
C’est une fumée propre et blanche, c’est net.
A la lecture du brief, je pense inévitablement à l’ Eau d’Hiver de Malle , qui est plus douillette.

Cela étant dit, c’est une cologne, et l’évolution est trop rapide et la tenue très cologne, donc, pour lui en faire dire plus que ce qui est dit.
C’est très joli et soigné, ça fait plaisir, ça peut se consommer par litres sans être agressé par un musc synthétique cheap (en tous cas je ne l’ai pas senti) mais dans la famille des eaux et colognes cuirées et épicées, rien ne remplacera dans mon cœur l’eau d’Hermès :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Walkyrie, le 10 novembre 2015 à 10:04

Je fais partie des chanceux qui ont reçu un échantillon grand format. Cela met dans de bonnes dispositions pour aimer un parfum. Je l’ai donc essayé avec enthousiasme. Et... la première impression de fraîcheur est agréable, c’est sûr. Mais elle n’a rien de transcendant. Du cédrat, paraît-il. Soit, mais on le trouve bien plus présent et original dans celui que L’occitane lui a dédié. Ensuite, le mot cashmere laisse entendre qu’une chaleur confortable, évoquée par Jeanne, devrait prendre le relais. Bof. Je ne retrouve pas cette facette. C’est un parfum frais, qui reste frais. Peu d’évolution, peu de complexité, limite ennuyeux. Pour une Cologne de ce prix, on peut trouver mieux ailleurs.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Picky

par Picky, le 9 novembre 2015 à 11:43

Merci à La Manufacture et à Auparfum de m’avoir permis de tester cette Cologne Cashmere...

Première bonne surprise dès l’ouverture du courrier : le format généreux de l’échantillon, qui permet de le tester pendant plusieurs jours sans aucun problème.

Afin de me familiariser avec cette Cologne, je l’ai d’abord vaporisée sur un tissu.
Au premier nez, du citron, du citron et encore du citron, ni bonbon acidulé, ni agressif : du zeste de citron jaune bien mûr, frais et joyeux, agréable. Tout à fait dans les senteurs que mon homme aime.
Ensuite, la fragrance évolue vers un thé noir au citron, avec une note d’orange amère.
Progressivement, après une heure ou deux, des notes nettement boisées prennent le dessus, qui m’évoquent le cèdre : un agréable mélange de douceur et de sécheresse.
Première approche concluante : j’aime.

Je décide de proposer à mon homme de tester ce parfum sur peau : de l’hespéridé en tête pour lui, du boisé en fond pour moi, ça paraît de bon augure ! Et Cologne Cashmere m’est apparue comme un parfum vraiment mixte.

Sur peau, les notes de citron sont toujours fort agréables et légèrement plus volatiles. Elles laissent plus vite place aux notes boisées qui s’y mêlent harmonieusement, avec un petit côté fumé.
Au final, après plusieurs heures, ce sont des notes légèrement sucrées, miellées, qui persistent sur la peau. Sans aucun risque d’écoeurement tant elles sont subtiles. Une très jolie évolution qui n’apparaît que sur peau !

Le sillage est relativement discret. La tenue, quant à elle, m’a surprise pour une Cologne : après une douzaine d’heures, les notes de fond boisées-miellées sont encore bien perceptibles.

Une belle découverte qui pourrait donner une alternative de parfum à mon compagnon, pourtant fidèle à son Bulgari Man...
Et que je pourrais bien lui piquer de temps en temps ! :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jeanne Doré

par Jeanne Doré, le 8 novembre 2015 à 23:36

Merci à tous pour ces premiers commentaires tous très constructifs et personnels !
Nous attendons les suivants avec impatience...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par boisderose, le 8 novembre 2015 à 18:43

Tout d"abord merci à Auparfum et à La Manufacture pour cet essai, très généreux, qui m’a permis de découvrir cette marque et de tester, dans d’excellentes conditions, cette "faux" de Cologne dont le nom seul invitait déjà au voyage.
Là où je m’attendais une eau ambrée et même à une pointe de patchouli (matière indissociable des châles en cachemire rapportés d’Inde sur les bateaux) c’est une explosion joyeuse d’agrumes qui m’a cueillie sans sommation, m’a irrésistiblement ramenée des lustres en arrière et rappelé des bonbons fourrés au cédrat dégustés lors d’un séjour en Corse.
Très vite cette note incisive très citronnée, plus cédrat que bergamote, se pare d épice et s’épanouit, prend de la profondeur et s’entoure d’une pointe d’amertume. Sur peau principalement.Sur les vêtements et particulièrement sur la laine et le cachemire qui lui rendent justice, l’aspect fruité hespéridé s’accroche plus longtemps.
Je suis une grande amatrice de cardamome, j’en ajoute sytématiquement à mon thé au lait sucré( ersatz de tchaï je j’avoue). Je suis donc allée respirer mon flacon de cardamome et me refaire une tasse de thé au passage. Oui c’est bien cela cette note que je ne parvenais pas à définir.
Les notes boisées me parviennent enfin, en fond.Feu de bois, odeur d’âtre, j’essaie de me replonger dans l’ambiance de mes dernières vacances, au coin du feu. Oui il y a effectivement cet effet plus cendre froide que bois crépitant.Le vétiver ?
Et puis il y a autre chose que je ne parviens pas encore à nommer. Est-ce l’accord marron glacé revendiqué, qui ne m’a pas sauté au nez de prime abord, mais que je commence à percevoir, comme un lointain hommage à Ernest Daltroff. Nuit de Noël ?
Nous sommes en Corse, dans une vieille ferme.C’est la nuit Sacrée et les treize desserts circulent autour de la cheminée. L’ambiance, faussement rustique,est raffinée. Des cousines anglaises, Edith et Sybil m’ont apporté un châle en cachemire ancien , du thé et du lemon curd. Dans la bergerie proche les animaux s’agitent.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

PuraVida

par PuraVida, le 8 novembre 2015 à 18:30

Superbe petit vapo pour ce test . Merci Auparfum pour ces petites surprises qui nous tiennent
le nez éveillé !
Donc Cologne Cashmere, pour moi, est réussi.
Une ouverture classique de cologne bergamote, plutot façon zeste ( zero sucre, voyez !), qui diffuse assez vite bois et épices.
Pas trop, c’est une cologne . Mais elle dure . Si, si, à ma grande surprise, j’ai retrouvé sa trace boisée au cours de la journée.
Une belle personnalité. J’ai bien aimé sa compagnie même si pour moi elle est plutot masculine.
Ma cologne, c’est Mandarine Basilic qui est carrément fruit-gorgé-de-soleil-pamran-pan-pampero alors on n’est pas dans le meme jardin là !
Ce n’est pas du tout la matière cashmere qu’elle m’a évoqué mais plutot le pays car les notes épicées en font une voyageuse.
Validé . Et merci, c’était un chouette test .

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par ambre, le 8 novembre 2015 à 16:04

Un grand merci à AuParfum ainsi qu’à La Manufacture pour la découverte de Cologne Cashmere. Voici mes premières impressions.

Comme beaucoup l’ont noté, Cologne Cashmere s’ouvre sur des notes hespéridées : mandarine, bergamote, citron... Ces notes m’ont étrangement évoqué Mandarine, une ancienne eau de toilette Yves Rocher. L’effet n’a duré que quelques secondes mais la ressemblance était frappante.
Très vite de jolies notes épicées ont fait leur apparition, soufflant le chaud (cannelle ?, poivre ?, eugénol ?) et le froid (cardamome avec ses facettes citronnées ?) sur une appétissante salade d’agrumes pelés à vif. L’image du dessert à l’orange s’est ensuite estompée pour laisser place à celle d’un thé citron/bergamote légèrement jasminé et agréablement épicé. Un thé tout juste tiède que l’on aurait oublié sur le coin d’une table, mais dont les effluves fusants (citron ?,vétiver ?, hédione ?) nous rappelleraient la présence. Ce thé est soutenu par des notes de vétiver et de bois blonds à peine vanillés qui se font un peu plus présentes au fil du temps.

Bien que Cologne Cashmere ait une bonne tenue (4-5 heures), cette eau de cologne ne me correspond pas. Pour tout dire,j’apprécie davantage son développement initial (le beau fruité/épicé riche et complexe de la première demie-heure), que ses notes de fond que je trouve un peu "pauvres" (où sont passés le labdanum et la vanille ?) et trop masculines à mon nez.
Du coup, j’ai offert Cologne Cashmere à mon époux qui semble plus l’apprécier que moi.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par laissemoisentir, le 8 novembre 2015 à 04:55

Tout d’abord, merci à AuParfum et La Manufacture Parfums de m’avoir sélectionné pour tester Cologne Cashmere. Je ne connaissais pas la marque avant ce test mais je suis charmé par la beauté de la composition de cette cologne. Je n’ai reçu mon colis qu’aujourd’hui et n’ai pas testé la cologne autant que d’autres mais je compléterai dans les prochains jours mes impressions si elles changent.

Dès le premier jet, j’ai été pris de court, ne sachant à quoi m’attendre : une vague d’agrumes envahit subitement la pièce. Je pense d’abord citron vert un peu acidulé mais assez sucré mais je sens autre chose que je n’arrive pas à nommer. Du pamplemousse ? Peu probable. Ça doit être de la bergamote plutôt que du citron, me dis-je. Mais il y autre chose avec cette bergamote, une fleur ? Du jasmin peut-être ? (C’est probablement la note de thé qui m’a donné cette impression). Alors que je renifle mon bras les yeux fermés, j’ai l’impression d’avoir quitté mon corps et d’être dans une orangerie, les mains pleines d’agrumes frais que je ne cesse de sentir. 10 ou 20 minutes se sont écoulées et l’agrume inconnu (que je sais maintenant être de la bergamote) s’estompe légèrement pour laisser la place à des notes encore un peu timide. Ça devient épicé et boisé. Du cèdre ? De l’ambrette ? Peut-être y aurait-il une note de cashmeran, ce qui expliquerait le nom Cologne Cashmere ? Par hasard, dans la journée, j’ai soufflé une bougie pour l’éteindre et l’odeur de la fumée s’est mêlée à celle de la cologne et le résultat était sublime, magnifique. Ça m’a renversé !

Cette fois, je suis transporté dans la cuisine de ma mère. Elle prépare un dessert et je sens le mélange essence de vanille et zeste de citron qu’elle met toujours ! De plus en plus, cette fragrance me fait penser à elle : un mélange qui a une personnalité tout à fait féminine mais aussi très sophistiquée, élégante, rassurante. De plus en plus, les notes de têtes s’estompent et l’accord devient plus grave mais j’imagine maintenant des plantes et une salle ensoleillée. Je n’arrive pas à écarter le jasmin de mon hypothèse. Bientôt j’ai l’impression de comprendre le qualificatif Cashmere : il y a quelque chose de chaleureux là-dedans, j’ai l’impression d’être entouré par des conifères et j’entends même le son des aiguilles de pin qui crépitent dans le feu. En même temps, ça sent le propre tout au long de l’évolution, j’ai des images d’une femme qui étend ses draps fraichement lavés pour les faire sécher au soleil sur des cordes raides, les pieds dans l’herbe verte. Puis, les notes boisées prennent le dessus et je ne vois plus les scènes champêtres d’avant mais plutôt une soirée mondaine. Un cocktail ou un gala, peut-être. Une belle femme portant une robe noire aux épaules dégagées. Un homme en smoking.

Je m’excuse de m’être emporté dans mes descriptions mais j’ai vraiment voulu partager tout ce que Cologne Cashmere m’avait évoqué, à défaut d’avoir le talent de parler des notes comme je vois tout le monde le faire. Somme toute, j’ai vu un côté plus féminin à Cologne Cashmere, pour une femme mature, élégante peut-être. Pour un homme, je trouve que ça se rapproche un peu de Terre d’Hermès (pas forcément au niveau des notes mais plutôt au niveau de la "personnalité"), suis-je le seul ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Demian

par Demian, le 7 novembre 2015 à 13:50

Ce premier contact avec Cologne Cashmere a été une expérience fort agréable. Depuis quelque temps, je reviens aux Colognes : moins lourdes et plus faciles à porter, elles permettent de renouveler le plaisir de la vaporisation en cours de journée, d’autant plus que leur attaque fraîche donnent un petit coup de fouet à chaque fois. D’autant plus le travail de quelques maisons ont permis de les rendre intéressantes et de sortir de la limite de la banale eau de Cologne citronnée-hespéridée.
C’est le cas de cette Cologne Cashmere dont le départ citronnée bergamote fusant et piquant aide à donner un coup de fouet quand, les matins froids et sombres de l’hiver, on n’a pas envie de sortir le nez de sa couette. Arrive rapidement une cohorte d’épices, qui réchauffe le moral et aide à mettre un pied dehors et à affronter les bus et RER bondés avant d’attaquer sa journée de boulot. Et puis en cours de journée arrive le moment où on donnerait cher pour se trouver au coin d’un feu chez soi enveloppé dans un plaid avec un bon livre et un chat ronronnant sur les genoux et une tasse de liqueur ambrée à la main. C’est le moment où Les bois font leur apparition, avec un léger fond cuiré même. Et un magnifique vétiver avec un côté crémeux et lacté, peut-être dû à la présence de santal, je ne sais pas, mais c’est cette note finale qui m’a carrément fait craquer.
Cette Cologne est une très belle découverte, adoptée sans hésitation. Un grand Merci à au-parfum de m’avoir permis de découvrir une nouvelle maison.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

renaud

a porté Cologne Cashmere le 3 janvier 2020

Sa note :
Demian

Demian

a porté Cologne Cashmere le 3 septembre 2017

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
Demian

Demian

a porté Cologne Cashmere le 8 mars 2016

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
paulina p

paulina p

a porté Cologne Cashmere le 14 novembre 2015

Sa note :

boisderose

a porté Cologne Cashmere le 8 novembre 2015

Sa note :

ambre

a porté Cologne Cashmere le 8 novembre 2015

Demian

Demian

a porté Cologne Cashmere le 7 novembre 2015

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :

à la une

Camille Goutal et Isabelle Doyen nous entraînent dans leurs Voyages imaginaires

Camille Goutal et Isabelle Doyen nous entraînent dans leurs Voyages imaginaires

Après avoir collaboré de nombreuses années avec Goutal Paris, signant à quatre mains Songes, Ninfeo Mio ou Duel, les deux créatrices lancent aujourd'hui leur propre maison.

en ce moment

il y a 9 heures

Fausse alerte, j’ai eu Guerlain c’est juste une réelle rupture de stock, Jardins de Bagatelle eau(…)

ana a commenté Perles

il y a 10 heures

Porter Perles est une experience délicieuse. J’aurais du le faire plus tot. Mais plusieurs(…)

il y a 12 heures

Voilà une excellente nouvelle ! Et de superbes flacons dont l’étiquette rappelle le graphisme et(…)

Dernières critiques

Myths Woman - Amouage

Foison d’or

L’Ouïe - Pentalogies

Tendre l’oreille

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019

Avec le soutien de nos grands partenaires