Auparfum

Coco Noir

Chanel

Flacon de Coco Noir - Chanel
Note des visiteurs : (23 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Mademoiselle in black

par Jeanne Doré, le 16 septembre 2012

Après différents essayages attentionés, l’impression initiale se stabilise : Coco Noir est bien un Chanel. Mais Coco Noir n’est pas l’héritier de Coco....
"Faire du Chanel" est un acquis bien maîtrisé par Jacques Polge, il en fait ici la preuve : jouer autour de la structure de Coco Mademoiselle et lui coller les bois crémeux d’Allure Sensuelle, avec en image subliminale, le lointain fantôme d’un Coco désincarné qui apparait après quelques heures, voici sans doute la recette miracle pour dessiner sur les lèvres de toutes les femmes du monde, un sourire satisfait qui voudrait dire « Ah.. Chanel, ça sent toujours bon ».

D’où cette sensation étrange d’avoir sous le nez un nuage échappé du rez de chaussée des Galeries Lafayette : un riche, sensuel et élégant bouquet de rose et de jasmin, allégé par un accord parfait d’agrumes aériens et transparents, et élégamment soutenu par un très joli écrin de bois musqués et crémeux, subtilement chypré, un brin classique, mais faussement vintage, qui constitue sans doute le plus beau moment du parfum, et la proximité la plus visible avec Coco.

Coco Noir est, dans son beau flacon d’ébène, un peu le pendant féminin de Bleu, en plus réussi : l’archétype du parfum universel et fédérateur, pour toute jeune femme coquette à la recherche d’une élégance intemporelle, incarnant tous les codes de la maison Chanel, dont celui de ne pas déplaire, mais de ne pas non plus étonner.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Absinthe

par Absinthe, le 24 juillet 2020 à 13:38

Je l’aime bien ce Coco Noir, finalement.
Même si j’apprécie le baroque, le Coco originel l’est bien trop pour moi et même si je déteste ranger les parfums dans des cases, je ne peux m’empêcher de le percevoir comme un parfum de brunes (pour les amateurs de Game of Thrones, je l’imagine très bien sur cette sorcière de Melisandre ^^).
Quant à Coco Mademoiselle, je n’ai jamais pu comprendre l’engouement qu’il suscite et ce n’est pas faute d’en avoir testé chaque déclinaison.
A mon sens, Coco Noir réussi à donner le supplément de caractère et de mystère qui manquent à Mademoiselle, tandis que Mademoiselle donne à la version Noir une touche de fraîcheur et une certaine forme de légèreté (frivolité ?). Pour mon nez, c’est un excellent compromis pour qui s’intéresse aux deux versions sans pouvoir totalement se plaire dans l’une ou l’autre (et ne tentez même pas le "layering", c’est une horreur).
Il ferait bien partie de mes parfums d’automne tiens avec sa note "orange confite mais pas trop", quand la lumière roussira vers 16 heures en allumant des flammes dans les feuillages et que les températures permettront encore de sortir avec juste ses bois crémeux et un petit lainage à la fois chic et confortable (mais noir, absolument ^^).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 24 juillet 2020 à 14:12

Absinthe,
Décidément...
J’avais renommé ce Coco Noir le Petit Pull (Noir) de Chanel, puisqu’on leur a "piqué" la robe, lol.
En fonction du dosage, il passe assez facilement et est assez douillet sans étouffer...
Une sorte de parfum un peu honteux pour les matures, compte tenu de son prix dans l’assortiment mainstream de Chanel.
Avec un brin d’avance, bon weekend

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Absinthe, le 24 juillet 2020 à 14:45

C’est vrai qu’ils ne le donnent pas, mais le nom Chanel a un prix hélas.
Ravie que notre sens inné du chic se rencontre ;)
Excellent week-end à vous aussi !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 24 juillet 2020 à 14:43

Coco mademoiselle sent la fraise, le popcorn de cinéma, et la rose. Il y a aussi un accord oriental qui arrive à avoir un peu de sillage tout en restant classe (le cahier des charges que les gens se font en achetant du Chanel).

Ce qui est drôle, c’est que certains extraits de jasmins sentent la fraise, surtout les récoltes tardives, ou quand on ne respecte pas la cueillette à l’aube.
Tout le parfum est fait de ces petits détails de "vrai" de la part de Chanel, sans quoi Coco mademoiselle aurait senti la glace italienne goût vanille fraise.

Coco Noir a une joli rose et un joli jasmin, mais je reste sur ma faim. Je voudrais que le jasmin ou l’iris soit plus affirmé, que le parfum soit plus fort, et qu’il ai une profondeur. Il y a quelque chose d’irrésolu dans ce parfum, et l’extrait ne résout pas le problème. Ca reste super de pouvoir trouver un parfum comme ça en parfumerie normale. Il peut aller plein de monde, et on risque moins de trop s’en mettre.

Lyric d’Amouage réussit mieux le truc. On retrouve le duo classique jasmin et rose (et ylang) (et geranium). Mais la composition assume des notes dérangeantes et subliminales de salpêtre, de mangue (un soupçon), pour créer la tension. Cela fait que la rose est plus rouge, plus sombre, et plus pelucheuse, comme du velours. Et l’encens blanc sert de guide vers les profondeurs du parfum.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 24 juillet 2020 à 14:46

erratum : Je voudrais que le jasmin ou LA ROSE soit plus affirmé (et pas l’iris)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Absinthe, le 24 juillet 2020 à 15:21

Vous me faites envie avec cet Amouage, mais hélas il est hors de portée de ma bourse ^^
Sur ma peau c’est le côté agrume confit du Coco Noir qui ressort le plus, soutenu par une rose assez douce et fraîche et un jasmin bien poli, puis des bois lactés suffisamment légers pour ne pas tomber dans cet aspect cotonneux que l’on retrouve dans certains parfums qui veulent se donner un côté cocooning et qui m’étouffent (le Narciso Poudré me fait cet effet, l’Instant de Guerlain aussi : l’impression désagréable d’être enfermée dans une de ces boules de coton à démaquiller qui serait imprégnée de chocolat blanc Galak).
Alors certes Coco Noir est tout sauf clivant, mais moi j’aime bien certains de ces parfums "faciles à porter", sentir bon sans me prendre la tête.... :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 24 juillet 2020 à 15:39

C’est comme porter une chemise bleue et un Chino beige ou kaki, avec de chouettes chaussures. Ça n’a rien de révolutionnaire, mais ça fonctionne presque toujours et ça peut apporter une certaine confiance en soi. On ne doit plus se préoccuper de son uniforme.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 24 juillet 2020 à 19:19

Jovoy a une politique d’échantillons très intéressante. Ils en créent gratuitement quand on les visite à Paris. A distance, ils les font payer environ 3€ avec 5€ de frais de port. Je pense que ce sont les mêmes petits sprays qui contienne environ 1,5ml du parfum. Pour 20€ tu peux te faire une petit assortiment de parfum très très chers, avant de sauter le pas.
https://www.jovoyparis.com/fr/chypre/35-lyric-woman.html#/132-contenance-try_me

A moins d’aimer retourner internet toute les semaines comme moi, il vaut mieux économiser son temps et acheter directement les Lubin, Parfum d’empire, etc. chez eux.

Lyric woman c’est un peu l’exception, comme il se vend bien, on le voit ressurgir plus souvent sur ebay. (à condition d’éviter les faux) Par exemple ça c’est du vrai, à 165€ les 100ml.
https://www.ebay.fr/itm/283953565558

Les Chanel : Juliette Faliu parlait de cette qualité de "parfum t-shirt", ces parfums faciles à porter et dans lesquels tu te sens bien pour la journée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nez inexpert, le 24 juillet 2020 à 19:43

Bon à savoir, pour Jovoy. Quand j’y suis passé, je ne me suis même pas donnée la peine de demander, pensant qu’on me toiserait. Pour ne rien arranger, la vendeuse était occupée à parler globiche avec des clients ruskoffs, comble de la cuistrerie ; je n’attendais rien d’un tel individu.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Poison1997

par Poison1997, le 10 novembre 2015 à 16:29

Quand je veux passer une merveilleuse nuit, je met ce parfum pour aller dormir. Pas qu’il soit ennuyant mais ce parfum me détend à un point incroyable. Je l’applique sur mon poignet et je me couche de manière à pouvoir le sentir et le sommeil vient ensuite. Pour bien dire ; il me fait rêver ce parfum.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par nathmylène, le 14 novembre 2015 à 19:05

Voilà WillyDeschenes, vous avez tout compris du perfum : c’est du rêve, et ce Coco Noir (en extrait si possible) ouvre toutes les portes de l’imagination (douce et lumineuse, bien sûr). Un autre Chanel me fait me promener hors du temps : Bois des Iles : voyahe assuré où vous voulez mais pas en 2015 ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par nathmylène, le 14 novembre 2015 à 19:06

Pardon pour les fautes de frappe, promis je me relirai désormais !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par WillyDeschenes, le 17 décembre 2015 à 06:23

Bonsoir, nathmylène.

On ne pourrais pas mieux dire que vous !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Sarah13

par Sarah13, le 22 mai 2015 à 20:32

Parfum que je porte l’hiver, il a un côté "froid" que je ne retrouve pas dans les autres parfums. D’ailleurs pour moi, le flacon noir est l’écho de cette froideur et non la représentation d’un jus qui se voudrait subversif. Ce n’est donc pas le petit "anarchiste" de la maison Chanel, nous sommes d’accord !
Mais, plutôt attirée par les orientaux, je suis conquise par cette fragrance extrêmement féminine et classe. J’aime ce côté "faussement vintage" qui comme le dit Jeanne, me paraît être le moment le plus intéressant des effluves de ce parfum. Il me fait voyager dans le temps : les années 20/30, le charleston, le jazz, les actrices hollywoodiennes et leur ultra-féminité... Caricature certes, mais qui dépeint assez bien ce parfum aux allures rétro. Autant je ne suis pas conquise par Coco Mademoiselle mais Coco Noir, tout comme Coco, j’en redemande !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Thaleee

par Thaleee, le 10 mai 2015 à 20:12

En version extrait, je le trouve vraiment plus intéressant. Mais difficile de l’essayer avant de débourser 170 euros... puisque le testeur n’est pas disponible. Ce fut le cadeau du jour pour la fête des mères (en Belgique) et maman a adoré ! (tout en me passant un savon pour le coût d’un tel cadeau, mais bon on ne la changera plus)
Quant à moi je lui trouve une parenté plus qu’évidente avec Coco, mais en moins sexy...
Finalement il ira très bien à ma chère maman !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Nahéma

par Nahéma, le 20 janvier 2015 à 11:14

Allez, défendons un peu ce Coco noir. Je l’ai eu à un prix imbattable sur ebay, sans quoi je ne l’aurai pas acheté. Je porte déjà Allure sensuelle, avec lequel il partage quelques similarités. Après quelques semaines d’alternance entre les deux, je peux dire que je préfère certes la vanille poudrée/solaire/épicée/melonée (?) d’Allure sensuelle mais que Coco noir reste très agréable à porter. Peu de sillage, comme Opium l’a si bien noté dans son commentaire la perte de puissance est étonnante, pour cette association rose/géranium/patchouli qui, sans être originale, fleure bon la qualité Chanel. Petit plaisir personnel, il s’associe très bien avec les produits senteur "rose jam" de Lush, que j’aime beaucoup. Quant à la comparaison avec Allure sensuelle, la ressemblance se fait vite oublier quand on porte les deux de manière rapprochée, surtout en extrait d’ailleurs. Belle journée !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nahéma, le 21 janvier 2015 à 08:46

..."je ne l’auraiS" bien sûr ! Désolée pour la faute.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Patrice

par Patrice, le 17 septembre 2014 à 23:35

Bon, je le porte en extrait aujourd’hui, et franchement c’est joli. Je n’ai jamais détesté Coco Noir, j’aime ce patchouli sombre et râpeux, ambré et liquoreux de fruits blets, fleuri d’un géranium inquiétant. Mais c’est cette version "Parfum" que je préfère. Beaucoup plus profonde, elle prend toute la dimension "fourrure moderne" qui lui convient.
Vivement cet hiver pour le porter en conditions "Grand Froid"... !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par effluves, le 18 septembre 2014 à 00:03

Bonsoir Patrice,

J’avais testé l’extrait le jour où nous nous sommes vus avec Jicky aux Galeries. Tous les deux nous l’avons trouvé beaucoup plus lumineux moins écoeurant que l’edt, plus facetté. Franchement je n’aime pas l’edt, j’apprécie plus l’extrait même si ce n’est pas mon type de parfum.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Bella

par Bella, le 26 août 2014 à 18:23

Trop "Mademoiselle" et pas assez "Noir" pour moi...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Arpège

par Arpège, le 5 septembre 2013 à 11:09

Après avoir acheté le Numéro 5 (une évidence) j’ai continué ma découverte des Chanel (hors Exclusifs, hélas !).
J’ai senti coco noir qui est tres joli, mais à mes yeux, ne représente pas le "baroque" tel que je me l’imagine ni Venise. Une conseillère m’a alors dirigée sur Coco Eau de parfum et je suis restée pétrifiée, hypnotisée par cet oriental que je découvre 30 ans plus tard !

Là, ca a Ete l’émotion. Le baroque est la ! Venise aussi. L’eau de toilette est belle mais je trouve le cote "fruits confis" plus visible dans l’eau de parfum.

J’avoue tout : un petit vapo d’eau de parfum acheté. Pas pu résister : ouh la vilaine !
Allure, Allure sensuelle (j’aime beaucoup) sont tres beaux mais coco a fait ma conquete. Chance est "joli" mais plus floral.

Coco noir emprunte beaucoup du patrimoine de coco Mademoiselle et Allure sensuelle. Mais le nom (à mon avis, raté) et le parfum en lui même, ne sont pas une vision du baroque. Coco est baroque et venitien. En tout cas lors d’un prochain voyage à Paris, je fonce pour découvrir "les exclusifs" et Cuir de Russie, Bois des îles, Coromandel.

Je mets 3 étoiles pour coco noir car les ingrédients sont de hautes qualités, cela se sent et on sent "la patte Chanel/J. Polge".

Mais mon chouchou, c’est coco avec Allure sensuelle. j’y reviendrai !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par fatima zahra, le 11 avril 2013 à 16:56

bonjour ,

la premier fois quand je l’ai senti j’ai pensée tout de suit au parfum Shalimar ce que je n’ai pas aimé du tout mais après quelque temps le parfum a changé et je l’ai trouvé plus doux ,mais malgré tout j’aime COCO NOIR

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Mado33, le 11 avril 2013 à 20:54

Coco Noir a indéniablement un aspect lourd et poisseux. Mais étonnamment il me va bien, sur moi il sent presque le poivre et prend une allure " masculine ". Je l’ai haï en le sentant sur touche, sur moi rien à voir. Inversement, un Lys Soleia ou un Philosykos tournent immanquablement sur ma peau. Objectivement, Coco Noir est très moyen, ensuite... C’est décidément une affaire de peau. Par contre, j’en mets très peu car les quintes de toux ne sont pas rares, il m’évoque vraiment des accents poivrés !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par maena, le 4 mars 2013 à 11:26

Je mets un étoile parce qu’en vérité cela ne m’intéresse même pas d’aller le sentir.
Même Chanel qui était encore un des derniers bastion des valeurs sures brouille les pistes ...

Autant je peux comprendre les derniers lancements comme Chance histoire de rajeunir la marque, de s’adresser aux femmes actives d’aujourd’hui.
Autant je ne comprends pas l’intérêt de reprendre "Coco".
Plutot que de prendre ses responsabilités et de lancer un NOUVEAU parfum Chanel digne de l’héritage, on remanie, on tourne en rond sur son nombril. A long terme c’est la sclérose assurée. Sans doute Elle aurait-elle pris le risque de la nouveauté car ce qui la guidait était la modernité laquelle se rédéfinit sans cesse ...

Quand on parle de l’univers du luxe, le nom, le mot a une importance de premier ordre me semble t’il.
Toutes ces dérives de la parfumerie de "luxe" sont à mon avis précisément liées à la vulgarisation de ces marques dans les Nociphorarionnaud.

D’un côté, c’était bien de ne pas être obligée d’habiter Paris pour s’offrir de beaux parfums ... De l’autre on voit bien le nivellement par le bas au bout de 20 ans, phénomène bien connu des sociologues, le plus grand nombre n’ayant pas l’éducation nécessaire pour juger les produits qu’on lui propose.
Le luxe à la française est en train de perdre son âme en brouillant les pistes de sa propre histoire pour la vendre. Il en fera les frais tôt ou tard. Espérons qu’entre temps d’autres créateurs auront relevé le niveau.

Ce qui va se passer, c’est que Coco va disparaitre dans les rayons derrière Coco Noir. C’est déjà le cas. Ce qui ne se voit pas est oublié ... Et voilà le travail. Qu’est-ce qui se cache derrière tout cela ? Sans doute une histoire de coût, Coco noir doit être moins cher à produire et on peut continuer à le vendre au même prix que Coco ... Pourquoi se priver ?

Je ne parle même pas du nom choisi "Shalimar Initial". Il y a vraiment de quoi bondir ... Mais ça ne sert à rien.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par S9, le 4 mars 2013 à 14:21

Je voulais vous dire ô combien je suis d’accord avec vous.
Vous résumez parfaitement ma déception concernant le dernier né Chanel (que j’ai très rapidement sniffé à sa sortie, car déjà le concept de flanker de flanker de... + le prix exorbitant m’ont plus énervée et déçue qu’autre chose).
 
Et pourtant Chanel est une marque que j’adore ! (parfums, maquillage, lunettes). Ah si je gagnais au loto, une PRN Chanel (petite robe noire) serait d’ailleurs ce que je m’offrirais en premier lol (juste devant une robe Azzedine Alaia, toujours superbement coupées).
Oups, trève de rêverie, j’en reviens à votre post.
La nivellation par le bas, les stratégies commerciales de plus en plus faciles, honnêtement moi ça fait un moment que ça me gave.
 

J’en reviens encore et toujours au prix (désolée, mais j’ai pris de facheuses habitudes : je n’arrive plus à payer le prix fort pour un parfum, car la plupart sont beaucoup trop chers à présent pour mon budget, et je suis une grande acheteuse il faut dire) mais lancer le dernier né Chanel à 130 € les 100ml, alors qu’il y a encore peu Coco n’en coûtait « à peine » ( ! ) 90 et que maintenant forcément les prix s’alignent, mais bien sûr à la hausse, eh bien on nous prend vraiment pour des vaches à lait.

J’ai lu dans plusieurs autre posts que le prix des Exclusifs ne cesse de grimper... les 200ml sont maintenant à 220 €, c’est bien ça ? Il y a encore 5 ans, ils en faisaient 50 € de moins....
Les prix flambent, alors que peu de créations originales, déjà au point de vue du concept (nouveau nom, nouveau flacon, nouveau packaging, et nouvelle fragrance faut-il espérer) voient le jour.
 

Chance, sorti en 2003, apportait un renouveau salutaire, après Allure sorti 7 ans auparavant.
Un flacon rond ( quelle hérésie, dans le monde des flacons carrés ou rectangulaires), un nom qui était presque l’anagramme de la marque, une fragrance bien identifiable, voilà, tout comme Allure, un lancement qui m’a enchantée !
Je crains, tout comme vous, la rareté de Coco au niveau du rayonnage (mais pas sa disparition) à l’instar de ces pauvres trésors de chez Guerlain , relégués tout en bas des rayons, alors que la Petite Robe Noire occupe à elle seule les 3/4 de la place. Pfff.
C’est peut être aussi pour cela qu’en ce qui me concerne, je me suis tournée vers les Exclusifs, car je trouve leurs créations bien plus originales que Coco noir/mademoiselle.
Je rêve d’un nouveau, vrai parfum Chanel, et non d’une énième déclinaison d’un parfum déjà existant.
On peut toujours attendre...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par maena, le 8 mars 2013 à 12:08

Bonjour S9,

Pour ma part étant donné les prix, j’aurais plutot tendance à me tourner vers des marques comme Fragonard, beaucoup plus abordable et semble t’il non moins intéressantes puisqu’ils fabriquerait la base de nombreuses grandes marques. Sans dire que l’on trouverait des équivalents, au moins certainement que le rapport qualité-prix est plus équilibré.

Je m’étais tournée vers les parfums de niche mais bien évidemment les prix s’envolent également car s’il ne maintiennent pas des prix plus haut que les guerlain, chanel vendus en grandes surface, comment pourraient-il continuer à conserver leur "disticntion" (clin d’oeil à Bourdieu). Je constate de surcroit qu’il s’y produit la même chose et que les créations qui me plaisent sont vouées à la disparition avant même que j’ai pu les découvrir comme chez Goutal Folavril, toute 1ère création de Mme Goutal et l’Eau de Camille sa fille qui avait repris la maison et que l’on se permet de discontinuer maintenant que la descendance est éteinte et que l’on a vendu le nom à la Corée !!
C’est une véritable insulte à la marque que l’on s’approprie pour faire des choux gras dessus.
Mme Goutal, Mme Chanel et M. Jacques Guerlain doivent se retourner dans leur tombe !!!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Opium, le 10 mars 2013 à 21:12

Re-Bonsoir Maena.
Et, bienvenue, j’ai oublié de le préciser tout à l’heure, à nouveau sur auparfum après quelques mois d’absence.
Les sujets autour du parfum semblent vous emballer pour cette vraie première rencontre avec auparfum.
Donc, encore, bienvenue !

 

La citation clin d’œil à Bourdieu à propos de la "distinction" de la niche par les prix est trop vraie malheureusement. Toutefois, il me semble utile de ne pas généraliser. En effet, certains tentent de proposer des produits intéressants à des prix non prohibitifs. Il existe des produits alternatifs, qualitatifs et créatifs à peu près au même prix, voire même moins chers que les parfums Chanel en collection "vitrine" (à distribution large) : Parfum d’Empire et Olfactive Studios, ou encore Diptyque, Annick Goutal et L’Artisan Parfumeur, pour ne citer qu’eux, sont de bons produits d’entrée en "niche", malins, parfois osés, intelligents et savoureux qui ne nécessitent, eux, pas d’emprunter sur les 125 prochaines années pour sentir meilleur qu’autour de soi. ^^

 

A propos de la qualité des produits Chanel, j’ajouterai un élément : on peut critiquer la construction de certains parfums, le manque d’innovation aujourd’hui d’une marque qui, comme beaucoup d’autres, n’ose plus comme auparavant, et cherche à s’installer rapidement. De plus, le temps passe, les réglementations aussi, donc, les parfums historiques évoluent. En revanche, s’il y a un point sur lequel on peut difficilement faire un procès à Chanel, tout comme à Guerlain, c’est à propos de la qualité de ce qui est mis dans les flacons. Ces deux marques-ci continuent à investir davantage dans la qualité des matières premières mises dans les flacons, davantage que nombre de plus ou moins nouvelles marques de niches über conceptuelles et obscures, qui font "pshitt" quand on les "pshitte" !

 

Le rapport qualité/prix des parfums Fragonard est excellent et plus équilibré, c’est vrai. Mais, comme ailleurs, il y a à prendre et à laisser. Tout n’est pas non plus qualitatif, certains parfums ont un rendu, malgré tout, assez "synthétique". Le Mimosa, discontinué (encore en vente tant qu’il reste des flacons disponibles), est fort joli et intéressant, tout comme le Freesia, plutôt floral blanc indistinct, mais, joli.
En revanche, la Verveine m’a paru citrique (avec cette odeur de citron chimique propre au Paic Vaisselle), moins bien fichue que celle, plus naturelle et verte, de L’Occitane. La Fleur d’Oranger de Fragonard, si elle est cultissime et belle, et fort appréciée par beaucoup, dont moi, il faut bien avouer qu’avec sa surdose en Galaxolide "à la White Musk", elle a un rendu cotonneux propre très lessiviel. Et, c’est très bien comme ça ! La marque a l’honnêteté d’appliquer des prix en concordance avec le faible coût des matières premières utilisées. ;-)

 

A propos de Goutal, évitons les procès d’intention(s) et mesurons nos propos : "la descendance N’est PAS éteinte" : Camille Goutal et Isabelle Doyen, à ce jour, continuent à collaborer dans cette marque... et sont vivantes... Et je leur souhaite, si un jour elles nous lisaient, le meilleur pour l’avenir ! ^^

 

Bonne soirée.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Stéphanie06

a porté Coco Noir le 1er mai 2018

Sa note :

Stéphanie06

a porté Coco Noir le 16 avril 2018

Sa note :

Stéphanie06

a porté Coco Noir le 10 mars 2018

Sa note :

Brigitte BRUYERES

a porté Coco Noir le 11 janvier 2018

Sa note :
Delph

Delph

a porté Coco Noir le 28 octobre 2017

22 ans, étudiante en chimie, future parfumeuse.
nathmylène

nathmylène

a porté Coco Noir le 23 avril 2016

J’aime que mon nez soit aussi à l’origine de mes souvenirs
Sa note :

Floralies

a porté Coco Noir le 24 décembre 2015

Sa note :

Floralies

a porté Coco Noir le 18 décembre 2015

Sa note :
Passacaille

Passacaille

a porté Coco Noir le 22 novembre 2015

Enseignant-chercheur en chimie organique à l’Université de Versailles SQY
Sa note :
Sarah13

Sarah13

a porté Coco Noir le 11 novembre 2015

Sa note :
nathmylène

nathmylène

a porté Coco Noir le 28 septembre 2015

J’aime que mon nez soit aussi à l’origine de mes souvenirs
Sa note :
nathmylène

nathmylène

a porté Coco Noir le 13 septembre 2015

J’aime que mon nez soit aussi à l’origine de mes souvenirs
Sa note :
nathmylène

nathmylène

a porté Coco Noir le 4 septembre 2015

J’aime que mon nez soit aussi à l’origine de mes souvenirs
Sa note :
nathmylène

nathmylène

a porté Coco Noir le 29 août 2015

J’aime que mon nez soit aussi à l’origine de mes souvenirs
Sa note :
Thaleee

Thaleee

a porté Coco Noir le 10 mai 2015

complètement accro aux parfums, totalement dépendante et effroyablement addict, je cache mes achats dans divers endroits de la maison pour masquer mes compulsions...
Sa note :
nathmylène

nathmylène

a porté Coco Noir le 7 mars 2015

J’aime que mon nez soit aussi à l’origine de mes souvenirs
Sa note :
tu pues le style

tu pues le style

a porté Coco Noir le 25 février 2015

Marketing & Fragrances lover.
Sa note :
Nahéma

Nahéma

a porté Coco Noir le 20 janvier 2015

Sa note :
nathmylène

nathmylène

a porté Coco Noir le 23 décembre 2014

J’aime que mon nez soit aussi à l’origine de mes souvenirs
Sa note :
Nahéma

Nahéma

a porté Coco Noir le 18 décembre 2014

Sa note :
nathmylène

nathmylène

a porté Coco Noir le 21 septembre 2014

J’aime que mon nez soit aussi à l’origine de mes souvenirs
Sa note :
Patrice

Patrice

a porté Coco Noir le 17 septembre 2014

Le nez aux aguets, toujours ! Passionné d’odeurs et de botanique. En grandissant à la campagne, j’ai développé depuis tout jeune une certaine sensibilité aux odeurs évoquant la nature et les fleurs. (...)
Sa note :
nathmylène

nathmylène

a porté Coco Noir le 10 septembre 2014

J’aime que mon nez soit aussi à l’origine de mes souvenirs
Sa note :
nathmylène

nathmylène

a porté Coco Noir le 20 août 2014

J’aime que mon nez soit aussi à l’origine de mes souvenirs
Sa note :

à la une

Chapitre 7 - Le nez dans la formule : un cuir verdoyant

Chapitre 7 - Le nez dans la formule : un cuir verdoyant

Auparfum vous propose un dossier qui présente la genèse, le développement et les rouages d’une création olfactive hors normes, Nuit de bakélite d’Isabelle Doyen pour Naomi Goodsir. Entrons maintenant dans la facette cuirée du parfum.

en ce moment

martoo62 a commenté Ubar

il y a 1 heure

Bonjour Farnesiano. Je n’ interviens plus depuis quelques temps, ce qui ne m’ empêche pas de(…)

il y a 3 heures

Bonjour PwZz Merci à vous, on ne peut rêver plus beau compliment, celui qui nous conforte dans(…)

il y a 7 heures

Quel excellent dossier, intéressant, fourni, qui nous permet de plonger dans les entrailles de(…)

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Le Paravent

Le Paravent

Lyon (69)

Divine Toulouse

Divine Toulouse

Toulouse (31)

Passage 31 - Angers

Passage 31 - Angers

Angers (49)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019