Auparfum

Brin de réglisse

Hermès - Les Hermessences

Flacon de Brin de réglisse - Hermès
Note des visiteurs : (9 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Bâton de lavande

par Jeanne Doré, le 20 mai 2008

Jean-Claude Ellena dit des Hermessences qu’elles sont son laboratoire d’idées, qui lui permet d’apprendre à aller à l’essentiel, de « dépouiller sans simplifier » ses créations olfactives.

Sa dernière expérience en date s’est portée sur la lavande, célèbre fleur provençale, rarement considérée comme matière noble, car plus souvent galvaudée dans les mousses à raser, nettoyants pour le sol et autres assouplissants pour linge, en raison de son prix abordable. L’huile essentielle naturelle de lavande, outre ses facettes fraîches, florales et camphrées, comporte également certains aspects moins agréables, quelques notes poussiéreuses de champignon, voire pour certains, animales.

Au lieu de rechercher la meilleure qualité qui soit, Ellena a donc plutôt décidé de recréer sa propre version de la lavande idéale, en décortiquant les quelques 300 molécules qui constituent l’essence naturelle, et en composant une lavande volontairement sèche et intense. Un bel exercice d’épuration, qui démontre au passage que la synthèse peut avoir parfois des avantages par rapport à la nature... La lavande, ainsi débarrassée de ses composants encombrants, se retrouve alors délicatement et intimement imbriquée à une réglisse noire et gourmande qui vient se substituer aux notes de fonds manquantes, dans un bel équilibre chaud-froid parfaitement maîtrisé. Les notes fraîches du départ évoquent la bergamote (normal, il existe un point commun entre cette dernière et la lavande qui s’appelle le linalol), tandis que la fleur d’oranger rappelle l’odeur de guimauve. La coumarine aux accents de tabac et de foin complète cette fougère expérimentale d’une autre ère dans un esprit intimiste, minimaliste, mais loin d’être simpliste.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

zab63

par zab63, le 17 août 2012 à 17:30

D’abord, une lavande triomphante, comme si on froissait les fleurs sous les doigts. Ensuite un "alcool de réglisse"(non sucré), puis l’odeur de foin coupé, une odeur de peau, c’est vrai. Mais pour que ce foin légèrement infusé de réglisse tienne un peu plus d’une heure, il faut impérativement utiliser les 4 ml d’un coup !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 18 août 2012 à 01:56

4 ml ?
Diable ! Un flacon plutôt !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Tim Buktu, le 18 août 2012 à 09:37

Ou opter pour l’Eau Noire de Dior, très réglisse aussi, et qui tient des heures.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 18 août 2012 à 11:04

Oui mais Dior c’est le Maaaaal
*sort un parapluie avec une spirale noire/blanche pour tous vous hypnotiser*

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Koimynose, le 18 août 2012 à 11:18

Bonjour !
Bref comme un Haïku ? (cf grain de musc)
En plus cette eau de toilette, haïkoute un bras :(
C’est pourri, mais c’était irrépressible.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 18 août 2012 à 11:54

Non non, il a bon là
#Kuzco

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Koimynose, le 18 août 2012 à 12:29

Ha ! Quelqu’un qui comprend mon groove !!!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 18 août 2012 à 17:27

Excuuuuuuseeeez
#s’envoleparlafenêtre

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Koimynose, le 18 août 2012 à 20:12

Ah ! Je ne connais pas ce film, il vient de sortir :D ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Tim Buktu, le 18 août 2012 à 15:26

Zan rigole encore !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Koimynose, le 18 août 2012 à 20:15

:D Non la poésie c’est beau et tout ça, mais bon pour une brindille de réglisse...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Opium, le 19 août 2012 à 01:09

Bonsoir.
 
Mouahahahahaaahahhahhhhahahhhahahh ! L’humour, plus c’est "pourriTE" parfois, mieux c’est... parfois ! ;)
 
Bon, et bien, maintenant que l’Eau Noire de Dior a été proposée, pour "péter" encore un peu plus "le groove de l’Empereur", je vais proposer Jersey tiens, tant qu’on y est. Pas le plus bel Exclusif Chanel, une lavande qui en dégoûte certains (Jicky...), mais, l’effet lavande réglissée - vanillée, s’il ne fait pas de "tour de magie magique" de 30 secondes et montre tout tout de suite, ce "tout de suite-là" et son "effet boule" (tout est donné de manière assez monolithique dès le début) dure des heures et, en plus, ça "haïkoute PAS un bras"... (LOoooOOoL)
Et, moi, "ze l’aime bien" !
 
Afin de ne pas perdre nos lectrices et lecteurs potentiels, je préciserai simplement que pour comprendre les échanges ci-dessus, il vaut mieux être expert en "Batman" avec le Penguin et Catwoman, avoir vu et revu "L’Age de Glace 2" et bien connaître Kuzco, dont voici un extrait sur le groove de l’Empereur.
http://www.youtube.com/watch?v=tgptvuz_jhY
 
[Vous pouvez éteindre la télévision et reprendre une activité "normale"...]
#perfumistasgeeks
#weird
#fun
 
Bonne soirée/nuit. ;)
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 19 août 2012 à 01:53

Nan mais Jersey la blague !
Avec le parfum, Jersey n’a qu’une filiation : le mot "fumisterie"

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Opium, le 19 août 2012 à 01:58

Tssssssss... Nan-nan-nan-nan-nan-nân !
Voilà, ça, c’est de l’argumentation ! ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 19 août 2012 à 02:09

Je tiens quand même à ajouter la nuance qu’il n’y a pas dans le précédent message : euh... Jersey je l’aime pas du tout mais c’est pas Miss Dior Chérie non plus hein ^^. C’est juste une conviction personnelle
(nan mais genre le gars il se fait pas chier il dit "Tiens je vais faire le parfumeur expérimental innovateur et tout" genre "je fais la première lavande féminine au monde" (la blague) : il fout une très belle qualité de lavande dans le bidon, des muscs, de la violette et la bouillabaisse Chanel-petite-ado-du-XVIeme qui fixe le tout et emballé c’est pesé)
Puis j’aime pas la lavande. Mais c’est "bien fait"
(c’est officiel, "ce parfum il est... Bien fait" c’est l’équivalent perfumista du "cette fille ? Elle est gentille")

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Opium, le 19 août 2012 à 03:08

Bonsoir tardif Jicky.
 
Ce que j’ai écrit : "Tssssssss... Nan-nan-nan-nan-nan-nân ! Voilà, ça, c’est de l’argumentation ! ^^" me concernait, incapable, accablé par la chaleur que j’étais, de raisonner correctement.
Merci pour tes précisions en tous les cas. ;)
 
Puisqu’on en est aux onomatopées, clairement, Jersey n’est ni un "Aaaaah !" (de satisfaction), ni un "Waouh !" (d’admiration). C’est juste une lavande agréable qui remplit bien sa fonction de parfum qui renvoie à une matière, ici, le jersey et son épaisseur dense et chaude.On ferait plutôt un "Mmmmh !" de plaisir, mais on est n’est pas non plus à l’extase olfactive !
Je dirais que "c’est bien fait" et "confortable". Mais, pas révolutionnaire ni bluffant comme l’est Brin de Réglisse qui est un tour de passe-passe, transformant en un éclair, une matière en une autre, la lavande en réglisse.. Mais, en un éclair. On en connaît d’autres qui, pour avoir fait seulement un concert de 45 mns, se sont faites huer... Alors, avec Brin de Réglisse, même si la qualité et la magie sont au rendez-vous, la quantité, elle, est vraiment, pour beaucoup, en-deçà du supportable. Discutez-en avec Vivi Snow, ma "co-partner in crime" parfois ici, vous verrez ce qu’elle en pense... ^^
 
Jersey pèche, comme un peu trop souvent chez Chanel depuis quelques années, par facilité. Et, on n’a pas encore commencé à vraiment parler de Coco Noir... Enfin, dans ce cas, c’est facile : "Reportez-vous aux critiques de Coco Mad’ et Allure (Sensuelle) svp !". Là dedans, aussi, on trouve un peu trop "la bouillabaisse Chanel-petite-ado-du-XVIeme qui fixe le tout et emballé c’est pesé"...
[J’ai adoré ton expression ! Excellente et très bien résumée. ^^]
 
En fait, pour en revenir à Brin de Réglisse, globalement, tout le monde est d’accord pour dire que c’est superbement conçu. Mais, la plupart se trouvent stoppés dans leur bonheur par une technicité trop faible en termes de durée. Si la parfumerie est un Art, tant qu’elle est vendue pour être portée, et tant que les journées font un cycle de 24 heures, il semble bien qu’elle doive remplir un minimum de conditions d’efficacité malgré tout (dont, en termes de tenue, dépasser la demi-heure, aussi belle l’oeuvre soit-elle ; surtout à 170 euros le flacon...) ! Vendu comme un objet qui ne se vaporise pas sur peau, cela passerait peut-être mieux. "Brin de Réglisse : Un parfum qu’on observe, mais, comme toutes choses fragiles, qu’on ne touche pas !"
Je ne suis pas certain que ce serait très vendeur. Mais, en l’état, je ne suis pas sûr non plus que celui-ci se vende beaucoup... Pourtant, qu’il est beau. ^^
 
Bonne nuit/journée.
Opium
"Meow !"

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 19 août 2012 à 02:33

Miaou

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 19 août 2012 à 02:38

*BROUIMFOHUFUFFFGRIIII*
 
Oui ceci est un bruit d’explosion

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Opium, le 19 août 2012 à 02:42

Re-re-re-re...
Il fait trop chaud pour dormir... Pfffh !
 
Afin de ne pas perdre les lecteurs, voici le lien...
http://www.youtube.com/watch?v=YPKzhr1mR1Q
 
Le rapport avec le parfum ? Trop compliqué à expliquer...
"Meow !" [English version]

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 19 août 2012 à 12:24

J’en suis presque à me demander si la version française n’est pas mieux parfois... (oui oui, tout est dans le "miaou")
Si, la version anglaise est mieux quand elle fait "tic tac TOE" et que nous c’est "mor-PION" parce qu’elle est divisé en trois et ça fait mieux dans la scène

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Yohan Cervi (Newyorker)

par Yohan Cervi (Newyorker), le 18 novembre 2011 à 21:46

Joli mais je ne me permettrais pas de mettre 170 euros pour Brin de Réglisse, les échantillons me suffisent. Il est en tout cas très apaisant, réconfortant. Bizarrement, compte tenu de la dualité de sa composition je pensais que l’évolution serait intéressante, finalement elle ne l’est pas, sur moi en tout cas. Sur ma peau, une lavande fraiche qui arrive à me transporter sur les plateaux provençaux durant les cinq premières minutes puis tout s’emballe quand arrive une note coumarinée assez fluette et dont l’odeur m’évoque étrangement le caoutchouc ! Puis rien. Je ne suis pas passé par la case réglisse. En tout cas, selon les dires des vendeuses, c’est le parfum de la gamme qui a le plus de mal à se vendre, les best sellers étant apparemment Rose Ikebana et Ambre Narguilé.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Phoebus

par Phoebus, le 20 octobre 2010 à 16:19

Mais c’est Lolita Lempicka au Masculin passé à la-machine-à-diluer-Ellena, ça !

 

Il se détache des autres Hermessence, ça c’est clair, je les ai sentis à la suite et c’est indéniable. Il a l’air plus riche, et un peu plus compliqué que les autres. Je vais le tester sur peau ce soir, mais déjà sur le carton ça a l’air délicieux. Reste le prix un peu exorbitant... On ne changera pas les grandes maisons françaises hein... (le plus drôle, c’est qu’ils ont le culot de mettre en avant la structure MINIMALISTE de ces Hermessence. On aurait pu espérer des prix un peu plus dilués, à l’image du style d’Ellena).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jeanne Doré, le 21 octobre 2010 à 21:59

Phoebus, c’est sans doute l’un des plus intéressants, mais par contre, il ne faut pas s’attendre à ce qu’il tienne, au bout de quelques heures, pfiou ! envolé !

 

J’attends avec impatience le futur Hermès (quand ? je n’en sais rien !) dans lequel Ellena reprendrait le même thème en y rajoutant un fond !

 

Pour le prix, cela vaut vrament le coup d’acheter le coffret de 4 Hermessences au choix, pour le prix d’un flacon on multiplie par 4 le plaisir !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

clochette79

par clochette79, le 20 septembre 2010 à 20:30

Un de mes préférés des Hermessences, derrière Vanille Galante et Ambre Narguilé. Le mariage de la lavande et la réglisse est délicieux, cette réglisse apporte la rondeur qui manque à celles qui trouvent que la lavande est une note masculine. Pour le prix, il existe une manière de se faire plaisir : on peut composer un coffret de 4 flacons de 15ml chacun des Hermessences (on peut en associer des différents ou prendre 60ml d’un même parfum) pour 100 euro. C’est vraiment super pour les papillons du parfum ! Et c’est plus accessible que de débourser 170 euro pour 100ml et on peut faire un achat groupé si on ne peut mettre "que" 25 euro.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 20 septembre 2010 à 20:35

Ah ! Clochette ! Ca tombe bien, c’est à vous que je voulais parler ! Si vous voulez j’ai la moitié d’un échantillon de Vanille Galante, vous qui vouliez le découvrir (il doit rester 2 ou 2.5 ml). Donc bah si ça vous interesse toujours, vous me le dites ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par clochette, le 20 septembre 2010 à 21:42

C’est gentil, mais j’en ai aussi reçu un bel échantillon ! Ils sont vraiment généreux chez Hermès, c’est la classe ces échantillons ! Et si c’était ça, en fait, le luxe ? L’élégance de laisser les pique-assiettes faire en se disant qu’on en a les moyens ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 20 septembre 2010 à 21:49

XD ! Ah mais totalement !

Perso, j’ai du taper dans l’oeil de la vendeuse, car elle est venue elle même en me proposant les 8 Hermessences en échantillon de 4ml, avec le sac et pleins de rubans et tout. Je suis reparti avec 35ml d’échantillon, avec 0€ déboursés !

Puis, l’aspect super pratique, les échantillons me servent en physique/chimie une fois vides ! Je fais des expériences avec (genre je frotte avec du coton pour étudier les 2 types d’électricités), analyse du linalol et tout...

 

Je raconte encore ma vie, pardon Clochette ! Bonne soirée =)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jicky

par Jicky, le 20 septembre 2010 à 15:50

Ce Brin de Reglisse, c’était mon exemple à chaque fois pour vanter la parfumerie de synthèse. Or, bah je l’avais jamais senti^^

 

Mais désormais, c’est chose faite ! Et personne ne résistera !!!! Moua aha ah aha ah a !!!!

 

Vous avez peur, hein ? Non. Et bien tant mieux !

 

Sans dire que l’inspiration me manque pour ce parfum, c’est juste que j’ai du mal à bien le cerner.

Tout se joue sur la première minute. En effet, au bout de 2, il ne sent plus^^ (bon, peut être pas non plus, mais presque).

 

Décorticage. C’est le mot. D’abord pour présenter la technique de JC Ellena, que Jeanne a décrit magnifiquement bien. Puis décorticage de ce que je sens, toutes les dixièmes de secondes.

 

Les 10 premières secondes : la lavande. The lavande. La pure, la méditerrannéene. Celle qui sent le Soleil, le vert et un peu le sec. A côté, une petite note salée rappelant l’odeur du jambon très salé. Oui, je sais, je dois être le seul au monde à sentir cela.

 

Les 5 secondes qui suivent : le réglisse. Ah mais alors là, c’est indéniable. Le jambon s’est noirci et enroulé. Toc, ce sont les rubans de réglisse qui sont bons 2 minutes, mais très vite fait écoeurants. Là, ça loupe pas, ça me dégoute, mais juste 5 secondes. Parce que...

 

Les secondes qui suivent : sentent la fleur d’oranger ! Hop, directement évocations crèpes et madeleines. Donc un beau jaune dorée, qui renvoit à un écho de lavande séchée au Soleil.

 

Puis après le jonglage entre les notes cesse un peu. Ca se rejoint et se stabilise. Je vois un petit panier en osier avec un rond de réglisse, de la lavande et quelques madeleines dedans. Le jambon a définitivement disparu.

L’harmonie se créé. Le minimalisme se ressent.

 

Et j’aime beaucoup la suite. Il y a une note qui sent la peau, celle un peu seche et musqué du vétiver, et une autre plus paille qui doit être la fève tonka.

 

Dans tous les cas, j’admire le sens créatif et minimaliste du parfum, qui semble sortit d’un autre temps. A porter comme parfum ? Jamais, d’autant plus qu’il ne mérite pas du tout son prix !!!. Mais sur le poignet de temps en temps, en cours quand je peux plus saquer la suite d’acides aminés du gène, il me réconforte subtilement...

 

Un parfum millésimé et aux multiples facettes !

 

Vive l’odorat !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Girl SoDeadly, le 22 mai 2008 à 04:51

Plus ca va plus Ellena s ’emporte dans sa quete obsessionelle minimaliste. Pas un mauvais parfum mais pas un chef d ’oeuvre non plus, une senteur reduite a trois accords ; lavande, reglisse sur fond de coumarin, un exercise de style olfactif qui n ’a rien de folichon et qui ne detronera pas Pour Un Homme !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Le Nez Bavard

par Le Nez Bavard, le 21 mai 2008 à 11:01

Merci à tous pour vos réponses. En effet, je n’avais pas pensé au mode d’extraction au CO² qui préserve les qualités de la plante (merci Jerry B). A-t-on déjà essayé avec du muguet ?
Enfin, ce que je voulais surtout dire ici, c’est que je suis pour ma part attaché à la petite touche naturelle un peu rustique, et s’il le faut animale dans les parfum.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jeanne Doré

par Jeanne Doré, le 21 mai 2008 à 10:00

Poivre Bleu, remarque intéressante, mais rappellons nous qu’une huile essentielle, ou une absolue, ce n’est déjà plus la nature, mais le produit d’une transformation physique et chimique d’un composé naturel qui aboutit à un mélange dont l’odeur diffère bien souvent de la plante d’origine, car bon nombre des composants sont transformés ou dégradés par la chaleur. C’est en cela que l’exercice de J.C. Ellena est appréciable, car il tente de reproduire au plus proche ce que la distillation ne peut toujours nous donner : l’odeur de la vraie lavande.

 

JerryB, d’après ce que j’avais lu dans une interview d’Ellena, il me semblait qu’il avait bel et bien reconstitué lui-même entièrement l’odeur de la lavande, sans faire appel à une huile essentielle, mais peut-être avais-je mal compris ?...

 

Carmencanada, je reconnais que la puissance n’est pas extraordinaire, mais j’aime justement cette évolution decrescendo, qui en fait un parfum pudique et discret, plutôt un parfum pour soi qu’un parfum pour les grands soirs...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par carmencanada, le 20 mai 2008 à 23:52

J’ai trouvé un Brin de Réglisse assez délicieux au départ, mais un peu chétif à l’arrivée. L’odeur de réglisse qui s’assortit si bien à l’une des facettes de la lavande s’est évaporée en quelques instants, le reste a suivi d’assez près... Dommage, ce manque de ténacité est ce qui m’empêche d’apprécier des exercices minimalistes et élégants comme Un Brin de réglisse ou Vétiver Tonka à leur juste valeur.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par jerryb, le 20 mai 2008 à 20:50

Bonjour Poivrebleu,
ce parfum est effectivement une très belle lavande, et il serait étonnant que J.C.Ellena ne se contente que de reproduire une essence sans l’utiliser "pure" dans sa formule. Pour répondre à vos interrogations, l’essence de lavande utilisée dans Brin de Réglisse est très certainement une essence naturelle, mais ce qui fait la différence, c’est le traitement qu’elle a subit. Il s’agit surement de ce que l’on appelle une "extraction Co2". Cette méthode, innovante par rapport à une distillation classique, fait ressortir les plus belles matières premières comme la rose (ds rose ikebana), le poivre (ds poivre samarcande), la lavande (ds brin de réglisse) et bien d’autres, de manière plus claire, plus lumineuse, plus fine, je dirai même plus "pure". Ceci permet de créer des parfums plus "aériens". En revanche, pour le patchouli, c’est un traitement à l’acide dit "acid washed" qui permet de d’avoir un patchouli plus fin, moins"poussiéreux" et sans la note chocolatée. Il fait des merveilles dans dans les floraux et les Colognes. Je n’ai pas confirmation des ces informations, mais elles semblent logiques. D’autres précisons sont les bienvenues. A bientôt

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Bella

Bella

a porté Brin de réglisse le 4 mars 2015

Sa note :
Jicky

Jicky

a porté Brin de réglisse le 14 août 2014

Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :
Jicky

Jicky

a porté Brin de réglisse le 24 juillet 2014

Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :

à la une

Matcha Meditation

Matcha Meditation - Maison Margiela

Matcha Meditation propose un souvenir olfactif tokyoïte frais et gourmand, à la fois vivifiant et apaisant.

en ce moment

il y a 15 heures

Quelle déception que la lady soit devenue si volage.

hier

Dans la fraîcheur d’un après-midi pluvieux, je portais The Scent For Her Absolute d’Hugo Boss, un(…)

hier

Ce parfum léger (mais à la tenue tout à fait honorable) m’évoque une gourmandise, une glace thé(…)

Dernières critiques

Patchouli Tentation - Bulgari

Élégante réhabilitation

Plume blanche 1901 - Lalique

Panache caressant

Mal aimé - Parfum d’empire

L’herbe est plus verte

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Fragrances & cie

Fragrances & cie

Lagny-sur-Marne (77)

Passage 31 - Angers

Passage 31 - Angers

Angers (49)

Avec le soutien de nos grands partenaires