Auparfum

L’Heure Promise

Cartier - Les Heures de parfum de Cartier

Flacon de L'Heure Promise - Cartier
Note des visiteurs : (8 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Messager divin

par Alexis Toublanc, le 16 juin 2011

Pour tout vous dire, j’ai promis à Jeanne depuis janvier de travailler sur L’Heure Promise. A l’heure où j’écris, je suppose même qu’elle a perdu tout espoir de voir la moindre phrase sur ce parfum. A vrai dire, imaginez la figure du poète inspiré, qui écrit des pages et des pages pour finalement tout déchirer en une myriade de petits bouts de feuilles. Bah en gros, c’est ce que j’ai fait depuis janvier…

Car il faut le dire, parfois, on aime tellement un parfum qu’il nous semble presque impossible d’écrire dessus. On a peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas rendre hommage à notre amour, on n’a pas d’idées, c’est brouillon, imprécis, et au final incohérent !

Je me souviens encore de ma rencontre avec L’Heure Promise (encore heureux, parce que sinon, j’aurais bien le droit à une cure dans un institut spécialisé dans la mémoire, et dont les porteuses sont avides de Chamade…) : c’était l’été dernier, et j’étais parti pour trouver la fameuse Treizième Heure ! Sauf que je suis allé dans une boutique Cartier, que j’ai eu des frayeurs atroces (ce pleutre de bouchon qui s’est fait la malle depuis son piédestal vers le sol de marbre… alors que le silence de la boutique avoisinait le 0 absolu), et qu’au final, ce n’est point sur la Treizième que j’ai craqué immédiatement, mais sur la Promise.

Et sur cet amour, je n’aurai qu’un mot, un seul mot : iris ! Car s’il est une matière que j’adore, que je vénère, que je… (stop), c’est bien l’iris ! L’iris en parfumerie, c’est l’Iris Silver Mist de Lutens, l’iris vénérable créé par Maurice Roucel en 1994, et qui fait figure de maître dominateur et implacable, et ce pour l’excellente raison que dans le milieu, y’a pas mieux que lui ! Beauté froide, terreuse, et intouchable, le Lutens semble écraser toute autre création axée autour de l’iris ! Sauf que dans ce combat, le bel et puissant cavalier vient de rencontrer un autre guerroyeur ! Mais la joute ne se veut pas violente ! Non, L’Heure Promise va se révéler d’une douceur incroyable, et elle allie la rare prouesse d’être facile d’accès, mais cependant complexe et écrite d’une main de virtuose (Dame Mathilde Laurent elle-même en tant que ménestrel des temps modernes !), pour le plus grand bonheur du perfumista et de son entourage.

« L’Heure Promise, ou l’heure des Anges » selon la parfumeuse. Dans le genre grande ambition, la barre est placée haut. Mais que voulez-vous ? Voilà, notre Mathilde Laurent à nous rien qu’à nous (non, je ne suis pas possessif), a décidé de jouer sur la fleur proustienne, dans un accord très tendre, vert, jaune, brun, bleu, avec un dégradé d’impressions toutes plus subtiles les unes que les autres. Plonger ses mains dans l’herbe de mai, décapuchonner un bâton de rouge à lèvres, respirer en douce le dessus de la tête d’un nouveau-né. L’Heure Promise est un océan de tendresse, de délicatesse qui déverse sur celui qui l’hume une onde de plaisir olfactif, et qui miroite ainsi un reflet d’une réalité bercée d’illusion.

Puis, preuve que Mathilde Laurent me connaît obligatoirement, L’Heure Promise garde l’esprit de l’iris, mais en continuant sur une note sèche, blanche et délicatement incisive : le santal ! Immédiatement me voilà plongé dans mes souvenirs de rêves, avec de petites larmes de crocodiles en forme de glaçon, ainsi que l’évocation de ma jeunesse baignée de Samsara. L’alliance semblait classique, et pourtant, jamais ces deux notes ne m’ont semblé aussi liées, comme entrelacées entre elles. Et j’avoue avoir du mal à distinguer le reste. C’est ce ressenti de manque dans l’expression, face à cette… sensation, qui me frustre ! Là encore, je suis sur le point d’effacer hargneusement cette phrase qui ne veut rien dire face au parfum, mais on dira dans 120 ans, lorsqu’on retrouvera tous les écrits sur Auparfum, que l’effet de style voulait signifier l’hébétude discernée à la simple respiration du parfum.

Je terminerai sur L’Heure Promise avec deux mots, le premier pour vous et le deuxième pour Mathilde Laurent : Courez !! et Congratulations.

Achat en boutique

La marque Cartier est disponible dans les boutiques partenaires de notre annuaire de points de vente de parfums de niche listées ci-dessous :

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par ambre, le 10 novembre 2016 à 22:52

Je me suis rendue aux Galerie Lafayette, il y a près de 3 semaines, pour sentir l’Heure Promise. Une dame charmante m’a fait découvrir ce doux parfum. Une dame pas comme les autres... une dame dont les propos concernant les parfums témoignent tout autant d’une culture olfactive certaine que d’une belle intelligence du cœur. Cette dame hors du commun se prénomme Josiane. Un grand merci à elle.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par effluves, le 28 août 2014 à 00:58

Vers qu’elle Heure passé vous demain ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par effluves, le 27 août 2014 à 23:36

Bonsoir Jicky,

je vous est raté de peu cette après- midi aux Galeries Lafayette où j’ai fais la connaissance de votre "Josiane nationale" qui est géniale j’avoue. J’ai découvert de très belles choses et elle en a dit de même sur vous. Mathilde Laurent devait passer mais je ne l’ai pas vu malheureusement.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par effluves, le 27 août 2014 à 23:44

Ooops "j’ai fais", il fallait lire "fait". Pas beau ! Désolé.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 28 août 2014 à 00:30

Bonsoir effluves,

C’est dommage !! En tout cas je suis ravi de voir que vous ayez rencontré the Josiane, c’est un peu ma maman des Galeries Lafayette. Normalement je repasserai demain aux Galeries pour sentir deux trois trucs qui m’ont échappé, sait-on jamais...

Qu’avez-vous découvert qui vous a marqué ? ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par effluves, le 28 août 2014 à 00:56

J’y allais pour choisir mon cadeau d’anniversaire, devinez un parfum. Puis sur le départ en passant par hasard devant Cartier j’ai voulu montrer à mon amie et sa fille les Heures. Elles ont adoré.
En ce qui me concerne je connaissais la Treizième heure et l’Heure Fougueuse que j’aime beaucoup toutes les deux. Je porte Black Bvlgari donc la treizième ça me parle. Mais là j’ai été scotché par l’Heure Promise et l’Heure vertueuse. L’Iris de la première est superbe, j’adore l’iris donc…..La Vertueuse m’a ramené en bourgogne où j’ai des origines et me suis retrouvé dans mon enfance en été avec toutes ces odeurs de la nature qui vous livre toute ses senteurs après une légère pluie. Mais aussi dans le Lubéron où je suis allé bien souvent. Un petit bijoux d’un vert fusant. L’heure Défendue est également surprenante d’une finesse incroyable pour le traitement de ce cacao Van Houten.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 28 août 2014 à 02:28

Aaaah tout pareil ! Bon de toute manière, hormis la diaphane, c’est assez dire de se tromper sur les heures, mais j’avoue un faible pour la vertueuse (il faudrait d’ailleurs que je finisse par écrire un truc sur elle pour auparfum).

Je serai aux galeries vers 16h, peut être un peu avant, je ne sais pas trop. Au pire, vous pouvez demander à Josiane de m’appeler, elle a mon numéro ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par effluves, le 28 août 2014 à 02:42

Bon c’est possible que j’y passe pas sûr. J’envoie un post pour vous dire dans la matinée ici-même et je procéderai comme vous avez dit.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par effluves, le 28 août 2014 à 13:07

Bonjour Jicky, je passerai aux Galeries cette après-midi, si c’est toujours le cas pour vous aussi on peut se voir vers 16H00 ou avant je serai en ballade parfumée de toute façon, donc libre de mes mouvements. Josiane a également pris mon numéro hier si vous voulez me contacter. Dites lui juste que je suis passé hier et que l’on a parlé de vous, elle se souviendra.Tenez moi au courant si vous avez le message. Merci et bonne après- midi.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 28 août 2014 à 13:26

C’est noté ;) c’est toujours d’actualité !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par catfat, le 3 mai 2013 à 14:35

Je suis allée (re)découvrir cette *première heure* au stand Cartier des GL, à la faveur de ma pause déjeuner. J’ai eu le même coup de coeur pour cet iris velouté, "facile" (doux, chaleureux, naturel), que j’avais eu pour *28, la pausa* à l’étage supérieur. Mais je subis également la même déconvenue : à mon nez le parfum s’évapore en quelques minutes. C’est tellement frustrant... d’autant plus que le *n°19* (que décidément je n’aime pas) s’accroche à moi comme une moule à son rocher. Bref je suis déçue, je me sens lésée... Mais quel bonheur que ce parfum.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 4 mai 2013 à 19:57

Attention j’arrive avec la grosse théorie nasale du complot qu’on a établi avec Opium et la collaboration de Grain de Musc ^^

 

 

Partons d’un fait : ma soeur a beaucoup porté cette Heure Promise et je la sentais toute la journée, sillage de dingue et tout. Cependant, elle même ne se sentait pas.

Jusque là rien de bien folichon, jusqu’au cas de Dries, le dernier Malle. Opium qui est atteint du même syndrome : je ne me sens pas mais les autres me sentent. Grain de Musc : pareil.

 

On en a parlé et on en a conclu que l’accord iris-santal était insinueux en fait. L’Heure Promise, Lumière Blanche, Samsara, Dries Van Noten... Ce serait un accord qui serait un peu particulier et qui ne serait pas forcément hyper détectable. Par exemple, perso j’y suis assez sensible (d’autant plus qu’il joue sur des notes que j’aime bien) mais beaucoup ne sont pas dans mon cas. Ainsi, accompagné de matières qui accrochent mais ne sentent pas forcément (les muscs étant ZE exemple, comme dans la Promise), l’accord est donc un peu bâtard.

Bwef, c’était la théorie du complot autour de l’accord iris - santal ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Vesper

par Vesper, le 22 avril 2013 à 19:28

Je reviens sur l’article pour faire part de mon désarroi amusé.
(je n’en suis pas à une contradiction près)

Pour des raisons sur lesquelles je ne m’étendrai pas, je me suis vu apporter par la poste en septembre dernier un colis contenant, entres autres, une demi douzaine de flacons des Heures (ne vous affolez pas, les gens, ce sont juste des flacons testeurs, sans les boîtes donc. "Qu’est-ce que ça change ?" me direz-vous, je vous accorde ce point là).
Jusque là, tout paraît idyllique.
Ce le serait si je ne m’attachais pas de manière implacable à mes parfums. Autrement dit, je ne tolère pas qu’un flacon reste vide quand une fragrance me parle.
Aussi, avais-je vite fait le tri entre ce qui me semblait joli et ce qui me transportait.
L’Heure Promise faisait plus partie de la première catégorie que de la seconde. Je finirais le flacon avec plaisir, mais n’en rachèterais pas.

C’était sans compter sur la délicieuse habitude. On s’en projette une vapeur sur l’épaule un matin, et on se rend compte que cet iris est tellement subtil et pétillant, qu’il vous pousse à jouer l’innocence, la fraîcheur et la légèreté. Qu’il a beau être vert, mais qu’il vous enveloppe d’un nuage tout doucement charnel.
L’heure des anges, sans aucun doute.

Au final, et à l’usage, il dépasse pour moi la Fougueuse qui me fascine par son incroyable vigueur de foin, mais me correspond moins, tout simplement.

En résumé, je regarde le flacon se vider goutte à goutte (il en reste encore beaucoup), et je sais que je ne pourrai plus m’en passer.
Un pur moment de bonheur.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 23 avril 2013 à 18:40

Wahou !

Bienvenue Vesper !

 

*attention* sachez que Mathilde Laurent est mariée à un monsieur très méchant, très musclé et très jaloux *fin de la parenthèse*

 ;)

 

C’est super ! Déjà parce que vous êtes chanceux (audentes fortuna juvat ?) et ensuite parce que c’est touchant. L’heure Promise est hyper attachante. C’est une beauté vraiment subtile, mais cependant finalement généreuse.

 

Vous connaissez L’Heure Vertueuse ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Vesper, le 23 avril 2013 à 21:05

Merci, Jicky.

Vous savez donc tout de Mathilde Laurent.
J’apprécie depuis un certain temps votre façon de parler de ses créations, mais je vois que vous maîtrisez vraiment le sujet à fond. Et si cela peut vous rassurer sur mon avenir, j’éprouve pour cette grande créatrice un sentiment proche de la vénération, et donc, dépouillé de toute contingence charnelle. Pas de duel à l’horizon, donc.
A vrai dire, je la trouve presque intimidante tant elle parvient à composer des parfums d’une évidence si transparente.

Parmi les six flacons que j’ai reçu, seule l’Heure Mystérieuse n’a pas trouvé d’écho chez moi. Le flacon traîne, désoeuvré, dans la niche d’un mur de ma chambre. Je ne sais vraiment pas quoi en faire.

Parmi ceux qui me restaient à acquérir se comptaient les deux heures vertes de la collection.
La Brillante et la Vertueuse. Je ne les possédais qu’en échantillons.
Choisir n’a pas été aisé (et je dois saluer à cette occasion l’équipe Cartier de la boutique de Bruxelles pour sa patience, son abnégation... et le verre de vin blanc ^^).
La Vertueuse m’a semblé dès le premier abord infiniment apaisante. Elle est à la fois fraîche, énergique et calmante. De plus, elle reste pour moi comme une gifle magistrale depuis que j’ai compris que ce que je pensais être une menthe tressée d’aromates était en fait de la lavande. Une note que je croyais réellement détester (mais qui m’avait déjà fait un clin d’oeil dans le Jersey de Chanel).
Au final, mon humeur du moment se prête mieux à la Brillante. Le printemps tardif me surexcite un peu et l’accroche pétulante de ce citron vert me correspond mieux que je ne saurais le dire.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 30 avril 2013 à 00:48

Bonjour Vesper !

Hola malheureux !! Ce serait mal me connaitre que d’imaginer une quelconque contingence charnelle entre moi et Mathilde Laurent ;) je crois que - depuis tout petit - j’ai remplacé le sentir d’amour par le sentiment d’admiration. [bref]

 

C’est intéressant ce que vous dites sur la transparence de ses parfums. Je pense que, si c’est comme pour moi, j’ai un début de réponse : en fait, Mathilde Laurent fait des parfums auxquels vous arrivez à vous identifier. D’autant plus qu’elle arrive à insufler des "thématiques" (la patte Laurent ?) à travers des parfums qui sont tous totalement différents ! (les quelques trames récurrentes chez elle étant la menthe, le narcisse et le vert ?). Et donc vous vous identifiez à ses parfums et là c’est effrayant. Moi parfois je me dis "mon dieu mais... comment sait-elle ???".

 

L’Heure Mystérieuse est très intéressante. Je vous conseille de la garder et de la rédécouvrir quand vous en aurez l’occasion. Personnellement, j’en ai un petit décant et ça me suffit ^^

Si ça peut vous aider, pour moi la Mystérieuse c’est le baroque d’un Cyrano de Bergerac (l’auteur). L’illusion d’un noir et d’un blanc qui se répondent, se contrastent. Un encens anamorphosé, qui transporte "de l’autre côté du miroir". Le tout mis en lumière par la patte de Mathilde Laurent, il annonce la Treizième Heure et fait écho à cette manie du "trio olfactif" typique de la parfumeuse-maison Cartier. J’en dis pas plus ;)

 

La Vertueuse est somptueuse. Avec le recul maintenant je suis capable de le dire : de toutes les heures et de tous les parfums de Mathilde Laurent, c’est le parfum dans lequel je me retrouve le plus. Je le disais à Opium la denrière fois (et on a eu une discussion après dessus d’ailleurs) : "je crois que c’est un parfum que j’aurais aimé faire". Lui m’a dit que jamais ça ne lui avait traversé l’esprit... J’avoue que sa construction, sa manière de voir la parfumerie fait de L’Heure Vertueuse un parfum dans lequel je me reconnais.

La lavande dedans est traitée de manière très originale : elle est très verte. En fait, Mathilde voulait faire une note de lavande qui représente la tige de lavande et non la fleur (fleur qui est majoritairement traitée en fait, comme dans le cas de Jersey par exempe [que personnellement je trouve vraiment beurk beurk mais bon ^^, brisons là sinon je vais me faire écharper par Opium et Patrice]). Puis, comme vous le dites, il y a un tressage de notes vertes aromatiques tout autour ;) Personnellement, j’ai vu ça comme un jeu de mosaïque autour du vert (comme je le disais dans le petit billet écrit sur J&P)... Mon dieu j’adore ce parfum <3

Et la Brillante me touche tout autant. Mon dieu, cette luminosité !!!!

 

Voila voila, merci Vesper, je suis parti en cacahuète là :p

Bonne soirée !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Fabrizio, le 22 juillet 2014 à 11:07

Bonjour Jicky,

L’Heure Vertueuse mériterait une critique à part entière sur auparfum. Si je ne me trompe, ce parfum parvient à se hisser en finale de l’Olfactorama 2012 dans la catégorie Virtuosité. Et comme je le comprends !

Un parfum homogène, intimiste, savamment équilibré, rappelant effectivement un jardin des simples mais surtout un jardin où on se sent à l’abri du monde.

Les membres d’auparfum ayant des origines provençales (ce qui est mon cas) ou corses y percevront probablement une Madeleine de Proust. Une Madeleine sophistiquée, équilibrée, douce apportant du réconfort...

Une oeuvre magnifique mais aussi brève -la tenue n’a pas été l’objectif apparent-, qui me rappelle le temps d’une ballade rêvée presque éthérée, en Provence.

PS : J’en profite pour signaler que ceux qui veulent une ballade moins céleste, plus réelle, beaucoup plus sauvage, et moins douce en Provence se retrouveront peut-être mieux dans : Acqua di parma Blu Mediterraneo Mirto di Panarea. Mais c’est une perception très différente des paysages méditerranéens.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 22 juillet 2014 à 17:36

Bonjour Fabrizio, comme je vous comprends... L’heure Vertueuse est mon heure préférée, celle qui me touche le plus personnellement (bien que je n’ai strictement rien à voir avec la Provence ^^), elle fait même parti de mon top 5 des parfums modernes ! J’avais déjà écrit sur elle à sa sortie sur mon blog, mais je pense que la référencer sur auparfum serait une belle chose... Je note !

En tout cas, vous en parlez très bien, et je pense que vous l’avez bien comprise ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

amalia

par amalia, le 17 juin 2011 à 21:23

Encore une Heure décrite avec talent et sensibilité Jicky :)
Décidément il va falloir que j’aille faire la connaissance de Josiane à l’automne prochain...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jean-David, le 19 juin 2011 à 09:04

La chanson est de toute beauté. Mathilde Laurent aussi. Mathilde était le prénom de mon premier amour, en plus, quand j’avais six ans !!! Quant aux heures... eh bien, c’est promis, dès que je suis à Paris, j’irai les découvrir.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jicky

par Jicky, le 17 juin 2011 à 17:30

Merci Absinthe et Parfums50 !

Pour L’Heure Promise, je vous conseille juste d’aller sur Paris là tout de suite maintenant ^^

 

J’aime beaucoup cette chanson de MGMT, issue de l’album du même nom ! J’avoue adorer presque autant Siberian Breaks qui dure le jardin de bagatelle de... 12 minutes ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

parfums50

par parfums50, le 17 juin 2011 à 09:01

Merci Jicky,pour cet article somptueux sur cette HEURE PROMISE que je ne pourrai, hélas pas sentir avant longtemps puisqu’en province...

Super le choix pour MGMT et la chanson ! J’adoooooooore !!!

Continue de nous faire rêver comme ça sur des merveilles olfactives, on en a besoin,les belles choses sont si rares de nos jours.

Merci encore...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Absinthe

par Absinthe, le 17 juin 2011 à 07:31

Je ne connais pas les Heures de Cartier (difficile là où je vis ^^), ton article est un pousse au crime Jicky....
.
... mais alors cette chanson, WAOUH !!!
.
Merci, tu viens d’illuminer ma journée ! :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Vivi Snow

par Vivi Snow, le 16 juin 2011 à 23:42

Bonsoir Jicky,
Ton bel article enthousiaste m’a donné envie de retourner mettre mon nez sur cette Heure Promise, je ne m’y suis pas assez attardée,... C’est plutôt impressionnant d’entrer chez Cartier la première fois !!!
Et j’ai surtout retenu la Brillante, la Diaphane et forcément la Fougueuse ! ^_^
4 étoiles pour toi et bonne nuit parfumée à tous,
bises irisées à Hiris ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 17 juin 2011 à 00:05

Merci Vivi !! Cette Heure est selon moi la plus belle, avec la Fougueuse ! C’est vraiment un bijou de bonheur ce parfum !

 

Je surchauffe rien qu’à l’évocation de son odeur !!! Vénération !!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Vivi Snow, le 17 juin 2011 à 09:50

J’aime beaucoup ce groupe et leurs clips déjantés mais je plains le petit bout d’acteur dans le clip Kids. ^_^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Nez inexpert

Nez inexpert

a porté L’Heure Promise le 29 novembre 2019

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté L’Heure Promise le 9 novembre 2019

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :

Belle du seigneur

a porté L’Heure Promise le 23 avril 2018

Belle du seigneur

a porté L’Heure Promise le 7 novembre 2016

Vesper

Vesper

a porté L’Heure Promise le 6 septembre 2015

Je dois admettre que j’apprécie peu de choses. Mais ce que j’aime, je l’aime passionnément. Cette biographie tiendra donc en quelques noms... Michael Nyman, Stephen Fry, Andrée Putman, Neil Tennant (...)
Sa note :

Luna

a porté L’Heure Promise le 12 mai 2015

Luna

a porté L’Heure Promise le 15 avril 2015

Luna

a porté L’Heure Promise le 13 avril 2015

Cymoril

Cymoril

a porté L’Heure Promise le 29 janvier 2015

Juste amoureuse des odeurs. Fleurs blanches narcotiques, peau mal lavée, vapeur d’encens, cuir tanné, iris hiératique, bois miélés... Je me roule dans tout, même une petite lavande, même un peu (...)

à la une

H24, le nouveau masculin d'Hermès fait le tour du cadran

H24, le nouveau masculin d’Hermès fait le tour du cadran

Quinze ans après Terre, et cinq après la nomination de Christine Nagel comme parfumeur maison, le sellier du faubourg Saint-Honoré propose son nouveau « pilier » à destination des hommes.

en ce moment

il y a 9 heures

Je penserai à Bottega Venetia, un parfum qui me rappelle les foulards Hermès de ma Maman,(…)

il y a 9 heures

Si vous aimez vraiment le vetiver en note centrale, essayez le très opulent Vetiver(…)

il y a 9 heures

Ah ah je me permets de répondre, Marc-Antoine a toujours appelé ce parfum Le Cri et avait(…)

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Jovoy - Le Mans

Jovoy - Le Mans

Le Mans (72)

Philippe K.

Philippe K.

Lausanne (01)

Le Nez Insurgé

Le Nez Insurgé

Bordeaux (33)

Avec le soutien de nos grands partenaires