Auparfum

Un parfum rouge sang et vert d’eau

Vous cherchez désespérément votre parfum idéal, pour vous ou pour un être cher ? Vous ne vous retrouvez pas dans les conseils donnés en magasins ou les articles dans la presse ?

Pour qui : pour moi
Âge  : 29 ans
Sexe : une femme
Budget : 120 euros
Ville : Métropole lilloise

par MayAdl3r, le 25 novembre 2016

Bonjour à tous,

Je vais parler en couleurs, c’est plus facile pour moi qui ne connais pas tellement le vocabulaire du nez. On me perçoit comme une jeune femme beige rosée, en d’autres mots, sage, calme, lisse, et pour tout dire assez ordinaire, voire invisible. J’ai l’air plus jeune que je ne le suis, et il est vrai que j’ai un caractère plutôt calme et posé, diplomate, et je déteste les conflits.

Pourtant, il y a l’autre moi, je suis Gémeaux, double, une structurée lunaire. Cet autre moi s’exprime rarement avec les gens que je ne connais pas, ma famille peut le percevoir, mes amis proches. Je suis une grande passionnée, une grande amoureuse dans le sens où j’ai des coups de cœur pour beaucoup de choses et tout le temps (le cinéma, la peinture, le thé, le parfum, la décoration…) Mes vraies couleurs sont le rouge sang et le vert d’eau. Le rouge sang de la passion, de l’’obsession, de la folie amoureuse, et le vert d’eau de la nature, de la simplicité, de l’essentiel, de la vérité, de la contemplation.

Je ne me maquille pas, je n’y ai jamais trouvé d’utilité, pour moi se maquiller revient à se cacher ou à essayer d’être différente de ce que l’on est. Le parfum pour moi est à l’antithèse du maquillage, car il exprime ce que les gens ne peuvent pas voir de nous. Donc j’aimerais qu’ils perçoivent la femme rouge sang/vert d’eau plutôt que la fille beige rosée à travers mon parfum.

Je cherche donc un parfum rouge sang (gardénia, jasmin/rose, fruits rouges ou noir, mais pas de sucre, du naturel, qui s’exprime dans leur pureté et pas dans le sirop !). Il aurait aussi la couleur vert d’eau en demi-teinte (herbe coupée, tilleul, vétiver, pomme, rhubarbe, notes acidulées, doucement fraîches évoquant la nature à l’aube). Et pour le caractère et surtout une identité marquée, quelque chose d’inattendu, de différent, des zébrures dorées (épices, bois, une touche exotique, lumineuse, quelque chose de peu commun).

J’aime énormément d’odeurs, mais quelques-unes m’éloignent de certains parfums donc à voir au niveau du dosage pour le lys, l’iris, le muguet, le narcisse et la jacinthe, les notes d’encens et de cuir, mais je reste ouverte à toutes découvertes !

Il est vrai que je me tourne naturellement vers les parfums beige rosé, faciles d’accès, et qu’ils provoquent chez moi un coup de cœur direct, souvent le typique bergamote, jasmin, musc vanillé. Par exemple j’adore le Narciso Eau de Parfum Poudrée, Romantina de Juliette has a gun et La chasse aux papillons de l’Artisan Parfumeur.

Mais j’ai découvert grâce à Auparfum des parfums qui se rapprochent bien plus de ma quête identitaire, qui me donnent confiance en moi et me permettent d’exprimer mes vraies couleurs : La Panthère de Cartier, Jean-Louis Scherrer. J’ai un petit souci de circulation de sang, ce qui fait que La Panthère est endormie en hiver, quand j’ai froid. Donc je cherche un parfum plus pour l’hiver, qui sera présent même sans trop de chaleur corporelle, le Scherrer est bon à ce niveau-là mais bien plus vert d’eau que rouge sang. Pour l’été j’ai déjà quelques pistes qui me vont bien comme Cologne de Mugler mais là encore, c’est plutôt le vert d’eau qui s’exprime.

J’aimerais aller dans le sens des deux premiers cités, alors si vous avez des idées pour éduquer mon nez qui a soif/faim de parfums peu ordinaires, des œuvres d’art à part entière qui expriment quelque chose dans les couleurs visées, dans un parfait équilibre, je suis tous yeux !!! Je me fiche royalement de l’aspect homme/femme, ça n’a strictement aucun intérêt pour moi de séparer les genres, et je peux très bien être dans la séduction des deux… Je cherche un parfum affirmé, d’adulte, que je pourrai aimer à la folie pendant des années !
J’ai hâte de vous lire et d’être guidée vers cette facette de niche, qui m’assurera un parfum peu porté, qui pourrait devenir le mien (ou plusieurs, en fonction des saisons !), et merci pour les futurs rêves olfactifs dans lesquels vous m’emmènerez.

L’image utilisée est une œuvre d’Ando Hiroshige dont j’ai modifié les couleurs pour correspondre à ma recherche.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par MayAdl3r, le 15 février 2017 à 13:09

Bonjour à tous,

Voici quelques temps que je n’ai pas répondu à vos suggestions, le froid me poussant à hiberner ! Voilà où j’en suis dans cette quête :

- Déclaration d’un soir, Cartier : Vraiment très agréable de bout en bout, mais lors de deux tests, je le sens à peine vivre, je ne sais si la période était trop froide, il ne tient pas longtemps sur moi mais l’intérêt est bien éveillé, je pense que c’est la bonne direction.

- Rouge, Hermès : je l’ai senti sur touche et je n’ai pas du tout aimé, donc pas testé sur peau car quelque chose m’a rebutée de suite.

- Nahéma, Guerlain : j’ai un échantillon, testé deux fois, il me laisse assez indifférente, je ne peux pas dire que je ne le trouve pas joli, mais il n’éveille rien en moi, ce qui est rare pour les parfums Guerlain.

Je suis allée à la rencontre de Dolce Vita, Dior, qui me semble bien agréable, même si un peu éloigné de ma quête. J’ai essayé Love Rose, Reminiscence, trop épicé/sueur pour moi, les notes ressortant sur ma peau ne sont pas agréables... J’ai testé Si Lolita, Lolita Lempicka, la rencontre a été étrange, le démarrage un peu difficile, après une ou deux heures, plutôt sympathique (et du sillage !), et vers la fin (qui est arrivée vite) un fond assez addictif, je ne sais pas trop quoi en penser.

Il faut que je découvre les parfums d’Empire suggérés, ainsi que Etat Libre d’Orange, je n’ai pas encore eu l’occasion de me pencher dessus.

J’ai entre temps fait l’acquisition de mon premier Guerlain, Champs Elysées, pour les beaux jours et les retrouvailles en famille. Mes proches n’apprécient pas l’Heure Bleue que je comptais m’offrir donc j’ai choisi celui-ci à la place, et je récupère des échantillons de l’Heure Bleue en attendant un achat pour le porter et le sentir en solitaire.

Par temps froid, j’ai découvert que j’adorais le Jean-Louis Scherrer, il est vraiment très beau en hiver, pas entêtant mais présent, un sillage doux et l’odeur sur écharpe et vêtements juste magnifique. Je le porterai désormais plus en cette saison, car il a tendance a être un peu plus entêtant à mon nez dans un climat plus chaud.

Ma quête se transforme un peu, j’essaye ces derniers temps des parfums à la rose accompagnée d’épices, pour l’automne, et Déclaration d’un soir est une belle piste, si vous avez des suggestions en ce sens, je suis preneuse !

En tout cas un grand merci à tous pour vos idées et au plaisir de vous lire.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par ansvietka7, le 13 janvier 2017 à 07:37

L’heure vertueuse, cartier ! Rouge sang, culotté et vert à l’extrême. Je me presse car je monte dans l’avion mais allez le sentir, il a tellement de personnalité ! Plus aucun risque qu’on vous voit beige :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par ansvietka7, le 13 janvier 2017 à 07:44

En revanche, il est tellement particulier qui potentiellement vous détesterez... mais point d’indifférence ! Donc ce sera peut-être le coup de cœur ! Et c’est bien les extrêmes qui caractérisent les gémeaux...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par MayAdl3r, le 13 janvier 2017 à 14:38

Bonjour ansvietka7,

Je vous remercie pour votre suggestion, toutefois je ne sentirai pas ce parfum, étant donné que le budget indiqué est largement dépassé ! Navrée mais je n’ai pas encore la possibilité de laisser la moitié d’un loyer dans un parfum, aussi beau soit-il... Toutefois si vous avez d’autres idées, un peu plus accessibles, je suis à l’écoute ! Ces dernières semaines, je n’ai pas eu l’occasion de découvrir grand chose, mais j’espère bientôt pouvoir me rendre à nouveau dans les parfumeries à la découverte des parfums suggérés ci-dessous...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par MayAdl3r, le 19 décembre 2016 à 13:50

Bonjour à tous,

J’ai pris du retard sur mes tests, mais j’ai découvert quelques échantillons quand-même ce weekend.
Ce sont principalement les parfums de Thierry Blondeau, à qui je demanderai pardon pour mes trop petites connaissances en termes de parfum, et qui ne rendront suffisamment pas justice à ses créations. Voici mes impressions :

Alea Jacta Est : Une belle tubéreuse aldéhydée, c’est ce qui ressort le plus sur ma peau. Après un départ fusant de quelques minutes, la tubéreuse savonneuse s’installe pour plusieurs heures. En fin de journée, une sensation un peu moins froide, plus cocooning s’installe, sûrement due au patchouli. C’est celui que j’ai le moins apprécié pour le porter, car les notes d’aldéhydes sont trop présentes à mon goût, j’aime les tubéreuses un peu plus veloutées, contre-balancées par exemple par de la vanille ou de l’amande. Néanmoins une belle composition, avec une bonne tenue.

Cuir des Sables : Il porte vraiment bien son nom et m’a fait voyager dans le désert, à dos de chameaux, avec les bagages en cuir accrochés au dos de l’un d’entre eux. Ce fut une jolie balade, envoutante, chaleureuse et réconfortante, et comme j’ai peu l’habitude de porter des parfums cuirés, il n’a pas remporté complètement mon adhésion mais la découverte fut vraiment intéressante, et l’histoire qu’il m’a racontée m’a semblé captivante (reniflage de poignet toutes les heures en moyenne). La tenue est irréprochable (jusqu’au lendemain midi et donc bien après la douche). J’ai été vraiment heureuse de faire sa rencontre !

Jessy’s Rose : Mon préféré de ces trois tests. Je l’ai porté deux fois, la première, je démarrais tout juste le rhume, mais j’avais encore la possibilité de sentir ses effluves. J’ai trouvé une merveilleuse rose, veloutée, délicate, franche et tellement naturelle. Comme si j’en tenais une dans la main, il me suffisait de fermer les yeux pour la visualiser. Ce parfum à l’odeur de la fleur mais également de sa tige et ses feuilles, je l’ai trouvé élégant de sobriété, bien présent et criant de vérité. La deuxième fois que je l’ai porté, ce sont plus les agrumes de tête qui sont ressortis, je tâcherai donc de le porter au printemps, quand les températures m’aideront à faire renaitre la rose. Je trouve que c’est le genre de parfum idéal pour les grandes occasions, il est intemporel, comme présent dans une mémoire collective olfactive, familier et réconfortant. Assez parfait pour un jour de mariage (pour la mariée mais aussi le marié !) par exemple, et aussi adapté à la nuit de noces, par la sensualité, et l’idée d’éternité que dégage cette merveilleuse rose. Merci à Thierry de me l’avoir fait découvrir, je trouve ce parfum ravissant et il fait aujourd’hui parti de ma liste best of.

Globalement je vous invite à découvrir les créations de Thierry Blondeau, qui semblent réfléchies, structurées et très sincères dans leurs propos, vraiment de jolies rencontres. De plus ils semblent tous avoir une excellente tenue, et un joli sillage qui ne laisse pas indifférent.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par MayAdl3r, le 8 décembre 2016 à 14:08

Bonjour les Auparfumistes !

Je ne vous oublie pas, j’ai ma liste bien complétée de choses à tester mais deuxième frustration depuis octobre, je suis à nouveau enrhumée, ça fait déjà une semaine, j’espère que c’est bientôt fini...
Je pourrai commencer à vous parler des échantillons généreusement envoyés par jerryb et dès la semaine prochaine, à nouveau le tour des parfumeries pour tester la liste.

Merci à tous pour vos participations, je vous répondrai, promis !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Walkyrie, le 5 décembre 2016 à 09:22

Bonjour,
Je reviens vers vous, ayant eu de nouvelles idées : est-ce qu’on vous a conseillé Dzongkha, de l’artisan parfumeur ? C’est un parfum inspiré du Boutan, une fragrance très contrastée. Pour ma part, j’y sens de l’encens, du piment, un fond de carotte fraîche... J’adore le porter en randonnée par temps froid ! La critique sur Auparfum est plus élaborée et décrit de façon plus poétique ce contraste chaud froid que je perçois également.
Par ailleurs, avez-vous tester sur peau Miss Dior, esprit de parfum ? Un parfum que je trouve exceptionnel, tant son évolution est progressive. Démarrage très vert, puis l’accord floral s’installe, avec toujours cette note verte, puis le fond boisé ambré arrive, longtemps après. Cette évolution dure toute une journée sur ma peau.
Belles découvertes.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Belle du seigneur, le 2 décembre 2016 à 21:34

Bonsoir MayAdl3r,

Je suis étonnée qu’on ne vous ait pas orientée vers Déclaration d’un soir de Cartier, qui comporte clairement ces deux facettes, et qui est réellement original. Il est différent de Déclaration tout court qui vous a déjà été conseillé. Dans un registre peut-être plus classique, mais tout de même : Nahéma de Guerlain.
Les deux ont le mérite d’être plutôt faciles à trouver, et accessibles.
Je vous souhaite en tout cas de faire de belles découvertes !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par MayAdl3r, le 3 décembre 2016 à 08:06

Bonjour Belle du seigneur,

C’est noté ! Je découvrirai le Cartier avec plaisir, j’ai senti Déclaration qui démarrait bien à mon nez sur papier, donc celui d’un soir devrait me plaire également. Pour le Guerlain, comme je suis dans la phase exploratoire de cette maison, je pense que j’aurais fini tôt ou tard par faire sa connaissance !

Merci pour votre participation.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

AdRem

par AdRem, le 2 décembre 2016 à 18:40

Vos couleurs, vos émotions olfactives m’ont faits penser aux peintres fauves....Le fauvisme utilise du rouge et du vert à foison pour faire naître de splendides portraits de femmes....Mais quel serait votre portrait peinte en fauve ?

J’ai deux propositions à vous faire....en respectant votre budget

La première serait sage : le portrait de Madame Matisse, La Ligne verte de Matisse....Et un parfum oublié de la pluspart des bloggers....une rose faite pour un roi a dit l’une d’elle : l’Eau Suave chez Parfums d’Empire qui est une vraie petite merveille.....Le site de la marque vous expliqura bien des choses....Je vous conseille moi de prendre le temps de tester sa douce chaleur verte et rouge.

La seconde serait moins sage : la femme en chemise d’André Derain...J’ai lu que vous n’aimez pas le sucre....N ’ayez pas peur de la pyramide olfactive et je vous invite encore chez Parfums d’Empire à rencontrer une héroïne de Loti nommée Aziyadé dont le nom est peut être un bonheur en case triple sur un Scrabble mais surtout un enchantement rêvé en vert et rouge, une oasis dans le désert...

Bonnes découvertes parfummées en rouge et vert.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par MayAdl3r, le 2 décembre 2016 à 20:39

Bonsoir AdRem,

Je prends bonne note de vos suggestions, et comme vous l’avez apparemment perçu dans mon portrait, j’apprécie énormément l’art sous toutes ses formes, surtout la peinture du 20e siècle, et je dois dire que dans mon esprit, j’associe facilement un parfum à une peinture, d’où le choix des couleurs pour m’exprimer sur ma quête.

Dans vos idées, je pencherai donc pour la seconde, (j’ai toujours voulu être rousse...). Mais je pense que mon portrait olfactif en peinture serait un paysage pointilliste, millions de petits détails constituant une image franche, à partir du moment où on l’appréhende dans sa globalité. Et lorsque que l’on s’approche, ces petits points colorés et lumineux formant une totale abstraction... Chaque centimètre carré aussi intéressant et vivant que le tableau d’ensemble...

J’ai lu la description de Parfum d’Empire sur Jovoy et leur ligne de conduite me semble particulièrement adapté à mes envies ("De tout temps séduction et spiritualité constituent le sens le plus profond du parfum, sa vérité originelle. Conquête amoureuse, conquête spirituelle, conquête de soi… le parfum est conquête, le parfum est exploration.")

Merci pour votre participation et quand j’aurai l’occasion de les tester, je pourrai vous en dire plus...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Walkyrie, le 1er décembre 2016 à 17:06

Bonjour,
aujourd’hui, le 1er du mois, je suis allée lire la nouvelle critique du Critique de parfum. Elle porte sur Carnal flower de Frédéric Malle, et son commentaire m’a fait pensé à votre quête. Tubéreuse passion, éclatante de naturelle, avec une note verte presque campfrée. La dualité me semble sa caractéristique principale.
Sinon, dans un un autre registre, la façon dont vous vous décrivez m’a fait pensé à une collègue, que j’avais amené en-dehors de ses sentiers battus en lui faisant tester Noël au balcon, d’Etat libre d’Orange. Un parfum passion, original du fait de sa note piment, mais qui n’a pas un sillage incandescent.
Belles découvertes.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par MayAdl3r, le 1er décembre 2016 à 18:05

Bonjour Walkyrie,

Merci pour votre participation,
Je découvrirai Etat Libre d’Orange assez rapidement, je pense qu’ils ont cette originalité qui vaut la peine d’être découverte, j’aime leur état d’esprit, et le budget est à peu près respecté, contrairement à Frédéric Malle, qui est vraiment hors budget pour moi, je préfère découvrir des choses que je pourrai m’offrir...
Ce Noël m’interpelle, c’est le côté pain d’épices qui me semble intéressant. C’est la nuance que j’apprécie le plus dans le Lutens Baptême du feu.

Merci encore.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Fille d’Avril, le 2 décembre 2016 à 09:44

Bonjour MayAdl3r,

Vous avez raison de passer outre les Frédéric Malle...(ouille, je vais me faire tacler !). Je pense qu’ils ne sont pas à la hauteur de votre description, et de vos attentes.
J’en ai essayé plusieurs, et je trouve que ces parfums sont lourds, opulents, je ne leur trouve pas de côté "le feu sous la glace" ou "le vert/le rouge" avec des opposés qui s’attirent. Et puis... (là c’est sur, je vais recevoir des cailloux !) je trouve qu’ils sentent la vieille cocotte....

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par MayAdl3r, le 2 décembre 2016 à 10:26

Bonjour Fille d’Avril,

N’en ayant jamais senti, j’aurais du mal à vous donner mon avis, mais au moins votre intervention conforte mon budget ! Si je finis par en sentir quelques uns, je vous donnerai mon point de vue... Je n’aime pas tellement les parfums lourds, mais qu’ils soient opulents ne me dérangent pas, je suis une personne discrète mais si mon parfum peut m’éviter de me faire bousculer dans la rue, c’est un plus ! (Parfois je me sens un peu comme Grenouille dans le roman de Suskind, invisible car sans odeur, surtout en hiver car mon sang n’active pas les parfums...)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Fille d’Avril, le 2 décembre 2016 à 11:18

Oui voilà tout à fait, si jamais vous avez l’occasion d’en sentir par curiosité, mais n’en faites pas un but (cela dit, vous pouvez toujours leur demander de vous envoyer 3 échantillons pour vous donner une idée, cela ne vous coûtera que les frais de port, ça vous donnera une idée !).
J’espère que vous trouverez le parfum qui fera votre bonheur, et qui vous évitera de vous faire bousculer. En tous les cas, d’après vos descriptions, vous n’avez pas l’air d’une jeune femme si invisible que cela, soyez en assurée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 4 décembre 2016 à 20:37

Bjr Fille d’Avril,

Ni craignez rien pour le jet de pierres, il en faut pour tous les goûts et vous avez le droit d’exprimer votre opinion.

Pour ma part, mon ressenti est à l’opposé du vôtre.

Les Éditions de Parfums Frédéric Malle proposent à mon avis quelques uns des plus beaux parfums du monde et je pèse mes mots.

Parmi la presque centaine de parfums que je possède désormais (gros décants compris), dont une majorité de parfums de niche, de toutes marques, s’il n’y en avait que 5 à sauver d’un naufrage, il y en aurait déjà 2 des EDPFM ...

Carnal Flower la sublime, d’1 beauté à couper le souffle, et Portrait of A Lady, l’impérieuse, la séductrice absolue !

Les 2 m’ont déjà valu d’être suivie par des inconnus subjugués... ça ne m’est jamais arrivé avec d’autres fragrances ! ...

Bref, pour moi, ne pas au moins découvrir les parfums des EDPFM, c’est comme zapper Picasso ou Rembrandt dans l’histoire de l’art ou Mozart en musique... à chacun de voir ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Fille d’Avril, le 5 décembre 2016 à 10:05

Bonjour Solance,

Votre dernière phrase "ne pas au moins découvrir les parfums des EDPFM, c’est comme zapper Picasso ou Rembrandt dans l’histoire de l’art ou Mozart en musique" a résonné fortement dans ma tête, et comme vous avez raison !!!
J’ai testé seulement 3 EDPFM, et je ne les ai pas aimés, mais vraiment pas du tout (peut être aussi que j’en attendais tellement, un peu lorsqu’un film fait un carton au cinéma, et qu’on le voit pour la 1ère fois quelques années après : la déception est souvent là).
Je n’ai cependant pas senti Carnal Flower et Portrait of a Lady, et c’est vrai qu’en y repensant, se fermer à des parfums d’un parfumeurs sous prétexte qu’on en aime pas une petite partie est sans doute assez bête.
Alors merci pour votre intervention, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 5 décembre 2016 à 22:13

Bonsoir Fille d’Avril et merci pour votre réponse qui témoigne d’une réelle ouverture d’esprit !

Je ne suis pas emballée par l’intégralité des parfums des EDPFM non plus mais il fait reconnaître à cette maison des partis pris olfactifs souvent osés et plusieurs très belles réussites même si quelques parfums ont bcp souffert des reformulations (comme Musc Ravageur ou Une Fleur de Cassie) ou n’ont pas un rendu sur peau toujours à la hauteur de l’impression sur touche (En passant)...

Après c’est sûr que celui qui n’aime pas les parfums chyprés aura par exemple du mal à apprécier le Parfum de Thérèse et celui qui aime les parfums propres et discrets aura peu de chances de se laisser envoûter par The Night !!!

J’espère que Carnal Flower et POAL sauront vous charmer comme ils ont su le faire pour nombre de perfumistas !!

Cordialement

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Fille d’Avril, le 6 décembre 2016 à 14:44

J’ai bien noté "Carnal Flower" et "Portrait of a Lady" dans ma longue liste des "a sentir avant de mourir" ! ;-) Sur papier, "Carnal Flower" a des chances de me plaire plus que l’autre, mais avec Frédéric Malle, sait on jamais !
Je reconnais bien évidemment ses partis pris et son originalité...peut être que, finalement, je suis trop conventionnelle pour être transportée par ses expériences olfactives !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par natrose, le 8 décembre 2016 à 09:55

bonjour, j’ai fait partie d’un "enquête de parfum", on m’avait aussi suggéré Carnal Flower.
j’ai été bluffée par cette fragrance , tant et si bien que je suis en train de réfléchir à une cagnotte de noël !
parce que là où le bas blesse effectivement c’est bien le prix. 260 euros les 100 ml : aie.
En revanche j’ai vu qu’il existait une brume pour les cheveux.
savez vous si elle a une bonne tenue, et serait il une solution alternative intéressante ?

désolé je m’incruste un peu......

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Solance

par Solance, le 29 novembre 2016 à 21:54

En plus des fragrances que je vous ai déjà suggérées, si vous voulez explorer le côté rouge cosmétique ultra-feminin bâton de maquillage, j’aime bien Rouge Assassin de Jovoy ;), échantillon facile à se procurer, ils sont adorables chez Jovoy.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par MayAdl3r, le 30 novembre 2016 à 10:33

Merci billieH et Solance pour vos suggestions,

comme dit précédemment je vais me concentrer en premier lieu sur les découvertes approchant le plus mon budget, garantissant un achat possible en cas de coup de cœur...

J’ai déjà senti La fille de Berlin et un autre parfum qui démarre par cette touche rouge à lèvres, Traversée du Bosphore de l’Artisan Parfumeur (que j’ai beaucoup apprécié dans son évolution). Cependant je cherche quelque chose d’un peu plus tourné vers la nature je pense, qui fasse moins cosmétique. Je testerai par contre l’Ombre dans l’eau, je le croise souvent durant mes lectures donc il devrait me plaire...

Merci pour vos participations !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

billieH

par billieH, le 29 novembre 2016 à 14:41

J’associe volontiers le rouge et le vert à Portrait of a Lady de Malle. Hors budget certes mais qui sait...Le rouge de la séduction avec un côté vert piquant, pétillant.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 29 novembre 2016 à 21:46

Bonsoir Billie,

Quel plaisir de te croiser ici, ce n’est plus si souvent !

Quand j’ai lu cette quête, c’est immédiatement le même parfum qui m’est venu en tête ! Plus rouge que vert d’ailleurs, ce Portrait of A Lady et tellement sublime :)

J’ajouterais en parfums verts et rouge L’Ombre dans l’Eau de Diptyque avec ses feuilles de cassis et sa rose au bord de l’eau (parfum assez fleuri, frais et estival) et aussi un peu hors budget mais bon, le très original l’Heure Folle de Cartier (les Exclusifs) avec des fruits des bois pas sucrés pour un sou avec feuilles, ronces et tiges ! ;), La Fille de Berlin de S.Lutens avec sa rose mystérieuse et puissante, très moderne, un peu métallique et jouant du chaud et du froid et son jus rouge magnifique dans sa bouteille sobre et transparente.

Bonnes découvertes ! ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Shalimar Philtre de parfum

Shalimar Philtre de parfum - Guerlain

Il est de ces parfums à ce point inscrits dans notre patrimoine sensoriel que, même décalée, leur forme olfactive reste parfaitement reconnaissable et nous ressaisit par sa beauté.

en ce moment

il y a 7 heures

Hélas, Les Jardins de Bagatelle est un de mes parfums préférés, heureusement il m’en reste encore(…)

il y a 8 heures

Confinée je me parfume davantage, au printemps j’ai porté Le jardin de Monsieur Li pour aller me(…)

il y a 10 heures

Je suis étonnée par le caractère positif de cette critique. J’ai l’impression que nous n’avons pas(…)

Dernières critiques

Myths Woman - Amouage

Foison d’or

L’Ouïe - Pentalogies

Tendre l’oreille

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Santa Rosa

Santa Rosa

Toulouse (31)

Smell Stories

Smell Stories

Bruxelles (01)

Le boudoir de Jeanne

Le boudoir de Jeanne

Liège (04)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019

Avec le soutien de nos grands partenaires