Auparfum

Thé Earl Grey, vanille et cigarette

Vous cherchez désespérément votre parfum idéal, pour vous ou pour un être cher ? Vous ne vous retrouvez pas dans les conseils donnés en magasins ou les articles dans la presse ?

par Briséis, le 24 janvier 2014

Pour qui ? Pour moi

Âge : 35

Sexe : Une femme

Budget : Peu importe

Circuit : Peu importe

Bonjour !

Je suis une Parisienne de 35 ans, totalement addict aux odeurs... j’ai grandi dans une rue commerçante (rue Daguerre , paris 14ème) et ma maman était couturière.

Tout ça pour vous dire que les odeurs de cuir (elle faisait beaucoup de vêtements en cuir et peau à l’époque), de tissu, de colle et de vapeur sont ma madeleine à moi.
Si on ajoute à ça les effluves du marché couvert, ses épices, et celles du fleuriste chez qui je travaillais ado, j’ai emmagasiné des centaines de petites madeleines...

Je cherche un parfum très puissant mais doux, très fumé mais pas acre, très vanillé mais pas écoeurant...

Je porte le plus souvent For Her edt, Shalimar, Angel, Poison, Alchimie, Shaal nur, Jardins de Bagatelle, Coco, Dzongkha, Fou d’absinthe, Iris Nobile et plein d’autres... j’ai du mal avec les parfums trop ambrés, mais les cuirés sont très doux sur ma peau...voilà ! Merciiii ! :)

PS : Je suis châtain cuivré , yeux verts, peau claire, au cas où...

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par éclipsedebrume, le 14 février 2014 à 16:20

Bonjour, les quelques parfums qui me viennent en tête à la lecture de votre message sont Vanille absolument de l’artisan, Cuir venenum de Parfumerie Générale (même s’il n’est pas vanillé, les notes miellées et coco l’adoucissent, Traversée du Bosphore aussi chez l’artisan (cuir doux, mais peut-être vite sucré), Fumerie turque chez Lutens (là aussi pas de vanille, mais fève tonka pour la rondeur) et enfin Afternoon of a Faun d’Etat libre d’orange, pour la référence à l’odeur de colle.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

macis

par macis, le 28 janvier 2014 à 19:56

Bonjour ,
J’ai découvert depuis peu les parfums Annick GOUTAL, et en particulier la collection les orientales. Côté douceur, musc nomade est au rendez-vous. L’Orient est là, envoutant et addictif, très enveloppant et rassurant. Côté fumé, je te conseillerais plûtot ambre fétiche. Si les deux transportent aux confins de l’Orient et évoquent l’album de Loreena Mc Kennitt "the book of secret", ambre fétiche est aussi fumée et réconfortante qu’une tasse de Lapsang Souchong un jour de brume, de pluie glaciale, ou de ciel bas et lourd. Ce thé étant tout de même très particulier, cette fragrance prend le risque de déplaire, de dégoûter, ou de rendre accro. Elle reste très originale, saluons au passage la maison GOUTAL, qui a réussi à mettre en bouteille l’Orient, ses djinns et ses génies.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Le Nez Bavard

par Le Nez Bavard, le 28 janvier 2014 à 18:29

Ahem... A moi ! A moi ! :-)
Bon je vais me faire traiter de Cuir Belugasse par certains mais tant pis, je vous conseille, en plus de ce qui a déjà été conseillé, le beau Cuir Beluga, ondulant et chatoyant de vanille cuirée et qui dégage, n’en déplaise à certains, une vraie sensation d’élégance. La diffusion est franchement splendide et la tenue tout aussi bonne. Après, je dois reconnaître que sur l’aspect fumé, il faudra repasser.
Et je me dirigerai dont vers le Patchouli 24 du Labo, comme cela a été évoqué dans un autre commentaire. Il s’inscrit pour moi dans la continuité de la XIIIe Heure, mais avec plus de tenue, de caractère, un peu plus brutal en somme.
Autrement pour rester avec Annick Menardo, je tenterai Black de Bulgari, mais je n’arrive toujours pas à savoir si ce parfum est définitivement discontinué ou pas...
Enfin, la Cologne pour le Soir de Francis Kurkdjian peut-être une option intéressante pour son côté très poudré-vanillée légèrement animal...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par yo du soir, le 29 janvier 2014 à 21:23

Chers Auparfumistes bonjour !
Voici mon premier post sur ce site que je consulte régulièrement et avec toujours autant d’intérêt depuis que je l’ai découvert. Le niveau des critiques, des échanges autant dans le fond que dans la forme m’ont immédiatement donné envie de suivre l’activité olfactive de vous tous, surtout que tout se passe dans la bonne humeur, la courtoisie et avec humour, ce qui ne gâche rien, au contraire. La lecture des articles et des échanges est pour moi aussi instructive que plaisante. Comme de nombreux auparfumistes, j’adore le monde des senteurs sans que ce soit ma specialité, loin de là. J’ai tout à apprendre des nez pensants de ce site mais aussi des petits nouveaux comme moi " qui se lancent " encouragés sans doute par la super ambiance qui règne ici.
J’ajoute mon commentaire à cet endroit parce que je voudrais des avis sur Cuir Beluga et que Poivrebleu l’a évoqué. J’ai cru comprendre ici et là qu’il n’avait pas trop la côte sans réussir à trouver les arguments des " pro " ( impossible de lire tous les commentaires du site) et je me demande ce qui lui vaut son surnom de cuir dég€€€€**sse.
En fait j’aimerais savoir ... qu’est ce que c’est dégueulasse ?
Que lui reproche t on à ce cuir ? L’art, la manière ou la matière ?
Petite anecdote quand même : dans la boutique des Champs la charmante vendeuse après avoir pulvérisé au moins six fois sur la mouillette ( j’aurais déjà pu avoir facilement mes 2 ml ) était toute triste de ne pouvoir m’offrir un échantillon du fameux cuir " désolée nous n’en avons pas " même pas s’il s’agit de débourser pas loin de 200 € sonnants et trébuchants pour acquérir les 75 ml convoités.
Bon passons à autre chose, revenons aux classiques, ne faisons pas d’histoires, il y a des vigiles partout, et puis je vais me faire mal voir, on est quand même au 68 av des Champs Elysées.
On a bien ri avec la charmante vendeuse ( avec les yeux seulement parce que chez Guerlain on ne rigole pas avec ça ) quand elle m’a appris que les vapo dorés sont différents pour les recharges edt ou edp. Donc si, comme moi, vous vouliez passer de Mitsouko edt à edp et bien bye bye le vapo doré. Ok, je sais : qu’importe le flacon...ou bien : quand on aime...
Mais quand même ils charrient un peu, pourtant je n’irai pas jusqu’à les boycotter ça ne servirait qu’à me punir.
Finalement la charmante vendeuse m’a proposé de venir tous les jours à la boutique me parfumer avec Cuir Beluga " pour le tester tranquillement ". Quelques stations de métro et pshitt (x 6) de cuir beluga tous les jours, en fait un peu comme on irait au sport tous les matins avant une journée de boulot quoi.
Pour terminer, deux mots sur mon pseudo. Mon prénom commence par yo et je porte en ce moment Eau du soir, non ce n’est pas un rébus mais avouez qu’il était difficile de résister et puis c’est vrai que j’aime le soir.
J’attends avec impatience vos avis pas dég**##%sses mais délicieux.
Encore un mot, je reviens de la rencontre au Printemps ( merci Aaricia ! ) avec l’épouse de Jicky, il a très bon goût, Mathilde Laurent est une femme pleine de charme, très accessible et hyper généreuse. J’aimais déjà beaucoup Baiser volé et Déclaration d’un soir, maintenant je vais les adorer. Pour l’aspect technique de la rencontre je laisse aux experts le soin d’en parler surement mieux que moi.
Mais dites-moi ai-je reconnu au premier rang Rita Hayworth accompagnée de quelqu’uns de ses maris ? L’inspecteur mène l’enquête :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jeanne Doré, le 29 janvier 2014 à 21:54

Bonsoir Yo (-han ? -lande ?) merci pour votre message et bienvenue sur auparfum, un monde merveilleux de nez courtois et drôles :)
Vous nous plongez dans une mise en abîme là, demander conseil sur un parfum dans les commentaires d’"en quête de parfum", il fallait le faire ! Mais je suis sûre que Poivrebleu repassera vous donner son avis sur ce Cuir Béluga qui personnellement ne me dérange pas mais que je ne connais pas assez bien pour en parler en détail.... A bientôt !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Poivrebleu, le 30 janvier 2014 à 10:20

Bonjour Yo du Soir, et bienvenue sur Auparfum !

Je suis ravie que Cuir Beluga suscite le débat ! Ah ah ! Pour tout vous dire, le surnom de Cuir Belugasse dont j’ai été affublée par certains de mes confrères est une boutade qui n’a rien de méchant, et d’ailleurs je leur rends bien (Coucou La Tabac Blonde et Le Narcissiste ! :) ) ! Voyez-vous, ces messieurs sont relativement sensibles et réfractaires à l’expression prononcée et revendiquée des baumes (notamment du labdanum) et de la vanille : les ambrés ne font pas partie de leurs spectre olfactif. Autant vous dire que leur avis est totalement biaisé. Mais ils prendrons le temps de vous donner un avis construit et argumenté j’en suis sûre.

Pour ma part, depuis que je connais Cuir Beluga, j’ai une affection particulière pour ce parfum, car je l’ai découvert en même temps que ma passion. Pour être franche et simple, Cuir Beluga est un parfum très vanillé-ambré, dont l’aura et le sillage sont particulièrement présents. Cette base est structurée autour d’une note cuirée douce (daim) qui apporte un effet peau et surtout une sensation luxueuse assez particulière. Inutile de dire que la vanille est d’une belle qualité, on y retrouve l’aspect légèrement huile d’olive et foin que développe la gousse au naturel. Le point, à mon sens, qui est intéressant, c’est qu’Olivier Polge a fait décoller (j’insiste sur ce point) la vanille et les notes ambrées pour leur donner une vraie onctuosité légère, et voluptueuse. Le parfum a donc beaucoup de texture et de sillage, mais je ne le trouve ni étouffant, ni pâtissier. Après, il est sûr que lorsque la vanille ne fait pas partie de vos notes préférées, Cuir Beluga est difficile à appréhender de façon objective.
Il est forcément "facile" de travailler une note vanillée-ambrée, elle est susceptible de plaire au plus grand nombre, elle est réconfortante et rassurante. Mais il est facile aussi de tomber dans la vulgarité, la vision simpliste ou le dessert. Et malgré les objections que je pourrais recevoir, Cuir Beluga n’a rien de tout cela : il se sert de la vanille pour déployer son propos autour d’un cuir, de son effet peau, de son confort, de sa beauté et son élégance naturelle. Je me suis toujours sentie vraiment élégante en le portant, et c’est toujours le cas aujourd’hui, même si j’ai découvert d’autres formes d’élégance probablement plus sophistiquée entre temps.

Mais il faudra aussi nous donner votre avis personnel sur la question ! Comment ressentez-vous ce parfum ? Avez-vous eu plaisir à le porter ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Poivrebleu, le 30 janvier 2014 à 10:24

Et j’ajouterai que la note ambrée et agrémentée d’une note poudrée-amandée très blanche qui ajoute un effet cosmétique et moelleux très agréable.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par yo du soir, le 30 janvier 2014 à 22:38

Tout d’abord merci Jeanne pour votre message de bienvenue. Bien sûr, j’aurais préféré ne pas "polluer" la rubrique " en quête de parfum " avec mon enquête sur un parfum mais une telle rubrique n’existant pas j’ai compté sur la gentillesse des membres d’AP pour ne pas m’en tenir rigueur.
Poivrebleu, j’ai vraiment apprécié votre réponse longue et détaillée sur Cuir Beluga.
Je ne le porte pas encore, j’hésite, enfin...c’est plutôt mon portefeuille qui hésite.
Je ne saurais vraiment pas en parler aussi bien que vous mais absolument tout ce que vous écrivez correspond à ce que je ressens chaque fois que je le teste à part peut-être l’aspect huile d’olive et foin de la gousse de vanille. J’ai humé aujourd’hui plusieurs fois ma bouteille d’huile d’olive mais nenni. Par contre pour tout le reste d’adhère totalement.
Pour résumer et vous citer, douceur, onctuosité, confort, élégance et luxe sont les termes qui à mon sens définissent le mieux ce que je ressens. Un petit bémol sans doute au sujet du luxe. En effet, je me demande si cette sensation luxueuse n’est pas un peu influencée par le positionnement de ce parfum au sein de la marque. En tous cas, quel que soit ce qui induit cette impression de luxe, je dirais que je le perçois comme un luxe généreux, décontracté mais plein d’allure et loin de l’aspect snob, raide et glaçant qui est bien souvent ce qu’on peut lui reprocher.
Comme vous je trouve sa tenue et son sillage exemplaires, c’est peut être bête, mais j’accorde de l’importance à ces critères. Par exemple, j’adore Infusion d’Iris mais quelle déception de ne plus le sentir après moins d’une heure. S’il était tenace, il ne serait plus IdI me direz vous peut être...
Donc d’après vous La Tabac Blonde et le Narcissiste devraient se manifester pour m’expliquer tout le mal qu’ils pensent de ce cuir/daim vanillé ni tabac ni narcisse. C’est bon, j’ai préparé mon parachute !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jeanne Doré

par Jeanne Doré, le 27 janvier 2014 à 23:25

Bonsoir Briséis, félicitations d’avoir été l’heureuse élue de cette première "en quête de parfum" ! (Je vous raconte pas comme ça se bouscule en coulisses...)

Même si vous avez déjà eu de nombreuses propositions, je me permets de rajouter ici la toute première idée que vous aviez eue de Youggo (mais hors procédure :) : la XIIIème heure de Cartier, on y retrouve en effet un thé fumé vanillé, qui ne devrait pas vous laisser insensible.

Quelques idées supplémentaires, au cas où vous seriez à cours : Cuir de Russie de Chanel, Tobacco Vanille de Tom Ford, Vanille Absolument de l’artisan Parfumeur, et je ne sais pas pourquoi, mais je vous imagine bien avec un Parfum d’Empire : Fougère Bengale (thé+tabac+vanille), ou Ambre Russe (thé+cuir+bouleau)

Quoiqu’il en soit merci pour cette première demande très inspirante !

A très bientôt pour lire vos retours sur vos différents essais, et découvrir quel sera l’heureux élu !

Jeanne

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par jle, le 28 janvier 2014 à 10:58

J’ajouterai la Double Vanille de Guerlain qui seule ou en complément se révèle être une splendeur. N’hésitez d’ailleurs pas à "SACRILÈGE" la mélanger pour apporter sa touche boisée et vanillée à tout parfum qui vous paraît quasi ça mais pas assez. JE SAIS, on ne fait pas ça et pourtant...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

BleuIrisé

par BleuIrisé, le 27 janvier 2014 à 22:00

Dans un style un vanillé-tabac il existe la brume aromatique de Kiehl’s Vanille et Cèdre. Certains disent qu’il ressemble à Tobacco Vanilla de Tom Ford. Un parfum vanillé assez sec et fumé qui convient aussi bien à un homme qu’à une femme.C’est une fragrance assez simple dans sa composition (vanille,cèdre, iris et un chouia d’ambre ). mais très agréable sur peau je trouve. Le rendu est assez boisé-épicé et légèrement poudré.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par jackmon, le 27 janvier 2014 à 15:58

Fougere Bengale de Parfums d’Empire : puissant mais doux, tres tres fumé , pas ecoeurant

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Briséis, le 27 janvier 2014 à 16:39

La lavande me fait un peu peur mais il a l’air beau ! Tu le portes ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par jackmon, le 28 janvier 2014 à 21:39

Re,
oui, mais pas trop tot le matin a cause du cigarette ; il y a peu de danger lavandesque

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Briséis

par Briséis, le 27 janvier 2014 à 10:21

Bonjour !
Merci à tous pour vos suggestions, c’est adorable ! :)
Alors Habanita (edt et edp), Tea for two et Tabac blond, je connais déjà...aucun ne correspond à ce que je recherche malheureusement.
Habanita est "collant" sur ma peau, écoeurant à mort...Tabac blond fait vieillot et l’AP est inexistant au bout de 15 minutes ! :/
En revanche, Bruno, tu as visé juste avec le Galliano, c’est un parfum que je porte et qui me rappelle beaucoup l’odeur de l’atelier, sauf qu’il est très encens d’église sur moi, pas de cuir, ni de vanille...je l’adore ! J’aimerai un parfum plus puissant et "moelleux" (ohlala, c’est difficile d’expliquer clairement...pardon ! )
Le Mona di Orio , le Visconti et le Naomi Goodsir me semblent très proches de ce que je cherche, vais faire un tour chez Jovoy , moi...si vous avez d’autres idées n’hésitez pas !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Lillia, le 26 janvier 2014 à 21:11

Bonjour,
Je pense à Mona di Orio Vanille. C’est fumé, épicé et délicieusement vanillé.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Perséphone, le 28 janvier 2014 à 14:36

Chez Mona di Orio, Lux serait peut être intéressant à tester.
Sinon, chez Memo avez-vous déjà testé Lalibela (rose, vanille, tabac) et Siwa (vanille, cannelle, whisky) ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Farnesiano

par Farnesiano, le 26 janvier 2014 à 18:36

Connaissez-vous Cuir Velours de Naomi Goodsir ? Pas réellement fumé mais un fond délicieux : cuir, myrrhe et tabac, et cette petite pointe d’immortelle qui le rend si lumineux. Pas foncièrement ambré mais une impression de douce rondeur vanillée. Le pendant voluptueux de Bois d’Ascèse. D’aucuns le rapprochent de Daim blond. Personnellement, je le touve à la fois plus classe et plus intime. Un de mes chocs 2013 !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

zab63

par zab63, le 26 janvier 2014 à 16:39

Peut-être Tabac Blond de Caron, plus doux et vanillé aujourd’hui que la version d’origine.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

H24, le nouveau masculin d'Hermès fait le tour du cadran

H24, le nouveau masculin d’Hermès fait le tour du cadran

Quinze ans après Terre, et cinq après la nomination de Christine Nagel comme parfumeur maison, le sellier du faubourg Saint-Honoré propose son nouveau « pilier » à destination des hommes.

en ce moment

il y a 3 heures

Bonsoir, Soir de Lune ne tient pas, mais avez-vous essayé L’Eau du Soir ; un chypre très(…)

il y a 5 heures

Bonsoir Kouros, bonsoir à toutes et à tous, En réponse à votre dernière question , je dirais que(…)

il y a 13 heures

Heureusement qu’on arrive encore à être surpris par de nouveaux parfums !!!! Le talent d’un(…)

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Le Nez Insurgé

Le Nez Insurgé

Bordeaux (33)

Smell Stories

Smell Stories

Bruxelles (01)

C Desbrosses Institut

C Desbrosses Institut

Linselles (59)

Avec le soutien de nos grands partenaires