Auparfum

Mal aimé

Parfum d’empire

Flacon de Mal aimé - Parfum d'empire
Coup de cœur - Nouveau parfum
Note des visiteurs : (5 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

L’herbe est plus verte

par Clément Paradis, le 16 juin 2021

Certaines marques ont des collections « exclusives », Parfum d’empire a « L’Héritage corse ». Sixième acte de cet hommage aux plantes odorantes de l’île, Mal-Aimé refuse, par son titre, toute promesse.

Et pourtant… Rares sont les parfums pouvant s’enorgueillir d’une telle ouverture, verte et croquante, apportant sous notre nez quelques tiges gorgées de sève et sous nos pieds déjà les sentes abruptes de la garrigue. Serait-ce une ramure de tomatier ou même un piment ? Pire que ça, semble répondre malicieusement Marc-Antoine Corticchiato en mettant en avant les chardons, orties et autres mauvaises herbes qui l’ont inspiré.

Au milieu de celles-ci trône l’inule à longue tige et à capitules jaunes, dont le parfumeur a travaillé l’essence de manière inédite. Une note végétale humide de l’air salé du littoral domine ainsi un temps la composition, mais celle-ci se fait bientôt foin, comme gardant le secret d’un miel solaire et d’une menthe transparente.

Ce bouquet, arraché avec ses racines, fleure aussi la terre et convie un iris des moins consensuels, râpeux et minéral. Il n’en annonce pas moins l’éclaircie finale, celle d’une rose pâle, musquée, attachante en diable. Même si quelques accords de Paprika Brasil ou de l’Eau de gentiane blanche se rappellent à nos bons souvenirs, ce Mal-Aimé a de quoi laisser sans repères les nez les plus aguerris, tant on est peu habitué à sentir ces nuances de vert. Une part d’inconnu, sauvage, demande ici à être explorée. Accepter de se laisser perdre reste un bon moyen de rencontrer ce parfum, et finalement l’aimer comme il le mérite – mal peut-être au début, mais l’aimer quand même.

Cette critique est initialement parue dans Nez, la revue olfactive, numéro 11 - La vie & la mort - avril 2021.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Léa

par Léa, le 23 août 2022 à 14:12

Mon compagnon, qui normalement est quasi anosmique, me dit qu’il sent du céleri, et je dois admettre qu’il n’a pas tort...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Kouros, le 20 août 2022 à 07:22

Peut on vendre des parfums qui tiennent 1h, et sans sillage en plus, au même prix que des parfums qui durent une demi journée ou plus ?

Lez nez, créateurs, testent bien leur créations rassurez moi ? A aucun moment ils se disent "ok on va être honnetes, ce parfum ne tient pas on ne peut pas le vendre au même prix que les autres" ??

La qualité des ingrédients est peut être là, le talent des nez aussi, ok. Mais quand on achete un produit qui sert à se parfumer et que ce dernier ne remplit pas son rôle, on vent un produit mensonger.

Ce genre de parfums, aussi réussis soient ils, je met pas plus de 30e les 100ml.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Léa, le 20 août 2022 à 15:34

Pour ma part, j’adore le geste de me reparfumer que j’ai adopté depuis que je travaille de la maison. Surtout lorsque la trame narrative d’un parfum est aussi belle que celle de ce Mal-Aimé... ça fait plaisir de la vivre plus d’une fois dans la même journée. Je suis bien consciente que tout le monde est différent cela dit mais pour moi l’expérience prime sur la performance.

Je n’imagine pas ce Mal-Aimé plus fort, avec ses notes dérangeantes (dans le bon sens du terme). Il me semble qu’on serait hors-sujet avec une version puissante. Je crois donc que c’est entièrement intentionnel de la part de MAC, pour le meilleur et pour le pire.

J’aime bien l’idée d’une application en aquarelle, par touches superposées, en contrôle jusqu’à l’effet désiré.

Et si, comme beaucoup d’entre nous, vous alternez les parfums, vider un flacon prend un temps tel que le rapport sillage-prix devient secondaire, non ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Léa

par Léa, le 18 août 2022 à 21:14

Ayant reçu mon échantillon et ne pouvant attendre, je le porte au poignets avec En Passant au creux des coudes. La juxtaposition forme l’essence de mes étés.

Non, je ne vis pas en Corse mais au Québec. Près de chez mes parents, il y a des champs incultivés depuis des générations où l’on peut sentir cette odeur caractéristique entre toutes (j’apprends ici que c’est l’inule, sinon une astéracée s’en approchant) lorsque le soleil plombe.

Sur peau et sur touche, ce parfum forme deux mondes différents. Alors que le déploiement sur touche semble se faire au ralenti (je sens longuement la sauce maison aux habaneros d’une amie), sur peau les notes défilent en à peine deux heures, confidentielles, jusqu’au fond qui évoque par la bande le patchouli mais en mieux, moins savonneux, moins persistant, plus tendre, vert, solaire.

Deux choses sont sûres : ce parfum est une belle réussite, d’une singularité... et je veux le réessayer seul, plus abondant, en mode "je me parfume" et non "je teste".

P. S. : Si ce parfum et cette maison vous intriguent mais que vous peinez à les trouver, vous serez heureux d’apprendre que les jolis coffrets découverte de 5 parfums d’Empire sont gratuits, moyennant des frais de port raisonnables (20 euros à l’international).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Topaze1789

par Topaze1789, le 7 août 2022 à 17:07

Bonjour,
Après un coup de foudre pour Corsica furiosa, j’avais très envie de tester d’autres parfums de cette maison. Le descriptif me tentait beaucoup, un vert original ne pouvait que me plaire.
Vite un essai sur peau et là déception énorme, la tenue ou plutôt son absence me fait rager. Le parfum merveilleux au début m’évoque une campagne verdoyante et non la Corse en plein été .... mais il disparait sur ma peau en moins de 30 minutes.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Duolog, le 8 août 2022 à 11:44

Intéressant, chez moi c’est plutôt l’inverse, c’est Mal aimé qui tient mieux que Corsica furiosa sur ma peau. J’aime aussi beaucoup la manière dont Mal aimé évolue sur le tissu, il reste présent de longues heures de manière très douce.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

kismi

par kismi, le 5 août 2022 à 15:29

Bonjour à tous, pour moi ce Mal Aimé, c’est l’odeur chérie des herbes du maquis corse . C’est aromatique, je ne perçois pas tellement la verdeur . C’est plutôt sec comme effet, exactement comme si le vent chaud de l’ile vous amenait tout ça à la figure, avec la mer en toile de fond. De la terre rocailleuse aux feuilles aromatiques, une pointe d’immortelle : je trouve ça hyper réaliste. Il est très beau avec la chaleur et tient très bien sur ma peau. Marc-Antoine Corticchiatto m’avait déjà ébloui avec Musk Tonkin, Tabac Tabou et Corsica Furiosa. Pour moi c’est un génie. Des bises !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Farnesiano

par Farnesiano, le 8 décembre 2021 à 17:09

Bonsoir,
Quelqu’un d’autre que Dioptase aurait-il senti ce Mal-Aimé, qui s’avère impossible à trouver en Belgique ? J’ai adoré Acqua di Scandola et Salute ! J’aurais aimé avoir l’un ou l’autre avis éclairé sur ce Mal-Aimé, sorti il y a six mois. Rien que cinq posts sur Fragrantica et aucun sur Basenotes...
Un changement de distributeur intervenu avant la sortie de ce parfum empêcha l’arrivée en boutique de ce nouvel opus de Parfum d’Empire. Toute découverte sur le terrain me semble déormais interdite. Certains magasins se déclarent en rupture de stocks pour plusieurs créations et une célèbre parfumerie de niche bruxelloise qui distribue la marque depuis fort longtemps alla même jusqu’à me conseiller un achat via une filière étrangère...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Mélofée, le 9 décembre 2021 à 15:37

Bonjour Farnesiano,
Et bonjour à tous car je suis nouvelle ici (même si je "sous-marine" depuis 3 ans.
Si vous ne l’avez pas encore visionnée, je vous conseille la vidéo de "À La Recherche" sur ce Mal Aimé.
Magnifique parfum, mal connu... que ce beau Mal Aimé que personnellement j’aime beaucoup...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Mélofée, le 9 décembre 2021 à 15:38

Bonjour Farnesiano,
Et bonjour à tous car je suis nouvelle ici (même si je "sous-marine" depuis 3 ans).
Si vous ne l’avez pas encore visionnée, je vous conseille la vidéo de "À La Recherche" sur ce Mal Aimé.
Magnifique parfum, mal connu... que ce beau Mal Aimé que personnellement j’aime beaucoup...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Farnesiano, le 9 décembre 2021 à 18:57

Merci beaucoup, Mélofée.
Voilà un achat en vue, lors que je m’étais promis de ne plus céder à aucune envie avant mars 22... Bonne soirée ! Un fan de Marc-Antoine
PS. J’aime bien quand un sous-marin refait surface ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Mélofée, le 10 décembre 2021 à 05:08

Merci Farnesiano,
si vous souhaiter découvrir ce Mal Aimé, je peux vous en faire parvenir avec grand plaisir un petit décant.
Une "fan" de Acqua Di Scandola et grande admiratrice de son créateur et de ses tours génoises. Mon adresse mail devrait apparaître dans mon profil. Bonne journée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Mélofée, le 10 décembre 2021 à 05:15

*si vous souhaitez...
Désolée...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Farnesiano, le 10 décembre 2021 à 09:31

Mille mercis, Mélofée, c’est très gentil de votre part mais entre-temps j’ai appris qu’un cadeau que je vais déjà qualifier de " Bien-Aimé " ;-) allait m’être offert à Noël... Je me réjouis.
Trois séjours en Corse (d’une côte à l’autre, les régions de Bastia, Corte et Calvi ainsi que toute la Balagne) m’ont fait découvrir et aimer (moi qui suis du Nord de la Belgique et qui vis à deux pas des frontières allemande, hollandaise et luxembourgeoise) l’odeur du maquis et celle absolument extraordinaire de l’immortelle, révélation que Sables d’Annick allait confirmer un peu plus tard.
Dans l’ensemble, je n’aime pas trop les parfums aquatiques, marins ou salés mais je craque pour le délicat Sel marin de James Heeley et l’Acqua di Scandola de Parfum d’Empire. Corticchiato a, selon moi, signé dans l’histoire de la parfumerie d’authentiques chefs-d’œuvre : Ambre Russe, Fougère Bengale, Musk Tonkin, Acqua di Sc., Belles Rives, Désarmant et avant tous ceux-là, Tabac Tabou ! Bonne journée et encore merci.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Mélofée, le 10 décembre 2021 à 10:06

Bonjour Farnesiano
Je citerais également Corsica Furiosa et son lentisque, ainsi que le magnifique Immortelle Corse. Tous deux me conduisent immédiatement dans un maquis écrasé de soleil.
Dans Mal Aimé, vous y apprécierez l’inule odorante.
Au cas où, une vidéo très intéressante : Nez dans le maquis sur TV5MondePlus.
Très bonne journée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Farnesiano, le 10 décembre 2021 à 17:20

Merci et bon w-e !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par dioptase, le 20 juin 2021 à 15:34

Qu’il est beau ce mal-aimé ! Testé il y a quelques jours sur ma peau : un départ très vert, un peu fumé, un chouia de menthe, puis il s’adoucit peu à peu sur un cœur floral et devient plutôt sec en fin de journée. Il m’évoque une promenade dans les prés en fin de journée, au cœur de l’été. Je ne pense pas avoir découvert tous ses secrets et c’est avec plaisir que je remettrai mon nez dessus.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Uther974

a porté Mal aimé le 9 mars 2023

Sa note :
Léa

Léa

a porté Mal aimé le 23 août 2022

Sa note :
Léa

Léa

a porté Mal aimé le 20 août 2022

Sa note :

à la une

Smell Talks : Quand le sillage monte en grade

Smell Talks : Quand le sillage monte en grade

Jeanne Bichet, évaluatrice, Mark Buxton et Sidonie Grandperret, parfumeurs chez Luzi, expliquent l'accompagnement des marques vers un segment plus « niche ».

en ce moment

il y a 2 jours

Bonjour Farnesiano et merci de votre réponse. Je vais tâcher de mettre le nez sur Shéliane.(…)

il y a 3 jours

Bonsoir Lia Marsh, Je ne connais pas la version actuelle de Scherrer 2. L’ancienne me rappelle(…)

il y a 3 jours

Bonsoir, Je ne sais où poser ma question. Quelqu’un d’autre que moi voit-il une parenté entre(…)

Avec le soutien de nos grands partenaires