Auparfum
Flacon de Merveilleuse - Les Merveilleuses Ladurée
Note des visiteurs : (1 vote)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

L’audace de la violette

par Yohan Cervi, le 19 mars 2019

La célèbre maison de macarons ose un floral tendre et désuet qui fait fi des tendances, en accord parfait avec son univers retro et rococo.

Après le maquillage, la ligne de produits dérivés Les Merveilleuses de Ladurée s’enrichit d’une eau de parfum, présentée comme une ode à l’iris.
Mais la note ne joue pas en solo et semble plutôt s’inscrire dans le prolongement de la violette, avec laquelle elle partage de nombreuses facettes.
Les accents verts et râpeux de la feuille de violette émergent avec pudeur, avant que la fleur ne se déploie, légèrement fruitée et poudrée, dans un registre qui rappelle Pourpre d’automne de la maison Violet ou Misia de Chanel. Cette boule de violette irisée s’enroule dans les muscs et les baumes, avec pour seule aspérité une crémeuse touche de cuir.
En s’inscrivant dans l’univers suranné et un peu folklorique de Ladurée, ce joli parfum reflète un parti pris audacieux, celui de lancer sur un marché de masse un accord floral tendre et désuet qui fait fi des tendances.

___
Merveilleuse eau de parfum, 58 euros/30ml et 82 euros/50ml, en exclusivité chez Nocibé

Cette critique est parue initialement dans le 6e numéro de Nez, la revue olfactive

à lire également

Amour de merveilleuse
critique

Amour de merveilleuse

Ceci n’est pas un macaron

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Farnesiano

par Farnesiano, le 22 mars 2019 à 15:49

Pouvoir évocateur des mots.
La lecture hier soir de cette belle critique m’aura poursuivi jusque dans mon sommeil. En effet, cette nuit, en rêve, j’entrais dans une parfumerie où je devais m’étonner de ne pas trouver l’objet de mes désirs, ce parfum Ladurée. « Nous ne connaissons pas cette marque, Monsieur, et encore moins le parfum. Vous devez vous tromper, cette marque n’existe sûrement pas ! » me dit une jeune vendeuse. « Mais enfin, m’écriai-je, ce n’est pas possible. Tenez, j’ai là un échantillon que m’a gentiment envoyé une amie. » Echantillon que j’ignorais posséder et que comme par miracle, je sortis de ma poche. « Sentez cette merveille, mademoiselle. » Et de sentir de conserve le joli bouquet où dominaient l’iris, la violette et le cuir. Le plus amusant, et le plus étrange, c’est qu’au réveil, ce parfum je l’avais senti ! Non pas en rêve mais pour de vrai et j’en distinguais toutes les notes, j’en percevais le sillage, j’en savourais l’évolution sur mon poignet et le revers de ma veste.
En amoureux des parfums à l’iris aussi variés que Misia, Pourpre d’Automne, Belles Rives, Grey Flannel, ISM, Cuir Améthyste, Iris Cendré et Bois d’iris, je succomberai fort probablement au charme désuet de ces Merveilleuses de Ladurée.
Pouvoir évocateur des mots du parfum, force des images que ceux-ci engendrent, jusque dans mes rêves… Merci, cher Yohan, de nous révéler une fois encore ces innombrables merveilles, petites ou grandes, du vaste univers olfactif.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Absinthe

par Absinthe, le 21 mars 2019 à 14:21

Merci Yohan, voilà un parfum qui fait envie en ces premiers jours de printemps : des fleurs fraîchement écloses, de jeunes pousses vert tendre gorgées de jeunesse, une douceur dans l’air, les prémices des vrais beaux jours et un besoin de légèreté, de gaieté... pour moi le printemps, même s’il me rend optimiste - à tendance gâteuse - restera toujours synonyme de nostalgie, mais une nostalgie heureuse. Donc ce petit côté suranné ne pourrait que me plaire !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Tamango

Tamango

a porté Merveilleuse le 31 janvier 2020

Sa note :

à la une

L'Esprit libre souffle sur Divine

L’Esprit libre souffle sur Divine

Cinq ans après son dernier lancement, la maison dinardaise présente un nouveau féminin, ode à la liberté et aux ciels d’été.

en ce moment

il y a 7 heures

Bonjour, l’herba mimosa est il comparable à l’infusion de Prada ? Après avoir eu une révélation(…)

héspéridés a commenté Sables

il y a 12 heures

Moi la première fois il m’a rebuté et j’ai adoré que la deuxième fois. Mais je le trouve très(…)

Petitprince a commenté Sables

il y a 12 heures

J’ai senti sable par hasard dans un galerie lafayette un samedi. N’étant pas adepte des parfums(…)

Dernières critiques

Green Spell - Eris Parfums

Cinquante nuances de vert

Nightclubbing - Celine

Cigarette en chocolat

Izia la nuit - Sisley

Rose en bouquet vintage

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Avec le soutien de nos grands partenaires