Auparfum

Idole

Lubin

Flacon de Idole - Lubin
Note des visiteurs : (2 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Sculpture exotique

par Samuel Douillet, le 23 mai 2019

Où l’on passe d’un navire corsaire à un luxueux cabinet tapissé d’acajou.

Idole, un des parfums fétiches de la maison Lubin, sculpte un bois exotique dans une liqueur ambrée. Mais d’abord, un peu d’histoire : en 2004, Gilles Thévenin acquiert la maison Lubin, qui depuis quelques décennies changeait de mains régulièrement (passée par exemple par le groupe Muelhens, détenteur de la célèbre eau de Cologne 4711). Grâce à ce rachat, Gilles Thévenin sauve la marque d’une suppression pure et simple, malgré plus de cent ans d’existence à l’époque.

Idole est le premier parfum que publie la maison nouvelle génération. Mais si cette création porte le même nom qu’un ancêtre lancé en 1962, la comparaison s’arrête là - l’ancienne version était un parfum floral discontinué. Gille Thévenin se tourne alors vers Olivia Giacobetti (Premier Figuier, En passant, L’Éther, Tilleul) pour développer une eau de toilette. Les deux personnages échangent de fragrants souvenirs de lointaines contrées : Célèbes, en Indonésie que le propriétaire de la marque a habitée, et l’île de Zanzibar, au large de la Tanzanie, pour la compositrice. Ils se rejoignent ainsi sur les odeurs épicées des marchés surpeuplés et des cales des bateaux marchands. S’aventurant sur cet axe maritime Macassar - Zanzibar, le parfum prend logiquement forme autour d’une trame épices-bois, avec une bonne rasade de rhum qui s’invite pour achever de peindre le tableau « vieux galion corsaire chargé de précieuses marchandises ».

Un magnifique flacon, dessiné par Serge Mansau, convoque des images et des sons tout droit sortis des terres d’Afrique. En 2011, l’eau de parfum se substitue à l’eau de toilette et c’est cette version qui est désormais commercialisée et décrite ici.

L’ouverture dévoile une orange amère trempée dans un fond de rhum ambré mâtiné de sucre de canne, et on comprend tout de suite que ce parfum va nous faire voyager. L’alcool et l’agrume s’évaporent en volutes safranées, et en l’espace de quelques instants, le fantôme de Safran troublant apparaît (de la même auteure, pour L’Artisan parfumeur en 2002). Le thème principal développe son bois lancinant, très sec et d’une folle élégance, rejoint par des couches d’ambre et de cuir. Ce superbe équilibre ouvertement tropical entre épices, bois, cuir et liqueur donne chaud, très chaud !

Le dénouement, toujours impeccable de bon goût, me fait penser à Palissandre d’Or d’Aedes de Venustas, qui lui tire un peu plus vers les épices froides (cardamome, baies roses, coriandre) et l’aspect sec de l’Ambroxan.

Si l’inspiration est explicitement exotique, et manifestement prolongée dans les notes qui le composent, on peut aussi s’extraire de ce schéma en imaginant Idole au milieu d’une décor plus contemporain, comme l’opulent intérieur d’un luxueux cabinet, avec, sur une étagère, un discret petit masque africain gardant ses secrets.

En prenant un peu de recul, j’aime bien essayer de situer Idole sur la mappemonde olfactive dressée par Olivia Giacobetti. Si on pense souvent à elle lorsqu’on évoque des ambiances éthérées, aériennes, ou encore boisées (mais un bois subtil, moulu en fine poudre, pas la matière brute et dure), cette création démontre qu’elle fait aussi des merveilles dans des atmosphères plus chaudes ou moins sages (Splash Forte, Costes, Dzing ! et Safran troublant encore). Avec comme dénominateur commun, une admirable finesse d’exécution que cette sculpture exotique illustre à travers ses courbes, ses facettes et ses anfractuosités.

Achat en boutique

La marque Lubin est disponible dans les boutiques partenaires de notre annuaire de points de vente de parfums de niche listées ci-dessous :

Jovoy Paris

Paris (75)

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Iridescente

par Iridescente, le 28 mai 2019 à 09:48

Mise à jour : voici Idole parée de ses colliers d’ambre à mon bras. J’avoue qu’à la première bouffée Féminité du bois m’est venu en tête, sans doute à cause du fruit presque confit dans l’alcool qui roule d’abord sur la peau (bigarade pour Idole, prune et pêche pour Féminité) avant que les bois s’installent.

Mon seul problème étant que maintenant, je n’ai qu’une envie, c’est de re-sentir et Galaad et Korrigan.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Chanel de Lanvin

par Chanel de Lanvin, le 23 mai 2019 à 15:01

Olivia Giacobetti qui a réalisé pour L’Artisan Parfumeur : Passage d’Enfer.
Mon premier encens.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Iridescente, le 27 mai 2019 à 19:45

Elle a aussi créé Elixir chez Penhaligon’s, un autre encens archi-chic, qui lui s’échappe d’une rose de Turquie s’épanouissant sur un lit d’épices et de bois brûlants. En revanche, comme Passage d’Enfer, je le trouve léger, léger...

Sinon, je viens de dénicher un flacon presque neuf d’Idole sur la Baie pour presque rien, à croire qu’AuParfum verse maintenant dans le prophétique ! Je reviendrai dès mon précieux jus livré parce que la seule fois où je l’avais pu sentir, c’était juste avant l’envoûtant Akkad, tant convoité, et qui éclipsa tout.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Garance, le 29 mai 2019 à 11:46

Akkada été un véritable choc olfactif : c’est un parfum somptueux, mais presque intimidant. J’ai à présent très envie de découvrir Idole, grâce à cette critique.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par ghost7sam, le 29 mai 2019 à 13:16

Bonjour Garance,

Content que l’article vous redonne envie de sentir Idole. Comme je disais à Iridescente, je n’ai qu’un vague souvenir d’Akkad, mais récemment j’ai revu le documentaire qui a été tiré de sa création : le reportage suivait la double création de Korrigan et d’Akkad par Thomas Fontaine et Delphine Thierry respectivement.
ce reportage est toujours trouvable sur le net.

peace !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par ghost7sam, le 29 mai 2019 à 13:14

Bonjour Iridescente,

* Passage d’Enfer est un passage obligé pour tout amateur d’encens, en effet, et quel nom ! pour un parfum à connotation religieuse :-)

* Sinon, de quel "baie" voulez-vous parler ? je suis curieux...

* Je confonds souvent Akkad avec Galaad, créés en même temps je crois et les deux inspirés par les civilisations antiques du moyen-orient. Dans l’Ancien Testament d’ailleurs, le pays de Galaad se prononce "Guil’ad" en hébreu biblique. Le peu de souvenirs que j’ai d’Akkad est un bel ambré aromatique, mais je ne sais s’il se distingue des autres grands ambrés classiques (—> tiens, le sujet revient sur la table avec "Ambré Lumière" de Molinard.

bien à vous !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Demian

Demian

a porté Idole le 10 février 2021

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
Portrait of a lady

Portrait of a lady

a porté Idole le 24 mai 2019

Sa note :

à la une

Enhanced pepper

Enhanced pepper - Corps volatils

Une composition 100 % naturelle qui place l’essence de Piper nigrum malgache au centre de sa formule.

en ce moment

il y a 52 minutes

Je conseille vivement d’aller sentir « Belle de Grasse » de Fragonard, quelle belle surprise. Un(…)

il y a 2 heures

Si personnellement le nom ne me dérange pas (le flacon de 24, Faubourg me saute à la mémoire(…)

gladys39 a commenté Shalimar

il y a 8 heures

Bonjour, Marre de papillonner de parfum en parfum J’essaie de me fixer à un seul parfum Je(…)

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Avec le soutien de nos grands partenaires