Auparfum

Chanel, le N°5 passe à L’Eau

par Jeanne Doré, le 23 mai 2016

Si vous traînez parfois sur Instagram, Twitter, Facebook, vous n’aurez sans doute pas échappé à toutes ces photos de champs de rose et de journalistes se roulant dans les cuves de pétales. Vous aurez également peut-être lu quelques reportages un peu plus détaillés et pédagogiques, comme par exemple celui-ci.

C’est qu’il y avait de la concurrence entre les marques, à Grasse, en ce mois de mai, pour inviter les journalistes et rédactrices beauté à la récolte de la célèbre rose Centifolia. Et Chanel était bien sûr de la partie, car c’était aussi l’occasion de présenter en avant-première leur prochain parfum...

La maison l’avait annoncé en début d’année, il y aurait en 2016 une nouvelle version du N°5 ayant pour but de rajeunir un peu son image, et d’attirer les jeunes filles pas très friandes de l’iconique parfum aldéhydé d’origine (mais en aucun cas pour le remplacer).

En septembre sera donc lancé N°5 L’Eau, une interprétation plus fraiche et plus légère du N°5, décrite comme simple et sophistiquée, intemporelle et audacieuse.

Olivier Polge, qui a rejoint la maison Chanel auprès de son père Jacques Polge en 2013, a composé une variation à la fois fidèle à l’esprit, mais d’une manière plus contemporaine, en travaillant la fameuse rose Centifolia (ou rose de mai) cultivée à Grasse, et une essence d’ylang-ylang spécialement distillée, qui donnerait à la composition un éclat plus vert, croquant et lumineux.
N°5 L’Eau contient également des notes de mandarine, citron, bergamote, orange, aldéhydes, jasmin, santal, cèdre et muscs blancs.

Et, parce qu’il en faut bien une : Lily-Rose Depp, déjà ambassadrice de la marque pour une collection de lunettes, sera l’égérie de la campagne publicitaire réalisée par Johan Renck, qui sera diffusée à la rentrée.

Chanel N°5 L’Eau, disponible en septembre.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par plan.valerie, le 8 octobre 2016 à 16:52

j’ai essayé la nouvelle eau de toilette Chanel n°5 l’eau et je suis très déçue car elle n’a aucune tenue une fois vaporisé sur ma peau et mes vêtements senteur agréable du reste très frais avec un air de l’eau première mais avec moins de piquant . l’odeur part au bout d’une heure donc déception assurée car il faut bien évidemment en remettre et encore et encore plusieurs fois dans la journée comme le suggère d’ailleurs la publicité qui vente ce nouveau parfum je cite "vaporiser sur la peau et sur les vêtements d’un geste spontané insouciante généreux . renouveler à l’envi." je confirme il faut vaporiser généreusement si l’on veut sentir quelque chose et en plus renouveler souvent car l’odeur ne reste pas plus d’une heure. à cela on rajoute le prix qui lui n’a pas baissé 125,5 chez sephora , donc je regrette mon achat et cela n’a rien à voir avec les autres parfums de Chanel qui eux tiennent la journée .

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Salammbô

par Salammbô, le 7 octobre 2016 à 13:37

Mais pourquoi, pourquoi s’évertuer à littéralement défoncer un parfum mythique comme le No.5, pour lui coller une petite sœur, dont l’identité (à supposer qu’il y en ait une) n’a plus rien à voir avec celle de son modèle ? Pourquoi ne pas simplement lui attribuer un autre nom ? Mystère de marketing. Et pourtant, c’est un métier que je respecte. Sauf dans la parfumerie, où l’on nous prend un peu trop pour des quiches. Tristesse infinie.
Pour en venir au No. 5 L’Eau, ce jus n’a en commun avec le No.5 que les aldéhydes - et encore, la note savon très (trop) présente a provoqué chez moi un rejet immédiat, à la limite du dégoût.
Bref. Je n’ai pas aimé.
A noter également qu’il ne m’évoque rien de particulier. Juste une eau fraîche (ah, oui, car le citron est bien présent également) pour jeunes filles qui veulent faire comme maman, en portant du Chanel. Oui, c’est un peu raide.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Nymphomaniac

par Nymphomaniac, le 28 septembre 2016 à 00:09

c’est joli, ça mange pas trop de pain ; elle s’éloigne davantage du N°5 (ancienne période) que ne le faisait l’eau première, qui conservait voire réanimait sous d’autres facettes l’adn quasi-disparu du N°5 actuel

en attendant la deuxième eau pour 2017, puis éventuellement l’eau première extrême pour 2018, puis enfin l’eau dernière de l’eau première pour 2019, celle-ci – l’eau, donc – me semble nettement plus gnangnanteuse que l’eau première et n’apporte pas grand chose par rapport à cette première "déclinaison"

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par COCOADDICT, le 27 septembre 2016 à 21:44

je n’aimais pas le parfum, je ne déteste pas cette eau, mais je la trouve sans caractère, sans originalité ; c’est une eau quelconque, une simple eau fraîche aux notes très éphémères sur ma peau, comme toutes les eaux... ce n’est pas ce que j’attends d’un Chanel !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Farnesiano

par Farnesiano, le 19 septembre 2016 à 21:44

Testé L’ Eau cette après-midi. À la lecture des commentaires ci-dessous, je redoutais le pire. Ma surprise fut plus qu’agréable. Cette Eau est littéralement adorable : fraîche, légère, fruitée " agrumes ", à peine sucrés, avec de jolies fleurs blanches plutôt abstraites, ou plus exactement épurées, des aldéhydes très subtilement poudrés, pas métalliques pour un sou élégamment discrets menant vers un fond gentiment musqué, et à peine vanillé. Légère et d’une tenue moyenne, certes, mais que peut-on exiger d’une eau ? Je la trouve très Chanel au fond, avec une filiation, dans les notes de tête avec L’Édition blanche, en plus féminin évidemment, puis un petit clin d’oeil au N°19 poudré, et forcément une réminiscence du N°5. En fin de course, je trouve à cette Eau une réelle parenté, la vanille en moins, et l’esprit Chanel en plus, avec Shalimar Le Souffle de Parfum, que j’apprécie énormément. Voilà une eau réussie, bien dans l’air du temps mais pas impersonnelle et que pour ma part je trouve réellement bien composée. Le superbe Boy et surtout le génial Misia m’avaient convaincu du talent d’Olivier Polge. Confirmation, pour le moment, que la maison Chanel-Parfums est dans de bonnes mains.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

DOMfromBE

par DOMfromBE, le 2 septembre 2016 à 21:37

Et voilà, ça y est.
Je l’ai testé sur peau cet après-midi, à Bruxelles, avant de prendre mon Thalys. Et dans le RER, il n’y avait plus grand chose au moment de quitter Paris Nord.
Je ne prétends pas parvenir à décortiquer toutes ses notes, son évolution.
Il a la politesse d’éviter le sucre. C’est une Eau Première encore plus "agrumes". La fraîcheur est au rendez-vous.
Est-ce que c’est Chanel ? Est-ce que c’est N°5 ?
C’est bien 2016, prêt à sentir, consensuel, pas vraiment décoiffant.
Les lolitas qui trouvent que le N°5 sent la vieille vont certainement se l’approprier car elles n’ont plus le nez trop entraîné à apprécier Cristalle et le Coco Mademoiselle leur rappellerait leurs mères...
Chanel va sans aucun doute réaliser de très beaux objectifs chiffrés.
Pour le reste... A chacun de se faire sa propre opinion.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Garance, le 3 septembre 2016 à 09:53

J’étais particulièrement curieuse de cette "Eau"...
Beaucoup d’agrumes en tête, effectivement. Une parenté évidente avec l’Eau Première (mais c’est en même temps logique, vu l’ancêtre commun !), sans vanille.
Il est effectivement fugace. Mais ce qui me dérange le plus c’est l’aspect lisse, assez plat à mon goût. Il fait un peu "cadeau idéal pour une jeune fille de bonne famille" : c’est "frais", la légèreté, le peu de tenue ne risquent pas de déranger l’entourage, nulle vulgarité dans ce parfum qui ne me laissera pas non plus un grand souvenir.
Je préfère de beaucoup l’Eau Première, à qui je trouve plus de personnalité. (Mais je déplore son manque de tenue, je ne le porte pas pour cette raison.)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 3 septembre 2016 à 10:02

C’est exactement ça, Garance, la jeune fille lisse aux cheveux bien coiffés... Elle est mignonne. Parfois on se retourne, mais on l’oublie vite. Elle ne sort pas du lot.
Ce Numéro 5 L’ Eau me rappelle Happy de Clinique et il ne m’aurait vraiment pas déplu dans une autre marque, comme Lacoste, Boss... C’est comme ça, Chanel réinvente le N° 5 et le monde change. J’ai même à un certain moment senti un vieux flacon de N° 5 qu’on aurait rincé avec une cologne Hermès. ET ce n’est vraiment pas négatif quand je dis ça.
"Mon" N° 5, c’était l’ EDP. Je reconnais l’ancrage très années 80, gras, vanillé, santalé, mais il n’y a plus beaucoup de présence et très peu de sillage, contrairement à mes souvenirs jusque 2010 environ.
Effet IFRA ?... C’est plus que probable.
Donc, NEXT ! 130 € sans tenue, sans sillage et pour un électrocardiogramme vallonné comme les Pays_Bas... Facultatif (pour moi).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par estelleagnesse, le 24 mai 2016 à 21:53

Lily Rose Depp en égérie Chanel, bref.
Par curiosité j’irai sentir cette eau, bien sûr mais l’acheter....

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

DOMfromBE

par DOMfromBE, le 24 mai 2016 à 11:23

Bonjour,
En attendant septembre et le "verdict", je suis tout de même dubitatif.
Jusque là, je disais souvent que Chanel lançait, puis était suivi, imité... Mais...
Rajeunir la clientèle du N°5, c’était la mission de l’Eau première...
Passer de la mère à la fille, vu chez Mugler...
Et les "Eaux"... Il y en a déjà chez tout le monde...
Alors, quelle sera la pertinence de cet opus ?
J’espère que ce ne sera pas le Chanel de la rentrée des classes à fourrer dans le sac entre Smartphone et trousses... Positionné entre Poison Girl et La Vie en Carambar fluo de Lancôme, Eau "je-ne-sais-pas-quoi"...
Bref, bof.
 ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Doblis

par Doblis, le 24 mai 2016 à 00:19

Perso, je n’ai pas été fan de l’Eau Première.
Alors l’Eau me fait déjà un peu peur. Je n’aime pas les flankers des grands classiques. Ca les rabaisse en général.
Mais on sait bien que le but est de vendre, de distiller au plus grand nombre.

Ce qui pourrait me rassurer, ce sont les deux premières créations d’Olivier Polge pour Chanel : Misia et Boy.
Je trouve, dans ces deux parfums, un certain équilibre et une certaine patte, un raffinement.
Verdict en septembre pour la suite.

Quant à Lili-Rose, idem que tout ce qui a été dit... surtout que sur certaines photos récentes du festival de Cannes, je l’ai trouvée plus que médiocre.
En cherchant, on peut déjà trouver une photo d’elle embrassant un énorme flacon de N°5 l’Eau où elle est quand même très jolie. Ouf elle a les yeux fermés. Parce que son regard n’a pas la douceur des yeux de sa mère. Lily-Rose est trop "selfie", encore trop jeune, froide.
Enfin on sait bien que ce choix est fait également pour rajeunir la marque : Vanessa a été Coco, Lili-Rose sera l’Eau, Jack sera-t-il lui aussi la future égérie d’une éventuelle Bleu l’Eau (j’évite d’écrire l’Eau Bleu... ça fait produit pour WC...)
Mince, Vanessa a bien fait de se séparer de Johnny... il est parti chez Dior ! Le Fourbe !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

rose de nuit

par rose de nuit , le 23 mai 2016 à 17:20

L eau première était très réussie et c est un moyen de capter une nouvelle clientèle car Chanel numéro 5 est un peu pour moi connoté mamie , ma grand mère le portait...
Quant au choix de l égérie tout à fait d accord avec les précédents commentaires.... Vendre encore et toujours...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Myths Woman

Myths Woman - Amouage

Une création poétique, abstraite et foisonnante d'idées autour d'une chimère florale et des facettes végétales.

en ce moment

Farnesiano a commenté Myths Woman

il y a 15 heures

Merci, Alexis, pour cet article plutôt bref mais qui fait le tour de la question. Inutile de(…)

il y a 17 heures

Hello DOMfromBE et everybody ...Pétrichor si vous passez par ici et d’autres experts ... je(…)

hier

C’était pour moi, touriste belge à Paris (mais régulier, 2 à 3 fois par an), la découverte d’un(…)

Dernières critiques

L’Ouïe - Pentalogies

Tendre l’oreille

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Parfumerie Ambre

Parfumerie Ambre

Boulogne-Billancourt (92)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019

Avec le soutien de nos grands partenaires