Auparfum

Un premier « vrai » parfum...

Vous cherchez désespérément votre parfum idéal, pour vous ou pour un être cher ? Vous ne vous retrouvez pas dans les conseils donnés en magasins ou les articles dans la presse ?

par Léa, le 14 février 2014

Pour qui ? Pour moi

Âge 36

Sexe Une femme

Budget Peu importe

Circuit Peu importe

Je cherche une aiguille dans une botte de foin, c’est à dire, un premier « vrai » parfum, et j’ai du mal à trouver un point de départ. J’espère surtout partir de suggestions éclairées pour préciser ma recherche au fil des essais.

Je n’ai jamais porté de parfum, (ce qui est assez courant ici, au Québec), sauf une fois à mon mariage. On m’avait offert Lacoste pour femme, qui convenait, à cette époque, à mon innocence proprette de jeune mariée. La discrétion de cette effluve m’avait plu. Je ne cherche donc pas nécessairement quelque chose de similaire, puisque je ne suis plus cette jeune fille ! Reste que je cherche toujours un parfum frais, élégant et discret, facile à porter à toute heure du jour.

Ma madeleine est l’odeur de la forêt après la pluie, la mousse, le bois mouillé, les aiguilles de pin... Mes souvenirs d’enfance et les très beaux moments de ma vie adulte sont tous dans la forêt québécoise ou corse. J’ajouterais à cela l’odeur de la première neige.

Les odeurs qui me plaisent : néroli (beaucoup), tilleul (aussi), bergamote, romarin, coriandre, lavande, basilic, pamplemousse...

Ce qui ne me conviendrait pas : les parfums capiteux, épicés, sucrés, poudrés ou envahissants.

Je suis une personne contemplative, portée sur l’introspection, qui se sent heureuse en forêt ou en montagne, portée par ses pas, ou encore le nez dans un livre avec une tasse de rooibos. J’ai horreur du clinquant et du criard ; je préfère posséder moins mais mieux, ce qui vaut pour les vêtements, chaussures et produits de beauté. Ma routine beauté est simple et rapide, un peu de mascara, un chignon fait rapidement, une paire de cavalières et me voilà prête à sortir. Vous voyez le topo !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Léa

par Léa, le 4 mars 2014 à 01:51

Petite mise à jour : j’ai essayé sur moi un échantillon d’Un été en douce que la gentille dame d’Ogilvy m’avait laissé... j’ai passé la journée à renifler ma veste avec béatitude. Résultat : je suis accro. Ce n’est donc pas un parfum que je vais me procurer, mais bien deux... Nous avons créé un monstre (mais un monstre qui sent merveilleusement bon) ! Ce parfum a une tenue très brève sur peau, ce qui fait que je l’avais mis de côté au départ, mais sur les vêtements, il conserve un beau sillage doux. Et il sent le bonheur ! Je le réserve pour l’arrivée des beaux jours, en attendant... eau de narcisse bleu ! <3

Quelqu’un a essayé Trèfle Pur de L’Atelier Cologne, Eau de Gentiane Blanche, Thé pour un été, L’eau de l’artisan ? Quoi que rendue là, si j’ai encore un coup de foudre, ça va finir par coûter cher !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 5 mars 2014 à 00:10

Des quatre parfums que vous citez à la fin, seule l’eau de gentiane blanche me semble vraiment à découvrir : trèfle pur est, selon moi, le plus bel atelier Cologne mais ça reste un truc vert frais pas hyper intéressant (c’est pour vous dire le niveau), surtout à côté de la tête du narcisse bleu. Le thé estival de l’artisan est dans la même veine que l’été en douce en plus inconsistant (jamais compris ce parfum, il ne sent rien pour moi). L’eau de l’artisan est un aromatique frais pas moche mais le narcisse bleu à côté quoi...

l’eau de gentiane blanche est plus radicale que le narcisse bleu, elle joue sur des notes amères un peu menthées, terreuses, mais très fraîches, très montantes. C’est très joli, et vraiment à sentir ( il est unique sur le marché).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Léa, le 5 mars 2014 à 02:50

Merci pour vos commentaires ! J’ai Trèfle pur sur le poignet et effectivement, c’est une « savonnette » assez sage qui me rappelle un genre de Ô rajeuni (pourquoi les boisés/verts sentent-ils donc si souvent la savonnette ? Je vous garantis que c’est la dernière odeur qui vient à l’esprit après quelques jours à marcher dans l’arrière-pays d’ici, sauf peut-être en fantasme !). J’espère trouver l’Eau de Gentiane blanche chez Ogilvy car aucun des trois comptoirs Hermes que j’ai visités ce midi ne la tenait. Les descriptions que je lis un peu partout me mettent en appétit.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Léa

par Léa, le 23 février 2014 à 01:24

Essai après essai, rien ne détrône l’Eau de Narcisse Bleu !

J’ai pourtant fait une orgie de mouillettes chez Goutal (Eau d’Hadrien, que je pourrais porter lorsque j’ai envie de beaux agrumes juteux, Nuit étoilée, une odeur douce et enveloppante bleu-mauve onirique, mais que j’aime quand même moins que EdNB, Ninfeo Mio, surprenant avec cette figue qui à mon nez fait presque coriandre, mais qui devient un peu écœurante à la longue, Eau du Sud, festive et légère, qui à mon nez, laisse filtrer un peu de coco sous une tête de pamplemousse, Un Matin d’orage, rond, frais et sensuel, mais un peu trop entêtant pour moi), un bel univers de parfums qui racontent chacun leur histoire, une histoire jamais ennuyeuse, toujours différente, mais rien qui ne me va comme un gant pourtant.

Je pourrais m’imaginer porter l’Eau de Cartier pour une entrevue : fine, discrète, évoluant vers le boisé... pas de grandes émotions, mais de l’élégance, oui. J’ai trouvés Essence de Rodriguez et Néroli Sauvage de Creed bien mais pas transcendants. Il faudra voir sur la peau si l’histoire est plus palpitante (mais quel superbe flacon minimaliste et pur il a, Essence ! Je voudrais l’aimer à la folie juste pour ça).

Chez Diptyque, J’ai essayé un Néroli et un Vétiver dont les notes de fond se sont révélées trop masculines à mon gré ; L’Eau de Lierre est d’un réalisme de feuillage froissé saisissant. Je suis assez curieuse de l’essayer sur la peau, pour le plaisir de l’expérience plus qu’en vue d’un achat.

Un Jardin après la mousson, quelle créature unique et fascinante ! Autant j’aime le sentir sur moi, autant je ne pourrais pas m’imaginer le porter car il n’est pas un bon ambassadeur de mon tempérament. Je compte faire un essai sur peau de son plus sage cousin Un Jardin sur le Nil, fort agréable sur mouillette et qui pourrait me convenir les jours où je veux juste me sentir féminine et agréable sans trop me dévoiler (car enfin, bon, ça n’a pas la personnalité d’une EdNB... ok, ok, j’arrête).

Je pourrais très bien m’imaginer porter L’Été en douce chez L’Artisan Parfumeur, qui porte si bien son nom, durant la saison chaude. Un voile diaphane et ensoleillé, qui semble inviter à se rapprocher pour le sentir de plus près et se laisser envahir par mille beaux souvenirs de vacances. C’est tout ce qu’on veut les jours de canicule, il me semble, une belle odeur légère, intime, et de saison, qui ouvre l’imaginaire sans intoxiquer les passagers d’une rame de métro bondée à quarante Celsius.

J’en conclus que je risque fort de commencer ma vie parfumée avec l’Eau de Narcisse Bleu... et que cette recherche de premier parfum risque fort de se transformer en recherche de second parfum... Quel plaisir !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Léa, le 23 février 2014 à 01:28

Et donc, merci, merci, merci mille fois d’avoir pris le temps de guider mes premiers pas dans l’univers des bonnes odeurs !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 23 février 2014 à 06:00

Et bien je vous félicite. Et je pense que vous ne vous êtes pas trompée, dans tout ce que vous avez testé, c’est bien le Narcisse Bleu que j’imagine le mieux pour vous (et pourtant dieu sait si j’aime les Goutal et qu’ils pourraient vous correspondre !).

Bref, encore bravo. Et n’hésitez pas à garder un œil (et un nez) sur auparfum ;) et bien sûr à venir discuter ça et là sur le forum, cela va sans dire.

Bonne soirée/nuit/journée !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Arpège, le 23 février 2014 à 10:02

Superbe choix ! Bravo ! C’est THE BEST CHOICE !
The right one.

Et une belle coherence entre les bottes cavalieres et Hermes !!! Total look et style.

Et en Ete, pourquoi pas : un jardin en Mediterranee ou Ninfeo mi o de Goutal ?

Desolee pour l’espace entre le "i" et le "o" de mi o. Seule astuce que mon petit cerveau a trouve car sinon le mot se transforme en "moi" a chaque fois. ;)

Tiens j’ai fais sentir l’Eau de Narcisse Bleu au vigile du Sepho, la semaine derniere !!!!

Il me tournait autour, comme si j’allais faire le casse du siecle ! (Ca m’eneeeerve !)

Je lui ai mis la mouillette sous le nez en lui demandant son avis. L’avait qu’a pas me tourner autour...

Il était tout perturbe et m’a dit : je suis pas un vendeur ! Je vais vous en appeler un.

non je voudrais votre avis a Vous !!!!

On s’amuse comme on peut......

Je me confesse.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par doudou, le 23 février 2014 à 10:29

Team Narcisse bleu !!!
Et c’est excellent l’anecdote avec le vigile, j’adore !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Léa, le 23 février 2014 à 16:40

Haha ! Belle anecdote. Je vais essayer ça la prochaine fois que je vais visiter la boutique Hermès de Holt Renfrew (faut croire que je n’ai pas l’air d’une touriste asiatique qui vient pour acheter son carré de soie) !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Anna, le 23 février 2014 à 19:14

Si seulement je pouvais etre une mouche pres de vous a ce moment la...Merci !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Léa, le 23 février 2014 à 16:53

Merci encore pour la discussion ! J’ai bien l’intention de continuer à tester et à vous lire ! C’est vrai que Goutal a un quelque chose de plus que d’autres maisons (pour mes goûts en tout cas). Des parfums qui ont une vraie personnalité et qui racontent chacun leur histoire avec une grande justesse et en employant un large registre de tons. Tout ce que j’ai testé est de bon goût sans être convenu ; je vais devoir y retourner.

Mais tout de même, je me joins ma voix à la vôtre ... Eau de narcisse Bleuuuuu ! <3

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Arpège, le 23 février 2014 à 19:22

Doudou, Lea,

Merci !

# Team Narcisse Bleu !!!!

La prochaine fois que je n’aurai plus assez de place sur mes poignets pour tester les parfums, j’irai prendre le poignet du Vigile du Sepho... ^^

Après tout, on nous "sulfate" souvent avec les sucreries nouvellement sorties, sans demander notre avis. Pourquoi n’aurions-nous pas, nous aussi, le droit de sulfater autour de nous ! ;)

Pschitt, pschitt !

D’ailleurs faudrait qu’on m’explique pourquoi ils sont tous vetus de noir, appuyes contre un pilier noir, pres des murs noirs, les vigiles du Sepho ? ^^

La Direction croit elle vraiment qu’on ne va pas remarquer un vigile en noir sur fond noir ? Pense t’elle que ca va rendre le vigile " invisible" par effet d’optique ?

Comment ne pas remarquer un grand homme d’1,80 m / 1,85 m !!!!

Quant a Annick Goutal, j’aime ses parfums, leurs evocations de souvenirs familiaux si romantiques, d’enfance.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Arpège, le 23 février 2014 à 19:28

Oh j’ai oublie de citer anna !

Pardon, anna !!!!

Pardon pardon pardon !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Anna, le 23 février 2014 à 20:15

Tant que vous ne baignez pas dans Lady Million et LVEB, et votre futur Valentin dans l’Infectus, vous etez pardonnee.
J’ai pris sur vous, j’ai pshiiite mon sac de piscine de Narcisse Bleu (je suis en train de l’apprivoiser, je fait ca partout) et x heures apres, en papotent avec des amies, je charchait celle/celui qui sentait si bon ! et c’etait mon sac. Oh, la conne ! mais je me felicitais secretement de cet choix...
Et je ne suis pas encore au vigiles, par contre j’ai pssschiite une vendeuse de l’Apres l’Ondee, ca lui a change de son Miss Cherie. C’est un bon plan, j’aime l’idee de les convertir, devergonder. Leur roulement des yeux et "Mais, Madame, c’est vieux comme parfum ! Essayez qqch de plus actuel !" mais si je lui dis qu’elle sente la vieille confiture, elle ne me permettra plus de la psschiiiter avec de la bonne vieille came...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Léa, le 24 février 2014 à 02:05

Anna, j’ai fait la même chose en attendant le métro... je cherchais qui utilisait EdNB sur le quai puis j’ai réalisé que j’avais remis la veste que je portais le jour où j’ai testé ! Après l’ondée est dans la liste de mes tests « pour faire durer le plaisir » de cette semaine. Ça ne peut possiblement pas sentir plus la vieille que Amarige...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

siana

par siana, le 19 février 2014 à 21:18

Un grand classique qui correspondrait à ta recherche de fraîcheur, discretion et souvenirs d’enfance c’est "Un jardin après la mousson"D’HERMES ,une escapade en Inde à travers la pluie et les senteurs diffuses des épices après les moussons.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jeanne Doré

par Jeanne Doré, le 19 février 2014 à 14:11

Bonjour Léa, j’arrive un peu tard mais finalement pas tant que ça s’il vous reste à visiter Ogilvy !
Chez Goutal je vous conseille vraiment Ninfeo Moi qui malgré sa fraicheur et sa transparence est un VRAI parfum qui a un tres belle signature. Également l’Eau d’Hadrien, Nuit Etoilee et L’eau du ciel si jamais ils leur en reste un flacon.... car il est discontinué, mais sait on jamais !
Chez l’artisan Parfumeur : L’été en Douce , néroli et tilleul, semble fait pour vous ! Essayez chez Diptyque l’Eau du 34, et l’eau de Néroli.
Bonne chance dans vos recherches !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Léa

par Léa, le 19 février 2014 à 03:31

Bonsoir ! Merci pour les nouveaux avis et suggestions que je prends en note !

J’ai essayé no5 eau première, qui est une beau parfum doux, de bon goût, et légèrement sucré sans être écœurant. Un peu trop sage pour moi... Idem pour no19, élégant, pas voyant et lumineux, vert à souhait, mais avec un certain fond de savonnette un peu trop propret... mais pas autant qu’Ô, qui, sur ma peau, tourne carrément à la savonnette de mémé (pardonnez mes impressions assez caricaturales, je n’ai pas la prétention d’être une experte) !

Quelques essais ratés à cause d’une chimie apparemment incompatible entre ma peau et le parfum : Portofino Neroli de Tom Ford (pourtant d’une belle fraîcheur de linge séché au soleil sur la mouillette), et de même pour plusieurs Aqua Allegoria (Neroli, Mandarine-basilic, Pamplelune). Les agrumes me font la vie dure !

Après une vingtaine (ou plus ?) d’essais, l’Eau de Narcisse Bleu reste ma grande favorite. Je pourrais m’en tenir là et passer à la caisse réclamer l’élue de mon cœur, mais j’ai pris goût au processus de recherche et d’essais, autant le prolonger... et faire durer le plaisir ! D’autant que j’ai envie de découvrir ce que vous avez été si généreux à me suggérer.

Une visite chez Ogilvy à humer des mouillettes s’annonce comme l’antidote parfait à une semaine de travail déjà chaotique !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 19 février 2014 à 20:01

Après, vous savez, vous n’êtes pas obligée de vous arrêtez à un seul parfum ! Je suis on ne peut plus ravi de savoir que le narcisse bleu a vos faveurs (mais vraiment :D !). Et vous pouvez toujours continuer cette recherche après...

Narciiiiiiiiiiisse Bleu <3

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

ChrisB

par ChrisB, le 17 février 2014 à 20:08

Bonsoir,
Comme beaucoup, j’ai tout de suite pensé aux eaux d’Hermès. Je vois que tout a déjà été dit à ce sujet. L’Eau de Cartier aussi pourrait vous plaire, elle est très raffinée, discrète sans être transparente, légèrement boisée. Une réussite. Sinon, pourquoi pas les Eaux de Roger et Gallet ? Si celles-ci sont disponibles au Canada, essayez aussi les différentes eaux de Molinard. Pour le côté forêt, il y a aussi Wood de Dsquared2. Une dernière proposition, plus "osée" : "Pour Homme" de Bottega Veneta. Un boisé splendide.
Bonne recherche !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

AdRem

par AdRem, le 16 février 2014 à 15:09

Une proposition qui n’a pas été faite, un parfum qui n’est pas fait pour une jeune fille mais pour une personne affirmée et bien dans ses bottes (cavalières), qui n’est pas capiteux, envahissant mais qui reste tenace sur peau et au sillage adapté, qui reprend des notes fraiches et aromatiques que vous aimez en s’ éloignant des effets épicés, sucrés, poudrés que vous n’aimez pas, ni claquant ni criard mais d’une beauté évidente, simple et sans fard, et dont le fond pourait vous rappeler la mousse et les résines : Eau Absolue de Mona di Orio.
Seul hic ! Sa disponibilité près de chez vous (que je ne connais pas) et son prix (que je connais trop bien)

Ici une belle critique en anglais qui reprend même les meilleurs avis exposés sur d’autres sites : http://akafkaesquelife.wordpress.co...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

bois.lumiere

par bois.lumiere, le 15 février 2014 à 15:49

Bonjour Léa,

Toujours à l’affût de nouvelles (nouveaux) passion-nez des odeurs, nous t’invitons à un "sniffothon" montréalais, sympathique rencontre ou l’on échange sur et des parfums !
Tu auras l’occasion de sentir tous (ou presque tous) les parfums mentionnés ici. Au menu : mouillettes, décants, flacons et bien entendu...bouteilles... ;-)

Tu peux nous contacter sur le site Beauté Test car ce n’est pas possible ici (me semble-t-il ?)
A bientôt

bois.lumiere, Joyals, hermeline67 et Délétère

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Poivrebleu, le 15 février 2014 à 17:38

Ah ah ! Coucou bois.lumière !

Les cercles des sniffoteuses montréalaises s’agrandit ! C’est une super nouvelle !
Léa, n’hésite pas un instant à rejoindre ces dames, bons moments et franches rigolades garanties ! :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Léa

par Léa, le 15 février 2014 à 03:50

Vous êtes ma foi très forts ! Il se trouve que je suis passée (deux fois !) par le comptoir Hermès cette semaine avant d’avoir le plaisir de vous lire. Je voulais essayer Eau d’orange verte... et finalement, coup de cœur énorme pour Eau de Narcisse Bleu. Des notes de têtes aux notes de cœur, j’ai eu quelques heures de « Oh ! » ravis en remettant le nez au poignet. Ça ne m’étais jamais arrivé avec un parfum, mais vraiment, il y avait une émotion. J’ai particulièrement aimé la tête un peu herbe coupée, la rondeur et le naturel du néroli qui explose après quelques minutes, et la finale très fraîche (si subtilement poudrée que dans mon esprit ça ne l’est pas vraiment).

J’ai aussi essayé Iris Ukiyoe, que j’ai trouvé fort beau, mais pas entièrement pour moi. Les premières notes vertes et florales m’ont enchantée mais la finale est trop poudrée à mon goût, même si elle est très belle. J’ai trouvé l’Eau de pamplemousse rose intéressante sans qu’elle ne vienne me toucher. Je suis repartie avec une mouillette d’Un jardin après la mousson que je me promets d’essayer sur la peau à ma prochaine visite. Intriguant. Je pourrai en profiter pour essayer Un Jardin sur le Nil en même temps.

Oui, Poivre Bleu, je suis de Montréal ! Heureuse de savoir que Annick Goutal et Dyptique sont chez Ogilvy... De Goutal, la liste des jus qui piquent ma curiosité s’allonge et vous êtes plusieurs à l’alimenter. Je trouverai sans doute le moyen de prendre une petite marche de santé jusque là un (ou plusieurs) jeudi soir. J’en profiterai aussi pour me familiariser avec l’Artisan Parfumeur.

Louve, j’ai essayé Infusion d’iris de Prada (EdP) plus tôt ce soir. Joliment frais, voire ravissant, mais trop poudré à mon goût. Avec ces deux expériences d’iris mi-charmée, mi-trop poudrées, j’hésite à essayer Chanel no. 19.

J’oublie sûrement de mentionner certains d’entre-vous, mais les suggestions sont toutes notées et je reviendrai commenter et vous lire... cette recherche est en train de devenir un véritable passe-temps.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Léa, le 15 février 2014 à 04:15

Petite coquille, on aurait dû lire « des notes de tête aux notes de fond », bien sûr, en ce qui concerne Eau de narcisse bleu.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Arpège, le 15 février 2014 à 14:04

Heureuse que vous ayiez aime l’Eau de Narcisse bleu.

Le Numero 19 est un tresor. Il faut absolument le sentir.

Et Iris Silver Mist de Serge Lutens qui m’evoque tant la neige !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Léa, le 15 février 2014 à 20:48

Alors, pour Chanel No 19, le parfum, l’EdP ou l’EdT ? Différences dans les notes ou seulement dans la concentration ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Iris Benjoin, le 16 février 2014 à 00:52

Pour avoir porté les deux : l’EDP est plus féminine et racée. C’est la plus intéressante et celle que je te conseillerai.
L’iris notamment irradie, le fond est merveilleusement beau et poudré.
L’EDT est fugace et sent beaucoup la mousse de chêne.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Iris Benjoin, le 16 février 2014 à 00:56

J’aurai du lire ton annonce avant de réagir : l’EDT parait nettement plus adapté à ton cas. Ca te correspondra mieux.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jicky

par Jicky, le 14 février 2014 à 23:53

Bonjour Léa, comme Poivre Bleu et Babouboba, je vais vous conseiller l’Eau de Narcisse Bleu qui est selon moi un véritable parfum contemplatif et dans plein de sens du terme...

Sinon, je pense que vous pourrez trouver votre bonheur dans la gamme des Colognes Hermès : l’Eau de Pamplemousse Rose par exemple, ou l’Eau d’Oranger Verte pourraient vous plaire. Sinon, il y a des parfums plus habillés comme le N°19 ou l’Eau de Rochas.

Enfin, deux parfums plus modernes : l’Eau Première N°5 de Chanel et Essence de Narciso Rodriguez =)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Myths Woman

Myths Woman - Amouage

Une création poétique, abstraite et foisonnante d'idées autour d'une chimère florale et des facettes végétales.

en ce moment

Farnesiano a commenté Myths Woman

il y a 4 heures

Merci, Alexis, pour cet article plutôt bref mais qui fait le tour de la question. Inutile de(…)

il y a 6 heures

Hello DOMfromBE et everybody ...Pétrichor si vous passez par ici et d’autres experts ... je(…)

il y a 20 heures

C’était pour moi, touriste belge à Paris (mais régulier, 2 à 3 fois par an), la découverte d’un(…)

Dernières critiques

L’Ouïe - Pentalogies

Tendre l’oreille

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019

Avec le soutien de nos grands partenaires