Auparfum

Royal Œillet

Oriza L. Legrand

Flacon de Royal Œillet - Oriza L. Legrand
Réédition
Note des visiteurs : (3 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

The immaculte carnation

par , le 16 octobre 2015

Voilà un œillet moins évident qu’il n’y paraît.

L’entrée en matière est, telle la petite fleur charnue, fraîche, douce et poivrée. Pas de doute, l’œillet annoncé est bien au rendez-vous.

Puis, rapidement, de rose poudré notre œillet vire au blanc immaculé presque aveuglant en se parant de notes d’agrumes et d’aldéhydes : comme si la fleur avait été soumise au jet d’un nettoyeur haute-pression, dont le puissant détergent exhalerait une odeur amère de zeste d’orange.

Passer dans le même parfum d’un univers floral suranné à une atmosphère beaucoup plus moderne de propre grinçant, qui me rappelle un peu la déconcertante Laine de Verre de Lutens, il fallait oser : je ne sais jusqu’à quel point la formule de cette réédition est fidèle à l’original de 1900, mais ce grand écart olfactif confère en tout cas au parfum un twist inattendu assez réjouissant.

Enfin, on retourne à l’œillet traditionnel, au cœur des pétales dentés duquel on se plairait à enfouir le nez pour s’enivrer d’une senteur sèche et épicée entre girofle et lys, tout juste attendrie par une hypothétique vanille.

Vraiment une création intéressante, entre caractère et transparence, héritage et créativité, à laquelle je ne peux reprocher qu’une tenue moyenne, que ce soit sur la peau ou les vêtements.

En guise de personnification de ce Royal Œillet, j’imagine volontiers une belle rousse au teint de porcelaine et à l’allure impeccable, bien qu’un peu guindée, serre-tête, collier de perles et chemisier parfaitement en place. Une fée du logis obsessionnelle, souriante et impassible en public, mais intransigeante et autoritaire avec ses proches, qui le lui rendent bien en lui faisant régulièrement frôler la crise de nerfs. Peut-être certains d’entre vous la connaissent-ils, elle s’appelle Bree Van de Kamp...

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Solance

par , le 1er novembre 2015 à 12:02

Aurélien, votre billet sur Royal Oeillet est fort bien vu... Découvert à la charmante boutique Oriza L. Legrand hier, ce jus étrange, 1 peu schizo, ne laisse pas indifférent, effectivement et n’a rien à voir avec le plus classique Oeillet Louis XV...

Pour ma part, j’y verrais bien le fils naturel de Mme Laine de Verre, effectivement, mais aussi de Monsieur Sécrétions magnifiques....

Une odeur metallique et presque sanguinolente à la limite du supportable....

À ranger dans la catégorie des curiosités olfactives me concernant mais pourquoi pas si on veut attirer l’attention ou repousser toute tentative de séduction ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er novembre 2015 à 14:06

Merci pour votre avis !

Les rares commentaires sur ce parfum que j’ai trouvés sur le net, essentiellement sur des sites anglophones, étant assez différents les uns des autres, j’étais impatient qu’un membre d’auparfum vienne livrer son ressenti pour le comparer au mien.

Vous voyez vous aussi une parenté avec le Lutens, je ne suis donc pas fou ! ^^ Pour le ELO, je ne le connais pas, peut-être serait-il temps que je répare cet oubli ?

Après, je trouve quand même que ce Royal Œillet, bien qu’"expérimental" avec son côté intensément propre/immaculé, parvient à être agréable, justement grâce à la présence florale épicée de l’œillet, là où j’ai un peu de mal avec le Lutens, que je trouve vraiment trop expérimental et incisif, à la limite du détergent.

Mais vous avez raison, curieux, étrange, cet œillet l’est assurément !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Laurinha

a porté Royal Œillet le 26 octobre 2016

Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Royal Œillet le 16 décembre 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Royal Œillet le 1er novembre 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Sa note :

à la une

Chapitre 6 - Le nez dans la formule : sculpter le cœur floral

Chapitre 6 - Le nez dans la formule : sculpter le cœur floral

Auparfum vous propose un dossier qui présente la genèse, le développement et les rouages d’une création olfactive hors normes, Nuit de bakélite d’Isabelle Doyen pour Naomi Goodsir. Ce chapitre dissèque toutes les facettes qui ont permis de sculpter le cœur floral blanc.

en ce moment

il y a 6 heures

Genial ! J’ai adoré les anecdotes... "il m’a dit de rajouter un peu de bergamote, je l’ai fait(…)

il y a 9 heures

Je me suis régalée de les entendre parler. Ca aurait pu durer encore et encore(…)

il y a 21 heures

Merci Merci Merci pour cette échange rarissime ! Monsieur Bourdon : il faut absolument écrire(…)

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Le Nez Insurgé

Le Nez Insurgé

Bordeaux (33)

Divine Toulouse

Divine Toulouse

Toulouse (31)

Passage 31 - Nantes

Passage 31 - Nantes

Nantes (44)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019