Auparfum

Poivre Bleu : "Mon blog participe à une vision critique de l’univers du parfum"

Les bloggers et la critique de parfum

par Jeanne Doré, le 22 mai 2008

Vous les connaissez déjà à travers notre rubrique "l’actu des blogs ", ou tout simplement parce que vous les avez croisés au détour de vos recherches sur le web. Nous avons eu envie de vous faire découvrir, de façon plus intime, les bloggers qui ont décidé un beau jour de concrétiser sous forme de site internet leur passion pour les parfums et surtout leur envie de la partager avec nous.
Chacun nous dévoile à son tour son parcours, sa vision de la parfumerie, ses goûts et ses projets...

Cette semaine, Poivre Bleu, connue également sous le nom de "Nez Bavard", ouvre cette série d’interviews et nous dévoile les secrets de fabrication de l’un de nos blogs préférés. Pertinent, et éclairant !

- Le site : http://poivrebleu.wordpress.com
- Ses avis sur auparfum.bynez.com : Profil de Poivre Bleu

- Pouvez-vous vous présenter à nos internautes ?

Etudiante pour le moment, je n’ai pas vraiment pris une voie qui me dirige vers le parfum ! Bien que mon plus grand souhait soit de suivre une véritable formation olfactive. Je suis à l’heure actuelle une simple amatrice. J’ai suivi une petite formation chez 5e Sens, et pour le reste je suis assez autonome, je fais de mon mieux pour me former à ma façon : sentir tous les jours, beaucoup de choses différentes, et m’attarder sur des thèmes (matières, familles olfactives…) une fois de temps en temps.

Je crois qu’il est important de dire aussi que les parfums et plus généralement les odeurs occupent une place très importante dans ma vie depuis très longtemps. C’est une façon d’appréhender les choses, une sensibilité, et même un mode d’expression, bien qu’on en parle peu, parce que l’odorat n’est pas un sens valorisé à notre époque.

- Comment vous est venue l’idée de créer votre site ?

Assez naturellement. Un peu comme tous les passionnés je voulais partager au sujet du parfum, échanger, confronter les idées, et parler de ma façon personnelle de vivre et de percevoir le parfum. Un désir d’écrire aussi, et puis je savais que ce type de projet me pousserait à faire des choses que je n’aurais peut-être pas faites autrement. Pour finir, un point important et en commun avec beaucoup de monde je pense, une envie de critique, de vraie critique sur le parfum, parce que la parfumerie est un art et qu’elle mérite d’être hissée vers le haut. Mais en réalité, je crois que c’est le prolongement assez évident lorsque l’on a ce type de passion : rencontrer un public averti et des passionnés aussi.

- Décrivez-nous votre site, votre style d’écriture ? Pourquoi un internaute vient-il sur "Poivre Bleu" ?

Et bien… je dirais un style libre. Je suis attachée à l’idée que mon blog participe à une vision critique de cet univers (le parfum), je me sens libre d’expliquer pourquoi je n’aime pas une création, et inversement, tout en gardant un peu de mesure. Avec le temps et la progression on se rend compte combien il faut s’y reprendre à 2 fois avant de juger un parfum, sauf quand c’est vraiment de l’arnaque caractérisée.

J’essaye d’être un peu informative aussi, mais je sais que mes écrits sont avant tout très personnels, et qu’ils expriment une opinion parmi d’autres. C’est ce qui me plait, partager une vision et une sensibilité, c’est d’ailleurs pour cela que mes billets sont assez longs. J’aime passer du temps à saisir une création, à l’imaginer dans diverses situations, 3 ou 4 lignes ne me suffiront jamais. Quand on veut parler d’un tableau, on ne se contente pas de donner les couleurs et de dire « j’aime » ou « j’aime pas ».

Site Poivre Bleu

Pour ce qui est de la technique… j’aimerais pouvoir développer cet aspect sur mon site, mais je n’ai pas assez de compétences pour, alors je préfère ne pas m’aventurer n’importe où. Je parle de ce que je sais. Mais je pense que c’est intéressant aussi, d’avoir une vision, disons, « d’amateur » averti, on garde un peu de fraîcheur. Mais on est aussi capable d’avoir une analyse assez précise, tout en laissant pas mal de place au ressenti, ce qui est à mon sens le plus important. Et je pense que c’est une des raisons pour laquelle les gens viennent me lire.

Il y a maintenant beaucoup de « perfume-blogs » sur Internet, mais j’ai parfois la sensation que l’on parle beaucoup de parfum certes mais assez peu d’odorat, c’est à dire de ce que l’on sent, ressent. Je parle de parfum, et je parle de ce que ça me fait, concrètement. Dans le même registre, j’aime parler d’endroits particuliers où l’odorat joue un rôle important dans les sensations et l’ambiance.

- Votre vision de la parfumerie aujourd’hui ? Que proposeriez-vous si vous aviez le pouvoir de changer les choses ?

Divisée. On a d’un côté les grands groupes lessiviels, les grosses machines marketing, et de l’autre l’explosion des petites parfumeries confidentielles (la niche), qu’elles soient artisanales (Santa Maria Novella, Vero Kern), conceptuelles (Etat Libre d’Orange, Comme des Garçons Parfums), ou bien classiques (Caron, Maître Parfumeur et Gantier)

… L’intérêt pour le parfum se développe, et il y a clairement une demande de « différenciation » qui émerge depuis un moment, les affaires dans ce domaine deviennent de plus en plus rentables. Malheureusement, la concurrence s’est de fait nettement accrue, et tout le monde cherche à lancer « le nouveau concept » qui remettra les pendules à l’heure ou qui révolutionnera la parfumerie. Il y a beaucoup de diversité, ce qui n’est pas plus mal puisqu’il y en a pour tout les goûts. Malheureusement, cela provoque aussi un peu de dispersion. Je pense qu’il y a encore de belles choses à attendre de la parfumerie générale (ou grand public), et elle nous a démontré à plusieurs reprises qu’il était encore possible de créer malgré les contraintes marketing (je pense à Dior Homme chez Dior, à M7 de YSL…). Mais les considérations monétaires sont bien évidemment trop importante dans les grandes marques.

Si je pouvais faire quelque chose, je crois que je chercherais d’abord à faire reconnaître la parfumerie comme un art. Mais après il m’est difficile de m’exprimer à ce niveau, parce que pour changer la parfumerie, il faudrait avant ça changer la manière dont on consomme le parfum, donner plus de liberté aux parfumeurs, moins de contraintes, et puis peut-être éduquer un peu plus les gens à l’olfaction… D’un autre côté je n’aimerais pas que le parfum deviennent inabordable, c’est déjà assez cher comme ça.

- Que pensez-vous du traitement du parfum dans la presse écrite ?

Il est plus ou moins inexistant. Je pense que tous (bloggers et passionnés) nous sommes unanimes sur ce point : il n’y a tout simplement aucune prise de risque, aucun parti-pris, aucune critique. C’est une affaire d’argent.

- Pensez-vous que des sites comme le vôtre peuvent aider à introduire la critique de parfum dans la presse ?

Je l’espère en tout cas. Il me semble pour le moment que les blogs de parfums sont quasiment exclusivement consultés par des passionnés, ou des personnes qui sont sensibles au parfum. Mais cela vient du fait que pour s’intéresser aux odeurs, il faut vouloir sentir.

Pour d’autres personnes, ce sont les forums généralistes et les sites d’avis de consommateurs (comme Ciao) qui sont consultés et qui sont d’ailleurs assez souvent affligeants (comme la plupart des forums il me semble, mais je ne fais pas de généralités). Cependant, même si j’ai du mal à lire ce qui se trouve sur les forums et autres sans grincer des dents, l’augmentation des écrits sur le parfum (tous types confondus : bloggers, passionnés, forums, sites de consommateurs…) prouve que les gens s’y intéressent et sont certainement plus sensibles qu’on ne le pense. D’ailleurs, la place accordée aux articles sur le parfum dans la presse féminine a augmenté il me semble, les articles à ce sujet sont plus fréquents et plus longs bien souvent (je pense au dernier Madame Figaro avec Scarlett Johanson en couverture). Mais les écrits sont toujours aussi plats parce que pour l’instant, les choses n’ont pas changé.

Ce qui est sûr, c’est que les blogs de parfums sont une sérieuse concurrence pour la presse écrite lorsque l’on cherche un avis construit sur une création. Si l’intérêt pour le parfum continu de se développer, je pense qu’on y viendra un jour ou un autre, mais cela risque de prendre du temps.

- Comment imaginez-vous votre site dans 1, 2… 10 ans ?
Toujours là !

- Quel(s) autre(s) blogger(s) appréciez-vous ?
Dans les blogs anglophones, j’aime beaucoup Perfume-Smellin’ Things, la rédactrice est super drôle et nos goûts sont assez proches. Il y a aussi le site d’Octavian Coiffan alias 1000 fragrances , des billets très intéressants, complets, sérieux. Dans les blogs francophones, j’apprécie Ambre Gris pour la rédaction, et le blog Les Ateliers du Parfum tenu par deux sœurs, site très intéressant parce que multiple, elles s’intéressent à l’art, à la littérature, et bien sûr aux parfum. [NDLR - Les interviews de ces bloggers - francophones - seront bientôt disponibles sur auparfum]

- "Si vous étiez"…
- Un parfum : (c’est dur !!) Bon, quelque chose entre Cristalle de Chanel et Cuir Beluga de Guerlain. Cela résume assez bien mes 2 grandes tendances.
- Une marque : Chanel
- Une odeur : Celle de mes cheveux
- Une matière : Un cuir d’agneau

- Fiche signalétique du site
- Date de création : 2 décembre 2006
- Nombre de visiteurs : actuellement 157 840 visites
- Rythme de parution : cela dépend… j’avoue ne pas écrire à un rythme automatique, je préfère fonctionner à l’inspiration, les articles sont souvent bien meilleurs ainsi.
- Nombre d’articles… : 127 à ce jour

Propos recueillis le 21/05/08

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Le Nez Bavard

par Le Nez Bavard, le 25 septembre 2014 à 23:08

Ah ah ah ! Tellement drôle de retomber là-dessus après tant de temps ! Merci Auparfum :) !

En plus, mes avis et mes positions n’ont pas tellement changés avec le temps, preuve que je ne disais pas trop d’âneries, ou que je suis cohérente avec moi-même plutôt ! Bon, en revanche pour les stats on repassera hein... Je pense que je ne savais pas lire de stats à l’époque...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jeanne Doré, le 25 septembre 2014 à 23:13

Mais voui, tu es très cohérente et persévérante !
Et moi j’ai pas tellement progressé en interview :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

clochette79

par clochette79, le 2 février 2009 à 17:38

Bonjour PoivreBleu !J’aime vraiment beaucoup ton site,moi aussi ;je trouve que tu as une vraie plume,originale,pétillante,pleine d’humour et d’imagination !Pas prise de tête pour un sous !Si ce n’est pas trop indiscret,j’aimerais bien savoir dans quel domaine tu étudies ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Le Nez Bavard

par Le Nez Bavard, le 1er février 2009 à 14:39

Merci à vous tous pour votre soutien et votre fidèlité, cela me touche beaucoup. L’activité redémarre doucement sur Poivre Bleu, je vais essayer de ne pas vous décevoir même si les mois à venir s’annoncent très chargés.

Merci aussi à l’équipe de Auparfum de nous offrir une plateforme de discussion d’aussi bonne qualité et de nous laissez nous exprimer en toute liberté ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par julita54, le 1er février 2009 à 12:01

Moi aussi, je connais POIVRE BLEU depuis un peu + d’1 an et j’attends toujours avec impatience ses nouveaux articles ...

J’adore votre plume , Poivre Bleu , pleine d’humour et de souvenirs personnels ainsi que votre ouverture d’esprit , comme le dit Jerryb.
Un de mes blogs favoris !

Merci ....................

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par jerryb, le 1er février 2009 à 03:03

En ces temps où l’ennemi bien involontaire surgit et sévit, il est bon de souligner qu’il y a des gens que l’on apprécie, pour ce qu’ils pensent, explorent et écrivent sur le parfum ! Un de mes blog préféré, une vraie passion, une ouverture d’esprit, une curiosité et une plume bien inspirée, non dénuée d’humour balancé. Merci PoivreBleu, on est avec vous et que cela continue !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Vouloir être ailleurs C.G.

Vouloir être ailleurs C.G. - D’Orsay

D'Orsay réédite son Tilleul, une bulle de douceur et d’innocence, subtile et discrète, typique du style d'Olivia Giacobetti.

en ce moment

il y a 6 minutes

H24 Ça sent la cologne sous sous dosée, avec un peu de sauge, de frais et d’odeur de tige dans la(…)

il y a 6 heures

Bonjour Nez inexpert, bonjour à tous, Peut-être Vouloir être ailleurs, C’est Gonflé ! Ça va bien(…)

il y a 7 heures

Ouf ! C’est inespéré qu’ils aient préservé cette perle. Ils en ont quand même profité pour(…)

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Avec le soutien de nos grands partenaires