Auparfum

Néroli intense

Nicolaï

Flacon de Néroli intense - Nicolaï
Coup de cœur
Note des visiteurs : (1 vote)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Fleur de miel

par Yohan Cervi, le 18 mars 2019

Patricia de Nicolaï rend hommage au néroli dans une composition végétale et sophistiquée, plus complexe qu’il n’y parait.

Les parfums de Nicolaï se démarquent souvent par un caractère tendre et généreux, une grande justesse et une complexité olfactive, même dans l’exercice de la représentation figurative. Ils dégagent un charme certain, évoquant 
à merveille les joies de la nature, une douceur bucolique.
Néroli intense illustre parfaitement ce propos. La corbeille d’agrumes (orange, mandarine) est saisissante de réalisme, troublante de fraîcheur, vive d’emblée, sans être fugace.
Le néroli et le petit-grain inscrivent la fragrance dans 
un registre végétal, tandis qu’un accord pittosporum et l’absolue de fleur d’oranger dessinent une floralité sophistiquée,
 qui demeure réaliste et lisible. Puis, il se love progressivement dans les muscs, pour le confort, et la cire d’abeille, légèrement encaustique et boisée, lui confère un fond miellé.
Facile à aimer et à porter, Néroli intense est cependant plus complexe que son nom de parfum-matière ne le laisserait imaginer.

Néroli intense, Eau de Parfum, 58 euros/30ml, 171 euros/100ml

Ce parfum fait partie de la sélection de la Box#13 Auparfum de janvier/février 2019.

Achat en boutique

La marque Nicolaï est disponible dans les boutiques partenaires de notre annuaire de points de vente de parfums de niche listées ci-dessous :

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par jickyestmort, le 31 mai 2021 à 09:04

C’est si vrai que personne ne sent de la mème manière : j’aime beaucoup la fleur d’oranger de Nicolai si reconnaissable mais sophistiquée, je lui reproche seulement de ne pas diffuser, de se développer en sourdine, mème si cette eau de parfum est persistante (une bonne partie de la journée sur ma peau qui malheureusement n’accroche plus les parfums). Par contre, après avoir lu l’avis de Petricor que je salue au passage, il me semble opportun de préciser que j’ai porté assidùment Narcisse noir à partir de 1995 jusqu’au moment où la marque a dans les faits supprimé le parfum (mais pas le nom) et je ne lui trouve aucun point commun avec Fleur d’oranger de Serge Lutens. Mon dernier flacon (que je conserve précieusement) est de 2005, je le trouve fidèle à ce que j’appréciais en 1995 et l’échantillon de Fleur d’oranger de Lutens m’a particulièrement déplu. Petricor a peut-ètre la chance de posséder un peu de Narcisse noir ante-1995 et il apprécierait éventuellement Cap Néroli, toujours de Nicolai.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 31 mai 2021 à 17:46

Narcisse noir : je n’ai qu’un échantillon de 2ml des années 90, où on sent bien le néroli, le miel, et le fond avec la civette l’ambre et l’encens. J’aurais bien aimé avoir 200€ d’avance quand ceci est passé sur ebay en juin 2020.
https://zupimages.net/up/21/22/hoby.jpg

L’actuel Fleur d’oranger de Lutens a plus de cumin et moins de fleur, il est plus sombre. Je ne l’aime pas vraiment, mais j’y sens le vrai néroli. (Cuir mauresque s’en sort mieux).
Des rumeurs racontent que les premières version (fin des années 90) avait plus de jasmin et de tubéreuse. Donc dans mon imaginaire, l’original est plus opulent et frais. Et c’est peut-être la version que vous aimiez et que vous avez.

En préparant ma réponse, il semblerait que l’Ifra conseille de ne pas dépasser 4% de néroli dans le concentré, avant dilution (à l’alcool pur et à l’eau distillée).
www.thegoodscentscompany.com/data/ab1618381.html

C’est peut-être là l’écueil, car j’attends plus d’un parfum au néroli qu’une odeur vaporeuse et distante. Et c’est ce que je reproche aux deux Nicolaï, je m’ennuie trop. Je préfère encore le plaisir que je trouve dans leur "cologne sologne" (poivre et ?substitut ? néroli), ou le floriental "New-york", ou l’emprunte hespéridée de "l’eau d’été", "cédrat"....

Et c’est vrai qu’il y a des jours, on ne détecte pas le néroli. On a beau savoir que son parfum en contient, quelque chose dans la météo ou notre nez fait barrage.

La prochaine fois, j’achète le néroli d’Aroma-zone pour le diluer à 5% dans l’alcool.
https://www.aroma-zone.com/info/fiche-technique/huile-essentielle-neroli-bio-aroma-zone

Parmi mes chers disparus, il y a a Acqua allegoria Flora nerolia de Guerlain (jasmin tubéreuse castoreum), Séville à l’aube de L’artisan parfumeur -ou la Fleur d’oranger millésimée- (lavande, absolu fleur d’o, benjoin), Le néroli de Goutal d’avant (estragon) (avant la réédition avec des musc blanc lessiviels).
L’actuel "Habit rouge EDT" fait bien le taf. Il faut que j’essaie le Diptyque "eau de néroli", car leur marque a une bonne éthique avec les matières premières naturelles vis-à-vis de ses clients.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Petrichor

par Petrichor, le 13 juin 2019 à 23:51

Déçu. Le parfum est assez indistinct, et molasson. Mais c’est peut-être ma faute.

A mi-parcourt, j’ai commencé à sentir quelques bouffée de néroli, ou plutôt une légère odeur de vapeur et de fleur d’oranger alimentaire, avec quelques effets "miels" qui n’arrivaient pas à se solidariser.

Peut-être dois-je en déduire que je n’aime pas le néroli (distillation à l’eau de fleur d’oranger et des feuilles). Bref c’est ma faute.
Rien des aspects irrésistibles et enchanteurs de... Séville à l’aube, de l’ex L’eau de fleur d’oranger de L’artisan parfumeur, Sweet redemption de Kilian, Habit rouge, ... le gel douche Monoprix fleur d’oranger marque distributeur, bref de n’importe quelle fleur d’oranger. Elles me touchent aussi dans les accords cracra ou bizarre, comme "fleur d’oranger" de Lutens (proche de l’ancien "Narcisse noir" de caron) ou les vieux "Arpège".
J’essayais récemment sur moi "l’eau de magnolia" de Malle, il y a là aussi des bouffés de néroli, à demi-vie, qui n’ont fait que prolonger mon ennui.

Peut-être le parfum gagnerait en lisibilité s’il était en "eau légère déodorante". Il y a par exemple des nuances de "Odalisque" ou "Kiss me tener" que j’ai enfin pleinement apprécier à ce dosage.

C’est assez décourageant dans l’idée que je me fais de Patricia de Nicolaï. J’aurais voulu qu’elle joue avec plus d’ingrédients (petitgrain, HE, absolu, n’importe quoi). J’en ressors avec l’idée conflictuelle que soit il n’y a pas les ingrédients coûteux dans la formule, soit ils y sont gâchés.

Par contre j’ai aimé "Cédrat intense". Je sors d’une période Goutal, et j’aime "Ninfeo meo", donc je repère et apprécie mieux cette note "citron confit", opalescente et légèrement sucrée, qui m’échappait avant.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Marieflower, le 9 juin 2019 à 20:37

Parfum qui évolue pour laisser apparaître des notes franches et intenses. Il est malgré tout frais et vif grâce aux agrumes.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Les voyages teintés d'épices de la Closerie des parfums

Les voyages teintés d’épices de la Closerie des parfums

Marier grande tradition de la parfumerie française et goût de l’exotisme : telle était la volonté de la famille Madrid en créant la Closerie des parfums.

en ce moment

il y a 7 heures

Tout d’abord, je remercie beaucoup Auparfum et Valérie Madrid de La Closerie des Parfums de(…)

Chris68 a commenté L’Interdit

hier

Bonjour, je suis déçu avec vous, moi aussi je viens de devenir orphelin d un parfum, pour homme d(…)

Adina76 a commenté L’Interdit

hier

Cher Farnesiano, Vous portez aujourd’hui ce merveilleux Interdit que l’actuelle direction de(…)

Dernières critiques

LGN x Æther - Æther

Instantané de sérénité

Cavatina - Dusita

Muguet voyageur

Tyger Tyger - Francesca Bianchi

Tubéreuse qui feule

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Avec le soutien de nos grands partenaires